Sagesse du pluvian

Page 19 sur 33 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 26 ... 33  Suivant

Aller en bas

Goupiloptère

Message par Cochonfucius le Lun 4 Déc 2017 - 12:00



Il plane en altitude, et là, il se les gèle ;
La grenouille volante est prise, sans pitié ;
Or, ce maigre festin le remplit à moitié,
Il regrette des bois la faune originelle.

Ce fier renard, au sol cessant d’être lié,
Découvre dans les airs des sensations nouvelles ;
Dans le grand firmament, le clair soleil l’appelle.
(Mais parfois, le dimanche, il descend pour prier.)

Le goupil disparaît dans la brume glacée ;
Sa noble dignité n’étant plus abaissée
Donne à son âme fière un goût de renouveau ;

Et, lorsque ça l’amuse, il vient, par intervalle,
Regarder par la vitre, à travers un rideau,
Les paysans mangeant du jambon dans la salle.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Réaction en chêne

Message par Cochonfucius le Mar 5 Déc 2017 - 11:54



Dans le grand parc d’un pape florentin,
Nous pouvions voir un chêne magnifique ;
Il abritait des réunions elfiques,
J’ai lu cela dans un texte latin.

Le doux nectar du vignoble angevin
Donne au pontife un talent prophétique ;
Mais, s’éloignant des livres poétiques,
Il veut se faire alchimiste et devin.

Sous le grand chêne, il accomplit un rite
Sur un métal dont les noyaux s’effritent,
Dont se dégage une immense chaleur.

Ce phénomène à l’arbre semble étrange :
Dieu sait en quoi les atomes se changent !
La peste soit des papes bricoleurs.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Maître Canard

Message par Cochonfucius le Mer 6 Déc 2017 - 12:10



S’éloignant de l’ornière où les charrettes roulent,
Il fuit de l’égorgeur la menaçante main ;
C’est à travers le ciel qu’il trace son chemin,
Où tout au long du jour les quatre vents s’écoulent.

Ayant pour compagnon le ramier qui roucoule,
Il a franchi les monts, d’un effort surhumain,
Il va vers de joyeux et nobles lendemains.
Il a quelques suiveurs, mais ils ne sont pas foule.

La grenouille le craint, qui progresse par bonds,
Ainsi que, dans le Sud, les criquets vagabonds ;
Mais il dévore aussi des lombrics dans les plaines.

Avec toi, cher canard, nous sommes bien d’accord :
Dans cette longue voie qui de périls est pleine,
Nous devons essayer d’échapper à la mort.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse ornithologique

Message par Cochonfucius le Jeu 7 Déc 2017 - 9:29



Je suis, sur la toiture, un oiseau solitaire
Que rarement surprend la souffrance ou l'amour ;
Sur les tuiles, mon bec répète son bruit sourd,
Dans le jardin, le chat continue à se taire.

Je n'ai pas la fierté de l'oiseau-secrétaire
Qui du fourbe serpent veut triompher toujours ;
Je ne suis pas le coq, qui fait lever le jour,
Ni l'énorme dindon qui nourrit le notaire.

En hiver le corbeau peut danser dans les airs,
Le perroquet possède un beau costume vert ;
De ces deux compagnons s'émerveille mon âme.

Cet oiseau, dans son coeur, n'abrite aucun regret,
Et si tu veux savoir quel est son beau secret :
Il a fait rénover son rouge coeur de flammes.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Ambichèvre de sable

Message par Cochonfucius le Ven 8 Déc 2017 - 11:44



Elle sait ruminer la sagesse éternelle,
Trouvant de beaux endroits dans le Livre des Morts ;
C’est un libre animal, qui ne travaille fort,
Préférant mille fois goûter l’herbe nouvelle.

Rien n’est tragique en elle, et son humeur est telle
Que le temps malveillant ne lui peut faire tort.
C’est la soeur du chevreuil et c’est l’amie du porc,
Qui bénissent son nom de louange immortelle.

Elle n’a point souci de vivre infiniment,
Sachant que l’infini n’est pas un argument ;
D’un bouc plein de noblesse, elle  aime être servie,

D’un chevalier servant qui goûte sa beauté :
Pour un tel compagnon, nulle sévérité,
Mais le rire en commun, la tendresse infinie.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Ours des Pyrénées

Message par Cochonfucius le Sam 9 Déc 2017 - 11:48



C’est un ours des roseaux, et c’est un ours pensant .
Cet amant de la vie s’éclate en toute chose.
De la force d’un dieu sa liberté dispose,
Et de son crâne lourd le chagrin est absent.

Or, elle a, cette bête, un esprit agissant :
Car c’est une grande âme à la Nature éclose ;
Un amateur d’humour dont le bon sens repose ;
Il est sensible, et tout son bel être est puissant.

Il n’est, dans les grands bois, des regards qui l’épient:
À sa vie quotidienne un charme est attaché...
Il ne veut s’en servir à quelque usage impie !

Oui, dans cet être obscur est un Dieu mal caché ;
Dans son oeil malicieux couvert par ses paupières,
Un reflet nous le dit: son coeur n’est pas de pierre !
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Ambibélier

Message par Cochonfucius le Dim 10 Déc 2017 - 14:58



Il aime la clairière où danse la hulotte ;
Avec le sanglier au museau retroussé
(Qui, lorsqu’il le reçoit, n’est jamais courroucé),
Il croque les marrons, plaisir pour ses quenottes.

Il compose des vers au chant de la linotte
Que répète le pâtre en couplets cadencés ;
Ce coeur d’ambibélier, plein d’affects nuancés,
Offre au compositeur les plus subtiles notes.

Il parvient à séduire un ténébreux oiseau
Qu’il avait rencontré dans l’ombre des roseaux ;
Bienheureux celui qui partage un état d’âme !

Mais des ambibéliers, je n’en vois, désormais,
Que dans mes manuscrits; c’est regrettable, mais
Au monstre inexistant, je n’adresse aucun blâme.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Seigneur chiropode

Message par Cochonfucius le Lun 11 Déc 2017 - 11:47



À la modération ce seigneur a recours :
Il buvait de la bière, il boit de la verveine.
Il mange des anchois, et non plus des baleines,
Et pour sa promenade, il suit un long parcours.

Ses compagnons sont là, qui vivent alentour ;
De vieillir à plusieurs, vraiment, c’est moins de peine ;
Qu’importe la santé devenant incertaine,
L’âme ne souffre plus des anciennes amours.

Ces vieillards sont ainsi, plus rien ne les tourmente,
Leur labeur en ce monde est bientôt terminé.
De moins en moins souvent rêvant à leurs amantes,

Leurs coeurs, finalement, ne sont plus enchaînés ;
Ils ne trembleront plus quand une main charmante
Apportera son aide à leur corps incliné.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Lente nef de gueules

Message par Cochonfucius le Mar 12 Déc 2017 - 12:01



Elle adopte sur l’onde une démarche grave ;
Sa vitesse est, je crois, celle de l’escargot.
L’équipage bavarde en un curieux argot,
Gens moyennement forts et moyennement braves ;

La cale du vaisseau, ça leur tient lieu de cave,
Et le bon cuisinier prépare du gigot :
Abreuvés et nourris mieux que des Parigots,
Ils savourent aussi des navets et des raves.

La nef, on leur offrit de la mettre au rebut
Pour avoir un vaisseau volant comme un obus ;
Mais celui qui l’offrit se fit traiter d’andouille.

Tout en haut du grand mât est un trophée de prix :
Le drapeau d’un forban qu’à la guerre ils ont pris,
Et trois tonneaux de rhum avec d’autres dépouilles.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par Mephisto le Mar 12 Déc 2017 - 15:06

Variation sur la précédente...

L'immobile nef d'azur (d'argent, une nef renversée d'azur)

Elle semble demeurer sous l’onde, telle une épave,
Car sa carène de pierres est baignée d’une lumière indigo.
Ses gardiens silencieux sont spécialistes de l’art goth,
Ils discutent par gestes comme dans un étrange conclave.

Il y a comme un maître qui donne des ordres aux esclaves,
Ainsi, on prend les directives et on s’affaire dans ce bleu cargo.
Il y a les tâches habituelles, mais aussi des travaux inégaux,
Il faut donc être très attentif aux gestes, et tous le savent.

Sous cette nef d’azur, se trouvent aussi de curieux rébus.
Rares sont ceux qui comprennent leur sens et leur but,
Quoi qu’il en soit, certains étudient de très près les gargouilles.

Car grâce à elles, on pourrait réussir à déchiffrer des allégories,
Qui mènent parfois vers des endroits cachés, d’étroites galeries,
Où se trouvent des gourmandises et d’excellents vins des pouilles.
avatar
Mephisto
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1929
Localisation : SO
Identité métaphysique : post-métaphysique
Humeur : on s'en fout
Date d'inscription : 23/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sagesse du pluvian

Message par Cochonfucius le Mar 12 Déc 2017 - 18:13

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Rêveuses azurées

Message par Cochonfucius le Mer 13 Déc 2017 - 11:59



Leurs armes ne sont pas mortelles,
Ce sont les avettes d’azur ;
De leur ruche aux fragiles murs,
L’architecture est en dentelle.

Choisissant la fleur la plus belle,
Pour qui l’Amour s’est montré dur,
En ont fait le miel le plus pur ;
Jamais elles ne sont rebelles.

Elles ignorent les tourments
De la saison qui se termine,
Car l’hiver se passe en dormant.

La nuit d’un songe s’illumine ;
Elles y sont avettes d’or,
Et puis chacune se rendort.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Nef de l’antitroll

Message par Cochonfucius le Jeu 14 Déc 2017 - 11:47



Il ne prépare point de pomme empoisonnée,
Telle n’est pas sa voie, car l’antitroll est bon ;
Son costume n’a point la noirceur du charbon,
Sa compagne n’est point la sorcière damnée.

Il a pour véhicule une nef surannée,
C’est un vaisseau ancien qui n’est point moribond ;
L’antigravitation donne à ce vagabond
Le pouvoir d’accomplir d’étranges randonnées.

Il s’envole à l’envers, ce n’est pas un mensonge,
Un exploit que Newton n’a pas vu dans ses songes
Et qui doit l’étonner, si s’étonnent les morts.

De gueules, son drapeau dit la piraterie,
Mais il ne touche point la liquide prairie ;
Nul ne souffre par lui, ce m’est un réconfort.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Ambiloup alchimiste

Message par Cochonfucius le Ven 15 Déc 2017 - 11:56



Cet ambiloup d’azur connaît-il le mystère
De la transmutation, de l’immortalité ?
Pour le savoir, il lutte, et s’est souvent jeté
Dans des explorations aux confins de la Terre.

Or, en un tel métier, suffit-il de lutter ?
Ne s’agirait-il pas d’un truc héréditaire
Que ne peut remplacer une alchimie austère ?
Tout n’est pas, sur ces points, question de volonté.

Lui faudra-t-il subir une métempsycose
Mettant son nouveau corps en un meilleur chemin,
Mettant son fol esprit en de meilleures main ?

Mais il n’ose compter sur une apothéose,
Car il ne se croit pas bien muni de vertu,
Toujours il combattra comme il a combattu.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Paisible démon de sinople

Message par Cochonfucius le Sam 16 Déc 2017 - 12:01



L’enfer ne lui est pas un bagne ;
Il est lent, comme un paysan
Ou comme un boeuf au poil luisant,
Un ange toujours l’accompagne.

Il a plus de quatre mille ans,
Il a vu la Chine et l’Espagne ;
Il a vécu, couvert d’un pagne,
Sous les cocotiers caressants.

Sa rage n’est point allumée,
Il n’est pas cracheur de fumée,
Il dit des jurons, mais très peu ;

Ce démon, sous l’oeil des étoiles,
Fredonne une chanson de toile,
L’enfer n’est qu’un paisible feu.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Adam métaphysicien

Message par Cochonfucius le Dim 17 Déc 2017 - 12:12



Adam réfléchit à sa condition mortelle,
Il verrait bien périr son Créateur, aux cieux ;
Mais la chose est un peu sacrilège, à ses yeux,
Son âme ne veut point qu’on pense du mal d’elle.

Il dirait néanmoins que cette vie fut belle,
Que dans ce grand jardin sont de bien plaisants lieux;
Et qu’importe, après tout, s’il meurt, lui-même, ou Dieu,
Il n’a comme son fils des propos de rebelle.

D’où tiens-tu, père Adam, cette grande vertu ?
En un livre sacré la récupères-tu ?
En as-tu dans ton coeur la belle image empreinte ?

Moi, répondit Adam, j’écoute la Nature,
Tu crois que c’est le fait d’un bonhomme immature :
Mais beaucoup de sagesse est en elle dépeinte.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Blancheur de plusieurs choses

Message par Cochonfucius le Lun 18 Déc 2017 - 11:53



Blanche est la lune en hauteur accrochée,
Blancs sont les draps dans le grand lit du roi,
Blanc est le givre en un jour de grand froid,
Blanche est la tour sur l’abîme penchée.

Blanche est la mouette en un grand mât juchée,
Ou la colombe à l’amoureuse voix,
Blanches, dit-on, les Tables de la Loi,
Auxquelles sont les foules attachées.

Blanc, le costume habilement taillé,
Blanc est le pain par amour travaillé,
Cent fois plus blanc est le papier rebelle !

Je dis cent fois, et peut-être, j’ai tort ;
Mais en des vers une hyperbole est belle,
À ma parole elle donne du corps.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Jument-grue

Message par Cochonfucius le Mar 19 Déc 2017 - 21:31



Jument-grue
-------

La jument-grue d’azur a la voix féminine,
Elle ne va pas loin, mais elle vole un peu,
Tu aimerais mieux voir, peut-être, un dragon bleu,
Ou, par la grande route, un démon qui chemine.

La jument-grue d’azur voudrait être d’hermine
Et le sera sans doute, à la grâce de Dieu :
Car Dieu est assez bon pour jouer à ce jeu
Qui gentiment commence, et fort bien se termine.

Or, je crois qu’il préfère une licorne folle,
Qui, pour lui, organise une orgie de paroles,
Dans les aveuglements d’un sulfureux plaisir !

Mais ne t’affole pas, ma jument-grue de France,
D’autres sont, plus que toi, victimes d’un désir,
Toi qu’on nomme maîtresse en les indifférences.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Tyrodendron

Message par Cochonfucius le Mer 20 Déc 2017 - 12:00



Grand choix de camemberts, on en mange, on en laisse ;
Car ce serait pitié de tout laisser passer ;
Arbre, que voudras-tu, pour te récompenser ?
Car ces fromages sont la joie de ma vieillesse.

Ils vont réconforter mon corps plein de faiblesse,
Et je les aime autant qu’un chocolat glacé ;
Cet arbre complaisant m’en donne bien assez,
De quoi me rappeler les joies de ma jeunesse !

Camembert, toi qui es puissant maître d’Amour,
Le renard au corbeau pour toi faisait sa cour,
Ce sage des forêts, fertile en artifices.

On ne peut te payer, arbre, d’un trop haut prix :
Tu es digne de gloire après tant de services,
Toi, la consolation de l’homme aux cheveux gris.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Ambilion rhododactyle

Message par Cochonfucius le Jeu 21 Déc 2017 - 9:41



Il ne peut s’attarder dans une sépulture,
Il est rhododactyle, il doit ressusciter;
Sans qu’il ne soit besoin de le solliciter,
L’ambilion manifeste une étrange nature.

Ne sachant nulle science, il dit qu’il n’en a cure ;
Mais de plusieurs bons mots nous faisant profiter,
Il séduit sans flatter, il rit sans imiter,
Il évoque à plaisir de folles aventures.

Son corps par un duvet soigneusement couvert
Ne se refroidit point pour un poil de travers, ;
Ce n’est pas un client qu’un ordre strict arrête.

Ce qu’il va rappelant, ce fauve, devant nous,
C’est qu’il nous faut aimer les monstres un peu fous,
Autrement dit, les gens que l’on nomme poètes.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Divinité obscure

Message par Cochonfucius le Ven 22 Déc 2017 - 12:10



Je l’entendis, ce fut un rire court,
Elle semblait une muse galante
Se promenant dans le Jardin des Plantes
Et s’arrêtant dans une étroite cour.

Il faisait doux, c’était un très beau jour,
Les arbres ont dansé leur danse lente,
Ils ont lancé quelques graines volantes
Accomplissant des trajets sans retour.

Comment savoir si ce n’était qu’un songe ?
Même aujourd’hui, de grands doutes me rongent,
Sur ce sujet, mon coeur est hésitant.

Simple étudiante, ou très noble déesse ?
Je n’en sais rien, et pensif il me laisse,
Sombre et furtif, ce rêve intermittent.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Chat du solstice

Message par Cochonfucius le Sam 23 Déc 2017 - 11:51




Il se cache au jardin, il se tient en retrait,
Il aime plus que tout ce petit coin de terre ;
Dans son oisiveté, plaisir élémentaire,
D’un sage de jadis il semble le portrait.

Là sont quelques oiseaux. Mais s’il les rencontrait,
Je ne suis pas certain qu’il leur ferait la guerre,
Car ce n’est pas un aigle aux redoutables serres ;
Jeune, il en capturait, puis il nous les montrait,

Maintenant, tout au plus, il redresse une oreille
Pour entendre leur chant, qui parfois l’émerveille,
Il rêve, il se repose, il dort, il est content.

Aimant ce qu’il possède, il n’en veut davantage :
Même, un étonnement se lit sur son visage,
D’être dans cet endroit resté un si long temps.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du lierre

Message par Cochonfucius le Dim 24 Déc 2017 - 12:28



Le lierre est le linceul des grands arbres défunts ;
Non pas blanc, mais brillant d’une verdeur pérenne ;
Il couvre également les murs de Bourg-la-Reine
Où les vents franciliens apportent leurs parfums,

Les grands menhirs bretons que baignent les embruns
Et les manoirs de Loire à la pierre sereine ;
Il servit de costume aux antiques sirènes
Qui de sa verte feuille ornaient leurs cheveux bruns.

Aux donjons de jadis où nos étendards flottent
Il est, pour le présent, un habit sans pareil,
Une armure de paix, reflétant le soleil ;

Aux murailles de Sparte où trimaient les ilotes,
Ou, sur l’écu ducal qui brille de ses ors,
Qui dans sa langue dit : ce qui est souple est fort.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Jean du zèbre

Message par Cochonfucius le Lun 25 Déc 2017 - 11:43



Pour tous les animaux, son créateur il loue ;
Mais le zèbre, surtout, capte son intérêt ;
Bizarre et surprenant, nous l’aimons comme il est :
Il peut faire avancer le char aux belles roues.

Quand il danse, on en rit ; quand il travaille, il joue ;
La joie de la jeunesse au coeur de Jean renaît :
Au lumineux désert, tout l’amuse et lui plaît,
La rivière sans eau, le sable et non la boue.

Mais il a ses défauts, je ne le cache pas,
Il est presque glouton quand il prend son repas ;
Comme un doux animal, il ne sait se conduire :

Donc, le zèbre de Jean n’est certes pas un saint,
Mais ce n’est pas non plus un grand démon malsain,
C’est un vaillant ascète, incapable de nuire.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Forteresse improbable

Message par Cochonfucius le Mar 26 Déc 2017 - 10:06



Cent mille chevaliers en armure de peau,
Et dans leur forteresse, ils ne font pas grand-chose,
Plutôt qu’un corps d’armée, ils forment un troupeau,
Mais ils vont répétant que la vie n’est pas rose.

Leur colonel est brave, il est loin d’être sot,
Car il peut fusiller presque tout ce qui bouge ;
Son métier, il l’apprit en sortant du berceau,
Sous la bannière blanche ou sous le drapeau rouge.

Il cultive en ce lieu tous ses souvenirs morts,
Retraçant le combat, la honte, le remords,
La vie insignifiante et l’impossible gloire.

Son adjudant lui dit : « Rien de mal dans ce deuil,
Puisque les soldats morts ont d’excellents cercueils,
Nous voyons la lumière au fond de la nuit noire».
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 26295
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 33 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 26 ... 33  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum