Sagesse du pluvian

Page 30 sur 30 Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30

Aller en bas

Dauphin de Langoiran

Message par Cochonfucius le Mer 12 Sep 2018 - 10:31





Dauphin de Langoiran, nous te voyons goûter
À beaucoup de gibier dans ton liquide espace ;
Tu guettes les poissons, tu les suis à la trace,
Aussi, non sans raison, tu en es redouté.

Tu ne t’en prives point, car ils ne t’ont coûté
Qu’un peu de natation (qui n’est pas de la brasse) ;
Tu ne crains ni le froid, ni de boire la tasse,
Le rapide courant ne te peut dérouter.

Ainsi, pour les gardons, tu es comme une Parque
Qui sur leur courte vie pose sa froide marque ;
De moyens de défense, ils sont trop dépourvus.

Or, je t’envie parfois cette aquatique errance,
Moi qui terrestrement avec lenteur avance ;
Mais que je sois dauphin, cela n’est pas prévu.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Dragon de Lugon

Message par Cochonfucius le Jeu 13 Sep 2018 - 10:08



-- Vieux dragon de Lugon, où furent tes amours ?
-- Moi, je fus amoureux à Formose en Asie,
Mais ce fut simplement un jeu qui tourna court,
Un jeu de transgression, un feu de jalousie.

-- Mais qu’allais-tu donc faire en ce lointain séjour ?
-- Que veux-tu, j’étais jeune, et plein de frénésie,
Je lisais du chinois, la nuit comme le jour,
J’étais plein de tendresse et plein de fantaisie.

-- N’as-tu point regretté que l’on t’aimât si peu ?
Non, j’ai fait connaissance avec de nobles dames,
Puis elles m’ont largué, ce ne fut pas un drame.

-- Pourquoi ne craches-tu, vieux dragon, plus de feu?
-- Ce feu me sert encore à réchauffer mon âme,
Il peut même brûler pour une femme, ou deux.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Baronne serrurière

Message par Cochonfucius le Ven 14 Sep 2018 - 10:01



Son compagnon est une fine lame,
Il est très fort, il est charmant et beau ;
Elle détient les clés du vieux château
Et le bûcher aux vigoureuses flammes.

Héphaïstos a parlé à son âme,
Lui qui menait les démons en troupeaux,
Lui qui portait d’Olympe le drapeau,
Que n’aurait-il donné à cette femme !

Quelques leçons prises chaque matin
De la serrure expliquent les rouages ;
Et comme un feu qui jamais ne s’éteint,

La connaissance, à la personne sage,
Donna pouvoir sur l’aveugle destin ;
Serrurerie devint son apanage.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Ambicoq de sinople

Message par Cochonfucius le Sam 15 Sep 2018 - 10:25



Au poulailler du comte, il est maître d’école ;
Il instruit dans la Loi les poussins innocents,
Il leur apprend aussi à compter jusqu’à cent
Et à ne point nourrir une espérance folle.

Il leur dit le danger de l’épervier qui vole,
Aussi, que le goupil est un danger constant,
Que l’hirondelle au ciel ne fait pas le printemps,
Que sans doute leur vie est un songe frivole.

Leur père les instruit, le comte les nourrit,
Dès le lever du jour, leur mère leur sourit,
Tel est l’heureux destin de la troupe emplumée.

Ils posent des questions quand ils ont mal compris,
Car d’un noble savoir les poussins sont épris :
Leur coeur est  en ce monde une lampe allumée.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Jeux de mains

Message par Cochonfucius le Dim 16 Sep 2018 - 10:10





Ah, combien émouvant le contact d’une main,
Celle qui encourage ou celle qui supplie ;
À cette force douce une autre main se plie,
En elle disparaît la peur du lendemain.

Que l’on avance ou non par les mêmes chemins,
Que règne l’allégresse ou la mélancolie,
Le toucher d’une main, jamais on ne l’oublie ;
C’est l’illumination de tout le corps humain.

C’est le secret canal par où l’esprit devine
La chaleur diabolique ou la fraîcheur divine,
Et même les émois d’un vieux coeur accablé.

Je me souviens, d’ailleurs... Mais comment parler d’elle?
Même si quelque chose en moi reste fidèle,
Ma main n’écrirait pas plus d’un mot sans trembler.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Pont de la Fauvette

Message par Cochonfucius le Lun 17 Sep 2018 - 9:50



Jadis, auprès du pont, poussait un noisetier.
Le chantier d’une route a ravagé la plaine,
Les gens en ont besoin pour leurs courses lointaines;
Il n’est plus rien resté du timide sentier.

Le chêne de ces lieux en eut bien de la la peine,
Sur l’âme de l’arbuste on l’entendit prier ;
Les chênes sont souvent amis des coudriers,
Que le même zéphir baigne de son haleine.

Quand surgit le printemps, que chantent les avettes,
Qu’au ciel on voit briller la lune des fauvettes,
Revient ce noisetier au sentier disparu.

Cet arbre qui n’est plus peut oublier ses larmes
Avec ses compagnons, l’aubépine et le charme ;
L’eau passe près du lieu où l’arbuste mourut.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Saint Ophis === Ἅγιος Όφις

Message par Cochonfucius le Mar 18 Sep 2018 - 10:09



Des menteurs comme moi me disent mensonger,
Moi qui détiens pourtant la sagesse immuable.
Les mensonges de Dieu sont aux miens comparables,
N’apportant aux humains qu’un doute passager.

Je dis de jolis mots, badinage léger,
Pas de quoi chambouler votre coeur, il est stable
Et par sa fermeté aux grands arbres semblable
Qui dispensent leur ombre en vos nobles vergers.

De toute vérité mon âme est assurée,
Qui de moi sortira comme elle y est entrée ;
Et comment devenir menteur, soudainement ?

Mon esprit n’entretient nulle ruse secrète,
Je ne suis qu’un serpent, que d’autres soient prophètes,
Car moi, je n’en veux pas, c’est trop d’entraînement.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Lardonfucius

Message par Cochonfucius le Mer 19 Sep 2018 - 10:38



Il marche dans les bois, des poèmes disant  ;
Mais il commet aussi de la prose acérée.
Le typographe en fait des pages aérées
Que lisent en hiver les sages paysans.

C’est un cochon massif, mais il n’est point pesant,
Il progresse parmi les phrases éthérées,
Ne dédaignant jamais les lectures sacrées,
Mais il est accablé de la charge des ans.

Il ne fut jamais pauvre, il ne fut jamais riche ;
Son jardin d’agrément n’est qu’une inculte friche,
Et dans ses souvenirs, ni regrets, ni remords.

Marchant avec lenteur, il explore la glèbe,
Elle qui vivifie le grain qui semblait mort
Et fournit l’aliment de la modeste plèbe.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Prince renonçant

Message par Cochonfucius le Jeu 20 Sep 2018 - 9:43



Il ne veut plus séduire aucune belle ;
Il ne veut plus des fastes de la Cour.
Il reste seul en une vieille tour
D’où l’on entend les cris des hirondelles.

Il ne veut plus charmer les pastourelles
Qui vont offrant leurs timides amours ;
Il ne tient plus les savoureux discours
Qu’ont retenus ses amantes fidèles.

Il ne veut plus admirer la beauté
Dont cette Cour vibrait de tous côtés ;
Il n’aime plus cette splendeur qui brille.

La solitude est une déité
Qui maintiendra son coeur loin des cités ;
Il n’ira plus aux tavernes gentilles.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Recrutement d’un jeune Ouroboros

Message par Cochonfucius le Ven 21 Sep 2018 - 9:59



J’ai trouvé du travail en traversant la rue,
C’est d’être Ouroboros ; donc, rien de forcené,
Le cardinal Macron m’a ce poste donné,
Que je pourrai garder, sauf en cas de bévue.

J’accepte le piston, car, toute honte bue,
La faveur du tyran ne doit pas m’étonner ;
Même, si elle allait soudain se retourner,
La retraite j’aurais, qui me resterait due.

Merci à toi Manu, fournisseur d’espérance
Sachant à tout moment transcender l’apparence
Par quoi l’esprit serait soudain désespéré ;

Merci, par-dessus tout, à ton auguste femme
Qui point ne fut pour rien nommée Première Dame,
Dont le joli prénom a des reflets dorés.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Écrevisse de Bruges

Message par Cochonfucius le Sam 22 Sep 2018 - 9:59



L’écrevisse toujours se tient loin du danger,
Vivant de peu de chose en ce ruisseau qu’elle aime ;
Son esprit est subtil au point le plus extrême,
Souvent plein de douceur et jamais enragé.

Un bel ange gardien de son âme est chargé ;
La préservant du froid quand survient l’aube blême,
L’instruisant fréquemment sur de multiples thèmes
Et lui donnant aussi à boire et à manger.

L’écrevisse en automne a des manières douces,
Tous ses déplacements sont vifs et sans secousses,
Le cormoran l’admire et le brochet aussi.

Elle rêve, dit-on, depuis belle lurette,
D’arborer un blason dessiné par Pierrette ;
Bien d’autres animaux ont ce même souci.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

L’oiseau de Biscarrosse

Message par Cochonfucius le Dim 23 Sep 2018 - 10:30



L’oiseau de Biscarrosse,  il est plein d’ironie,
Il amuse sa muse, il fait rire les fleurs ;
C’est le père Michel, un moine de génie,
Qui cette habileté lui apprit sans douleur.

Les moineaux du bosquet fréquemment le regardent,
Ils cherchent  le secret de son coeur transparent.
Il leur répond parfois, sans qu’ils n’y prennent garde,
Et parfois se permet des jeux de mots navrants.

De l’antique folklore il connaît la matière,
La mémoire du monde, il la dévore, entière,
Sa grande moquerie n’est pas un discours dur ;

À le voir, on comprend que l’azur le traverse,
C’est ainsi qu’il résiste aux tendances perverses ;
On reconnaît en lui la grande âme d’Arthur.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Éléphant d’Arcachon

Message par Cochonfucius le Lun 24 Sep 2018 - 9:58



L’éléphant d’Arcachon se cache sous sa tente,
Par le bruit d’une fête il n’est jamais tenté ;
Il chante les chansons qu’il lui plaît d’inventer,
Car sitôt qu’ils sont seuls, tous les éléphants chantent.

Il aime fréquenter cette ville dormante
Dont les ducs ont bâti des palais enchantés,
C’est un curieux endroit, c’est un séjour hanté
Par la jeune sirène à la démarche lente.

Les touristes là-bas surviennent maintes fois,
Nul ne prête attention à leurs éclats de voix,
Telle est, de cet endroit, la sagesse profonde.

Pour rejoindre ce lieu, c’est un frêle voilier
Qui vous y porterait, oui, si vous le vouliez,
Mais on peut préférer d’autres parties du monde.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Partition florale

Message par Cochonfucius Hier à 8:58



Une fleur de septembre a mis sa robe blanche ;
Elle fut désirée, entre toutes les fleurs,
Par les bardes errants et par les oiseleurs,
Plus que la rose noble ou la douce pervenche.

Un jour, un musicien sur cette fleur se penche
Pour composer un chant d’amour et de douleur,
De rire et de souci, d’allégresse et de pleurs.
Le vent, pendant ce temps, chantonne dans les branches

La fleur aime danser, le musicien aussi,
On ne sait pas pourquoi leur humeur est ainsi,
j’entends dire chez moi que rêveurs on les nomme.

D’autres préféreront les airs de basse-cour,
Qui ne penseront rien de ce roman d’amour
Et s’en trouveront bien : car ce sont de vrais hommes.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Forteresse ouverte

Message par Cochonfucius Aujourd'hui à 10:04



La ville est très ancienne et s’ouvre sur le monde ;
Ses braves habitants sont fiers de leur cité
Dont le grand territoire est bien délimité
Et dont les hautes tours se reflètent dans l’onde.

Ainsi qu’une boutique en ressources féconde,
Elle offre à son bon peuple un bonheur mérité ;
Du maire on reconnaît la  noble autorité
Reflétant un trésor de sagesse profonde.

Souvent, un érudit tenant un livre en main
Compare sa patrie à l’empire romain ;
Il le sait, cependant, c’est une république.

La  commune voudrait trouver un bon auteur
Pour évoquer ce lieu avec des mots antiques ;
Un pactole viendrait enrichir ce flatteur.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 25724
Age : 64
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 30 sur 30 Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum