La femme plus intelligente que l'homme ?

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par mikael le Dim 12 Mar 2017 - 9:38

On demandait à Binet : "Monsieur Binet, vous qui êtes un spécialiste, comment définissez-vous l'intelligence ?"
— C'est très simple : l'intelligence, c'est ce que mesurent mes tests !"

le QI ? on y met 75% de problèmes logico-mathématiques, 20% de langue et culture et 5% d'imagination (estimation à la louche !). Les Américains ne juraient que par leur QI, jusqu'à ce qu'ils soient dépassés par les Japonais ! Là, ils se mirent à relativiser et à en voir les failles...

En 6è (11 ans), des "tests" me donnèrent 1er sur 400, après le bac, mes parents désespérés de voir que je n'avais aucun goût pour rien, me firent passer d'autres tests avec une docteur en psychologie : Elle me trouva très moyen, avec juste une capacité au-dessus de la moyenne.. en géométrie (je n'y ai jamais rien compris, 8/20 en maths au bac et 13/20 en philo). Pour finir, des études de langues prolongées et sans problème.

En fait, jouer entre garçons à savoir qui a la plus grosse, c'est une question de mauvaise estime de soi, le reste est puéril (je parle de la taille de la boîte crânienne)

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par Bean le Dim 12 Mar 2017 - 12:43

Les garçons jouent toujours à qui a la plus grosse, quelque soit l'objet.
Mais les filles, elles, jouent à qui a la plus belle, également quelque soit l'objet.

Une différence de taille ! Dirait un homme. Non, une différence de qualité ! Répondrait une femme.
En tout cas, une forme différente d'intelligence et de motivation.

lol!
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5869
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par stana le Dim 12 Mar 2017 - 13:35

Ce n'est pas la taille qui compte, mais la manière ont on s'en sers, qu'il soit question du cerveau ou de toute autre partie de l'anatomie sourire
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7138
Age : 42
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par mikael le Dim 12 Mar 2017 - 13:41

Ah, et puis savoir freiner, ralentir !

"Au comble du plaisir on croit voir la Grande Ourse
mais la femme nous dit qu'on a raté la course !"

mikael
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4189
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par Bean le Dim 12 Mar 2017 - 14:43

Ma femme ne serait pas très flattée si au moment de l'orgasme je lui déclarais droit dans les yeux: "Je vois la grande ourse".  lol!
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5869
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par stana le Lun 13 Mar 2017 - 9:58

lol!
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7138
Age : 42
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par Bulle le Mer 15 Mar 2017 - 17:43

Bean a écrit:
Indirectement, peut-être ...
La lecture en bas âge favoriserait la myopie, l'oeil s'adaptant à une vision continue de quelques dizaines de centimètres alors que les jeunes non lecteurs auront plutôt tendance à porter le regard plus loin ou regarder l'horizon. Cependant avec la TV et surtout les PC et smart phones, la tendance à la myopie semble se généraliser à toute la population.

sourire
Et c'est peut-être aussi parce qu'avec l'âge on a besoin de lunettes pour lire et que l'expérience, la sagesse indispensables à la "bonne intelligence" ont la réputation de venir aussi avec l'âge. Ce qui aurait pu inspirer ladite image...

_________________
Hello Invité !  Le du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39935
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par stana le Dim 19 Mar 2017 - 12:54

C'est bien possible oui sourire ce doit être pour cette même raison que "les sages" ont parfois été qualifiés de "têtes blanches", parce-que la connaissance, la sagesse sont sensés s'aquèrir avec l'âge vieux relativement vrai dans le sens où, l'expèrience, la culture, les dons divers ont plus de temps pour être travaillés, cultivés justement. Mais encore faut-il qu'il y ai un bon potentiel à l'état latent pour pouvoir le développer. Quand on est con, on est con, l'âge ne fait rien à l'affaire pette de rire il y a aussi des personnes plus jeunes pour qui "la valeur n'attend pas le nombre des années"...mais c'est certain que quelqu'un qui a, à la base, a un bon potentiel et le cultive aquiet davantage de sagesse encore avec le temps.
 C'est comme quelqu'un qui a un don inné, naturel pour tel ou tel art, par exemple la musique, la peinture...s'il n'a pas la possibilité de travailler son potentiel, ce pour quoi il est fait, le talent demeure plus latent. Et tout à l'avenant...pour aller aux exrêmes, des personnes comme Einstein, Mozart ou Pierre et Marie Curie n'auraient pas pus aller aussi loin si on ne leur en avait pas donné la possibilité, matériellement mais, avant tout, par l'apprentissage, le connaissance progressive, de plus en plus étendue, de leurs spécialités.


Dernière édition par stana le Dim 19 Mar 2017 - 14:04, édité 1 fois
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7138
Age : 42
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par stana le Dim 19 Mar 2017 - 13:50

De nos jours, même des personnes souffrant d'un handicap, par exemple les trisomiques, peuvent, avec une éducation appropriée, avoir une vie et des capacités intellectuelles peut-être pas "normales", mais ce qui s'en rapproche le plus.

 Autre cas extrême: j'ai lu le témoignage d'une femme qui a adopté une petite fille qui n'avait recu aucune éducation jusqu'à l'âge de 7 ans. Et quand je dis aucune éducation, c'est-à-dire qu'on ne lui avait jamais appris la propreté, que sa mère biologique (si on peux appeler ça une mère pale ) s'ètait toujours contenter de lui mettre des couches et de la laver de temps en temps, sans bien sûr lui apprendre à le faire elle-même; elle ne lui avait pas appris à parler,ne lui procurait aucun jouet, ne faisait rien pour la stimuler, pour développer son intelligence, ses capacités; c'est tout juste si la petite fille savait manger avec ses doigts; elle marchait mais passait les 3/4 de son temps sur son lit. Les automatismes et premières connaissances n'ont jamais été inculquées, or un bébé qui ne recoit pas d'affection, de soins, à qui on n'enseigne rien ne peux pas se dévellopper normalement, au bout d'un certain laps de temps il est trop tard.
 Lorsque cette petite fille a été adoptée on l'a entourée d'amour, et elle a pus apprendre, petit à petit, à être à peu près propre, à parler (pas plus de quelques mots puis phrases cependant), à dévelloper la plupart des automatismes, mais elle ne pourra pas aller beaucoup plus loin Crying or Very sad  d'après les médecins qui l'ont examinée, son cerveau était parfaitement normal à la base, et maintenant il ne pourra jamais avoir les mêmes capacités que celui d'unn trisomique bien éduqué.
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7138
Age : 42
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par stana le Dim 19 Mar 2017 - 14:00

Il y a connaissances et connaissances...une personne éduquée normalement mais par exemple illetrée pourra apprendre à l'âge adulte. Mais une personne ayant un don naturel pour la musique, et qui ne se met pas dès son plus jeune âge à la pratique de tel ou tel instrument a très peu de chances, peut-être même aucune, de devenir une grande pianiste, violoniste ou autre; elle pourra "se débrouiller", sans plus.
 En revanche une belle voix peut être travaillée à tout âge.
 Pour ce qui est de l'apprentissage des langues, un adulte en a la capacité, mais aura plus de chances de parler couramment une langue, dans toutes ses subtilités, si elle apprends très jeune, quand son cerveau est encore malléable, une véritable "éponge" de tout ce qui l'entoure.
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7138
Age : 42
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par Bean le Dim 19 Mar 2017 - 20:48

Il y a des exceptions cependant comme ce clarinettiste qui s'est mis à la clarinette à l'âge de la retraite et qui fait maintenant carrière dans un grand orchestre.

sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5869
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par stana le Dim 19 Mar 2017 - 20:55

Tans mieux sourire heureusement, à chaque règle ses exceptions.
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7138
Age : 42
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par Mephisto le Dim 19 Mar 2017 - 21:26

Moi je reste à 100% la femme plus intelligente que l'homme.
avatar
Mephisto
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1574
Localisation : SO
Identité métaphysique : post-métaphysique
Humeur : on s'en fout
Date d'inscription : 23/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par stana le Dim 19 Mar 2017 - 21:52

câlinchat
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7138
Age : 42
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par dedale le Jeu 23 Mar 2017 - 16:26

Déjà, il faut faire une différence entre le cerveau statistique et le cerveau réel.
Le cerveau statistique résulte d'une étude faite par exemple sur x spécimens ( une "population" de 500 hommes et 500 femmes par exemple) : Et l'on observe en général dans cette population que les hommes ont une capacité à mieux se repérer dans l'espace que les femmes, admettons.
Mais cela ne signifie pas pour autant que cela soit forcément le cas si l'on prend l'exemple particulier et réel d'une femme et d'un homme. Cela signifie simplement que dans un cas réel, particulier, la probabilité est que l'homme se repère mieux dans l'espace que la femme. Néanmoins, la réalité dans ce cas peut montrer le contraire. Les statistiques conduisent à des probabilités, pas à des certitudes aveugles et des faits systématiques. Et c'est pour tout pareil.

Donc statistiquement, le cerveau d'une femme diffère de celui d'un homme dans son système cognitif (*). Ce n'est pas une question de taille mais de spécialisation. Un cerveau, quel qu'il soit, n'a aucun besoin d'être plus gros ou plus petit que ce qui est nécessaire, il est tout simplement différent pour des raisons objectives, naturelles. Au cas par cas, certaines femmes (mais certains hommes aussi) sont bien plus intelligents que la plupart des hommes et des femmes, mais cela reste difficile à établir car l'intelligence n'est pas une chose qui rentre dans des cases bien définies.

(*) http://www.scilogs.fr/l-actu-sur-le-divan/cerveau-dhomme-cerveau-de-femme-les-differences-observees-au-scanner/

Secundo, un être humain naît avec un cerveau possédant des ressources qui sont à peu près les mêmes selon les individus ou les genres. Mais ensuite au cours de l'expérience de la vie, ce cerveau continue à se former, à se spécialiser.
Pendant très longtemps et aujourd'hui encore, l'homme et la femme possédaient de fonctions sociétales bien définies :
- La femme faisaient des enfants, et les élevaient donc, gérait et faisait fonctionner la famille.
- Tandis que l'homme devaient s'occuper des ressources de cette famille, quand il ne partait pas guerroyer.
Chacun ses responsabilités, et une responsabilité pour chacun. Ces fonctions sociétales, pour leur ancienneté et leur efficacité, sont devenues sacrées, des principes défendues par les religions elles-mêmes, des symboles tels que la famille et la nation.
Devenant sacrés, ils se sont rigidifiés si bien qu'une femme a fini par perdre le droit d'exercer une activité d'homme, mais également le contraire : C'était une insulte pour un homme d'exercer une activité de femme, si on résume. C'est à dire que le système s'étant institutionnalisé, élevait les enfants dans ce principe, comme cela se fait toujours dans certain pays. Mais à l'origine, je ne pense pas que ce système ai connu de telles dérives où la femme devenait inférieure à l'homme. C'était une question de rôle sociétal, de partage des responsabilités sociétales, familiales, parentales, à l'instar de ce qui peut être observé dans la nature.

La famille étant la cellule de la nation, les femmes ont finalement étaient contraintes d'évoluer dans un espace piégé par les systèmes politico-religieux, un goulot sociétal qui les obligeait à faire de la famille et ses nécessités une prison dont elles ne pouvaient outrepasser les limites.Cette rigidité était en fait l'expression d'une peur, ou d'un archaïsme devenu idéologique, la seule solution pour survivre peut être dans certains esprits. Il y a surement des raisons très concrètes à ce que ça ai tourné au vinaigre. Peut être une question purement zoologique : de domination par exemple. Comme les araignées peuvent manger leur mâles une fois le travail fait, l'homme a peut être pensé qu'il pouvait dominer les femmes, va savoir.

Quoi qu'il en soit, la fonction des hommes et celle des femmes étaient bien distincte dans les systèmes traditionnels. Et cela a empiré car ça ne semble pas être forcément dans les plus anciens que la femme est la plus déclassifiée, soumise. A mon avis, la cause n'est pas la religion, je penserais plutôt à des calamités, des guerres génocides, qui ont semé la peur et ont entraîné la "nécessité" d'entourer les femmes d'un blindage - peut être.

Dans la société moderne, ce système s'est plus ou moins perpétué. Pendant un certain temps, un simple ouvrier avec son smig pouvait entretenir sa famille, avoir une maison, une voiture, une femme des enfants. Mais actuellement, beaucoup de femmes partent bosser pour arrondir les fins de mois, sans quoi c'est trop serré. Donc les limites sociétales et le statut de l'homme (le père) explosent par nécessité, la peur de la misère étant surement l'excuse à toute forme de "déviance" des principes sociétaux les plus sacrés de nos coiétés captitalistes.
D'autre part, les activités émergentes ne font plus appel aux spécialités autrefois collées aux hommes ou aux femmes, on ne regarde plus que l'efficacité, la productivité, la compétence, autrement dit la machine en nous. Le vieux système vole en éclat
Les femmes ayant été longtemps contraintes, elles ne peuvent qu'en sortir gagnantes.


avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4146
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par Bulle le Jeu 23 Mar 2017 - 17:22

dédale a écrit:Et l'on observe en général dans cette population que les hommes ont une capacité à mieux se repérer dans l'espace que les femmes, admettons.
Quand on voit le nombre d'animaux mieux capables de se répérer, lier cela à l'intelligence devient tout à coup contre-productif  rire
A mon avis, la cause n'est pas la religion, je penserais plutôt à des calamités, des guerres génocides, qui ont semé la peur et ont entraîné la "nécessité" d'entourer les femmes d'un blindage - peut être.
Un blindage est protecteur et ne nécessite pas forcément l'enfermement, la mise à l'écart prônées, particulièrement, par les religions monothéisme où il est question clairement de misogynie...
L'observation de l'art pariétal semble lier femme et enfantement en excluant l'homme de cette histoire (ce ne serait pas l'homme mais les dieux qui engrossent les femmes et on connait un prolongement de cette interprétation non ?)  ; et quand les hommes se mettent à élever et à observer des animaux, ils se rendent compte que ce sont les mâles qui engrossent et plus tard feront le rapprochement entre femelle et femme.
La réaction fut donc, comme c'est souvent le cas, d'écraser la supériorité imaginée de la femme en relation avec les dieux pour ce qui est de l'enfantement ; donc de reprendre le pouvoir et de faire en sorte de ne jamais retomber dans un univers où la femme est "supérieure".
Grimal évoque cette situation lorsqu'il parle du mythe de Lemnos : "Cauchemar collectif, cauchemar d'homme, que de se croire soudain transporté dans un univers soumis aux femmes" (Histoire mondiale de la Femme, publiée par Grimal et cité par Gabriel Rubin in Les Sources Inconscientes de la Misogynie - Gabrielle Rubin...)

_________________
Hello Invité !  Le du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39935
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par dedale le Ven 24 Mar 2017 - 4:58

Bulle a écrit:Quand on voit le nombre d'animaux mieux capables de se répérer, lier cela à l'intelligence devient tout à coup contre-productif

Ce n'est pas contre-productif non.
Un être humain peut se repérer grâce à des cartes, des plans. Il a donc une représentation, une interprétation linguistique, graphique, de l'espace. C'était plutôt sur ce plan que je voulais parler. Car dans notre civilisation, particulièrement si on cherche à s'orienter dans une métropole par exemple, ça ne sera pas comme les animaux, grâce aux odeurs, aux sources lumineuses, ou aux champs magnétiques...

L'observation de l'art pariétal semble lier femme et enfantement en excluant l'homme de cette histoire (ce ne serait pas l'homme mais les dieux qui engrossent les femmes et on connait un prolongement de cette interprétation non ?)  ; et quand les hommes se mettent à élever et à observer des animaux, ils se rendent compte que ce sont les mâles qui engrossent et plus tard feront le rapprochement entre femelle et femme.
La réaction fut donc, comme c'est souvent le cas, d'écraser la supériorité imaginée de la femme en relation avec les dieux pour ce qui est de l'enfantement ; donc de reprendre le pouvoir et de faire en sorte de ne jamais retomber dans un univers où la femme est "supérieure".
Grimal évoque cette situation lorsqu'il parle du mythe de Lemnos : "Cauchemar collectif, cauchemar d'homme, que de se croire soudain transporté dans un univers soumis aux femmes" (Histoire mondiale de la Femme, publiée par Grimal et cité par Gabriel Rubin in Les Sources Inconscientes de la Misogynie - Gabrielle Rubin...)

Oui tu avais déjà parlé de cet auteur. Mais je ne suis pas trop d'accord avec ça. Dans l'art pariétal et plus généralement dans les cultures primitives, préhistoriques,  il n'y a pas vraiment d'élément qui laisse penser à une sorte de haine des femmes., ou d'hostilité envers les femmes, Je dirais même au contraire. C'est l'auteur qui étudie en fonction de son idée de misogynie, pour ce que j'en ai un peu lu. Elle pose pour ainsi dire un épicentre psychanalytique à un domaine qui est celui de l'anthropologie sociale et culturelle, dans un registre exotique qui est celui de peuples primitifs.
Ceux qui savent parfaitement comment on fait un gosse, qui ne le mettent aucunement sur le dos de dieu, peuvent être aussi misogynes et irrespectueux envers les femmes que les autres. Donc sensible ou pas au lien que peut avoir la femme avec la divinité, ça ne change pas grand chose.

Par contre, tu as raison : La Bible, le Coran ou d'autre récits nous expliquant les grands mystères ne savent rien à ce sujet, ou l'évitent. Dans certains passages de la Bible, il est dit que c'est dieu qui donne la vie, donc chaque naissance est un acte de création.
Depuis la préhistoire ce sont les esprits ou les dieux qui expliquent tout, qui justifient même que l'homme soit un barbare sanguinaire, un tyran ou que le ciel nous tombe sur la tête. Donc expliquer que la femme enfante grâce à dieu ne relève d'aucune particularité puisque c'est pareil pour tout le reste : Agriculture, chasse, élevage, pluie, beau-temps, guerre,  etc.

La misogynie est d'abord un trait de caractère qui peut s'exprimer dans un milieu familial ou culturel respectant les femmes. Les femmes étant considérées comme plus faibles, elles sont le bouc émissaire d'hommes ou des systèmes aux prises avec des incapacités et amertumes inavouées.

Un blindage est protecteur et ne nécessite pas forcément l'enfermement,

Oui, mais ça, ça dépend. Tout dépend peut être de quoi on veut se protéger. Dans les mesures de protection, l'isolation existe. Et elle peut être la seule solution.
Attention, je ne cherche pas à justifier pourquoi les femmes sont souvent mal considérées - je précise. Mais pour moi il des choses à ne pas confondre :
- Les comportements parentaux, les fonctions naturelles liées à la sexualité qui existent partout dans la nature - et parallèlement à cela, la considération de la femme dans la société qui peut être le produit de l'ignorance, de dogmes obscurantistes et d'idéologies qui elles peuvent être misogynes, machos et s'imposer par la force. Dans ce cas là, à certaines époques, les femmes étaient prisonnières de préjugés, au même titre que des esclaves, des ouvriers, des sous-castes... - le problème ne se limite plus vraiment aux femmes mais à des couches de la société.
Le meilleur exemple est celui de la dépossession en héritage des femmes : Tout revenait aux hommes. Le système était conçu pour que les femmes soient totalement dépendantes, ne possédant rien par elles-mêmes et ne pouvant non plus réellement travailler.
Donc tout cela venait directement des hautes sphères qui érigeaient les lois.
Un enfant qui naissait dans ce système était conduit à penser que la femme était coupable - surement d'avoir croquer une pomme  sourire et qu'à cause d'elle, l'homme s'est fait bannir du paradis.

Donc oui, j'ai dit "blindage" parce que j'essayais de définir vaguement des causes à l'origine de cette condition. Mais dans les sociétés monothéistes, la femme était coupable, donc condamnée aux chaînes, à la prison.
Mais absolument rien ne laisse supposer que c'était le cas dans d'autres cultures, plus anciennes ou plus primitives, en Egypte ou en Grèce, ou chez les peuplades préhistoriques du Mississippi. Ne serait-ce même que dans la Rome antique.

L'un des premiers grands adversaires de l'Eglise fut une femme, une mathématicienne d'origine athénienne qui professait à Alexandrie : Hipathie. Elle n'a pas été lapidée parce que c'était une femme, puisque d'autres penseurs, des hommes, ont subi le même sort. Elle a été lapidée parce qu'elle s'opposait aux dogmes de l'Eglise et ce sont les fanatiques qui lui ont réglé son compte - pour la faire taire. Peu être même que la femme ou la reine rouge de l'Apocalypse, c'est elle. Mais cette position de femme qui s'oppose à "l'establishment" nous renseigne sur son statut de personnalité ayant une autorité politique ou publique; ce n'était pas une brave servante, une femme déconsidérée. Et sa lapidation montre bien l'incapacité de ses adversaires de la faire taire. Et cela était certainement d'autant plus insultant que c'était une femme qui provoquait ces évêques de la première église.

Des femmes du style Hipathie, il y en eu un certaine nombre, citons Théano la pythagoricienne du VI° s.avJC, et bien d'autres dans la Perse antique, l'Egypte,la Nubie, le Latium, la Sicile, dont j'ai oublié le nom. Tout cela pour signifier que la condition féminine n'a pas toujours été la même.. Même s'il a toujours semble-t-il existé une barrière sociale, législative, entre le droit des hommes et celui des femmes. Il y a aussi des exceptions.
Le rôle de la femme est plus complexe, plus occulte et intriguant, que celui de l'homme - sur le plan politique par exemple, du moins en ce qui concerne l'histoire, le passé. Aujourd'hui une femme au pouvoir subit encore des préjugés, des inégalités propres au milieu politique qui est toujours en retard, mais la dévalorisation en tantqu'être (la femme inférieure à l'homme) ne subsiste que chez les arriérés, hélas, certaines régions du monde où l'instruction reste encore une utopie.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4146
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par Bulle le Ven 24 Mar 2017 - 9:53

dedale a écrit: Dans l'art pariétal et plus généralement dans les cultures primitives, préhistoriques,  il n'y a pas vraiment d'élément qui laisse penser à une sorte de haine des femmes., ou d'hostilité envers les femmes, Je dirais même au contraire.
Mais c'est justement ce que l'auteur remarque (je devrais plutôt dire "rapporte" de sources référencées) : tant que la femme a été vue comme engrossée par les dieux elle a été vénérée et mise au premier plan. Ce n'est qu'après que les hommes se soient rendu compte que c'est le mâle qui engrosse qu'ils ont repris le pouvoir sur elles et que le patriarcat s'est implanté avec les suites religieuses que l'on connait : dangerosité de la femme, incapacité de la femme, enfermement aux seuls rôles (sauf lorsqu'elles avaient encore un lien divin du fait du sang royal ou genre...).
Pour le reste je partage ton analyse.
Ce qui reste tout de même étonnant c'est que homme/femme soit plus souvent vu et ressenti comme une rivalité qu'une complémentarité...  Crying or Very sad

_________________
Hello Invité !  Le du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39935
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par orthon7 le Ven 24 Mar 2017 - 10:49

bulle a écrit:Ce qui reste tout de même étonnant c'est que homme/femme soit plus souvent vu et ressenti comme une rivalité qu'une complémentarité...

Ben on voit que tu n'as jamais regardé la petite maison dans la prairie. sourire
avatar
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4641
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par Margarita le Ven 24 Mar 2017 - 11:38

Bean a écrit:
La lecture en bas âge favoriserait la myopie, l'oeil s'adaptant à une vision continue de quelques dizaines de centimètres alors que les jeunes non lecteurs auront plutôt tendance à porter le regard plus loin ou regarder l'horizon. Cependant avec la TV et surtout les PC et smart phones, la tendance à la myopie semble se généraliser à toute la population.

sourire

Bean, tu te bases sur des études pour dire ça ? Car moi, j'ai une excellente vue alors que dès que j'ai su lire, je n'ai fait que ça, allant jusqu'à lire sous les couvertures avec une lampe de poche pendant des nuits entières sourire
J'ai des collègues qui ne lisent jamais rien, pas même un magazine, et qui sont myopes depuis leur plus jeune âge lol!
avatar
Margarita
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 127
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Ne se prononce pas
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 15/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par dedale le Ven 24 Mar 2017 - 14:07

Bulle a écrit:
dedale a écrit: Dans l'art pariétal et plus généralement dans les cultures primitives, préhistoriques,  il n'y a pas vraiment d'élément qui laisse penser à une sorte de haine des femmes., ou d'hostilité envers les femmes, Je dirais même au contraire.
Mais c'est justement ce que l'auteur remarque (je devrais plutôt dire "rapporte" de sources  référencées) : tant que la femme a été vue comme engrossée par les dieux elle a été vénérée et mise au premier plan. Ce n'est qu'après que les hommes se soient rendu compte que c'est le mâle qui engrosse qu'ils ont repris le pouvoir sur elles et que le patriarcat s'est implanté avec les suites religieuses que l'on connait : dangerosité de la femme, incapacité de la femme, enfermement aux seuls rôles (sauf lorsqu'elles avaient encore un lien divin du fait du sang royal ou genre...).
Pour le reste je partage ton analyse.
Ce qui reste tout de même étonnant c'est que homme/femme soit plus souvent vu et ressenti comme une rivalité qu'une complémentarité...  Crying or Very sad

Pour être franc, je pense que les hommes, en général et à toutes les époques, ont toujours eu une certaine autorité tendant à être répressive, dominatrice, sur les femmes. Une hiérarchie semble s'être imposée très tôt.
Je vois ça comme un caractère primatologique qui est discuté dans nos sociétés modernes parce que certaines conditions permettent d'abolir ce côté animal.C'est l'expression d'un progrès, d'une évolution des moeurs, de la culture de nos sociétés.
Mais dans la nature, il n'est pas rare que les conditions liées à la sexuation soient violentes, clivantes. Le mâle possède une fonction, une vigueur, une dominance, que les femelles savent reconnaître, par exemple. Elles participent de plein pied à la sélection naturelle. Et un mâle vigoureux et dominant est choisi pour donner une descendance encore plus vigoureuse et encore plus dominante. C'est le prix à payer pour survivre.

Secundo, j'entend bien ce que tu dis à propos de la vénération. Mais il me semble, aussi loin qu'on puisse remonter, que cette vénération concerne certaines catégories de femmes, des symboles telle que la mère, l'aïeule, et aussi des filles vierges pour différentes raisons selon les traditions. Mais dans cette vénération, est-ce le mécanisme de reproduction qui est pris en compte ou le simple fait que tout être humain provient directement d'une mère? Et que, même si le mâle l'engrosse (et non dieu), la femme est la seule et unique garantie que l'espèce, la famille, se perpétue?  Est-ce donc une vénération au sens religieux, un culte de la femme à une certaine époque, qui s'est vu ensuite déchu? Ou est-ce simplement de l'idéalisation?
- L'homme idéalise la femme et la femme idéalise l'homme..
Les femmes qui naissaient dans une culture guerrière rêvaient d'avoir pour elles le meilleur des guerriers, un homme qui buvait son apéro dans le crâne fraîchement blanchi de ses adversaires tandis que le sien était formaté par la violence de la guerre.
- Qu'est-ce qu'une femme peut faire de la guerre, de l'ambition meurtrière des grandes conquêtes/invasions? Je ne pense pas que les mères, en général, fussent trop d'accord en leur for intérieur pour voir leurs enfants et leur bien-aimé se faire trucider sur le champ de bataille, pour des raisons qui bien souvent n'en étaient pas. Un homme peut sentir ça qu'une femme n'adhère pas à la violence extrême.
Nos sociétés ont été fondées sur la violence et les femmes n'adhérant pas toujours, ont été tenues en laisse.

Enfin, ce sont des points de vue, difficile d'avoir des certitude dans ce domaine.
Le tout est de reconnaître l'essentiel : La complémentarité, comme tu le penses.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4146
Age : 56
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par Bulle le Ven 24 Mar 2017 - 14:37

dedale a écrit:Mais il me semble, aussi loin qu'on puisse remonter, que cette vénération concerne certaines catégories de femmes, des symboles telle que la mère, l'aïeule, et aussi des filles vierges pour différentes raisons selon les traditions.
En fait cela concerne surtout une "vision de la femme". Voir la femme comme la seule capable d'être certainement "génitrice" par un homme qui au bout du compte n'est jamais tout à fait certain d'être géniteur est tout à fait humiliant. D'où la réaction de devenir dominant ?Strindberg avait bien posé le problème...
Mais dans cette vénération, est-ce le mécanisme de reproduction qui est pris en compte ou le simple fait que tout être humain provient directement d'une mère?
Au départ c'était le fait d'être ensemencé par un dieu. Ce que l'on retrouve chez la Vierge Marie non ?
Et que, même si le mâle l'engrosse (et non dieu), la femme est la seule et unique garantie que l'espèce, la famille, se perpétue?  Est-ce donc une vénération au sens religieux, un culte de la femme à une certaine époque, qui s'est vu ensuite déchu? Ou est-ce simplement de l'idéalisation?
Excellente question. Un mélange des deux je suppose : c'est la femme qui est porteuse de l'identité religieuse dans le premier monothéisme...
- L'homme idéalise la femme et la femme idéalise l'homme...
Ou encore l'homme idéalise SA femme et la femme idéalise SON homme. Ce qui met les deux dans la toute puissance possessive au bout du compte... Parce que si j'ai le/la meilleure c'est que je le vaux bien... Ah lala l'égo quand même ! mdr

_________________
Hello Invité !  Le du 01 novembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39935
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par Bean le Ven 24 Mar 2017 - 15:06

Dans la mesure ou la vie est miraculeuse dans les croyances et que l'homme n'est jamais certain d'en être le géniteur, on peut en conclure que la femme enceinte est porteuse du fruit du divin souffle.

A ce régime là, nous sommes toutes et tous des demi-dieux ... et finalement des dieux.

sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5869
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par stana le Ven 24 Mar 2017 - 15:40

Margarita a écrit:
Bean a écrit:
La lecture en bas âge favoriserait la myopie, l'oeil s'adaptant à une vision continue de quelques dizaines de centimètres alors que les jeunes non lecteurs auront plutôt tendance à porter le regard plus loin ou regarder l'horizon. Cependant avec la TV et surtout les PC et smart phones, la tendance à la myopie semble se généraliser à toute la population.

sourire

Bean, tu te bases sur des études pour dire ça ? Car moi, j'ai une excellente vue alors que dès que j'ai su lire, je n'ai fait que ça, allant jusqu'à lire sous les couvertures avec une lampe de poche pendant des nuits entières sourire
J'ai des collègues qui ne lisent jamais rien, pas même un magazine, et qui sont myopes depuis leur plus jeune âge lol!
Moi aussi Mrgarita^^je suis capable de lire un livre de 600 pages en deux jours sourire  mes derniers examens ophtalmogogiques étaient bons..seulement j'avais 8 ans croule de rire  vers l'adolescence j'ai commencé à lire le nez dans les bouquins, et depuis c'est ce que je continue à faire. S'il y a une petite myopie, elle peut donc très bien être liée à ma boulimie de lecture rire  Je peux lire "de loin", enfin à la distance de la plupart des gens, mais alors il me faut concentrer particulièrement mon regard il se fatigue plus vite. En lisant d'assez près mes yeux lisent à toute vitesse, et mon cerveau enregistre de même.

 lol l'idée recue était encore bien présente il n'y a pas si longtemps que ça: je viens justement de relire une nouvelle de Prosper Mérimée, et à un moment donné il parle d'un homme doté "d'une grande capacité cérébrale", visible de par sa tête ronde et volumineuse....

 Pour ce que j'en sais, vers la fin du dix-neuvième siècle pas mal d'hommes, particulièrement en Amérique, appréciaient les jeunes filles ayant ce qu'ils croyaient être "une cervelle de moineau", peut-être pour ne pas avoir, plus tard, une èpouse trop contestataire, qui aurait pus exprimer des idées personnelles trop différentes des leurs, qui ne pose pas de "problèmes" lol les jeunes femmes le savaient et, du moins jusqu'à leur mariage, avaient appris à jouer les évaporées, les étourdies, les petites choses sans défense...à dire par exemple au fiancé potentiel: "Oh! Comme vous êtes intelligent!.....Comment faites-vous pour penser à toutes ces choses? Moi, ma pauvre petite tête éclaterait!" Il arrivait qu'après le mariage, certaines cessent de jouer cette comédie, n'ayant plus rien à y gagner. La surprise était alors pour l'homme. L'idée recue qui aurait voulu les femmes moins intelligentes servaient aux femmes, plus rusées qu'on l'imaginait ref qui aurait cru qu'il se cachait tans de ressources dans "ces jolies petites têtes" XD


Dernière édition par stana le Ven 24 Mar 2017 - 15:55, édité 1 fois
avatar
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7138
Age : 42
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme plus intelligente que l'homme ?

Message par Bean le Ven 24 Mar 2017 - 15:53

Norma Jeane Baker excellait au cinéma dans ce rôle de tête de linotte.

sourire
avatar
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5869
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum