Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Page 6 sur 25 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 25  Suivant

Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Moguilev le Jeu 1 Mar 2018 - 21:08

Bulle a écrit: c'est absolument faux puisqu'il commet la monumentale erreur de prétendre qu'un EEG plat signifie que le malade est mort.

Pourtant, s'il n'y a plus d'activité cérébrale, on peut considérer qu'il y a mort cérébrale me semble t-il.
Evidemment en cas de narcose très profonde, l’encéphalogramme peut sembler plat, mais c'est juste une question d'échelle. Si on regarde bien, il existe encore de minuscules oscillations....
Bon sinon, d'après toi quel est le critère infaillible permettant de conclure à la mort cérébrale (la mort des cellules c'est une autre histoire et elle est en général bien postérieure à la mort cérébrale) ?
avatar
Moguilev
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 176
Localisation : Nord france
Identité métaphysique : Indifférent
Humeur : En hibernation
Date d'inscription : 26/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Nailsmith le Ven 2 Mar 2018 - 0:37

dedale a écrit:
Par exemple, à une certaine époque, c'était mal pour un être humain de se montrer tout nu, donc d'être un sauvage vivant à moitié à poil dans la jungle. Un tel être était un animal, voire pire : Un humain dégénéré. Ca ne pouvait pas être un être humain, civilisé je veux dire. Car à certaines époques, pour être un être humain, il fallait d'abord être au minimum civilisé.
Mais ce genre d'appréciation ne repose que sur des valeurs arbitraires, artificielles, alors qu'à l'essentiel, le bien et le mal est simplement la reconnaissance de ce qui nous profite ou pas. C'est à dire ce qui profite (ou pas) aux individus mais aussi aux intérêts des systèmes. Rien de plus.
Je ne parle pas de ce mal ou de ce bien là. C'est plutôt une représentation des moeurs du temps se basant sur des préceptes religieux, surperstitieux ou autre.
Ce que je veux dire par le bien et le mal c'est: "Étymologiquement, la conscience signifie science ou connaissance conjointe et conaturelle à l’homme. Cette science n’est autre que la voix de l’esprit humain plus intime à nous-même que nous-mêmes et nous permettant de distinguer le bien du mal.".
avatar
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1202
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Bulle le Ven 2 Mar 2018 - 9:49

Moguilev a écrit:
Bulle a écrit: c'est absolument faux puisqu'il commet la monumentale erreur de prétendre qu'un EEG plat signifie que le malade est mort.
Pourtant, s'il n'y a plus d'activité cérébrale, on peut considérer qu'il y a mort cérébrale me semble t-il.
Seulement, comme c'est expliqué ICI



(NB : Je déplacerai dans le bon sujet où on pourra continuer)

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42533
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par dedale le Ven 2 Mar 2018 - 10:13

JO a écrit:bah! au début du chemin de fer, l'hypothèse prévalente était que les trains ne pourraient pas rouler vite, la grande vitesse étant mortelle pour les passagers! Ce qui tient la route n'est jamais la vérité du jour .

Au XIX°s, les premiers trains n'ont pas dépassé les 50 km/h (record du Rocket), la technologie ne le permettait pas. Les vitesses moyennes à cette époque se situaient entre 4 kmh et 20 kmh.
- L'hypothèse que tu cites ne s'appliquait qu'à la technologie de l'époque qui n'a jamais dépassé les 50 kmh.
Mais elle ne s'applique pas aux trains électriques qui, dès 1900, dépassaient les 200 kmh ou les trains à suspension magnétique actuels qui dépassent les 600 kmh.

Dans le contexte c'était bien la vérité du jour.

C'est comme si je te dis qu'on ne peut pas actuellement aller passer des vacances sur une autre planète dans un autre système solaire, notre technologie ne le permet pas.
Ca ne s'applique pas à ceux qui, dans le futur, le pourront peut être.

C'est beau, la certitude ! :)
La conscience est pourtant le "hard problem" pour une foule de neuro physiologistes, question encore non résolue .

La neurophysiologie, c'est l'étude du cerveau et de ses fonctions.
Mais en tant que curieux - sans être chercheur soi-même - si on veut comprendre quelque chose, il vaut mieux s'intéresser d'abord à ce que l'on sait et non à ce qu'on ne sait pas.
- On sait par exemple que le cerveau est le siège de la pensée et que son activité se traduit par un état d'éveil des perceptions que l'on nomme "conscience", et que cet état n'est pas délocalisé.

Comprendre un minimum le cerveau permet de comprendre un minimum la conscience.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par dedale le Ven 2 Mar 2018 - 15:57

Nailsmith a écrit:
dedale a écrit:
Par exemple, à une certaine époque, c'était mal pour un être humain de se montrer tout nu, donc d'être un sauvage vivant à moitié à poil dans la jungle. Un tel être était un animal, voire pire : Un humain dégénéré. Ca ne pouvait pas être un être humain, civilisé je veux dire. Car à certaines époques, pour être un être humain, il fallait d'abord être au minimum civilisé.
Mais ce genre d'appréciation ne repose que sur des valeurs arbitraires, artificielles, alors qu'à l'essentiel, le bien et le mal est simplement la reconnaissance de ce qui nous profite ou pas. C'est à dire ce qui profite (ou pas) aux individus mais aussi aux intérêts des systèmes. Rien de plus.
Je ne parle pas de ce mal ou de ce bien là. C'est plutôt une représentation des moeurs du temps se basant sur des préceptes religieux, surperstitieux ou autre.
Ce que je veux dire par le bien et le mal c'est: "Étymologiquement, la conscience signifie science ou connaissance conjointe et conaturelle à l’homme. Cette science n’est autre que la voix de l’esprit humain plus intime à nous-même que nous-mêmes et nous permettant de distinguer le bien du mal.".

Le bien et le mal sont un principe binaire - qui peut être largement nuancé - et qui peut s'appliquer à une infinité de choses, quelles soient religieuses, artificielles, naturelles, intimes ou plus étendues....
- Je veux dire que, définir qu'une chose est bien (ou mal) ne fait pas que cette chose l'est. C'est nous qui l'apprécions ainsi pour une raison ou une autre, par exemple, que cela ne sert pas nos intérêts, que cela nous fait souffrir....
Le bien et le mal donc sont des principes basés sur des règles. Certaines de ces règles sont très simples, coulent de source, et on les intègre très tôt dans la vie.
D'autres sont beaucoup plus complexes et ne sont pas forcément assimilées. Il arrive également que notre mécanique cérébrale ne fonctionne pas toujours en conformité avec ce qu'on lui demande, ou ce que la société humaine attend d'elle, et que ces règles, quand elles sont établies, soient violées, bafouées.

On en naît pas avec une connaissance du bien et du mal : Nous apprenons.

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Jipé le Sam 3 Mar 2018 - 11:25

Nailsmith a écrit:
Ce que je veux dire par le bien et le mal c'est: "Étymologiquement, la conscience signifie science ou connaissance conjointe et conaturelle à l’homme. Cette science n’est autre que la voix de l’esprit humain plus intime à nous-même que nous-mêmes et nous permettant de distinguer le bien du mal.".

La notion du bien et du mal est très subjective et évolue avec le temps. Les guerriers qui mangeaient le cerveau de leurs ennemis ne menait pas à une notion de mal en soi, bien au contraire.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26329
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Moguilev le Sam 3 Mar 2018 - 12:22

Ca ne me parait pas si subjectif.
Soit il s'agit d'une notion purement individuelle (qu'est ce qui est "bien" pour moi ?), dont l'appréciation dépendra de la faculté de raisonnement, de l'instinct et de l''expérience acquise par l'individu.
Soit c'est du domaine des rapports sociaux. J'accepte de respecter une autorité morale (société, groupe, maître, religion, administrateur du forum ...) et je respecte donc les règles édictées par cette autorité (c'est bien) ou pas (c'est mal). La subjectivité n'existe que si ces règles sont ambiguës, mal définies, paradoxales ou incompréhensibles, permettant une marge d'interprétation.
avatar
Moguilev
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 176
Localisation : Nord france
Identité métaphysique : Indifférent
Humeur : En hibernation
Date d'inscription : 26/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Bulle le Sam 3 Mar 2018 - 13:54

Et bien justement : tu ramènes ton "subjectif" au "socialement acceptable" ... voire à une logique légèrement différente du réflexe premier.
Subjectif signifie ce qui est propre au sujet et qui n'a de valeur que pour lui : ce qui fait partie de son "intime" en somme, avant que les règles sociales, l'éducation, le raisonnement n'interviennent.
Par exemple : en tant qu'individu, x trouve que "œil pour œil" c'est très bien et qu'à ce titre quelqu'un qui a fait du mal à la famille de x, mérite que l'on fasse du mal à la sienne (de famille). C'est parfaitement subjectif.
Ce subjectif ramené aux "rapports sociaux", mais pas seulement d'ailleurs car il est question de logique quelque part là, peut amener à estimer que la famille n'est pas responsable et que l'individu doit être le seul à "payer" et pas sa famille.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42533
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Jipé le Sam 3 Mar 2018 - 14:05

Moguilev a écrit:La subjectivité n'existe que si ces règles sont ambiguës, mal définies, paradoxales ou incompréhensibles, permettant une marge d'interprétation.
Si je prends l'exemple d'une dictature où les règles sont bien définies, compréhensibles parce que claires et non ambigües, cette dictature serait donc objective ? dubitatif

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26329
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Moguilev le Sam 3 Mar 2018 - 14:28

Bulle a écrit:Par exemple : en tant qu'individu, x trouve que "œil pour œil" c'est très bien et qu'à ce titre quelqu'un qui a fait du mal à la famille de x, mérite que l'on fasse du mal à la sienne (de famille). C'est parfaitement subjectif..
Parfaitement subjectif, c'est vite dit.
Il peut s'agir d'une règle sociale dans certains milieux (Corse, prison ... ?). Il s'agit bien d'une loi pour certaines civilisations primitives (Loi du talion).
Il s'agit d'une forme de réciprocité, qui est à la base (même négativement) des rapports humains. Même entre états, une forme de paix dite "équilibre de la terreur", nécessite, pour que la menace réciproque soit crédible, que toute transgression de l'un des "partenaires" soit suivie d'un acte agressif compensatoire de l'autre partenaire.
On peut reconsidérer d'une manière générale que le raisonnement selon lequel toute agression devra faire l'objet d'une  mesure de rétorsion équivalente est objectif et repose sur une logique comprise par l'ensemble des individus.

Au fait, quand j'évoque l'individu qui se demande ce qui est "bien" pour lui, on n'est plus vraiment dans une notion transcendantale du bien et du mal (voire surmoïque). Par "bien" il faut traduire "bon". Qu'est qui est est "bon" pour moi ? On se rapproche de certaines philosophies Grecques ou orientales ... C'est pragmatique, donc plutôt objectif je crois.

Jipé a écrit:Si je prends l'exemple d'une dictature où les règles sont bien définies, compréhensibles parce que claires et non ambigües, cette dictature serait donc objective ? dubitatif
Pour être précis, il ne s'agit pas de qualifier une dictature d'objective ou de subjective, ce qui n'a pas grand sens, mais de déterminer si la notion de bien ou de mal est objective dans le cadre d'une dictature. D'ailleurs quand tu énonces : "Si je prends l'exemple d'une dictature", c'est que la proposition prend comme prédicat le fait que cette dictature est objectivement une dictature !
Donc si un citoyen de cette dictature accepte en connaissance de cause de rester citoyen de cette dictature, il sait objectivement la conduite qu'on attend de lui.
Si toi qui n'appartient pas à ce que tu considères comme une dictature, tu n’adhères pas aux règles de celle ci, il n'empêche que ces règles existent et s'appliquent à chaque citoyen de cette dictature. Et justement, dans les dictatures, c'est un peu la "pensée unique", la part de la subjectivité de chacun étant réduite autant que possible.

Evidemment, qui dit concept, ou notion dit "sujet", chacun interprétant les choses à sa manière. Si on prend la "liberté" par exemple, il n'y a bien évidemment pas la même appréhension d'un individu à un autre. Dire d'une notion qu'elle est subjective est un lieu commun, une évidence.
Mais énoncer que : "La notion du bien et du mal est très subjective" c'est donc souligner que cette notion de bien et de mal serait encore plus subjective que toute autre notion.
Or, et je rejoins Dédale là-dessus, le bien et le mal se fondent sur des règles, et la particularité d'une règle c'est justement de se rapprocher de l'objectivité en s'appliquant uniformément à tous (à l'intérieur d'un périmètre donné).
Comme ne se prive pas de me le rappeller mon chef à l'occasion : "les règles sont les mêmes pour tous !"   vieux


Dernière édition par Moguilev le Sam 3 Mar 2018 - 15:17, édité 1 fois
avatar
Moguilev
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 176
Localisation : Nord france
Identité métaphysique : Indifférent
Humeur : En hibernation
Date d'inscription : 26/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Bulle le Sam 3 Mar 2018 - 15:17

Moguilev a écrit:Parfaitement subjectif, c'est vite dit.
Moguilev, je parle de quelqu'un comme "toi" et "moi", élevés dans un milieu commun non "primitif" et non "particulier" : X peut estimer que "oeil pour oeil", règle des civilisation primitives (primitives, cela veut bien dire ce que cela veut dire non ?) est parfaitement juste. C'est cela qui est subjectif "ici et maintenant". Cette règle qui pouvait être admise dans une civilisation primitive devient pour X très exactement une règle "Qui est propre à un sujet déterminé, qui ne vaut que pour lui seul."
Il s'agit d'une forme de réciprocité, qui est à la base (même négativement) des rapports humains.

C'est bien ce qui permet d'avancer que, comme le disait Jipé : "La notion du bien et du mal est très subjective et évolue avec le temps. "

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42533
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Jipé le Sam 3 Mar 2018 - 15:20

En philosophie l'objectivité est le qualité de ce qui existe en soi, indépendamment du sujet pensant.

et toujours en philosophie, la subjectivité est la qualité (inconsciente ou intérieure) de ce qui appartient seulement au sujet pensant.

Source

Ça me semble clair...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26329
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Moguilev le Sam 3 Mar 2018 - 15:31

Tu n'as manifestement pas bien compris mes explications
avatar
Moguilev
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 176
Localisation : Nord france
Identité métaphysique : Indifférent
Humeur : En hibernation
Date d'inscription : 26/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Jipé le Sam 3 Mar 2018 - 15:35

Je ne pense pas, non, mais nous n'avons peut-être la même approche de l'objectivité/subjectivité, c'est pour cela que je mets la définition philosophique des deux.

Lorsque tu dis : "Comme ne se prive pas de me le rappeller mon chef à l'occasion : "les règles sont les mêmes pour tous !" ", c'est objectif pour ton chef, ce ne l'est peut-être pas pour toi, qu'est-ce qui fait la différence ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26329
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par mirage le Sam 3 Mar 2018 - 15:48

Bulle a écrit:
Subjectif signifie ce qui est propre au sujet et qui n'a de valeur que pour lui : ce qui fait partie de son "intime" en somme, avant que les règles sociales, l'éducation, le raisonnement n'interviennent.
Oui mais lesdites règles sociales, l'éducation et d'autres facteurs externes modèlent l'inconscient de la personne de sa naissance à sa mort et prédisposent ses états subjectifs non ?
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4288
Age : 36
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Bulle le Sam 3 Mar 2018 - 15:56

Reprenons l'exemple d'oeil pour oeil puisque nous étions dans le bien et le mal.
X a eu sa fille torturé. Il a tellement souffert qu'il veut faire la même chose à l'ordure qui a torturé sa fille. Il va donc faire subir la même chose à l'enfant de l'ordure en question.
Nous sommes donc bien dans le subjectif : X estime qu'oeil pour oeil c'est juste, et donc pour lui, c'est bien ; et cela même si les règles sociétales lui interdisent. A la limite il en paiera le prix vis à vis de la société, peut importe, le bourreau de sa fille aura souffer autant que lui a souffert (pense-t-il du moins parce que si le bourreau est un pervers, il ne souffrira peut-être même pas).
Mais madame Dugenou, qui est extérieure à cela et qui verra les faits de manière plus objective dira : "c'est mal parce que la gamine du bourreau n'a rien à voir là-dedans".


_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42533
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par mirage le Sam 3 Mar 2018 - 16:26

La différence est subtile rire
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4288
Age : 36
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Bulle le Sam 3 Mar 2018 - 16:30

Pas pour la gamine du bourreau lol!

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42533
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Moguilev le Sam 3 Mar 2018 - 17:08

Bulle a écrit:C'est bien ce qui permet d'avancer que, comme le disait Jipé : "La notion du bien et du mal est très subjective et évolue avec le temps. "

Tu as l'air de trouver cette phrase particulièrement profonde mais pour moi c'est juste de l'enfonçage de portes ouvertes.
Nous sommes tous ici sur un forum ou l'on discute de métaphysique, donc de choses quand même un peu subjectives sur les bords. Alors oui, le bien et le mal c'est subjectif comme le reste, merci de l'avoir rappelé rire
Et puis les choses, oui les choses évoluent ! ha tiens j'ai appris quelque chose, moi qui croyait que jamais rien ne changeait !
Et alors attention : les choses évoluent avec le temps. C’était important de le préciser ! pette de rire

Après bon, j'ai bien compris qu'on est pas d'accord là-dessus, et que tous mes arguments ne serviront à rien, mais je continue à considérer que la plupart des gens partagent plus ou moins la même conception du bien et du mal : ne pas voler, ne pas tuer, ne pas causer du tort à l'autre sans motif valable, etc ..
Il y a des fluctuations ici ou là évidemment, mais de là à affirmer que c'est très subjectif, c'est à dire particulièrement subjectif, et cela affirmé péremptoirement, sans le moindre argument, mouais ...
avatar
Moguilev
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 176
Localisation : Nord france
Identité métaphysique : Indifférent
Humeur : En hibernation
Date d'inscription : 26/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Moguilev le Sam 3 Mar 2018 - 17:20

Jipé a écrit:Lorsque tu dis : "Comme ne se prive pas de me le rappeller mon chef à l'occasion : "les règles sont les mêmes pour tous !" ", c'est objectif pour ton chef, ce ne l'est peut-être pas pour toi, qu'est-ce qui fait la différence ?

Ho, c'était un clin d’œil bien sur. Ca n'illustre pas mon propos, ou alors par l'absurde.
Quand mon chef me dit ça, j'ai nettement le sentiment qu'il se fout de ma gueule. Les règles sont sensées être les mêmes pour tous, c'est presque une lapalissade. Mais dans les faits leur application est évidemment à géométrie variable. L'entreprise, comme l'état, édicte prétendument des règles pour tous, mais fait généralement preuve d'arbitraire quand il s'agit de les mettre en place.
Une règle dans ce contexte ne sert qu'à une chose : à l'opposer à celui auquel on veut refuser quelques chose (ou dont on veut obtenir quelque chose). Pour les autres c'est l'exemption.
Il n'empêche que ces règles ont une réalité indiscutable même si parfois virtuelle.
avatar
Moguilev
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 176
Localisation : Nord france
Identité métaphysique : Indifférent
Humeur : En hibernation
Date d'inscription : 26/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Bulle le Sam 3 Mar 2018 - 17:23

Tu as l'air de trouver cette phrase particulièrement profonde mais pour moi c'est juste de l'enfonçage de portes ouvertes.
Tss tss... Je trouve la réponse de Jipé pertinente, ce qui n'a strictement rien à voir avec quelque profondeur que ce soit.
Et "enfonçage de portes ouvertes ou pas", c'est ton "Ca ne me parait pas si subjectif"  qui me faisait réagir :
Moguilev a écrit:(...), mais je continue à considérer que la plupart des gens partagent plus ou moins la même conception du bien et du mal : ne pas voler, ne pas tuer, ne pas causer du tort à l'autre sans motif valable, etc ..
Oui, tu vois bien que nous sommes d'accord  lol!
Mais que penses-tu de l'exemple "oeil pour oeil", exemple tout à fait métaphysique pour le coup et qui dépasse les généralisations pour justement approcher la problématique de l'intériorité et du "subjectif"? (on pourrait ouvrir un sujet non ?)

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42533
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Moguilev le Sam 3 Mar 2018 - 17:31

Bulle a écrit:Reprenons l'exemple d'oeil pour oeil puisque nous étions dans le bien et le mal

Il y a une chose que tu sembles oublier, c'est que notre notion du bien et du mal nous est transmise par une ou plusieurs autorités morales. Il est illusoire de croire que tout un chacun se fait, très subjectivement, sa propre idée du bien et du mal.
Si la société te transmet des valeurs, et que tes parents (autre autorité morale) t'en transmettent d'autres, que ta religion éventuellement, vient encore brouiller les choses, tu peux te retrouver dans une situation de conflits entre ces différents systèmes de valeur. Ta conception du bien et du mal sera peut-être différente de celle du voisin, tout en étant malgré tout objective puisque héritée d'une autorité morale.

La subjectivité dépend bien évidemment du point de vue auquel on se place.
Si l'on considère que 2 personnes peuvent avoir une notion différente du bien et du mal, on peut considérer que c'est subjectif (comme la vision des couleurs !). mais si l'on considère que leur conception du bien et du mal, quelle qu'elle soit, s'est formé selon le même principe (héritée d'une autorité morale) on peut considérer qu'elle est objective.


Dernière édition par Moguilev le Sam 3 Mar 2018 - 17:42, édité 1 fois
avatar
Moguilev
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 176
Localisation : Nord france
Identité métaphysique : Indifférent
Humeur : En hibernation
Date d'inscription : 26/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Moguilev le Sam 3 Mar 2018 - 17:35

Bulle a écrit:
Moguilev a écrit:(...), mais je continue à considérer que la plupart des gens partagent plus ou moins la même conception du bien et du mal : ne pas voler, ne pas tuer, ne pas causer du tort à l'autre sans motif valable, etc ..
Oui, tu vois bien que nous sommes d'accord  lol!

Nous sommes d'accord qu'il y a là de la subjectivité, comme dans à peu près tout.
.... mais pas particulièrement ! sourire
avatar
Moguilev
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 176
Localisation : Nord france
Identité métaphysique : Indifférent
Humeur : En hibernation
Date d'inscription : 26/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Bulle le Sam 3 Mar 2018 - 17:42

Nul besoin de transmission par quelqu'autorité que ce soit. Il me semble bien qu'un être sensible est parfaitement capable de savoir ce qui est bon ou ce qui est mauvais pour lui et en en faisant l'expérience consciente forger ses propres valeurs, décider ou non de bienveillance vis à vis de l'autre etc...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42533
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on être "croyant" et non créationniste ?

Message par Moguilev le Sam 3 Mar 2018 - 17:50

Hé bien, tua as peut-être mis le doigt sur l'origine de nos divergences, car je ne vois aucun lien entre sensibilité et développement de la notion de bien et de mal.
L'empathie étant pour moi une sensibilité corrélative à une conception "héritée" du bien et du mal, c'est à dire que la conception du bien et du mal doit précéder le sentiment que nous faisons du bien ou du mal à autrui, et pas l'inverse.

Mais bon, pourquoi pas. Nous sommes dotés d'un neo-cortex, donc capables d'une forme de  conscience sociale, et donc si on extrapole, d'une sensibilité commune, voire d'une confusion des consciences ...

Il faut voir aussi qu'il n'y a pas forcément égalité complète entre les notions de "faire le bien" et celle de "faire du bien".


Dernière édition par Moguilev le Sam 3 Mar 2018 - 17:59, édité 1 fois
avatar
Moguilev
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 176
Localisation : Nord france
Identité métaphysique : Indifférent
Humeur : En hibernation
Date d'inscription : 26/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 25 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 25  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum