Planète X : 2 façons d'en parler.

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Bulle le Sam 28 Juil 2018 - 18:54

Gerard a écrit:  Mais si, les détails comptent !
Non gégé, ce que je dis c'est que l'extinction de masse au passage du Crétacé au Paléogène n'étant contestée par absolument personne, le niveau de blocage de la photosynthèse ne change rien au fait que l'extinction de masse a eu lieu ni au fait que des recherches récentes vont à l'encontre de ton commentaire "C'est faux. C'est juste un cliché.".
Dédale a donc tout à fait raison d'écrire : ""Le fait est qu'après la chute de l'astéroïde, il ne restait rien de plus gros qu'un chien. Et environ 70% des êtres vivants avaient disparu sur terre."
Et ton  "hypercritique est à la critique ce que la finasserie est à la finesse." comme dirait Langlois.
Des extinctions massives il n'y en a pas eu qu'une et l'extinction d'une espèce n'a pas qu'une seule cause, c'est un fait incontestable. On sait qu'à la fin du Crétacé il n'y avait plus aucun Dinosaures à part les oiseaux, mais que cela faisait plusieurs millions d'années que le nombre d'espèces de dinosaures diminuait.
Alors que leur extinction ait été accélérée par la comète c'est une chose tout à fait plausible. Ce qui n'est pas contestable non plus ce sont les pointes d'activité volcaniques, celle de la région qui correspond à l'Inde aujourd'hui pouvant être liée à chicxulub. Il y a eu aussi une hyperactivité volcanique au niveau de la Sibérie qui peut aussi avoir été provoquée par un impact du même genre. et idem au large des côtes de l'Australie (par frôlement cette fois si mes souvenirs sont bons pusqu'il n'y a pas eu de couches riches en iridium de détectées).
Et en réponse à la question pourquoi qu'un pourcentage et pas la totalité, je cite le Pearson Education - Biologie - Neil Campbel-Jane Reece - p.562 "On a encore beaucoup à apprendre sur les causes des extinctions massives, mais on sait qu'elles ont constitué pour la vie des occasions sans pareil de produire des radiations adaptatives dans des niches écologiques qui venaient d'être libérées". Autrement dit si par exemple  les Gymnospermes (conifères) que bouffaient les Dinosaures ont été éliminés par les problèmes volcaniques, chute de météorites et conséquences, les survivants ont fini par mourir de faim. Et les survivants des animaux non écrabouillés qui savaient se nourrir d'angiospermes (qui sont à cette même période devenus dominants) se sont développés. ( Crétacé : Apparition des plantes à fleurs (Angiospermes) Paléocène  Suprématie accrue des Angiospermes ; poursuite de la radiation adaptative de la plupart des ordres de Mammifères modernes ) - ibid p 560
Donc si tu veux des détails importants, c'est à ce genre de détails qu'il faut t'intéresser, pas aux détails manquants dans tel ou tel article !
 Donc une chute d'astéroïde, même de 15 km, ce n'est pas un danger majeur pour la vie sur Terre et surtout pas un danger majeur pour nous.
Sauf si la violence de l'impact crée des tsunamis, couvre une grande partie de la terre d'iridium et forme un nuage écran à la lumière solaire durant plusieurs mois  > bouleversement climatique, plus de végétaux donc plus d'herbivores etc etc...
 Donc, je persiste : On ne peut pas prendre de coup de soleil après le coucher de soleil, même si le ciel est rouge.
Tu ne persistes pas, tu changes de sujet. Je répondais à ton "la lumière n'est pas courbe" qui ne voulait rien dire, et il était question de trajectoire,  propagation selon toi rectiligne de la lumière. Rien à voir donc avec la diffraction ni avec la fonte de ton slip...

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42695
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Bulle le Sam 28 Juil 2018 - 19:35

Wink  Regarde les années 40 : c'est là que ça démarre !

Je rappelle que je répondais à :
Cela serait-il pire que la 2nd guerre mondiale ?
(en sachant que la 2nd guerre mondiale, loin d'affaiblir l'Humanité, l'a en fait boosté !)
Si cela redémarre en 40 c'est déjà un signe que la guerre qui finissait en 45 n'y était pour pas grand chose.
Et qu'est-ce qui redémarre exactement : il y a-t-il moins de mortalité ou plus de natalité ? S'il y a moins de mortalité la seconde guerre mondiale n'y est pas pour grand chose...

Quant à l'humanité boostée, et ces effets bénéfiques parlons en :


Argument assez ... bizarre... je trouve...

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42695
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Gerard le Sam 28 Juil 2018 - 21:53

dedale a écrit:
Gérard a écrit:De plus, encore un détail, mais cette extinction concerne 50% des êtres vivants. Ce qui veut dire que 50% ont survécu !

env. 70% des espèces ont disparu. (c'est une estimation bien entendu, mais très largement admise par les paléontologues).
No  Non, pas d'après Wikipedia en tout cas :

annonce haut "5.  Il y a 66 Ma, l'extinction Crétacé-Tertiaire tue 50 % des espèces, dinosaures non-aviens compris."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

dedale a écrit:Donc 70% des espèces qui disparaissent et ce n'est pas dangereux.
- C'est quoi pour toi un danger?
yeux ecarquilles  L'apparition de l'Homme : 80% des espèces qui disparaissent et ce n'est pas terminé.

dedale a écrit:Dans l'atmosphère, la lumière peut être réfléchie aussi.
Mais bon ce n'est pas la lueur de la météorite qui a provoqué la catastrophe, ou sinon tu nous expliques comment.
confused  Mais c'est toi qui tenait à démontrer que l'astéroide avait détruit des zones lointaines durant sa chute.

Neutral Ce n'est pas possible : 20 km/s c'est le double de la vitesse d'évasion. Au premier virage, l'astéroide aurait été éjecté vers l'espace. Donc 20 km/s sur un angle de 30° implique une chute très rapide et une visibilité très localisée. Pas le temps d'être brulé à la lueur de l'astéroide.

dedale a écrit:
Gerard a écrit:Donc, je persiste : On ne peut pas prendre de coup de soleil après le coucher de soleil, même si le ciel est rouge.
Quelqu'un s'est plaint d'avoir pris un coup de soleil il y a 66,3 millions d'années?

Continue à radoter ainsi tant que tu veux. Ce sont des niaiseries hors sujet.
Soit on étudie, on résume, sérieusement le phénomène, soit on passe à autre chose.
Neutral  Je veux dire par là que la zone mortelle directe ne dépasse pas les 1.000 km de rayon à partir de son point de chute. Ce qui laisse beaucoup de place pour survivre.

En quoi est-ce hors-sujet ?

C'est toi qui radote quand, malgré les références chiffrées, tu en restes aux visuels des films catastrophe. Il ne faut pas confondre les vues d'artiste et la réalité.

rire J'ai un autre scoop pour toi : le BigBang n'a fait aucun bruit ni aucune lumière.
yeux ecarquilles  Pourtant, quand tu regardes des documentaires sur le sujet :


_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8409
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par mirage le Sam 28 Juil 2018 - 22:52

Gerard a écrit:L'apparition de l'Homme : 80% des espèces qui disparaissent et ce n'est pas terminé.

Suspect Tu peux étayer un peu ?
avatar
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4290
Age : 36
Localisation : Marseille
Identité métaphysique : Oh Papy, tu nous a déja oubliés ?
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Gerard le Sam 28 Juil 2018 - 22:56

Bulle a écrit:
Gerard a écrit:  Mais si, les détails comptent !
Non gégé, ce que je dis c'est que l'extinction de masse au passage du Crétacé au Paléogène n'étant contestée par absolument personne, le niveau de blocage de la photosynthèse ne change rien au fait que l'extinction de masse a eu lieu ni au fait que des recherches récentes vont à l'encontre de ton commentaire "C'est faux. C'est juste un cliché.".
qvt  Si le principe n'est contestée par absolument personne, de quoi parle-t-on alors ?

On parle bien de différences dans les DETAILS, non ?
Alors faut les donner. Sinon, on fait que répéter des clichés.

Bulle a écrit:Dédale a donc tout à fait raison d'écrire : ""Le fait est qu'après la chute de l'astéroïde, il ne restait rien de plus gros qu'un chien. Et environ 70% des êtres vivants avaient disparu sur terre."
qvt  Non, il a tort. Ce sont 50% des êtres vivants avaient disparu sur terre.
(encore un détail, tu me diras  ?...)

Bulle a écrit:Des extinctions massives il n'y en a pas eu qu'une et l'extinction d'une espèce n'a pas qu'une seule cause, c'est un fait incontestable...
qvt  Donc on est d'accord ! Même sans l'astéroide, les dinosaures auraient disparus. Donc l'astéroide n'est pas LA CAUSE.

Bulle a écrit:Donc si tu veux des détails importants, c'est à ce genre de détails qu'il faut t'intéresser, pas aux détails manquants dans tel ou tel article !
No Non. Si on parle de l'astéroide, il nous faut les détails des effets de l'astéroide. Les effets directs (le rayon de 1000 km), et les effets indirects (temps et épaisseur du nuage). Les autres détails sont aussi intéressants, mais vu qu'on parle de "l'astéroide", on parle des effets de "l'astéroide". Logique, non ?

Bulle a écrit:
Gerard a écrit:Donc une chute d'astéroïde, même de 15 km, ce n'est pas un danger majeur pour la vie sur Terre et surtout pas un danger majeur pour nous
.
Sauf si la violence de l'impact crée des tsunamis, couvre une grande partie de la terre d'iridium et forme un nuage écran à la lumière solaire durant plusieurs mois  > bouleversement climatique, plus de végétaux donc plus d'herbivores etc etc...
qvt  Mais qui n'a tué que 50% des êtres vivants !
Et si on s'intéresse aux détails, on voit que les 50% de morts n'étaient pas des omnivores et étaient les animaux géants. Nous, nous ne sommes pas géants et nous sommes omnivores.

Cool Donc s'il se passait la même chose, nous ferions à nouveau partie des survivants. Il faut comprendre que les dinosaures, malgré leur aspect, sont des animaux FRAGILES. Donc un astéroide, même de 15 km, ne fait que tuer les animaux fragiles.

Bulle a écrit:Si cela redémarre en 40 c'est déjà un signe que la guerre qui finissait en 45 n'y était pour pas grand chose.
Wink  Tu peux mettre la limite où tu veux, mais le fait est que la courbe de croissance ne fléchit jamais. Donc, si un astéroide de 15km fait autant dégâts que 2nd guerre mondiale, l'effet sur nous sera le même : CROISSANCE.

Bulle a écrit:Quant à l'humanité boostée, et ces effets bénéfiques parlons en : (...)
Argument assez ... bizarre... je trouve...
dubitatif  Oui c'est bizarre. Le BabyBoom n'existe plus ?

BabyBoom : est une augmentation importante du taux de natalité dans certains pays, juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Cette période s'étend de 1945 jusqu'à 1975 pour la plupart des pays nord-européens.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bulle a écrit:Et qu'est-ce qui redémarre exactement : il y a-t-il moins de mortalité ou plus de natalité ?
Neutral  C'est un tout, Bulle.

Après une guerre, il faut reconstruire, tu es d'accord sur ça ?

Et "construire" implique un max de travail pour tout le monde (les "30 glorieuses", tu connais ?). Donc, si un astéroide tuait 1 milliards de personnes, détruirait toutes nos agricultures, submergeait tous nos ports, etc... il est évident que quand le soleil reviendrait, ce serait un boom économique sans précédent.

Wink"Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort."

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8409
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Gerard le Sam 28 Juil 2018 - 23:11

mirage a écrit:
Gerard a écrit:L'apparition de l'Homme : 80% des espèces qui disparaissent et ce n'est pas terminé.
Suspect Tu peux étayer un peu ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Neutral Plus précisement :
A partir de l’espérance de vie des espèces et de leur nombre, il est possible de calculer un taux d’extinction global, qui correspond à la proportion d’espèces qui disparaît pendant un intervalle de temps donné. Au cours des 65 derniers millions d’années, le taux d’extinction moyen a tourné autour d’une extinction par an pour un million d’espèces.

Mais aujourd’hui le taux de disparition d’espèces serait 100  fois supérieur.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

yeux ecarquilles Donc, nous sommes pires qu'un astéroide !
Wiki est encore plus pessimiste :

L'extinction de l'Holocène (aussi nommée sixième extinction ou entrée dans l'Anthropocène1) est le nom donné habituellement à l'extinction massive et étendue des espèces durant l'époque contemporaine, ou dite « moderne » de l'Holocène qui continue actuellement.
(...)
Le taux d'extinction actuel pourrait être de 100 à 1 000 fois supérieur au taux moyen naturel constaté dans l'histoire de l'évolution de la biodiversité


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8409
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par dedale le Dim 29 Juil 2018 - 2:10

Gérad a écrit:Non, pas d'après Wikipedia en tout cas :

annonce haut "5.  Il y a 66 Ma, l'extinction Crétacé-Tertiaire tue 50 % des espèces, dinosaures non-aviens compris."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pas la peine de crier.
Les sites spécialisés dans l'information scientifique disent 70%.

Mais pour revenir à ce que tu disais : Un cataclysme qui éradique 50% des êtres vivants est plus que dangereux.
Il est tout simplement apocalyptique.

Avant la découverte de la fameuse couche d'iridium et celle du cratère de Chicxulub, personne n'aurait jamais pensé qu'un tel cataclysme pouvait se produire et avoir de telles conséquences. D'ailleurs, depuis cette découverte, des astronomes zyeutent sérieusement s'il n'y a pas un bolide qui pourrait nous rentrer dedans, parce qu'aujourd'hui, nous savons que cela peut faire des dégâts comme jamais l'histoire humaine n'en a connu.

L'être humain n'est pas apparu il y a très longtemps. Mais lorsqu'ils ont disparu, les dinosaures dominaient sans partage toute la surface de la planète depuis 170 millions d'années. Donc un cataclysme qui fait disparaître des espèces de ce type, dominantes pendant des éons, qui ont connu la Pangée et la formation de l'Atlantique, peut rayer l'humain de la planète.

D'autant plus que les premiers dinosaures sont apparus durant l'extinction permien-trias, non pas après mais pendant le plus grand et le plus terrible cataclysme volcanique de l'histoire du vivant : Les trapps de Sibérie, nommée la "mère des extinctions". Et ils ont également survécu à l'extinction Trias-Jurassique certainement produite par les bouleversement causés par la fracturation de la Pangée.

Survivre à 2 extinctions majeures et nombre d'extinctions secondaires ne fait pas de ces dinosaures de frêles créatures. Pour qu'ils disparaissent de la surface de la planète, il faut vraiment que ça ai frappé très fort et très brutalement, ne donnant ainsi aucune chance, aucune possibilité d'adaptation.

Mais c'est toi qui tenait à démontrer que l'astéroide avait détruit des zones lointaines durant sa chute.

Oui mais j'ai jamais dit que c'était la lueur.
- J'ai parlé de la transformation du gypse en sulfure, d'ondes sismiques, de souffle de chaleur, de retombée des particules en fusion, etc....

Ce n'est pas possible : 20 km/s c'est le double de la vitesse d'évasion.

De libération du veux peut être dire.

Au premier virage, l'astéroide aurait été éjecté vers l'espace.

Pas avec une telle masse et une telle vitesse. Ca lui donnait une force de pénétration extrême, genre une balle de revolver touchant un ballon gonflable, peu importe l'angle.

Donc 20 km/s sur un angle de 30° implique une chute très rapide et une visibilité très localisée.

T'es vraiment le seul avec qui j'ai discuté qui s'intéresse à la visibilité du phénomène comme un touriste.  sourire
A ce que je sais, le dôme de plasma qui s'élevait jusque dans la haute atmosphère était visible à 5000 km, c'est à dire 1/8e de la circonférence terrestre. (donc 40 070 km / 8). Donc à env. 5000 km du point d'impact on pouvait apercevoir une lueur rougeâtre qui s'élevait au-dessus de l'horizon

Pas le temps d'être brulé à la lueur de l'astéroide.

La lueur en elle-même ne brûlait pas. Par contre elle pouvait certainement bousiller les yeux des animaux, les rendre aveugles, provoquer des lésions à la rétine - mais je ne sais pas à quelle distance et dans quelles limites. Disons que si le phénomène, en traversant l'atmosphère pendant quelques secondes, était 80 fois plus puissant que le rayonnement solaire, alors il a surement endommagé les yeux d'animaux qui le regardaient.

Je veux dire par là que la zone mortelle directe ne dépasse pas les 1.000 km de rayon à partir de son point de chute.

La zone mortelle directes est la zone touchée par tout ce que l'impact a provoqué en premier :
- Ondes de choc
- Onde et souffle de chaleur (le dôme de plasma est à 30 000° ou plus : l'atmosphère explose). A 1000 km, la température de l'atmosphère est à plusieurs centaines de degrés.
- Ondes sismiques provoquées par un enfoncement (entre 30 et 52 km) et un rebondissement de la croûte terrestre : Ces ondes de magnitude extrême se propagent partout sur terre, réveillant des volcans locaux, faisant bouger des failles sur le continent américain et peut être européen, et créant d'énormes tsunamis qui ont des creux de plusieurs centaines de mètres. Et il en faut bien moins pour qu'ils traversent un océan.
- La masse de l'astéroïde ainsi qu'une partie du cratère est gazéifiée et élevée à haute température, et projetée dans la haute atmosphère.
- Cela s'étend partout autour de la terre puisqu'on retrouve de l'iridium partout.

Donc à mon avis, une zone mortelle directe de 1000 km est celle d'un astéroïde de 500n à 1km de diamètre mais pas celle d'un astéroïde gros comme l'Everest.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Bulle le Dim 29 Juil 2018 - 15:20

Gerard a écrit:
"5.  Il y a 66 Ma, l'extinction Crétacé-Tertiaire tue 50 % des espèces, dinosaures non-aviens compris."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Et de préciser :
"Il est possible que les petits dinosaures non aviens aient survécu, mais ils auraient été privés de nourriture car des dinosaures herbivores auraient trouvé la matière végétale rare, et les carnivores se seraient rapidement trouvés à court de proies" Extinction Crétacé-Tertiaire Wikipedia...

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42695
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Bulle le Dim 29 Juil 2018 - 17:36

Gerard a écrit:
Bulle a écrit:
Gerard a écrit:  Mais si, les détails comptent !
Non gégé, ce que je dis c'est que l'extinction de masse au passage du Crétacé au Paléogène n'étant contestée par absolument personne, le niveau de blocage de la photosynthèse ne change rien au fait que l'extinction de masse a eu lieu ni au fait que des recherches récentes vont à l'encontre de ton commentaire "C'est faux. C'est juste un cliché.".
qvt  Si le principe n'est contestée par absolument personne, de quoi parle-t-on alors ?
Je parlais précisément de ta réponse : "C'est faux. C'est juste un cliché". Ce que dédale écrivait n'est pas faux et n'est pas juste un cliché. Il a au contraire parfaitement raison d'écrire :"Le fait est qu'après la chute de l'astéroïde, il ne restait rien de plus gros qu'un chien. Et environ 70% des êtres vivants avaient disparu sur terre."
Non, il a tort. Ce sont 50% des êtres vivants avaient disparu sur terre.
(encore un détail, tu me diras  ?...)
"70 % des espèces vivantes ont disparu." pas 70% des êtres vivants. Espèce comprend le végétal en effet. Mais cela ne change rien au fait que ta réponse "C'est faux. C'est juste un cliché" pose problème et que les détails que tu demandes n'ont aucune sorte de pertinence par rapport au fait principal  qvt
 
Donc on est d'accord ! Même sans l'astéroide, les dinosaures auraient disparus. Donc l'astéroide n'est pas LA CAUSE.
C'est à peu près aussi logique que de dire : la famille tartenpion sans épidémie du virus machin auraient disparu, donc l'épidémie du virus machin n'est pas LA CAUSE de la disparition de la famille tartenpion  Crying or Very sad
Je ne suis donc pas d'accord avec cela, d'autant qu'il a toujours été question de "coup fatal" (ce qui est confirmé par les dernières études de 2013) et que bien évidemment aucun scientifique n'a jamais prétendu que c'était la seule cause  qvt
 Donc s'il se passait la même chose, nous ferions à nouveau partie des survivants.
Sauf que cela ne peut pas être la même chose : il y avait tout de même, par exemple, bien moins de centrales nucléaire à l'époque, bien moins de besoins en eau potable, bien moins de besoins de soins dépendants du modernisme etc etc......  qvt
Sauf que l'humain n'a pas fait partie de survivants pour la simple et bonne raison qu'il n'existait pas encore... Le genre Homo est apparu durant le Pliocène quelque 60 millions d’années plus tard et les humains encore quelques 3 millions d'années plus tard durant le pléistocène  qvt

Bulle a écrit:Si cela redémarre en 40 c'est déjà un signe que la guerre qui finissait en 45 n'y était pour pas grand chose.
Wink  Tu peux mettre la limite où tu veux, mais le fait est que la courbe de croissance ne fléchit jamais. Donc, si un astéroide de 15km fait autant dégâts que 2nd guerre mondiale, l'effet sur nous sera le même : CROISSANCE.
Mais cela ne prouve en rien la relation de cause à effet. Et désolée mais la mort de milliers de personnes ralentit la courbe mais ne l'augmente pas.
Je cite :
Code:
La population mondiale s'est accrue de près de 1 milliard d'habitants de 1880 à 1945. Les grands traumatismes de l'histoire contemporaine, c'est-à-dire la Première Guerre mondiale, la révolution russe et la Seconde Guerre mondiale n'ont fait que ralentir l'évolution.
Les facteurs les plus importants qui conditionnent l'augmentation de la population sont d'ordre économique et social, ce sont les conditions et les modes de vie. Les rythmes démographiques sont aussi très différents selon les continents ou d'un groupe de pays à l'autre.
Ce phénomène d'augmentation de la population, accéléré dans la deuxième moitié du XXe siècle, doit tenir compte, pour comprendre cette « explosion démographique », de l'inégale répartition des hommes à la surface de la Terre et des mouvements migratoires dont les conséquences sont multiples pour ralentir ou développer les populations des pays d'accueil ou de départ.
Maxicours - La transition démographique qui résume fort bien le problème
 Oui c'est bizarre. Le BabyBoom n'existe plus ?
Il a existé en effet, et on en a les conséquences :
Les pays industrialisés ont achevé depuis les années 1970 leur transition démographique et sont même passés en phase de décroissance car le taux de renouvellement des générations n'est plus assuré (le taux de fécondité est passé sous la barre de 2,1 enfants par femme). C'est le cas de la majorité des pays d'Europe.
Le lien que tu donnes et dont tu n'as relevé qu'une partie explique  :
"La Seconde Guerre mondiale se termine en 1945 par une victoire totale des Alliés, soit notamment l'Union des républiques socialistes soviétiques, le Canada, les États-Unis, la France et le Royaume-Uni. Si elle laisse un grand fossé dans l'économie et la démographie de la plupart des pays d'Europe, l'Amérique du Nord bénéficie pour sa part d'un renouveau économique et d'une explosion démographique historique".
Après une guerre, il faut reconstruire, tu es d'accord sur ça ?
Et alors ? les 30 glorieuses c'est pinuts à cette échelle... Et c'est surtout le décloisonnement qui en est l'artisan, pas la guerre... qvt

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42695
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Gerard le Dim 29 Juil 2018 - 19:10

dedale a écrit: Mais pour revenir à ce que tu disais : Un cataclysme qui éradique 50% des êtres vivants est plus que dangereux. Il est tout simplement apocalyptique.
qvt  Mais il ne tue pas tout le monde !

Si tant est qu'il serait responsable de toutes les morts. Il y avait aussi des volcans, des changements dans l'alimentation (plantes à fleurs), des changements climatiques en cours.... tout ceux là se sont arrêtés de tuer ?

dedale a écrit:Avant la découverte de la fameuse couche d'iridium ...
Neutral  Arrête d'en parler comme si c'était un truc radioactif. L'iridium natif n'est qu'un métal comme le platine ou l'argent.

Cette extinction est associée à une signature géologique (connue sous le nom de limite K-T), habituellement sous la forme d'une mince couche d'argile présentant un taux anormalement élevé d'iridium, que l'on retrouve dans diverses régions du monde.

vieux  "Associée" mais pas "causée par".

dedale a écrit:D'ailleurs, depuis cette découverte, des astronomes zyeutent sérieusement s'il n'y a pas un bolide qui pourrait nous rentrer dedans, parce qu'aujourd'hui, nous savons que cela peut faire des dégâts comme jamais l'histoire humaine n'en a connu
Wink  "faire des dégâts comme jamais l'histoire humaine n'en a connu", nous sommes d'accord. Mais pas "exterminer l'humanité".

Et ce n'est pas la découverte de l'iridium lié au Chicxulub, qui a mené à redoubler de vigilance, mais l'impact de la cométe Shoemaker-Levy sur Jupiter en 1994.

dedale a écrit:Survivre à 2 extinctions majeures et nombre d'extinctions secondaires ne fait pas de ces dinosaures de frêles créatures.
Neutral  Si. Les dinosaures sont FRAGILES, comme les pandas, ils ont une alimentation trop spécifique pour s'adapter. Et vu leurs tailles, leur natalité était très lente pour produire un adulte au bout de 10 ans, avec une incubation de l'oeuf pendant 6 mois.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Donc, en cas de pertes élévées, le comblement des pertes est très lent. Au niveau "démographique" c'est une FAIBLESSE, non ? (Comparés aux souris !!!)

dedale a écrit:Oui mais j'ai jamais dit que c'était la lueur.
- J'ai parlé de la transformation du gypse en sulfure, d'ondes sismiques, de souffle de chaleur, de retombée des particules en fusion, etc....
silent  Attends, attends, ne mélange pas tout :

- Le chaleur vient du rayonnement (donc pas au-delà de l'horizon).
- Le souffle vient de la dépréssion atmosphérique causée par le choc (donc aucun rapport avec la chaleur)
- Les ondes sismiques atténuent avec la distance. (donc aucun rapport avec la chaleur)
- Les particules en fusion sont dans ta tête. Si les particules étaient resté en fusion, la Terre ne serait plus qu'un gros four. Toute vie aurait été tuée.

dedale a écrit:
Gerard a écrit:20 km/s c'est le double de la vitesse d'évasion (libération).
Au premier virage, l'astéroide aurait été éjecté vers l'espace.
Pas avec une telle masse et une telle vitesse. Ca lui donnait une force de pénétration extrême, genre une balle de revolver touchant un ballon gonflable, peu importe l'angle.
Evil or Very Mad  Peu importe la masse. A 10 km/s, qu'on soit une balle de ping pong ou une fusée SaturnV, on se libère de l'attraction terrestre. Donc à 20 km/s, l'astéroide ne peut pas faire une orbite ni le début qu'une orbite. Il se crash direct ou il sort.

PS : des astéroides qui ricochent sur l'atmosphère, ça existe, tu sais ?

Cette météorite de 60 mètres de diamètre, a traversé le ciel du Montana le 10 août 1972 avant de ricocher sur l’atmosphère et de se perdre dans l’espace.

dedale a écrit:Donc à env. 5000 km du point d'impact on pouvait apercevoir une lueur rougeâtre qui s'élevait au-dessus de l'horizon
Evil or Very Mad  Une lueur rougeâtre n'est pas un rayonnement. (cf coucher de soleil)

dedale a écrit:La lueur en elle-même ne brûlait pas. Par contre elle pouvait certainement bousiller les yeux des animaux, les rendre aveugles, provoquer des lésions à la rétine
No  Comme le soleil. Mais aucun animal ne regarde le soleil. (ni même les éclipses)

dedale a écrit: Onde et souffle de chaleur (le dôme de plasma est à 30 000° ou plus : l'atmosphère explose). A 1000 km, la température de l'atmosphère est à plusieurs centaines de degrés.
silent  Tu mélanges tout encore.

Le souffle se propage, pas le rayonnement. Donc, oui, NewYork se prendrait un ouragan dans la gueule. Mais un ouragan ne tue pas tout le monde. Et il s'atténue avec la distance, donc juste une brise à Paris.

dedale a écrit:- Ondes sismiques provoquées par un enfoncement (entre 30 et 52 km) et un rebondissement de la croûte terrestre : Ces ondes de magnitude extrême se propagent partout sur terre
silent  Les ondes sismiques s'atténuent aussi. Ou vas tu me dire qu'il y avait 10.9 sur l'échelle de Richter sur TOUTE la planète ?

dedale a écrit:Donc à mon avis, une zone mortelle directe de 1000 km est celle d'un astéroïde de 500n à 1km de diamètre mais pas celle d'un astéroïde gros comme l'Everest.
rire  Encore les comparaisons pour faire peur.

Ton Everest s'est retrouvé comme une crêpe au fond d'un trou de 30 km (pas 52) en une fraction de seconde. Je peux en mettre 3 des Everest dans un tel trou et je ne le verrais même pas dépasser. C'est ce qui explique que les 5 milliards d'Hiroshimas sont en partie souterrain, donc pas aussi terribles que 5 milliards d'Hiroshimas posés côte à côte.

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8409
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Bulle le Dim 29 Juil 2018 - 19:41

Pourquoi des comparaisons pour faire peur ?
Un astéroïde de 15 kilomètres de diamètre provoquerait un cratère de 200 à 300 kilomètres de diamètre et aurait une répercussion mondiale en tuant 6 milliards de personnes à cause des tsunamis déclenchés à l'échelle de la planète, de la modification du climat à très long terme.
La probabilité que cela arrive est de une fois tous les 100 millions d'années.
Cela provoquerait une extinction de masse comme celle qu'il y a eu il y a 65  millions d'années accélérant la disparition des dinosaures et de 90% des espèces vivantes sur Terre.

Visiblement tu oublies un élément essentiel : "le mouvement des corps dans l'espace suivait les lois du chaos.
La conséquence est qu'il est impossible de prévoir à long terme les trajectoires des objets qui peuplent notre système solaire. C’est déjà arrivé plusieurs fois et la vie, à chaque fois, a disparu à 90%."
Source

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42695
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Gerard le Dim 29 Juil 2018 - 20:38

Bulle a écrit:
Gerard a écrit: "Il y a 66 Ma, l'extinction Crétacé-Tertiaire tue 50 % des espèces, dinosaures non-aviens compris."
Et de préciser :
"Il est possible que les petits dinosaures non aviens aient survécu, mais ils auraient été privés de nourriture car des dinosaures herbivores auraient trouvé la matière végétale rare, et les carnivores se seraient rapidement trouvés à court de proies"...
Wink  Oui, 100% des dinosaures ont disparu, mais je parlais de TOUTES les espèces. 50% c'est peu. D'autres grands extinctions ont été bien plus massives :

- 1ere extinction : 85%
- 2nd extinction : 75%
- 3ème extinction : 70% (et 95% de la vie marine)
- 4ème extinction : 35%
- 5ème extinction : 50%
- 6ème extinction : 80% (toujours en cours)

yeux ecarquilles Là où les humains, leur cheptel et leurs animaux de compagnie représentaient moins de 1 % de la biomasse des vertébrés il y a 5 000 ans, ils en représentent plus de 95 % aujourd'hui : chaque million de tonnes supplémentaire d'humains, cheptel et animaux de compagnie s'accompagne donc mathématiquement de la disparition d'un million de tonnes d'autres vertébrés.

rire Si tu étais un animal lamba, tu préférerais vivre lors de la chute de l'astéroide ou aujourd'hui ?

Bulle a écrit:"70 % des espèces vivantes ont disparu." pas 70% des êtres vivants
qvt  Tous les êtres vivants sont des espèces. Et c'est 50%.

Bulle a écrit:
Gerard a écrit:Donc on est d'accord ! Même sans l'astéroide, les dinosaures auraient disparus. Donc l'astéroide n'est pas LA CAUSE
C'est à peu près aussi logique que de dire : la famille tartenpion sans épidémie du virus machin auraient disparu, donc l'épidémie du virus machin n'est pas LA CAUSE de la disparition de la famille tartenpion
qvt  En quoi est-ce idiot ? C'est bien grâce à ce genre de raisonnement qu'on a identifié le Sida. L'important ce n'est pas de savoir quelle infection a tué mais quel virus a causé cette infection.

Les dinosaures avaient déjà des tas de problèmes. Donc ce n'est la dernière de leurs épreuves qui est forcément la vraie responsable de leur extinction. L'astéroide a tué les espèces FRAGILES, on est d'accord. Donc le problème, c'est d'être fragile.

Bulle a écrit:
Gerard a écrit:Donc s'il se passait la même chose, nous ferions à nouveau partie des survivants.
Sauf que l'humain n'a pas fait partie de survivants pour la simple et bonne raison qu'il n'existait pas encore...
Wink  Je voulais dire "NOUS, LES OMNIVORES".

Les omnivores existaient déjà, non ? Donc, le "coup fatal" qu'ont subi les dinosaures ne nous concerne pas. Nous ne sommes pas une espèce fragile !

Bulle a écrit:
Gerard a écrit:Tu peux mettre la limite où tu veux, mais le fait est que la courbe de croissance ne fléchit jamais. Donc, si un astéroide de 15km fait autant dégâts que 2nd guerre mondiale, l'effet sur nous sera le même : CROISSANCE.

Mais cela ne prouve en rien la relation de cause à effet. Et désolée mais la mort de milliers de personnes ralentit la courbe mais ne l'augmente pas.
qvt  Le fait est que la courbe ne ralentit pas. Alors, même si tu nies le lien de cause à effet, l'humanité n'a pas été changée par la 2nd guerre mondiale en mal.

Bulle a écrit:Les pays industrialisés ont achevé depuis les années 1970 leur transition démographique et sont même passés en phase de décroissance
Neutral   Ce qui pourrait prouver que cette phase de décroissance serait arrivée plus tôt sans la guerre. Donc, la guerre a "dopé la croissance".

Bulle a écrit:
Gerard a écrit:Après une guerre, il faut reconstruire, tu es d'accord sur ça ?
Et alors ? les 30 glorieuses c'est pinuts à cette échelle... Et c'est surtout le décloisonnement qui en est l'artisan, pas la guerre
silent  "pinuts" ? Les hommes politiques aimeraient bien retrouver ces pinuts, même pour une seule décennie !

Et de quel décloisonnement tu parles ? L'Europe ? Mais c'est bien grâce (ou à cause) de la guerre qu'on a fait l'Europe. Sans elle, on serait encore en guéguerres larvées.

C'est un principe biologique : quand on se casse un os, après les soins, il est plus solide.
silent  Est-ce à dire qu'on devrait se casser tous les os pour être plus solide ? Certes non.

De même, une chute d'astéroide n'est pas souhaitable. Mais si ça arrive, on survivra plutôt bien. Wink

...

Bulle a écrit:La conséquence est qu'il est impossible de prévoir à long terme les trajectoires des objets qui peuplent notre système solaire. C’est déjà arrivé plusieurs fois et la vie, à chaque fois, a disparu à 90%."
Source
Neutral  Je ne sais pas où ils sont allés leurs chiffres, mais la 5ème extinction c'est 50%.

D'autre part, l'exemple du cratère de Vredefort en Afrique du Sud, remonte a 2 milliards d'années. Aucune vie n'a été dérangée par lui.

silent De nouveau, ils parlent d'un blocage complet de la photosynthèse pendant des années sans préciser combien. Mais si c'était ainsi, comment des êtres vivants ont pu survivre ?

Tu comprends Bulle, je ne suis pas un admirateur de Astrogeek, mais il faut avouer qu'il donne des détails pour soutenir sa version. Alors que là, c'est comme le récit du Déluge : faut tout gober sans poser de questions. albino

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8409
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par dedale le Lun 30 Juil 2018 - 2:16

Gerard a écrit:
dedale a écrit:Mais pour revenir à ce que tu disais : Un cataclysme qui éradique 50% des êtres vivants est plus que dangereux. Il est tout simplement apocalyptique.
Mais il ne tue pas tout le monde !

Ben 50%, c'est la moitié de tout le monde.

Si tant est qu'il serait responsable de toutes les morts. Il y avait aussi des volcans, des changements dans l'alimentation (plantes à fleurs), des changements climatiques en cours....

Ah! Tu fais des progrès, tu ne parles pas que de la lueur.  sourire

C'est pas les fleurs, les volcans ou l'alimentation, qui ont tué les dinosaures.

Avant la découverte de la fameuse couche d'iridium ...
Arrête d'en parler comme si c'était un truc radioactif. L'iridium natif n'est qu'un métal comme le platine ou l'argent.

- Est-ce que je t'ai dit que l'iridium était radioactif? Arrête de radoter un peu.

Cet iridium qui est très rare dans la croûte terrestre et concentré à la limite KT, dans une strate argileuse répandue autour du globe, datant de l'impact de Chicxulub, est la preuve qu'un immense astéroïde s'est désintégré sur terre et a répandu ses particules d'iridium partout sur la planète.

"Associée" mais pas "causée par".

D'autres solutions ont été proposées. Bulle en parlait : Le géophysicien Vincent Courtillot avait proposé que ces particules d'iridium pouvait provenir de couches magmatiques profondes rejetées lors d'éruptions des trapps. Or la date des éruptions en question ne coincide pas, cela se passe plusieurs centaines de milliers d'années auparavant.  Donc pour expliquer cette présence d'iridium partout sur terre à la même date, il ne reste plus que la théorie de l'astéroïde.

Ca ne peut être que volcanique ou météoritique.
Le volcanique étant éliminée par les géophysicien, il ne reste que l'impact de Chicxulub.

"faire des dégâts comme jamais l'histoire humaine n'en a connu", nous sommes d'accord. Mais pas "exterminer l'humanité".

Si, "exterminer l'humanité" - c'est possible en tous cas.
D'autant plus que les dinosaures qui ont complètement disparus représentaient à eux seuls une grande diversité, des centaines ou milliers d'espèces adaptées à un grand nombre d'environnements, de climats, de ressources alimentaires...
Nous, nous ne sommes qu'une seule espèce, et nous n'avons connu que des périodes relativement stables et n'avons jamais affronté de grandes extinctions globales : Bref, nous ne faisons que spéculer sur nos chances de survie alors que nous n'imaginons pas un instant de ce que c'est réellement.

Et ce n'est pas la découverte de l'iridium lié au Chicxulub, qui a mené à redoubler de vigilance, mais l'impact de la cométe Shoemaker-Levy sur Jupiter en 1994.

C'est bien le cratère de Chicxulub et l'iridium, avec la disparition des dinosaures, qui nous a fait prendre conscience du danger des astéroïdes.
Jupiter et la comète S-L, c'est les confins du système solaire.

Si. Les dinosaures sont FRAGILES, comme les pandas, ils ont une alimentation trop spécifique pour s'adapter

Tu dis n'importe quoi. Ils étaient répandus sur toute la surface du globe et adaptés à une très grande variété de ressources alimentaires.
Aucun rapport avec les pandas qui est une espèce endémique de Chine, qu'on ne trouve nulle part ailleurs.


Et vu leurs tailles...

Le vélociraptor pesait 20 kg.
Il n'y avait pas que des géants.

Et pourtant tous les petites espèces de dinosaures ont elles aussi disparu.

Et vu leurs tailles, leur natalité était très lente pour produire un adulte au bout de 10 ans, avec une incubation de l'oeuf pendant 6 mois
.

Oui, chez les gros. Mais les petits se reproduisaient et grandissaient  beaucoup plus vite.
Une bestiole grosse comme un poule ne met pas 10 ans pour devenir adulte.

Ils ont disparu.

Il n'y a plus aucun fossile de ces espèces au-dessus de la limite KT marquée par cette couche d'iridium qui ne vient pas de l'activité volcanique. (résumé)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce que je comprend pas dans cette théorie, c'est comment des espèces ayant de tels problèmes d'incubation réussissent à dominer le monde pendant des dizaines de millions d'années, réussissent à survivre à de grands bouleversements.

D'autant plus qu'il ne faut pas oublier que certaines espèces de sauropodes ou de théropodes avaient disparu bien avant l'extinction KT. C'est le cas des stégosaures par exemple.

Donc : les oeufs de quelles espèces?

Donc, en cas de pertes élévées, le comblement des pertes est très lent. Au niveau "démographique" c'est une FAIBLESSE, non ? (Comparés aux souris !!!)

Il n'y a rien de comparable.
Les souris ne dominent pas le monde depuis 160 millions d'années ou plus et elles n'ont pas connu l'impact d'un astéroïde géant.
- Rien ne dit a priori qu'elles ont d'emblée la capacité de résister à cela.
- Si tu veux de vrais survivants avec de remarquables capacités d'adaptation, faut aller voir les insectes tout simplement. par exemple la libellule, elle est là depuis le début et a résisté à toutes les extinctions de masse.

- Le chaleur vient du rayonnement (donc pas au-delà de l'horizon).

La plus forte chaleur est venue de l'explosion à l'impact qui a tout désintégré, transformé en gaz incandescent l'astéroïde (ce pourquoi on trouve de l'iridium) et une partie de la croûte terrestre.

Quant à l'horizon, c'est un point mathématique qui se calcule (Pythagore)  en fonction de l'altitude de l'observateur et de celle du phénomène observé : Donc il peut varier de 150km à 5000 km, surtout si l'impact en question a créé un dome de plasma en fusion plus haut que l'atmosphère et dont la température avoisine les 40 000°.

- Le souffle vient de la dépréssion atmosphérique causée par le choc (donc aucun rapport avec la chaleur)

Ce souffle est brûlant puisque la température de la déflagration qui l'a créé s'élève à 40 000°. Voilà le rapport.

- Les ondes sismiques atténuent avec la distance.

Pas au bout de 1000 km pour un tel impact. Le cratère à lui seul fait 200 km de diamètre.

(donc aucun rapport avec la chaleur)
C'et toi qui fait ce rapport et on se demande bien pourquoi.

Les particules en fusion sont dans ta tête.
Non, elles étaient dans le panache d'éjectats incandescents que l'explosion a dispersé dans l'atmosphère.
On dirait que tu tombes des nues.

Simplement tu ne veux pas admettre.

Si les particules étaient resté en fusion, la Terre ne serait plus qu'un gros four. Toute vie aurait été tuée.
- Formant un gigantesque panache de débris, une immense colonne de cendres et de cristaux de quartz, lesquels se trouvaient à dix kilomètres sous terre quelques instants auparavant, s'élève de plus en plus vite dans l'atmosphère. Traversant l'atmosphère à des vitesses comprises entre 7 000 et 40 000 km/h (l'onde de choc ainsi créée aurait fait tout le tour de la planète en quelques heures), les grosses particules illuminent le ciel, telles des milliards d'étoiles filantes puis en retombant avec l'énergie qu'elles ont acquise lors de leur éjection, portent rapidement de vastes zones de l'atmosphère à des températures de centaines de degrés (« effet rôtissoire » ou « effet de gril » des retombées d'éjectas qui enflamment la végétation sur une énorme surface du globe)16.
source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voilà, c'est tout. Tu vois que ce n'est pas dans ma tête  sourire

Peu importe la masse
Très important la masse. C'est d'elle que dépend la force d'attraction.
Plus il y a de masse plus il y a d'attraction, et moins l'objet peut être dévié.

. A 10 km/s, qu'on soit une balle de ping pong ou une fusée SaturnV, on se libère de l'attraction terrestre.

Il ne pouvait pas se libérer puisque il se dirigeait vers la terre. (vers le centre d'inertie de notre planète)
Et plus il approchait de la terre plus il accélérait en raison de l'attraction.
Et cette attraction était relativement forte puisque l'objet était relativement massif.

La force de libération concerne des objets pouvant acquérir par eux-mêmes un vitesse (par impulsion, propulsion) mais pas des corps inertes attirés par la gravitation. Faut être logique.

Il se crash direct ou il sort.

Il s'est plutôt crashé non?

Tu dois certainement confondre avec des cailloux qui filent dans l'espace et qui, lorsqu'ils sont dans un angle très fermé, ricochent sur l'atmosphère.

PS : des astéroides qui ricochent sur l'atmosphère, ça existe, tu sais ?
Voilà.
Bien sûr que je le sais. J'en ai moi-même vu.
Mais je sais ce qui peut ricocher et ce qui ne ricoche pas. Et je sais aussi pour quelles raisons ça ricoche ou pas.
Un truc plus gros que l'Everest est trop gros pour ricocher dans l'atmosphère.

Une lueur rougeâtre n'est pas un rayonnement. (cf coucher de soleil)

Tu parles de lueur ou de rayonnement thermique?

Comme le soleil. Mais aucun animal ne regarde le soleil. (ni même les éclipses)

Parce que les animaux sont habitués au soleil, aux éclipses, aux grands orages.
Mais personne n'est habitué à un phénomène tel que celui de chicxulub : Une lumière surpuissante accompagnée d'un énorme vacarme qui traverse subitement l'atmosphère à une vitesse de forcené. Ca surprend, on porte instinctivement le regard vers la source. Et c'est tellement rapide qu'on a pas le temps de se protéger.

Et à moindre distance, à quelque centaines de km, l'astéroïde devait surchauffer l'atmosphère, avant même de toucher le sol; il émettait certainement un rayonnement brûlant très puissant.
Tu mélanges tout encore.
Donc tu n'as même pas un iota d'impression que c'est toi qui patauges?
Le souffle se propage, pas le rayonnement.
Un rayonnement est un état de propagation. Et un état de propa, ça a tendance plus ou moins à se propager.

Donc, oui, NewYork se prendrait un ouragan dans la gueule. Mais un ouragan ne tue pas tout le monde. Et il s'atténue avec la distance, donc juste une brise à Paris.

Oui onde de choc, séisme, pluie d'éjectats en fusion, pluies acides, tsunami, etc.
Et vu que ça a touché avec force la Mongolie ou Madagascar par exemple, je vois pas très bien comment Paris s'en serait sorti avec une brise.
Je sais pas où t'as vu ça, mais c'est totalement grotesque.

Les ondes sismiques s'atténuent aussi. Ou vas tu me dire qu'il y avait 10.9 sur l'échelle de Richter sur TOUTE la planète ?

La surface de la terre a été très secouée oui.
Un truc qui défonce la croûte terrestre de plusieurs dizaines de km , ça se sent partout.

Encore les comparaisons pour faire peur.

Tu as peur?
Mais non mon petit, le vilain astéroïde y va pas venir te ratatiner  mdr
Tonton dedale est là.

Ton Everest s'est retrouvé comme une crêpe au fond d'un trou de 30 km (pas 52) en une fraction de seconde. Je peux en mettre 3 des Everest dans un tel trou et je ne le verrais même pas dépasser. C'est ce qui explique que les 5 milliards d'Hiroshimas sont en partie souterrain, donc pas aussi terribles que 5 milliards d'Hiroshimas posés côte à côte.

- Après l'impact de Chicxulub, sur 10 espèces, il en manquait 6 à 8.
Et il est tout à fait possible qu'un jour, on soit nous aussi une espèce disparue.
Sans vouloir te faire peur.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Gerard le Lun 30 Juil 2018 - 19:14

dedale a écrit:C'est pas les fleurs, les volcans ou l'alimentation, qui ont tué les dinosaures.
qvt  Beh si, aussi.

Neutral Tu sais bien que cette extinction n'est pas la première, non ? C'est la cinquième et pas la plus massive. Comment ont eu lieu les autres ? Pas par des astéroides, non ? Donc ça arrive par plein de facteurs et certains affirment que ça avait déjà commencé quand l'astéroide est tombé.

dedale a écrit:
Gerard a écrit:Associée" mais pas "causée par".
D'autres solutions ont été proposées. Bulle en parlait : Le géophysicien Vincent Courtillot avait proposé que ces particules d'iridium pouvait provenir de couches magmatiques profondes rejetées lors d'éruptions des trapps. Or la date des éruptions en question ne coincide pas, cela se passe plusieurs centaines de milliers d'années auparavant.
Neutral  Je suis d'accord que l'iridium provient de l'astéroide.
Je dis juste que ce n'est pas l'iridium qui a tué les dinosaures.

dedale a écrit:D'autant plus que les dinosaures qui ont complètement disparus représentaient à eux seuls une grande diversité, des centaines ou milliers d'espèces adaptées à un grand nombre d'environnements, de climats, de ressources alimentaires...
Evil or Very Mad  Non, pas adaptés au niveau de ressources alimentaires.
90% des dinosaures étaient herbivores pour des plantes sans fleurs. 10% des dinosaures étaient carnivores (les plus gros incapables de manger des petites proies), et pratiquement aucun OMNIVORE.

dedale a écrit:Aucun rapport avec les pandas qui est une espèce endémique de Chine, qu'on ne trouve nulle part ailleurs.
silent  Et pour cause ! Sans leur bambou local, ils meurrent ! Ils se foutent d'être en Chine ou Amérique : il leur faut leur bambou. Idem avec les dinosaures. Aucune capacité d'adaptation alimentaire.

dedale a écrit:
Gerard a écrit:Et vu leurs tailles...
Le vélociraptor pesait 20 kg.
Il n'y avait pas que des géants.
silent  Mais ils chassaient les géants (en meutes) ! Tu n'as pas l'air de comprendre que les dinosaures géants étaient la base du système écologique de l'époque. Sans eux, tous les dinosaures sont "inadaptés". Bien sûr, les vélociraptors pouvaient manger des petits animaux, mais ils ne sont pas adaptés à ça.

yeux ecarquilles C'est comme si toi, tu ne pouvais plus manger que des biscuits apéritifs.
Tu aurais de gros problèmes pour survivre, non ?

dedale a écrit:une incubation de l'oeuf pendant 6 mois Oui, chez les gros. Mais les petits se reproduisaient et grandissaient  beaucoup plus vite.
No  Les gros sont tout. Si tu retires les pieds de la Tour Effeil, toute la tour s'écroule.

dedale a écrit:Les souris ne dominent pas le monde depuis 160 millions d'années ou plus et elles n'ont pas connu l'impact d'un astéroïde géant.
Neutral  Beh si.

il y a 125 millions d’années, un petit mammifère insectivore de la taille d’une souris, probablement arboricole, fait ses premiers pas.  Son nom: Eomaia.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

dedale a écrit:C'est bien le cratère de Chicxulub et l'iridium, avec la disparition des dinosaures, qui nous a fait prendre conscience du danger des astéroïdes. Jupiter et la comète S-L, c'est les confins du système solaire.
yeux ecarquilles  La comète S-L est la vraie cause. La taille de l'impact sur Jupiter faisait la taille de la Terre ! Alors, si elle avait frappé la Terre, là tu aurais pu dire "Aïe !".

dedale a écrit:
Gerard a écrit: Le souffle vient de la dépréssion atmosphérique causée par le choc (donc aucun rapport avec la chaleur)
Ce souffle est brûlant puisque la température de la déflagration qui l'a créé s'élève à 40 000°. Voilà le rapport.
Neutral  Mais le souffle se refroidit. Les expèriences des bombes atomiques le montre bien :

- D'abord le rayonnement immédiat (à la vitesse de la lumière) qui passe tout au barbecue.
- Ensuite, 3 MINUTES après (on parle toujours de Miami) les ondes sismiques arrivent.
- Ensuite, les débris arrivent en retombant du ciel (ils sont à la même vitesse que l'Astéroide : 20km/s.)
- Enfin, 50 MINUTES après, la surpression atmosphèrique arrive. (et oui, même à la vitesse du son, il faut toujours une heure pour faire 1000 km !)

Je te laisse faire le calcul du temps pour parcourir 5000 km et plus. La force et la chaleur dimimue avec le temps, non ? Et on sait dans quelles mesures. Donc, oui, à Paris (8500 km), on ne ressent (presque) rien.

dedale a écrit:
Gerard a écrit:Les ondes sismiques atténuent avec la distance.
Pas au bout de 1000 km pour un tel impact.
Neutral  Si. On connait les modèles et même un séisme de 10,2 ne se transmet pas à la Terre entière sans diminuer.

dedale a écrit:source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voilà, c'est tout. Tu vois que ce n'est pas dans ma tête   sourire
Neutral  Je le reconnais, mais c'est la vieille version. Je te rappelle le titre de ta référence : "Effets théoriques".

yeux ecarquilles Si la Terre entière était une rôtissoire, avec un arrêt complet de la photosynthèse pendant 10.000 ans, je ne vois pas comment le moindre animal ou plante aurait pu survivre.

dedale a écrit:
Gerard a écrit:A 10 km/s, qu'on soit une balle de ping pong ou une fusée SaturnV, on se libère de l'attraction terrestre.
Il ne pouvait pas se libérer puisque il se dirigeait vers la terre. (vers le centre d'inertie de notre planète)
qvt  Il ne se dirigeait pas DROIT sur la Terre, puisqu'il avait un angle de 20° à l'impact.

dedale a écrit:La force de libération concerne des objets pouvant acquérir par eux-mêmes un vitesse (par impulsion, propulsion) mais pas des corps inertes attirés par la gravitation. Faut être logique.
No  Mais pas du tout, c'est même un des principes de la navigation spatiale : en tombant vers une planète on crée une accélération qui va "propulser" d'avantage.

Chaque survol rapproché d'une de ces planètes géantes donnait un coup d'accélérateur suffisant aux sondes pour les propulser au voisinage de la planète suivante. C'est ce qu'on appelle la technique de « fronde gravitationnelle »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

dedale a écrit:Un truc plus gros que l'Everest est trop gros pour ricocher dans l'atmosphère
No  Cest comme si tu disais qu'un truc plus gros que l'Everest est trop gros pour aller à 20km/s. A partir du moment où il a cette vitesse, il peut ricocher.

Comme ce ne fut pas le cas, cela veut dire que son angle était très fermé, donc qu'il n'a été visible que durant 2 ou 3 secondes. L'atmosphère fait 50km. A 20km/s, fais le calcul du temps pour arriver au sol.

dedale a écrit:
Gerard a écrit: Mais aucun animal ne regarde le soleil. (ni même les éclipses)
Parce que les animaux sont habitués au soleil, aux éclipses, aux grands orages.
pette de rire  Oui, les animaux sont habitués aux éclipses...

dedale a écrit:Une lumière surpuissante accompagnée d'un énorme vacarme
Neutral  Tu as déjà vu une explosion atomique ? La lumière surpuissante se fait dans le plus grand silence. Le bruit, c'est après. Donc pour un animal, c'est juste un truc dans le ciel. Et ça ne dure que 2 ou 3 secondes. Et le bruit arrive quand il y a plus rien à voir. Pas le temps de se bruler les yeux.

dedale a écrit:Après l'impact de Chicxulub, sur 10 espèces, il en manquait 6 à 8.
Evil or Very Mad  Non. Seulement 5. Et le lien de cause à effet n'est pas établi.

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8409
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Bulle le Lun 30 Juil 2018 - 19:32

Gerard a écrit:
Bulle a écrit:"70 % des espèces vivantes ont disparu." pas 70% des êtres vivants
 Tous les êtres vivants sont des espèces. Et c'est 50%.
Toutes les espèces ne sont pas des êtres vivants voyons, que fais-tu des plantes et des champignons > d'où 70% des espèces vivantes et non pas des êtres vivants.

Bulle a écrit:
Gerard a écrit:Donc on est d'accord ! Même sans l'astéroide, les dinosaures auraient disparus. Donc l'astéroide n'est pas LA CAUSE
C'est à peu près aussi logique que de dire : la famille tartenpion sans épidémie du virus machin auraient disparu, donc l'épidémie du virus machin n'est pas LA CAUSE de la disparition de la famille tartenpion
qvt  En quoi est-ce idiot ? C'est bien grâce à ce genre de raisonnement qu'on a identifié le Sida. L'important ce n'est pas de savoir quelle infection a tué mais quel virus a causé cette infection.
Je n'ai pas dit que c'était idiot, j'ai dit que ce n'était pas logique.
Si la famille tartenpion a de moins en moins de membres capables d'avoir les conditions nécessaires à leur reproduction sexuée (une maladie génétique par exemple ou une mutation...  ) elle va à plus ou moins long terme disparaître. Si le mois prochain elle disparait parce qu'elle a contracté le virus Dugenou insoignable et que tout le monde claque, ce sera le virus Dugenou qui sera LA CAUSE, et pas son impossibilité à se reproduire  qvt

Je voulais dire "NOUS, LES OMNIVORES".
Les omnivores existaient déjà, non ? Donc, le "coup fatal" qu'ont subi les dinosaures ne nous concerne pas. Nous ne sommes pas une espèce fragile !
Ah ouais bon sang mais c'est bien sûr dans omnivore il y a homme ! Arrête tu aggraves ton cas Gégé : omnivore n'a jamais été une espèce et on parle d'espèces d'une part ; d'autre part tous les dinosaures ne sont pas herbivores. La "fragilité" des dinosaures n'avait donc probablement pas tout à voir avec l'alimentation herbivore... Ce qui rend ta conclusion tout à fait absurde.
 Le fait est que la courbe ne ralentit pas. Alors, même si tu nies le lien de cause à effet, l'humanité n'a pas été changée par la 2nd guerre mondiale en mal.
Si elle a été changée en mal, c'est ça relation de cause à effet :

sous spoiler parce que HS:
"Les effets immédiats de la Seconde Guerre mondiale sur l'économie européenne sont désastreux. L'endommagement des réseaux de communication perturbe le transport des matières premières et des produits finis. L'approvisionnement irrégulier des industries et les destructions infligées à l'appareil de production engendrent un fort chômage technique et, par voie de conséquence, la baisse du pouvoir d'achat alors que les besoins en tous genres ne cessent d'augmenter. Même dans les pays vainqueurs, le rationnement des vivres perdure après la fin de la guerre et le marché noir entretient des inégalités sociales dangereuses. La criminalité, la délinquance juvénile et la prostitution se développent. La reconstruction simultanée des habitations, des industries et des voies de communication asphyxie les économies nationales. Dans ces conditions, les gens se montrent surtout préoccupés par les restrictions de la vie quotidienne et ont souvent du mal à imaginer leur avenir lointain. Les pénuries de charbon pendant le très rigoureux hiver 1946-1947 provoquent des grèves généralisées et des manifestations de masse."

Et ce sont les politiques gouvernementales en réaction qui ont eu un effet de redressement pas la guerre.

'Le spectre de l'inflation et de la dévaluation monétaire, qui rappelle les crises économiques et les krachs boursiers de l'entre-deux-guerres, conduit les dirigeants européens à prendre des mesures énergiques. Le déséquilibre persistant entre l'offre et la demande de produits de consommation civils pousse les prix à la hausse et renforce les déficits budgétaires intérieurs et extérieurs. Les États s'endettent pour financer la reconstruction et combler les inégalités sociales. La Belgique procède en 1944 à une gigantesque opération de redressement du franc grâce à une forte contraction de la circulation monétaire sous forme de billets et de dépôts. Des secteurs essentiels de l'économie européenne sont nationalisés et des plans de modernisation et d'équipement sont progressivement mis en place. Tandis que le chômage frappe une grande partie du continent, certains pays sont paradoxalement confrontés à un déficit de main-d'œuvre dans des secteurs essentiels pour la reconstruction économique. Bien que des milliers de prisonniers de guerre allemands soient mis au travail, des programmes de transfert massif de travailleurs étrangers sont alors appliqués pour répondre notamment aux besoins de l'agriculture et de l'industrie charbonnière ou sidérurgique. C'est dans ce contexte difficile que la Belgique et la France concluent avec l'Italie un protocole de coopération et d'immigration qui permet de fournir à la péninsule le charbon dont son économie a grandement besoin en échange de milliers d'ouvriers italiens inoccupés dans leur pays. Plus de 500.000 Italiens émigrent dans le reste de l'Europe occidentale entre 1946 et 1955."

Donc faut arrêter de raconter des kauneries telles que "en sachant que la 2nd guerre mondiale, loin d'affaiblir l'Humanité, l'a en fait boosté !". Parce que c'est parfaitement faux d'une part et que d'autre part mettre en balance
ceci :

Le nombre total des victimes est estimé à près de 40 millions, dont plus de la moitié parmi les populations civiles. Suite aux déportations et aux expulsions, il y a, en 1945, près de vingt millions de personnes déplacées et en attente d'être rapatriées. Les persécutions racistes, religieuses et politiques sans précédent et les déportations massives dans des camps de travail ou d'extermination ont attisé la haine entre peuples européens. La découverte des charniers humains dans les camps de concentration apparait comme une remise en cause des fondements spirituels et moraux de la civilisation occidentale.

avec des éléments qui n'ont rien à voir en matière de relation de cause à effet puisqu'il est question de pure politique est tout simplement une désinformation lamentable. Aucune guerre n'a jamais boosté l'humanité (qui plus est avec un grand H)  c'est exactement l'inverse qui se produit.

 Je ne sais pas où ils sont allés leurs chiffres, mais la 5ème extinction c'est 50%.
La destruction de 90 % des individus d'une espèce ne veut pas dire qu'il y a une extinction de l'espèce. Il suffit que les 10 % qui restent se reproduisent.
D'autre part, l'exemple du cratère de Vredefort en Afrique du Sud, remonte a 2 milliards d'années. Aucune vie n'a été dérangée par lui.
Si, les Grypania spiralis ...
De nouveau, ils parlent d'un blocage complet de la photosynthèse pendant des années sans préciser combien. Mais si c'était ainsi, comment des êtres vivants ont pu survivre ?
Où en parlent-ils ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42695
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par dedale le Mar 31 Juil 2018 - 13:42

Gerard a écrit:
dedale a écrit:C'est pas les fleurs, les volcans ou l'alimentation, qui ont tué les dinosaures.
Beh si, aussi.

Ben si les fleurs pouvaient tuer tous les dinosaures, alors imagine les gros impacts de météorite. sourire

Tu sais bien que cette extinction n'est pas la première, non ? C'est la cinquième et pas la plus massive. Comment ont eu lieu les autres ? Pas par des astéroides, non ?

Les autres extinctions sont...les autres extinctions.

Donc ça arrive par plein de facteurs et certains affirment que ça avait déjà commencé quand l'astéroide est tombé.

Quels sont les éléments qui permettent de supposer que les dinosaures étaient déjà en voie d'extinction lorsque la météorite est tombée?

Non, pas adaptés au niveau de ressources alimentaires.

Qu'est-ce qui te fait dire ça?

90% des dinosaures étaient herbivores pour des plantes sans fleurs.
Donc pour 90%, ce ne sont pas les fleurs la cause de leur extinction.

10% des dinosaures étaient carnivores (les plus gros incapables de manger des petites proies)

Pour les plus gros, il y avait de plus grosses proies. Un tigre ne chasse pas les souris.

et pratiquement aucun OMNIVORE.

C'est vrai que les omnivores semblent avoir été rares.

Et pour cause ! Sans leur bambou local, ils meurrent ! Ils se foutent d'être en Chine ou Amérique : il leur faut leur bambou. Idem avec les dinosaures. Aucune capacité d'adaptation alimentaire.

Il y en avait partout sur terre des dinosaures. Donc adaptation remarquable, au moins aussi exceptionnelle que celle de l'être humain.

Mais ils chassaient les géants (en meutes) !

Même en meute, ce sont toujours les plus faibles et les plus petits qui sont chassés.
Des vélociraptors ne chassaient pas des brontosaures adultes de 40t qui étaient eux aussi en troupeaux et très dangereux : Un coup de queue à la vitesse du son et plus personne.

Tu n'as pas l'air de comprendre que les dinosaures géants étaient la base du système écologique de l'époque.

Qu'est-ce qui te fait dire ça? Les géants n'étaient pas à la base du système écologique.
C'est le système écologique qui a permis l'apparition de créatures aussi énormes, parmi d'autres plus petites.

Aujourd'hui, ce ne sont pas les baleines qui sont à la base du système écologique.

Sans eux, tous les dinosaures sont "inadaptés".

Grotesque. Tu fais des théories au pif.

Bien sûr, les vélociraptors pouvaient manger des petits animaux, mais ils ne sont pas adaptés à ça.

Pourquoi n'étaient-ils pas adaptés? Ils étaient parfaitement adaptés, équipés, des chasseurs sans équivalent à notre époque.

C'est comme si toi, tu ne pouvais plus manger que des biscuits apéritifs.
Tu aurais de gros problèmes pour survivre, non ?

Je vois pas très bien sur la base de quoi tu fais ce genre de rapport.

Les gros sont tout.

Non. Tu es en pleine hallucination. La base de tous les écosystèmes commence par les plus petits. Sans eux et sans les plantes, pas de chaîne alimentaire. Donc pas de gros ni même de moyens ou de plus petits.  

Si tu retires les pieds de la Tour Effeil, toute la tour s'écroule.
sourire La tour effeil certainement, mais pas toutes les gros édifices du monde.

dedale a écrit:Les souris ne dominent pas le monde depuis 160 millions d'années ou plus et elles n'ont pas connu l'impact d'un astéroïde géant.
Beh si.

il y a 125 millions d’années, un petit mammifère insectivore de la taille d’une souris, probablement arboricole, fait ses premiers pas.  Son nom: Eomaia.

Ce petit mammifère probablement arboricole n'est pas une souris, rien ne dit qu'on peut le comparer sinon seulement par la taille.
Y'en a des animaux qui ne sont pas des souris mais qui ont de la même taille.  sourire

La comète S-L est la vraie cause. La taille de l'impact sur Jupiter faisait la taille de la Terre ! Alors, si elle avait frappé la Terre, là tu aurais pu dire "Aïe !".

Bon si tu veux. C'est pas un problème.

Mais le souffle se refroidit.

Oui mais au bout de combien de temps et à quelle distance?

- D'abord le rayonnement immédiat (à la vitesse de la lumière) qui passe tout au barbecue.
- Ensuite, 3 MINUTES après (on parle toujours de Miami) les ondes sismiques arrivent.
- Ensuite, les débris arrivent en retombant du ciel (ils sont à la même vitesse que l'Astéroide : 20km/s.)
- Enfin, 50 MINUTES après, la surpression atmosphèrique arrive. (et oui, même à la vitesse du son, il faut toujours une heure pour faire 1000 km !)

Je te laisse faire le calcul du temps pour parcourir 5000 km et plus. La force et la chaleur dimimue avec le temps, non ? Et on sait dans quelles mesures. Donc, oui, à Paris (8500 km), on ne ressent (presque) rien.

Les 3 ou 4 paramètres très approximatifs que tu présentes ne te permettent pas d'affirmer qu'à Paris, il ne s'est presque rien passé.
- Oui peut être les conséquences directes ne se sont-elles pas beaucoup fait ressentir à cette distance.
Mais vu que les dinosaures ont tous disparu suite à cet impact, partout sur terre, il y a bien eu des conséquences que tu ne prends pas en compte.

Et tu peux mettre à la poubelles toutes ces élucubrations sans fondement qui concernent les gros dinosaures, les fleurs, l'adaptation.... et j'en passe.

Si. On connait les modèles et même un séisme de 10,2 ne se transmet pas à la Terre entière sans diminuer.

Non mais relis, c'est moi le premier qui a fait remarquer que ça diminuait.
Et si les nombreux géophysiciens qui ont étudié ce problème pensent que ça s'est propagé partout et que, même à grande distance, la magnitude restait forte, c'est qu'il y avait des raisons. Pardonne moi si je donne plus de crédit à leurs théories qu'à la tienne.

Je le reconnais, mais c'est la vieille version. Je te rappelle le titre de ta référence : "Effets théoriques".

Tout est théorique, vu qu'on n'y était pas. Le tout c'est que cette théorie soit fondée.

Si la Terre entière était une rôtissoire, avec un arrêt complet de la photosynthèse pendant 10.000 ans, je ne vois pas comment le moindre animal ou plante aurait pu survivre.

Il y a écrit : À plus long terme (temps estimé à 10 000 ans après la chute de la météorite), la Terre est soumise à une importante augmentation de la température attribuée à un effet de serre, créé principalement par un excès de gaz de carbone, d'oxydes de soufre et de vapeur d'eau issus de la vaporisation des roches lors de l'impact. Cet effet de serre accroît la température moyenne de 10°C, ce qui favorise la transformation des milieux de zone tempérée en milieux désertiques, contribuant également à l'extinction des espèces.

Il ne se dirigeait pas DROIT sur la Terre, puisqu'il avait un angle de 20° à l'impact.

La masse de l'objet et l'attraction terrestre jouaient quand même leur rôle.


La force de libération concerne des objets pouvant acquérir par eux-mêmes un vitesse (par impulsion, propulsion) mais pas des corps inertes attirés par la gravitation. Faut être logique.
Mais pas du tout, c'est même un des principes de la navigation spatiale : en tombant vers une planète on crée une accélération qui va "propulser" d'avantage.

Chaque survol rapproché d'une de ces planètes géantes donnait un coup d'accélérateur suffisant aux sondes pour les propulser au voisinage de la planète suivante. C'est ce qu'on appelle la technique de « fronde gravitationnelle »

Vraiment tu sais pas de quoi tu parles.
- La navigation spatiale concerne des objets comme des sondes, des fusées, pouvant acquérir par eux-mêmes une vitesse, pouvant s'aligner sur des orbites précises. Et quand on est bien positionné, on se sert des forces gravitationnelles pour se catapulter. Mais aucune de ces sondes ne rentre dans l'atmosphère d'une planète pour ensuite repartir en catapulte.

Cest comme si tu disais qu'un truc plus gros que l'Everest est trop gros pour aller à 20km/s.

Pas du tout. 20 kms, ce n'est pas si rapide pour un objet venant de l'espace. Certaines comètes bien plus grosses filent à + de 360 kms.

A partir du moment où il a cette vitesse, il peut ricocher.

Non.

Comme ce ne fut pas le cas, cela veut dire que son angle était très fermé, donc qu'il n'a été visible que durant 2 ou 3 secondes. L'atmosphère fait 50km. A 20km/s, fais le calcul du temps pour arriver au sol.

Non.

Oui, les animaux sont habitués aux éclipses...

Pour eux, c'est juste une diminution de lumière solaire. Donc certains font comme s'ils allaient s'endormir.
Au lieu de ricaner, tu ferais mieux de te sortir le doigt.

Tu as déjà vu une explosion atomique ? La lumière surpuissante se fait dans le plus grand silence. Le bruit, c'est après

Ben oui.

Donc pour un animal, c'est juste un truc dans le ciel. Et ça ne dure que 2 ou 3 secondes. Et le bruit arrive quand il y a plus rien à voir. Pas le temps de se bruler les yeux.

Si ça brûle les yeux. C'est d'ailleurs pour cela qu'on se les protégeait lors des essais nucléaires, si t'en as déjà vu un.

Non. Seulement 5. Et le lien de cause à effet n'est pas établi.

D'après les toutes dernières recherches, c'est 75% des espèces.
Et le lien de cause à effet n'est pas établi dans ton crâne. Peut être un problème de cognition dû à une intoxication par des théories saugrenues.

Pourtant après la chute de cette météorite, il ne restait que 25% des espèces en vie. Et leur disparition fut assez soudaine, sur toute la surface de la terre. C'est ça le problème, tout s'arrête à cette strate géologique composée d'iridium, apportée par une météorite identique à celle de Chicxulub.
Il en faut bien moins que ça pour établir un lien de cause à effet.

Le reste, c'est de la masturbation
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Gerard le Mar 31 Juil 2018 - 15:05

Bulle a écrit:Toutes les espèces ne sont pas des êtres vivants voyons, que fais-tu des plantes et des champignons
qvt  Les plantes et les champignons sont des êtres vivants, non ?
.. et ils sont classés par espèces.

Bulle a écrit:Si la famille tartenpion a de moins en moins de membres capables d'avoir les conditions nécessaires à leur reproduction sexuée (une maladie génétique par exemple ou une mutation...  ) elle va à plus ou moins long terme disparaître. Si le mois prochain elle disparait parce qu'elle a contracté le virus Dugenou insoignable et que tout le monde claque, ce sera le virus Dugenou qui sera LA CAUSE, et pas son impossibilité à se reproduire
Neutral  On sait que DES dinosaures sont morts à cause de l'astéroide, mais les preuves manquent pour dire que LA majorité d'entre eux sont morts uniquement à cause de ça.

Traduit en la "famille tartenpion", c'est comme ces stériles avaient été tués, certains par le virus Dugenou, d'autres dans des accidents de voiture, d'autres de cancer... Il faudrait alors faire la preuve que la majorité a été tuée par le virus Dugenou, et quand bien même, on comprendra que la dangerosité le virus Dugenou devient dur à évaluer si toute la famille est soumis à plein d'autres causes mortelles. Cela veut dire qu'une autre famille, avec moins de problémes, auraient pu survivre au virus Dugenou.

Donc, le même astéroide qui tomberait sur une humanité qui a bien moins de problèmes que les dinosaures ne provoquerait pas leur extinction.  

Bulle a écrit:Ah ouais bon sang mais c'est bien sûr dans omnivore il y a homme ! Arrête tu aggraves ton cas Gégé : omnivore n'a jamais été une espèce et on parle d'espèces d'une part ;
qvt  Le fait est qu'il y a des espèces omnivores et d'autres qui ne le sont pas.

Bulle a écrit:d'autre part tous les dinosaures ne sont pas herbivores.
silent  90% des dinosaures sont herbivores !

Bulle a écrit:
Gerard a écrit:Je ne sais pas où ils sont allés leurs chiffres, mais la 5ème extinction c'est 50%.
La destruction de 90 % des individus d'une espèce ne veut pas dire qu'il y a une extinction de l'espèce. Il suffit que les 10 % qui restent se reproduisent.
Neutral  Je ne vois pas comment ils peuvent estimer le nombre des individus. Ils ont une vidéo qui a filmé la chute de l'astéroide ?  Ils ne peuvent estimer que la présence ou l'absence d'une espèce. Et l'extinction K-T, c'est 50% des espèces (champignons compris) qui ont disparu.

Bulle a écrit:
Gerard a écrit:D'autre part, l'exemple du cratère de Vredefort en Afrique du Sud, remonte a 2 milliards d'années. Aucune vie n'a été dérangée par lui.
Si, les Grypania spiralis ...
rire  Oui, mais comme ils courraient vite, ils ont survécu !

Bulle a écrit:
Gerard a écrit:De nouveau, ils parlent d'un blocage complet de la photosynthèse pendant des années sans préciser combien. Mais si c'était ainsi, comment des êtres vivants ont pu survivre ?
Où en parlent-ils ?
Neutral  Même Wiki le dit :

....puis enveloppe la planète entière, déclenchant une sorte d'hiver nucléaire (effet congélateur) qui contribue à plonger la planète entière dans l'obscurité pendant plusieurs années. L'absence de lumière solaire en quantité suffisante coupe net la photosynthèse sur terre comme en mer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Donc, aucune plante pendant plusieurs années. Comment survivre ? Ils sont donc dans l'exagération. La photosynthèse n'a été que freinée (20%) pas stoppée.

sous spoiler parce que HS:
Le fait est quand sans la 2nd guerre mondiale, on n'aurait pas d'avions de ligne à réaction, pas de sattelites, pas d'ordinateur, pas de micro-ondes, pas de centrales nucléaires... notre monde serait bien différent et la croissance, tant économique que démographique, serait très basse.

Qui voulait investire des millions dans les programmes de fusée de Von Braun en 1930 ? Personne ! Donc, inutile de me multiplier les exemples sur les horreurs de la guerre, moi je parle des effets à longs termes.

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8409
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par dedale le Mar 31 Juil 2018 - 17:17

Gérard a écrit: Je ne vois pas comment ils peuvent estimer le nombre des individus. Ils ont une vidéo qui a filmé la chute de l'astéroide ?  Ils ne peuvent estimer que la présence ou l'absence d'une espèce. Et l'extinction K-T, c'est 50% des espèces (champignons compris) qui ont disparu.

Je t'invite à vérifier sur plusieurs sites de sciences et tu verras qu'aujourd'hui, c'est 75%.
Pas besoin de vidéo : En dessous de la couche d'iridium il y a 100% des espèces, au-dessus de la même couche, il n'y en a plus que 25%.
Et cela sur les centaines de sites paléontologiques répandus sur toute la terre.

Donc, aucune plante pendant plusieurs années. Comment survivre ?

Très simple : Les graines.

Ils sont donc dans l'exagération. La photosynthèse n'a été que freinée (20%) pas stoppée.

Selon des modélisations très récentes, on peut déduire très raisonnablement que la terre a été plongée pendant 1 an et demi à 2 ans dans l'obscurité.

Rien que dans cette fameuse couche de limite KT où se trouve l'iridium, il y a 15 milliard de tonnes de suie.
Et ça ne comprend donc que la suie retombée rapidement après l'impact, entraînée par l'eau de pluie.

Pour te faire une idée, le volcan Tambora en 1815 a craché env. 1 milliard de fois moins de quantité de cendres.
Et je ne met en compraison que la partie trouvée dans la couche.

L'éruption du Tambora fut une catastrophe climatique globale.

- En 1815 : Eté glacial, famines dans toute l'Asie, agriculture à 0.
La moyenne de la température dans l'hémisphère nord descend aux alentours de 1°.
- 1817 : Crise alimentaire en Europe, émeutes de la faim

Cette catastrophe fut à l'origine d'un refroidissement climatique général et d'« étés glacés ». L'année 1816 en particulier est restée connue comme l'« année sans été »4,5 : l'éruption a en effet affecté océans et tropiques, et tous les records de baisse de température ont été battus en 1815 et 1816. En 1816, les moyennes des températures dans l'hémisphère nord descendirent de 0,5 °C à plus de 1 °C.

L'éruption perturbe les récoltes comme rarement vu dans l'histoire de la culture des céréales et cause les grandes crises alimentaires de 1816-1817 en Europe avec leurs émeutes de la faim.

Aux États-Unis, les États de la côte Est furent particulièrement affectés (Maine, Nouvelle-Angleterre, Massachusetts). En Europe, les Alpes suisses furent très touchées, à tel point que pendant l'été 1816, il y neigeait presque toutes les semaines. La misère qui en a découlé a conduit à une importante émigration vers le Brésil (plus de 2 000 personnes), qui sera à l'origine de la création par des colons suisses de la ville de Nova Friburgo en 1819. L'Alsace connut aussi de grandes difficultés alimentaires.

On estime que ce dérèglement climatique fut à l'origine d'une famine qui fit plus de 200 000 victimes au niveau mondial.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et pourtant cette éruption du Tambora, considérée comme une crise dans l'histoire humaine, était insignifiante par rapport à la crise KT.

Ou alors vas-tu me dire qu'il n'y a pas de lien de cause à effets. sourire
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Gerard le Mar 31 Juil 2018 - 17:39

dedale a écrit:
Gerard a écrit:Donc ça arrive par plein de facteurs et certains affirment que ça avait déjà commencé quand l'astéroide est tombé.
Quels sont les éléments qui permettent de supposer que les dinosaures étaient déjà en voie d'extinction lorsque la météorite est tombée?
Neutral  D'abord la baisse de leur nombre (problème de stérilité ou arrivée de petits animaux dévoreurs d'oeufs). Ensuite, même si ça te fait rire, l'arrivée de nouvelles plantes à fleur qui ont colonisé et remplacé les plantes que les dinosaures mangeaient. Enfin, si tu aimes les trucs qui font peur : l'activité volcanique :

A la fin du Crétacé il y a eu sur le continent indien un volcanisme exceptionnellement intense une épaisseur considérable de laves, près de 2500 m, sur une superficie immense qu'on évalue à plus de 2 millions de km2. Un tel volcanisme a pu chambarder l'atmosphère par des émissions importantes de CO2 et/ou de SO4, causant une intensification de l'effet de serre entraînant une augmentation de la température, des changements climatiques très importants, des pluies acides causées par des émissions d'hydrogène sulfureux par les volcans, des modifications probables des eaux océaniques...

Wink C'était cool la vie avant la chute de l'astéroide, hein ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

dedale a écrit:
Gerard a écrit:90% des dinosaures étaient herbivores pour des plantes sans fleurs.
Donc pour 90%, ce ne sont pas les fleurs la cause de leur extinction.
silent  Non ! Donc pour 10%, ce ne sont pas les fleurs la cause de leur extinction.

dedale a écrit:
Gerard a écrit:10% des dinosaures étaient carnivores (les plus gros incapables de manger des petites proies)
Pour les plus gros, il y avait de plus grosses proies. Un tigre ne chasse pas les souris.
silent  Bah oui, mais si les grosses proies n'existent plus ?

dedale a écrit:
Gerard a écrit:C'est comme si toi, tu ne pouvais plus manger que des biscuits apéritifs.
Tu aurais de gros problèmes pour survivre, non
?
Je vois pas très bien sur la base de quoi tu fais ce genre de rapport.
Neutral  Tu l'as dit : les tigres ne mangent pas de souris. Du moins, ils ne peuvent pas vivre uniquement de souris. Idem pour toi et les biscuits apéritifs.

dedale a écrit:
Gerard a écrit: Idem avec les dinosaures. Aucune capacité d'adaptation alimentaire.
Il y en avait partout sur terre des dinosaures. Donc adaptation remarquable,...
Neutral  Non, c'est l'adaptation remarquable des PLANTES qui, en l'absence de concurrence, étaient les mêmes presque partout. Comme si les Pandas vivaient sur une planète contenant que des forêts de bambous.

dedale a écrit:Même en meute, ce sont toujours les plus faibles et les plus petits qui sont chassés.
Des vélociraptors ne chassaient pas des brontosaures adultes de 40t
Neutral  Pas des brontosaures, mais quand même des gros. Les lions chassent des buffles qui font 3 fois leur poids, voir même des petits éléphants. Mais pas de souris ou de lapins.



dedale a écrit:Aujourd'hui, ce ne sont pas les baleines qui sont à la base du système écologique.
silent  Détrompes-toi ! La baisse du nombre de baleines et autres grands requins est en train de faire disparaître toute une faune marine importante dans la chaine écologique.

dedale a écrit:
Gerard a écrit:Bien sûr, les vélociraptors pouvaient manger des petits animaux, mais ils ne sont pas adaptés à ça.
Pourquoi n'étaient-ils pas adaptés? Ils étaient parfaitement adaptés, équipés, des chasseurs sans équivalent à notre époque.
Neutral   Tu l'a dit toi-même : Les tigres ne mangent pas de souris !!! Ils ne sont pas adaptés à ça.

dedale a écrit:Ce petit mammifère probablement arboricole n'est pas une souris, rien ne dit qu'on peut le comparer sinon seulement par la taille.
Wink  .. et le fait il soit un mammifère ! Donc les mammifères n'ont pas à rougir de leur longévité comparée aux dinosaures. Les mammifères se sont donc bien pris l'astéroide sur la gueule et ils ont survécu !

dedale a écrit:
Gerard a écrit:Mais le souffle se refroidit.
Oui mais au bout de combien de temps et à quelle distance?
Neutral  Je ne connais pas les chiffres, mais une traversée de l'Atlantique pendant au moins 9 heures, le souffle a le temps de perdre quelques calories, non ?

dedale a écrit:Mais aucune de ces sondes ne rentre dans l'atmosphère d'une planète pour ensuite repartir en catapulte.
Neutral  Mais elles pourraient ! Evidemment la sonde prendrait des dégâts, donc ils le font plus loin. Mais un astéroide se fout de perdre quelques kg de roches. S'il est à 20 km/s avec un angle trop large, il repars après être entré dans l'atmosphère.

dedale a écrit:Non.
Neutral  Si.

dedale a écrit:Si ça brûle les yeux. C'est d'ailleurs pour cela qu'on se les protégeait lors des essais nucléaires, si t'en as déjà vu un.
rire Ha bon ? Tous les chiens, chats, oiseaux, chevaux, vaches, cochons, poulets.. portaient des lunettes ? Si tu as des photos de ça, ça m'interesse...

dedale a écrit:D'après les toutes dernières recherches, c'est 75% des espèces.
Evil or Very Mad  Wiki dit 50%.

dedale a écrit:Pourtant après la chute de cette météorite, il ne restait que 25% des espèces en vie.
Evil or Very Mad  Pas le jour d'après. Un constat d'extinction se fait sur des millions d'années. Donc, la baisse du nombre des espèces avait déjà commencé avant l'astéroide.

dedale a écrit:Le reste, c'est de la masturbation
Suspect  La masturbation c'est de voir un événement naturel comme s'il était le "Déluge Biblique"...

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8409
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Gerard le Mar 31 Juil 2018 - 18:49

dedale a écrit:
Gérard a écrit: Et l'extinction K-T, c'est 50% des espèces (champignons compris) qui ont disparu.
Je t'invite à vérifier sur plusieurs sites de sciences et tu verras qu'aujourd'hui, c'est 75%.
Neutral  Wiki et Atrogeek disent 50%. Ils mentent ? C'est un complot de la Nasa ?

dedale a écrit:En dessous de la couche d'iridium il y a 100% des espèces, au-dessus de la même couche, il n'y en a plus que 25%.
rire  Donc, ça fait 125% ? Tu as des problèmes avec les chiffres toi.

Regarde la vidéo à 20:13, il y a un tableau avec une courbe :


On voit bien la baisse il y a 65 millions, mais c'est loin de 75%.

dedale a écrit:
Gerard a écrit:Donc, aucune plante pendant plusieurs années. Comment survivre ?
Très simple : Les graines.
yeux ecarquilles  Mais avec ton barbecue sur toute la planète, c'est du pop-corn !

dedale a écrit:Rien que dans cette fameuse couche de limite KT où se trouve l'iridium, il y a 15 milliard de tonnes de suie.
Neutral  Tu peux continuer avec des "milliards", cela ne prouve toujours pas que 100% de la lumière était bloquée pendant 1 an et demi.

dedale a écrit:L'éruption du Tambora fut une catastrophe climatique globale.
rire  Tellement énorme que personne ne le signale dans les cours d'histoire au lycée.

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8409
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par dedale le Mar 31 Juil 2018 - 19:07

Gerard a écrit:
dedale a écrit:Quels sont les éléments qui permettent de supposer que les dinosaures étaient déjà en voie d'extinction lorsque la météorite est tombée?
D'abord la baisse de leur nombre

Ce sont les créationnistes qui disent ça. Et ils s'en débouillent.
Mais il n'y a rien qui le laisse supposer.

Ensuite, même si ça te fait rire, l'arrivée de nouvelles plantes à fleur qui ont colonisé et remplacé les plantes que les dinosaures mangeaient.

Pourtant les cératopsiens et hadrosauriens se nourrissaient de ces plantes. Leur dentition montre qu'ils possédaient toutes les bactéries nécessaires à l'assimilation de ces végétaux.

Enfin, si tu aimes les trucs qui font peur : l'activité volcanique :

A l'époque des dinosaures, il y avait des volcans tout le temps, à commencer par les trapps de Sibérie qui fut la plus grande catastrophe volcanique dans l'histoire du vivant.
Et a priori ça ne les a jamais fait disparaître.

A la fin du Crétacé il y a eu sur le continent indien un volcanisme exceptionnellement intense une épaisseur considérable de laves, près de 2500 m, sur une superficie immense qu'on évalue à plus de 2 millions de km2. Un tel volcanisme a pu chambarder l'atmosphère par des émissions importantes de CO2 et/ou de SO4, causant une intensification de l'effet de serre entraînant une augmentation de la température, des changements climatiques très importants, des pluies acides causées par des émissions d'hydrogène sulfureux par les volcans, des modifications probables des eaux océaniques...

Wink C'était cool la vie avant la chute de l'astéroide, hein ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

75% des espèces ont disparus pendant l'impact et ses conséquences. C'est un fait et personne ne peut le contester.

Maintenant comme on te l'a déjà dit (tu aurais dû noter) l'impact était peut être la goutte qui a fait déborder le vase car accumulé à d'autres facteurs, c'était trop pour 75% des espèces.

Mais nombre de paléontologues mondialement réputés pensent que, sans cet impact, il y aurait encore des dinosaures ou du moins auraient-ils des descendants directs (autres que les oiseaux).

Non ! Donc pour 10%, ce ne sont pas les fleurs la cause de leur extinction.

Ni pour les autres 90% puisque tu dis qu'ils se nourrissaient de plantes sans fleur.
Donc simplement, pour 100%, ce n'était pas les fleurs ou alors, faudra le démontrer.
- Pourquoi exactement les fleurs auraient provoqué l'extinction des dinosaures?
Si pas d'explication -> poubelle.

Bah oui, mais si les grosses proies n'existent plus ?
Les tricératops de 8 tonnes par exemple, c'était pas des grosses proies?

Faudra que t'arrêtes un peu de pomper comme un shadock.

Tu l'as dit : les tigres ne mangent pas de souris. Du moins, ils ne peuvent pas vivre uniquement de souris. Idem pour toi et les biscuits apéritifs.

Et tu pompais, tu pompais....
- Quel rapport avec les dinosaures?
dedale a écrit:
Il y en avait partout sur terre des dinosaures. Donc adaptation remarquable,...
Non

Si, les fossiles le prouvent. Il y avait des dinosaures même dans des endroits où on n'aurait jamais imaginé qu'ils soient : Sur les îles, en Antarctique, en Alaska, ....

c'est l'adaptation remarquable des PLANTES

Si donc l'activité volcanique avait été aussi intense, ce sont les plantes en premier qui en auraient subi les conséquences.
Et si la base de la chaîne n'est pas affectée, alors toute la chaîne survit.

Pas des brontosaures, mais quand même des gros. Les lions chassent des buffles qui font 3 fois leur poids, voir même des petits éléphants. Mais pas de souris ou de lapins.

Même les lions n'attaquent que très rarement des adultes, et pourtant ils chassent souvent en clan. Les plus faibles, les plus jeunes, demandent moins d'énergie et il y a plus de réussite.

Détrompes-toi ! La baisse du nombre de baleines et autres grands requins est en train de faire disparaître toute une faune marine importante dans la chaine écologique.

Tout est important dans une chaîne écologique, ce sont des millions d'années d'ajustement et quand un maillon disparaît il faut du temps pour que cela se réajuste.
Mais imagine que cela soit le plancton qui disparaît : C'est tout la chaîne qui disparaît avec lui parce qu'il est la base de cette chaîne.

Tu l'a dit toi-même : Les tigres ne mangent pas de souris !!! Ils ne sont pas adaptés à ça.

Mais si un tigre n'a que ça à se mettre sous la dent, il va la manger la souris.
Donc il est adapté même à ça.
Simplement quand il y a mieux, il cherche mieux. Il s'adapte.

Qu'est-ce que tu crois? Que l'adaptation est un programme écrit à l'avance par...........le St Esprit?

Donc les mammifères n'ont pas à rougir de leur longévité comparée aux dinosaures.

C'est vrai.

Les mammifères se sont donc bien pris l'astéroide sur la gueule et ils ont survécu !

Comme je te l'ai déjà répété : Rien de plus gros qu'un chien (25 kg max.)

Je ne connais pas les chiffres, mais une traversée de l'Atlantique pendant au moins 9 heures, le souffle a le temps de perdre quelques calories, non ?

Il me semble que le bassin parisien était sous l'eau. Donc il faut plutôt considérer les ondes de choc, les tsunamis, les enchaînement de conséquences, au lieu de tourner en rond.

dedale a écrit:Mais aucune de ces sondes ne rentre dans l'atmosphère d'une planète pour ensuite repartir en catapulte.
Mais elles pourraient !

Elles ne le font pas. Et tu n'en sais rien si elles le pouvaient.

Mais un astéroide se fout de perdre quelques kg de roches. S'il est à 20 km/s avec un angle trop large, il repars après être entré dans l'atmosphère.

Pas celui de Chicxulub : Sa masse (son poids énorme) l'entraîne vers le sol

Si.

Oui, oui sourire

Ha bon ? Tous les chiens, chats, oiseaux, chevaux, vaches, cochons, poulets.. portaient des lunettes ? Si tu as des photos de ça, ça m'interesse...

Quelle misère!

- Hiroshima : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Dès les premières secondes, l’énergie thermique est libérée dans l’atmosphère et transforme l’air en une boule de feu d’environ un kilomètre de diamètre, la température étant de plusieurs millions de degrés. Au sol, la température atteint plusieurs milliers de degrés sous le point d’impact. Dans un rayon de 1 km, tout est instantanément réduit en cendres jusqu’à 4 km de l’épicentre où les bâtiments et les êtres humains prennent feu spontanément ; les personnes situées dans un rayon de 8 km souffrent de brûlures au 3ème degré. Les yeux des personnes ayant assistées à l’explosion furent endommagés (destructions de la rétine,...).

Bon pour les reste, c'est tellement neuneu et répétitif que j'abrège.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Bulle le Mar 31 Juil 2018 - 19:34

Gerard a écrit:Les plantes et les champignons sont des êtres vivants, non ?
Oui j'ai dit une grosse bêtise car à  partir du moment où il y a une cellule on peut parler d'être vivant, en effet. Je me suis trop cantonnée à l'animal, influencée par la comparaison de la destinées humains/dinosaures.
Ce que je voulais souligner néanmoins c'est que toutes les disparitions ne sont pas "repérables" et il est question dans ces estimations des genres connus d'une part et que l'on ne peut annoncer un pourcentage que dans le cadre de l'espèce en question.
On peut donc lire : "50% des genres connus de la biodiversité marine" , 43% des familles de tétapodes, mais il n'y a aucun pourcentage énonçable pour bon nombre de plantes et de champignons, et de bactéries d'ailleurs puisque ce sont elles aussi des êtres vivants...
Traduit en la "famille tartenpion", c'est comme ces stériles avaient été tués, certains par le virus Dugenou, d'autres dans des accidents de voiture, d'autres de cancer... Il faudrait alors faire la preuve que la majorité a été tuée par le virus Dugenou, et quand bien même, on comprendra que la dangerosité le virus Dugenou devient dur à évaluer si toute la famille est soumis à plein d'autres causes mortelles. Cela veut dire qu'une autre famille, avec moins de problémes, auraient pu survivre au virus Dugenou..
Je te rappelle que je répondais à  "Même sans l'astéroide, les dinosaures auraient disparus. Donc l'astéroide n'est pas LA CAUSE" en te faisant la remarque que ton raisonnement n'était pas logique parce que fragiles ou pas nombre d'espèces ont bel et bien disparues ; et l'astéroïde peut parfaitement être le coup fatal, comme c'est d'ailleurs expliqué : jamais personne n'a prétendu qu'ils étaient mort du jour au lendemain d'une part et d'autre part  la gravité  estimable aujourd'hui  des changements climatiques,  dus à ce choc, les séismes conséquences de ce type de choc, etc (tout est expliqué plus haut) . Ce qui ne permet donc pas d'affirmer que l'astéroïde n'est pas LA CAUSE. Car l'astéroïde peut parfaitement être la cause qui se conjuguant ou pas, peu importe, à d'autres a donné le coup de grâce : nous sommes dans cadre de la théorie mathématique du chaos :  un changement même minime peut bouleverser les systèmes : ici changer un scénario évolutif par exemple.
Donc, le même astéroide qui tomberait sur une humanité qui a bien moins de problèmes que les dinosaures ne provoquerait pas leur extinction.  
Bah non encore une fois gégé. Et d'ailleurs l'humanité a probablement bien plus de problèmes que les dinosaures, elle ne se réduit pas aux nantis...
"On a en effet une image assez précise de ce qui s'est passé ce jour-là, il y a environ 65 millions et demi d'années. et cette image ne va vraiment pas dans ton sens  sourire
 
Le fait est qu'il y a des espèces omnivores et d'autres qui ne le sont pas.
Oui et alors ? En quoi est-ce une faiblesse ou une force d'être herbivore ou omnivore ?
Je ne vois pas comment ils peuvent estimer le nombre des individus
Mais ils n'on pas estimé le nombre des individus, ils ont écrit : "C’est déjà arrivé plusieurs fois et la vie, à chaque fois, a disparu à 90%."(source)
C'est moi qui ai parlé d'individus d'une espèce pour répondre à ton "Je ne sais pas où ils sont allés leurs chiffres, mais la 5ème extinction c'est 50%." . Je t'expliquais donc que 10% de vivants pouvait permettre que l'espèce ne disparaisse pas.
Oui, mais comme ils courraient vite, ils ont survécu !
Yep, mais contrairement à ce que tu affirmais, ils ont été dérangés  sourire
Même Wiki le dit :
Mais il n'était pas question de Wiki gégé ; sauf erreur de ma part ton "De nouveau, ils parlent d'un blocage complet de la photosynthèse pendant des années sans préciser combien." concernait astronoo.com.

....puis enveloppe la planète entière, déclenchant une sorte d'hiver nucléaire (effet congélateur) qui contribue à plonger la planète entière dans l'obscurité pendant plusieurs années. L'absence de lumière solaire en quantité suffisante coupe net la photosynthèse sur terre comme en mer.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Donc, aucune plante pendant plusieurs années. Comment survivre ? Ils sont donc dans l'exagération. La photosynthèse n'a été que freinée (20%) pas stoppée.
Ils ne précisent pas le nombre d'années Gégé.
La précision est donnée par contre pour l'expérience faite "En 2017, l'Institut de Technologie de Californie publie une étude sur l'évolution climatique provoquée par la dispersion de suies en aérosols, qui résulte de l'incendie généralisé de la couverture forestière terrestre allumé par l'impact. Ces aérosols ont empêché la lumière du soleil d'atteindre le sol pendant plus d'une année, ce qui a interrompu la photosynthèse pendant un à deux ans". Et c'est une de ces expérience qui permet d'écrire : " Ces phénomènes ont eu des effets dévastateurs sur les réseaux trophiques et ont pu provoquer l'extinction d'espèces qui auraient pu survivre aux effets immédiats de l'impact. Le réseau trophique c'est la chaine alimentaire ce qui explique que certaines espèces sont mortes et pas d'autre, non pas parce qu'elles étaient fragiles en tant qu'herbivore avant l'impact mais que l'impact peut bien être la cause de leur mort en les privant de miam. D'autres individus ont pu s'adapter et survivre suffisamment longtemps pour se reproduire et que l'espèce ne disparaisse pas.

traduction de l'abstract de la simulation climatique:
Les simulations climatiques qui considèrent l'injection dans l'atmosphère de 15 000 Tg de suie, la quantité estimée à la limite Crétacé-Paléogène, produisent ce qui aurait pu être l'un des plus grands épisodes de changements climatiques transitoires dans l'histoire de la Terre. La suie observée proviendrait des feux de forêt mondiaux enflammés après l'impact d'un astéroïde de 10 km de diamètre sur la péninsule du Yucatán il y a 66 millions d'années. Après l'injection dans l'atmosphère, la suie est chauffée par la lumière du soleil et lobée à de grandes hauteurs, ce qui entraîne une couche d'aérosols de suie mondiale qui dure plusieurs années. En conséquence, peu ou pas de lumière du soleil atteint la surface pendant plus d'un an, de sorte que la photosynthèse est impossible et que les continents et les océans se refroidissent jusqu'à 28 ° C et 11 ° C, respectivement. L'absorption de la lumière par la suie chauffe la haute atmosphère par centaines de degrés. Ces hautes températures, associées à une injection massive d'eau, source de radicaux hydrogène impair, détruisent la couche d'ozone stratosphérique, de sorte que la surface de la Terre reçoit de fortes doses de rayonnement UV pendant environ un an une fois la suie dégagée, cinq ans après l'impact. Les températures restent au-dessus du point de congélation dans les océans, les zones côtières et certaines parties des tropiques, mais la photosynthèse est sévèrement inhibée pendant les 1 à 2 ans et les températures de congélation persistent aux latitudes moyennes pendant 3 à 4 ans. Refugia de ces effets aurait été très limité. La perturbation transitoire du climat se termine brusquement lorsque la stratosphère se refroidit et devient sursaturée, entraînant une déshydratation rapide qui élimine toute la suie restante par dépôt humide.


Ce qui tend tout de même bien à démontrer l'exact contraire de ce que tu avances quant à la gravité d'un impact d'astéroide sur la terre...

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42695
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par Bulle le Mar 31 Juil 2018 - 19:40

dedale a écrit:
Ce sont les créationnistes qui disent ça. Et ils s'en débouillent.
Et l'homme ne craint rien aujourd'hui parce que c'est la créature de dieu... C'est vrai ça quoi si l'humanité disparaît qui parlera encore de Dieu !lol!

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42695
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par dedale le Mer 1 Aoû 2018 - 0:23

Gérard a écrit:Wiki et Atrogeek disent 50%. Ils mentent ? C'est un complot de la Nasa ?

Non. Simplement c'est pas futura-sciences :
- Il reste encore des zones d'ombres sur l'extinction massive à la frontière du Crétacé et du Tertiaire qui a conduit à la disparition d'environ 75 % des espèces vivantes de la biosphère il y a environ 66 millions d'années. Bien que les dinosaures n'aient pas tous été de grandes tailles, et loin s'en faut contrairement à ce que l'on peut croire, ils ont tous disparu sous leur forme non avienne, comme tous  les tétrapodes de plus de 25 kg.
source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Et si des chercheurs avaient enfin découvert le mystère de l’extinction des dinosaures? Les scientifiques estiment que plus de 75% de toutes les espèces vivantes et l’ensemble des dinosaures non aviaires ont disparu à la limite du Crétacé et du Tertiaire. L’extinction s’est produite suite à l’impact d’un astéroïde de 10 km de diamètre, dans la péninsule du Yucatán. Mais par quels mécanismes?
source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Le cataclysme, à l’énergie équivalente à un milliard de bombes atomiques, est en effet censé avoir fait disparaitre plus ou moins directement l’équivalent de 75% des espèces terrestres. Si cette extinction de masse a fait l'objet de nombreuses études, les scientifiques tentent encore d'en déterminer le scénario exact.
source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En dessous de la couche d'iridium il y a 100% des espèces, au-dessus de la même couche, il n'y en a plus que 25%.
Donc, ça fait 125% ? Tu as des problèmes avec les chiffres toi.

S'il y a 100 espèce et qu'il n'en reste plus que 25, c'est que 75 ont disparu.
On voit bien la baisse il y a 65 millions, mais c'est loin de 75%.

Le tableau montre que c'est 3500 espèces-type qui disparaissent sur 5000. Donc c'est aux alentours de 70%. et non de 50%.
Très simple : Les graines.
Mais avec ton barbecue sur toute la planète, c'est du pop-corn !

Du pop-corn? C'est à peu ce que t'as à la place du cerveau non?  sourire

Sérieux : Parmi les 25% d'espèces survivantes, il devait bien y avoir quelques graines, enterrées, emportée par les eaux, cachée dans quelque crevasse, protégée par quelques anfractuosité ou relief naturel.

Tu peux continuer avec des "milliards", cela ne prouve toujours pas que 100% de la lumière était bloquée pendant 1 an et demi.

Mais toi aussi tu peux continuer à rabâcher tes foutaises.
Cette couche de suie qui était dans le couche crétacé-paléogène, elle était auparavant dans l'atmosphère et selon les estimations, il y en avait assez pour stopper la photosynthèse pendant au moins un an et demi.

En fait il y en avait encore plus dans l'atmosphère car toute la suie n'est pas retombée en même temps. Une certaine partie est restée en suspension dans l'atmosphère pendant plus longtemps.

Tellement énorme que personne ne le signale dans les cours d'histoire au lycée.

Pourquoi? Ca s'arrête au lycée ton enseignement?
Je ne sais pas quel âge tu as, mais moi, à mon époque, au lycée, on ne me parlait pas de bouleversement climatique global, ni de plein d'autres choses. C'était un enseignement basique sur les guerres, les régimes, la politique.... Et ça me gonflait. Je faisais des efforts surhumains pour ne pas me casser en courant.

Alors essaie de me prendre des références un plus substantielles que ce que tu as appris à l'école maternelle, stp.
avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Planète X : 2 façons d'en parler.

Message par dedale le Mer 1 Aoû 2018 - 1:14

Bulle a écrit:
dedale a écrit:
Ce sont les créationnistes qui disent ça. Et ils s'en débouillent.
Et l'homme ne craint rien aujourd'hui parce que c'est la créature de dieu...  C'est vrai ça quoi si l'humanité disparaît qui parlera encore de Dieu !lol!

sourire Ca nous fera des vacances : Enfin un monde où on cesse de dire des âneries!

avatar
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4656
Age : 57
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum