Y a-t-il des absents?

Aller en bas

Y a-t-il des absents?

Message par _bradou le Mar 24 Juin 2008 - 12:51

Aurais-je pu ne pas exister. Si mon père avait eu pour épouse une autre femme, serais-je né. Autrement dit, existe-il des êtres qui auraient pu naitre et qui n'ont pas eu cette chance (ou ce malheur, c'est selon) parce que le bon spermatozoide n'a pas fécondé le bon ovule. Ou bien tous ceux qui devront naitre sont connus, sont déjà nés ou naitront plus tard malgré tout.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par JPG le Dim 29 Juin 2008 - 17:27

Bradou, Salut!

1- oui
Certes, vous auriez pue ne pas existé en tant qu'être constitué. Mais les cellule vous composant actuellement existerait tout de même, soit de manière séparé ou composant répartie en d'autre être.

2- non, peut être,
Certainement pas, puisque pour que vous naissiez cela devait être en concordance avec la fin de votre conception en votre père. Et l'éjaculation vous inséminant dans le corps de votre mère. S'il eut refusé de vous confiez à votre mère, vous seriez probablement dispersé pour servir de nourriture à quelqu'autres organisme. Peut-être que oui, enfin de compte, si votre père eut été très vertueux, il eut pût attendre de rencontrer une autre femme avant de vous évacuer de lui-même. Auquel cas, vous seriez surement un peut différent physiquement.
3- oui, non, jamais.
C'est sûr qu'il y a des êtres qui eut pût être viable qui ne naquirent pas, mais pas nécessairement parce qu'ils n'ont pas rencontrés le bon ovule, cela peut, mais en notre temps, c'est bien plus pour cause de stérilisation volontaire. Il y a une date limite à l'utilisation d'une semence, et ce qui est préparé doit être consommé en son temps, la semence qui n'est pas utilisé lorsqu'elle est prête ne croîtra pas et sera utilisé pour nourriture. Et celle qui est injecté trop tôt peut comporté des défauts.

Par contre certain reçoivent le commandement de s'incarner, en vérité, ce n'est pas vraiment un commandement (comme un ordre); c'est plutôt une capacité de faire en concordance avec une occasion de faire. C'est ainsi que cela devient un commandement, car celui qui rencontre un besoin et qui peut le combler il doit le faire. Mais pas comme septour le croit en disant que tous choisissent de naître, se sont ceux qui sont envoyés en mission pour aider les êtres humains à grandir. Et ceux-ci viennent sur des êtres déjà né, capable de les recevoir. Il y a aussi de ceux qui aiment le Seigneur et qui sont gratifié de la présence du Saint-Esprit au côté d'eux.

Bradou, vos questions sont exigeante.

Je vous raconte un songe :

Voici j'étais à observer une multitude de petit être, parmi ceux-ci je vis et voici que certains d'entre eux se mirent à agir avec violence, d'autre brutalement, d'autre se mirent à exterminer les autres et moi je les observaient comme un géant un peu horrifié par leurs actions.
Et à l'occasion j'en prenais un, choisit selon mes critères et le mettait à part, dans un lieu que les autres ne peuvent atteindre.

Je me réveille, c'était un songe.

Est-ce vraiment un être humain qui pose de telle question? En tout cas, moi je n'ai jamais posé de telles question.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par ElBilqîs le Dim 29 Juin 2008 - 20:35

C'est sûr qu'il y a des êtres qui eut pût être viable qui ne naquirent pas,
juste en passant, une petite remarque sur la concordance des temps!* 😓
il y a (au moins dans l'imagination de certains) des êtres qui auraient pu naître, si la conjoncture avait été favorable
mais comme ce ne fut pas (passé simple!) le cas, la nature ayant débouté leur demande , il furent condamnés à ne pas s'ouvrir au monde.... et ne naquirent donc point!




*c'est pas méchant, mais à quoi bon utiliser le subjonctif à tort et à travers, il existe un temps qui s'appelle le conditionnel, et qui n'est pas mal non plus
...même pour des idées farfelues!

Est-ce vraiment un être humain qui pose de telle question? En tout cas, moi je n'ai jamais posé de telles question.

c'est à mon avis une question que tout être humain en instance de paternité/maternité se pose à un moment ou à l'autre
exprimé comme ça ou autrement:
par exemple:
"mon Dieu, faites que mon enfant soit normal, qu'il ne naisse pas avec tel ou tel handicap "(que l'on connaît autour de soi ou non),
ou encore
"pourvu que ce petit ne ressemble pas à son père/grand-père/oncle/cousin...
ou à sa mère/ grand-mère...."
ou mieux encore:
"je voudrais tellement que mon fils soit un génie"
(rarement "que ma fille soit un génie!!!!)
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par _bradou le Lun 30 Juin 2008 - 11:21

Merci JPG,
Dieu ne tenait donc pas particulièrement à moi; il lui importait peu que je sois ou non. Je dois d'etre à un tas de facteurs et de coincidences. Je suis donc si peu, plutot rien, un accident pas plus. Moi qui me croyait si impotant.
Mais peut-etre que non. Peut-etre Dieu tenait-il en reserve mon ame bien décidé à l'installer dans un corps et dès qu'il eut le temps, il l'incorpora à un phoetus. Il m'aurait ainsi créé volontairement et me connaitrait avant meme que ne naisse. Si mon père et ma mère n'avaient pas eu d'enfants, Dieu m'aurait placé ailleurs.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par _bradou le Lun 30 Juin 2008 - 12:34

ElBilqîs a écrit:
C'est sûr qu'il y a des êtres qui eut pût être viable qui ne naquirent pas,
juste en passant, une petite remarque sur la concordance des temps!*

Pourquoi faire des misères à JPG pour si peu.
Après tout meme le grand montaigne faisait pis.

Qu'il ne faut juger de notre heur qu'apres la mort
Les enfans sçavent le conte du Roy Croesus à ce propos : lequel ayant esté pris par Cyrus, et condamné à la mort, sur le point de l'execution, il s'escria, O Solon, Solon : Cela rapporté à Cyrus, et s'estant enquis que c'estoit à dire, il luy fit entendre, qu'il verifioit lors à ses despends l'advertissement qu'autrefois luy avoit donné Solon : que les hommes, quelque beau visage que fortune leur face, ne se peuvent appeller heureux, jusques à ce qu'on leur ayt veu passer le dernier jour de leur vie, pour l'incertitude et varieté des choses humaines, qui d'un bien leger mouvement se changent d'un estat en autre tout divers. Et pourtant Agesilaus, à quelqu'un qui disoit heureux le Roy de Perse, de ce qu'il estoit venu fort jeune à un si puissant estat : Ouy-mais, dit-il, Priam en tel aage ne fut pas malheureux. Tantost des Roys de Macedoine, successeurs de ce grand Alexandre, il s'en faict des menuysiers et greffiers à Rome : des tyrans de Sicile, des pedants à Corinthe : d'un conquerant de la moitié du monde, et Empereur de tant d'armees, il s'en faict un miserable suppliant des belitres officiers d'un Roy d'Ægypte : tant cousta à ce grand Pompeius la prolongation de cinq ou six mois de vie. Et du temps de nos peres ce Ludovic Sforce dixiesme Duc de Milan, soubs qui avoit si long temps branslé toute l'Italie, on l'a veu mourir prisonnier à Loches : mais apres y avoir vescu dix ans, qui est le pis de son marché. La plus belle Royne, vefve du plus grand Roy de la Chrestienté, vient elle pas de mourir par la main d'un Bourreau ? indigne et barbare cruauté ! Et mille tels exemples. Car il semble que comme les orages et tempestes se piquent contre l'orgueil et hautaineté de nos bastimens, il y ayt aussi là haut des esprits envieux des grandeurs de ça bas.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par JPG le Mar 1 Juil 2008 - 11:31

ElBilqîs a écrit:
C'est sûr qu'il y a des êtres qui eut pût être viable qui ne naquirent pas,
juste en passant, une petite remarque sur la concordance des temps!* 😓
il y a (au moins dans l'imagination de certains) des êtres qui auraient pu naître, si la conjoncture avait été favorable
mais comme ce ne fut pas (passé simple!) le cas, la nature ayant débouté leur demande , il furent condamnés à ne pas s'ouvrir au monde.... et ne naquirent donc point!




*c'est pas méchant, mais à quoi bon utiliser le subjonctif à tort et à travers, il existe un temps qui s'appelle le conditionnel, et qui n'est pas mal non plus
...même pour des idées farfelues!
Je comprend bien, ElBilqîs, la douleur que je vous impute par mon articulation scripturaire défaillant.:heu::ploc:
Mais écrit comme vous le fîtes, cela ne rend pas la connaissance, mais, l'espérance. :heu::whistle:

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par JPG le Mar 1 Juil 2008 - 12:07

bradou a écrit:Merci JPG,
Dieu ne tenait donc pas particulièrement à moi; il lui importait peu que je sois ou non. Je dois d'etre à un tas de facteurs et de coincidences.

En vérité, l'homme est un semeur, c'est lui qui décide ce qu'il fait de sa semence, personne d'autre. Il peut demander conseil, c'est toujours lui qui décide ce qu'il en fait; s'il ne veut pas décidé, alors il demande à quelqu'un d'autre de lui dicté quoi faire. Lorsque vient le temps de rendre compte de la manière dont il disposa de cette semence, il répondra : "c'est pas moi, c'est l'autre.". Aucune coïncidence à votre naissance, vous êtes le résultat d'un travail.


bradou a écrit:Je suis donc si peu, plutot rien, un accident pas plus. Moi qui me croyait si impotant.
Il n'en tient qu'à vous de devenir important pour Dieu et ceux de son royaume.
bradou a écrit:Mais peut-etre que non. Peut-etre Dieu tenait-il en reserve mon ame bien décidé à l'installer dans un corps et dès qu'il eut le temps, il l'incorpora à un phoetus. Il m'aurait ainsi créé volontairement et me connaitrait avant meme que ne naisse. Si mon père et ma mère n'avaient pas eu d'enfants, Dieu m'aurait placé ailleurs.
Si je vous suis un peu, votre question ne cherchait pas vraiment une réponse, mais plutôt une occasion pour manifester votre sens moqueur. Soyez donc un peu économe, car celui qui joue avec la nourriture finira par se demander ou donc est passé son pain quotidien. C'est pourquoi la moquerie ne trouve pas de place au royaume de Dieu, personne lui répond lorsqu'elle se moque.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par _bradou le Mar 1 Juil 2008 - 12:25

JPG a écrit:
Si je vous suis un peu, votre question ne cherchait pas vraiment une réponse, mais plutôt une occasion pour manifester votre sens moqueur.
JP[/quote]

Je ne me moque pas. La réponse que j'ai donnée ne m'est venue qu'après vous avoir lu. Et c'est tout à fait naturel. Dans une discussion une idée en amène une autre et ainsi de suite, et c'est à ça que ça sert une discussion. Vous ne le saviez pas?
Pourquoi dites-vous que j'ai posé une question dont je connaissais la réponse. Mais je n'ai pas la réponse à la question, j'ai avancé un sénario tout comme vous. Quand meme j'aurais en tete ce senario avant de poser la question en quoi est-ce moqueur d'attendre de connaitre votre version avant de le révéler?
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par Invité le Mar 1 Juil 2008 - 12:51

j'aurais pu ne pas exister ou exister ss une autre forme à ce moment là je ne m'aurais pas posé la question.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par _bradou le Mer 2 Juil 2008 - 11:19

Maintenant que j'y ai bien réfléchi ma question, posée de manière très naive du fait que je maitrise mal la terminologie phylo et métaphilo, revient à se demander si je suis nécessaire et éternel (je, c'est mon ame bien entendu et non mon corps). Nécessaire, c'est à dire indispensable à l'équilibre et à l'harmonie de tout ce qui est. Eternel, découle de ce qui précède, car comme ce qui est sera toujours, il faudra que moi aussi je sois présent pour tenir mon role d'équilibre et d'harmonie. Eternel suppose évidemment soit la réincarnation, soit une vie à l'etat d'esprit pur. Qu'est-ce que vous en pensez?
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par JPG le Mer 2 Juil 2008 - 12:12

ElBilqîs a écrit:
C'est sûr qu'il y a des êtres qui eut pût être viable qui ne naquirent pas,

Si je reformule : C'est sûr qu'il y a des êtres qui pût être viable sans pour autant venir au monde en tant qu'individue, (est-ce moins irritant? pour moi ce qui serait irritant, c'eut écrire : "qui aurait pût être". Je trouve que ce que je veux dire est plus important que ce que j'aurais pus vouloir dire, non?)

il y a (au moins dans l'imagination de certains) des êtres qui auraient pu naître, si la conjoncture avait été favorable
mais comme ce ne fut pas (passé simple!) le cas, la nature ayant débouté leur demande , il furent condamnés à ne pas s'ouvrir au monde.... et ne naquirent donc point!

Pour répondre à cela,
Ce sont justement ces êtres imaginatifs, qui vont contre nature en forçant certaines graines de semence, qui sans leur bras, n'eurent pas la force de devenir plus que de la nourriture. C'est en cela que la nature est bien faite, elle peut, et, dispose correctement de ce qui est en elle. Elle ne force pas à la vie ce qui n'est pas viable.

ElBilqîs a écrit:*c'est pas méchant, mais à quoi bon utiliser le subjonctif à tort et à travers, il existe un temps qui s'appelle le conditionnel, et qui n'est pas mal non plus
...même pour des idées farfelues!
Je comprend bien, mais si mon texte était (conditionnel) écrit comme vous le voulez, ce ne serait (conditionnel) plus le mien. J'ai déjà demandé à des spécialistes en littérature pour des conseilles en écrit. Tout ce qui importait à leurs yeux, c'était que je ne peu pas dire ceci, peu pas dire cela, ceci est impossible; alors j'ai demandé : "coup donc, est-ce que la langue française est contre Dieu?" Ma réponse à ma propre question est évidemment, NON!

Dans le fond, écrire un texte, c'est comme la conception d'un enfant, mais moi je demande plutôt à Dieu de faire en sorte que ce que j'écris lui fasse honneur, que je ne me souille pas avant d'écrire afin que son Saint-Esprit demeure sur moi pour cette conception. Ce doit être mon petit côté féminin qui écrit cela.

À plus,
JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par ElBilqîs le Mer 2 Juil 2008 - 13:30

zut! mon texte s'est effacé!
que disais-je?

wahou! je ne pensais pas déclencher une émeute, faire souffrir mille morts à un pôv' forumeur fâché avec l'orthographe et la conjugaison!
mille pardons Sire, pour cette bévue d'une amoureuse de la langue française!....qui rajoute en tout petit que
Spoiler:
"était" c'est à l'imparfait de l'indicatif" et non au conditionnel!
:rj:
sans rancune?

Je comprend bien, ElBilqîs, la douleur que je vous impute par mon articulation scripturaire défaillant
impute? vous avez dit "impute"? qui est "un pute"? :eto:

Dans le fond, écrire un texte, c'est comme la conception d'un enfant, mais moi je demande plutôt à Dieu de faire en sorte que ce que j'écris lui fasse honneur, que je ne me souille pas avant d'écrire afin que son Saint-Esprit demeure sur moi pour cette conception. Ce doit être mon petit côté féminin qui écrit cela.

moi, je crois qu'il eût fallu que je demandasse (oh que c'est laid cette tournure de phrase!)à Dieu de m'aider à développer mon sens de l'humour, trop souvent incompris :cri:
ce doit être mon côté masculin qui est défaillant :whistle: 💋
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par raphael-rodolphe le Mer 2 Juil 2008 - 21:04

bradou a écrit:...si je suis nécessaire et éternel (je, c'est mon âme bien entendu et non mon corps). Nécessaire, c'est à dire indispensable à l'équilibre et à l'harmonie de tout ce qui est.
Vous êtes nécessaire, je suis nécessaire, nous sommes tous nécessaire car dans le cas contraire, il n'y aurait ... rien pour créer le grand "tout" harmonieux de ce qui "est".
"...il faudra que moi aussi je sois présent pour tenir mon rôle d'équilibre et d'harmonie. Éternel suppose évidemment soit la réincarnation, soit une vie à l'état d'esprit pur."
L'âme est éternelle; la réincarnation est la continuité de l'apprentissage, de la connaissance; c'est ainsi qu'elle est souvent présentée.
avatar
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par _bradou le Jeu 3 Juil 2008 - 11:20

Je conçois bien que nous soyons nécessaires pour que le grand" tout" harmonieux puisse etre. Mais comme je suis un peu égoiste je me demande si nous le sommes individuellement, c'est à dire si la caravane ne pourrait pas m'abandonner en cours de route et poursuivre son chemin sans moi.

Si mon ame est eternelle, cela suppose non seulement que nous seront toujours mais aussi que nous avons toujours été. D'autant que Dieu, n'ayant pas de date de naissance, et n'ayant jamais été seul sans création(je suppose), nous lui aurions toujours tenu compagnie.

Dieu n'a jamais été sans la création, et la création jamais sans nous! Qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire????
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par raphael-rodolphe le Jeu 3 Juil 2008 - 18:10

bradou a écrit:Dieu n'a jamais été sans la création, et la création jamais sans nous! Qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire????

Dieu est le Créateur, Il est UN, le début en toutes choses, donc Il fût seul, à un moment ou à un autre...logiquement...mais sans aucune certitude de ma part.
Nous sommes Ses Créatures, nous faisons partie de Sa Création; tel un grain de sable .... tous, ensemble nous formons une dune; tous, indispensable pour soutenir l'Edifice, la Création, Sa Création.
Et à notre niveau: notre vie, notre famille, ceux qui nous aiment, ceux que l'on aiment....
avatar
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par _bradou le Ven 4 Juil 2008 - 10:59

raphael-rodolphe a écrit:
L'âme est éternelle; la réincarnation est la continuité de l'apprentissage, de la connaissance; c'est ainsi qu'elle est souvent présentée.

Je me méfie de ce genre d'affirmations, souvent elles sont sans contenue. De quel apprentissage et de quelle connaissance s'agit-t-il?
S'agitil pour l'ame de se connaitre par l'introspection? Ou bien de connaitre l'enveloppe ou elle est incarnée par la prise de conscience de la douleur, de la faim, de la soif, de la chaleur, du froid? Ou bien de connaitre les lois toutes relatives de la vie sur terre qui interessent la science: la pesanteur etc....Ou bien s'agit-il d'autre chose. Et en quoi cet apprentissage et cette connaissances sont utiles à l'ame?
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par ElBilqîs le Ven 4 Juil 2008 - 11:53

bradou a écrit:
raphael-rodolphe a écrit:
L'âme est éternelle; la réincarnation est la continuité de l'apprentissage, de la connaissance; c'est ainsi qu'elle est souvent présentée.

Je me méfie de ce genre d'affirmations, souvent elles sont sans contenue. De quel apprentissage et de quelle connaissance s'agit-t-il?
S'agit-il pour l'âme de se connaître par l'introspection? Ou bien de connaître l'enveloppe ou elle est incarnée par la prise de conscience de la douleur, de la faim, de la soif, de la chaleur, du froid? Ou bien de connaître les lois toutes relatives de la vie sur terre qui intéressent la science: la pesanteur etc....Ou bien s'agit-il d'autre chose. Et en quoi cet apprentissage et cette connaissance sont utiles à l'âme?

là j'ai l'impression que Raphaël- Rodolphe nous parle de Karma
dans ce cas, les diverses réincarnations sont nécessaires pour expier nos fautes, par la souffrance, la douleur et aussi la méditation, jusqu'à atteindre l'éveil
à ce moment, nous n'aurons plus besoin de revivre, puisque, si j'ai bien compris, nous aurons atteint l'état de grâce, le nirvana. qui correspond à mon avis à "se retrouver en Dieu"
la connaissance? c'est juste celle de Dieu ou de l'Être, si tu préfères
les connaissances scientifiques ne sont pas essentielles pour trouver Dieu
elles servent surtout à ... chercher par tous les moyens à prouver son inexistence... sans jamais y arriver!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par JPG le Ven 4 Juil 2008 - 12:53

ElBilqîs a écrit:
wahou! je ne pensais pas déclencher une émeute, faire souffrir mille morts à un pôv' forumeur fâché avec l'orthographe et la conjugaison!
mille pardons Sire, pour cette bévue d'une amoureuse de la langue française!....qui rajoute en tout petit que
Spoiler:
"était" c'est à l'imparfait de l'indicatif" et non au conditionnel!
:rj:
sans rancune?
:)- Contexte, contexte, contexte; je vous crois que "était" est un indicatif imparfait puisque vous l'avez sorti de son contexte : "si il était" cette expression rend pourtant un conditionnel parfait, non? Quand je vous dis que cette langue française, ne cherche qu'à jeter la zizanie.


Je deviens tâtillon, ce doit être mon côté masculin qui est défaillant :whistle: 💋

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par ElBilqîs le Ven 4 Juil 2008 - 13:08

mais si mon texte était (conditionnel) écrit comme vous le voulez, ce ne serait (conditionnel) plus le mien. J'ai déjà demandé à des spécialistes en littérature pour des conseils en écrit.
cher JPG,
je reconnais que notre belle langue française est un peu compliquée
j'ouvre un nouveau post pour vous répondre parce qu' ici, c'est vraiment trop hors sujet!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par JPG le Ven 4 Juil 2008 - 13:12

Je dirais c'est tout à fait dans le ton, mais à un niveau spirituel! Que tous ne peuvent recevoir.

ElBilqîs a écrit:zut! mon texte s'est effacé!
que disais-je?
Tient! Je viens de le réaliser; un Absent.

Bravo ElBilqîs...mais je suis sûr que la réponse du Seigneur, par vous, sera critiqué comme manquant d'argument.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par JPG le Ven 4 Juil 2008 - 15:59

loubnaen86 a écrit:j'aurais pu ne pas exister ou exister ss une autre forme à ce moment là je ne m'aurais pas posé la question.

Vous auriez pu ne pas exister, mais vous ne pourriez pas être sous une autre forme; ce sont les éléments vous composants qui auraient été dispersés pour alimenter d'autres éléments.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par JPG le Sam 5 Juil 2008 - 14:28

bradou a écrit:Maintenant que j'y ai bien réfléchi ma question, posée de manière très naive du fait que je maitrise mal la terminologie phylo et métaphilo, revient à se demander si je suis nécessaire et éternel (je, c'est mon ame bien entendu et non mon corps).
Quel confusion hiérarchique!:shock: Bradou vous confondez âme et esprit; la chair a sa propre âme et l'esprit a son âme. C'est pourquoi il est dit de ne pas manger le sang avec la chair; car le sang est la vie de la chair (son âme). Et celui-ci est versé sur la terre pour être recouvert de poussière. Comme si le sang des créatures de Dieu ayant souffle de vie serait retourner à l'ovule qui la portée. De même pour l'esprit, parole, volonté, espérance. L'espérance est pour l'esprit comme l'air pour la chair, la volonté est comme le sang et la parole est comme l'action de la chair. Sans espérance la volonté s'éteint et plus de communication.
Vous n'êtes surement pas nécessaire pour l'Éternel, du moins, pas encore; pour ce qui est d'être éternel, ce ne sera qu'après la résurrection des morts que cela est attribué.

bradou a écrit:Nécessaire, c'est à dire indispensable à l'équilibre et à l'harmonie de tout ce qui est. Eternel, découle de ce qui précède, car comme ce qui est sera toujours, il faudra que moi aussi je sois présent pour tenir mon role d'équilibre et d'harmonie. Eternel suppose évidemment soit la réincarnation, soit une vie à l'etat d'esprit pur. Qu'est-ce que vous en pensez?
Je sais que bien des êtres humains aiment à tenter de se donner de l'importance en s'imaginant de manières à se flattés; hors, ce n'est en se répétant à soi-même notre importance que nous le sommes. Nous devenons important pour les autres dans la mesure où nous devenons une ressource pour ceux-ci. C'est pourquoi Jésus a dit : "celui qui voudra êtres le premier parmi vous, devra être le serviteur de tous". Nous devenons important pour Dieu (qui lui, est serviteur de toute la création), si nous sommes disponible pour obéir à quelques ordres, ainsi nous sommes avec Lui, par Lui et pour Lui. Nous pouvons devenir quelqu'un lorsque celui-ci nous trouves propre à recevoir son enseignement, afin que nous croissions pour devenir, à l'image du fils bien aimé, un serviteur de la création.

Ah lala!:crabe:

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par _bradou le Dim 6 Juil 2008 - 10:48

Ok, JPG.
Mais je trouve tes définitions de l'ame et de l'esprit très étranges. La chair et l'esprit auraient chacun son ame, vous plaisantez sans doute. Il faudra que je revois ça. En attendant, voici ce que sont pour moi l'ame et l'esprit. Mon ame c'est mon état d'etre, c'est le souffle de vie qu'il y a en moi, qui est là à l'état statique, et qui est le siège des sentiments: la peine, la souffrance morale, la joie etc. L'esprit c'est ce qu'il y a en moi d'agissant, c'est ce qui me permet de penser, d'etre critique avec le monde extérieur.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par raphael-rodolphe le Dim 6 Juil 2008 - 11:57

bradou a écrit:
raphael-rodolphe a écrit:
L'âme est éternelle; la réincarnation est la continuité de l'apprentissage, de la connaissance; c'est ainsi qu'elle est souvent présentée.
Je me méfie de ce genre d'affirmations, souvent elles sont sans contenue.

-De quel apprentissage et de quelle connaissance s'agit-t-il?

-S'agit il pour l'âme de se connaître par l'introspection?

-Ou bien de connaître l'enveloppe ou elle est incarnée par la prise de conscience de la douleur, Mais aussi des plaisirs que le corps procure.

-Ou bien de connaître les lois toutes relatives de la vie sur terre qui intéressent la science: la pesanteur etc....La Nature en général

-Ou bien s'agit-il d'autre chose. Et en quoi cet apprentissage et cette connaissances sont utiles à l'âme?

Vous apportez des questions qui sont des réponses, car il ne peut y avoir qu'une réponse. Vous voyez bien que le contenu est vaste pour autant que le contenant est fécond, ouvert.
La réincarnation de l'âme (ces apprentissages successifs, variés tant aux niveaux humains (familles, amies...), professionnels, géographiques...) n'ont qu'un seul et unique but: contribuer à développer notre âme en amour, sagesse...

Quand au Karma, c'est (grosso modo) un "capital bonus et malus" qui suit les réincarnations successives des âmes. Il se modifie en fonction du bien et du mal accompli au cour des réincarnations et en fonction de ce qui est dû et que nous payons (le mal), et que nous recevons ( la chance, le bien).

ElBilqîs a écrit:la connaissance? c'est juste celle de Dieu ou de l'Être, les connaissances scientifiques ne sont pas essentielles pour trouver Dieu, elles servent surtout à ... chercher par tous les moyens à prouver son inexistence... sans jamais y arriver!
Tout à fait d'accord avec toi.
avatar
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il des absents?

Message par C'est moi le Lun 14 Juil 2008 - 1:57

En résumé... les absents.. ONT toujours tort

:rj:

C'est moi
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 162
Localisation : Paris..proche
Identité métaphysique : C'est obligatoire d'en avoir ?
Humeur : Toujours... à peu près bien !
Date d'inscription : 14/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum