Il manque quelqu'un

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Il manque quelqu'un

Message par Geveil le Mer 25 Juin 2008 - 7:29

A un esprit curieux, amoureux d'harmonie, d'équilibre, de symétrie, de complémentarité et de cohérence comme le mien, est venu ce matin après des dizaines d'années passées sur terre la question suivante:
La trinité, Dieu= trois en un, le Père, le Fils et le saint-Esprit, pourquoi pas?
Je n'y vois pas à priori de contradiction logique.
Par contre, j'y vois un déséquilibre, où est la mère et où est la fille. Sont -elles dans le Saint-Esprit ?
Et pourquoi alors ne sont-elles pas explicitement citées ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par _bradou le Mer 25 Juin 2008 - 11:56

ça se comprend.Les femmes n'avaient pas encore conquis le droit d'exercer le pouvoir.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Geveil le Mer 25 Juin 2008 - 13:44

D'accord, mais je voudrais l'opinion d'un chrétien, croyant et ayant réfléchi en théologie.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Magnus le Mer 25 Juin 2008 - 15:00

gereve a écrit:D'accord, mais je voudrais l'opinion d'un chrétien, croyant et ayant réfléchi en théologie.
J'ai été chrétien (catholique).
J'ai connu un Bahaï, ancien protestant, qui m'a avoué avoir passé des années et des années à essayer de comprendre la Trinité.
- Maintenant, m'a-t-il dit, j'ai arrêté de me pencher sur ce casse-tête chinois.
Tu dis :
La trinité, Dieu= trois en un, le Père, le Fils et le saint-Esprit, pourquoi pas?
Je n'y vois pas à priori de contradiction logique.
Par contre, j'y vois un déséquilibre, où est la mère et où est la fille. Sont -elles dans le Saint-Esprit ?
Et pourquoi alors ne sont-elles pas explicitement citées ?
Je n'ai pas de réponse théologique poussée à t'apporter, mais je constate que le catholicisme tout comme d'ailleurs la religion orthodoxe, semblent avoir compris à quel point le côté exclusivement masculin de cette Trinité pouvait devenir lourd, en ce sens où, dans nos repères, nous avons besoin d'éléments féminins également. (L'enfant, par ex,. a besoin du repère masculin de son père et du repère féminin de sa mère.)
Dès lors, ils ont introduit Marie.
(Un ayatollah Khomeiny pensait d'ailleurs que la Trinité était composée du Père, du Fils et de Marie.)
En introduisant Marie non pas dans la Trinité mais dans le culte et en faisant d'elle une puissante médiatrice, le manque était comblé.
Du reste, la piété populaire réclamait une figure féminine.
Le catholique et l'orthodoxe s'adressent beaucoup au Père, beaucoup au Fils, un peu moins à l'Esprit sauf dans les communautés du Renouveau Charismatique, et beaucoup à Marie. Le chapelet catholique est du reste destiné à la prier, ainsi qu'à prier Jésus : "...le Seigneur est avec vous.... Jésus le fruit de vos entrailles est béni".
Pour la note d'humour : la Trinité, c'est un peu comme les Trois Mousquetaires, chez les catholiques : ils étaient quatre.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24048
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par libremax le Mer 25 Juin 2008 - 15:35

Une petite anecdote, peut-être : En hébreu, le mot utilisé pour Esprit, Rua'h, est féminin.
avatar
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par bernard1933 le Mer 25 Juin 2008 - 15:56

Il y a de spécialistes es-Trinité sur le forum; j'espère qu'ils vont " éclairer
ta lanterne" et te faire comprendre ce mystère absolu. On a, paraît-il résolu la quadrature du cercle; alors bonne chance! Je te souhaite de comprendre. Mais c'est dommage que la Trinité soit mâle! Chères soeurs, on vous a oublié dans la distribution!
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Geveil le Mer 25 Juin 2008 - 17:31

libremax a écrit:Une petite anecdote, peut-être : En hébreu, le mot utilisé pour Esprit, Rua'h, est féminin.

ruah nechama veut dire âme et est féminin.

Mais le Saint-Esprit se dit " ruah quadoch" et est masculin. Eut-il été féminin qu'on aurait dit " ruah quedocha".

De plus, les catholiques disent bien " Le Saint-Esprit" et non " la sainte âme".

Mais l'idée était bonne de se référer à l'origine.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par libremax le Mer 25 Juin 2008 - 18:10

Pourquoi faut-il considérer le Père comme étant masculin?
Il est Dieu; ce n'est ni un homme, ni une femme; le masculin et le féminin sont des principes propres à la biologie.
avatar
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par SEPTOUR le Jeu 26 Juin 2008 - 16:22

la trinité
DIEU EST TRIPLE et nous ,issus de LUI aussi: AME, ESPRIT ET CORPS.
OU :ce qui donne naissance(DIEU), ce qui prend naissance(FILS) et ce qui est (SAINT ESPRIT). ou encore la connaissance, l'experience et le fait d'etre qui n'est possible que dans la souvenance d'avoir fait l'experience et de connaitre. :yahoo:

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Bulle le Jeu 26 Juin 2008 - 19:29

libremax a écrit:Pourquoi faut-il considérer le Père comme étant masculin?
Il est Dieu; ce n'est ni un homme, ni une femme; le masculin et le féminin sont des principes propres à la biologie.
Entièrement d'accord avec toi : c'est aussi simple que cela !
C'est une simple vue de l'esprit en quelque sorte...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42528
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Ven 4 Juil 2008 - 23:27

La question de la Trinité tient de la simple logique. Comment faire apparaître une forme objective, même la plus simple entre toutes, en ayant moins de trois éléments ? La réponse est : cela n'est pas possible !
La figure la plus simple que l'on puisse construire est le cercle. En effet, on a besoin d'un seul point immatériel (le centre) et d'une seule dimension (le rayon) pour permettre de tracer la circonférence (le cercle lui-même). Et donc, centre, rayon et circonférence sont les trois composantes du cercle. C'est la forme la plus simple, car toutes les autres formes géométriques nécessitent soit au minimum deux points, soit au minimum deux dimensions. Par ailleurs, les trois composantes du cercle, composées de points immatériels, sont donc consubstantielles. En outre, le cercle dépend d'un rapport entre le rayon et la circonférence qui fait intervenir un nombre transcendant, incréé, qui est connu comme PI. PI ne peut pas être reconstitué par la logique ou le calcul. Enfin, le cercle est une forme parfaite, équilibrée, harmonieuse.

La Trinité s'inscrit dans toute tradition métaphysique authentique. Par exemple, dans la tradition biblique, cette trinité est instituée dès les premiers chapitres de la genèse.

Chapitre 1 : ELOHIM : ELOHIM, selon le Zohar, est obtenu à partir de ELEH + MI, que l'on peut voir comme la réunion de QUOI et QUI. Mais ELEH désigne "ceux-ci". Le singulier de ELEH est EL, qui désigne "Cela". Et donc le problème est de savoir comment on obtient ELOHIM.

Dans la tradition juive (tradition et non pas religion), EL représente le Dieu absolu, qui est vu comme un TOUT unique et sans partie, sans composants. Mais comme il est Infini, on imagine un état pré-logique spécial de EL où Il est composé d'une infinité d'attributs, d'êtres, de possibilités, toutes dans un état confondu et unique, qui empêche leur distinction, car les distinguer, cela reviendrait à découvrir un ordre ou un classement entre eux, comme une hiérarchisation, une logique. Or EL est au delà de toute distinction et de toute logique. Ces possibilités inconnues sont ELEH. Il n'est pas possible d'envisager leur manifestation dans la Création, tant qu'on n'a pas résolu leur classement.

Par contre, si l'on applique une limite à l'intérieur d'EL, on va séparer les ELEH en trois parties :
* les ELEH extérieurs à la limite
* Les ELEH intérieurs à la limite
* Les ELEH qui constituent la limite. Ceux-là sont appelés ELOHIM, qui signifient "ceux de ceux-ci" ou "ceux des ELEH".

Ces ELOHIM forment comme la circonférence d'un cercle qui est la limite. Cette limite est la limite de la manifestation d'EL (ou de la Création). car la Création ne peut pas manifester l'Infini, comme quelque chose d'autre que lui. Le Créé serait une doublure de l'Infini incréé, et ni l'un, ni l'autre ne seraient alors infinis. Donc, la Création est comme une réalité très localisée de EL, sans aucun effet sur EL, qui en est inaffecté.

Ces ELOHIM sont toutefois classables ou susceptibles d'ordre. En effet, si l'on recherche pour chacun d'eux, quelle direction on peut tracer de façon que tous produisent une convergence en un seul point, on s'aperçoit que le point central du cercle exprime une relation d'ordre, et chaque ELOAH (singulier d'ELOHIM) répond à une direction précise de la convergence. On obtient donc un état possible de distinction. La résultante, le point central, est alors liée à un mouvement circulaire de la circonférence, qui représente "L'esprit ou le souffle qui tournoie".

Chapitre 2 : IHWH-ELOHIM. Ici, on voit la relation entre deux choses : d'une part ELOHIM, la circonférence, et quelque chose d'autre qui n'existe pas encore et qui est IHWH. Compte tenu des trois composantes du cercle, IHWH ne peut être que le centre, obtenu par convergence des rayons de tous les ELOHIMS de la circonférence. Ces rayons expriment la relation parfaitement dimensionnée et transcendante (PI) qui unit centre et circonférence. Cette relation IHWH-ELOHIM est donc l'état théorique qui, réalisé auprès de tous les êtres de la Création, devrait entraîner que tous évoluent vers le même centre, afin que le cercle soit parfait. Ce résultat commun est assurément futur. En attendant la Création est image sans ressemblance, comme soumise à une sorte de strabisme divergent. Mais IHWH-ELOHIM, bien qu'étant le but défini dès le départ, est aussi le véritable objectif de tout esprit conscient. Il est le Saint-Esprit.

Chapitre 4 : IHWH Ce résultat qui est unique et central est la conséquence de la conscience d'observation de la Création. Il est composé de la lettre IOD (Fils d'ELOHIM) et de la racine HWH (Eve) qui est elle-même un résultat de l'ADAM. HWH apparaît dans le chapitre 3 après la faute. En tant que "fils d'HWH", IHWH est aussi Fils d'ADAM, et donc, ce résultat du centre est à la fois la conséquence de la circonférence des ELOHIMS et de la recherche consciente humaine de la convergence. Il est donc FILS d'ELOHIM et d'ADAM, divin et humain.

On a donc bien une Trinité : ELOHIM (Père), IHWH (Le FILS, résultat mi-Dieu, mi-Homme) et IHWH-ELOHIM, l'Esprit-Saint ou VERBE. Bien sûr, le texte biblique semble tracer le cercle de la circonférence vers le centre. Mais c'est parce que les étapes sont décrites comme des buts à atteindre, des intentions. En réalité, c'est l'homme qui doit tracer le cercle. C'est pourquoi, ce qui lui vient en premier en conscience, c'est IHWH, qui se révèle à Abraham, le père humain du multiple. Tous les êtres individuels et notamment les humains génétiques, développent leur connaissance de leur centre, leur Ego, leur IHWH. Aussi, lorsque chacun trace sa propre existence comme entité, il pointe son compas personnel sur un centre. La réunion de tous les cercles de tous les humains n'est pas encore la convergence d'un cercle parfait, mais ne soyons pas défaitistes. La science progresse, et le Saint-Esprit aussi.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par bernard1933 le Sam 5 Juil 2008 - 11:21

Bravo, Ilibade! Voilà une explication très intéressante du mythe de la Trinité et de l'origine du mot Elohim et sans doute Jahweh. Je sens que tu vas pouvoir nous en apprendre beaucoup. Tout ceci ne serait-il pas dans la Cabale, que je ne connais pas du tout? En tout cas, sois le bienvenu!
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Sam 5 Juil 2008 - 12:23

Tout ceci ne serait-il pas dans la Cabale, que je ne connais pas du tout?
Ce que j'ai expliqué se trouve dans le texte biblique, si l'on y applique une méthodologie logique du genre de celles qui sont utilisées dans le renseignement militaire, ou les services de décryptage. On prend un texte, et on le triture, en tenant compte que chaque phrase a un sens logique, et donc mathématique. Toutefois, cela ne s'applique qu'au sens littéral.

Quant à la kabbale, elle est plutôt une connaissance générale, une sagesse, qui pourrait exprimer ce que j'ai dit de façon beaucoup plus complexe. Les kabbalistes, pour décrypter l'AT, doivent apprendre la langue des branches, qui a servi à l'élaboration de la Torah. Cette langue des branches est révélée dans le livre du Zohar, qui est écrit dans un style narratif caractéristique des ouvrages midrashiques.

La kabbale est la description des mondes spirituels. Pour un kabbaliste, les textes sacrés, les commentaires talmudiques, targums et midrash ne parlent jamais de notre monde physique. Toutefois, les langues que nous avons dans notre monde, contiennent des mots qui ont chacun une racine dans le monde adjacent immédiatement situé au-dessus. Les racines du premier monde spirituel ont elles-mêmes une racine dans le 2° et ainsi de suite. En descendant, on obtient des branches (arbre) et en montant, on explore les racines.

Pour ceux qui ne redoutent pas une bonne prise de tête ou qui aiment l'aventure, voici un lien introductif à la kabbale authentique.
http://kab.tv/fre/?item=1634

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par _Le Grand Absent le Sam 5 Juil 2008 - 17:02

Pourquoi faut-il considérer le Père comme étant masculin?
Il est Dieu; ce n'est ni un homme, ni une femme; le masculin et le féminin sont des principes propres à la biologie.
Les dieux sont des représentations de la nature.

Le ciel est souvent un dieu parce que la pluie est sa semence et la terre est une déesse parce que c'est elle qui donne le fruit à partir de cette semence.

En Egypte où il ne pleut pas, c'est le Nil qui est l'élément masculin.
avatar
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Geveil le Sam 5 Juil 2008 - 19:16

Bravo Iligood, euh, pardon, Ilibade, et merci.

Ta contribution élève le niveau de ce forum. Encore merci

Maintenant, tu parles du yod et du vav du nom de Dieu ( Dont tu dis qu'il est le fils).
Mais que fais tu du hei ?

j'avoue que j'ai du mal à comprendre le chapitre 2.
Mais je vais le méditer. a +
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Sam 5 Juil 2008 - 22:02

Mais que fais tu du hei ?
Le hé se trouve dans HWH, que l'on peut épeler Hé-Waw-Hé. Eve ou Hawah est le principe temporel, qui affecte le Iod constant. le premier Hé est le futur, le second le passé et entre les deux, on trouve le Waw qui sert de point de renversement.

j'avoue que j'ai du mal à comprendre le chapitre 2.
Oui, c'est parce que l'on veut regarder les choses autrement que comme elles sont écrites.
Le chapitre 1 présente une réalité de la Création comme pure potentialité. A ce stade tout est informe et vide, mais susceptible de forme. Toutefois, on note que quelque chose tournoie et permet la conception d'un univers structuré. Il y a donc la base d'une logique. Cette logique apparaît très clairement dès l'opposition de la lumière et des ténèbres. Cette opposition est créatrice du verbe, qui est la reconnaissance de deux valeurs contraires.

Le chapitre 2 exprime que ce verbe est susceptible de mélanger les deux valeurs en une infinité de degrés. Leur union est symbolique du paradoxe 1 et 0 en même temps. C'est pour cela que l'on trouve l'expression de 1 et 0 accolés, comme quelque chose de surréaliste et d'illogique. IHWH-ELOHIM représente le 10, IHWH étant le 1 engendré et 0 le Père engendreur. On peut comprendre cela à travers la puissance divine, par un appel aux propriétés mathématiques du 0. La puissance 0 de toute valeur, nombre ou qualité donne toujours 1. C'est pourquoi 1 est engendré et non créé. Cet engendrement du 1 est le seul effet du 0. Atteindre 0, cela revient à devenir 1.

En d'autres termes, "remettre son esprit au Père", cela revient à devenir l'Etre UN, l'Etre universel, le Messie, après anéantissement de soi ! Toutefois, le Fils iod, doit quitter son père et sa mère pour s'unir à sa propre femme, (sa propre forme matérielle). Et dans le chapitre 2, la forme de Fils-verbe n'existe pas encore. Il faut donc une étape de création de la forme verbale (la femme d'Adam), le langage exprimé, et cela est le résultat du mental humain. HWH provient du mental binaire. C'est alors la 3° création qui démarre au chapitre 4. Pour éviter que ce mental ne reste dans une modalité strictement binaire, une confusion est instituée à Babel, de façon à créer les conditions d'une logique floue, dont j'ai déjà parlé ailleurs. Cette logique va progressivement ramener l'humain au paradoxe d'IHWH-ELOHIM après obtention de la femme parfaite achevée. Cette femme est HWH au terme de son parcours, et du point de vue mental, 'iishah est l'expression verbale du paradoxe éternel. Le chapitre 2 est donc l'aboutissement et en même temps le point de départ. Le femme 'iishah, est le résultat d'une torpeur d'Adam. Cette torpeur ou inconscience est assez caractéristique de la 3° création que nous traversons actuellement. Aussi, la logique de notre époque est d'un flou très avancé, montrant que l'aboutissement est pour bientôt.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Bulle le Dim 6 Juil 2008 - 19:43

Etonnant car le principe est déclinable à souhait (si j'ai bien tout capté, mais je n'en suis pas si sûre rire ) et fonctionne comme une grille de lecture/interprétation.
Où as-tu appris tout cela Ilibade ?
En tous les cas merci beaucoup !

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42528
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Lun 7 Juil 2008 - 1:06

Bulle a écrit:Etonnant car le principe est déclinable à souhait (si j'ai bien tout capté, mais je n'en suis pas si sûre rire ) et fonctionne comme une grille de lecture/interprétation.
Et bien essayons de voir si ce principe trinitaire se retrouve dans notre expérience concrète. Prenons l'exemple du cinéma.
Pour réussir une séance de cinéma, voici la recette :
1- Une source de lumière constante
2- Un scénario sous une forme matérielle : la pellicule
3- Un écran dans une salle obscure.

Que voyons nous sur l'écran ? Et bien, compte tenu que nous avons une dualité entre lumière et obscurité, on serait tenté de dire en première approche, que l'écran montre des points lumineux et des points sombres. On pourrait en rester là. A un degré de plus d'observation, on va s'apercevoir que c'est plus complexe, car il y a des points très lumineux, d'autres un peu moins lumineux, d'autres un peu plus sombres et enfin des points sans lumière du tout. En réalité, il y a un nombre important de degrés entre le lumineux et l'obscur. A un autre niveau de description, on va décrire que tout cela varie dans le temps, et un point qui était lumineux, va devenir sombre, et qu'un autre point sombre va devenir lumineux.

On pourrait en rester là. Mais si on place un spectateur devant l'écran, dans la salle obscure, il va reconnaître différentes formes, qu'il peut nommer et identifier, et tout l'écran lui apparaît comme une seule image, une seule réalité. Il en oublie totalement la répartition des points lumineux ou obscurs.

Quel est le réel, dans cet exemple ?

Et bien, en laissant le film se dérouler, on s'aperçoit que lorsque la pellicule est finie, l'écran devient blanc et lumineux. On peut dire que le cinéma est au minimum lié à une source constante de lumière, la lampe du projecteur. Si on l'éteint, plus de cinéma. Par ailleurs, cette lumière, sans déformation produit un écran entièrement lumineux. A quoi sert donc la pellicule ? Elle sert à modifier la lumière afin de donner une image sur un écran. L'écran entièrement lumineux ne provoque aucune identification quelconque d'une image reconnaissable. Mais la pellicule nous révèle la lumière par le jeu de déformations qu'elle provoque sur la lumière au passage de celle-ci. Toutefois, la pellicule, tout le monde sait que ce n'est pas la réalité, mais du cinéma !
Quant à l'écran, il existe même si on n'y projette rien.

Le dispositif de la Trinité est donc très simple :
Une source de lumière
Une source ou ambiance obscure
Entre les deux, un écran, apte à mettre en forme l'image de leur interaction.

La pellicule joue le rôle de l'existence temporaire des choses. Mais ce qui est réel, n'est certainement pas ce qui est projeté. il en est de même dans l'image que nous percevons du monde. Cette image est totalement liée à nos sens et à la façon verbale ou mentale d'analyser cette image. Ceux qui la produisent (nous tous), par leur imagination, ont usé eux aussi de leurs sens et de leur faculté verbale. Mais il faut bien admettre que cette image est complètement une déformation de la lumière divine, qui est la seule réalité intangible et active qui cherche à frapper l'écran obscur de notre conscience. Et lorsque notre existence temporelle s'arrête, il ne reste aucun sens corporel, ni aucun mental pour filtrer cette réalité. L'écran reçoit alors la pure lumière sans déformation.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Bulle le Lun 7 Juil 2008 - 10:25

Ilibade a écrit:Mais il faut bien admettre que cette image est complètement une déformation de la lumière divine, qui est la seule réalité intangible et active qui cherche à frapper l'écran obscur de notre conscience. Et lorsque notre existence temporelle s'arrête, il ne reste aucun sens corporel, ni aucun mental pour filtrer cette réalité. L'écran reçoit alors la pure lumière sans déformation.[/justify]
Pourquoi qualifier cette lumière de divine ? Elle peut être hors de notre conception d'humain limité sans être divine pour autant non ?
En tous les cas cette application au cinéma va vivement intéresser Gérard je pense rire

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42528
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Lun 7 Juil 2008 - 14:32

Bulle a écrit:Pourquoi qualifier cette lumière de divine ? Elle peut être hors de notre conception d'humain limité sans être divine pour autant non ?
Et non. Pourquoi ? je vais encore être un peu long !
La réalité sépare l'humain (le Créé) du divin (l'incréé). Le divin est invariant et omniscient. Sa nature est lumière, mais une lumière constante, homogène. L'humain est ce qui est limité et variable, comme une boîte noire qui dispose de 5 ouvertures (5 sens) qui peuvent être en contact avec la lumière. Toutefois, ces 5 sens n'agissent pas comme des ouvertures, mais comme des transformateurs dont les propriétés sont fixées selon l'espèce, par un programme appelé Egoïsme. La rétine, le tympan, la muqueuse gustative, la muqueuse olfactive et les organes de la sensibilité tactile, transforment en zones de fréquence, une lumière continue et constante. D'une créature à l'autre, les programmes peuvent varier.

Au départ, on a donc bien une dualité parfaite entre le divin, dont le programme est pur altruisme, et pure lumière et l'humain, boite obscure qui dispose d'un programme qui transforme selon diverses restrictions la lumière divine. La réalité que nous observons est reconstituée dans notre cerveau en fonction du programme égoïste. Tous les programmes des êtres communiquent entre eux, car tous les êtres sont liés. Et cela donne notre histoire, nos émotions, notre environnement spatial et temporel, nos évènements etc... mais tout cela est sans aucun rapport avec notre extérieur qui est non humain et donc divin !

Tout ce que nous connaissons de notre extérieur, notre corps inclus, est purement créé à l'intérieur de notre système conscient. Et c'est pour cela que l'on peut lire que "Dieu, nul ne l'a jamais vu" (Ev Jean) Mais cet extérieur imaginaire n'est pas le réel. Si vous avez vu le premier volet de Matrix, fortement inspiré de la kabbale, vous vous souvenez de cette scène où Morpheus explique la matrice à Néo.
"Elle est le programme qu'on superpose à la réalité". Sauf, que dans la tradition biblique, ce n'est pas le règne des machines qui crée la matrice, mais l'humain, le mental.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Geveil le Lun 7 Juil 2008 - 15:33

Passionnant! j'ai du mal, car il faut se concentrer, comme du temps où j'étudiais les probabilités. Mais je relirai.

Il me semble qu'une chose pourrait être très intéressante, à la fois pour mon ego, et pour tout le monde, ce serait de faire un parallèle avec ma vision des choses que tu trouveras
http://www.forum-metaphysique.com/monotheisme-syncretique-f37/qu-est-dieu-t510-100.htm

Vision à peu près semblable à celle de Gérard.

P.S. A propos du vav, je confirme, j'ai un peu lu la thora dans le texte, dans le temps et quand on rencontre vav devant un verbe conjugué au futur, il faut le traduire en passé. Exemple: "va ieleh", le yod devant eleh est la forme du futur et signifie, "il ira", mais le vav inverse le temps et on doit traduire par " il est allé ".
D'où sais tu tout ça, comme le demande Bulle ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Bulle le Lun 7 Juil 2008 - 19:25

Ilibade a dit :
La réalité que nous observons est reconstituée dans notre cerveau en fonction du programme égoïste. Tous les programmes des êtres communiquent entre eux, car tous les êtres sont liés. Et cela donne notre histoire, nos émotions, notre environnement spatial et temporel, nos évènements etc... mais tout cela est sans aucun rapport avec notre extérieur qui est non humain et donc divin !
Et pourquoi pas extraterrestre par exemple ?
Suivant ce que tu dis, tu peux très bien « reconstituer dans (ton) cerveau en fonction (de ton) programme égoïste » qui serait une démonstration mathématique appliquée à ta convictiion. C’est pour cela que je disais que la grille était valable pour toute démonstration.
Et ta phrase suivante est tout à fait juste et je la vois comme démonstrative de ce que je dis :
« Tout ce que nous connaissons de notre extérieur, notre corps inclus, est purement créé à l'intérieur de notre système conscient ».
C’est notre mental qui crée la « matrice », autrement dit le concept de divinité.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42528
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Lun 7 Juil 2008 - 19:50

C’est notre mental qui crée la « matrice », autrement dit le concept de divinité.
Ou tout autre concept.

Ce que notre intérieur contribue a ressentir est la différence entre lui et l'extérieur. Il manque cependant un troisième élément dont je n'ai pas parlé dans ce dernier cas. C'est ce 3° élément qui boucle la Trinité, qui explique le fonctionnement de la spiritualité.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Bulle le Mar 8 Juil 2008 - 9:18

La trinité serait de quatre ? rire
On avait déjà les trois éléments non ? Je remettais juste en question le côté divin de la lumière …
En tous les cas merci beaucoup d'avoir pris la peine de tenter de m'éclairer...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 octobre 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42528
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Mar 8 Juil 2008 - 17:28

On avait déjà les trois éléments non ?
Non, on en avait deux : l'intérieur et l'extérieur.

Je remettais juste en question le côté divin de la lumière …
Et bien, sur le plan scientifique, cet extérieur apparaît comme une constante, et en même temps l'énergie. L'énergie n'a toujours aucune explication à travers ce que nous observons. On connaît ses transformations dans 'notre monde" temporel, mais ce qu'elle est au départ, on n'en sait rien. Aussi, cette description est assez similaire de celle des kabbalistes, qui font du Créateur une cause constante et lumineuse.

La trinité serait de quatre ?
Non, la Trinité est toujours trois ! Le 3° élément est la présence de quelque chose dans l'Intérieur, mais qui est de la même nature que la chose à l'extérieur. cela signifie qu'il obéit au programme de l'extérieur et non au programme de l'intérieur. Ce 3° élément, lorsqu'il est activé, est constitutif d'un 6° sens, différent des 5 autres. Ce 3° élément grandit et convertit la force de l'Ego en une force utile et qui permet de comprendre la nature de ce qui est extérieur. C'est comme une correction du programme intérieur de l'Ego.

Rapporté aux trois grandes religions abrahamiques, ce 3° élément est IHWH dans le judaïsme, Jésus dans le christianisme, et le Rabb (le Seigneur) dans le Coran. Le Coran précise que le rabb est Allah, car sa nature est identique. le christianisme parle de consubstantialité, quand au judaïsme, il évoque l'éveil d'IHWH comme le Mashiah d'IHWH, le salut de IHWH, IHWH étant vu comme Elohim lui-même.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum