Il manque quelqu'un

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Bulle le Mer 9 Juil 2008 - 9:33

Ilibade a écrit : Et bien, sur le plan scientifique, cet extérieur apparaît comme une constante, et en même temps l'énergie. L'énergie n'a toujours aucune explication à travers ce que nous observons. On connaît ses transformations dans 'notre monde" temporel, mais ce qu'elle est au départ, on n'en sait rien.
Nous sommes donc bien d’accord. La qualifier de divine est donc arbitraire.
Merci en tous les cas d’avoir pris la peine de me répondre !

_________________
Hello Invité !  Le du 01 février est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40770
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Mer 9 Juil 2008 - 13:28

La qualifier de divine est donc arbitraire.
Au contraire, cela témoigne d'une communauté de vue entre le savoir ancien et le savoir nouveau. Ce qui est divin est étymologiquement ce qui brille. Et donc, on peut admettre que la lumière ou l'énergie est ce qui brille. N'est-ce pas ? :idea:

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ronsard le Mer 9 Juil 2008 - 15:58

"L'énergie n'a toujours aucune explication à travers ce que nous observons."
Cet inexprimable se conçoit par la comparaison : je suis donc il est.
Et comme il est l'alpha et l'omega pour nous à l'intérieur c.a.d le commencement, la fin et l'entre deux soit du temps, à l'extérieur idem sans temps, du moins sans durée puisqu'absolu, seulement en tant qu'être ne se comparant qu'à lui-même puisque unique car si l'être n'était pas il n'y aurait rien et même pas rien, même pas même pas rien... C'est le concept de l'incrée lumière, créatrice en soi du je et du moi, duquel tout, absolument tout découle, même sa négation qui place hors jeux ce qui dans le Jeux le nie, tel un trou noir sidéral où se refond ce qui n'entretient pas sa Gloire (la lumière), son Être, pour nous à l'intérieur du temps et de l'espace ; la Vie.
Miroir, Miroir, Je suis celui qui Est !
Ronsard. :fou:

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Bulle le Jeu 10 Juil 2008 - 8:12

Ilibade a écrit :
Au contraire, cela témoigne d'une communauté de vue entre le savoir ancien et le savoir nouveau. Ce qui est divin est étymologiquement ce qui brille. Et donc, on peut admettre que la lumière ou l'énergie est ce qui brille. N'est-ce pas ?

Ah c’était donc cela ? Dans ce cas, l’information ayant déjà été transmise sous une autre forme il y a juste à regretter la redondance ou le pléonasme, en effet...
Encore merci brillant et donc divin Ilibade, parole d'un bon petit diable qui sagement met des indices de protection élevés pour éviter les méfaits du divin soleil 🇳🇦

_________________
Hello Invité !  Le du 01 février est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40770
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par dan 26 le Ven 11 Juil 2008 - 9:27

Avant d'aller plus loin sur ce sujet. Il faut savoir que ce concept à été crée , et inventé seulement au concile de Constantinople en 381 (voir le crédo). Pour preuve ce dogme ne figure pas au Concile de Nicée. Je pense qu'il a éte inventé par les premier concepteurs du Christianisme, afin de combattre les Heresies de l'époque , et en particulier l'Arianisme.Il y a eu ensuite la fameuse contreverses de consubstantialité de ces tris choses!! . Ce qui pose un sérieux problème à la raison et la logique. Ce qui veut dire que tout ce qui touche ce fameux saint esprit (à ne pas confondre avec l'esprit saint!!), dans les évangiles a été rajouté apres le 4 eme siècle. Vous pouvez contoler l'évolution des crédo des Conciles, vous avez là la preuve historique de ce que j'avance.Car il faut savoir que cette histoire c'est fabriquée sur au cours de nombreux siècles.
Dan 26

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Ven 11 Juil 2008 - 16:47

Il faut savoir que ce concept à été crée , et inventé seulement au concile de Constantinople en 381 (voir le crédo).
Alors comment expliquez-vous qu'Ilibade le retrouve dans des textes savants antérieurs de 1000 ans au christianisme et notamment au concile de Nicée ?

Il y a eu ensuite la fameuse contreverses de consubstantialité de ces tris choses!! . Ce qui pose un sérieux problème à la raison et la logique.
Alors comment expliquez-vous qu'Ilibade en ait présenté une version claire et raisonnable en termes d'une logique suffisante pour que même des enfants puissent la comprendre ?

vous avez là la preuve historique de ce que j'avance.
Excusez-moi encore, mais en quoi l'histoire prouve quoi que ce soit sur la question de la Trinité, dont le principe pré-existe nécessairement à l'apparition de l'univers, dont on pense que cette apparition remonte à une époque très au-delà du champ d'investigation de l'historien ? En effet, la trinité est une donnée fondamentale de la logique existentielle. Pour construire un monde, comme par exemple, un atome d'hydrogène, il faut construire une forme géométrique. Or la première forme géométrique que l'on peut construire en logique est le cercle. Et comme le cercle est une forme trinitaire, la trinité ou le principe qui se cache dedans quelque soit le mot qu'on emploie, est donc une donnée imposée de la construction de tous les mondes.

Je vais essayer d'expliquer cela sous un angle logique. Je vais prendre l'exemple de Bulle, puisqu'elle a des indices de protection et donc qu'elle ne risque rien.

En logique, lorsque je veux exprimer l'existence de Bulle, je vais écrire ce qu'on appelle l'affirmation logique de Bulle. Cela s'écrit ainsi :
Affirmation logique de Bulle = Bulle

Mais la logique m'apprend que l'affirmation logique est construite sur la base d'une double négation logique. Et donc :
Bulle = Non-(Non-Bulle)
Et de cette réalité mathématique, je déduis que Bulle ne peut exister que si Non-Bulle existe aussi, car Bulle n'est que la négation de Non-Bulle. Autrement dit, sans Non-Bulle, Pas de Bulle.

Ou est le réel de l'existence dans cette logique ? Est-il dans Bulle, dans Non-Bulle ou dans un état spécial que la logique nomme incompatibilité et où j'aurais "A LA FOIS, Bulle ET Non-Bulle" ?

Et bien, le mathématicien Sheffer a démontré que toutes les opérations de la logique étaient réductibles à une seule opération qui est l'incompatibilité. Cette incompatibilité est l'opération fondamentale de la logique, et elle est donc illogique en soi, bien que réelle, puisque sans elle, je ne pourrais pas construire la logique.

Et donc, le réel de l'Existence (ou de l'Etre) est "A LA FOIS Bulle ET Non-Bulle", mais dans notre état actuel, la vie de Bulle revient à affirmer l'existence de Bulle. C'est ce que nos sens veulent nous révéler. Mais cela est complètement faux sur le plan existentiel. On peut décrire la vie de Bulle de façon extrêmement logique, par des théories et une démarche expérimentale très riche. Ces théories auront beau apparaître logiques et exactes, elle n'en seront pas moins fausses sur le plan existentiel. C'est la raison pour laquelle, la vie de Bulle est purement imaginaire, vue sous cet angle.

En effet, la logique me dit que je ne peux pas avoir Bulle sans Non-Bulle. Et donc la vie de Bulle est une CO-EXISTENCE de Bulle et non-Bulle. Il y a donc bien dans cette logique existentielle une Trinité fondamentale que je peux exprimer sous la forme suivante :
1- NON-BULLE (Le réel - une très faible part d'imaginaire = possible)
2- BULLE : l'imaginaire
3- Le Réel intégral BULLE + NON-BULLE, bien que leur état intriqué apparaisse illogique et chaotique. C'est le rôle de l'Humain de le réaliser de façon logique et non chaotique. Comment ? En acceptant dans l'imaginaire le possible qu'on n'imagine pas.

Voilà une autre façon de penser la Trinité.
Vous voyez que ce fondement, n'a rien à voir avec les conciles du christianisme, ni même avec aucune religion spéciale, car les religions ne sont qu'une exploitation du savoir, mais le plus souvent sous une forme peu savante. Et les polémiques historiques retracent seulement les combats qui ont existé entre savants et ignorants. C'est encore le cas aujourd'hui. Toutefois, la notion de savoir ici, n'a strictement rien à voir avec l'érudition. Le savoir est une compréhension de la logique qui n'a besoin d'aucune érudition, alors que l'érudition et les sciences ne sont qu'une exploitation à moitié de la logique, qui en fait quelque chose de très peu savant. L'histoire n'explique rien de l'existence.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Geveil le Ven 11 Juil 2008 - 23:23

Je comprends ton texte et l'accepte, sauf sur un point
Ronsard a écrit:seulement en tant qu'être ne se comparant qu'à lui-même puisque unique car si l'être n'était pas il n'y aurait rien et même pas rien, même pas même pas rien...
Comment l'Être peut-il se comparer lui même?
Pour se comparer, il faudrait qu'il puisse se voir.
Pour se voir, il faudrait qu'il soit extérieur à lui-même.

Ilibade,
Tout ce que tu expliques revient à dire que l'ensemble nommé Bulle ne peut exister sans son complémentaire, tout ce qui n'est pas Bulle.
Et alors ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Magnus le Ven 11 Juil 2008 - 23:42

dan 26 a écrit:Ce qui veut dire que tout ce qui touche ce fameux saint esprit (à ne pas confondre avec l'esprit saint!!), dans les évangiles a été rajouté apres le 4 eme siècle. Vous pouvez contoler l'évolution des crédo des Conciles, vous avez là la preuve historique de ce que j'avance.Car il faut savoir que cette histoire s 'est fabriquée sur au cours de nombreux siècles.
Dan 26

Pourquoi ? Quelle est la différence entre le Saint-Esprit et l'Esprit-Saint ?...
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23907
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par _Le Grand Absent le Sam 12 Juil 2008 - 5:43

Aucune et c'est l'épouse de Dieu.
avatar
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Sam 12 Juil 2008 - 6:51

Gereve a écrit:Tout ce que tu expliques revient à dire que l'ensemble nommé Bulle ne peut exister sans son complémentaire, tout ce qui n'est pas Bulle.
Et alors ?
Ce n'est pas exact, car j'ai aussi évoqué un état fusionnel Bulle ET Non-Bulle. Car du point de vue de la Trinité, la notion de Saint-Esprit occupe exactement la position du lien entre Le Fils et le Père. Et donc, cette relation est exprimée par le ET. En clair, le réel est composé d'un seul être qui unit Bulle et Non-Bulle en une seule entité vivante. C'était surtout pour montrer que la Trinité ne doit rien aux chrétiens, si ce n'est le mot lui-même de trinité. On aurait pu dire aussi, pour la représenter que "Entre deux extrêmes, il y a un juste milieu". Car c'est exactement de cela qu'il s'agit.

De façon générale, la nature nous montre son goût pour les équilibres. Par exemple, si je perturbe une corde de guitare je vais avoir un phénomène sonore. Mais au fur et à mesure que ce mouvement s'amortit, la corde revient à sa position d'équilibre, qui est caractérisée par le silence. C'est cet état-là qui est stable sauf si une volonté ou une intention perturbatrice se présente à nouveau. De la même manière, notre Ego agit comme une perturbation qu'il convient d'amortir.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Abdallah le Sam 12 Juil 2008 - 23:17

[quote="Ilibade"]


En effet, la logique me dit que je ne peux pas avoir Bulle sans Non-Bulle. Et donc la vie de Bulle est une CO-EXISTENCE de Bulle et non-Bulle. Il y a donc bien dans cette logique existentielle une Trinité fondamentale que je peux exprimer sous la forme suivante :
1- NON-BULLE (Le réel - une très faible part d'imaginaire = possible)
2- BULLE : l'imaginaire
3- Le Réel intégral BULLE + NON-BULLE, bien que leur état intriqué apparaisse illogique et chaotique. C'est le rôle de l'Humain de le réaliser de façon logique et non chaotique. Comment ? En acceptant dans l'imaginaire le possible qu'on n'imagine pas.

Dans un langage de philosophie plus classique.
-NON-BULLE c'est Bulle envisagée du point de vue de l'essence, de l'Idée.
-BULLE c'est Bulle envisagée d'un point de vue phénoménal que tu qualifies d'imaginaire car passant par le filtre de nos 'transformateurs sensoriels', La réalité est Bulle est mise en image.
-Enfin le Réel intégral serait la synthèse de ces deux points de vue dont le flou constitue le motif des désaccords entre les écoles partisanes du 'nominalisme' et celles du 'réalisme'.
Est ce que j'ai bien saisi ton explication ?

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Dim 13 Juil 2008 - 0:11

Abdallah a écrit:Dans un langage de philosophie plus classique.
-NON-BULLE c'est Bulle envisagée du point de vue de l'essence, de l'Idée.
-BULLE c'est Bulle envisagée d'un point de vue phénoménal que tu qualifies d'imaginaire car passant par le filtre de nos 'transformateurs sensoriels', La réalité est Bulle est mise en image.
-Enfin le Réel intégral serait la synthèse de ces deux points de vue dont le flou constitue le motif des désaccords entre les écoles partisanes du 'nominalisme' et celles du 'réalisme'.
Est ce que j'ai bien saisi ton explication ?
Oui, tu as bien compris ce que j'exposais, à l'exception d'un détail.

Lorsqu'on affirme Bulle, on place Bulle dans le conscient imagé et on passe sous silence Non-Bulle dans ce qu'on appelle l'inconscient. C'est pour cela que toute notre conscience rationnelle, qui gère nos désirs, volontés, émotions et sensations, ne représente pas toute la logique existentielle, mais seulement une partie tronquée du réel.

Si Bulle devient Bulle2, alors il est logique que, comme ils sont co-existants, Non-Bulle devienne Non-Bulle2. Et donc, le conscient rationnel peut toujours par la science étudier la variation Bulle vers Bulle2, mais il ne peut pas connaître celle de Non-Bulle à Non-Bulle2. C'est pour cela que la raison est toujours prise en défaut, même si les raisonnements sont exacts sur le plan logique. La logique appliquée à une partie du réel ne peut jamais être vraie en regard du réel total.

Que représente ce réel ? Il s'agit de la pleine conscience à chaque instant de Bulle et Non-Bulle, ce qui constitue l'équilibre naturel stable de la loi logique vraie. Et comme il n'y a plus alors de perturbation du réel, cette conscience est une logique simultanée et toujours au présent. Elle est omniscience, car elle fait jouer les variations de Bulle et Non-Bulle sans jamais les séparer. C'est ce qu'on appelle l'éternité.

Voir notre monde est une réalité tronquée de l'Etre universel. Celui-ci, Omniscient, connaît très bien toutes les combinaisons d'évolution, car il procède d'une logique immédiate de tous les concepts vus comme ensembles de couples de co-existants.

De même, dire que Bulle ou Ilibade existent est un non-sens logique. Car ce qui existe, c'est (Bulle + Non-Bulle) ou (Ilibade + Non-Ilibade). Et donc Bulle n'existe pas ; elle est seulement un co-existant.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Abdallah le Dim 13 Juil 2008 - 0:33

Ilibade a écrit:
* Les ELEH qui constituent la limite. Ceux-là sont appelés ELOHIM, qui signifient "ceux de ceux-ci" ou "ceux des ELEH".

Ces ELOHIM forment comme la circonférence d'un cercle qui est la limite. Cette limite est la limite de la manifestation d'EL (ou de la Création). car la Création ne peut pas manifester l'Infini, comme quelque chose d'autre que lui. Le Créé serait une doublure de l'Infini incréé, et ni l'un, ni l'autre ne seraient alors infinis. Donc, la Création est comme une réalité très localisée de EL, sans aucun effet sur EL, qui en est inaffecté.

Les ELOHIM sont ils les nom divins ? On voit dans la réalité qui donne beaucoup de son biens au pauvres. Par là on le qualifiera de 'généreux'. Mais 'Le Généreux' véritable c'est Dieu pour les croyants. De même l'homme sincère manifestera la vérité en agissant conformémént à elle mais La Vérité encore une fois c'est Dieu. Ces noms pourraient être dit à la limite car à la fois ils manifesteraient et ne manifesteraient pas Dieu. On voit Dieu à travers l'acte de bonté mais à la fois on ne le voit pas... On voit un homme qui agit avec bonté. De même avec de nombreux autres noms. D'où ma question du rapport entre ces noms et la limite constitué par les ELOHIM si il y en a un.

Ilibade a écrit:Ces ELOHIM sont toutefois classables ou susceptibles d'ordre. En effet, si l'on recherche pour chacun d'eux, quelle direction on peut tracer de façon que tous produisent une convergence en un seul point, on s'aperçoit que le point central du cercle exprime une relation d'ordre, et chaque ELOAH (singulier d'ELOHIM) répond à une direction précise de la convergence. On obtient donc un état possible de distinction. La résultante, le point central, est alors liée à un mouvement circulaire de la circonférence, qui représente "L'esprit ou le souffle qui tournoie".

L'Islam reconnait à Dieu 99 noms qui se manifestent à travers les hommes mais qui ne peuvent être attribués en réalité qu'à Dieu. Mais voilà, il n'est pas forcément évident de voir en quoi ces noms recoupent une réalité unique. Par exemple en quoi Le Tout Miséricordieux est semblable au Réel, qui est semblable au Très Haut, qui est semblable au Fort, etc...

Donc je me demandais si ces noms ne gravitaient pas autours d'un nom que certains soufis appelle le Nom Suprème ou le centième nom qui serait tenu par le secret mais qui opérerait une synthèse, à distance égale pour ainsi dire, des 99 autres noms.

Néanmoins tu as dit ailleurs que IHWH correspondait au nom RABB dans la tradition islamique. Du coup je pense que je me plante dans mon interprétation. Car si les 99 noms gravitent autour d'un centième cela ne peut pas être un de ces 99. Ainsi peut être que ma manière de transposer les inforrmations que tu as donné à la tradition islamique n'est pas légitime...

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Dim 13 Juil 2008 - 1:48

Les ELOHIM sont ils les nom divins ?
Qu'est-ce qu'un nom ? un nom c'est une écriture qui manifeste la qualité de ce que le nom désigne en l'identifiant. Que sont les Elohims ? Ce sont toutes les qualités, tous les concepts à l'infini qui sont susceptibles d'être identifiés par un verbe sous une forme qui est leur nom. Ces Elohims ont donc un rapport avec l'Imaginaire pur, le réservoir infini de ces possibles. Mais dans cet état, on ne peut pas les distinguer, car on n'a encore extrait aucune qualité. On n'a pas encore de logique à ce stade, pour ordonner et classer toutes ces idées intemporelles.

C'est pourquoi, les Elohims, sont la source qui alimentent les pauvres, c'est-à-dire le mental des hommes en quête de l'explication juste des choses. Et lorsqu'un homme, qui est la réplique du langage ou de la logique, fait passer un concept d'Elohim vers sa conscience, on dit qu'Elohim est généreux. le nom que l'homme donne à ce concept participe du processus qui doit conduire l'homme à manifester le NOM sacré IHWH comme le reflet intégral du Nom d'ELOHIM entier.

Enfin, les Elohims sont des Eleh particuliers, car cela dépend de la puissance d'IHWH. Plus IHWH devient sacré et puissant, et plus le cercle des Elohim s'agrandit. Mais cela n'est pas biblique. C'est une notion propre à la kabbale.

mais La Vérité encore une fois c'est Dieu
La Vérité pour l'homme, c'est de concevoir IHWH et Elohim ensembles, Père et Fils réunis, donnant à IHWH les attributs du Nom sacré d'ELOHIM. "Que ton nom soit sanctifié" signifiant qu'IHWH atteigne IHWH-ELOHIM. L'homme ne peut pas percevoir Dieu directement, car Dieu est dans un état tellement unifié, que rien ne permet de le décrire par une logique. Il est la Vérité incompréhensible. Par contre l'Eternel, IHWh-ELOHIM est le compromis accessible à l'humain. On dit dans le NT, que Dieu le Père est invisible et que nul ne l'a vu, mais qu'il est visible par le Fils.

Donc je me demandais si ces noms ne gravitaient pas autours d'un nom que certains soufis appelle le Nom Suprème ou le centième nom qui serait tenu par le secret mais qui opérerait une synthèse, à distance égale pour ainsi dire, des 99 autres noms.
L'Islam procède, de façon assez voilée, à la distinction entre le Rabb qui est le Seigneur personnel au centre du cercle avec tous les autres noms d'Allah, ce qui correspond à toutes les autre qualités infinies. Et donc, si on compte 100, et qu'on enlève le centre du rabb, il devrait normalement rester 99 noms. Mais c'est une simple hypothèse, car le Rabb est pour beaucoup déjà considéré comme l'un des 99 noms. Il faudrait que je me repenche sur les livres pour étudier cette question. Toutefois, ma lecture du Coran, malheureusement sans une connaissance approfondie de l'arabe, me laisse entendre que le Rabb occupe la position d'IHWH, car plusieurs versets en font le Rabb de chaque homme, un peu comme le Seigneur intérieur ou le maître intérieur de certains courants mystiques liés au christianisme. En plus la somme des rabb de chacun des hommes représente le rabb unique, un peu comme l'expression Seigneur des seigneurs de la tradition juive. C'est là un titre messianique. Car IHWH a cette particularité d'être le centre du cercle intérieur de chaque être en même temps que le centre unique du cercle universel de tous les êtres.

Par exemple en quoi Le Tout Miséricordieux est semblable au Réel, qui est semblable au Très Haut, qui est semblable au Fort, etc...
Ceci est typique des commentaires qui ne sont pas inspirés par la logique, car la logique montre que ce qui les rend semblables, c'est justement lorsqu'on en a conscience sans plus en faire la moindre distinction. C'est cette même idée qui évoque l'Androgyne, lorsque mâle et femelle ne font plus qu'un seul. Tous ces noms vus sous la circonférence sont multiples, mais en ayant un lien entre le centre et la périphérie qui est réellement opérationnel, ce rayon rend plein le cercle, réunissant en un seul bloc toutes les distinctions. C'est alors la conscience de plénitude ou omniscience. Et c'est ce nom là qui est alors le Nom sacré ou le Nom unique.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Abdallah le Dim 13 Juil 2008 - 16:18

Ilibade a écrit:
Si Bulle devient Bulle2, alors il est logique que, comme ils sont co-existants, Non-Bulle devienne Non-Bulle2.

Cela signifie donc que Non-Bulle se modifie dans le temps? Non-Bulle constitue ce que tu nommes l'Ego de Bulle n'est ce pas ? Les modifications de Non-Bulle sont insaisissables par les sens et se stuerait dans l'Inconscient: qui est cette région de l'exitence plus intime que celle où nous nous trouvons lorsque nous rêvons, qui se situe là où nous sommes lorsque nous dormons d'un sommeil profond.

Cette région de l'existence est en activité, même si nous ne le sentons pas, lorsque nous sommes éveillé. Aussi est elle atteinte par le devenir quoique d'une manière indicible. Où plutôt dicible de manière négative.

Par exemple l'état de Bulle se modifie lorsque'elle entre en relation avec une rose. Cet état est diçible la rose est rouge, elle pique avec ces épines, elle a un parfum agréable etc... Mais Non-Bulle se modifie au même instant car elle entre en contact avec la non rose. Cette modification n'est pas le rouge, ni le piquant ni le parfum... Ni d'aucune autre modification sensorielle mais on ne peut pas vraiment en dire plus sauf qu'il y a modification...

Voilà ce que je comprend.

D'autre part je crois comprendre que cette manière d'envisager les choses résoud la querelle qui oppose les réalistes et les nominalistes quoique je ne parvienne pas encore à formuler exactement de quelle manière...

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Dim 13 Juil 2008 - 18:48

Cela signifie donc que Non-Bulle se modifie dans le temps?
ABSOLUMENT !

Non-Bulle constitue ce que tu nommes l'Ego de Bulle n'est ce pas ? Les modifications de Non-Bulle sont insaisissables par les sens et se stuerait dans l'Inconscient: qui est cette région de l'exitence plus intime que celle où nous nous trouvons lorsque nous rêvons, qui se situe là où nous sommes lorsque nous dormons d'un sommeil profond.
L'Ego et l'Alter Ego, sont répartis à la fois dans la sphère consciente et aussi dans la sphère inconsciente.
Ainsi, nous sommes tous conscients de nous-mêmes et aussi des autres. De même, dans l'inconscient, il y a comme un négatif de nous-même, mais aussi un négatif de notre façon consciente de voir les autres.

Dans l'état de rêve, le voile entre les deux sphères est plus facile à traverser pour les éléments inconscients. Le rêve est donc un état où l'inconscient interagit plus fortement que dans la conscience ordinaire. Quand au sommeil profond, il correspond à une état de relâchement complet du conscient. Même si l'inconscient reste actif, il ne se passe rien en termes d'échange. Les rêves ne sont pas spirituels, mais seulement une activité psychique générée par le programme intérieur après débranchement des sens physiques. Leur point de départ est dans la sphère consciente. Le relâchement des sens physiques assouplit le voile, ce qui permet à des éléments inconscients de passer.

D'autre part je crois comprendre que cette manière d'envisager les choses résoud la querelle qui oppose les réalistes et les nominalistes quoique je ne parvienne pas encore à formuler exactement de quelle manière...
Il suffit de considérer ce qu'on appelle le réel. Le réel est ce qui existe avant même toute expression verbale. Or le verbe résultant de la logique et la logique étant liée à une opération fondamentale qui est l'incompatibilité (Travaux du mathématicien Sheffer), on peut en déduire que le réel est un paradoxe de la logique : A LA FOIS VRAI ET FAUX, Dieu ET Homme, Mâle ET femelle, Bon ET Mauvais, Coupable ET Innocent, Lumineux ET obscur, etc ... Cet état est l'équilibre de la nature.

Pour en revenir au fait que Non-Bulle évolue, il faut remarquer que si dans le conscient, des évènements ou objets interagissent entre eux, on ne sait pas quelles interactions existent dans l'inconscient, et ce, même en l'absence de toute évolution consciente. Il est logique de dire que le négatif de A bouge avec A, mais les interactions de A dans le conscient, ne sont pas forcément correspondantes des interactions de Non-A dans l'inconscient. En fait, on ne connaît pas toutes les règles de l'inconscient. Si A évolue avec un certain nombre d'interactions nouvelles, que se passe-t-il dans l'inconscient par l'évolution de Non-A. Si cela se trouve, Non-A va bousculer Non-B, même si B n'est pas en interaction avec A, produisant alors une nouvelle interaction consciente de A qui n'existait pas avant. C'est pour cela, que l'homme manque de pouvoir prédire un certain nombre de choses, car la causalité n'agit pas seulement sur le monde conscient, mais sur les deux sphères. C'est aussi pour cela que parfois nous agissons dans le conscient sans l'avoir voulu.

Dans l'inconscient, on trouve aussi, les mondes spirituels qui sont la cause de notre existence (les cieux) et qui n'ont pas leur contrepartie dans le conscient. Le but de la spiritualité est de faire passer ces mondes causaux inconscients au conscient. Alors, la maîtrise du conscient et de l'inconscient devient intégrale et l'équilibre naturel s'établit.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ronsard le Mar 15 Juil 2008 - 2:15

gereve me demande :
"Comment l'Être peut-il se comparer lui même?
Pour se comparer, il faudrait qu'il puisse se voir.
Pour se voir, il faudrait qu'il soit extérieur à lui-même."

Être le contenant et le contenu, le centre et le pourtour et ce depuis toujours et à jamais, c'est être, par comparaison au non-être qui ne peut être que par réflexion de l'Être qui ne peut pas ne pas être : je suis celui qui est, ego sum qui sum
Il n'y a pas de bulle sans non bulle dans l'égo même de l'Être qui ne serait être sans s'affirmer être quoi (celui qui est). C'est la présence de sa relativité dans son absolu soi-même.
Son absolu Lumière non-temps ne contient-il pas également son non-espace infini, en état duquel il se Réfléchit d'autant mieux être prononçé au Reflet de son imprononçable ?
En tant qu'instant perpétuel infini, il n'y a d'extérieur à l'Être que le Temps qu'il génére, pure prononciation, je suis, de son affirmation d'être qu'il s'adresse à lui-même puisque unique.
L'Être, Dieu le Père, la Création, l'Univers, la Planète, l'Homme... c'est le même instant perpétuellement renouvelé sur des fréquences de temps reliées en spirale, du + grand au plus petit, à moins que ce soit du plus petit au + grand ?
- Être c'est se manifester. Concept du miroir.
- Se manifester c'est se prononcer. Miroir du concept.
- Se prononcer c'est se multiplier. Miroir de l'Être.
Il n'est nul besoin de judaïsme ni de chrétienté pour penser la Trinité, juste la Raison pure, la pure raison des religions révélées par la Raison pure.
Saint-Esprit/Esprit-saint !
:fou:
Rrrd.

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Abdallah le Mer 16 Juil 2008 - 6:21

IHWH Ce résultat qui est unique et central est la conséquence de la conscience d'observation de la Création. Il est composé de la lettre IOD (Fils d'ELOHIM) et de la racine HWH (Eve) qui est elle-même un résultat de l'ADAM.

Et dans le chapitre 2, la forme de Fils-verbe n'existe pas encore. Il faut donc une étape de création de la forme verbale (la femme d'Adam), le langage exprimé, et cela est le résultat du mental humain. HWH provient du mental binaire. C'est alors la 3° création qui démarre au chapitre 4. Pour éviter que ce mental ne reste dans une modalité strictement binaire, une confusion est instituée à Babel, de façon à créer les conditions d'une logique floue, dont j'ai déjà parlé ailleurs. Cette logique va progressivement ramener l'humain au paradoxe d'IHWH-ELOHIM après obtention de la femme parfaite achevée. Cette femme est HWH au terme de son parcours, et du point de vue mental, 'iishah est l'expression verbale du paradoxe éternel. Le chapitre 2 est donc l'aboutissement et en même temps le point de départ. Le femme 'iishah, est le résultat d'une torpeur d'Adam. Cette torpeur ou inconscience est assez caractéristique de la 3° création que nous traversons actuellement. Aussi, la logique de notre époque est d'un flou très avancé, montrant que l'aboutissement est pour bientôt.

'iishah se traduit par femme?

Ces passages ne tendent ils pas à vouloir confirmer l'adage populaire qui dit que "la femme est l'avenir de l'homme"?

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Abdallah le Mer 16 Juil 2008 - 6:40

Toutefois, ces 5 sens n'agissent pas comme des ouvertures, mais comme des transformateurs dont les propriétés sont fixées selon l'espèce, par un programme appelé Egoïsme.

Serait il possible de développer la relation qu'il existe entre l'Egoisme et le Mental ? En fait j'ai le sentiment que l'on peut rapprocher ces notions de la dualité matière/forme chez Aristote ou intuition/concept chez Kant. dubitatif

Le Mental c'est l'ensemble constitué par le Conscient et l'Inconscient ?

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Mer 16 Juil 2008 - 10:24

'iishah se traduit par femme?
Oui, mais aussi le caractère de ce qui est féminin. Le mot est construit par doublure du principe mâle. 'iish est l'homme ou le mâle.

Ces passages ne tendent ils pas à vouloir confirmer l'adage populaire qui dit que "la femme est l'avenir de l'homme"?
Qu'est-ce que la Création, Abdallah ?

Partant de l'Inconnu parfait et sans forme, la Création est la manifestation DANS LA FORME de cet Inconnaissable, afin de le rendre connaissable. Cette opération impose de pouvoir déterminer ce qui est indéterminé. On a donc besoin de la forme afin d'identifier ce qu'on doit connaître, et cette identification conduit au Nom.
Aussi, la connaissance revient à donner un nom à ce qui est devenu formel et qui est donc inscrit dans la forme ou encore limité par la forme.

Or la forme est l'aspect féminin de la connaissance, le masculin déterminant le Nom, c'est-à-dire l'identité à partir des qualités propres de ce qui est formalisé. Le masculin tient donc de l'intellect, et le féminin de la représentation imagée, et des formes géométriques.

Si on analyse comment fonctionne notre mode de connaissance, on s'aperçoit que nous voyons d'abord des formes et que nous leur trouvons ensuite un sens. Et donc, dans ce processus, l'homme vient après la femme. D'abord la connaissance sensible et ensuite la connaissance intellectuelle. Mais cela est vrai dans le temps pour nos individus. Car du point de vue universel, cette connaissance des individus finit par créer le concept de l'Homme universel, ou de l'homme spirituel, et dans ce cas, le sens de cet homme parfait précède la construction du corps mystique qui est alors l'aspect féminin. Et donc, sur le plan spirituel, la forme succède au sens.

Serait il possible de développer la relation qu'il existe entre l'Egoisme et le Mental ?
Voilà une question qu'on pourrait traiter de plusieurs manières. Je vais essayer de répondre par l'appel d'un schéma général.

Supposons que je sois devant une feuille blanche. Il n'y a que des points blancs indistincts. Je ne peux rien connaître de cette feuille qui n'exprime rien, car tout y est dans un état possible. Si je veux commencer à connaître, je vais envisager une forme, et par exemple, la plus simple, le cercle. Mais pour tracer un cercle, j'ai besoin d'un égo, d'un centre, d'une sorte de nombril.

Ainsi, je choisis un point blanc et j'en fais le centre. Alors je trace le cercle et je me retrouve avec une forme reconnaissable, qui d'emblée est "CE QU'ON VOIT EN PREMIER" sur la feuille. Voyant le cercle, on sent bien le centre, qui est le pôle d'attraction du regard. Et donc, l'Ego est ce qui apparaît comme nécessaire à la forme. Et c'est pour cela que l'Ego IHWH est composé de la forme HWH. Un être dans sa forme , dans son corps, ne peut se voir que dans une limite et donc, sa perception mentale est affectée de la différence entre son intérieur et son extérieur.

Par rapport au langage, c'est la même chose. Une phrase est une forme d'expression qui attire l'attention sur ce qu'elle dit et qui est le centre de la forme d'expression. Cette forme d'expression agit comme le cercle, en séparant ce que l'on dit de ce que l'on ne dit pas. Aussi, le mental sensible a tendance à intellectualiser l'égo, le sens affirmé qui justifie la forme d'expression. Mais le mental intégral sait que cette forme a un extérieur. Et on peut toujours en lisant une phrase, rechercher la phrase contraire qui dirait exactement le contraire. (C'est un des exercices que je pratique sur les textes sacrés). On peut aussi lire "entre les lignes", afin de rechercher à quoi se rapporte d'équivalent ou de similaire ce que dit une phrase avec ce qu'on a déjà lu avant.

Sans l'égo, le mental ne pourrait pas fonctionner. C'est pourquoi, les kabbalistes disent qu'il ne faut pas tuer l'Ego, mais au contraire se servir de sa puissance en en déviant l'objectif. Tuer l'Ego, cela revient à tuer l'Homme, à tuer le Fils, et cela n'entre pas dans l'objectif de la Création.

Les concepts de matière et de forme d'Aristote ou ceux de Kant appelleraient des développements différents pour expliquer la dualité primordiale. Je crois qu'il n'y a aucune façon vraie de dire cette réalité. On ne peut qu'approcher cette notion par la multiplication des lectures et des raisonnements. Par exemple, j'aime bien la présenter sous la forme de la dualité 0/1, car cette dualité est fondatrice du langage binaire, et c'est là exactement le processus. Est-ce que le 0 est plein ou vide ? Est-ce que le 1 est plein ou vide ? Qui sait ?

Le Mental c'est l'ensemble constitué par le Conscient et l'Inconscient ?
Pour ce qui est de mes posts, le mental est absolument les deux. Mais on peut envisager que le mental est seulement lié au sensible et à l'aspect féminin. Alors, c'est ce qu'on trouve en Orient, qui place au-dessus du Manas, l'intellect Buddhi, qui représente alors l'aspect masculin. Mais le mental est aussi de la dimension de l'Humain, et l'Humain en occident est défini comme masculin et féminin. Alors, comme je m'adresse à des occidentaux, j'essaye d'être le plus cohérent possible à travers mes posts.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Abdallah le Sam 19 Juil 2008 - 17:08

Merci pour ces explications Ilibade. Effectivement la multiplications des exemples la signification de cette dualité primordiale plus nette à mes yeux (ca fait un moment que je cogite dessus).

Néanmoins quand tu as écrit:

Cette torpeur ou inconscience est assez caractéristique de la 3° création que nous traversons actuellement. Aussi, la logique de notre époque est d'un flou très avancé, montrant que l'aboutissement est pour bientôt.

Il me semblait que tu ne parlais plus de la logique décrite par le texte de la genèse mais que tu avais changé de plan de discussion. Cela, en faisant une application de cette logique à la période historique que nous traversons actuellement. Or c'est vrai que cette période à quelque chose de troublant et il semble que quelque chose se passe en relation avec le statut de la femme. Ce qui a motivé ma question sur l'adage populaire...

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Ilibade le Sam 19 Juil 2008 - 22:08

Oui !
La 3° création est celle qui démarre en gen 4,1. Elle est comme un sous-programme de la 2° création du chapitre 2, dans laquelle Adam est plongé dans une torpeur, afin que la femme soit tirée de son côté. Et donc, tout ce que nous vivons dans le monde actuel, lié à cette 3° création, est en rapport avec la création de la femme.

De même, le chapitre 2 est un plan d'exécution du concept du chapitre 1.

L'époque actuelle nous apparaît comme sans logique et très floue, ce qui montre que la torpeur est dans un état bien avancé. Le paradoxe nous apparaît arriver à travers des signes nombreux. Il s'agit là bien sûr de notre humanité. Mais la même chose se produit dans l'individu, lorsque celui-ci commence à voir le flou s'installer dans sa vie. Alors il est proche de l'état de sa conversion.

Il me semblait que tu ne parlais plus de la logique décrite par le texte de la genèse mais que tu avais changé de plan de discussion.
Je n'ai jamais séparé les deux domaines. Pour moi tout cela tient en une seule idée de base. Ce qui est nouveau, c'est que les textes sacrés prennent du sens, et cela, sans que personne ne soit obligé de changer sa religion.

Je suis très satisfait si des personnes ont pu profiter de ces écrits.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par dan 26 le Dim 20 Juil 2008 - 19:05

Interprétation , interprétation quand tu nous tiens!!! C'est incroyable cette façon de pratiquer et totalement illusoire et imaginiare.
Afin d'etre plus sérieux la fameuse "trinité "(qui peut etre considérée comme un polythéisme si on regarde de pres , et qui est totalement inconcevable si on y intégre le sans théologique de consusbstantialité!!!) n'a été inventée qu'au 4 eme siècle au Concile de Constantinople en 381, afin de combattre l'Arianisme. Si tu ne me crois pas je te demande expressement de bien vouloir controler mes propos, avec les credos des premiers conciles, et tu veras de toi meme que cette notion n'apparait qu'à cette date , (ainsi que la vierge Marie dailleurs!!!) . Alors avant de s'imaginer des paroles cachées il serait bon de regarder en face l'histoire . Et face à l'histoire tes élucubrations ne sont plus crédibles désolé.

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par dan 26 le Dim 20 Juil 2008 - 19:21

[quote="Ilibade"]


on peut en déduire que le réel est un paradoxe de la logique : A LA FOIS VRAI ET FAUX, Dieu ET Homme, Mâle ET femelle, Bon ET Mauvais, Coupable ET Innocent, Lumineux ET obscur, etc ... Cet état est l'équilibre de la nature.
Nous sommes en plein sophisme cela ne veut strictement rien dire regrets !!
Certe c'est beau, on crois que c'est savant (c'est normal la phrase est tellement tordue!!), mais cela ne veut stricetment rien dire, encore une fois!!


Pour en revenir au fait que Non-Bulle évolue, il faut remarquer que si dans le conscient, des évènements ou objets interagissent entre eux, on ne sait pas quelles interactions existent dans l'inconscient, et ce, même en l'absence de toute évolution consciente. Il est logique de dire que le négatif de A bouge avec A, mais les interactions de A dans le conscient, ne sont pas forcément correspondantes des interactions de Non-A dans l'inconscient. En fait, on ne connaît pas toutes les règles de l'inconscient. Si A évolue avec un certain nombre d'interactions nouvelles, que se passe-t-il dans l'inconscient par l'évolution de Non-A. Si cela se trouve, Non-A va bousculer Non-B, même si B n'est pas en interaction avec A, produisant alors une nouvelle interaction consciente de A qui n'existait pas avant. C'est pour cela, que l'homme manque de pouvoir prédire un certain nombre de choses, car la causalité n'agit pas seulement sur le monde conscient, mais sur les deux sphères. C'est aussi pour cela que parfois nous agissons dans le conscient sans l'avoir voulu.
Qui sincérement peut comprendre de tel propos? Personne bien sur !!!Mais de peur de passer pour un inculte personne n' osera dire que cela ne veut strictement rien dire . Et voilà le tour est joué , comme cela avec de tels propos on arrive a faire croire aux pauvres gens que 'l 'on est détenteur d'une certaine connaissance (gnose!!), alors qu'il n'en est rien.

Dans l'inconscient, on trouve aussi, les mondes spirituels qui sont la cause de notre existence (les cieux) et qui n'ont pas leur contrepartie dans le conscient. Le but de la spiritualité est de faire passer ces mondes causaux inconscients au conscient. Alors, la maîtrise du conscient et de l'inconscient devient intégrale et l'équilibre naturel s'établit.
Idem c'est beau il faut le reconnaitre mais cela ne veut strictement rien dire . Attention pour ceux qui ont encore leurs capacités à réagir, il s'agit de methodes utilisées par tous les gouroux des sectes dangereuses.

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il manque quelqu'un

Message par Invité le Dim 20 Juil 2008 - 19:30

dan 26 a écrit:Interprétation , interprétation quand tu nous tiens!!! C'est incroyable cette façon de pratiquer et totalement illusoire et imaginiare.
Afin d'etre plus sérieux la fameuse "trinité "(qui peut etre considérée comme un polythéisme si on regarde de pres , et qui est totalement inconcevable si on y intégre le sans théologique de consusbstantialité!!!) n'a été inventée qu'au 4 eme siècle au Concile de Constantinople en 381, afin de combattre l'Arianisme. Si tu ne me crois pas je te demande expressement de bien vouloir controler mes propos, avec les credos des premiers conciles, et tu veras de toi meme que cette notion n'apparait qu'à cette date , (ainsi que la vierge Marie dailleurs!!!) . Alors avant de s'imaginer des paroles cachées il serait bon de regarder en face l'histoire . Et face à l'histoire tes élucubrations ne sont plus crédibles désolé.

Méconnaissance, méconnaissance quand tu nous tiens ! C'est incroyable cette façon de pratiquer qui consiste à pérorer sans connaître le sujet que l'on se donne de combattre.

Afin d'être plus sérieux, sachez que la Trinité a fait l'objet d'une étude par Tertullien aux environs de 210. C'est Tertullien qui, le premier, parla de Trinité et qui élabora le vocabulaire trinitaire. On est loin, très loin des allégations que tient ce cher Dan, jamais avare d'un mensonge pour tenter de nous faire avaler ses couleuvres et de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

La Trinité, du polythéisme ? Et en plus, notre cher Dan national persiste dans son inculture. La Trinité déclare qu'il n'y a qu'un seul Dieu. Où est le polythéisme dans la foi en un seul Dieu ? Nulle part. Il ne s'agit que de fantasmes de la part de ce bon vieux Dan.

Si vous croyez Dan, je vous demande expressément de vérifier ses propos totalement mensongers.

Poursuivons, il est si facile de déconstruire l'argumentation abêtissante de notre cher Dan : Marie a fait l'objet de maintes discussions parmi les Pères de l'Église. Ainsi, dès la moitié du IIe siècle, Hégésippe discuta des frères de Jésus et, dès lors, de la virginité de Marie. Pour ceux que cela intéresse, il y a le très bon livre de Dominique Cerbelaud, "Marie un parcours dogmatique" paru aux éditions du CERF. Cela risque de vous changer des âneries larguées à la lance à incendie par notre cher Dan.

Pour terminer, Dan, je vais reprendre ta dernière phrase : "et face à l'histoire, tes élucubrations ne sont plus crédibles, désolé".

Dan ! Une petite piqûre et puis, hop, au lit ! Bonne nuit...

Ton meilleur ami, Thiébault

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum