Science et paranormal

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Invité le Sam 1 Nov 2008 - 12:45

Tony :
Non on dit: je ne sais pas mais j'ai ma petite idée, et je vais essayer de la prouver.
Non ! On dit : je ne sais pas, mais même si je ne peux pas le prouver, je n’exclus pas qu’une autre possibilité puisse exister.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Invité le Sam 1 Nov 2008 - 12:53

Wooden Ali :
Dire "je ne sais pas expliquer naturellement un événement " n'est ni nier qu'il existe ni le "boycotter".
Lis mieux, ce n’est pas ce que j’ai dit. J’ai dit que tu boycottais une des deux options, pas le phénomène.

Vouloir à tout prix lui donner une explication….
Non, pas vouloir à tout prix, mais ne pas exclure, nuance.

….c'est changer complètement de registre…
Et nier qu’il puisse y avoir une autre explication, c’est quoi ?

Dire "je ne sais pas" te révolte….
Allons donc, n’exagérons pas quand même.

Tu n'as pas l'air de supporter de le faire et pour toi une explication indémontrable et irréfutable a plus de valeur que pas d'explication du tout.
Ah bon, j’ai dit ça ? Interprétation, quand tu nous tiens…..

…."dynamique holistique du vivant", selon ton élégante et creuse expression
.
Dire que le monde est peut-être un champ de forces en inter dépendance et pourrait avoir un « sens » est creux à tes yeux ? OK, j’en prends note.

Le genre d'échanges que tu nous proposes…
Mais je ne te propose rien, je fais simplement part de ma conception des choses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par bernard1933 le Sam 1 Nov 2008 - 16:23

Les évènements que j'ai vécus en 1983 et que j'ai relaté en Juillet ne peuvent être le fruit du hasard ou des probabilités. Moi, qui m'efforce d'être rationaliste, j'en suis toujours profondément troublé. Comment cette voyante, dont je vais révéler le nom, Mme Magda de Kostof ( elle était, me semble-t-il, d'origine russe ), pouvait-elle "voir" aussi clairement un accident ferroviaire
un mois avant qu'il ne se produise? C'est de loin ma plus grosse énigme!
En ce qui concerne l'astrologie, qui m'a passionné un certain temps, je pense que les traits de caractère de l'individu peuvent être partiellement déterminés par sa période de gestation. Ce n'est peut-être plus vrai aujourd'hui; notre nourriture ne dépend plus des saisons
et nous ne souffrons plus guère du froid de l'hiver. Mais avant, les mères supportaient pendant leur grossesse les aléas des saisons; quelles en étaient les conséquences
sur l'enfant qu'elles portaient? Fils de paysan, je me souviens qu'à la campagne, on savait pertinemment que
le veau ou l'agneau du printemps était plus vigoureux que celui de l'automne! Les "Capricornes" sont têtus et durs à la tâche, les "Vierges" et les " Balances" plus conciliants;
les saisons pourraient-elles fournir une explication?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Ilibade le Dim 2 Nov 2008 - 1:03

Non, pas les saisons, mais l'idée que tout phénomène de notre univers est nécessairement lié à tous les autres phénomènes.

Dire qu'un faisceau d'électrons va se diviser en deux, 20% passant par une fente A d'un écran, et 80% passant par une fente B, cela suppose que ceux des électrons qui passent par A communiquent avec les autres, comme s'ils se préoccupaient de la probabilité, et dès lors, lorsque 20% sont passés par A, alors on est sûr que les autres passeront par B. Mais durant le phénomène, on ne sait pas quel sera le comportement d'un électron isolément. Les lois de l'univers montrent une interdépendance globale. La théorie des champs montre que les forces agissent dans des champs qui occupent tout l'univers.

Lorsque quelqu'un naît, si cette naissance est un phénomène, alors elle est liée à tous les autres phénomènes de l'univers (et même, dit-on des autres univers, c'est-à-dire des espaces-temps auxquels on ne peut pas accéder par l'observation). Ainsi, l'astrologie a très bien pu démarrer sous la forme d'une observation empirique qui recherchait des points de repères propres au temps, afin de fournir des coordonnées précises à chaque évènement. Ce type d'observation a permis de dégager une méthodologie pour typer la nature de chaque être en fonction des coordonnées de sa naissance. Et les vérifications doivent nécessairement correspondre, car sinon, cette technique n'aurait jamais survécue. Cela ne veut pas dire que l'on connaisse toutes les lois de cette interdépendance entre toutes les choses.

Concernant la vision par anticipation, j'ai donné le 20 juillet un post qui établit une hypothèse. On y discute de rétrocausalité et d'orthocausalité. J'avais donné plusieurs liens et notamment celui d'une interview du physicien Costa de Beauregard, qui est en langage accessible.

Dans un univers où tous les phénomènes sont liés, alors certains phénomènes résultants de certaines causes, peuvent être à nouveau causes, même si ce genre de liaison ne se résout pas à une réalité observable localement, parce que plurilocale où on n'a aucun moyen de l'observer. En fait, dès que l'on sort du cadre d'une observation locale, les choses n'apparaissent plus comme finement déterminées, mais comme probabilistes (voir théorie du chaos, mécanique statistique). Et donc, le degré de complexité ne permet plus de voir ce qui est cause et ce qui est effet, sauf d'une façon floue. Par contre, il est toujours possible de noter certains évènements macroscopiques à travers un ensemble de repères du temps, dont par exemple la position des astres. Pour des phénomènes quantiques, les choses se compliquent, puisque, indépendamment de toute observation, une particule n'est pas plus dirigée vers le futur que vers le passé. Et les physiciens (Richard Feynman) ont décrit des phénomènes où le sens orthodromique n'est plus seul en cause, puisque des composantes évoluent en sens antidromique.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par _Spin le Dim 2 Nov 2008 - 8:19

Bonjour,

Ilibade a écrit:
Non, pas les saisons, mais l'idée que tout phénomène de notre univers est nécessairement lié à tous les autres phénomènes.
Il me semble, tu me diras si je me trompe, que tu restes là dans un cadre purement matérialiste, où l'esprit est un épiphénomène marginal et accidentel de la vie, elle-même épiphénomène marginal et accidentel de la matière...

Mais comment le désir et la crainte, l'amour et la haine, la fierté et la honte, ont-ils pu apparaître ex nihilo dans un monde purement matériel ? Comment pourrait-on les reproduire en éprouvette, ou circuit électronique ou ce qu'on voudra ? Et à partir de là, comment reconnaîtrait-on qu'ils y sont ? Je ne vois pour ma part qu'une réponse : on les reconnaîtrait parce que ça produirait du paranormal... et je ne me souviens pas avoir vu de proposition alternative.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par bernard1933 le Dim 2 Nov 2008 - 15:49

Ce que j'ai écrit sur les relations possibles entre les caractères des individus et les saisons n'est qu'une hypothèse personnelle; je ne l'ai lu dans aucun livre.
C'est mon réflexe campagnard! Il faut bien cependant reconnaître que les traits de caractère des individus sont corrélés , au moins relativement, avec la période de gestation. Les " Béliers" et les "Taureaux" sont pleins
d'énergie, les "Lions" sont flamboyants...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Ilibade le Dim 2 Nov 2008 - 16:08

Il me semble, tu me diras si je me trompe, que tu restes là dans un cadre purement matérialiste, où l'esprit est un épiphénomène marginal et accidentel de la vie, elle-même épiphénomène marginal et accidentel de la matière..
Non pas du tout. Si on examine ce que représente l'esprit, il est la part logique et intelligible sans laquelle on ne peut rien formaliser. Et donc la matière formelle que nous voyons et étudions résulte naturellement d'un formalisme et donc d'une logique. C'est très certainement ce qui peut justifier que sans observateur conscient, on ne peut rien décrire ou observer, car concevoir un dispositif d'expérience, cela revient à user d'esprit et de logique. Je suis d'accord que cela empiète sur la métaphysique, mais il faut dire que la science a décidé elle-même ses propres limites. Il appartient donc à la science de les supprimer.

Mais comment le désir et la crainte, l'amour et la haine, la fierté et la honte, ont-ils pu apparaître ex nihilo dans un monde purement matériel ?
Parce que nous avons élaboré une réalité très affinée, évoluée et complexe. A l'origine de tout langage, on a des 1 et des 0. Et donc, tout démarre avec un seul 1 et un seul 0 dont la présence simultanée est nécessairement paradoxale, puisque, à ce stade, aucune logique n'a encore formalisé quoi que ce soit.

Il faut bien cependant reconnaître que les traits de caractère des individus sont corrélés , au moins relativement, avec la période de gestation.
Oui, c'est ce que je dis : une connaissance empirique et subjective peut devenir statistiquement objective. C'est d'ailleurs comme cela que la médecine s'est développée et a progressé.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Adragante le Mar 4 Nov 2008 - 19:49

Code:
 Ilibade dit : Non, pas les saisons, mais l'idée que tout phénomène de notre univers est nécessairement lié à tous les autres phénomènes.
Le soleil, la lune soit quand même les saisons et plus précisément toute les nuances en une saison. En magie des campagnes avant l’astrologie il était entendu qu’un enfant né en hiver n’avait pas la meme disposition qu’un enfant d’été et cela paraît logique .
La saison pour nous est la synthèse des phénomènes plus grands ou je ne comprends pas pourquoi vous dites "pas les saisons".

Adragante
Jeune Padawan

Nombre de messages : 96
Identité métaphysique : de la nature
Humeur : exécrable
Date d'inscription : 10/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Ilibade le Mer 5 Nov 2008 - 10:59

Je ne faisais que répondre à cette question

les saisons pourraient-elles fournir une explication?

Les saisons ou l'astrologie n'expliquent rien. Elles peuvent permettre un certain nombre de constats, qui, pris statistiquement, vont avoir un rôle de repères et de données typologiques. L'explication, par contre, c'est que tous les phénomènes sont interdépendants. Cela signifie que si je modifie localement une petite zone A, alors se modifie aussi toutes les autres zones de l'univers Non-A.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Geveil le Mer 5 Nov 2008 - 18:57

Ilibade a écrit:L'explication, par contre, c'est que tous les phénomènes sont interdépendants. Cela signifie que si je modifie localement une petite zone A, alors se modifie aussi toutes les autres zones de l'univers Non-A.
Cela paraît mathématiquement évident.
Les mathématiciens d'ailleurs considèrent des ensembles qu'ils appellent des univers. Un ensemble est constitué d'éléments, par définition. Un ensemble peut contenir une infinité d'éléments, l'ensemble des nombres réels, par exemple, un autre ensemble peut contenir un nombre fini d'éléments, une ville, par exemple, etc, ou 1 seul élément; on le nomme alors singleton. Par extrapolation, on peut très bien imaginer un ensemble qui ne contienne aucun élément, on l'appelle alors ensemble vide.
Alors soit un univers U, dont on peut faire par la pensée une partition, c'est-à-dire, le diviser en parties. Si l'on considère une partie A de cet ensemble, on nomme tout les reste complémentaire de A par rapport à U qu'on peut nommer non-A.
U peut être une surface, par exemple, c'est-à-dire un ensemble continu de points. Dans ce cas, comme le dit Ilibade, si je modifie A, non-A s'en trouve aussi modifié, à cause de la continuité.
Mais appliquer cette idée à notre univers me paraît risqué, c'est supposer que notre univers est continu.
Or il ne l'est pas, puisque l'énergie qui intuitivement nous paraît continue ne s'échange que par quanta. La durée aussi nous paraît continue, or il existe un quantum de temps de l'ordre de 10 puissance -44 sec. Or, on sait que l'énergie d'un rayonnement électromagnétique par exemple ( Nos ondes radio et TV) diminue en fonction inverse du carré de la distance. Si elle était continue, elle pourrait se propager jusqu'aux confins de l'univers, et même au delà malgré cet affaiblissement. Mais elle est discontinue et à une certaine distance, elle ne vaut plus qu'un quantum et passé cette distance, elle ne vaut plus rien. C.Q.F.D.

Si maintenant on considère les choses d'un point de vue métaphysique, nous constatons que nous sommes séparés les uns des autres, en ce nous ne participons pas de la vie d'autrui.
Cette division a été voulue par l'Être/non-Être dont parle Ilibade dans une autre discussion, voulue ou pas d'ailleurs peu importe, elle est nécessaire à la vie. Mais il s'agit d'une "pensée de séparation" car en vérité, il n'y a ni espace ni temps ( Cf. la relativité ). Tout est réuni dans rien, mystère des mystères. Mais cela pourrait expliquer la télépathie et les prémonitions.
Il reste ensuite, bien sûr à entrer dans le détail pour ces explications, mais comme en sciences, cela suppose des années d'études. Ilibade a derrière lui ces années d'études puisqu'il a suivi des études de physiques théorique et travaille sur les textes sacrés depuis des décennies. Lui seul sur ce forum est habilité à nous initier, mais le peut-il dans un espace aussi restreint? Il peut tout juste donner aux jeunots de ce forum l'envie d'aller plus loin.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Invité le Mer 5 Nov 2008 - 19:42

Je rejoins le propos de Gereve sur le fait qu'Ilibade, de par sa grande maîtrise du sujet, mériterait d'exposer ses thèses avec plus de retentissement.

Pour autant, je juge périlleux qu'on dise que tout, informationnellement parlant, se ramène à des 0 et des 1.

Admettons que ce soit le cas de notre univers... d'accord, et ensuite ? Je vous fais le pari, - pari qui n'est pas très risqué d'ailleurs puisque personne ici ne serait en mesure d'infirmer mon assertion -, qu'il existe d'autres univers que le nôtre, où les lois de la matière... ou de la géométrie... ou de la conscience... ou de la sexualité... ou de la biologie... ou de la logique... sont différentes du tout au tout !

Cela dit, s'il y a dans la salle quelqu'un capable de prouver ce que je me permets d'avancer de manière aussi "intuitive"... je ne sais pas, un chaman qui voyage dans les dimensions lors de ses transes ? ... hé bien, salut à lui/elle !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Wooden Ali le Mer 5 Nov 2008 - 20:07

Tu es très primesautier depuis ton retour, Gereve.
Ce n'est pourtant pas gentil de se moquer de son petit camarade, se nomme-t-il Ilibade. Ta parodie de son style et ton ironie obséquieuse sont à la limite de la politesse.
Et puis, pourquoi cet absence d'effort pour la rendre incompréhensible ? Pas assez reposé ? Besoin d'une petite mise en jambes ?

Wooden Ali
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 284
Identité métaphysique : sans
Humeur : ça va mieux !
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Geveil le Jeu 6 Nov 2008 - 7:23

Wooden,
Si j'étais plus jeune, beaucoup plus jeune, encore étudiant ou chercheur en psychosociologie, je trouverais dans ce forum et dans tous les autres d'ailleurs une mine inépuisable de matière pour travailler sur l'incommunicabilité. Un joyau de cette mine est celui que tu viens de nous offrir, car dans mon message, il n'y avait aucune intention d'ironie ou d'occultisme. Tu fais donc ce que dans une autre discussion, je nomme projection.

Peut-être parles-tu de la deuxième partie du message, dite métaphysique, mais n'as tu pas compris la première partie sur la discontinuité de l'univers? Elle me semble pourtant très claire, pour ceux qui veulent bien faire l'effort de la comprendre.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Geveil le Jeu 6 Nov 2008 - 7:30

Tiens !? Salut Escape, ça faisait longtemps......

Je viens de lire dans S&V qu'un physicien a relevé l'apparition dans les équations, de deux ordres de grandeur: 10*122 et 10*40 qui expliqueraient l'existence de notre univers. C'est tout ce que j'en ai compris, mais j'en déduis qu'il ne peut exister d'autre univers.

Ceci dit, revenons au paranormal:
1 - Y crois tu?
2- Si oui, as-tu des amorces d'explication ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Wooden Ali le Jeu 6 Nov 2008 - 9:22

Tu as parfaitement raison, Gereve : je craignais tellement que ton post soit sérieux que j'ai voulu conjurer le sort en faisant comme si...
J'imagine maintenant sans peine des joutes titanesques entre toi, Ilibade, Claude de Bortoli...L'influence de la 23ème dimension et de la constante de Planck dans la pratique quotidienne des chamans samoyèdes n'a qu'à bien se tenir !
Une rubrique "New Age Revival" manquait vraiment à ce forum. Merci de l'introduire aussi brillamment.

Wooden Ali
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 284
Identité métaphysique : sans
Humeur : ça va mieux !
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Ronsard le Jeu 6 Nov 2008 - 11:13

Escape :
Cela dit, s'il y a dans la salle quelqu'un capable de prouver ce que je me permets d'avancer de manière aussi "intuitive"... je ne sais pas, un chaman qui voyage dans les dimensions lors de ses transes ? ... hé bien, salut à lui/elle !

Regarde ce sujet je crois que tu peux y réfléchir une réponse

http://www.forum-metaphysique.com/science-f24/les-univers-adjacents-t1881.htm

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par p1rlou1t le Jeu 6 Nov 2008 - 11:53

gereve a écrit:
Ilibade a écrit:
Les mathématiciens d'ailleurs considèrent des ensembles qu'ils appellent des univers. Un ensemble est constitué d'éléments, par définition. Un ensemble peut contenir une infinité d'éléments, l'ensemble des nombres réels, par exemple
J'ai toujours pas compris cette histoire d'ensembles infinis, imaginer une infinité de vaches dans un enclos dépasse mon entendement.
Mais étant donné le fait que des professeurs de mathématiques se permettent de faire rater leurs études à des élèves sous prétexte qu'ils ne répondent pas correctement aux questions posées en partant de cette notion d'ensemble infini, je suppose qu'il 'y a un fond de vérité, mais lequel?
Sérieusement, c'est une croyance ou un dogme ce truc d'ensembles infinis, non?
Et tout aussi sérieusement, ça a une utilité?

p1rlou1t
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 676
Age : 45
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Invité le Jeu 6 Nov 2008 - 17:28

p1rlou1t a écrit:J'ai toujours pas compris cette histoire d'ensembles infinis, imaginer une infinité de vaches dans un enclos dépasse mon entendement.

Une infinité de vaches dans un enclos, c'est beaucoup demander. Mais une infinité de points sur une ligne, cela se conçoit bien, non ?

Ou bien, considérez l'ensemble des nombres entiers : 1, 2, 3, 4, 5, etc. Il est évident que cet ensemble est infini, car jamais vous ne l'épuiserez.

En mathématiques un ensemble est infini aussitôt qu'on peut le mettre en correspondance un-pour-un avec une de ses parties. Par exemple, les nombres pairs sont 2, 4, 6, 8, 10, etc., c'est une partie des nombres entiers (la moitié des nombres entiers, en fait),

cependant cette moitié est << aussi nombreuse >> que les nombres entiers tout court, car on peut apparier un-pour-un CHAQUE nombre entier et CHAQUE nombre pair :

1 <--> 2
2 <--> 4
3 <--> 6
4 <--> 8
5 <--> 10
6 <--> 12
nombre entier <--> nombre pair
etc.

Il y a donc << autant >> de nombres pairs que de nombres entiers, autrement dit une partie de l'ensemble est aussi nombreuse que le tout, ce qui est une manière de dire que l'ensemble des nombres entiers est INFINI.

---

Wooden Ali : je vous répondrai ultérieurement sur le "New Age". Je vois ce que vous voulez dire mais il me semble que votre attitude est un peu maximaliste en ceci qu'en jetant l'eau du bain (les théories évidemment farfelues), vous risquez aussi de jeter le bébé avec (les théories d'apparence farfelues mais en fait profondes et novatrices).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par p1rlou1t le Ven 7 Nov 2008 - 19:05

Escape a écrit:
p1rlou1t a écrit:J'ai toujours pas compris cette histoire d'ensembles infinis, imaginer une infinité de vaches dans un enclos dépasse mon entendement.

Une infinité de vaches dans un enclos, c'est beaucoup demander.
Ah bon, pourquoi?
Les mathématiques ne doivent donc pas être confrontées à la réalité?
Au nom de quoi?
Si c'est vrai, cela voudrait donc dire que certains professeurs de mathématiques enseignent quelque chose de complètement imaginaire, mais alors quelle est la différence avec l'enseignement d'un dogme ou d'une croyance?

Mais une infinité de points sur une ligne, cela se conçoit bien, non ?
Pas vraiment.

Ou bien, considérez l'ensemble des nombres entiers : 1, 2, 3, 4, 5, etc. Il est évident que cet ensemble est infini, car jamais vous ne l'épuiserez.
Je ne dis pas que c'est faux, mais je me demande sur quels éléments on peut se baser pour faire une telle affirmation?
Un ensemble étant constitué d'éléments qui forment un tout, comment arrive-t-on à l'affirmation qu'un ensemble puisse être infini?

En mathématiques un ensemble est infini aussitôt qu'on peut le mettre en correspondance un-pour-un avec une de ses parties. Par exemple, les nombres pairs sont 2, 4, 6, 8, 10, etc., c'est une partie des nombres entiers (la moitié des nombres entiers, en fait),

cependant cette moitié est << aussi nombreuse >> que les nombres entiers tout court, car on peut apparier un-pour-un CHAQUE nombre entier et CHAQUE nombre pair :

1 <--> 2
2 <--> 4
3 <--> 6
4 <--> 8
5 <--> 10
6 <--> 12
nombre entier <--> nombre pair
etc.

Il y a donc << autant >> de nombres pairs que de nombres entiers, autrement dit une partie de l'ensemble est aussi nombreuse que le tout, ce qui est une manière de dire que l'ensemble des nombres entiers est INFINI.
Ce qui revient à dire qu'un nombre est égal à un autre nombre dans la théorie des ensembles infinis, rien de plus rien de moins.

Admettons que l'ensemble des nombres est infini.
Dans ce cas, quels sont les critères qui me permettent de comparer cet ensemble à un autre ensemble admis aussi comme infini?

Ceci dit, je te remercie d'avoir répondu, tu sembles bien plus généreux et honnête que les grands pontes qui prétendent détenir un savoir supérieur mais qui se rebiffent quand les questions les dérangent.
Mais tout le monde sait qu'il est bien plus facile de se targuer de détenir une vérité en utilisant un langage inaccessible et en profitant de sa position sociale plutôt que d'argumenter de façon honnête.

Mais si c'est pour que les mathématiciens croyants se comprennent entre eux, alors bien entendu tout est justifié, il leur suffira de dire qu'une infinité de salsifis est égale à une infinité de carottes avec des mots compliqués pour que cela soit reconnu, voire même enseigné.

p1rlou1t
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 676
Age : 45
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Wooden Ali le Ven 7 Nov 2008 - 20:26

Les mathématiques ne doivent donc pas être confrontées à la réalité?
Au nom de quoi?

Il me semble, P1rlou1t, qu'en effet les mathématiques n'ont pas à être confronté à la réalité.
Les maths ne sont que la déclinaison logique d'un ensemble d'axiomes qui sont des propositions arbitraires. Ces axiomes peuvent avoir un rapport avec la réalité mais ce n'est pas du tout obligatoire.
La confrontation avec le réel est une exigence de la Science, pas des Maths.
La confusion vient peut-être que des maths partant d'axiomes complètement déconnectés du réel n'intéresseraient qu'un tout petit nombre de personnes. Et comme les mathématiciens doivent manger (quoiqu'avec certains d'entre eux, je me le demande !) ils partent souvent d'une axiomatique ayant des racines dans le réel. Le fruit de leur travail a ainsi plus de chance d'intéresser les physiciens et leur permettre de survivre.

Wooden Ali
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 284
Identité métaphysique : sans
Humeur : ça va mieux !
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Invité le Sam 8 Nov 2008 - 1:24

P1rlou1t, j'ai bien cru remarquer que vous étiez un athée militant fort du soutien (très rationaliste) de la science.

Ca ne me pose aucun problème, par contre ce que je trouve franchement surprenant, c'est votre attitude à l'égard des mathématiques ??

Que serait la science (la physique par exemple) sans la rigueur des mathématiques et leurs notions claires et distinctes tel que l'ensemble, le point, l'infini ??

Je trouve très surprenant que vous puissiez avoir foi en Galilée ou en Darwin, tout en n'accordant aucun crédit à Euclide ni à Cantor... M'expliquerez-vous ce mystère ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Wooden Ali le Sam 8 Nov 2008 - 9:55

Escape a écrit :
P1rlou1t, j'ai bien cru remarquer que vous étiez un athée militant fort du soutien (très rationaliste) de la science.
Je m'immisce dans votre dialogue pour y mettre mon grain de sel. Il me semble que P1rlou1t est plutôt un athée convaincu que militant. Argumenter avec force ne fait de personne un militant ou un prosélyte. Me trompé-je ?

Ce n'est pas la Science qui soutient les non croyants : c'est le contraire.
D'accord, la Science ne serait pas grand'chose sans la mesure et les Mathématiques qui lui fournissent des modules préfabriqués.
Je trouve très surprenant que vous puissiez avoir foi en Galilée ou en Darwin, tout en n'accordant aucun crédit à Euclide ni à Cantor... M'expliquerez-vous ce mystère ?
Formulation étrange : un scientifique n'a pas à "croire" à Einstein, Galilée, la Relativité... Les théories scientifiques se construisent, se critiquent, se font détruire ou s'améliorent. Rien d'autre. L'épreuve des faits auxquels elles sont soumises les dispense d'être "crues".
Est-ce l'habitude de croire qui fait qu'on pense que tout y est soumis ?
Est-ce que tout système, disons d'acquisition de connaissances, un peu vaste doit être calqué sur celui des religions avec ses grands-prêtres, ses dogmes, ses croyances, ses rites, ses adeptes...?
Si les croyants pensent que oui, c'est qu'ils sont plus à l'aise sur ce terrain qui leur est familier. Ils en connaissent mieux les contradictions, trucs et chausses-trappes. Ils se donnent le choix des armes en quelque sorte.
Bien sûr, le monde scientifique est suffisamment vaste pour qu'on trouve des exemples qui donnent un peu d'eau au moulin des partisans de Science=Religion (comme on doit, en cherchant bien trouver des croyants atteints de rationalité). Baser son discours sur l'exceptionnel ne lui donne cependant pas beaucoup de poids.

Wooden Ali
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 284
Identité métaphysique : sans
Humeur : ça va mieux !
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Ilibade le Sam 8 Nov 2008 - 13:33

Baser son discours sur l'exceptionnel ne lui donne cependant pas beaucoup de poids.
Sauf quand l'exception sert de règle universelle, cher Wooden Ali. J'aime beaucoup votre nouvel avatar, bien plus ressemblant que l'ancien !

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Invité le Sam 8 Nov 2008 - 14:58

N'allons pas dans cette direction.

On dit bien "ajouter foi à un témoignage" ou "porter du crédit à une théorie"... sans pour autant entendre la "foi" en question au sens religieux !

La question, c'est : n'est-il pas surprenant que P1rlou1t (et j'aimerais que ce soit lui qui réponde, et pas quelqu'un d'autre à sa place) "porte du crédit" à des scientifiques comme Galilée et Darwin, mais pas à des mathématiciens comme Euclide ou Cantor ??

Mathématiciens qui sont aussi des scientifiques, d'ailleurs. Chose d'autant plus surprenante que Galilée et Darwin n'auraient rien pu faire sans Euclide... eux n'hésitaient pas à lui rendre hommage...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Science et paranormal

Message par Wooden Ali le Sam 8 Nov 2008 - 18:10

J'aime beaucoup votre nouvel avatar, bien plus ressemblant que l'ancien !
C'est bien pour ça que je l'ai changé !
Vous me battez cependant sur ce point : le vôtre est en parfait accord avec ce que vous dites.

Wooden Ali
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 284
Identité métaphysique : sans
Humeur : ça va mieux !
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum