DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par mario le Mar 26 Aoû 2008 - 9:47

bernard1933 a écrit:Mario, j'admire tes convictions, mais, si j'étais inquisiteur, je te condamnerais comme hérétique! Rassure-toi, je ne le suis pas et je suis doux comme mon épagneul! L'Eglise condamne la masturbation, c'est un péché mortel ( art 2352 du catéchisme). Si tu "cannes" pendant que..., c'est l'enfer tout droit! Quant à l'amour sans la bénédiction du curé, c'est de la fornication, même jugement, même motif! Au Vatican, on ne rigole pas avec ces choses! Mais pourquoi se priver de bonnes choses. " Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras"!

Eh éh !!!!!!!! A moins que ce ne soit mon ami Bernard qui soit hérétique.

Il ne suffit pas d'avoir le Catéchisme sous son coude pour comprendre les dièzes et les bémols de la prose juridico-ecclésiastique.

Va interroger n'importe quel curé de paroisse en lui expliquant que tu commets ce péché régulièrement ! Aucun ne te parlera de péché mortel ni d'enfer !!!

Je cite le paragraphe 2352 :
2352 ......................" Dans la ligne d’une tradition constante, tant le magistère de l’Église que le sens moral des fidèles ont affirmé sans hésitation que la masturbation est un acte intrinsèquement et gravement désordonné ". Quel qu’en soit le motif, l’usage délibéré de la faculté sexuelle en dehors des rapports conjugaux normaux en contredit la finalité ". La jouissance sexuelle y est recherchée en dehors de " la relation sexuelle requise par l’ordre moral, celle qui réalise, dans le contexte d’un amour vrai, le sens intégral de la donation mutuelle et de la procréation humaine " (CDF, décl. " Persona humana " 9).


Je lis le mot "désordre", je lis le mot "grave". Je ne lis ni le mot "mortel", ni le mot "enfer".///

Quant à l'amour sans la bénédiction religieuse, malgré ce que tu en penses, tu auras implicitement "la bénédiction" du curé à condition qu'il s'agisse d'un amour fidèle et avec la volonté de la fidélité dans le futur proche et lointain. J'ai bien dit LA VOLONTE...

Et demande aux jeunes couples qui vivent en dehors du mariage, la plupart veulent et vivent cette fidélité !

J'ai la chance, contrairement à toi, de fréquenter des curés et des curés au pluriel !!! Beaucoup sont vraiment étonnants! (j'ai bien été obligé de les fréquenter, pour m'instruire dans le Catholicisme .....)

Comme quoi, cher Bernard .............................. lol !!!


Cordialement.
avatar
mario
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1740
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tolérance amicale
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par bernard1933 le Mar 26 Aoû 2008 - 10:49

Mario,
Qu'est-ce-qu'un péché mortel? C'est une "infraction grave à la loi de Dieu"
( art.1855 ). Quelle est la différence entre un "acte intrinsèquement et gravement désordonné" et "une infraction grave à la loi de Dieu"
Pour qu'un péché soit mortel, il faut trois conditions ( art.1857 ):
" Est péché mortel tout péché qui a pour objet une matière grave, et qui est commis en pleine conscience et de propos délibéré."
Je te laisse le soin de conclure... Personnellement, je ne condamne rien ni personne, car ce n'est jamais mal de se faire du bien!
D'accord avec toi pour l'amour avant le mariage! Il vaut mieux une période d'essai, c'est plus prudent, crois ma vieille expérience. Il n'empêche que l'Eglise l'interdit. Je ne vise pas les curés! S'ils appliquaient la loi, ils n'auraient plus dans leurs églises que des retraitées pleines d'arthrose!. Le problème, ce n'est pas la tolérance
de certains prêtres, c'est la rigidité et le sectarisme du Chef suprême
et de son état-major!
Amicalement!
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par Magnus le Mar 26 Aoû 2008 - 14:50

Ah ! "les dièzes et les bémols de la prose juridico-ecclésiastique."... .
J'avais un ami psy qui amait à dire :
- 9O% des hommes (chrétiens ou non) avouent qu'ils se masturbent, et les 10% qui restent sont des menteurs.
Où donc est réellement "la contradiction dans la finalité" ?
Est-ce que "ça" empêche la donation mutuelle et la procréation humaine ?
Si ça empêchaît la procréation humaine, il y a belle lurette que notre planète serait vide.
Oh bien sûr je ne maîtrise pas l'art des finesses romaines pour parler de cela, mais bon, allez, pourquoi consacrer six lignes, au moins, pour une "chose" aussi naturelle et banale ?
Je n'arriverai décidément jamais à comprendre pourquoi les gens décident de codifier la sexualité des autres.
L'éditeur Eric Losfeld, interrogé sur la définition de la pornographie, avait répondu :
- La pornographie, c'est l'érotisme des autres."
Traduction : c'est ce que n'acceptant pas pour soi, on refuse aux autres.
Bon, j'arrête ici, car je suis plus ou moins hors-sujet, je pense.
Mais comme je n'ai pas envie d'ouvrir un thread rien que pour ce bête détail... .
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24030
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par _Spin le Mar 26 Aoû 2008 - 16:00

Bonjour,

Magnus a écrit:
Ah ! "les dièzes et les bémols de la prose juridico-ecclésiastique."... .
J'avais un ami psy qui amait à dire :
- 9O% des hommes (chrétiens ou non) avouent qu'ils se masturbent, et les 10% qui restent sont des menteurs. .
On dévie du sujet, là :D

Cela dit, il y a un aspect qu'on oublie souvent (surtout si on n'est pas concerné) : quand on est circoncis, c'est un peu moins évident...

Par ailleurs, autant rappeler que dans la Genèse Onan n'est pas tué par Dieu pour masturbation, comme on le croit souvent à cause du terme "onanisme" fort mal choisi, mais pour pour coitus interruptus non sollicité par sa partenaire Tamar, veuve du frère d'Onan. Enfin, elle voulait le coitus parce qu'elle voulait un enfant (ce n'est pas un viol comme pour son homonyme fille de David, violée par son frère Amnon, ben oui, c'est ça aussi, la Bible ! :humhum: ), mais pas interruptus pour exactement la même raison. Et Onan s'est dégagé au moment suprême pour tout lâcher par terre, par jalousie parce que l'enfant aurait été censé être de son défunt frère. J'espère qu'on a suivi.

Bref, n'en déplaise à Magnus il y a de quoi ouvrir un fil spécial ! :shock:

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par dan 26 le Mar 26 Aoû 2008 - 17:35

mario a écrit:
Eh éh !!!!!!!! A moins que ce ne soit mon ami Bernard qui soit hérétique.

Il ne suffit pas d'avoir le Catéchisme sous son coude pour comprendre les dièzes et les bémols de la prose juridico-ecclésiastique.

Va interroger n'importe quel curé de paroisse en lui expliquant que tu commets ce péché régulièrement ! Aucun ne te parlera de péché mortel ni d'enfer !!!

Je cite le paragraphe 2352 :
2352 ......................" Dans la ligne d’une tradition constante, tant le magistère de l’Église que le sens moral des fidèles ont affirmé sans hésitation que la masturbation est un acte intrinsèquement et gravement désordonné ". Quel qu’en soit le motif, l’usage délibéré de la faculté sexuelle en dehors des rapports conjugaux normaux en contredit la finalité ". La jouissance sexuelle y est recherchée en dehors de " la relation sexuelle requise par l’ordre moral, celle qui réalise, dans le contexte d’un amour vrai, le sens intégral de la donation mutuelle et de la procréation humaine " (CDF, décl. " Persona humana " 9).


Je lis le mot "désordre", je lis le mot "grave". Je ne lis ni le mot "mortel", ni le mot "enfer".///

Quant à l'amour sans la bénédiction religieuse, malgré ce que tu en penses, tu auras implicitement "la bénédiction" du curé à condition qu'il s'agisse d'un amour fidèle et avec la volonté de la fidélité dans le futur proche et lointain. J'ai bien dit LA VOLONTE...

Et demande aux jeunes couples qui vivent en dehors du mariage, la plupart veulent et vivent cette fidélité !

J'ai la chance, contrairement à toi, de fréquenter des curés et des curés au pluriel !!! Beaucoup sont vraiment étonnants! (j'ai bien été obligé de les fréquenter, pour m'instruire dans le Catholicisme .....)

Comme quoi, cher Bernard .............................. lol !!!


Cordialement.
Mais que va faire la religion dans la culote des croyants? Vous ne pensez pas que c'est aller un peu trop loin dans ses prérogatives . Quelle se limite à réparer, les ames ou esprits qui en on besoin, et quelle arrette de s'occuper de ce qui ne la regarde absolument pas!! Avez vous lu "Le célibat polygamique dans le Clergé " par Las Vargnas un ancien religieux. Edifiant!! ?

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par Magnus le Mar 26 Aoû 2008 - 17:51

C'est exactement ce que j'ai voulu dire, Dan :

que vient faire la religion dans la culotte des croyants... ?
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24030
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par mario le Mar 26 Aoû 2008 - 18:19

Spin a écrit:Bonjour,

On dévie du sujet, là :D

Par ailleurs, autant rappeler que dans la Genèse Onan n'est pas tué par Dieu pour masturbation, comme on le croit souvent à cause du terme "onanisme" fort mal choisi, mais pour pour coitus interruptus non sollicité par sa partenaire Tamar, veuve du frère d'Onan. Enfin, elle voulait le coitus parce qu'elle voulait un enfant (ce n'est pas un viol comme pour son homonyme fille de David, violée par son frère Amnon, ben oui, c'est ça aussi, la Bible ! :humhum: ), mais pas interruptus pour exactement la même raison. Et Onan s'est dégagé au moment suprême pour tout lâcher par terre, par jalousie parce que l'enfant aurait été censé être de son défunt frère. J'espère qu'on a suivi.

à+


Tout à fait suivi. Merci, Spin, pour ces exemples.... qui montrent que la faute est dans le manque d'amour. POINT.


Cordialement.
avatar
mario
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1740
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tolérance amicale
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par mario le Mar 26 Aoû 2008 - 18:29

bernard1933 a écrit:Mario,
Qu'est-ce-qu'un péché mortel? C'est une "infraction grave à la loi de Dieu"
( art.1855 ). Quelle est la différence entre un "acte intrinsèquement et gravement désordonné" et "une infraction grave à la loi de Dieu"
Pour qu'un péché soit mortel, il faut trois conditions ( art.1857 ):
" Est péché mortel tout péché qui a pour objet une matière grave, et qui est commis en pleine conscience et de propos délibéré."
Je te laisse le soin de conclure... Amicalement!

Je vais conchure, Bernard, avec la suite du paragraphe que tu as omis de citer :

1858 La matière grave est précisée par les Dix commandements selon la réponse de Jésus au jeune homme riche : " Ne tue pas, ne commets pas d’adultère, ne vole pas, ne porte pas de faux témoignage, ne fais pas de tort, honore ton père et ta mère " (Mc 10, 18). La gravité des péchés est plus ou moins grande : un meurtre est plus grave qu’un vol. La qualité des personnes lésées entre aussi en ligne de compte : la violence exercée contre les parents est de soi plus grave qu’envers un étranger.

On est bien loin ici de l'inévitable masturbation adolescente ....

Cordialement, cher Bernard .
avatar
mario
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1740
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tolérance amicale
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par dan 26 le Mar 26 Aoû 2008 - 18:54

[quote="mario"][quote="Spin"]

Tout à fait suivi. Merci, Spin, pour ces exemples.... qui montrent que la faute est dans le manque d'amour. POINT.
Et le plaisir dans tout cela !! Pourquoi au non de la religion on devrait se priver d'une fonction de l'homme (et de la femme he he!!!) que Dieu nous a donner!!! (d'apres les croyants bien sur!!).

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par Magnus le Mar 26 Aoû 2008 - 23:37

dan 26 a écrit:

Et le plaisir dans tout cela !! Pourquoi au non de la religion on devrait se priver d'une fonction de l'homme (et de la femme he he!!!) que Dieu nous a donner!!! (d'apres les croyants bien sur!!).

Toute l'histoire de l'Eglise, de ses origines à nos jours, montre clairement son mépris du plaisir.
(Désolé d'être aussi franc et direct, Mario.)
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24030
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par dan 26 le Mar 26 Aoû 2008 - 23:54

Magnus a écrit:
dan 26 a écrit:

Et le plaisir dans tout cela !! Pourquoi au non de la religion on devrait se priver d'une fonction de l'homme (et de la femme he he!!!) que Dieu nous a donner!!! (d'apres les croyants bien sur!!).

Toute l'histoire de l'Eglise, de ses origines à nos jours, montre clairement son mépris du plaisir.
(Désolé d'être aussi franc et direct, Mario.)
Il faut savoir regarder les choses en face!!

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par mario le Mer 27 Aoû 2008 - 8:54

Magnus a écrit:
dan 26 a écrit:

Et le plaisir dans tout cela !! Pourquoi au non de la religion on devrait se priver d'une fonction de l'homme (et de la femme he he!!!) que Dieu nous a donner!!! (d'apres les croyants bien sur!!).

Toute l'histoire de l'Eglise, de ses origines à nos jours, montre clairement son mépris du plaisir.
(Désolé d'être aussi franc et direct, Mario.)

La franchise est une qualité, cher Magnus !

Et le plaisir est un don de Dieu, selon la Bible :

Deutéronome chapitre 30 verset 9
"L’Éternel, ton Dieu, te comblera de biens en faisant prospérer tout le travail de tes mains, le fruit de tes entrailles, le fruit de tes troupeaux et le fruit de ton sol ; car l’Éternel prendra de nouveau plaisir à ton bonheur, comme il prenait plaisir à celui de tes pères."

Michée 7:18-
"Quel est le dieu comme toi, qui enlève la faute, qui pardonne le crime, qui n'exaspère pas pour toujours sa colère, mais qui prend plaisir à faire grâce ?"

Cantique des cantiques :
"Qu'il me baise des baisers de sa bouche, car ses caresses sont meilleures que du vin... que sa main gauche (de mon bien-aimé) soit sous ma tête et que sa droite m'embrasse (ou m'enlace, me caresse)... "


Dieu a cré le plaisir pour le plaisir de sa créature.

Ceci dit, la modération aimerait que l'on revienne au sujet. "Religions et sexualité" pourrait faire l'objet d'un autre fil . Merci !
avatar
mario
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1740
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tolérance amicale
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par Magnus le Mer 27 Aoû 2008 - 13:37

Ok Mario.
Un nouveau thread "Religions et Sexualité" sur Général Libre.

Lien ;
http://www.forum-metaphysique.com/general-libre-f26/religions-et-sexualite-t1571.htm
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24030
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par mario le Jeu 28 Aoû 2008 - 10:10

Magnus a écrit:Ok Mario.
Un nouveau thread "Religions et Sexualité" sur Général Libre.

Lien ;
http://www.forum-metaphysique.com/general-libre-f26/religions-et-sexualite-t1571.htm


Merci, Magnus ! Je viens d'y aller .
avatar
mario
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1740
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tolérance amicale
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par Magnus le Jeu 28 Aoû 2008 - 15:18

Merci de ta participation, Mario. (même si nous sommes en désaccord) Wink
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24030
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par Abdallah le Ven 29 Aoû 2008 - 3:49

Juste une petite question à Abdallah, avais tu dans ton environnement proche des musulmans pratiquants ? . Comment t'est venu ce besoin de lire le Coran ? qui te l'a expliqué?

En fait ça fait trois petites questions, donc trois petites réponses:

Non je n'avais aucun musulman dans mon environnement proche. Même le premier qui m'a parlé de l'islam n'était pas pratiquant. J'ai commencé à pratiquer avant de fréquenter des pratiquants.

A partir du moment où j'ai commencé j'ai plus su m'arrêter.

Les rencontres au fur et à mesure, des lectures personnelles et ma matière grise...

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par mario le Ven 29 Aoû 2008 - 9:49

Abdallah a écrit:
Juste une petite question à Abdallah, avais tu dans ton environnement proche des musulmans pratiquants ? . Comment t'est venu ce besoin de lire le Coran ? qui te l'a expliqué?

En fait ça fait trois petites questions, donc trois petites réponses:

Non je n'avais aucun musulman dans mon environnement proche. Même le premier qui m'a parlé de l'islam n'était pas pratiquant. J'ai commencé à pratiquer avant de fréquenter des pratiquants.

A partir du moment où j'ai commencé j'ai plus su m'arrêter.

Les rencontres au fur et à mesure, des lectures personnelles et ma matière grise...

Autre petite question de plus en plus indiscrète, cherAbdallah.

Avant, quelles étaient tes convictions :

-éducation chrétienne avec catéchisme , puis perte de la foi en Jésus ;

-éducation chrétienne avec catéchisme, puis perte de la foi en Jésus et en Dieu ;

-baptisé , mais sans éducation chrétienne ; devenu déiste, puis Musulman ;

- croyances de tes parents ?



Cordialement.
avatar
mario
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1740
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tolérance amicale
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par _Spin le Ven 29 Aoû 2008 - 9:53

Bonjour,

Abdallah a écrit:Ce genre de choses dépend des gens à mon avis. J'ai entendu l'histoire d'unn héroïnomane qui est entré dans une église... "Seigneur si tu existes libère moi de mon mal a-t-il dit".
Au passage, c'est peut-être intéressant de faire un parallèle entre religion et drogue, ça vaudrait peut-être un fil à part.

Lors de ma fréquentation de la Sokka Gakkai, j'ai entendu plusieurs récits analogues. Le plus sidérant était celui d'un héroïnomane à qui on prêchait donc ce bouddhisme particulier, en lui disant que s'il pratiquait, il aurait de la chance (car le prosélytisme de la SG marche ainsi, c'est simpliste mais c'est comme ça, et quand on pratique et qu'on n'a pas de chance c'est que les démons sont jaloux et qu'il ne faut surtout pas lâcher...). Donc il s'est mis à pratiquer pour avoir sa dose et... il n'y est plus du tout arrivé, son dealer se faisait toujours pincer au mauvais moment, etc. Jusqu'au moment où il s'est rendu compte qu'il n'en avait plus besoin...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par mario le Ven 29 Aoû 2008 - 10:16

Cher Abdallah, une erreur de manipulation a supprimé ton dernier post , avec les liens de tes nouveaux topics . Peux-tu les remettre si ça t'embête pas trop !!!


Et je te posais cette question dans ma réponse, elle aussi effacée :

POUR TOI , comment vois-tu le Paradis selon le Coran, et le Paradis selon ce qu'en disent les Catholiques ( voir mon post sur le sujet )?

Cordialement.
avatar
mario
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1740
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tolérance amicale
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par Abdallah le Ven 29 Aoû 2008 - 13:52

😓
J'avais mis du temps à la faire cette réponse. tant pis!

Pour la question sur le paradis. Je crois que je peux te renvoyer avec profit à ce que dit Ilibade içi.
http://www.forum-metaphysique.com/science-f24/la-vision-du-paradis-les-incoherences-physiques-t1333.htm

Pour le paradis et l'enfer je crois que les versets cités par Omarchen sont tout à fait éloquent et je crois que nul part ailleurs que dans le Coran on ne trouveras des descriptions plus adéquate des demeures de l'au-delà. Mais je crois aussi que par ailleurs ces demeures ont quelque chose d'indicible.

Sourate al hutama (104): "wa ma adraka mal hutama" "et qu'est ce qui te donneras une idée de ce qu'est la hutama".

D'après ce que je comprend les descriptions du coran de ces au-delà donnent une idée, une approximation autant que le langage le permet de par sa nature propre.

Pour la question sur les différents défaut des gens des différentes religions:
http://www.forum-metaphysique.com/dialogue-islamo-chretien-f22/des-defauts-des-uns-et-des-autres-t1578.htm.

Pour les nom divin je te renvoie à l'aspect qui m'interesse plus particulièrement que j'ai développé un peu ici:
http://www.forum-metaphysique.com/philosophie-f46/dites-t1409.htm

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par dan 26 le Ven 29 Aoû 2008 - 18:51

Abdallah a écrit:
Juste une petite question à Abdallah, avais tu dans ton environnement proche des musulmans pratiquants ? . Comment t'est venu ce besoin de lire le Coran ? qui te l'a expliqué?

En fait ça fait trois petites questions, donc trois petites réponses:

Non je n'avais aucun musulman dans mon environnement proche. Même le premier qui m'a parlé de l'islam n'était pas pratiquant. J'ai commencé à pratiquer avant de fréquenter des pratiquants.

A partir du moment où j'ai commencé j'ai plus su m'arrêter.

Les rencontres au fur et à mesure, des lectures personnelles et ma matière grise...
Donc tu es tombé sur le Coran comme cela, par accident , personne ne t'a conseillé ce livre!!! Tu aurais pu tomber sur tintin et Milou aussi!!
Tu as compris dessuite ce livre , comment dés le départ as tu fais pour lire ? Au non de Dieu le clément, et trouver tous le long des sourates des actions qui montrent que Dieu est loin d'etre clément. Peux tu etre précis si possible. Que t'a dit ta matière grise à ce moment précis.?

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par mario le Ven 29 Aoû 2008 - 20:10

dan 26 a écrit:Donc tu es tombé sur le Coran comme cela, par accident , personne ne t'a conseillé ce livre!!! Tu aurais pu tomber sur tintin et Milou aussi!!
Tu as compris dessuite ce livre , comment dés le départ as tu fais pour lire ? Au non de Dieu le clément, et trouver tous le long des sourates des actions qui montrent que Dieu est loin d'etre clément. Peux tu etre précis si possible. Que t'a dit ta matière grise à ce moment précis.


Comme toi, Dan , cela m'étonne. Je suis devenu un fervent catholique, comme tu le sais, mais certes pas tout seul ! J'ai eu la chance de faire certaines rencontres qui.... et qui..........



Abdallah a écrit:Non je n'avais aucun musulman dans mon environnement proche. Même le premier qui m'a parlé de l'islam n'était pas pratiquant. J'ai commencé à pratiquer avant de fréquenter des pratiquants.

Oui, comment cela est-il possible. Et au moment de cette conversion à l'Islam, quelles étaient tes croyances ?

Etais-tu chrétien ? étais-tu un ancien chrétien devenu agnostique ? Quelles étaient les croyances de tes parents ?????

Est-il possible, cher Abdallah, que tu nous donnes plus de précisions ?


Abdallah a écrit:J'avais mis du temps à la faire cette réponse. tant pis!

Pout te 'consoler" je tedirais que moiaussij'avais mis du temps à y ré^po dre !!!

Bref !

Merci d'avoir mis les liens avec le sujet pour chaque lien ...

Et bonne soirée, wa s-salam `aleykoum.
avatar
mario
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1740
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tolérance amicale
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par Abdallah le Ven 29 Aoû 2008 - 23:46

Bof! C'est pas bien grave... Si tu l'as lu mon poste je ne l'aurais pas écrit pour rien (désolé pour le tien).

Donc, comme je l'ai déjà dit, j'étais et je suis encore d'un tempérament intello et mes parents sont Catholique. Enfant je croyais en Dieu puis comme je l'ai dit j'ai un peu oublié. J'y pensais pas trop en fait et cela ne faisait pas partie des problématiques qui m'intéressait vraiment plus que ça. J'étais à la fac en philo quand j'ai rencontré l'ami dont j'ai parlé plus haut qui n'étais pas pratiquant. Il m'a parlé de l'islam... J'ai lu le Coran et je fus touché, j'ai continué à lire...

Disons le, au moment de cette rencontre j'étais même à fond dans Nietzsche et je penchais pour l'athéisme. En fait, j'aimais beaucoup les différents déploiements de la pensée dans les oeuvres philosophiques. Je les lisais à la manière d'oeuvres d'art. Je voyais bien que Schopenhauer était intéressant, Kant aussi, Socrate bien sûr etc... Chacun avait une cohérence et une beauté propre. Une logique interne fascinante à examiner. Mais je ne m'attachais fermement à aucun (malgré un petit faible indéniable pour le moustachu)...

Puis:

Alif, Lam, Mim
Ceci est le Livre sur lequel il n'est aucun doute
Une guidance pour les frémissants
Qui croient à l'invisible
et élèvent la prière
et dépensent de ce que Nous leur avons attribué
Qui croient à ce qui t'a été descendu
à ce qui a été descendu avant toi
et pour qui l'au-delà est certitude
Ceux-là sont sur le chemin de leur Seigneur
Ceux-là sont ceux qui réussissent.
(Coran 2:1-5)

Mon coeur frémit alors.

J'avais trouvé la pierre de touche. Un texte à portée universelle qui reconnaissait la vérité inhérente de nombre ceux qui le précédait. Un texte qui je l'espérais me donnerais les moyens de me ranger en ce monde parmi les gens de bien.

Voilà... Mais non, au début le message est passé depuis un musulman non pratiquant (bon il faisait le ramadan... mais pas la prière). J'ai mis un certain temps à fréquenter des pratiquants. Bien sûr c'est là trois ligne pour résumer ce qu'il s'est passer en moi. Bien d'autre passage du Livre céleste m'ont touché. Mais on ne peux pas tout dire, si on espère un temps soit peu que notre poste soit lu jusqu'au bout.

Pour répondre à Dan. Il y avait et il y a encore des éléments de la tradition islamique que je ne comprend pas bien. Des passages du Coran aussi. Mais lorsqu'on étudie la philo on est constamment confronté à cette difficulté. On pige peu de ce qu'on lit et il faut du temps pour que les idées se décantent. Ca fait partie du charme de cette discipline. Alors comment savoir que l'on a affaire à un grand texte si on ne le comprend pas encore ? Je crois que là l'intuition entre en jeu.

Par exemple lire "l'Ethique" de Spinoza peut apparaître rébarbatif. Et pourtant on commence et on sent comme un souffle qui nous incite à continuer. On remarque que c'est génial avant de savoir dire pourquoi c'est génial. C'est pareil pour Kant et de nombreux autres philosophes.

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par mario le Sam 30 Aoû 2008 - 9:29

Abdallah a écrit:Bof! C'est pas bien grave... Si tu l'as lu mon poste je ne l'aurais pas écrit pour rien (désolé pour le tien).

Oui, oui, je l'ai lu, tout va bien . Par contre tu n'as pas pu lire le mien.................. T'inquiète tu ne perds rien !!!

Abdallah a écrit:Donc, comme je l'ai déjà dit, j'étais et je suis encore d'un tempérament intello et mes parents sont Catholique. Enfant je croyais en Dieu puis comme je l'ai dit j'ai un peu oublié. J'y pensais pas trop en fait et cela ne faisait pas partie des problématiques qui m'intéressait vraiment plus que ça. J'étais à la fac en philo quand j'ai rencontré l'ami dont j'ai parlé plus haut qui n'étais pas pratiquant. Il m'a parlé de l'islam... J'ai lu le Coran et je fus touché, j'ai continué à lire...

Disons le, au moment de cette rencontre j'étais même à fond dans Nietzsche et je penchais pour l'athéisme. En fait, j'aimais beaucoup les différents déploiements de la pensée dans les oeuvres philosophiques. Je les lisais à la manière d'oeuvres d'art. Je voyais bien que Schopenhauer était intéressant, Kant aussi, Socrate bien sûr etc... Chacun avait une cohérence et une beauté propre. Une logique interne fascinante à examiner. Mais je ne m'attachais fermement à aucun (malgré un petit faible indéniable pour le moustachu)...

Puis:

Alif, Lam, Mim
Ceci est le Livre sur lequel il n'est aucun doute
Une guidance pour les frémissants
Qui croient à l'invisible
et élèvent la prière
et dépensent de ce que Nous leur avons attribué
Qui croient à ce qui t'a été descendu
à ce qui a été descendu avant toi
et pour qui l'au-delà est certitude
Ceux-là sont sur le chemin de leur Seigneur
Ceux-là sont ceux qui réussissent.
(Coran 2:1-5)

Mon coeur frémit alors.

J'avais trouvé la pierre de touche. Un texte à portée universelle qui reconnaissait la vérité inhérente de nombre ceux qui le précédait. Un texte qui je l'espérais me donnerais les moyens de me ranger en ce monde parmi les gens de bien.

Voilà... Mais non, au début le message est passé depuis un musulman non pratiquant (bon il faisait le ramadan... mais pas la prière). J'ai mis un certain temps à fréquenter des pratiquants. Bien sûr c'est là trois ligne pour résumer ce qu'il s'est passer en moi. Bien d'autre passage du Livre céleste m'ont touché. Mais on ne peux pas tout dire, si on espère un temps soit peu que notre poste soit lu jusqu'au bout.

Pour répondre à Dan. Il y avait et il y a encore des éléments de la tradition islamique que je ne comprend pas bien. Des passages du Coran aussi. Mais lorsqu'on étudie la philo on est constamment confronté à cette difficulté. On pige peu de ce qu'on lit et il faut du temps pour que les idées se décantent. Ca fait partie du charme de cette discipline. Alors comment savoir que l'on a affaire à un grand texte si on ne le comprend pas encore ? Je crois que là l'intuition entre en jeu.

Par exemple lire "l'Ethique" de Spinoza peut apparaître rébarbatif. Et pourtant on commence et on sent comme un souffle qui nous incite à continuer. On remarque que c'est génial avant de savoir dire pourquoi c'est génial. C'est pareil pour Kant et de nombreux autres philosophes.

MERCI,mon frère Abdallah . Tu as été complet, sincère et franc. BRAVO .

Mais quel dommage que tu n'aies pas connu, avant le Coran, l'évangile de Jean :

Jn 1:1- Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu.
Jn 1:2- Il était au commencement avec Dieu.
Jn 1:3- Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut.
Jn 1:4- Ce qui fut en lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes.
Jn 1:5- et la lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont pas saisie.
Jn 1:6- Il y eut un homme envoyé de Dieu ; son nom était Jean.
Jn 1:7- Il vint pour témoigner, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui.
Jn 1:8- Celui-là n'était pas la lumière, mais il avait à rendre témoignage à la lumière.
Jn 1:9- Le Verbe était la lumière véritable, qui éclaire tout homme ; il venait dans le monde.
Jn 1:10- Il était dans le monde, et le monde fut par lui, et le monde ne l'a pas reconnu.
Jn 1:11- Il est venu chez lui, et les siens ne l'ont pas accueilli.
Jn 1:12- Mais à tous ceux qui l'ont accueilli, il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom,
Jn 1:13- lui qui ne fut engendré ni du sang, ni d'un vouloir de chair, ni d'un vouloir d'homme, mais de Dieu.
Jn 1:14- Et le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire qu'il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité....................etc ..............;;

Et maintenant, retour au sujet !

Cordialement.


(PS De qui est cette magnifique traduction de la sourate 2 que tu as citée ? Car elle n'est pas habituelle . Ainsi les "Craignants" (= ceux qui craignent Dieu) a été remplacé par "les Frémissants"....etc ... Evidemment, ça change l'ambiance de la sourate !!! )
avatar
mario
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1740
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tolérance amicale
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: DU SEUIL DE LA MORT A LA VIE ETERNELLE

Message par Abdallah le Sam 30 Aoû 2008 - 22:35

La traduction est de moi. Une synthèse d'un certain nombre de traduction que j'ai pu lire. Le terme "frémissant" est de Chouraqui.

A ce que je comprend, cela correspond a un sentiment de révérence. C'est un peu de la peur... Mais pas que de la peur comme quand on se trouverait seul face à face devant un tigre par exemple. Non c'est plutot un sentiment d'admiration.

Pour donner un exemple, c'est cette crainte que l'on éprouve lorsqu'on est amateur d'un domaine quelconque et que l'on va s'exprimer sur ce domaine devant un professionnel. Cette peur de dire ou de faire une bétise. Mais en même temps elle nous aide faire de notre mieux.

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum