Pollution, science et religion

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Pollution, science et religion

Message par Adragante le Ven 15 Aoû 2008 - 16:11

Personne ne peut plus nier aujourd’hui l’ampleur dramatique des pollutions, de la pollution mondiale.
Dans un avenir proche, la vie sur terre sera gravement compromise, voire impossible.
D’où vient que nous en soyons arrivé là ?
- Les scientifiques disent que c'est inévitable, une invention en entraînant une autre, c'est le progrès, l'économie nécessaire pour le bien de tous, et qu'avec les croyants ont aurait même pas inventé la locomotive à vapeur.
- Les croyants disent que c'est la faute de la science sans conscience qui n'a pas respecté les préceptes divin.
Par la science, la philosophie ou la théologie pouvez-vous m'aider à comprendre ? Merci.

Adragante
Jeune Padawan

Nombre de messages : 96
Identité métaphysique : de la nature
Humeur : exécrable
Date d'inscription : 10/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par vincent le Ven 15 Aoû 2008 - 17:46

Le progrès est je trouve quelque chose de très positif , sous certaines conditions. Ce qui est véritablement responsable de cette pollution c'est l'appat du gain et la course à la richesse que se sont livrés certains hommes/pays , au détriment des autres d'ailleurs.
En gros la logique capitaliste.

Voilà.

vincent
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 306
Identité métaphysique : Chrétien
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par Adragante le Sam 16 Aoû 2008 - 0:52

Merci vincent pour ta contribution.
Si je te comprends bien, comme croyant tu estimes que l'appât du gain (la logique capitaliste), peut-être une certaine forme d'immoralité, nous conduit vers la fin de notre monde ?
Selon toi, mais je ne veux pas parler à ta place, c'est une sorte de punition divine, de châtiment qui risque de nous tomber dessus ?

Je cherche à comprendre parceque admettons que ce qui nous arrive est absolument extraordinaire, nous pouvons, à l'échelle planétaire mettre fin à notre existence, ou peut-être la rendre tellement impossible qu'il aurait mieux valu que ce soit la fin. A tout moment une guerre peut éclater dont l'un des billigérants voir les deux peuvent posséder une ou plusieurs armes à destruction massive et polluante gravement derrière et cela en plus du reste quotidien, manque progressif d'eau, de poissons, d'énergie...
Je ne suis pas spécialement écolo, juste un peu philosophe, et de mon balcon je pense aux religions et leur dogme de la vie, et aux scientifiques qui n'ont de cesse de combattre la mort alors que cependant, la fin de la vie, la mort sont là, juste derrière le décor.
Etrange non ?

Adragante
Jeune Padawan

Nombre de messages : 96
Identité métaphysique : de la nature
Humeur : exécrable
Date d'inscription : 10/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par bernard1933 le Sam 16 Aoû 2008 - 11:39

La pollution et le réchauffement climatique finiront-ils par rendre notre survie impossible, et ceci dans un délai relativement court? Là, je m'adresse aux anciens, à qui je demande un avis basé sur leur propre expérience. Passionné de nature et grand marcheur, je suis effaré de voir qu'il n'y a pratiquement plus d'insectes ni d'oiseaux ( les oiseaux se nourrissent d'insectes ). Dans ma région, les longicornes sont un souvenir d'enfance; maintenant, même les hannetons ont disparu; les abeilles et les guêpes se font rares; sous les pierres plus rien! Les papillons? Quelques rares survivants des espèces les plus communes!
Va-t-on laisser à nos enfants une planète morte? C'est plus important pour moi que la métaphysique, c'est la survie!
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par Invité le Sam 16 Aoû 2008 - 13:55

Adragante a écrit:Dans un avenir proche, la vie sur terre sera gravement compromise, voire impossible.
D’où vient que nous en soyons arrivé là ?
la logique capitaliste, evidemment. elle est construite sur une illusion qui voudrait nous faire croire que l'on crée des richesses en travaillant.
or, on ne crée rien du tout. on s'accapare tout au plus. ainsi, se crée un déséquilibre qui va sans cesse augmentant, et gangrennant tout sur son passage.
tant qu'on affamait des peuples lointains, qu'on leur volait leurs productions pour nous enrichir, qu'on organisait des guerres pour leur vendre des armes, qu'on mettait en place chez eux des dictateurs-amis ... tant que tout ça ce passait loin de chez nous, on pouvait fermer les yeux. mais maintenant, on commence à voir les répercussions dans nos campagnes. alors là, on commence à flipper. du moins à se poser des questions.
le pire c'est qu'aujourd'hui, si on veut survivre, on est quasiment forcés de participer au suicide collectif.
Adragante a écrit:- Les scientifiques disent que c'est inévitable, une invention en entraînant une autre, c'est le progrès, l'économie nécessaire pour le bien de tous, et qu'avec les croyants ont aurait même pas inventé la locomotive à vapeur.
- Les croyants disent que c'est la faute de la science sans conscience qui n'a pas respecté les préceptes divin.
à mon sens, mettre la science et la foi en opposition est un dogme athée. il résulte essentiellement d'un héritage historique européen.
je m'explique. quand les Galilée, Copernic et autres grands scientifiques ont voulu faire part de leur découvertes, ils ont du se heurter à l'institution religieuse. l'église avait les pleins pouvoirs et imposait son interprétation scabreuse de la Bible. de là est partie une lutte sans merci, qui eut tôt fait de diviser les uns et les autres. et qui finit aujourd'hui par considérer la science comme vérité indiscutable et la foi comme obscurantisme.
à la grande époque de l'Islam, les choses n'étaient pas ainsi cloisonées. le savoir était un devoir du musulman et ce sont eux qui ont amené la science et la philosophie en occident.
... le progrés ? personnellement je trouve le mot déplacé. c'est peu comme si on appelait médecine la toxicomanie !!!!
biensûr j'utilise internet et roule tous les jour en voiture. est-ce que j'ai vraiment le choix ?
sur internet c'est sympa de discuter avec vous (entre autre) mais combien ça coute à la terre et à ceux qui travaillent sans répit pour qu'on ait accés à ce confort ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par _Le Grand Absent le Sam 16 Aoû 2008 - 20:46

Je vous rappelle que votre religion n'incité nullement à l'écologie :

Dieu bénit Noé et ses fils, et leur dit: Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre. Vous serez un sujet de crainte et d'effroi pour tout animal de la terre, pour tout oiseau du ciel, pour tout ce qui se meut sur la terre, et pour tous les poissons de la mer: ils sont livrés entre vos mains. Gn 9.1-2
avatar
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par vincent le Sam 16 Aoû 2008 - 21:10

Adragante a écrit:
Selon toi, mais je ne veux pas parler à ta place, c'est une sorte de punition divine, de châtiment qui risque de nous tomber dessus ?
Non , pas besoin de punition divine.
L'homme par son comportement se punit déja tout seul
Regarde tous les déréglements climatiques liés à la pollution et les conséquences sur l'homme et le monde , n'est-ce pas déja une punition en soi?

Le Grand Absent a écrit:Je vous rappelle que votre religion n'incité nullement à l'écologie :

Dieu bénit Noé et ses fils, et leur dit: Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre. Vous serez un sujet de crainte et d'effroi pour tout animal de la terre, pour tout oiseau du ciel, pour tout ce qui se meut sur la terre, et pour tous les poissons de la mer: ils sont livrés entre vos mains. Gn 9.1-2

Très juste , Dieu nous a effectivement donné tout pouvoir , mais à nous de l'utiliser correctement.

vincent
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 306
Identité métaphysique : Chrétien
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par _Le Grand Absent le Sam 16 Aoû 2008 - 21:20

Avec quels éléments ? Il n'y a pas d'interrogation sur la manière de conserver le monde dans le christianisme mais seulement l'espérance de sa destruction.
avatar
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par vincent le Sam 16 Aoû 2008 - 22:13

Ce n'est pas parce que l'on sait qu'il va etre détruit qu'il faut participer à sa destruction.
Bien au contraire , il faut préserver ce que Dieu a crée

vincent
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 306
Identité métaphysique : Chrétien
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par Invité le Sam 16 Aoû 2008 - 22:23

Les scientifiques disent que c'est inévitable, une invention en entraînant une autre, c'est le progrès, l'économie nécessaire pour le bien de tous, et qu'avec les croyants ont aurait même pas inventé la locomotive à vapeur.
mais bien sûr... et quand ces mêmes scientifiques développent l'énergie solaire, les voitures électriques, les éoliennes et j'en passe, c'est pour le malheur du monde? La science peut être utilisé à bonne ou mauvais escient. Comme les religions. Pas la peine donc de mettre tout le monde dans le même paquet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par Magnus le Sam 16 Aoû 2008 - 22:52

Adragante a écrit:Les scientifiques disent que c'est inévitable, une invention en entraînant une autre, c'est le progrès, l'économie nécessaire pour le bien de tous, et qu'avec les croyants ont aurait même pas inventé la locomotive à vapeur.

Je ne sais plus quel Pape avait interdit le vaccin contre la variole, sous prétexte que la variole était un châtiment de Dieu.
Si tout le monde l'avait écouté, nous ne serions pas loin en médecine.
Les premiers anatomistes étaient considérés comme diaboliques par Rome.
Heureusement qu'ils n'ont pas tous été brûlés, sinon où en serions-nous aujourd'hui !
L'ennui, vois-tu, avec certains croyants, c'est qu'ils prennent leur pape pour Dieu en personne.
Si Dieu existe, il ne pouvait, à l'époque, que se réjouir qu'un vaccin contre la variole ait été trouvé.
Il ne pouvait, de même, que se réjouir de l'avancée en anatomie.
Même remarque pour le Sida : au début, des chrétiens (catholiques, protestants...) se baladaient dans les rues, aux E.U. en tous cas, avec des slogans du genre :
- Le Sida est un châtiment de Dieu à cause de nos moeurs dépravées.
D'abord faudrait-il s'entendre (c'est un hors-sujet, pas besoin d'y répondre) sur le sens précis de "moeurs dépravées."
Ensuite, il convient à mon sens de faire à nouveau la distinction entre :
°Des adeptes et leurs leaders religieux qui sortent de telles âneries
et
°Dieu lui-même qui, s'il existe, ne pourra que se réjouir le jour où cette maladie disparaîtra totalement.
Si Dieu existe, il ne peut qu'être favorable au progrès bien utilisé.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24064
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par _Le Grand Absent le Sam 16 Aoû 2008 - 23:15

vincent a écrit:Ce n'est pas parce que l'on sait qu'il va etre détruit qu'il faut participer à sa destruction.
Bien au contraire , il faut préserver ce que Dieu a crée

Dans le christianisme, le monde est mauvais.

L'Evangile condamne donc toute participation à la vie du monde : refus de la reproduction, du travail, de la curiosité scientifique, etc
avatar
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par Magnus le Sam 16 Aoû 2008 - 23:56

Le Grand Absent a écrit:L'Evangile condamne donc toute participation à la vie du monde : refus de la reproduction, du travail, de la curiosité scientifique, etc.
Ceci dit en précisant quand même que les premiers chrétiens étaient persuadés que la fin des temps était toute proche. Par conséquent, ils n'étaient déjà plus de ce monde. Donc, à quoi bon y participer puisque d'un jour à l'autre le nouveau monde allait être établi... .
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24064
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par _Le Grand Absent le Dim 17 Aoû 2008 - 1:35

Sauf que le monde a continué à tourner.
avatar
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par vincent le Dim 17 Aoû 2008 - 17:57

Pour ce qui est du pape ces décisions ne concernent que lui et ceux qui y adherent , ce qui n'est pas mon cas. Je prefere me baser sur la Bible

Maintenant pour ce qui est des autres remarques :

Le Grand Absent a écrit:L'Evangile condamne donc toute participation à la vie du monde : refus de la reproduction
Es-tu sur ?
Pourtant en ouvrant ma Bible je lis ceci :

" Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques–uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,
par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,
prescrivant de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.
Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâces"


L'auteur met donc justement en garde contre les personnes qui empecheraient les mariages sous couvert de religion.
Le Grand Absent a écrit:
, du travail, de la curiosité scientifique, etc
Là aussi Dieu ne nous a pas demandé de nous séparer du monde ni de ne pas pas participer au progrès scientifique:
Jean 17:15 " Je ne fais pas la demande que tu les ôtes du monde, mais que tu les gardes du mal. mais que tu les gardes du mal."

vincent
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 306
Identité métaphysique : Chrétien
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par Ronsard le Lun 18 Aoû 2008 - 12:01

Pourquoi donc envisager l'Humanité par ses parcelles et non dans son TOUT ?
L'Homme est un, par sa constitution cérébrale. Ensuite il y a les hommes et les femmes, les charcutiers, les boulangers etc...
Qui est responsable de la "pollution" ? le charcutier ou le boulanger ?
La science, la religion, bras droit ou bras gauche, lequel dois-je couper ?
L'Homme est Un Aimez-vous les uns les autres, sinon c'est à soi-même que l'on fait mal !
Je parlerai de pollution plus tard, je voulais juste dire que la première des pollutions était de ne pas considérer l'Homme dans son TOUT indivisible !

Ronsard. :fou:

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par _bradou le Lun 18 Aoû 2008 - 12:17

Ainsi donc le responsable, c’est soit Dieu qui nous punit, soit la science, soit le progrès qu’on ne peut arrêter, soit la religion, soit la procréation, soit certains pays, soit la logique capitaliste. Que de boucliers, que de fusibles pour ne pas citer le premier et unique responsable, l’homme, du moins ce qu’il est devenu : un pénistomac, selon la formule d’un sociologue, je crois !
C’est depuis l’avènement de la dynastie des Pénistomac que les choses ont commencé à se détériorer, à se dégrader. Depuis que l’homme a choisi d’être crabe, de ramper ventre trainant à terre, d’aller l’estomac devant, le cœur derrière, faisant du bonheur une machinale mastication, du cri de joie une éructation, du bleu des rêves un rouge vinasse et de la ligne d’horizon un chapelet de cochonnailles…….
Depuis la collectivisation de l’immorale débauche des sens. Depuis que les cœurs dégonflent et que les ventres ballonnent. Depuis la perte de sens et la disparition du couvert du pauvre. Depuis…. l’homme ne cesse de manger sa mère.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par _Le Grand Absent le Lun 18 Aoû 2008 - 12:39

vincent a écrit:
Le Grand Absent a écrit:L'Evangile condamne donc toute participation à la vie du monde : refus de la reproduction
Es-tu sur ?
Pourtant en ouvrant ma Bible je lis ceci :

" Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques–uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,
par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,
prescrivant de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.
Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâces"
C'est donc une attaque contre Paul. Quand tu as dans le même Testament une prescription et son contraire, comment choisis-tu ?

L'auteur met donc justement en garde contre les personnes qui empecheraient les mariages sous couvert de religion.
Des personnes comme Jésus, par exemple ?

Le Grand Absent a écrit:, du travail, de la curiosité scientifique, etc
Là aussi Dieu ne nous a pas demandé de nous séparer du monde ni de ne pas pas participer au progrès scientifique:
Jean 17:15 " Je ne fais pas la demande que tu les ôtes du monde, mais que tu les gardes du mal. "
Mt 6.25 C'est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement?
26 Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux?
27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie?
28 Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent;
29 cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux.
30 Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi?
31 Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? que boirons-nous?
de quoi serons-nous vêtus?
32 Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent.
Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu;
et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.
avatar
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par Adragante le Lun 18 Aoû 2008 - 23:37

Bonsoir à tous,
à la lecture de vos messages quelques tendances me poussent à en savoir plus.
-Zelda et Vincent rendent responsable le capitalisme. Je ne pense pas que le communisme soit soucieux de la planéte ! La pollution de l'ex URSS en est la preuve, c'est largement pire que les Américains, au moins largement plus visible.
L'opinion des marxistes encore aujourd'hui est édifiante sur le sujet. Ils parlent d'une déviation capitaliste pour dissimuler la lutte de classe !
-Et puis il y a les "pénistomac" de Bradou :
Depuis la collectivisation de l’immorale débauche des sens. Depuis que les cœurs dégonflent et que les ventres ballonnent. Depuis la perte de sens et la disparition du couvert du pauvre. Depuis…. l’homme ne cesse de manger sa mère.
Depuis quand cet avènement et qu'elle en est la cause ? Comment l'Homme Unique de Ronsard en est-il venu à se mettre le doigt dans la lune :ptdr: ? Une erreur d'aiguillage, un abandon de son devenir, un manque d'objectif ?
De belles avancées... mais pas encore de réponse.

Adragante
Jeune Padawan

Nombre de messages : 96
Identité métaphysique : de la nature
Humeur : exécrable
Date d'inscription : 10/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par Ronsard le Mar 19 Aoû 2008 - 1:22

Depuis…. l’homme ne cesse de manger sa mère.
Superbe vision Bradou ! Cela me fait penser au poussin qui mange le blanc de l'oeuf qui le contient, puis qui le casse pour sortir.
C'est peut-être çà notre Histoire, le sapiens va "ouvrir" la terre... bonjour l'Homme ! Cela serait alors la suite de l'évolution.
La chose paraît se faire sous nos yeux par les pollutions, le changement climatique, les bouleversements économiques...
Seul problème : que devient la coquille et dans quel espace-temps se vivrait cet Homme si la terre était "cassée" ?
Si ce point de vue est une réponse possible, cette réponse pose une sacrée question.
Rd.

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par Invité le Mar 19 Aoû 2008 - 11:19

Adragante a écrit:
-Zelda et Vincent rendent responsable le capitalisme. Je ne pense pas que le communisme soit soucieux de la planéte ! La pollution de l'ex URSS en est la preuve, c'est largement pire que les Américains, au moins largement plus visible.
L'opinion des marxistes encore aujourd'hui est édifiante sur le sujet. Ils parlent d'une déviation capitaliste pour dissimuler la lutte de classe !
je ne connais pas Vincent, mais je tiens à rectifier le tir au moins en mon nom. je n'avais nullement l'intention d'opposer capitalisme et communisme en réabilitant l'un au profit de l'autre. le communisme n'étant selon moi qu'un "capitalisme d'Etat", les principes, les buts, les fins et les répercussions sont sensiblement identiques des 2 côtés, seuls changent les moyens... :mal: :ouba:
Adragante a écrit:
Depuis la collectivisation de l’immorale débauche des sens. Depuis que les cœurs dégonflent et que les ventres ballonnent. Depuis la perte de sens et la disparition du couvert du pauvre. Depuis…. l’homme ne cesse de manger sa mère.
Depuis quand cet avènement et qu'elle en est la cause ? Comment l'Homme Unique de Ronsard en est-il venu à se mettre le doigt dans la lune :ptdr: ? Une erreur d'aiguillage, un abandon de son devenir, un manque d'objectif ?
De belles avancées... mais pas encore de réponse.
ça me fait penser à un bouquin de Daniel Quinn. Ishmaël qui est une relecture philosophique du péché originel. l'homme primitif, "sauvage", tribal, ne pollue pas -ou si peu que ça n'affecte pas la planéte à long terme-, il vit en harmonie dans la nature dont il fait partie intégrale. ceci serait selon lui le paradis perdu de l'humanité. :yahoo:
il y a 10000 ans, nait l'agriculture. certains hommes se sédentarisent, cultivent la terre et élévent des animaux. ils n'utilisent plus la terre, ils se l'accaparent. ils deviennent "ceux-qui-prennent". l'histoire d' Abel et Cain en serait l'illustration, l'agriculteur qui tue son frère chasseur par jalousie est ensuite puni et chassé par l'Eternel. :clac:
la suite serait une longue histoire qui nous ménerait jusqu'à aujourd'hui et notre fameuse logique capitaliste qui n'est que le sommet de l' iceberg. dubitatif
je n'adhère pas forcément à toute sa pensée mais je trouve ça bien vu.
pour ma part, j'ai la sentiment que le processus s'est accéléré il y a 2000 ans, depuis l'épisode hautement symbolique de la crucifiction. sans vouloir jouer les fanatiques, nous sommes dans les temps de la fin du monde :eto: , c'est pour cela que les premiers chrétiens la voyaient proche ... mais proche, qu'est-ce que ça veut dire ? ce n'est qu'une question d'échelle ! mais je m'éloigne...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par Ronsard le Mar 19 Aoû 2008 - 11:32

c'est pour cela que les premiers chrétiens la voyaient proche ... mais proche, qu'est-ce que ça veut dire ? ce n'est qu'une question d'échelle ! mais je m'éloigne...
Bonjour Zelda,
Je ne trouve pas que tu t'éloignes, au contraire. Le grand Secret est bien l'échelle de temps, le croisement du temporel et de l'intemporel ou Croix (chrétienne entre autres) bien mieux que croix latine. D'où l'incompréhension générale dés lors que l'on aborde le plan spirituel de la matière.

Ronsard.

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par Invité le Mar 19 Aoû 2008 - 11:59

ceci dit, que les choses soient claires. ce n'est pas parce qu'on est dans un processus de destruction qu'on doit scier la branche sur laquelle on est assis. la terre est notre demeure. notre corps est lui aussi voué à la destruction , ce n'est pas une raison pour organiser des suicides collectif !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par _bradou le Mar 19 Aoû 2008 - 12:22

zelda a écrit:ceci dit, que les choses soient claires. ce n'est pas parce qu'on est dans un processus de destruction qu'on doit scier la branche sur laquelle on est assis. la terre est notre demeure. notre corps est lui aussi voué à la destruction , ce n'est pas une raison pour organiser des suicides collectif !

C'est un processus qu'il n'est pas facile de freiner(pour ne pas dire impossible). Nous sommes embarqués dans une locomotive dont nous n'avons plus le controle. Nous sommes condamnés à toujours produire plus, donc toujours puiser plus dans les ressources, toujours polluer plus. La simple option "taux de croissance économique zéro" aurait des conséquences insupportables( baisse du niveau de vie, chomage, inflation,etc.). Quel parti politique au pouvoir accepterait de courir le risque de cette option minimale fortement impopulaire? Sans compter les rivalités et la course entre Etats à la prépondérance. Sans compter l'émergence et les aspirations légitimes au bien etre matériel de nouveau pays. A moins d'un miracle......quelque trouvaille dont l'homme a le secret.....
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution, science et religion

Message par vincent le Mar 19 Aoû 2008 - 12:34

zelda a écrit:
Adragante a écrit:
-Zelda et Vincent rendent responsable le capitalisme. Je ne pense pas que le communisme soit soucieux de la planéte ! La pollution de l'ex URSS en est la preuve, c'est largement pire que les Américains, au moins largement plus visible.
L'opinion des marxistes encore aujourd'hui est édifiante sur le sujet. Ils parlent d'une déviation capitaliste pour dissimuler la lutte de classe !
je ne connais pas Vincent, mais je tiens à rectifier le tir au moins en mon nom. je n'avais nullement l'intention d'opposer capitalisme et communisme en réabilitant l'un au profit de l'autre. le communisme n'étant selon moi qu'un "capitalisme d'Etat", les principes, les buts, les fins et les répercussions sont sensiblement identiques des 2 côtés, seuls changent les moyens... :mal: :ouba:
Je rejoins absolument les dire de Zelda qui résume parfaitement mon opinion.

Le Grand Absent a écrit:
C'est donc une attaque contre Paul. Quand tu as dans le même Testament une prescription et son contraire, comment choisis-tu ?
Pour ton info le verset que j'ai cité a été écrit par Paul, je doute donc qu'il s'attaque lui-meme.
Mais si tu citais directement le verset auquel tu fais allusion nous pourrions peut-etre mieux en discuter.
Le Grand Absent a écrit:
L'auteur met donc justement en garde contre les personnes qui empecheraient les mariages sous couvert de religion.
Des personnes comme Jésus, par exemple ?
Jésus n'a jamais interdit de se marier.
Ne confond pas les inventions du pape et ce qui est écrit dans la Bible.

Le Grand Absent a écrit:
Mt 6.25 C'est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement?
26 Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux?
27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie?
28 Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent;
29 cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux.
30 Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi?
31 Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? que boirons-nous?
de quoi serons-nous vêtus?
32 Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent.
Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu;
et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.
Oui et ?
Ces versets ne sont nullement en contradictions avec ce que j'ai dit précédemment.

vincent
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 306
Identité métaphysique : Chrétien
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum