LE MENSONGE DES DARWINIENS

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par lechanteur le Mar 1 Avr 2008 - 10:20

Je ne crois pas en la théorie de Darwine et je vais en donner la démonstration.

L'on veut nous faire croire que l'homme descendrait du singe mais pourquoi ne descendrait-il pas plutôt du porc ? En effet, on a tout en commun avec le porc. En médecine, on peut faire des greffes de peaux, des greffes de valvuves cardiaques, on utilise l'insuline pour soigner les diabétiques, les hormones thyroïdiennes pour soigner les malades de la thyroïdes etc ... tout cela démontre que selon la théorie de l'évolution le porc est beaucoup plus proche de l'homme que le singe. Alors pourquoi continuer a faire croire que l'on descendrait du singe ?

CQFD.


Marie

lechanteur
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 28/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par Gerard le Mar 1 Avr 2008 - 10:37

:roll: Si tu veux !

:D Oui, peut-être que Darwin s'est trompé, peut-être qu'on descend du porc ou du panda...

Tout est crédible.

La seule chose qui ne l'est pas :
c'est qu'on soit les descendants d'un couple unique fabriquée avec de la glaise. Des espèces de "Golem" ou de "créature de Frankenstein"...

:rj:

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
avatar
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 8422
Age : 56
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr/phpBB3/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par Jonathan l le Mar 1 Avr 2008 - 11:23

Que rajouté a ce que Gerard a dit??

Jonathan l
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par _dhmo le Mar 1 Avr 2008 - 21:37

lechanteur a écrit:Je ne crois pas en la théorie de Darwine et je vais en donner la démonstration.

L'on veut nous faire croire que l'homme descendrait du singe mais pourquoi ne descendrait-il pas plutôt du porc ? En effet, on a tout en commun avec le porc. En médecine, on peut faire des greffes de peaux, des greffes de valvuves cardiaques, on utilise l'insuline pour soigner les diabétiques, les hormones thyroïdiennes pour soigner les malades de la thyroïdes etc ... tout cela démontre que selon la théorie de l'évolution le porc est beaucoup plus proche de l'homme que le singe. Alors pourquoi continuer a faire croire que l'on descendrait du singe ?

CQFD.


Marie

Premièrement qu'est ce que ça fait dans «interreligion»?

Deuxièmement pourrais-tu nous donner un lien, car à ma connaissance, je n'ai jamais entendu ça :eto: , à part le fait que la peau du cochon soit semblable à l'homme, le reste j'ai jamais entendu parler de ça... Merci de nous donner un lien (si c'est vrai je pourrai augmenter mes connaissance).

_dhmo
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 257
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par WerdoX le Mar 1 Avr 2008 - 23:33

D'habitude, il y a une ressemblance ''morphologique'' un peu plus présente que ca lorsqu'un individu descend d'un autre !

J'avais deja entendu parler de la greffe du foie du porc .. mais pas de ce que tu as cité ...

on utilise l'insuline pour soigner les diabétiques, les hormones thyroïdiennes pour soigner les malades de la thyroïdes

On utilise de l'insuline de boeuf aussi .. ets ce que ca veut dire que l,on pourrait decende de celui ci ??

.. il y a plein de ''sous-produit'' animal (hormones/venin/glandes ..) que l'on utilise sur des milliers d'animaux .. le porc n'est qu'un parmis ces autres !

Tu ne connais pas assez l'évolution pour postulé un tel constat !!

WerdoX
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 239
Localisation : Chicoutimi / Québec / Canada (pour les poches en géo)
Identité métaphysique : athée
Humeur : changeantes ..
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par SaN le Mer 2 Avr 2008 - 14:37

L'homme est un singe en fait :bom:
CQFD

SaN
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 51
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par BlingBlingTheGod le Mer 2 Avr 2008 - 14:46

Et l'homme ne descend pas du singe, il en est le cousin.

BlingBlingTheGod
Aka The Cre8or

Masculin Nombre de messages : 2099
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : pas mal
Humeur : aucune
Date d'inscription : 22/03/2008

http://www.forum-metaphysique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par lechanteur le Mer 2 Avr 2008 - 17:31

On a 99% de notre patrimoine génétique en commun avec la mouche. Tu trouves qu'on leur ressemble ?


Marie

lechanteur
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 28/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par SaN le Mer 2 Avr 2008 - 18:14

J'aurais dit + ^^


Dernière édition par SaN le Mer 2 Avr 2008 - 18:15, édité 1 fois

SaN
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 51
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par BlingBlingTheGod le Mer 2 Avr 2008 - 18:15

^^ Ca ne marche pas de cette manière...

Notre corps est composé à 80% d'eau, comme la tomate, serait on alors des cousins de la tomate ?? :golri:

BlingBlingTheGod
Aka The Cre8or

Masculin Nombre de messages : 2099
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : pas mal
Humeur : aucune
Date d'inscription : 22/03/2008

http://www.forum-metaphysique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par SaN le Mer 2 Avr 2008 - 18:18

Toutes les espèces vivantes sont cousines :lol:

Sa me fait penser que Dieu à le sens de l'humour, voyez l'ornithorynque.



:golri:

SaN
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 51
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par _dhmo le Mer 2 Avr 2008 - 20:17

lechanteur a écrit:On a 99% de notre patrimoine génétique en commun avec la mouche. Tu trouves qu'on leur ressemble ?


Marie

Je ne connais pas ce fait... Comme je te l'ai demandé au début de ton message (pour ton autre affirmation), j'aurais apprécié un lien.

Merci.

_dhmo
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 257
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par BlingBlingTheGod le Mer 2 Avr 2008 - 20:28

Oui c'est avec la mouche drosophile (pas sûr du 99% je me rapel d'un 90% en cours de biologie)

BlingBlingTheGod
Aka The Cre8or

Masculin Nombre de messages : 2099
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : pas mal
Humeur : aucune
Date d'inscription : 22/03/2008

http://www.forum-metaphysique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par p1rlou1t le Mer 2 Avr 2008 - 20:34

lechanteur a écrit:Je ne crois pas en la théorie de Darwine et je vais en donner la démonstration.

L'on veut nous faire croire que l'homme descendrait du singe

Ta démonstration est incorrecte étant donné que Darwin (pbsl) n'a jamais affirmé que l'homme descend du singe.

p1rlou1t
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 676
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par Invité le Mer 2 Avr 2008 - 21:51

En médecine, on peut faire des greffes de peaux, des greffes de valvuves cardiaques, on utilise l'insuline pour soigner les diabétiques, les hormones thyroïdiennes pour soigner les malades de la thyroïdes etc
en admettant que ce soit vrai, cela ne démontre pas que l'homme est plus proche du porc que du singe, seulement qu'il y a des points communs entre l'homme et le porc. Ce qui s'explique très bien par l'évolution.
et le créationnisme qu'est ce qu'il en pense? rien. Il ne pense pas , il affirme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par WerdoX le Jeu 3 Avr 2008 - 5:37

Mouche = 90-93% environ !

Le singe, si je me rappelle bien = 96-98% !

Ton information est donc erroné et ne vaut donc rien du tout ..

Bon d'accord .. les miens ne sont pas exact non plus mais c'est dans ces barems la !

WerdoX
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 239
Localisation : Chicoutimi / Québec / Canada (pour les poches en géo)
Identité métaphysique : athée
Humeur : changeantes ..
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par BlingBlingTheGod le Jeu 3 Avr 2008 - 5:49

Source CNRS (donc ce qui se fait de plus sérieux en france en matière de recherche)

L'évolution expliquée précisment a travers les mutations génétiques.

Une forte proportion du génome est formée d’éléments transposables (ET). Leur capacité à se déplacer les a longtemps fait passer pour des parasites du génome. Ces éléments mobiles sont en grande partie responsables de la variabilité génétique. Grâce à leur capacité à provoquer des mutations dans le génome, ils constituent aussi des moteurs de l’évolution. Ils semblent même avoir, à certains égards, un rôle fonctionnel.


Le séquençage des grands génomes (le ver nématode, la mouche drosophile, l’homme et certaines plantes) permet d’accumuler une somme considérable de connaissances sur leurs constituants et leur organisation. L’un des problèmes fondamentaux soulevés par la possession de nombreuses séquences de gènes est de comprendre comment ces gènes interagissent, et comment le génome interagit avec son environnement. Dans ce contexte, il est remarquable de constater que les séquences génétiques ayant un rôle fonctionnel clair pour l’organisme ne représentent qu’une petite pro-portion (5 % chez l’homme) de l’ensemble d’un génome. Le reste est constitué d’ADN non codant et de nombreuses séquences répétées de taille diverse, parmi lesquelles les éléments transposables (ET) forment un groupe à part (42 % du génome humain) mais d’un intérêt considérable. On sait en effet que des variations dans la quantité de tels éléments sont responsables des variations de taille des génomes entre espèces. Ainsi, on estime que le génome du maïs a doublé ces 3 derniers millions d’années par suite d’une invasion d’un type particulier d’éléments proches des rétrovirus.


Pendant longtemps, on a considéré les ET comme des parasites des génomes. Le problème était alors de savoir comment les génomes supportaient ces éléments et par quels mécanismes ils luttaient contre leur pouvoir d’invasion. Les ET possèdent en effet toutes les enzymes nécessaires à leur propre déplacement (ou transposition). Ils ont ainsi la capacité à provoquer des mutations et des réarrangements chromosomiques (recombinaisons, inversions, translocations…). C’est cette propriété de mutateur qui confère à ces ET un intérêt au cours de l’évolution (ils modifient la variabilité génétique) : il a ainsi été montré que leurs mouvements au sein d’un génome participaient à la variabilité génétique de certains caractères quantita-tifs chez la drosophile. Il est donc possible de supposer que la variabilité liée aux éléments transposables a permis et permet encore aux populations de s’adapter par exemple à des changements dans l’environnement.


Cependant, même si cette variabilité a un effet bénéfique à long terme, un génome ne peut pas tolérer un trop grand brassage continuel. Aussi, de nombreuses régula-tions se sont-elles mises en place pour limiter l’activité des ET en agissant sur leur transposition, leur transcription ou sur l’expression de leurs protéines. Un mécanisme particulier dit de méthylation des cytosines a même été considéré chez les plantes comme l’un des principaux processus mis en place pour s’opposer à l’invasion des ET. Devant la quantité considérable de copies de nombreux éléments dans le génome des plantes, on peut cependant douter de l’efficacité réelle de ce mécanisme. En fait, de nombreuses séquences d’ET sont effectivement inactives, mais il a été montré, notamment chez la levure, chez des bactéries et des plantes, que certaines séquences pouvaient se réactiver sous l’influence de stress de l’environnement (chaleur, irradiation aux UV, blessures…) et contribuer ainsi à l’apparition, au moins temporaire, d’une nouvelle variabilité génétique.

Si le rôle mutateur des ET et leur influence sur la variabilité génétique ont été immédiatement reconnus, leur influence au cours de l'évolution a mis plus de temps à être acceptée. Or on sait maintenant que ces éléments ont joué une part considérable dans la mise en place de certains systèmes de régulation des gènes. Leurs rôles comme protecteurs des extrémités des chromosomes (les télomères) de la drosophile, dans la formation des introns (les séquences non codantes des gènes) et des exons (les séquences codantes des gènes) ainsi que dans la mise en place de la variabilité du système immunologique des vertébrés sont de remarquables illustrations de leur pouvoir de remodelage de la structure et du fonctionnement du génome et, donc, de leur impact au cours de l’évolution des organismes. Le génome apparaît de plus en plus comme un ensemble dynamique soumis à des forces complexes et parfois opposées, qui peuvent varier selon les conditions de l’environnement. C’est l’ensemble de ces forces et de leurs interactions qui forme le moteur de l’évolution.

BlingBlingTheGod
Aka The Cre8or

Masculin Nombre de messages : 2099
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : pas mal
Humeur : aucune
Date d'inscription : 22/03/2008

http://www.forum-metaphysique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par lechanteur le Jeu 3 Avr 2008 - 10:27

De plus, Darwin à l'époque où il a émis sa théorie ne pouvait pas identifier le génome, donc s'était de la pure spéculation. A notre époque on pense que l'on a moins de 95% de notre matériel génétique en commun avec le singe.
De plus, on a 75 % de notre patrimoine génétique en commun avec le verre de terre. (Etude du génome par des scientifiques en californie).

Marie

lechanteur
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 28/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par ATSOUHAITS le Jeu 3 Avr 2008 - 11:32

mais tu cherches a prouver quoi au juste?

que l'on descende du singe est l'hypothèse la plus probable, sinon la vérité.

tu as sans doute une une autre hypothèse ?
si tu ne crois pas a la théorie de l'évolution tu crois a quoi?

ATSOUHAITS
Sorti de l'oeuf

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par WerdoX le Jeu 3 Avr 2008 - 14:53

De plus, Darwin à l'époque où il a émis sa théorie ne pouvait pas identifier le génome, donc s'était de la pure spéculation.

En effet, lui il se basait sur les ossements ; ce qui peut néamoins etre une ''preuve'' meme si elle ne peut etre vérifié a 100% !

De plus, spéculation ou pas, aujourd'hui c'est un FAIT !!

De plus, on a 75 % de notre patrimoine génétique en commun avec le verre de terre. (Etude du génome par des scientifiques en californie

Et alors ??

WerdoX
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 239
Localisation : Chicoutimi / Québec / Canada (pour les poches en géo)
Identité métaphysique : athée
Humeur : changeantes ..
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par BlingBlingTheGod le Jeu 3 Avr 2008 - 15:44

C'est comme la théorie de la relativité restreinte et ensuite de la relativité tout court.

darwin a donné le coup d'envoi mais depuis cela a bcp avancé.

Vous pouvez mettre en faute darwin sur certains détail, mais certainement pas la théorie de l'évolution, démontré XXXXXXX fois par toutes les branches de la science en rapport

BlingBlingTheGod
Aka The Cre8or

Masculin Nombre de messages : 2099
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : pas mal
Humeur : aucune
Date d'inscription : 22/03/2008

http://www.forum-metaphysique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par p1rlou1t le Jeu 3 Avr 2008 - 16:49

ATSOUHAITS a écrit:que l'on descende du singe est l'hypothèse la plus probable, sinon la vérité.

A ma connaissance Darwin n'a pas dit que l'homme descend du singe.
Il a dit que nous avions un ancêtre commun avec les singes, ce qui fût caricaturé par les croyants en la phrase "l'homme descend du singe" pour ridiculiser sa théorie.

Et de quel singe on est censé descendre?
Parce que, entre descendre du ouistiti ou du gorille ou du chimpanzé ou encore du nasique, c'est pas vraiment la même chose.

p1rlou1t
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 676
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par mickael_keul le Jeu 3 Avr 2008 - 17:05

ben ca prouve que nous sommes le fruit d'une évolution et non d'une création quelconque

mickael_keul
Affranchi des Paradoxes

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par _dhmo le Jeu 3 Avr 2008 - 20:58

lechanteur a écrit:De plus, Darwin à l'époque où il a émis sa théorie ne pouvait pas identifier le génome, donc s'était de la pure spéculation. A notre époque on pense que l'on a moins de 95% de notre matériel génétique en commun avec le singe.
De plus, on a 75 % de notre patrimoine génétique en commun avec le verre de terre. (Etude du génome par des scientifiques en californie).

Marie

Écoute, j'ai été gentil jusqu'à date, je te demande un lien où tu trouves toutes ces informations... Si tu n'as pas de lien internet, met le titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur. Que ce soit une simple revue, un livre, ...

Ou au pire dit moi que tu as entendu ça dans ton cours de bio... Je voudrais juste savoir où tu l'as entendu et si c'est vrai élargir mes propres connaissances...

Merci de bien vouloir nous donner un lien.

_dhmo
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 257
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE MENSONGE DES DARWINIENS

Message par WerdoX le Jeu 3 Avr 2008 - 22:30

L'université d'état de Wayne, à Détroit (Etats-Unis) a annalysé les 97 gènes fonctionnels de l'homme et du chimpanzé.
La coïncidence entre les deux génomes est de 99.4 % !
Devant tant de ressemblances ils ont proposé de classer les Pan troglodytes et les Pan paniscus dans le genre Homo !
Pour mémoire, actuellement, l'Homo sapiens est l'unique représentant du genre !

Tien donc, mes approximations était fausse ; en fait la ressemblances des gènes n'est pas de 96-98% mais bien de 99,4$ (du moin pour ce primate en particulier ; mes approximation doivent etre une moyenne alors !)

Pour plus d'information + le lien ou j'ai pris ma source ;
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je cherche cependant toujours celle du porc/mouche et du ver de terre ... (pour etre plus précis bien sure !)

WerdoX
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 239
Localisation : Chicoutimi / Québec / Canada (pour les poches en géo)
Identité métaphysique : athée
Humeur : changeantes ..
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum