Un cerveau, deux consciences

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Invité le Dim 28 Sep 2008 - 22:06

Septour a écrit :
...tiens, je m'en vai prendre une cordial a votre santé, m'emboitez vous le pas?.
Si c’est vous qui payez, je veux bien, mais……en restant à distance raisonnable de votre personne, car je ne voudrais pas que votre marche bancale me déstabilise 🇳🇦

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par ElBilqîs le Dim 28 Sep 2008 - 23:02

je compte les points? ou on avance un peu?
je lis attentivement tous les posts (enfin dans les sujets que je regarde!) et votre petite joute oratoire sur les bienfaits de l'ordinateur de bord (comment fait-on quand on a une vieille voiture? :humhum: ) ne font guère avancer le dialogue!
on essaie de revenir au sujet?

pensez- vous qu'on puisse avoir une conscience ordinaire et une conscience mystique?
une qui concernerait la vie "quotidienne" et l'autre ce qui concerne "ce qu'on ne comprend pas, ce qu'on ne maîtrise pas, comme "l'absence" dans un autre état de conscience comme le sommeil, le rêve, le coma, ou comme l'idée de Dieu?
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par SEPTOUR le Lun 29 Sep 2008 - 0:03

JE dirais que la conscience ordinaire part de nos 5 sens et c'est normal puisque ce sont eux qui nous renseignent.
Quand a la conscience ''mystique'' ce pourrait bien étre le prolongement de l'autre avec ce qui ne se mesure pas, ne se voit pas, ne se sent pas, ne s'entend pas, ne se goute pas, ne se touche pas, mais qui se percoit de l'interieur.....avec un sixieme sens?

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par ElBilqîs le Lun 29 Sep 2008 - 9:58

SEPTOUR a écrit:JE dirais que la conscience ordinaire part de nos 5 sens et c'est normal puisque ce sont eux qui nous renseignent.
Quand a la conscience ''mystique'' ce pourrait bien être le prolongement de l'autre avec ce qui ne se mesure pas, ne se voit pas, ne se sent pas, ne s'entend pas, ne se goûte pas, ne se touche pas, mais qui se perçoit de l'intérieur.....avec un sixième sens?

c'est drôle, je n'aurais pas osé l'écrire, mais c'est tout à fait ce que je ressens!comme certains l'auront peut-être remarqué, je suis très sensible à l'importance de nos sens, pour moi, ils donnent un ... sens à notre vie
mais il leur manque ce 6e sens que j'appelle, à tort ou à raison, l'intuition et qui nous aide à sinon comprendre, du moins approcher de tout ce qui est irrationnel, au delà même de la recherche scientifique!
c'est ce qui nous rapproche un peu plus de Dieu
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par bernard1933 le Lun 29 Sep 2008 - 11:14

ElBilqîs, je partage ton opinion sur ce ressenti intime, cette connaissance intuitive au-delà de la connaissance sensorielle. Je pense que chacun le ressent. Par contre, je ne pense pas que cette conscience aurait émergé si elle n'avait pas été "réveillée" par nos cinq sens courants.
Mystère du développement et du fonctionnement du cerveau. Il semble que l'hypothalamus joue un grand rôle
dans cette perception intime, c'est-à-dire notre vieux cerveau de mammifère! C'est, pour résumer, l'animal en nous qui ressentirait ce lien avec l'infini,...Dieu? Décoiffant,non?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Invité le Lun 29 Sep 2008 - 11:53

ElBilqîs a écrit :
pensez- vous qu'on puisse avoir une conscience ordinaire et une conscience mystique?
une qui concernerait la vie "quotidienne" et l'autre ce qui concerne "ce qu'on ne comprend pas, ce qu'on ne maîtrise pas, comme "l'absence" dans un autre état de conscience comme le sommeil, le rêve, le coma, ou comme l'idée de Dieu?
Personnellement, je ne vois pas les choses ainsi et je ne ferais pas de dichotomie ! J’ai une conscience pleine et entière qui ne se morcelle pas, elle est une et indivisible.

Mais bien sûr, selon l’activité (ou non activité) mentale, la conscience a tendance à pencher plus d’un côté que de l’autre et si l’on n’y prend garde, on risque la schizophrénie de balancer ainsi d’un état à un autre. :)-

Que je veille ou je dorme, c’est toujours la même conscience. Mais si à l’état de veille elle est en prise directe avec le monde extérieur, il n’en reste pas moins qu’elle est toujours connectée à l’indicible.
A contrario, lorsque je dors je suis plus en phase avec l’intangible, mais je reste quand même relié aux sens physiques.

C’est d’ailleurs un bon exercice que d’essayer de travailler là-dessus, pour avoir une conscience qui ne soit pas justement « altérée », mais claire et entière. Dans les arts martiaux, un des axes du travail est justement la recherche de cet état de conscience que l’on appelle en japonais « Mushin »

On peut aussi, dans le sommeil, par exemple, essayer d’avoir des rêves conscients, ou bien en méditation tout en étant centré sur le Soi, sur son intériorité, prendre conscience du monde extérieur et finir par englober l’Univers entier.

Inversement, dans la « tourmente » de tous les jours, ne pas agir sous l’emprise du mental, de ses diktats, mais laisser l’ineffable s’exprimer, nous guider.

Ainsi faisant, on aura une conscience globale et entière qui nous susurrera à l’oreille :
« Toi et l’Univers ne faites qu’un ».

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Imala le Lun 29 Sep 2008 - 12:39

ElBilqîs a écrit :
pensez- vous qu'on puisse avoir une conscience ordinaire et une conscience mystique?

... Je ne sais pas... Mais j'ai le sentiment que la conscience mystique est première... tout en étant, chez beaucoup, comme "la belle au bois dormant" : il lui faut un prince qui la réveille en effet...
Peut-être est-ce, comme le dit Bernard : nos cinq sens courants, je dirais pourtant que nos cinq sens courant sont plutôt à son service dès qu'elle est réveillée, néanmoins elle préside, incognito, à toutes nos manières d'être à la vie...

Bernard a écrit :
...Il semble que l'hypothalamus joue un grand rôle
dans cette perception intime, c'est-à-dire notre vieux cerveau de mammifère! C'est, pour résumer, l'animal en nous qui ressentirait ce lien avec l'infini,...Dieu?

Je crois qu'il y a plus... Je crois que c'est de l'ordre de l'être, de l'ordre du sujet qui se trouve apparemment sans origine (engendré et non créé), plutôt que par la bio-chimie de son cerveau...

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Imala le Lun 29 Sep 2008 - 12:40

On peut aussi, dans le sommeil, par exemple, essayer d’avoir des rêves conscients,

Comment fait-on ? Et dans quel but ?

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Invité le Lun 29 Sep 2008 - 13:03

Imala a écrit:
On peut aussi, dans le sommeil, par exemple, essayer d’avoir des rêves conscients,

Comment fait-on ? Et dans quel but ?

Imala
http://www.ld4all.com/fr/guide.html

Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Imala le Lun 29 Sep 2008 - 13:40

Merci Qwatybaal, c'est très interressant !

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Invité le Lun 29 Sep 2008 - 21:22

Imala a écrit :
Comment fait-on ? Et dans quel but ?
Emission de France Culture du 18 juillet 2008 :

Peut-on rester lucide en rêvant ?

« Il y a 50 ans, en 1958, le neurophysiologiste français Michel Jouvet découvrait une nouvelle période du sommeil. Cette période se caractérisait par une intense activité cérébrale, proche de celle de l’état éveillé, associée à une absence totale de mouvements musculaires et à un sommeil très profond. Cet étrange état dans lequel les yeux du dormeur s’agitent tandis que son corps devient mou, Michel Jouvet le baptise alors « sommeil paradoxal ». Sa découverte marque le début d’une série de recherches sur le rêve du chat et de l’homme, en particulier. Ces travaux conduisent à la mise en évidence de la relation entre le sommeil paradoxal, qui occupe environ le quart d’un cycle de sommeil, et le rêve. Des études montrent alors qu’un animal privé de sommeil paradoxal meurt au bout d’un mois.

Cette découverte majeure permet de scinder chaque cycle de sommeil, qui dure environ 90 minutes, en cinq phases dont le sommeil paradoxal est la dernière. Si, dans cette phase, le cerveau est presque aussi actif que lorsque nous sommes éveillés, on comprend qu’il puisse engendrer la plupart de nos rêves. Pour autant, les mystères de rêves eux-mêmes restent loin d’être élucidés. Ainsi, certaines personnes affirment être capables de devenir conscientes à l’intérieur de certains de leurs rêves. Elles parlent alors de rêves lucides. Et elles déclarent conserver des souvenirs particulièrement précis de tels rêves et, même, de pouvoir agir sur leur déroulement. On pense alors aux ouvrages de Carlos Castaneda dont le dernier, publié en 1993, s’intitule « L’art de rêver. Les quatre portes de la perception de l’univers ». Pour cet écrivain, initié par le sorcier Yaqui mexicain don Juan, le rêve permettrait d’accéder à des mondes parallèles aussi réels que le notre. Mais personne, semble-t-il, n’a pu déterminer si l’œuvre de Carlos Castaneda relève du récit ou de la création littéraire.

En revanche, au cours de l’histoire, on relève plusieurs témoignages plus scientifiques. Rêveur lucide lui-même et fondateur du Lucidity Institute au centre de recherche sur le sommeil de l’université de Stanford, le physiologiste américain Stephen LaBerge, cite les cas d’Aristote, de Descartes, du marquis Hervey de Saint-Denys au 19ème siècle ainsi que du néerlandais Fredérick Willems Van Eeden et de l’anglais Havelock Ellis, au début du 20ème siècle. Dans un article publié en décembre 1996 dans un numéro hors série du magazine Science et Avenir, Stephen LaBerge conclut son exposé en écrivant : « Le rêve lucide pourrait bien être le phénomène le plus paradoxal du sommeil paradoxal ».

Que se passe-t-il concrètement pendant un rêve lucide ?
S’agit-il d’un don ou d’une pratique que l’on peut développer volontairement ?
A quoi peut servir le rêve lucide et présente-t-il certains risques ?
Cet état surprenant peut-il avoir des vertus thérapeutiques et peut-il se rapprocher d’autres états intermédiaires de la conscience tels que le rêve éveillé ou l’hypnose ? »

Si le sujet vous intéresse :

« Vivre le rêve : accéder au rêve lucide » de Lalie Walker
« L’art de rêver » de Carlos Castaneda
« Le rêve lucide » de Stephen Laberge
« Les rêves et les moyens de les diriger » de D’Hervey de St Denys

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Imala le Mar 30 Sep 2008 - 17:52

Oui, merci Hitori, le sujet m'intéresse.

Mais vous qui en parlez, qu'en dites-vous ? Avez-vous déjà rêvé de manière lucide ?

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par SEPTOUR le Mar 30 Sep 2008 - 18:29

Il m'est arrivé a qq reprises de faire des reves conscients et en couleurs.
Je volais dans mes réves, planais tres haut et faisait des efforts pour regagner de l'altitude perdue, une autre fois je me trouvais debout devant une maison mais sans toucher le sol, j'inspectais cette maison en vu de l'acheter. Tres étrange et en couleur. :D

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Imala le Mar 30 Sep 2008 - 19:52

SEPTOUR a écrit:Il m'est arrivé a qq reprises de faire des reves conscients et en couleurs.
Je volais dans mes réves, planais tres haut et faisait des efforts pour regagner de l'altitude perdue, une autre fois je me trouvais debout devant une maison mais sans toucher le sol, j'inspectais cette maison en vu de l'acheter. Tres étrange et en couleur. :D

De toute ma vie, je n'ai rêvé que je volais que deux fois... J'ai adoré ça... mais je ne crois pas que c'était un rêve conscient ou lucide...

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Invité le Mar 30 Sep 2008 - 21:49

Imala a écrit :
Oui, merci Hitori, le sujet m'intéresse.
Mais vous qui en parlez, qu'en dites-vous ? Avez-vous déjà rêvé de manière lucide ?
Bonsoir Imala,
Le rêve conscient fait partie, depuis longtemps, de ma recherche et pour répondre à votre question, oui je rêve de manière lucide, en sachant que je rêve et je peux diriger mes rêves.

Le rêve conscient, nous permet d’accéder à d’autres plans de réalité, où l’espace-temps disparaît, pour laisser place à d’autres ordonnances. Il est un pas dans « l’infini », une porte ouverte sur les arcanes de l’espace intérieur.

C’est une technique intéressante pour celui qui veut approfondir l’état de sa nature profonde, qui veut comprendre les rouages de sa perception, de son « identité ».

D’ailleurs les anciens ne s’y étaient pas trompé et beaucoup de traditions y font référence.

Les pères du désert ne disaient-ils pas : « Je dors, mais mon cœur veille ».

Même le Yoga, connaît cette recherche et ceci depuis fort longtemps. Dans le Yoga-Nidra, qui veut dire « sommeil yogique », l’adepte va rentrer dans un état de conscience que l’on appelle 4em état de la conscience.

Le rêve conscient, permet de décoder pas mal de nos comportements du fait que l’on a accès, dans cet état, à notre « Mémoire profonde », notre « Mémoire cellulaire ». C’est l’effet thérapeutique.

Il nous permet d’appréhender les limitations de ce que l’on considère comme étant la « norme » en tant que niveau de conscience. Il casse la gangue qui nous emprisonne et nous laisse la possibilité d’accéder au champs des possibles, en toute conscience.

Il est un marchepied vers notre métamorphose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Imala le Mer 1 Oct 2008 - 10:30

Merci pour vos explications Hitori...

Le rêve conscient, nous permet d’accéder à d’autres plans de réalité, où l’espace-temps disparaît, pour laisser place à d’autres ordonnances. Il est un pas dans « l’infini », une porte ouverte sur les arcanes de l’espace intérieur.

Cela me fait rêver (sans jeu de mot)...

C’est une technique intéressante pour celui qui veut approfondir l’état de sa nature profonde, qui veut comprendre les rouages de sa perception, de son « identité ».

Je suppose qu'il faut pas mal de temps pour maîtriser cette technique ?

Le rêve conscient, permet de décoder pas mal de nos comportements du fait que l’on a accès, dans cet état, à notre « Mémoire profonde », notre « Mémoire cellulaire ». C’est l’effet thérapeutique.

Je suppose encore que l'on ne peut entreprendre un tel "voyage" sans un guide pour nous y accompagner ?

Il nous permet d’appréhender les limitations de ce que l’on considère comme étant la « norme » en tant que niveau de conscience. Il casse la gangue qui nous emprisonne et nous laisse la possibilité d’accéder au champs des possibles, en toute conscience.

Waaooo ! Qui n'aurait envie d'un tel programme !!

Il est un marchepied vers notre métamorphose.

Métamorphose ? Qu'entendez-vous par là ?

En ce qui me concerne, je pensais plutôt à quelque chose qui ressemblerait à une plénitude ?

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Geveil le Mer 1 Oct 2008 - 11:46

Attention Imala à ne pas te faire embringuer dans une secte ! 💋
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Invité le Mer 1 Oct 2008 - 11:52

Imala a écrit :
Cela me fait rêver (sans jeu de mot)...
Alors…..rêvons ! Wink
Je suppose qu'il faut pas mal de temps pour maîtriser cette technique ?
Je pense que pour chacun le temps doit être variable, puisque certains y arrivent de manière innée ou presque.
Je suppose encore que l'on ne peut entreprendre un tel "voyage" sans un guide pour nous y accompagner ?
Ben…. comme toutes techniques d’éveil ! S’insérer dans une tradition permet de s’appuyer sur des connaissances ancestrales et surtout évite les dangers d’un cheminement solitaire.
Waaooo ! Qui n'aurait envie d'un tel programme !!
Ceux dont la peur de l’inconnu bloque toute possibilité de progression.
Métamorphose ? Qu'entendez-vous par là ?
Le rêve conscient de part son accès à « d’autres réalités », fissure la chrysalide pour que le papillon puisse prendre son envol.

« Dieu nous a créé chenille et c’est par nos efforts que nous devenons papillon »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Imala le Mer 1 Oct 2008 - 12:58

gereve a écrit:Attention Imala à ne pas te faire embringuer dans une secte ! 💋

Ta mise en garde trouve un écho en mon coeur Gereve, tant je me sais attirée par tout ce qui concerne l'inconscient...

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Imala le Mer 1 Oct 2008 - 13:22

Hitori a écrit:[quote
]
Imala a écrit :
Cela me fait rêver (sans jeu de mot)...
Alors…..rêvons ! Wink



Je suppose qu'il faut pas mal de temps pour maîtriser cette technique ?
Je pense que pour chacun le temps doit être variable, puisque certains y arrivent de manière innée ou presque.
Je suppose encore que l'on ne peut entreprendre un tel "voyage" sans un guide pour nous y accompagner ?
Ben…. comme toutes techniques d’éveil ! S’insérer dans une tradition permet de s’appuyer sur des connaissances ancestrales et surtout évite les dangers d’un cheminement solitaire.

Bon alors c'est foutu pour moi... Suis trop vieille... ai pas l'égergie de m'insérer dans une autre tradition que la mienne !!

Waaooo ! Qui n'aurait envie d'un tel programme !!
Ceux dont la peur de l’inconnu bloque toute possibilité de progression.

Ah ben oui, c'est logique.

Métamorphose ? Qu'entendez-vous par là ?

Le rêve conscient de part son accès à « d’autres réalités », fissure la chrysalide pour que le papillon puisse prendre son envol.

« Dieu nous a créé chenille et c’est par nos efforts que nous devenons papillon »

C'est une belle métaphore, mais je ne crois pas à la vertu des efforts pour ce qui est de devenir ce que nous sommes profondément. Je crois à l'accueil : accueillir vraiment, profondément, complètement cette pensée que nous sommes aimés de Dieu tels que nous sommes. Je crois que si nous sommes convaincus de cela alors nous marchons vraiment dans notre devenir... bien sûr libre à nous de nous impliquer dans des techniques permettant une connaissance plus profonde de nous-mêmes, une meilleure gestion de notre vie, mais devenir papillon... je ne crois pas que cela puisse dépendre de nous... Cela se saurait, non ?

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Geveil le Mer 1 Oct 2008 - 17:17

Imala a écrit:Je crois à l'accueil : accueillir vraiment, profondément, complètement cette pensée que nous sommes aimés de Dieu tels que nous sommes. Imala

Je l'ai déjà écrit, je suis le plus souvent en harmonie avec ta pensée, mais avec celle-là, j'ai beaucoup beaucoup de mal.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par raphael-rodolphe le Mer 1 Oct 2008 - 17:32

Hitori a écrit:Il nous permet d’appréhender les limitations de ce que l’on considère comme étant la « norme » en tant que niveau de conscience. Il casse la gangue qui nous emprisonne et nous laisse la possibilité d’accéder au champs des possibles, en toute conscience.
Il est un marchepied vers notre métamorphose.
Cet état de conscience est obtenu aussi dans le travail régulier d'une méditation profonde qui libère notre conscience, puis la dilate.
Je pense que la méditation est aussi l'un des marchepieds vers notre métamorphose.
avatar
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Imala le Mer 1 Oct 2008 - 19:17

Gereve a écrit :
Je l'ai déjà écrit, je suis le plus souvent en harmonie avec ta pensée, mais avec celle-là, j'ai beaucoup beaucoup de mal.

Je m'en doutais. Wink
Pourquoi ?

raphael-rodolphe a écrit :
Cet état de conscience est obtenu aussi dans le travail régulier d'une méditation profonde qui libère notre conscience, puis la dilate.

oui, je le crois aussi.

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Invité le Mer 1 Oct 2008 - 22:11

Imala a écrit :
C'est une belle métaphore, mais je ne crois pas à la vertu des efforts pour ce qui est de devenir ce que nous sommes profondément. Je crois à l'accueil : accueillir vraiment, profondément, complètement cette pensée que nous sommes aimés de Dieu tels que nous sommes. Je crois que si nous sommes convaincus de cela alors nous marchons vraiment dans notre devenir... bien sûr libre à nous de nous impliquer dans des techniques permettant une connaissance plus profonde de nous-mêmes, une meilleure gestion de notre vie, mais devenir papillon... je ne crois pas que cela puisse dépendre de nous... Cela se saurait, non ?
Bonsoir Imala

Personnellement, je n’ai pas cette façon de concevoir les choses et je pense, contrairement à vous, que c’est par l’effort que nous pouvons accéder au dépassement de soi et avancer sur le Chemin.

C’est par la volonté de progression que l’humain trouve toute sa noblesse. Tomber, sûrement, plusieurs fois c’est fort probable, mais à chaque fois, se redresser pour faire front et repartir de plus belle.
En japonais « Gyaku Fu » Mais bon, là c’est le combattant qui parle. :box:

Attendre que tout nous tombe rôti dans le bec, peut à terme nous mener à l’indolence, à un bof généraliste et faire de nous des tièdes. Et on sait que Dieu honnit les tièdes.

Cela n’empêche aucunement de s’ouvrir et recevoir, ce n’est pas incompatible, bien au contraire.
Notre « sas » intérieur s’ouvre en poussant vers l’extérieur. Si nous restons dans l’attente, sans efforts, il restera fermé et rien ne pourra rentrer. Par contre, par notre action, nos efforts, la « porte » s’ouvrira et les énergies affluerons.

C’est d’ailleurs le sens de : « Aide toi et le ciel t’aidera ».

Dans la vie, tout est action, effort, rien n’est figé, statique. Même en méditation, en zazen, nous sommes actifs.

Dieu ne nous a pas mis là comme des pantins sans volonté en nous disant de ne faire aucun effort et que tout nous sera donné. Non ! Ce serait faire peu de cas de nos personnes, ce serait nous prendre pour des « limaces », des zombis.

Mais je pense, au contraire, qu’il attend tout autre chose, qu’il nous demande de nous perfectionner sans cesse, de progresser, de nous transcender sur la Route du point Omega.

N’oubliez pas : Tout nous est offert, mais rien ne nous est donné.

Et puis franchement, quel mérite aurions-nous ? « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire », n’est-il pas ?

Quand à devenir « papillon », vous devriez lire (ou relire) « Jonathan Livingston le goéland »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau, deux consciences

Message par Invité le Mer 1 Oct 2008 - 22:27

raphael-rodolphe a écrit :
Cet état de conscience est obtenu aussi dans le travail régulier d'une méditation profonde qui libère notre conscience, puis la dilate.
Je pense que la méditation est aussi l'un des marchepieds vers notre métamorphose.
Mais bien sûr ! Vous pensez bien. Wink

La méditation fait aussi partie de mon « Travail » et effectivement elle aussi permet d’accéder à la « claire vision ».

Les deux sont complémentaires et bien que travaillant toutes deux sur l’ouverture de conscience, elles ont deux approches différentes, mais non antinomiques.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum