Respect de la hiérarchie

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Invité le Lun 29 Sep 2008 - 22:52

Léon 14 a écrit :
C'est pourtant vrai.

Qu’est-ce qui est vrai ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Léon14 le Lun 29 Sep 2008 - 22:54

Hitori a écrit:
Léon 14 a écrit :
C'est pourtant vrai.

Qu’est-ce qui est vrai ?

Que toutes les pensées qui contredisent les enseignements du successeur de Pierre ont subit l'influence du Démon et de l'orgueil.

Léon14
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : Montréal
Identité métaphysique : Catholique Français
Humeur : paisible
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Calice le Lun 29 Sep 2008 - 22:59

Le problème Léon c'est que vous êtes seul dans votre vérité , avez vous au moins des disciples ?

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Invité le Lun 29 Sep 2008 - 23:01

Léon 14 a écrit :
Que toutes les pensées qui contredisent les enseignements du successeur de Pierre ont subit l'influence du Démon et de l'orgueil.
Vous tournez en boucle, mon pauvre ami ! vous me rappelez un vieux 33 tours rayé ….oin,oin,oin,oin…..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Léon14 le Lun 29 Sep 2008 - 23:05

Calice a écrit:Le problème Léon c'est que vous êtes seul dans votre vérité , avez vous au moins des disciples ?

Non, pas encore, j'attend après vous. Je vais prier pour vous.

Vous devez comprendre que l'éclypse est total.

Léon14
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : Montréal
Identité métaphysique : Catholique Français
Humeur : paisible
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Léon14 le Lun 29 Sep 2008 - 23:07

Hitori a écrit:
Léon 14 a écrit :
Que toutes les pensées qui contredisent les enseignements du successeur de Pierre ont subit l'influence du Démon et de l'orgueil.
Vous tournez en boucle, mon pauvre ami ! vous me rappelez un vieux 33 tours rayé ….oin,oin,oin,oin…..

L'esprit de Dieu se communique par la répétition.
C'est une forme de litanie.

Léon14
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : Montréal
Identité métaphysique : Catholique Français
Humeur : paisible
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Calice le Lun 29 Sep 2008 - 23:15

Léon14 a écrit:
Calice a écrit:Le problème Léon c'est que vous êtes seul dans votre vérité , avez vous au moins des disciples ?

Non, pas encore, j'attend après vous. Je vais prier pour vous.

Vous devez comprendre que l'éclypse est total.

Vous devez comprendre que si vous êtes seul sur terre à croire être dans la vérité il y a problème , malgré l'obscurité totale , il existe une filiation .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Léon14 le Lun 29 Sep 2008 - 23:18

Calice a écrit:
Léon14 a écrit:
Calice a écrit:Le problème Léon c'est que vous êtes seul dans votre vérité , avez vous au moins des disciples ?

Non, pas encore, j'attend après vous. Je vais prier pour vous.

Vous devez comprendre que l'éclypse est total.

Vous devez comprendre que si vous êtes seul sur terre à croire être dans la vérité il y a problème , malgré l'obscurité totale , il existe une filiation .

Je suis le dernier successeur de cette filiation divine et cette filiation sera transmise un jour ou l'autre.

Léon14
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : Montréal
Identité métaphysique : Catholique Français
Humeur : paisible
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Invité le Lun 29 Sep 2008 - 23:23

Léon à écrit :
Vous devez comprendre que l'éclypse est total.
Ça se prétend Pape et même pas capable de s’exprimer correctement : deux fautes sur sept mots !
Dieu ne vous a-t-il pas enseigné l’orthographe avec tout ce qu’il vous a dit ?? tsss…tsss… pas très sérieux tout ça ! Ou alors, contrairement à ce que vous dites, vous n’êtes pas son chouchou et il préfère quelqu’un d’autre………
Moi, peut-être.
:ouba:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Calice le Lun 29 Sep 2008 - 23:26

Léon14 a écrit:

Je suis le dernier successeur de cette filiation divine et cette filiation sera transmise un jour ou l'autre.

Donc vous n'êtes pas seul , vous avez des initiateurs au dessus de vous , il ne vous manque que des disciples ? mais tous les maitres ont eu des disciples, Jésus avait des disciples ...

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Léon14 le Lun 29 Sep 2008 - 23:29

Calice a écrit:
Léon14 a écrit:

Je suis le dernier successeur de cette filiation divine et cette filiation sera transmise un jour ou l'autre.

Donc vous n'êtes pas seul , vous avez des initiateurs au dessus de vous , il ne vous manque que des disciples ? mais tous les maitres ont eu des disciples, Jésus avait des disciples ...

Jésus a eu ses premiers disciple qu'à l'âge de 30 ans.

Je suis le successeur de Grégoire XVII qui lui est le successeur de Clément XV et ainsi de suite jusqu'à Saint Pierre.

Léon14
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : Montréal
Identité métaphysique : Catholique Français
Humeur : paisible
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Léon14 le Lun 29 Sep 2008 - 23:30

Hitori a écrit:
Léon à écrit :
Vous devez comprendre que l'éclypse est total.
Ça se prétend Pape et même pas capable de s’exprimer correctement : deux fautes sur sept mots !
Dieu ne vous a-t-il pas enseigné l’orthographe avec tout ce qu’il vous a dit ?? tsss…tsss… pas très sérieux tout ça ! Ou alors, contrairement à ce que vous dites, vous n’êtes pas son chouchou et il préfère quelqu’un d’autre………
Moi, peut-être.
:ouba:

La lettre tue, l'esprit vivifie. Le porte voix est imparfait, mais l'esprit qui l'anime est infaillible.

Léon14
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : Montréal
Identité métaphysique : Catholique Français
Humeur : paisible
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Calice le Lun 29 Sep 2008 - 23:35

Léon14 a écrit:
Jésus a eu ses premiers disciple qu'à l'âge de 30 ans.

Je suis le successeur de Grégoire XVII qui lui est le successeur de Clément XV et ainsi de suite jusqu'à Saint Pierre.

Avant 30 ans Jésus a eu les rois mages , il a fait des miracles enfant , il a été reconnu même si c'était par un petit nombre de personnes , mais vous êtes tout seul .Si j'étais toute seule à penser détenir la vérité il me semble que je mettrais en doute mes impressions .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Léon14 le Lun 29 Sep 2008 - 23:40

Calice a écrit:
Léon14 a écrit:
Jésus a eu ses premiers disciple qu'à l'âge de 30 ans.

Je suis le successeur de Grégoire XVII qui lui est le successeur de Clément XV et ainsi de suite jusqu'à Saint Pierre.

Avant 30 ans Jésus a eu les rois mages , il a fait des miracles enfant , il a été reconnu même si c'était par un petit nombre de personnes , mais vous êtes tout seul .Si j'étais toute seule à penser détenir la vérité il me semble que je mettrais en doute mes impressions .

Les rois mages sont mort martyr bien avant que Jésus atteigne sa majorité. L'affiliation divine de Jésus a été transmise lorsque Saint Pierre fut choisi et pas avant.

Le fait que je sois seul ne change rien. Saint Jean baptiste a été seul dans le désert pendant longtemps avant d'avoir un seul disciple.

Léon14
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : Montréal
Identité métaphysique : Catholique Français
Humeur : paisible
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Invité le Lun 29 Sep 2008 - 23:45

Léon 14 a écrit :
La lettre tue, l'esprit vivifie. Le porte voix est imparfait, mais l'esprit qui l'anime est infaillible.
Vous savez où vous devriez vous le mettre le porte voix ? Non, non, pas où vous pensez, mais....... sur votre tête !
Cela vous donnerait un look en adéquation avec vos élucubrations et annoncerait la couleur à ceux qui pourraient vous rencontrer.

Bon ! sur ce , je vais dormir… A dopo…. votre sainteté.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Léon14 le Lun 29 Sep 2008 - 23:47

Hitori a écrit:
Léon 14 a écrit :
La lettre tue, l'esprit vivifie. Le porte voix est imparfait, mais l'esprit qui l'anime est infaillible.
Vous savez où vous devriez vous le mettre le porte voix ? Non, non, pas où vous pensez, mais....... sur votre tête !
Cela vous donnerait un look en adéquation avec vos élucubrations et annoncerait la couleur à ceux qui pourraient vous rencontrer.

Bon ! sur ce , je vais dormir… A dopo…. votre sainteté.

Je vais prier pour vous.

Léon14
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 775
Localisation : Montréal
Identité métaphysique : Catholique Français
Humeur : paisible
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Mer 1 Oct 2008 - 3:58

Calice a écrit:
JPG a écrit:
Car partir d’un trait particulier pour conclure à une généralisation, incite à croire que chacun devrait être ainsi, ce qui incite à de fausse croyance. Et en ajoutant que la symbolique est le moyen de comprendre le royaume de Dieu, alors là vous êtes en route pour démarrer votre secte.
Encore cette histoire de secte qui vous obsède ! Et encore une fois vous me faites dire ce que je n'ai pas dit en tordant les mots à votre façon , ce n'est pas tant la symbolique qui aide à comprendre le royaume (bien qu'elle puisse y contribuer ) que les hommes qui ayant un langage limité expriment ce qu'ils comprennent des vérités métaphysiques par des symboles , comme les mythes sont des histoires symboliques qui racontent des vérités métaphysiques .
Comment ça; « encore une fois »? Je ne tords rien Calice, j’utilise la compréhension que j’ai des mots que vous utilisez. Vous pourriez, tout au plus, conclure que je ne comprends pas votre langage comme vous le voudriez. Vous ne trouverez rien de malhonnête dans mes interventions, tout est pour faire avancer le sujet. Et, dans la hiérarchie, tout ce qui peut venir de l’ésotérisme est de la viande sauvage, voici pourquoi :

Je vous raconte un des songes que je vis à ce sujet,

Mise en contexte : sur la terre de mon père, à l’automne, souvent passe des volées d’oie sauvage. Lorsque celles-ci sont suffisamment basses, nous pouvons espérer en atteindre une en tirant avec un fusil.

Le songe,

Alors que mon père cherche à atteindre une oie sauvage, il me dit : « Vas me chercher d’autres balles… .» Je pars en courrant, me hâtant, car il n’y a pas longtemps pour que celles-ci soient hors de porter. Je prends des munitions et cours vite vers mon père. Dans ma hâte, je trébuche et échappe les munitions… je me disais en cherchant les munitions : "vite, car papa va être fâché."

Ensuite, sous des fils à haute tension dans une vieille grange servant à entreposer du foin, je m’amuse, sans but, à fouiner ici et là. Puis, en tassant du foin et une planche déclouée; je vois quelque chose de lumineux, comme un cristal où peut être plusieurs, en vérité, ma pensé était que je venais de découvrir le secret de superman. Puis un éclair venant au-dessus de moi pour me frapper. Alors je me suis mis à lutter avec elle en la repoussant avec mes pieds, j’étais comme coucher au sol et la frappait de mes pieds et elle ne traversait pas la semelle de mes chaussures. Pendant que je luttais avec l’éclair, une voix emplissant le lieu, dit : « les ésotériques n’y comprendront rien et seront confondus. »

Fin du songe.

Dans la première partie de ce songe, je me voyais comme un petit enfant, ainsi qu’au début de la deuxième partie. Mais lorsque je luttais avec l’éclair, j’étais moi-même, ce jeune homme du début des années 198?. Les années où justement, je fouinais dans ces livres d’ésotérismes. La vérité est que ceux qui cherchent dans le milieu ésotérique ne trouveront pas la véritable doctrine de Dieu.
C’est pourquoi, je dis, que vous référez à une doctrine étrangère, étrangère à la doctrine de Dieu.

Calice a écrit:
JPG a écrit:
et la manière dont vous l’exprimez renvoi l’humain à son ignorance pour l’inciter à s’en remettre à un autre afin de tenter de se rapprocher de Dieu.

Vous supputez , ou avez vous lu dans cette petite phrase qu'il fallait s'en remettre à un autre ?
Les vérités métaphysiques sont exprimables par des symboles point : cette phrase est juste , si vous y voyez autre chose que ce qu'elle dit c'est que vous vous illusionnez.
Lorsque vous dites :
Calice a écrit:Notre conscience est limitée ainsi que notre langage ,
Vous exprimez que nous ne pouvons parler à Dieu et être éclairés par Dieu, donc nous devons passer par quelqu’un qui « sait. » N’est-ce pas un autre? Oui? Non? Peut être? Et lorsque vous dites :
Calice a écrit:si bien que les réalités métaphysiques sont souvent exprimées par des symboles .
Ne dites-vous pas qu’il faut se confectionner des images, puisqu’un symbole est l’image d’une réalité, donc une idole, ce qu’abhorre Dieu. C'est pourquoi, aussi, Jésus utilise des paraboles et non des symboles, pour parler du Royaume des Cieux. Car les paraboles réfèrent à la réalité, dans une application (une hiérarchie) différente et non à un symbole de celle-ci.

Je continuerai plus tard, cela suffit pour aujourd’hui.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Calice le Mer 1 Oct 2008 - 14:29

JPG tu ne comprends rien à mes propos ce n'est pas grave je vais essayer d'y remédier.

Au niveau du songe je suis d'accord :il y a des personnes pour qui chercher l'ésotérisme ne mène à rien , ce n'est d'ailleurs pas quelque chose qui se cherche mais qui nous tombe dessus.
On peut chercher des années dans le milieu ésotériques , être initié même et ne rien apprendre du tout , en savoir moins qu'un à qui Dieu donne la grâce de Le connaitre sans étudier.
Il n'empêche que mes propos sur l'ésotérisme sont juste , que ce n'est peut être pas ta voie mais que cela peut être la voie de beaucoup d'autres.

Ensuite tu traduis :Notre conscience est limitée ainsi que notre langage ,par "donc nous devons passer par quelqu’un qui sait." tu interprètes d'un façon fausse.
ce n'est pas du tout ce que la phrase implique .
La phrase signifie que l'univers est tellement grand et nous sommes tellement petits et imparfaits que nous ne pouvons en voir qu'une partie et en plus avec des moyens limités , par rapport à d'autres créatures plus hiérarchiquement évoluées.Notre niveau de conscience ne nous permet pas d'appréhender tout le divin et en plus notre langage est limité , c'est pourquoi les symboles par analogie nous permettre de comprendre le monde , ce que le langage seul ne pourrait exprimer.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Ilibade le Mer 1 Oct 2008 - 16:14

JPG a écrit:Je continuerai plus tard, cela suffit pour aujourd’hui.
Non, cela ne suffit pas. J'examine depuis quelques jours votre tentative de restaurer une correcte hiérarchie dans l'emploi des mots. Cependant, bien des questions sont à soulever.

nos sens perçoivent toute information parfaitement
C'est difficile à admettre si l'on se réfère à la "Sainte Doctrine", qui expose que ce qui est parfait, à savoir Dieu, est foncièrement invisible et donc n'est pas une réalité sensible. Nos sens qui reçoivent la lumière de Dieu, ne peuvent donc pas percevoir ce qui est parfait. En réalité, ce qui est parfait se présente bien avec constance et force, comme une unique énergie, mais nos sens traduisent cela en plusieurs sensations variées, qui permettent d'imager une réalité connue comme sans image. Les êtres vivants sont comme une boîte noire percée de 1 à N trous (5 trous sensitifs pour l'être humain), et chacun de ces trous correspondant à un sens est en fait bouché par un dispositif de transformation et d'atténuation, qui permet de reconstituer artificiellement une image de ce qui était à l'extérieur purement lumineux et sans forme. Nos sens sont donc des systèmes de modification de la lumière environnante. La réalité que nous voyons est reconstituée par les étages logiques et physiologiques de ces dispositifs. Ces dispositifs sont fortement influencés par le désir de l'âme, qui est comme l'intérieur de l'être, sinon l'être lui-même.

Celui qui s'exprime ne peut être tenu responsable de l'interprétation que les autres font de son expression
Si l'on évoque ce que Dieu exprime, alors on peut affirmer qu'il n'exprime rien, car étant extérieur, il ne peut qu'entrer dans l'intérieur des êtres, et donc, il "imprime" et il n'exprime pas. Si il s'agit de ce qui est exprimé par l'être animé (la créature), alors c'est dans son dispositif sensoriel que cela est exprimé, tenant compte que ce flot d'information générée par l'âme peut "mettre à jour" une sorte de mémoire de masse, qui est composée d'une partie de l'intérieur de tous les êtres (on parle de mémoire collective) et chaque être puiserait dans cette mémoire les données selon les conditions de ce qu'il pense être la réalité de son environnement. Face à cette réalité perçue (fausse par rapport à Dieu, mais vraie par rapport aux sens), celui qui exprime est alors parfois responsable de ce qu'il exprime. C'est d'ailleurs ce qui explique la possibilité du scandale qu'un individu peut provoquer par rapport à d'autres individus ayant des dispositifs sensoriels comparables aux siens. Au minimum, il est responsable de ce qu'il a généré dans la mémoire de masse collective.

Voici je vous remets un marteau entre les mains, que ceux qui sont pour le bien construisent de bonne chose avec, et, que ceux qui sont pour la méchanceté comète le mal avec; chacun sera appelés en jugement pour rendre compte de ses actes.
Les notions de bien et de mal sont générées par le dispositif de l'âme. D'ailleurs, traditionnellement, ce n'est pas Dieu qui condamne Adam après la faute, mais seulement Adam qui se sent fautif. Le jugement lui appartient et Dieu valide alors les conséquences d'un tel jugement. Selon ce jugement, la logique des conséquences sera affectée. Si Adam se sent coupable, alors il doit affronter les conséquences de sa culpabilité et de sa honte, mais si Adam ne s'était pas ainsi jugé, alors il aurait eu à affronter les conséquences de sa non-culpabilité, qui alors aurait vraisemblablement été que Dieu avait donné un mauvais commandement. D'un côté comme de l'autre, il y aurait eu des conséquences. Plus difficile à admettre est le cas de figure où Adam ne se pose pas la question du jugement. Les choses auraient alors perduré en Eden sans modification aucune. Cela signifie que le jugement est seulement intérieur à l'être, et ne provient pas de ce qui est à l'extérieur, constant et inchangeant.

cette union constituée d'un corps, d'une âme et d'un esprit; constitution de tout être vivant.
L'être vivant est seulement l'âme et celle-ci participe à la fois de l'esprit et de la matière. C'est un peu comme la Parole de Dieu : celle-ci est composée de logique et de matière. Ce Verbe est comme une âme, car non seulement on y trouve le fond du discours, mais on le trouve dans une certaine forme d'expression, qui en constitue la matière et le corps. Comme Dieu n'exprime pas, mais imprime, on dira que cette Parole commence par l'Ecrit et s'offre à la vision. Puis, quand l'homme trouve à l'intérieur de lui ce petit quelque chose qui est en nature identique au Dieu extérieur, alors cette Parole devient orale et s'exprime dans le monde. On dit que la Parole se fait chair. Ceci explique pourquoi les grandes religions sont au départ des religions du livre et deviennent dans une seconde phase des traditions orales. Quant à la matière qui préexistait à l'Existence de l'univers, elle n'avait aucune forme précise, et la logique de l'Esprit n'a jamais cesser d'exister même en dehors de toute impression ou expression. En réalité Esprit et Matière sont les deux aspects du même Dieu, avant même de songer à se combiner en un Discours Créatif producteur d'âmes conscientes. En fait, ces âmes conscientes participent du Discours Créatif, car c'est avec leurs dispositifs sensible et intellectuel que l'univers est généré, évolue et que les corps de chair sont pensés.

Car les volets à son habitation ne peuvent être ouverts que de l'extérieur.
Ce n'est pas là non plus l'enseignement des traditions religieuses ! Ces religions conduisent à trouver dans l'intérieur des êtres quelque chose qui est de la même nature que l'extérieur de l'être. Ce quelque chose est le Seigneur, qui y est enfermé en attendant son éveil en conscience, c'est-à-dire le moment où l'être le découvre. L'ayant découvert, il L'écoute. L'écoutant, il peut alors remettre en question ses dispositifs sensoriels et intellectuels, afin de concevoir un monde nouveau et différent, où la valeur du jugement n'a plus la position prépondérante du discours de l'âme. A un certain degré, l'âme arrive même à concevoir cet élément divin intérieur comme sa cause personnelle, source de tout son discours depuis le commencement des âmes.

L'esprit se nourrit de la parole de Dieu, la parole de Dieu est la vérité
Compte tenu que la Parole de Dieu est Discours, elle est donc de la même nature que l'âme. L'esprit étant purement la logique, cette logique ne peut pas en soi être nourrie, mais comme elle interfère par ses lois inviolables avec le discours de l'âme, il est possible à l'âme de percevoir de façon variable et évolutive la logique inviolable de l'esprit. Alors la Parole de Dieu (imprimée) s'exprimera par l'âme par une forme nouvelle, donnant naissance à de nouvelles formes, un nouveau corps, une nouvelle tradition. Comme cette expression est généralement produite par un individu, elle dépend de la réalité perçue de l'environnement de cette âme, réalité dont je rappelle qu'elle est générée par l'âme elle-même. Ainsi, la chair n'est qu'un produit de l'âme dans son désir d'exister et de se manifester, ce qui engage qu'un certain esprit existe en rapport avec les possibilités de ce désir de produire le corps sensoriel le plus compétent à satisfaire l'âme. C'est cette partie de l'esprit voué à cette production matérielle d'un corps sensoriel qui est appelée par certains ouvrages "homme charnel". Mais en réalité, il s'agit bien d'un mécanisme de l'âme qui obéit complètement aux règles de la logique, bien que l'âme choisisse ainsi de s'écarter de la logique fondamentale originelle. C'est ce mécanisme qui recherche à goûter du fruit de l'arbre conscient, ce fruit étant la perception sensorielle, la vision des formes manifestes et la production des sens. Evidemment, le dispositif sensoriel qui en résulte dans le corps, entraîne une d'autant plus forte distorsion de l'énergie extérieure que le niveau d'élaboration de ce désir sensoriel est élevé.

Et en ajoutant que la symbolique est le moyen de comprendre le royaume de Dieu, alors là vous êtes en route pour démarrer votre secte.
C'est aussi le moyen d'en quitter une autre. La symbolique existe dans les lettres même que nous utilisons, et à défaut de croire dans les symboles, au moins, nous pouvons admettre deux symboles particulièrement utilisés par tous et qui sont les deux pôles de tout discours, à savoir le 1 et le 0. En effet, avec des 1 et des 0, on peut générer un Discours Créatif et écrire des tas de programmes d'existence. Le 0 étant symbolique de ce qui n'existe pas (et qui est en même temps infini, puisque n'étant pas un nombre (ou numérique en nature). N'étant pas une quantité, 0 est à la fois Un, Néant et Multiple. Quant au 1, il est le symbole de ce qui existe et qui revendique une identité formelle, l'Ego par excellence, le "Je Suis" biblique. La conjonction des deux, marquée symboliquement 10, représente le Verbe éternel en puissance, puisque ce double symbole est en même temps la plus simple de toutes les expressions possibles, la plus simple base numérique, la source du langage le plus simple. Comment l'âme peut-elle renouer avec ce point de départ du langage et en faire son point d'arrivée ? 10 n'est-ce pas le Royaume de Dieu écrit en symbolique ? Il signifie que dans l'intérieur (le 1) se trouve déjà l'extérieur (le 0). Je renvoie ici aux propriétés mathématiques du 0 qui illustrent de façon plus que symbolique, ce dont il s'agit réellement.

Il n'y a rien d'initiatique et d'ésotérique à distinguer entre la chair, son âme et son esprit
Non, par contre, il n'y a rien de scientifique à vouloir à tous prix séparer dans l'être humain esprit, âme et corps. L'esprit n'est que l'ensemble des fonctions logiques auxquelles l'âme a pu accéder dans son évolution. Le corps fait partie des sous-programmes générés par l'âme selon ses propres désirs, qui l'ont ainsi éloignée progressivement de son état originel où le corps était beaucoup plus simple, et surtout non figé. Toute la matière de ce corps, organisée en organes et membres n'est lié qu'au besoin et au désir de l'âme de disposer ainsi d'un appareil lui permettant des sensations et des explications. Toutefois, à force d'élaborer une mécanique très performante, le Discours sous l'impulsion de l'âme a entraîné celle-ci à se piéger dans ce corps, comme lorsque un sous-programme informatique boucle sur lui-même, ne revenant jamais au programme appelant.

Voilà pour un premier post. J'en prépare un second.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Ilibade le Mer 1 Oct 2008 - 16:14

La conscience et la capacité de s’exprimer, sont particulières à chacun et la manière dont vous l’exprimez renvoi l’humain à son ignorance
Cela ne renvoie pas l'humain à son ignorance, car on ne peut rien exprimer que l'on ne connaisse déjà, ne serait-ce que parce que l'âme a fait des choix et donc, elle sait déjà ce qu'elle produit ou veut produire. Cependant, comme elle délaisse la logique fondamentale, elle procède de façon incomplète, oubliant sciemment certains éléments de logique de base. C'est là l'origine de l'erreur, non de l'ignorance. Plus on complique le monde, plus il est difficile de le rendre logique et de maintenir les lois harmonieuses. Notre époque démontre cela avec beaucoup de conviction. Avec l'avènement du règne robotique, celui-ci va progressivement se nourrir de l'humain, comme tout règne l'a fait avant lui des règnes précédents dans l'évolution de ce désir des âmes de manifester leur existence et d'en tirer des sensations. Les robots sont d'ailleurs dotés de sens extrêmement précis, et comme leur logique est de plus en plus inviolable, cela risque d'être difficile pour le règne humain.

Personne ne peut s’approcher de Dieu
Personne ne peut s'en éloigner non plus. Cet extérieur de l'âme n'est peut-être même pas dimensionnel. Dire que extérieurement à l'être, il y a un espace n'est pas prouvé. Si cela se trouve, il n'y a rien de formel à l'extérieur, ni espace, ni temps, ni point immatériel, ni forme, ni quoi que ce soit qui puisse donner lieu à un dénombrement, une mesure ou une reconnaissance.

D'accord, l'âme est double
Disons que l'âme est composite. A partir d'un niveau unique et universel du langage, on a le point de départ d'une existence dans laquelle, le Sans-Forme devient formel. Mais c'est au départ un programme qui ne fait rien. Il n'y a que 1 et 0 en principe. L'humain est le processus qui va exécuter le verbe de façon mentale, par la réalisation d'opérations logiques sur des éléments imaginaires simples. Les premiers "atomes" de verbe sont obtenus par l'obtention de tous les opérateurs logiques, puisés dans les possibilités de l'imaginaire. L'âme universelle contient donc en puissance tout le dispositif mental qu'elle fait apparaître au premier niveau de programme, qui correspond chez nous dans nos ordinateurs au BIOS. Le BIOS contient toute la définition des éléments de base auquel il faut associer les microprogrammes du processeur. Le BIOS crée l'intérieur et l'extérieur, c'est-à-dire qu'il met en place artificiellement des ouvertures qui doivent traiter en entrée l'énergie en la modifiant, et en sortie produire les résultats. L'ordinateur est ainsi comme une réplique de l'âme (en plus compliqué) qui dispose d'un langage déjà organisé. Dire que l'âme est double, cela revient à séparer les éléments programmes en deux catégories :
1- programmes qui peuvent planter
2- programmes qui ne plantent jamais

Ainsi, nous avons la notion de mortel et d'immortel. Or dans le Bios, il existe des fonctions qui peuvent planter. Ce sont toutes les fonctions rattachées aux dispositifs d'entrée et sortie (sens et production du corps-fruit). Le reste concernant la lecture des registres du processeur et de la mémoire ne plantent pas. Lorsque l'ordinateur est "planté", ce sont seulement certains programmes qui plantent, mais le processeur continue de fonctionner, et généralement, la mémoire aussi. Aussi, lors de la mort, seuls certains niveaux du discours de l'âme plantent, mais il existe des fonctions de l'âme impossibles à arrêter. Et même si on décidait d'arrêter toute la machine, on remonterait à l'Eternel, qui est le couple 10 fondateur de tout langage. Il y a donc deux niveaux de l'âme : le niveau structurel et le niveau fonctionnel. Dans la réalité divine, la structure est inchangée et demeure au-delà du temps. C'est un peu comme l'ordinateur qui reste un ordinateur même si on l'éteint.

Car l’ésotériste, fantasme d’avoir accès à la réalité des choses invisibles par sa propre volonté. Leur intérêt n’est-il pas l’espérance de trouver un pouvoir qu’il voudrait asservir à satisfaire leur ambition?
Le problème de l'ésotériste, c'est qu'il se rend compte que la réalité qu'il perçoit n'est qu'un sous-programme très complexe d'une hiérarchie de programmes qui s'appellent les uns les autres par des niveaux adjacents. Pouvoir comprendre le niveau de programme qui est immédiatement au-dessus du nôtre, c'est accéder aux fonctions d'appel d'un sous-programme, et donc, une fois exploré ce programme maître, on peut en corriger certains paramètres afin d'appeler autrement le sous-programme actuel. D'où pourrait provenir la volonté de réaliser une telle régression ? Si on admet que l'extérieur est inchangeant et immuable (Dieu est constant), alors le changement ne peut provenir que de ce qui est susceptible de varier, et cela, ce ne peut être que les variables de nos dispositifs sensoriels et intellectuels qui alimentent notre conscience ordinaire, celle d'un sous-programme complexe. C'est pourquoi, au niveau universel de l'existence, le programme fondateur (le plus haut ciel) ne change absolument pas, car ce n'est pas à son niveau que l'équilibre est rompu vers des programmes pouvant planter.

A propos de René Guénon : Si oui, alors c’est ce que j’appel un « mystificateur. »
Pourtant, les mystificateurs sont plutôt habituellement ceux qui exposent tout sous forme de mystère, alors que René Guénon en a levé un certain nombre. Vous devez certainement connaître tous ces mystères qu'on nous impose : le mystère de la foi, le mystère de la résurrection, le mystère de l'Eglise, etc .... Ensuite, ce n'est pas Wikipedia qui pourrait remplacer la lecture fructueuse de René Guénon.

En vérité, Calice, certes oui, les vivants invisibles nous entour et sont accessibles à tous ceux qui espère en Dieu
Pas nécessairement ceux qui espèrent en Dieu. Ainsi, beaucoup de démons intérieurs sont accessibles à des psychothérapeutes qui ne sont pas nécessairement espérant en Dieu.

Mais l’orgueilleux et le prétentieux, ne recevra réponse que des fils de la rébellion pour être instruit dans des doctrines étrangères qui font errer loin du Royaume de Dieu.
C'est là parole de secte. Dans les religions, il est aussi enseigné que Dieu se tourne d'abord vers les orgueilleux et les prétentieux. Il se tourne en fait vers ceux qui ont un intérieur et qui se font ainsi une identité propre. Mais comme la distinction intérieur et extérieur est seulement une élaboration de l'âme, on comprend que l'extérieur ne peut être extérieur que si il y a des orgueilleux et des prétentieux qui construisent leur intérieur. S'il n'en était pas ainsi, l'homme serait intérieurement comme l'extérieur et donc, il serait dans le même état paradoxal que Dieu, ou si l'on veut à la fois homme et dieu, et du coup, Dieu ne se tournerait plus nulle part.

CALICE a écrit:par rapport à d'autres créatures plus hiérarchiquement évoluées.
Le terme ici impropre est "évoluées". Au-dessus de notre niveau d'existence, il y a des êtres moins évolués sur le plan de l'organisation sensorielle et intellectuelle. Ils disposent d'un verbe plus fondamental sur le plan logique, et plus on grimpe en hiérarchie vers les niveaux causaux, plus on y voit les causes dans une formulation simple. En réalité, dire qu'un langage est simple, cela revient à reconnaître que nous n'y comprenons rien, car plus on se rapproche de la logique fondamentale qui n'utilise que des 0 et des 1, et moins cela nous apparaît clair. Pour dire les choses autrement, on peut imaginer comme les mathématiciens, que toutes les opérations de la logique se ramènent à la seule incompatibilité logique (Travaux de Sheffer et Poincaré), qui est justement l'opérateur qui n'a aucun résultat, car lorsque deux éléments sont incompatibles, ils ne peuvent en logique binaire rien produire. Or cet état d'incompatibilité et de paradoxe est justement l'opérateur avec lequel on peut écrire tous les autres opérateurs, de sorte, que la Parole de Dieu ainsi écrite serait intégralement composée d'incompatibilités juxtaposées, ce qui rendrait illisible un tel discours. C'est pourquoi, pour "clarifier" le discours de l'Infini, l'Existence a manifesté des formes plus élaborées d'opérateurs logiques, comme par exemple la négation logique, l'affirmation logique, la conjonction, la disjonction, etc ... Cela permet d'écrire quelque chose de plus aéré et de plus facile à articuler. Puis de langage en langage, on en est arrivé à des langages extrêmement élaborés comme le nôtre, mais très éloignés de celui de Dieu.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Calice le Jeu 2 Oct 2008 - 0:38

Ilibade a écrit: Puis de langage en langage, on en est arrivé à des langages extrêmement élaborés comme le nôtre, mais très éloignés de celui de Dieu.[/justify]

Oui , il y a ce qu'on appelle la compréhension immédiate , au delà du langage .Le langage passe par le cerveau mais il existe une compréhension indépendante du langage , qu'on peut traduire par des images , des sensations, c'est une communication sans langage .Le langage peut lui servir de support . Au delà de la signification formelle du langage , il y a une autre information qui est le véritable message.
Dans les rêves par exemple , on ne parle pas , il n'y a pas de langage articulé mais la communication passe quand même.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Ilibade le Jeu 2 Oct 2008 - 2:42

Calice a écrit:Oui , il y a ce qu'on appelle la compréhension immédiate , au delà du langage.
Non, pas "au-delà du langage", mais plutôt "au-delà du langage exprimé", qui est ce par quoi l'Existence procède. On sait qu'au départ, il y a le Verbe, le langage, mais dans un état silencieux, qui, n'exprimant rien en particulier, exprime en réalité tout. C'est là le seul véritable état où les valeurs contraires sont fusionnées en UN. C'est là le véritable état androgyne. Parler d'une compréhension immédiate, cela revient à établir la conscience de plénitude, où chaque chose est connue en même temps que toutes les autres, sans pour autant que leur distinction ne soit exprimée par un média quelconque. Cet état im-médiat n'est pas informel et c'est pourquoi ce verbe est silencieux, bien qu'il soit fondement du langage.

Le langage passe par le cerveau mais il existe une compréhension indépendante du langage , qu'on peut traduire par des images , des sensations, c'est une communication sans langage.
Non, je crains que cela ne soit impossible. On ne peut pas communiquer sans faire intervenir des informations, des "datas". Les images sont nécessairement des medias, comme les sons, comme les sensations, les vibrations, lesquelles expriment une variation et non un état constant. Or ce qui est éternellement ne change pas et une communication entre l'éternel constant et notre conscience vibratoire (sensorielle) ne peut se comprendre que par l'aptitude de la conscience à s'élever à des niveaux d'abstraction où sons et images se confondent. Toutefois, lorsqu'un individu a une intuition, on peut admettre qu'il s'agit d'une réception immédiate, mais cela est seulement relatif au mode de fonctionnement ordinaire de ses sens, car même une intuition représente un état d'information, soumis aux règles du langage, même si son origine se situe dans un des niveaux maîtres du programme existentiel, doté d'un langage moins élaboré.

Dans les rêves par exemple , on ne parle pas , il n'y a pas de langage articulé mais la communication passe quand même.
Je suis au contraire certain que dans les rêves ou dans d'autres formes de la conscience, celle-ci procède avec un langage qui est simultanément le processus obligatoire et le moyen de toute existence. Ce n'est que dans des états où cette conscience atteint un niveau silencieux absolu du langage que l'on a la nuit obscure des mystiques en même temps que la libération des traditions de l'Inde (samadhi). C'est aussi le moment où l'âme s'identifie en tant que Verbe au Verbe divin, ce qu'elle n'a jamais cessé d'être, malgré qu'elle ait désiré exprimer et contribuer au processus existentiel (Création). Elle est comme un musicien, qui s'aperçoit au terme d'une carrière prestigieuse que sa nature profonde est silencieuse, car dans le silence, il n'exprime aucun son en particulier et donc, cela revient à les exprimer tous simultanément. Cette prise de conscience change radicalement le sort de l'âme, car, à partir de cette identification, l'âme peut à nouveau s'incarner mais cette fois-ci sans perdre le fil de son aventure, et conservant chaque étage logique de son existence dans une conscience de maîtrise.

On comprend ainsi pourquoi il convient de se détacher du monde. Car le monde étant une de nos productions mentales, cette production agit comme une pollution qui nous éloigne de notre véritable identité. C'est pourquoi il est écrit "Que ton Nom soit sanctifié", car ce Nom sacré est le nôtre lorsque survient le langage silencieux. A ce moment là, l'être connaît son Nom. Il en est de même de toute production artistique. Ainsi, les tibétains construisent des mandalas qu'ils s'empressent de détruire une fois achevés. L'impermanence des idées, des assertions, des constructions de la logique permet de manifester Dieu, mais sous une forme qui est assez peu sa ressemblance. Or Dieu est invisible, immuable et sans forme, tout comme le Verbe divin est silencieux. Et donc la ressemblance ne peut être liée qu'au niveau le moins formel possible de la conscience d'être.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Ven 3 Oct 2008 - 15:22

Calice a écrit:JPG tu ne comprends rien à mes propos ce n'est pas grave je vais essayer d'y remédier.
Merci, pour vos efforts.

Calice a écrit:Au niveau du songe je suis d'accord :il y a des personnes pour qui chercher l'ésotérisme ne mène à rien , ce n'est d'ailleurs pas quelque chose qui se cherche mais qui nous tombe dessus.
On peut chercher des années dans le milieu ésotériques , être initié même et ne rien apprendre du tout , en savoir moins qu'un à qui Dieu donne la grâce de Le connaitre sans étudier.
Il n'empêche que mes propos sur l'ésotérisme sont juste , que ce n'est peut être pas ta voie mais que cela peut être la voie de beaucoup d'autres.
Je ne proteste pas votre connaissance du monde ésotérique, je n'y connais rien, discuté avec vous m'aide à mieux comprendre la parole que mon Seigneur me donne. C'est particulièrement pourquoi j'ai créé ce sujet. Attirer l'attention sur les différences hiérarchique entre les voies* que nous connaissons en les fréquentant; pour déterminer leur compatibilité avec notre objectif d'appartenance et la place que nous pourrons occupé dans le royaume de Dieu. Car il est illusoire de croire que toutes les voies conduise là ou nous voulons aller. Avant d'emprunter un chemin, n'est-il pas prioritaire de déterminer où nous voulons aller?

* : L'objectif de départ étant plutôt la croyance que vous ne faisiez qu'une mauvaise utilisation des mots, maintenant je crois que vous connaissez votre sujet. À la lumière de nos communication le sujet évolue, ....

Calice a écrit:Ensuite tu traduis :Notre conscience est limitée ainsi que notre langage ,par "donc nous devons passer par quelqu’un qui sait." tu interprètes d'un façon fausse.
ce n'est pas du tout ce que la phrase implique .
La phrase signifie que l'univers est tellement grand et nous sommes tellement petits et imparfaits que nous ne pouvons en voir qu'une partie et en plus avec des moyens limités , par rapport à d'autres créatures plus hiérarchiquement évoluées.Notre niveau de conscience ne nous permet pas d'appréhender tout le divin et en plus notre langage est limité , c'est pourquoi les symboles par analogie nous permettre de comprendre le monde , ce que le langage seul ne pourrait exprimer.
Oui je comprends mieux, en juxtaposant cette explication avec l'histoire de l'éléphant dans le noir, où, chacun tente de le définir avec sa petite perception. Même la convergence de l'information que chacun pourrait en donner à quelqu'un de l'extérieur, ne donnerait surement pas une vision juste de cet éléphant. Chacun utilisant les images propre à sa connaissance pour exprimer ce qu'il perçoit.

En parallèle, je peu vous dire que ce qui est impossible à l'homme par sa limitation, est rendu possible par Dieu. La lumière de Dieu, permet à son serviteur une vision complète de l'éléphant.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Ven 3 Oct 2008 - 16:10

Ilibade,

Ce n'est que je ne veuille vous répondre, j'essaie seulement de voir clairement le volume important de vos écrit. Si cela m'est accessible.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Dim 5 Oct 2008 - 1:49

Calice a écrit:
JPG a écrit:
il n'est pas nécessairement parfait et il a plutôt tendance à être imparfait en acceptant pour vraie toutes sorte de fausseté.
Non :étant semence de Dieu il est donc divin , c'est la chair qui est imparfaite et comme l'affirme Paul :les deux sont opposés "la chair est opposée à l'esprit ".
L'esprit c'est le Soi :le moi véritable , qui est voilé et la chair (égo) c'est le moi apparent , ce que nous croyons être notre personnalité .Et les deux sont opposés.
L'âme nourrit l'esprit , et les soufis disent même "elle est le miel de l'esprit "

Être divin ne signifie pas systématiquement être accompli, toutes semences doivent passer par un processus de croissance; c’est seulement à maturité que peut être déterminée sa véritable valeur. La chair est parfaite pour combler notre besoin de créature (esprit) en gestation, elle est comme un ovaire sur la terre, son utérus. Une parole, qui m’est venu comme ça la semaine dernière après un songe : « Maman? Non! Soleil. » Le soleil n’est-il pas celui qui donne sans acception de personne? Comme une mère donne le sein à son enfant, peut importe ce qu'il deviendra?
Pour ce qui est de l’antagonisme entre la chair et l’esprit, Paul y va peut être un peut trop directement pour le monde d’aujourd’hui. Car, en vérité, la chair n’est pas opposée à l’esprit, mais, est plus comme un enfant rebel au directive de ces parents dans la maison de ceux-ci; le fait est que la chair a ses besoins et désires qui tendent à faire des demandes inconsidérées à l’esprit pour sa satisfaction, ce que l’esprit n’est pas tenu d’accomplir.
Puis vous nous parler un langage étrange pour exprimer quelque chose, que Jésus est venu démystifier, soit que le voile de séparation entre le saint et le très Saint fût déchiré à sa mort physique. L’esprit a un ascendant sur la chair et il ne doit pas se laisser dominer par celle-ci.
Votre citation des soufis ne rend pas justice à la satisfaction que l’esprit éprouve lorsque son âme accomplie la justice de ses commandements.

Calice a écrit:
JPG a écrit:
Pure croyance et indémontrable. Ce que je sais ce n'est une absence d'esprit, mais, une absence de conscience de son environnement. Très différent.

Ceci est décrit dans toutes les traditions , l'esprit n'est pas forcément toujours présent et ce que vous en savez n'est que votre impression personnelle donc subjective , ce n'est pas mon impression personnelle que j'expose mais seulement des connaissances issues de la Tradition et vérifié dans toutes les traditions .Vous n'êtes pas obligé de croire en l'unité des religions et en la Tradition mais je vous cite quand même mes références.
Les traditions ne font pas la vérité, Jésus a bien dit aux traditionalistes que pour le respect de leur tradition ils vont contre la parole de Dieu. Ce que j’en sais, ce sont des faits vécus, pas une impression personnel, deux témoins en appuis, une impression personnel ferait de moi un faux témoin, et, je ne ment pas. Ce n'est pas la transmission de quelqu’un d’autre qui l’a entendu dire par un autre au sujet d’un autre…
L’esprit est toujours présent, ce qui vari, c’est ce qu’il peut laisser percevoir à nos sens physiques. Lorsque notre âme s’en remet à l’esprit, l’esprit lui épargne beaucoup de souffrance.
Il serait dommage que les religions s'unisse, la terreur d'une prostitution généralisé m'effraie. Puisque si celles-ci s'unissent, il n'y aura plus de place pour les serviteurs de Dieu; seulement pour ceux qui iront dans le sens d'une religion unique.
Calice a écrit:L'âme nourrit l'esprit et c'est le but de l'incarnation que de perfectionner son âme pour que cette âme nourrisse l'esprit.
L'âme est double:âme charnelle (que vous avez bien décrit comme assujettie aux désirs du corps ) et âme divine liée à l'esprit .Au fur et à mesure de la purification de l'âme (but de notre passage sur terre) l'âme charnelle diminue et l'âme divine s'étoffe .Les saints par exemple n'ont plus d'âme noire d'âme charnelle , mais seulement une âme blanche .Les hommes grossiers ont une âme charnelle qui les attachent à la matière et quand ils meurent l'âme noire est ce qui persiste sur terre.Alors qu'il faut "laisser les morts enterrer les morts " c'est à dire ne pas retenir l'âme du mort sur terre

Quand vous parlez de "doctrine étrangère " de quel pays "étranger "parlez vous ?nous sommes tous les étrangers de quelqu'un et la vérité peut bien venir aussi de l'étranger , il n'y a pas de discrimination à faire , seulement à relier ce qui est épars.
S'il y a incarnation, ce n'est surtout pas dans le but d'un perfectionnement, car l'incarnation ne peut être que le fait d'un esprit supérieur, par le commandement de Dieu afin d'accomplir sa parole. L'appropriation par un esprit errant de l'âme d'un autre, étant une violation de domicile répréhensible.
L'âme étant une maison pour l'esprit, elle ne peut le nourrir, c'est l'esprit qui nourrit l'âme par ce qu'il lui permet d'atteindre; genre de la nourriture qu'il lui permet de ceuillir. Si l'esprit interdit à l'âme de prendre certaine chose, celle-ci s'y soumettra.
C'est une confusion hiérarchique terrible, de croire que l'esprit a besoin de l'âme, s'il n'y a pas d'âme, l'esprit en ferra une autre, l'âme sans l'esprit de la semence de Dieu n'est rien, même pas un animal.


Merci Ilibade, je trouve plus agréable à la lecture l'utilisation du "justify"; je ne l'ai remarqué que dans une citation de vous par Calice.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum