Respect de la hiérarchie

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Ilibade le Dim 5 Oct 2008 - 3:29

Merci Ilibade, je trouve plus agréable à la lecture l'utilisation du "justify"; je ne l'ai remarqué que dans une citation de vous par Calice.

:vic: Je suis très heureux que vous ayez pu profiter de mes écrits parfois un peu difficiles. Bon courage !

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Calice le Mer 8 Oct 2008 - 14:38

JPG a écrit:Pour ce qui est de l’antagonisme entre la chair et l’esprit, Paul y va peut être un peut trop directement pour le monde d’aujourd’hui. Car, en vérité, la chair n’est pas opposée à l’esprit, mais, est plus comme un enfant rebel au directive de ces parents dans la maison de ceux-ci; le fait est que la chair a ses besoins et désires qui tendent à faire des demandes inconsidérées à l’esprit pour sa satisfaction, ce que l’esprit n’est pas tenu d’accomplir.

Oui vous avez raison en un sens , l'esprit a besoin de la chair pour se spiritualiser et c'est cela l'intérêt de l'incarnation .Seulement Paul n'a pas tort non plus dans le sens ou ce qu'il appelle la chair est liée au désirs de ce monde et ne nous est pas utile dans l'autre monde, nous n'emportons rien avec nous .
Nous n'emporterons pas de richesses , de bijoux , de maison dans l'autre monde , seul nous sera utile les richesses spirituelles accumulées ici bas et ce sont tous les actes et les pensées charitables et altruistes qui sont nos seuls trésors .

C'est pourquoi l'esprit et la chair sont opposés :la chair jouit des plaisirs terrestres qui ne lui seront d'aucune utilité dans l'autre monde , alors que l'esprit n'emportera rien d'ici bas .Celui qui mise sur la chair parie sur du sable.

JPG a écrit:
Puis vous nous parler un langage étrange pour exprimer quelque chose,

Oui je conçois que cela puisse être étrange , mais je veille bien à ce que cela ne soit pas faux .La tournure est peut être provocante mais justement cela donne à réfléchir.


JPG a écrit:
Les traditions ne font pas la vérité,

Si , on ne peut pas compter que sur ses seules impressions personnelles même si on est sur de recvoir la vérité d'en haut , les traditions issues de la Tradition sont des repères et des socles sûrs.Mais non les traditions mal interprétées comme le sont les religions exotériques passées et actuelles.Il faut faire la distinction entre la Tradition qui est la Source donc vraie et immuable et les religions établies par les hommes .

JPG a écrit:
Jésus a bien dit aux traditionalistes que pour le respect de leur tradition ils vont contre la parole de Dieu.

Oui mais les pharisiens n'étaient pas des traditionalistes sinon ils auraient reconnu la messie .Ils était accrochés à une tradition exotérique , coque vide coupée de la Source , ils ne voyaient que la forme et pas l'esprit c'est cela que leur reprochait Jésus.
Il faut bien distinguer les traditions exotériques de la tradition qui est ésotérique.

JPG a écrit:
Il serait dommage que les religions s'unisse, la terreur d'une prostitution généralisé m'effraie. Puisque si celles-ci s'unissent, il n'y aura plus de place pour les serviteurs de Dieu; seulement pour ceux qui iront dans le sens d'une religion unique.

Et non , il ne s'agira pas d'une union mais d'une disparition, il n'y a déja qu'une seule religion et c'est celle de la Tradition , il n'y a qu'un seul fil mais les hommes ne sont pas aptes à le comprendre , les différents peuples ont eu besoin de prophètes différents correspondants à leurs prédispositions , c'est pour cela qu'il y a en apparences plusieurs religions .
Mais pour la personnes spirituelle qui voit le noyau et non l'enveloppe il n'y a qu'une seule religion :c'est l'ésotérisme des religions la partie cachée .
Les religions exotériques vont bientôt disparaitre et il ne restera donc que le noyau que les hommes seront alors aptes à comprendre :c'est l'Islam universel , qui n'est pas l'islam exotérique actuelle mais qui est la dernière révélation .



JPG a écrit:
S'il y a incarnation, ce n'est surtout pas dans le but d'un perfectionnement, car l'incarnation ne peut être que le fait d'un esprit supérieur, par le commandement de Dieu afin d'accomplir sa parole.



Il n'y a pas de contradiction entre le fait que Dieu commande à l'âme de s'incarner et que l'incarnation a un but de perfectionnement.

JPG a écrit:
L'appropriation par un esprit errant de l'âme d'un autre, étant une violation de domicile répréhensible.

Nous sommes d'accord , cela existe mais c'est un acte répréhensible.


JPG a écrit:
C'est une confusion hiérarchique terrible, de croire que l'esprit a besoin de l'âme, s'il n'y a pas d'âme, l'esprit en ferra une autre,

Je suis d'accord , l'esprit est indépendant de l'âme , seulement incarné c'ets l'âme qui nourrit l'esprit ,

JPG a écrit:
l'âme sans l'esprit de la semence de Dieu n'est rien, même pas un animal.

tout à fait

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Sam 27 Déc 2008 - 22:04




Ilibade a écrit:
JPG a écrit:Je continuerai plus tard, cela suffit pour aujourd’hui.
Non, cela ne suffit pas. J'examine depuis quelques jours votre tentative de restaurer une correcte hiérarchie dans l'emploi des mots. Cependant, bien des questions sont à soulever.
Je passe sur cette incompréhension du sujet, et de la gestion de mes tâches.

Ilibade a écrit:
nos sens perçoivent toute information parfaitement
C'est difficile à admettre si l'on se réfère à la "Sainte Doctrine", qui expose que ce qui est parfait, à savoir Dieu, est foncièrement invisible et donc n'est pas une réalité sensible.
La Sainte Doctrine, n’expose pas Dieu mais ce qu’est une conduite parfaite en Dieu.

C’est seulement par la sensibilité que la Parole de vérité peut trouver son chemin vers le chercheur; c’est en entendant l’appel qu’elle peut répondre : « me voici »; c’est en voyant les bonnes œuvres qu’elle peut dire : « celui-ci m’aime ». Lorsque la parole, porte la Sainte Doctrine pour l’enseigner à ceux qui la recherche et qui peuvent la recevoir; elle entre en ceux-ci, un réconfort pour leur cœur troublé, une consolation réchauffant leur âme pousse celle-ci à la gratitude par la louange.
Ilibade a écrit:Nos sens qui reçoivent la lumière de Dieu, ne peuvent donc pas percevoir ce qui est parfait.
Ici aussi vous êtes drôle.
La lumière de Dieu ne se reçoit pas, elle met en évidence ce qui est juste et ce qui est injuste. Elle permet de voir ce qui est, tel qu’il est. À la lumière du jour, si quelqu’un regarde une brebis sans défauts, il voit ce qu’est une brebis parfaite; s’il voit une brebis, à laquelle manques deux pattes et une oreille, il voit que c’est une brebis mais dira qu’elle n’est pas parfaite.
Privé de la lumière de Dieu, nous voici dans des ténèbres ou tout ce qui est perçu ne s’interprète que par l’émotivité de notre âme. À coup sûr, notre âme aura le dessus sur toute réalité. C’est la panique, qui trouve son réconfort dans l’illusion de : ce doit être ceci ou cela, mais sûrement pas ce qui m’effraie. Privé de la lumière pour éclairer son environnement, l’âme se réconforte comme elle peut, avec toute sorte d’illusion. Quelque fois, elle peut être proche de la vérité, mais ne la perçoit jamais parfaitement. Et l’on n’entre pas en nous pour calmer les angoisses de notre âme, lui conseillant d’espérer en l’Éternel. Et nous ne tournons pas notre esprit pour prier Dieu afin qu’il nous fasse grâce de sa lumière. Une grande détresse guète l’être humain.

À la base, nul ne peut recevoir la lumière, en vérité, nous sommes; ou dans la lumière; ou dans les ténèbres. Dans la lumière, nous percevons parfaitement ce qui est perceptible; dans les ténèbres, vous croyez comprendre ce que vous percevez.
À l'aurore nous pouvons voir des choses, imperceptible en plein jour ou au crépuscule.
Ilibade a écrit:En réalité, ce qui est parfait se présente bien avec constance et force, comme une unique énergie, mais nos sens traduisent cela en plusieurs sensations variées, qui permettent d'imager une réalité connue comme sans image.
Pourriez-vous tenter d’être un peu cohérent. Plus haut vous dites que nos sens ne peuvent percevoir ce qui est parfait, ici vous dites que nos sens peuvent percevoir ce qui est parfait mais en le traduisant. Je ne relèverai pas toutes vos incohérences, mais là vous fessez fort. Ici vous donnez du pouvoir, de la volonté, de l’énergie à ce qui est parfait. Un peut de sérieux Ilibade. Être parfait, c’est un qualificatif, ce n’est pas un être vivant ayant sa propre volonté. Nommez ce dont vous parlez, il doit avoir un nom. Non?
En vérité, nos sens ne traduisent pas; ils communiquent à notre âme ce qui est perceptible. Notre âme reçoit l’information et la transmet à notre esprit avec l’interprétation qu’elle en fait. Il revient à notre esprit de la calmer et de regarder l’affaire avec un éclairage parfait.
Ilibade a écrit:Les êtres vivants sont comme une boîte noire percée de 1 à N trous (5 trous sensitifs pour l'être humain), et chacun de ces trous correspondant à un sens est en fait bouché par un dispositif de transformation et d'atténuation, qui permet de reconstituer artificiellement une image de ce qui était à l'extérieur purement lumineux et sans forme. Nos sens sont donc des systèmes de modification de la lumière environnante. La réalité que nous voyons est reconstituée par les étages logiques et physiologiques de ces dispositifs. Ces dispositifs sont fortement influencés par le désir de l'âme, qui est comme l'intérieur de l'être, sinon l'être lui-même.
Des êtres vivants, il y en a de différente couleur, ils ne sont pas tous, noir.
Ici vous n’exprimé que vos ténèbres, voir ma réponse plus haute au sujet de la communication entre la chair, l’âme et l’esprit.

Ilibade a écrit:
Celui qui s'exprime ne peut être tenu responsable de l'interprétation que les autres font de son expression
Si l'on évoque ce que Dieu exprime, alors on peut affirmer qu'il n'exprime rien, car étant extérieur, il ne peut qu'entrer dans l'intérieur des êtres, et donc, il "imprime" et il n'exprime pas.
Vous avez tout faux. Commander, créer, détruire, annoncer; sont tous des verbes d’actions et des moyens d’expressions. Cela extériorise la volonté, ce qui est s’exprimé.

Ilibade a écrit:Si il s'agit de ce qui est exprimé par l'être animé (la créature), alors c'est dans son dispositif sensoriel que cela est exprimé, tenant compte que ce flot d'information générée par l'âme peut "mettre à jour" une sorte de mémoire de masse, qui est composée d'une partie de l'intérieur de tous les êtres (on parle de mémoire collective) et chaque être puiserait dans cette mémoire les données selon les conditions de ce qu'il pense être la réalité de son environnement. Face à cette réalité perçue (fausse par rapport à Dieu, mais vraie par rapport aux sens), celui qui exprime est alors parfois responsable de ce qu'il exprime. C'est d'ailleurs ce qui explique la possibilité du scandale qu'un individu peut provoquer par rapport à d'autres individus ayant des dispositifs sensoriels comparables aux siens. Au minimum, il est responsable de ce qu'il a généré dans la mémoire de masse collective.
Voulez-vous dire que Dieu n’est pas animé?
Un dispositif sensoriel n’exprime pas, il capte ce qui est extérieur pour le communiquer à l’intérieur.
La mémoire collective d’une communauté, n’est nourrit que de ce qui est exprimés par ces membres. Elle n’a pas accès à ce qu’ils préservent dans le secret de leur cœur. L’impacte de l’expression, sur la mémoire collective, n’est jamais plus grand que la sommes du canal de diffusion et de l’importance que les auditeurs / lecteurs lui accorde. Ainsi, l’expression de Jésus, a un impacte considérable sur la mémoire collective mondial, alors que celui qui meurt sans que personne n’en est entendu parlé n’a aucun impacte sur cette mémoire collective.

Aucune réalité n’est fausse pour Dieu.

Maintenant, si vous vouliez changer de sujet, vous auriez pue le dire franchement. Je ne remets pas en cause la responsabilité de celui qui s’exprime. Je dis que celui qui entend ou lis, est responsable de la manière dont il comprend et de ne pas demander des précisions pour éclaircir ce qu’il ne comprend pas bien. C'est une hiérarchie de base.
Quant à la dictature du scandalisé, c’est une arme à deux tranchants qui profite à l'accroissement de la méchanceté. Le juste est scandalisé par l’œuvre du méchant; le méchant est scandalisé par l’œuvre du juste. Chacun dit de l'autre qu'il est méchant, du coup, les crétins ne tranche pas et disent que chacun a droit à son opinion. Et la méchanceté prolifère n'étant jamais réprimendée. Nous savons que le juste est plein d'envie de faire le mal, parce que la réprimende ne viens pas immédiatement sur le méchant.

Ilibade a écrit:
Voici je vous remets un marteau entre les mains, que ceux qui sont pour le bien construisent de bonne chose avec, et, que ceux qui sont pour la méchanceté comète le mal avec; chacun sera appelés en jugement pour rendre compte de ses actes.
Les notions de bien et de mal sont générées par le dispositif de l'âme. D'ailleurs, traditionnellement, ce n'est pas Dieu qui condamne Adam après la faute, mais seulement Adam qui se sent fautif. Le jugement lui appartient et Dieu valide alors les conséquences d'un tel jugement. Selon ce jugement, la logique des conséquences sera affectée. Si Adam se sent coupable, alors il doit affronter les conséquences de sa culpabilité et de sa honte, mais si Adam ne s'était pas ainsi jugé, alors il aurait eu à affronter les conséquences de sa non-culpabilité, qui alors aurait vraisemblablement été que Dieu avait donné un mauvais commandement. D'un côté comme de l'autre, il y aurait eu des conséquences. Plus difficile à admettre est le cas de figure où Adam ne se pose pas la question du jugement. Les choses auraient alors perduré en Eden sans modification aucune. Cela signifie que le jugement est seulement intérieur à l'être, et ne provient pas de ce qui est à l'extérieur, constant et inchangeant.
L’âme n’a aucune conscience de ce qu’est, bien ou mal. Tout ce qui l’importe, est, si c’est douloureux ou confortable. L’esprit différencie ce qui est bien ou mal. C’est par notre esprit que nous savons si ce que nous faisons cause du tord ou du bien.
Adam n’est pas condamné après la désobéissance mais avant. C’est avant qu’il mange du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal que le commandement dit que s’ils en mangent, certainement ils mourront.
Ce n’était pas un sentiment de culpabilité mais un fait de désobéissance.
La suite n’est que théorisation nous entraînant dans une projection de votre propre méchanceté.
Bien sûr, vous ne pouvez conclure autrement, qu’avec un pompeux désordre. En vérité, vous trouverez, dans nos sociétés une quantité démesurée de criminel n’ayant aucun sentiment de culpabilité; ils ne sont pas moins coupables. C’est de notre temps que le criminel puisse se défendre en plaidant que si ce n’était pas interdit, il ne serait pas coupable.

À la fin c'est lassant toute ces incohérences. Pourriez-vous essayer de vous concentrer et de suivre le sujet, au lieu de tenter de mettre toute vos connaissances dans un seul texte, vous éparpillant dans toutes les directions. Puis séparez vos paragraphes, cela aide lorsque vient le temps de comprendre la pensé qui a poussée la ligne.




JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Ilibade le Dim 28 Déc 2008 - 9:35

JPG, après avoir médité durant trois mois pleins, a écrit:Je passe sur cette incompréhension du sujet, et de la gestion de mes tâches.
Il n'y a de ma part aucune incompréhension, puisque vous aviez écrit vous-même en date du 20 septembre 2008 :
Calice, Permettez que j'utilise ce message pour démarrer ce nouveau sujet. Car j'y ai lu un désordre hiérarchique que je crois devoir corriger.
Or j'ai relevé que vous ne corrigiez finalement rien, même s'il est vrai que Calice fait un emploi inapproprié des mots. Or vous-même n'avez pas une connaissance suffisante de la métaphysique puisque vous écrivez ensuite dans le même post :
Permettez que je sois un peu contrarieux, nos sens perçoivent toute information parfaitement, ce qui nous égare, c'est l'éclairage que nous utilisons pour en saisir la forme, pour en comprendre la structure et pour connaître son statut.
Et là je me suis dit que votre hiérarchie ne vaut pas mieux finalement que celle de Calice, puisqu'il est admis que nos sens sont imparfaits et trompeurs. Et donc, ce que j'ai exposé, c'était d'expliquer pourquoi. Au besoin, j'y reviendrai.

La Sainte Doctrine, n’expose pas Dieu mais ce qu’est une conduite parfaite en Dieu.
Non pas du tout. La "conduite parfaite en Dieu" n'est pas une conduite ! Si l'homme est créé à l'image de ce qui, invisible et inaudible, n'a rien d'un phénomène sensible, c'est donc en cessant d'être visible et audible que l'homme peut atteindre la ressemblance de son principe fondateur. Dans cet état, la conscience voit exactement TOUS les équilibres de la Nature d'un seul coup, et comme, il n'y a plus de cause perturbante, cette vision totale demeure. C'est ce qui est appelé la "conscience de plénitude", car les êtres individuels sont alors un seul Etre dont la matérialité est composée de celle de tous les êtres multiples, dans un état de cohérence et d'équilibre. Si vous voulez comprendre à quoi ressemble cette image de Dieu lorsqu'elle est achevée, elle est l'image équilibrée du Sans-Image.


C’est seulement par la sensibilité que la Parole de vérité peut trouver son chemin vers le chercheur;
Aucunement, puisque la sensibilité est elle-même le résultat d'une parole dont rien ne permet d'affirmer qu'elle est de vérité. Ce que vous ne comprenez pas, c'est que le corps que vous avez est le résultat d'un langage, et que les sens que vous avez, sont le résultat d'un langage qui programme ces sens à ressentir d'une certaine façon ce qui a été voulu par le programmeur. Or la question est la suivante : QUI EST LE PROGRAMMEUR ? Est-ce Dieu ? Est-ce l'Humain ? Si vous me dites que c'est Dieu, alors votre hiérarchie est à revoir. En effet, Dieu est inaudible, et donc, il n'émet aucune parole, ni aucun langage qui soit comme un programme orienté. Il génère seulement la conscience humaine, comme une réplique du Verbe total silencieux. Mais comme ce Verbe total et silencieux n'exprime rien de particulier, de limité ou de sélectif, c'est dans cet état de silence que le Verbe est divin, et l'humain quitte cet état du Verbe divin pour faire ses propres sélections et obtenir le génétique. Et l'on distingue ce qui est engendré à chaque instant par Dieu et qui est la conscience, de ce qui est génétique et qui correspond aux innombrables générations du mental, qui opère de façon bouclée, à la façon d'un processeur informatique, ce qui explique pourquoi, certains niveaux de programme se relancent sans cesse, produisant le phénomène connu de la réincarnation.

c’est en entendant l’appel qu’elle peut répondre : « me voici »
Je n'en doute pas ! Jeanne D'arc pourrait vous expliquer ce qu'on risque à ce jeu-là. Comment pouvez-vous entendre l'Appel de celui qui ne parle pas, invisible et inaudible et dont l'apôtre Jean à juste titre nous déclare "Le Père, NUL ne l'a jamais vu, NUL ne l'a jamais entendu" ! Mais vous, vous entendez quand même son appel ? Et vous estimez que vos sens sont ainsi parfaits ?

Excusez-moi, mais j'ai grand peine à vous croire. L'expression "entendre l'appel" n'a rien d'une sensibilité, mais c'est un entendement intellectuel, une connaissance.

c’est en voyant les bonnes œuvres qu’elle peut dire : « celui-ci m’aime »
Une Parole qui juge les bonnes et les mauvaises oeuvres se doit d'être elle-même une Non-Parole, car la Parole ou l'Ecriture tombe de facto sous la loi du langage, parce que le Verbe divin silencieux n'étant plus silencieux, le Verbe exprimé fait des sélections, des choix, des compositions et donc, il s'éloigne progressivement de sa position initiale où tout était sans acte et sans perturbation. C'est comme une corde de guitare, qui est ce qu'elle est dans le silence. Si vous la frappez, elle va s'écarter de sa position d'équilibre dans un mouvement d'alternance qui subit progressivement la mort (on dit en physique amortissement), jusqu'à revenir dans la position initiale de silence, là où Oméga est synonyme d'Alpha. Voilà une métaphysique très simple à comprendre.

Toutefois, lorsque cette corde revient dans sa position d'équilibre et de silence, cesse-t-elle d'être une corde de guitare ? Pas du tout ! Elle trouve alors un état stable, une façon d'être qui lui permet de vibrer librement de toutes les fréquences qu'elle reçoit, sans fausser ces fréquences reçues, dans une sensibilité pleine et sans falsification. Nos sens ne deviennent justes et vrais que lorsque nous n'agissons plus dans des oeuvres perturbatrices, et comme, dans notre état actuel, toute action est le plus souvent perturbation, certaines philosophies comme le Taoïsme ont préconisé le Non-Agir comme voie d'accès à la vérité de l'Etre. C'est le sens aussi du christianisme.

Lorsque la parole, porte la Sainte Doctrine pour l’enseigner à ceux qui la recherche et qui peuvent la recevoir
Vous voyez bien que vous-même, vous effectuez des sélections, puisque, selon vous, la Sainte Doctrine ne serait pas recevable par tous ! Une telle pensée ne saurait permettre la fusion de tous les êtres qui forment la Conscience Unique, puisque cette Conscience est seulement la réunion sans rejet de toutes les consciences individualisées, et que l'on appelle âmes, selon une hiérarchisation particulière, où la conscience d'espèce englobe toutes les consciences des représentants de l'espèce, ce qui a fait dire à certains ésotéristes à juste titre, que l'on avait des âmes-mères. Mais comme le point de départ de la Parole est le Verbe divin imprononcé, c'est ce Verbe qui est à l'origine de tous les langages prononcés de la Nature.

Ici aussi vous êtes drôle.
Oui, en effet, j'en suis très conscient ! Rira bien qui rira le dernier !

La lumière de Dieu ne se reçoit pas, elle met en évidence ce qui est juste et ce qui est injuste.
Je ne le crois pas. Ce que l'on appelle la lumière de Dieu n'est qu'une seule composante. Dieu est aussi ténèbres. Et donc, le véritable Dieu est ténèbres éclairées. Il n'y a en lui aucune sorte de distinction entre juste et injuste, puisque Dieu ne prononce aucune sélection, et donc n'émet aucun jugement. L'apôtre Jean exprime fort bien cette notion que "le Père ne juge pas, ni le Fils". C'est une réalité très peu judaïque, au fond.

Elle permet de voir ce qui est, tel qu’il est.
Elle permet de voir seulement un côté de l'être. Voir plus loin l'exemple de la pomme. Car si la lumière permet de voir l'Etre universel tel qu'Il est, comment peut-elle le montrer autrement par un discours qui doit évaluer s'Il est Juste ou Injuste ? Cela n'a évidemment aucun sens. A la limite, je dirais que l'Homme est l'image de Dieu, qu'il soit Juste ou Injuste, éclairé d'un côté et obscur de l'autre. Nous n'avons pas ce choix et le fait d'avoir à le considérer est en réalité une erreur.

Privé de la lumière de Dieu
Cela est métaphysiquement impossible. Tout être est la conjonction de la lumière et des ténèbres. Si Dieu l'est, il y a de grandes chances que nous en soyons l'image. C'est d'ailleurs cette combinaison de la lumière et des ténèbres qui donne la conscience, c'est-à-dire l'âme, la Nephesh biblique.

Privé de la lumière pour éclairer son environnement, l’âme se réconforte comme elle peut, avec toute sorte d’illusion.
Cela n'est métaphysiquement pas possible. La lumière se trouve DANS l'âme, comme les ténèbres. En effet, Dieu n'a fait que créer les âmes, mais le reste est génétique en tant que production de l'âme. Aussi, ce que vous appelez l'environnement de l'âme, c'est le corps et les corps, et cela, c'est une production de l'âme. Cette production est comme un programme écrit par un langage que l'âme déroule par le mécanisme du Mental. Elle peut créer le code génétique, puisque ce code est celui des corps. La production des planètes et des étoiles obéit exactement au même processus, bien qu'ici, le programme soit d'un niveau hiérarchique plus élevé et donc antérieur. Et actuellement, nous sommes dans un sous-programme qui fait suite à 7 niveaux ou étages de programmes (les 7 cieux) bien que les choses soient beaucoup plus complexes. Si l'âme se réconforte à travers diverses illusions, c'est parce qu'elle ne sait pas comment fonctionne son verbe, qui, comme tout langage, contient des opérateurs logiques (ET OU DONC, etc.) qui représentent l'esprit, et les objets de conscience qui constituent les réelles données identifiées et corporéisées.

Au fur et à mesure de son travail génétique, l'âme constitue les "réalités" de son existence, en sélectionnant certaines possibilités et en ignorant des possibilités complémentaires ou contraires qui deviennent inconscientes, par le fait que la lumière logique ne les a pas sélectionnées. Ces réalités inconscientes agissent aussi en rapport avec l'âme, mais souvent comme des pulsions incontrôlables. Par la connaissance des règles du langage, l'âme peut progressivement apprendre à reconnaître ces réalités cachées, à leur donner une sensibilité presque phénoménale, parfois abusive (psychopathies), parfois interférant avec d'autres réalités du monde visible génétiquement obtenu.

PAUSE CAFE-CROISSANTS

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Ilibade le Dim 28 Déc 2008 - 9:40

suite, après pause café !

À la base, nul ne peut recevoir la lumière, en vérité, nous sommes; ou dans la lumière; ou dans les ténèbres. Dans la lumière, nous percevons parfaitement ce qui est perceptible; dans les ténèbres, vous croyez comprendre ce que vous percevez.
La lumière ne cesse jamais d'être dans l'âme, puisque l'âme = LUMIERE + TENEBRES. Si vous enlevez la lumière, vous n'avez plus d'âme. C'est mathématique. Pourquoi l'âme est-elle ainsi LUMIERE + TENEBRES ? Parce qu'elle est l'image de DIEU, qui est aussi LUMIERE + TENEBRES, mais dans un état de mélange particulier qui fait que DIEU est l'EClairé, l'Omniscient, celui qui a une conscience intégrale de tout, et que l'âme humaine doit tendre à devenir comme une image dans un miroir, c'est-à-dire une image de l'Eclairé, et donc une clarté. PERSONNE ne peut être à 100% LUMIERE ou à 100% TENEBRES.

Pourriez-vous tenter d’être un peu cohérent.
Je vous promets de faire des efforts.

Plus haut vous dites que nos sens ne peuvent percevoir ce qui est parfait, ici vous dites que nos sens peuvent percevoir ce qui est parfait mais en le traduisant.
Où y a-t-il incohérence de ma part ? J'ai dit que nos sens étaient imparfaits, car incomplets. Ils sont en effet le résultat de fonctions programmées qui transforment une énergie inconnue que nous pensons comme extérieure (ce qui n'est pas juré) en un ensemble de sensations-perceptions-cognitions qui, parce qu'elles sont dans l'objectif du programmeur (l'AME) répondent à ses attentes et ses volitions. Nous manipulons donc des données que nous avons choisi de générer, en les sélectionnant sans cesse, à travers une longue évolution des programmes. Comme l'usage d'un langage entraîne nécessairement qu'une partie du réel soit ignorée, nos sens sont FAUX. C'est lorsqu'on étudie les propriétés du langage (de tout langage) qu'on peut mieux comprendre cette question. Le Verbe n'est réel que lorsqu'il est silencieux. C'est pourquoi, dans les différents étages de programmes, le 1° étage constituant le Trône où siège le Verbe divin est le fondement de tous les langages exprimés qui commencent nécessairement au deuxième étage. Or ce qui rend possible la perception, c'est qu'énergétiquement, il y a bien quelque chose de constant et d'immuable qui entre dans l'âme et qui est par l'âme transformé en quelque chose de vibratoire, de périodique et d'inconstant, car l'âme veut contrôler ce qu'elle reçoit, en générant les fonctions de sa propre sensibilité. L'âme veut devenir l'image de sa propre volonté.

Je ne relèverai pas toutes vos incohérences
Et vous avez bien raison, vous auriez en effet beaucoup de mal. Je suis spécialiste de logique et de langages.

mais là vous fessez fort
Une petite fessée corrige les sens et donne des couleurs.

Ici vous donnez du pouvoir, de la volonté, de l’énergie à ce qui est parfait.
En quoi est-ce inexact ? Au cas où vous ne l'auriez pas encore observé dans l'Univers, la volonté, l'énergie et le pouvoir du Parfait sont constamment à l'oeuvre, par la recherche des équilibres de la Nature. D'ailleurs, c'est ce qu'on appelle l'homéostasie. Les choses ne peuvent durer qu'en des limites d'une très grande précision. Il suffit d'un tout petit déréglage infime, pour que tout sombre à nouveau dans le Non-Etre.

Être parfait, c’est un qualificatif, ce n’est pas un être vivant ayant sa propre volonté.
Pourtant, Dieu est placé comme étant l'Etre Parfait ayant sa propre Volonté et principe seul vivant. Notre vie n'est qu'une injection de Dieu que nous avons choisi d'isoler de lui, afin de ressentir que nous étions vivant, avant d'évoluer vers la reconnaissance que nous sommes SA vie et non la NÔTRE.

Nommez ce dont vous parlez, il doit avoir un nom. Non?
Non, il n'a aucun nom, car le Nom est une limite, et que Dieu est sans-limite, comme un Verbe total qui contient instantanément TOUS les CHOIX à l'infini, dans une fusion impensable par le mental.

En vérité, nos sens ne traduisent pas; ils communiquent à notre âme ce qui est perceptible.
Je pense avoir largement expliqué pourquoi il n'en était rien. Ce qui est perceptible, c'est ce que l'âme veut bien percevoir.

Des êtres vivants, il y en a de différente couleur, ils ne sont pas tous, noir.
Vous n'avez pas compris. Les êtres vivants sont COMME des boîtes noires dont les sens sont des ouvertures bouchées par des dispositifs de transformation. Par exemple, nous voyons des étoiles dans le ciel, le ciel étant comme notre extérieur vers le haut. Mais comme nous n'avons aucune preuve qu'il existe un extérieur différent d'un intérieur, tout cela est purement le résultat d'un mécanisme complexe et très subtil de transformation de données.

Ici vous n’exprimé que vos ténèbres, voir ma réponse plus haute au sujet de la communication entre la chair, l’âme et l’esprit.
J'exprime une métaphysique qui est millénaire. Il n'y a pas de chair d'âme et d'esprit, puisque "Au commencement, était le Verbe". La conscience est donc âme et la chair et l'esprit ne sont que les deux parties du langage dont on fait ce qu'on veut. On peut très bien simuler un corps physique avec un ordinateur, le faire ressentir, lui donner une forme, etc ... Par exemple, il y a d'innombrables progrès dans la façon de coder les émotions de certains robots. Un jour, les machines auront le sentiment d'exister comme des êtres à part entière. Ce règne robotique supplantera le règne hominal, comme tout règne nouveau l'a fait des règnes anciens. Il est d'ailleurs fort possible que l'homme et la machine produisent des hybrides. La particularité des machines, c'est qu'elles ignoreront la possibilité logique de Dieu, car elles seront le produit le plus élaboré de la logique dualiste. Leur faiblesse sera alors qu'en Dieu, elles ne pourront que planter comme le font nos ordinateurs actuels en pareille circonstance.

Vous avez tout faux.
Etre plein de l'erreur, c'est être riche de la vérité. Il en faut des erreurs pour reconnaître le sans-erreur !

Voulez-vous dire que Dieu n’est pas animé?
Pourquoi le serait-il, puisque sa Nature est d'être le TOUT infini ? Est-ce que l'infini est changeant ? Est-ce que le Zéro est changeant ? Le changement est plutôt du domaine de la Créature, puisque celle-ci n'existe que par ignorance d'une partie de Dieu qu'elle place dans son inconscient. Ensuite elle balance entre les deux sans joindre jamais les deux bouts (enfin presque).

Un dispositif sensoriel n’exprime pas, il capte ce qui est extérieur pour le communiquer à l’intérieur.
A condition qu'il y ait RÉELLEMENT un intérieur et un extérieur. Comment avez-vous l'assurance que cela est RÉEL ? Ce qu'on appelle intérieur ou extérieur, ce sont des données programmées, un peu comme celles d'un ordinateur, où l'on programme des zones d'entrée de données et des zones de sortie. C'est le BIOS qui est le programme gérant les entrées et sorties. L'intérieur est alors la mémoire qui contient les données de fonctions de traitement ou les objets subissant ces traitements.

La mémoire collective d’une communauté, n’est nourrit que de ce qui est exprimés par ces membres
Oui, mais pas au même étage, car ces données comprennent toutes les données du passé et du présent, à divers niveaux, individuel, genre, variété, espèce, ordre, règne, qui constituent des étages différents de programmes, auxquels doivent être ajoutés les niveaux élémentaires (chimique, atomique, subatomique). Enfin, il y a aussi les données éternelles, les constantes. Cela fait beaucoup de programmes qui gèrent des données à différents niveaux, et les individus ne sont généralement conscients que d'une faible partie des données générales.

Elle n’a pas accès à ce qu’ils préservent dans le secret de leur cœur.
Cela, voyez-vous, j'en doute fortement. Il est parfaitement possible à un être humain d'accéder à des données des autres. C'est même l'un des pouvoirs des grands mystiques.

Aucune réalité n’est fausse pour Dieu.
Evidemment, puisque Dieu ne parle pas ! Toutefois, il y a à distinguer réalité et réel. Le Réel est unique, pas les réalités.

Maintenant, si vous vouliez changer de sujet, vous auriez pue le dire franchement.
Je n'ai pas changé de sujet. C'est vous qui n'avez pas bien tout saisi.

Le juste est scandalisé par l’œuvre du méchant
Jamais de la vie ! Le Juste (c'est-à-dire Dieu) ne peut pas être scandalisé, puisque, étant immuable, cela signifierait que sa Nature éternelle est d'être scandalisé. Quant aux hommes, ils ne sont ni justes, ni complètement méchants.

L’esprit différencie ce qui est bien ou mal.
Là aussi, cela est faux, car la lumière ou l'esprit, c'est ce qui permet la distinction des êtres, mais certainement pas si ces êtres sont bons ou mauvais. Imaginez que vous éclairiez avec une bougie dans une pièce obscure une pomme. Cette pomme reçoit donc la lumière de la bougie sur la demi-sphère qui fait face à la bougie. La seconde demi-sphère qui est opposée à la bougie est obscure. Et donc le même être (ici la pomme) a donc nécessairement une face éclairée et une face obscure. Et bien l'esprit ne permet d'éclairer qu'un portion en conscience, et la portion non éclairée par l'esprit est dans l'inconscience. C'est une expérience très simple à faire en famille. Cela montre l'inexistence du bien et du mal comme notions séparables. C'est de la physique divine. Chaque être est Conscience et Inconscience.

C’est par notre esprit que nous savons si ce que nous faisons cause du tord ou du bien.
Bien au contraire, notre esprit nous entraîne à un résultat erroné et partiel, par une logique incomplète, qui nous fais juger les choses seulement par la demi-sphère éclairée par cet esprit, alors que la seconde demi-sphère est pleinement ignorée.

Adam n’est pas condamné après la désobéissance mais avant.
Ouh ! C'est beaucoup plus complexe que cela. Selon Elohim, Adam peut manger indistinctement de toutes les herbes et de tous les arbres de la terre, selon IHWH-ELOHIM, il y a un arbre interdit. Qui a raison ? Elohim, ou IHWH ? Au début du chapitre 3 de la Genèse, personne n'a encore la réponse à cette question. C'est d'ailleurs pour cela qu'il y a un chapitre 3.

Ce n’était pas un sentiment de culpabilité mais un fait de désobéissance.
S'ils avaient obéi à IHWH, ils auraient donc désobéi à Elohim, qui est le dieu Père. Les conséquences auraient été d'empêcher le plan divin. Il n'y aurait pas eu la femme, ni le Serpent, ni la promesse de la multitude, ni la multiplication, ni la production des êtres individuels, ni rien de manifesté. En désobéissant à IHWH, ils ont obéi au Père.

La suite n’est que théorisation nous entraînant dans une projection de votre propre méchanceté.
Et aussi de ma pleine gentillesse à votre égard, qui me fait répondre avec patience à vos états incomplets de connaissance.

Ils (les criminels) ne sont pas moins coupables.
Oui, mais d'une culpabilité contingente et relevant seulement de notre étage actuel de programme. Rien ne vous permet d'affirmer qu'ils sont coupables à d'autres niveaux. C'est pourquoi, décider d'une façon péremptoire et absolue de condamner des criminels est en soi tout aussi criminel. Ces gens sont autant victime de l'erreur que nous le sommes. La solution est davantage dans le pardon, qui est l'expression la plus parfaite de la justice divine. Seuls les actes doivent être condamnés, mais pas les hommes. Donner une peine à un homme qui a commis un crime, cela est acceptable, mais le traiter de "criminel", vous aurez à en rendre compte devant votre étage divin.

C’est de notre temps que le criminel puisse se défendre en plaidant que si ce n’était pas interdit, il ne serait pas coupable.
Il est bien évident dans le texte biblique qu'Adam est coupable d'avoir transgressé un ordre d'IHWH qui était lui-même comme une transgression de l'ordre d'Elohim. Aussi, le véritable tort d'Adam, c'est de s'être senti coupable d'avoir transgressé l'interdit d'IHWH. S'il ne l'avait pas ressentie, cette culpabilité ne l'aurait jamais exclus du jardin d'Eden, et les êtres individuels seraient aujourd'hui en mesure d'être conscients des étages de programmes supérieurs dont Eden est le premier. Ils auraient alors conçu autrement les étages inférieurs de leur individualité.

À la fin c'est lassant toute ces incohérences.
Il n'y a aucune incohérence. C'est-à vous qu'il appartient d'étudier comment les langages fonctionnent afin de comprendre pourquoi ils nous induisent en erreur. Cette confusion du langage est évoquée à travers la confusion de Babel. Et le christianisme, par la prise de conscience du Verbe divin, a pour effet d'inverser le sens des jugements de façon à ne plus juger en séparant les choses, mais en comprenant que le réel est tout ce que nous sommes et tout ce que nous ne sommes pas. Mon être est ce que j'en ressens ou désire et aussi ce que je refoule ou condamne. A moi de faire l'union des deux en un seul. C'est une simple question de langage et au-delà du langage de mentalité. Babylone doit tomber.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Dim 28 Déc 2008 - 22:56

Bonjours Calice,
Je reviens titiller quelque peu ce forum, après un congé d'écriture.

Calice a écrit:
JPG a écrit:Pour ce qui est de l’antagonisme entre la chair et l’esprit, Paul y va peut être un peut trop directement pour le monde d’aujourd’hui. Car, en vérité, la chair n’est pas opposée à l’esprit, mais, est plus comme un enfant rebel au directive de ces parents dans la maison de ceux-ci; le fait est que la chair a ses besoins et désires qui tendent à faire des demandes inconsidérées à l’esprit pour sa satisfaction, ce que l’esprit n’est pas tenu d’accomplir.

Oui vous avez raison en un sens, l'esprit a besoin de la chair pour se spiritualiser et c'est cela l'intérêt de l'incarnation .Seulement Paul n'a pas tort non plus dans le sens ou ce qu'il appelle la chair est liée au désirs de ce monde et ne nous est pas utile dans l'autre monde, nous n'emportons rien avec nous .
D’accord avec vous, « nous n’emporterons rien de ce monde », excepté pour la chair… Jésus est ressuscité avec sa chair, c’est tout l’objet de la foi du chrétien.
Vous avez raison de dire « en un sens », puisque je ne me suis pas exprimé complètement sur les relations hiérarchiques entre l’esprit, l’âme et la chaire. Au début de notre vie, (certain n’en sortiront jusqu’à leur mort), tout ce qui compte est la satisfaction de nos besoins charnels. Nous grandissons en apprenant à apprécier le plaisir que la satisfaction de ceux-ci nous procure, et nous nous y attachons. Enfant, ce sont nos parents qui nous enseignent par quelle moyen satisfaire à nos besoins charnels; et si nos parents étaient un peu soucieux de la justice, ils nous auront aussi enseigner que toutes les manières de combler nos désirs ne sont pas nécessairement juste.

Le fait est que l’âme, responsable de communiquer à l’esprit les besoins de la chair, a tendance à se laisser emporter par son émotivité. Dès qu’il y a un besoin charnel, son seul désir est de le combler; un peu comme une femme qui a un premier enfant, elle croit que chaque gémissement est une requête à combler. Lorsqu’elle en a eu sept ou huit, elle se calme un peu, quoiqu’il s’en soit connu à paniquer pour les huit. J’exagère un peu, ce n’est qu’une caricature pour le principe.
C’est la même chose avec notre âme. Vous avez sûrement déjà, expérimentée la faim? Lorsque la chaire a besoin de manger, c’est parce qu’il lui manque un certain apport nutritif. Elle le communique à notre âme, qui le communique à notre esprit pour que celui-ci dirige nos pas vers quelque chose à manger.

Lorsque la chair, reput et comblé de confort, elle se repose jusqu'à ce que de nouveaux besoins se communique. Alors, c’est l’esprit qui s’agite et cherche son plaisir, lui ne trouve pas de satisfaction dans le seul fait d’avoir comblé les désirs de son âme (quoique pour certain humain, cela suffit et ils se contentent de dormir). Son besoin de parole, d’idée, de réflexion ne se trouve pas dans son âme mais par la fréquentation d’autre esprit, extérieur à lui. C’est la quête d’information pour soulager sa soif de connaissance.

J’accroche un peu sur la deuxième partie de votre première phrase. De la manière que vous l’écrivez, nous pourrions conclure faussement que Dieu ne peu pas être ce qu’Il est sans la chaire. Hors, Dieu est Dieu avant sa création. Je ne peu pas protester complètement, mais peut être puis-je un autre éclairage. En sorte que oui, la chaire est créée pour une semence spirituelle de Dieu afin que celle-ci grandisse en sa chaire. Sa chaire étant comme une maison pour l’esprit croissant en elle; la chaire et son âme sont serviteur et propriété de l’esprit résidant qui les commandent. En quelque sorte, cela peu, peut être, s’appeler une incarnation en ce que Dieu y donne de son commandement de vie.


Calice a écrit:Nous n'emporterons pas de richesses , de bijoux , de maison dans l'autre monde , seul nous sera utile les richesses spirituelles accumulées ici bas et ce sont tous les actes et les pensées charitables et altruistes qui sont nos seuls trésors .

C'est pourquoi l'esprit et la chair sont opposés :la chair jouit des plaisirs terrestres qui ne lui seront d'aucune utilité dans l'autre monde , alors que l'esprit n'emportera rien d'ici bas .Celui qui mise sur la chair parie sur du sable.
Les seuls pensées ne profitent de rien Calice, pour qu’une pensée est la moindre valeur; en vérité, elle doit être en voie d’accomplissement. J’en réfère à Abraham, qui par confiance en l’Éternel, alla pour sacrifier son fils Isaac qui est l’héritier de la bénédiction. Mais lorsque Dieu voit la démonstration de la confiance d’Abraham, Il intervient, car sa volonté n’était pas qu’Isaac soit tué, mais, qu’elle était toute la confiance d’Abraham.

La seule pensée à semer un jardin, vous donnera-t-il de cueillir des légumes. Si seul la pensée comptait pour vous accumuler des générosités… il vous suffirait de répondre à celui qui vous demande de l’aide, que vous avez pensé de l'aider et que cela suffit pour qu’il vous considère généreuse; et Jésus n’eut, qu’à pensée sauver le monde, il n’eut pas à être crucifier. C’est l’action et l’effort qui donne des résultats, y pensée ne suffit pas.

N’oubliez pas les œuvres de justice, de paix, de droiture, les témoignages à la vérité pour renverser les faux témoignages…
Calice a écrit:
JPG a écrit:
Puis vous nous parler un langage étrange pour exprimer quelque chose,

Oui je conçois que cela puisse être étrange , mais je veille bien à ce que cela ne soit pas faux .La tournure est peut être provocante mais justement cela donne à réfléchir.
Peut être dites-vous vraie. Chose certaine ce n’est pour aider à la compréhension du discours, puisque cela semble ne parler qu’à un groupe d’initié dans un club fermé. Cela n’aide en rien à l’édification du profane.
C'est comme le parler en langue, car même si celui qui peut le faire, loue Dieu, cela n'aide personne à le recevoir.

Calice a écrit:
JPG a écrit:
Les traditions ne font pas la vérité,

Si , on ne peut pas compter que sur ses seules impressions personnelles même si on est sur de recvoir la vérité d'en haut , les traditions issues de la Tradition sont des repères et des socles sûrs.Mais non les traditions mal interprétées comme le sont les religions exotériques passées et actuelles.Il faut faire la distinction entre la Tradition qui est la Source donc vraie et immuable et les religions établies par les hommes .
Certes, ma réflexion complète étant que les traditions des hommes ne font pas la vérité. Je vous accorde que lorsque nous commençons à marcher, il est essentiel d’avoir un support. La tradition étant le témoignage des oeuvres du passé. Mais comme vous le comprenez bien, certaine tradition ont pour but de pervertir.

Calice a écrit:
JPG a écrit:
Jésus a bien dit aux traditionalistes que pour le respect de leur tradition ils vont contre la parole de Dieu.

Oui mais les pharisiens n'étaient pas des traditionalistes sinon ils auraient reconnu la messie .Ils était accrochés à une tradition exotérique , coque vide coupée de la Source , ils ne voyaient que la forme et pas l'esprit c'est cela que leur reprochait Jésus.
Il faut bien distinguer les traditions exotériques de la tradition qui est ésotérique.
Exprimé dans mes mots cela devient; il y a le témoignage de ce que Dieu veut nous enseigner, et, l’enseignement des hommes qui veulent protéger leur domination.

Ou l'hypocrite tente de nous faire croire que la tromperie est vérité.

Calice a écrit:
JPG a écrit:Il serait dommage que les religions s'unisse, la terreur d'une prostitution généralisé m'effraie. Puisque si celles-ci s'unissent, il n'y aura plus de place pour les serviteurs de Dieu; seulement pour ceux qui iront dans le sens d'une religion unique.

Et non , il ne s'agira pas d'une union mais d'une disparition, il n'y a déja qu'une seule religion et c'est celle de la Tradition , il n'y a qu'un seul fil mais les hommes ne sont pas aptes à le comprendre , les différents peuples ont eu besoin de prophètes différents correspondants à leurs prédispositions , c'est pour cela qu'il y a en apparences plusieurs religions .
Mais pour la personnes spirituelle qui voit le noyau et non l'enveloppe il n'y a qu'une seule religion :c'est l'ésotérisme des religions la partie cachée .
Les religions exotériques vont bientôt disparaitre et il ne restera donc que le noyau que les hommes seront alors aptes à comprendre :c'est l'Islam universel , qui n'est pas l'islam exotérique actuelle mais qui est la dernière révélation .


Pour l'instant je ne répond pas à cette réplique.

Merci, Calice
À plus tard!

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par bernard1933 le Lun 29 Déc 2008 - 11:34

JPG, une chose me surprend dans tes affirmations, mais cela pourrait faire l'objet d'un autre et vaste débat : tu nous gratifies d'un esprit et d'une âme ! C'est une notion qui ne me paraît pas très ancienne, sauf dans certains termes religieux . Descartes était plus clair . Je pense que cette façon de nous "couper" en trois provient de ce que nous devons admettre maintenant que les animaux ont une conscience, un psychisme, ce que nous leur refusions obstinément il y a quelques dizaines d'années
et que certains leur dénient toujours . Et si nous sommes immortels, il faut bien que...Mais séparer l'âme de l'esprit
n'est pour moi qu'une construction théologique pour conserver ses clients...Mon épagneul a un esprit, je ne pense pas qu'il soit immortel, dommage...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Magnus le Lun 29 Déc 2008 - 13:51

Bernard, le mot conscience a plusieurs sens.
Je suppose que tu ne penses quand même pas que ton brave épagneul (que je trouve vraiment très sympa, d'ailleurs) soit capable de porter un jugement sur ses propres actes ?

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par bernard1933 le Lun 29 Déc 2008 - 20:45

Et pourquoi pas, Magnus ? A son échelle, bien sûr ! Il sait qu'il n'a pas le droit de traverser la rue ! S'il le fait, ce qui est très rare, mais à la vue d'un chat..., si je le rappelle, il revient tout penaud ! S'il voit un morceau de viande sur la table et qu'il essaie de l'attraper, si je le gronde, il prend l'air du toutou déprimé ! Mais je lui pardonne et je lui donne même pas une pénitence à accomplir; même pas 20 Ave Maria !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par bernard1933 le Mar 30 Déc 2008 - 22:18

Magnus, pour compléter mon laïus d'hier, un article lu ce soir ! A méditer...

"Donner la patte? Le chien veut bien le faire, à condition que les règles du jeu soient équitables…

A force de voir son coéquipier récompensé sans rien recevoir, l'un des deux chiens refusent de donner la patte. (Courtesy of Friederike Range)
Les chiens n’aiment pas être traités de manière inéquitable et ils le montrent en cessant de se prêter au petit jeu initié par leur maître. C’est ce que révèle l’expérience organisée par des chercheurs de l’Université de Vienne (Autriche). Friederike Range et ses collègues ont sélectionné une trentaine de chiens de différentes races habitués à donner la patte lorsqu’une personne leur tend la main.

Lorsque deux chiens étaient placés côte à côte et qu’un seul recevait de la nourriture en récompense de son geste, l’autre commençait à donner des signes de nervosité jusqu’à ce qu’il finisse par ne plus vouloir donner la patte, relatent les chercheurs.

Lorsque le test était mené avec un seul chien, le fait de ne pas avoir de récompense ne modifiait pas son comportement, précise Range. C’est donc bien la présence de l’autre et le fait de ne pas recevoir le même traitement qui crée une réaction de stress et de mécontentement chez l’animal, concluent les chercheurs, qui publient leurs travaux dans les PNAS.

Le sentiment d’équité et de justice est considéré comme une base essentielle de la société humaine, qui aide à maintenir le lien entre ses membres. Chez les primates non-humains, comme les singes capucins, des études ont mis en évidence l’existence d’un sentiment d’équité, même s’il n’est pas aussi élaboré que celui de la justice sociale chez l’Homme. Animal volontiers coopératif, le chien paraissait être un bon candidat pour ressentir l’injustice."

Cécile Dumas
Sciences-et-Avenir.com
09/12/08
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Mer 31 Déc 2008 - 3:48

bernard1933 a écrit:JPG, une chose me surprend dans tes affirmations, mais cela pourrait faire l'objet d'un autre et vaste débat : tu nous gratifies d'un esprit et d'une âme ! C'est une notion qui ne me paraît pas très ancienne, sauf dans certains termes religieux . Descartes était plus clair . Je pense que cette façon de nous "couper" en trois provient de ce que nous devons admettre maintenant que les animaux ont une conscience, un psychisme, ce que nous leur refusions obstinément il y a quelques dizaines d'années
et que certains leur dénient toujours . Et si nous sommes immortels, il faut bien que...Mais séparer l'âme de l'esprit
n'est pour moi qu'une construction théologique pour conserver ses clients...Mon épagneul a un esprit, je ne pense pas qu'il soit immortel, dommage...
Ce n'est pas moi qui ai créé cet ensemble fonctionnel, je ne fais que constater ce qui m'est permis de voir.
Je n'invente rien quand même, tous peuvent le constater, la chair, une maison; le sang, son âme veille à son entretient; la pensée, la réflexion et le jugement, son esprit qui le dirige. Non? C'est très ancien.
Je ne sépare rien, j'identifie ce qui compose un être humain, sans tuer personne. Comme nous pouvons indentifier le coeur, le foi et les reins qui ont des fonctions différente dans le corps.
Pour sûr que les animeaux ont une âme, c'est d'ailleur enseigné par Dieu à Moïse, si vous voulez des citations, pas de problème. 😠
Pour l'immortalité, cela n'existe pas c'est une invention issue de fantasme, il y en a Un qui est éternel mais jamais question d'immortel. Immortel, signifirais que quoi que ce soit qu'il fasse ou ne fasse pas, qu'il ne pourrait jamais en mourrir, alors pourquoi suivrent des règles pour le maintient de la vie? Est-ce que le Vivant enseigne des règles à ses fils pour protégé la vie pour ensuite leur dire : "Bon, maintenant que vous avez la vie éternel, vous pouvez faire ce que vous voulez, enfin de compte les règles ce n'est pas important". Pis le père noël, c'est vraie? Il n'y a que les humains pour enseigner de vaines choses à leurs enfants.
Non Bernard, je ne sépare pas l'âme et l'esprit; ils sont unis jusqu'à ce que la mort les sépares pour l'entretient de leur maison et l'accomplissement d'oeuvres. Comme un homme et une femme s'unisse pour vivre dans une même maison et ont des enfants.
Les animaux sont certainement sensitifs, émotifs, des attributs de la chaire et de l'âme; mais surement pas spirituel. Ils ne peuvent pas choisir ce qu'ils feront pour se maintenir en vie. Ils font ce qu'ils peuvent et c'est tout.

Descartes, je ne connais pas ses propos, j'ai l'impression que vous l'amenez comme si je devais nécessairement connaître ce jeune homme. Mais moi je suis encore vivant si vous voulez poursuivre la discussion. :humhum:

P.S. : En me relisant, j'ai l'impression d'être un peu rude, mais la vie ne fait pas de compromis. C'est pourtant en toute simplicité que je vous répond. :bof:

Au plaisir.
JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par bernard1933 le Mer 31 Déc 2008 - 18:34

JPG, j'attends qu'on me prouve que l'esprit et l'âme sont deux attributs séparés. Je pense que cette notion se développe depuis qu'on est obligé de constater que les animaux ont une conscience, ce qu'on leur refusait il n'y a pas si longtemps. Et les animaux savent ce qu'il faut faire pour se maintenir en vie ! Mon épagneul s'est retrouvé ce matin devant un sanglier, il n'a pas réfléchi longtemps "pour prendre les pattes à son cou"! S'il voit un gros chien noir, il reste à distance !
Bonne année !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Jeu 1 Jan 2009 - 15:02


La preuve,

Si quelqu'un vous en apporte une, vous pouvez toujours la réfuté; ou si vous en trouvez une, vous pourrez toujours prétendre que s'en est une sans que ce le soit.

Je vous renvois à vous même... en vous même.

Je pense que cette notion se développe depuis qu'on est obligé de constater que les animaux ont une conscience, ce qu'on leur refusait il n'y a pas si longtemps.
De qui parlez-vous, je ne me souviens pas de cet ordre de réflexion. Je n'ai aucune réflexion en ce sens, me disant : "maintenant que je crois que les animaux ont une conscience...". Depuis mon enfance, j'ai toujours communiqué avec les animaux. Hors, qui dit communication, dit conscience de la volonté d'un autre être. Dans l'ordre hiérarchique de la communication, le langage physique est le premier niveau d'expression et aussi le plus simple et le plus direct. Il ne laisse pas beaucoup de place à interprétation.

Les animaux ne savent pas toujours quoi faire pour rester en vie, pour les preuves, car inévitablement vous en demanderez; je vous renvois, là aussi dans votre environnement, puisque peu importe les observations que je fais de mon environnement, vous me demandez continuellement des preuves de ce que je raconte. Quand même, une petite anecdote; un chien écrasé par une auto en traversant la route. Cela ne démontre-t-il pas que le chien ne peut être conscient de ce qui est dangereux que s'il y survit. Ce n'est donc pas par l'esprit qu'il peut apprendre et comprendre les dangers.



Encore une fois, je ne sépare pas notre constitution, je dis qu'il y a un ordre hiérarchique dans la relation entre la chaire, l'âme et l'esprit; le respect de cette hiérarchie est essentielle pour une bonne conduite de notre être.
La preuve, je ne vous en donne pas, elle est en vous, trouvez là. Il est impossible de forcer quelqu'un à voir ce que nous même voyons. Je vous pointerais un arbre isolé à l'orée d'un boisé, que vous ne le verriez jamais. C'est une question de positionnement.

Je vous remercies pour votre contribution cette dernière année.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par bernard1933 le Jeu 1 Jan 2009 - 19:17

JPG, ton exemple me rappelle un triste souvenir, un brave curé, que tout le monde appelait le père Ratel, que j'estimais énormément ! Et bien, il n'a pas vu la voiture, il est parti...au ciel, je n'en doute pas, il l'avait amplement mérité !
Ca fait plus de 76 ans que je cherche à distinguer mon esprit de mon âme ! La chair, je la connais, que c'est bon
quand c'est jeune...
Mais félicitations si tu as pu identifier les 3 "choses" qui te composent !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Jeu 1 Jan 2009 - 22:58


Donc nous n'y sommes pas encore? :bof:

Moi aussi, il m'arrive fréquemment de ne pas considérer mon environnement. Pour prendre des risques en ayant des réflexion sur autre chose, en faisant des activités qui mettent la vie en périle. Mais j'apprends à ne pas dispercer mon esprit.
Croyez-vous que votre chien, lorsqu'il revient peneau d'avoir traversée la rue pour courrir après un chat, se souçi que c'est parce que vous craigniez qu'il se soit fait frapper?
Pour lui, c'est simplement que vous voyez d'un mauvais oeil qu'il soit parti après un chat à ce moment là.

Mais je comprends bien que le monde de l'esprit ne peut être découvert par soi-même. C'est un monde où il est essentiel d'avoir un guide pour l'explorer; d'ailleur, pour quelques mondes que vous vouliez explorer, sans guide c'est impossible. En ce monde, pour exemple, vous avez eu vos parents ou des tuteurs, c'est la même chose pour le royaume de Dieu
Celui qui m'a guidé, s'appel Dan. C'est dans un songe qu'il m'a montré à faire abstraction du matériel pour s'envoler dans l'espace parmit les étoiles. Comme j'avais de la difficulté à me maintenir, il m'a prit la main pour me montrer; puis il m'a lâché pour que je puisse voler comme lui. Alors, il a accéléré pour disparaître par une porte. J'ai tenté de le suivre pour passer par la porte moi aussi, en vain, puisque je me suis cogné dans la porte trop étroite pour moi et je suis retombé sur la terre.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Sam 3 Jan 2009 - 3:15

Pardonnez-moi Bernard, j'eusse dû aussi vous mentionner qu'il est essentiel d'être née de nouveau pour recevoir la semence spirituel de Dieu.
Soit être née de l’eau et de l’esprit. L’eau, pour nous laver de notre ancienne façon de vivre, qui n’était que selon la chaire, le batême de repentance; de l’esprit, pour nous sanctifier par la parole de vérité issue de Dieu, le batême de l'esprit.
Cela aussi est un ordre hiérarchique respectable. C’est un peu comme changer d’emploi; vous n’oubliez pas tout ce que vous savez déjà, mais vous retrouvez l’innocence de votre enfance pour commencer à grandir dans un nouvel environnement.
Vous voyez tout sous un autre éclairage. Et votre chaire, votre âme et votre esprit se distingue bien mieux. Attention, je ne dis pas que cela arrive immédiatement, du moins, pas pour moi, ce fût progressif. Mais le Seigneur tient compte de nos faiblesses.

Au plaisir!

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par bernard1933 le Sam 3 Jan 2009 - 10:14

Cher JPG, gentille ta réponse , et je te remercie ! mais vois-tu, depuis que je regarde en moi-même , et ça fait bien longtemps, je ne vois rien de nouveau ! ( sans paraphraser Eric Maria Remarque...) . Non, l'âme a été rajoutée à l'esprit depuis qu'il a bien fallu admettre que nous ne sommes pas seuls à avoir une conscience . A moins de n'appeler esprit que la vie qui anime tout ce qui bouge , ce qui est le point de vue de certains .
Tutoie-moi, je préfère, c'est plus sympathique ! Amitiés !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Sam 3 Jan 2009 - 16:02

Puisque vou... Puisque tu le demande.

L'auto nous offre une parabole délicieuse. Nous avons là une construction totalement fonctionnel. Que lui manque-t-il pour qu'elle s'anime? un être conscient, une volonté et un savoir, un être humain.
Je te raconte pas toutes les variations et utilités possibles, cela se constate aisément.
Ce qui rejoint cette phrase :
A moins de n'appeler esprit que la vie qui anime tout ce qui bouge , ce qui est le point de vue de certains .
Encore là, je suis conscient que ce n'est pas une preuve. Simplement qu'une autre vision.

Simplement,
JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Ven 9 Jan 2009 - 14:05

JPG a écrit:

Merci Ilibade, je trouve plus agréable à la lecture l'utilisation du "justify"; je ne l'ai remarqué que dans une citation de vous par Calice.

JP
Comment? La justice au quotidient, n'inquiète aucun de ceux qui ont lu ceci? Si une personne ne se souci pas de la justice lorsqu'il est en son pouvoir de rétablir quelque chose, comment pourra-t-elle ordonner la justice dans un ordre hiérarchique supérieur?
Celui qui est fidèle dans les petites choses, le sera aussi dans les grandes.

S'il est vrai que Ilibade mérite un hommage pour une mise en page agréable; les balises à utiliser pour cette belle mise en page, c'est par Calice que je l'apprend.
Dans le contexte, c'est à Calice que je dois dire merci. Ilibade mérite un bravo pour cette belle présentation; certainement pas un merci, puisque ce n'est pas lui qui m'a montré. Car la connaissance d'une mise en page différente, vient par l'action de Calice.

Donc, bravo à Ilibade pour cette belle présentation; merci Calice pour m'avoir montré comment.
Et je loue mon Seigneur, c'est sa grâce que je l'aie vu, et que l'injustice soit corrigée.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Dim 8 Fév 2009 - 13:46

Ilibade a écrit:
Non pas du tout. La "conduite parfaite en Dieu" n'est pas une conduite ! Si l'homme est créé à l'image de ce qui, invisible et inaudible, n'a rien d'un phénomène sensible, c'est donc en cessant d'être visible et audible que l'homme peut atteindre la ressemblance de son principe fondateur. Dans cet état, la conscience voit exactement TOUS les équilibres de la Nature d'un seul coup, et comme, il n'y a plus de cause perturbante, cette vision totale demeure. C'est ce qui est appelé la "conscience de plénitude", car les êtres individuels sont alors un seul Etre dont la matérialité est composée de celle de tous les êtres multiples, dans un état de cohérence et d'équilibre. Si vous voulez comprendre à quoi ressemble cette image de Dieu lorsqu'elle est achevée, elle est l'image équilibrée du Sans-Image.

Et je vois une bête montant de la mer.

...

Ilibade a écrit:
Aucunement, puisque la sensibilité est elle-même le résultat d'une parole dont rien ne permet d'affirmer qu'elle est de vérité. Ce que vous ne comprenez pas, c'est que le corps que vous avez est le résultat d'un langage, et que les sens que vous avez, sont le résultat d'un langage qui programme ces sens à ressentir d'une certaine façon ce qui a été voulu par le programmeur. Or la question est la suivante : QUI EST LE PROGRAMMEUR ? Est-ce Dieu ? Est-ce l'Humain ? Si vous me dites que c'est Dieu, alors votre hiérarchie est à revoir. En effet, Dieu est inaudible, et donc, il n'émet aucune parole, ni aucun langage qui soit comme un programme orienté. Il génère seulement la conscience humaine, comme une réplique du Verbe total silencieux. Mais comme ce Verbe total et silencieux n'exprime rien de particulier, de limité ou de sélectif, c'est dans cet état de silence que le Verbe est divin, et l'humain quitte cet état du Verbe divin pour faire ses propres sélections et obtenir le génétique. Et l'on distingue ce qui est engendré à chaque instant par Dieu et qui est la conscience, de ce qui est génétique et qui correspond aux innombrables générations du mental, qui opère de façon bouclée, à la façon d'un processeur informatique, ce qui explique pourquoi, certains niveaux de programme se relancent sans cesse, produisant le phénomène connu de la réincarnation.



...

J'exprime une métaphysique qui est millénaire. Il n'y a pas de chair d'âme et d'esprit, puisque "Au commencement, était le Verbe". La conscience est donc âme et la chair et l'esprit ne sont que les deux parties du langage dont on fait ce qu'on veut. On peut très bien simuler un corps physique avec un ordinateur, le faire ressentir, lui donner une forme, etc ... Par exemple, il y a d'innombrables progrès dans la façon de coder les émotions de certains robots. Un jour, les machines auront le sentiment d'exister comme des êtres à part entière. Ce règne robotique supplantera le règne hominal, comme tout règne nouveau l'a fait des règnes anciens. Il est d'ailleurs fort possible que l'homme et la machine produisent des hybrides. La particularité des machines, c'est qu'elles ignoreront la possibilité logique de Dieu, car elles seront le produit le plus élaboré de la logique dualiste. Leur faiblesse sera alors qu'en Dieu, elles ne pourront que planter comme le font nos ordinateurs actuels en pareille circonstance.

Et je vois une bête monté de la terre ; et elle avait deux cornes semblables à un agneau ; et elle parlait comme un dragon.
... disant à ceux qui habite sur la terre de faire une image à la bête...



...

Ilibade a écrit:

Il n'y a aucune incohérence. C'est-à vous qu'il appartient d'étudier comment les langages fonctionnent afin de comprendre pourquoi ils nous induisent en erreur. Cette confusion du langage est évoquée à travers la confusion de Babel. Et le christianisme, par la prise de conscience du Verbe divin, a pour effet d'inverser le sens des jugements de façon à ne plus juger en séparant les choses, mais en comprenant que le réel est tout ce que nous sommes et tout ce que nous ne sommes pas. Mon être est ce que j'en ressens ou désire et aussi ce que je refoule ou condamne. A moi de faire l'union des deux en un seul. C'est une simple question de langage et au-delà du langage de mentalité. Babylone doit tomber.

Belle description de la bête qui monte de la mer. Celle qui était, qui n'est pas et qui sera présente. Et qui ouvre sa bouche en blasphèmes contre Dieu, pour blasphèmer son Nom, et son habitation, et ceux qui habitent dans le ciel. Qui écrase tout ce qui est saint, qui reçoit pouvoir pour dominer sur toute tribu, et peuple, et langue, et nation.



Que la grâce du seigneur Jésus Christ soit avec tous les saints.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par Invité le Dim 8 Fév 2009 - 14:25

Oui, quand j'étais jeune et qu'on voyait quelqu'un de très intelligent, on s'écriait plein d'admiration :
Ouah, la bête !!!

Je suppose que c'est ce que fait JP. Mais pourquoi dit-il qu'Ilibade vient de la mer ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par JPG le Dim 8 Fév 2009 - 14:50

Ne confondez pas Escape, je ne parle pas d'Ilibade, mais de la hiérarchie qu'il énonce.

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Respect de la hiérarchie

Message par bernard1933 le Dim 8 Fév 2009 - 14:54

" L'image équilibrée du sans-image " ! Là, je me tâte ! Fallait la trouver cette formule ! Plus fort que Coluche !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum