Exercice pratique

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Invité le Lun 27 Oct 2008 - 22:59

dan 26 a écrit:La psychanayse n'est pas un univers parallele c'est la science du fonctionnement du cerveau, une spécialité de la neurologie.
Waouh les illusions scientistes démentielles.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Neurologie

Freud aurait étudié le fonctionnement du cerveau ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par ElBilqîs le Mar 28 Oct 2008 - 0:21

Qwatybaal a écrit:
Waouh les illusions scientistes démentielles.
Freud aurait étudié le fonctionnement du cerveau ?

j'aime bien ton image de pipe qui n'est effectivement pas une pipe, mais tout juste une représentation partielle (et partiale) d'une certaine pipe!
on pourrait en discuter pendant des heures, en reprenant chacun des mots car déjà "ceci" n'est pas = à "pipe"... je préfère m'abstenir de continuer :)-
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Invité le Mar 28 Oct 2008 - 9:27

p1rlou1t a écrit:... du grand schtroumpf.
Oui, c'est sur que les schtroumpfs et Tintin, dans les démonstrations philosophiques, c'est plus profond que les écrits de Descartes.

p1rlou1t a écrit: Il est évident que si je pense donc je suis, n'importe qui qui est doué d'un minimum de raison le sait.
Je pense que beaucoup de professeurs de philo font croire que cette phrase est une réflexion poussée alors qu'il en est rien, mais cela les conforte dans l'idée qu'ils détiennent un savoir supérieur face à leurs élèves.

ca, c'est ce qu'on appelle une réflexion philosophique poussée : c'est vrai, n'importe quel imbécile doué d'au moins une lumière à l'étage ce rend bien compte qu'ils existe, (par exemple quand il pête ou qu'il se plante un clou dans la main) et la philosophie, ça ne sert à rien. Brulons vite tous les livres écrits par les philosophes, surtout si on n'y pige rien, ça ira plus vite. Et à bas les profs, mettons-les à la retraite, ça fera faire des économies.


Encore une supercherie enseignée comme une réflexion poussée alors que c'est simplement un type qui a écrit en étant pèté et qu'il avait l'impression que c'était un autre qui écrivait.
Mais cet enseignement permet à certains profs de se caresser le bide et de se frotter la moustache avec un air sérieux pour faire croire qu'ils sont détenteurs d'un savoir profond.
Et bien sûr, Rimbaud n'était qu'un pauvre abruti complètement pété la plupart du temps... Ca, c'est une révélation !



L'histoire de la poule et de l'oeuf est résolue par la science.

Ah ! Génial ! Alors explique ! Je suis sûre que plein de gens n'attendent que ça !


Les religions s'opposent à la réflexion.[/quote]
Tout à fait d'accord. D'ailleurs je ne parlais pas des religions.

Je suis d'accord de dire qu'on peut se poser des questions philosophiques en étant en recherche de vérité sans être croyant ni adhérer à une religion, mais je ne qualifierais pas cette recherche de "spirituelle" car on fait dire ce qu'on veut à cette notion et elle cache un grand nombre de charlatans mystiques qui disent tout et n'importe quoi comme les religieux.

Encore d'accord, faut se méfier des charlatans mystiques. D'ailleurs, le terme "adhérer" s'oppose pour moi à "réfléchir".

Et bon, bref, maintenant que tu as rejeté Descartes d'un revers de main, et dit que Rimbaud était un pauvre abruti... tu proposes quoi comme grande réflexion sur "La Vie, l'Univers, le Reste" ? La réponse est 42 (Douglas Adams) ? Et quand est-ce que tu proposes comme grand poète écrivant autre chose que des âneries sous l'influence de drogues illicites ? :D


Dernière édition par Siva le Mar 28 Oct 2008 - 16:47, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Magnus le Mar 28 Oct 2008 - 14:07

Qwatybaal a écrit:
La représentation d'une pipe n'est pas la pipe elle-même. Il est impossible de la fumer, de la culotter, de la nettoyer, de la tenir en main, bref d'en faire un usage autre que celui de l'artistiquement contempler.

De même, --- parenthèse --- notre avatar n'est pas nous-même : il n'est que faible représentation d'une partie de nous-même, vraie ou fausse d'ailleurs, que nous désirons montrer au public.
De même aussi, Qwatybaal, Magnus, Elbilquîs, etc, ne sont que des surnoms qui n'englobent pas la totalité de ce que sont Qwaty, Magn and Elbi.

Il est impossible de savoir ce qu'est réellement et totalement une pipe à partir de la représentation d'une pipe.
De plus, la "notion" même de pipe est sujette à malentendus et à interprétations diverses et contradictoires, selon que l'une se culotte et que l'autre se déculotte.
Et l'une comme l'autre sont interdites dans les lieux publics.

Ces hautes réflexions ne peuvent donc en aucun cas se prêter à un exercice pratique au sein de ce forum (espace public) mais seulement à un exercice théorique, au gré des fantasmes, tabagiques et autres, de chacun de nous.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24064
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par p1rlou1t le Mar 28 Oct 2008 - 17:17

Siva a écrit:
p1rlou1t a écrit:... du grand schtroumpf.
Oui, c'est sur que les schtroumpfs et Tintin, dans les démonstrations philosophiques, c'est plus profond que les écrits de Descartes.
Démontrer l'existence du dieu biblique par une réflexion philosophique est ni plus ni moins profond que de démontrer l'existence des schtroumpfs ou de Tintin par une réflexion philosophique, c'est d'ailleurs cette humilité qui n'est pas enseignée alors qu'elle est la philosophie.
Tu ne savais pas que descartes voulait démontrer la supériorité de l'esprit sur la matière?
Tu ne savais pas qu'il voulait faire une démonstration de l'existence du dieu biblique par la raison?

p1rlou1t a écrit: Il est évident que si je pense donc je suis, n'importe qui qui est doué d'un minimum de raison le sait.
Je pense que beaucoup de professeurs de philo font croire que cette phrase est une réflexion poussée alors qu'il en est rien, mais cela les conforte dans l'idée qu'ils détiennent un savoir supérieur face à leurs élèves.

Siva a écrit:ca, c'est ce qu'on appelle une réflexion philosophique poussée : c'est vrai, n'importe quel imbécile doué d'au moins une lumière à l'étage ce rend bien compte qu'ils existe, (par exemple quand il pête ou qu'il se plante un clou dans la main)
Tu tronques ma réflexion, c'est malhonnête, on parle du cogito et toi tu parles de pèter et de se planter un clou.
Tes exemples sont corrects, mais je ne parlais pas de pèter ou de se pincer pour savoir qu'on existe, je parlais d'individu capable d'un minimum de raisonnement.
Je te dis que n'importe qui qui est capable d'un minimum de raisonnement sait que si il pense il existe, c'est comme ça je n'y peux rien.
Serait-ce que ma réflexion remet en cause ce que tu penses sur la supériorité de savoir supposé détenu par les professeurs de philo?

et la philosophie, ça ne sert à rien.
Je n'ai pas dit ça, tu es malhonnête.
Je pense d'ailleurs le contraire, la philo peut servir à se poser des questions et à remettre en cause les certitudes.
Elle consiste a chercher la vérité, et dans certains cas à la trouver, contrairement à un enseignement qui fait ingurgiter des tas de philosophes occidentaux par coeur pour en arriver à la conclusion qu'on ne sait rien (sauf l'enseignant bien évidemment qui derrière un regard lointain en disant "ce que je sais c'est que je ne sais rien", prétend détenir une vérité absolue).

Brulons vite tous les livres écrits par les philosophes, surtout si on n'y pige rien, ça ira plus vite.
Je n'ai jamais dit ça, tu es malhonnête.
Le problème ne vient pas du fait de ne pas piger et donc de s'en passer mais d'enseigner la vérité plutôt que de raconter n'importe quoi.
Penses-tu que celui qui a lu toutes les oeuvres des philosophes des lumières et grecs philosophe "mieux" que quelqu'un qui n'a pas lu tout ça?
Je pense que non, pour moi la philosophie c'est la capacité à penser par soi-même en dehors de tout dogme ou préjugé.
Et comme l'a dit l'autre: "on apprend aux élèves la philosophie mais pas à philosopher".

Et à bas les profs, mettons-les à la retraite, ça fera faire des économies.

Une fois de plus tu dis n'importe quoi, je n'ai jamais dit ça, tu sembles délirer.

Encore une supercherie enseignée comme une réflexion poussée alors que c'est simplement un type qui a écrit en étant pèté et qu'il avait l'impression que c'était un autre qui écrivait.
Mais cet enseignement permet à certains profs de se caresser le bide et de se frotter la moustache avec un air sérieux pour faire croire qu'ils sont détenteurs d'un savoir profond.
Et bien sûr, Rimbaud n'était qu'un pauvre abruti complètement pété la plupart du temps... Ca, c'est une révélation !
Je n'ai pas dit qu'il était abruti, je ne vois d'ailleurs pas comment tu arrives à cette conclusion à partir de mon propos.
Tu penses que Rimbaud dit quoi quand il prône un déréglement de tous les sens pour devenir voyant?
Pour moi quand il dit que je est un autre, il veut dire qu'on enferme les gens dans des catégories bien précises (médecin, avocat, ouvrier...) alors que lui poursuit sa quête de la voyance en se définissant seulement comme poète et en "déréglant ses sens" pour accéder à l'inconnu.


L'histoire de la poule et de l'oeuf est résolue par la science.

Ah ! Génial ! Alors explique ! Je suis sûre que plein de gens n'attendent que ça !
Ah bon, je ne suis pas sûr que tant de gens se posent encore la question, seulement encore des ignorants qui jouent sur les mots ou des créationistes qui veulent absolument voir leur genèse biblique comme une vérité.
Il 'y avait des animaux qui pondaient des oeufs bien avant que les poules apparaissent, donc les oeufs existaient avant les poules.

Et bon, bref, maintenant que tu as rejeté Descartes d'un revers de main,
Décidément tu es encore malhonnête, je n'ai pas dit ça.
Je ne place pas le cogito sur un piédestal, c'est ça qui t'énerve?

et dit que Rimbaud était un pauvre abruti...
Je n'ai jamais dit ça, ça devient lassant.

tu proposes quoi comme grande réflexion sur "La Vie, l'Univers, le Reste" ? La réponse est 42 (Monthy Python) ? Et quand est-ce que tu proposes comme grand poète écrivant autre chose que des âneries sous l'influence de drogues illicites ? :D
Tu sembles emplie de préjugés, ça semble t'énerver de savoir que Rimbaud faisait l'apologie du déréglement des sens, c'est pourtant un fait connu.
Je te dis que je dénonce le fait qu'on enseigne le "je est un autre" en prétendant qu'il 'y a un sens très profond derrière cette phrase alors que Rimbaud disait qu'il ne voulait pas être défini par les autres.
Une fois la phrase remise dans son contexte, il n'y a rien de profond là-dedans, sauf ce que l'on veut lui faire dire.
Cette phrase sortie de son contexte permet comme tu disais de l'interpréter à l'infini, en d'autres termes de délirer à souhait et pour certains profs de philo de faire croire qu'ils détiennent un savoir supérieur.

p1rlou1t
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 676
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Invité le Mar 28 Oct 2008 - 18:12

p1rlou1t a écrit:

Je te dis que je dénonce le fait qu'on enseigne le "je est un autre" en prétendant qu'il 'y a un sens très profond derrière cette phrase alors que Rimbaud disait qu'il ne voulait pas être défini par les autres.
Une fois la phrase remise dans son contexte, il n'y a rien de profond là-dedans, sauf ce que l'on veut lui faire dire.
Cette phrase sortie de son contexte permet comme tu disais de l'interpréter à l'infini, en d'autres termes de délirer à souhait et pour certains profs de philo de faire croire qu'ils détiennent un savoir supérieur.

OK, JE suis malhonnête (deux fois). JE suis emplie de préjugés. Mais tes propos sont bien orgueilleux : comment sais-tu, toi, ce que voulait dire Rimbaud dans cette phrase qu'il a écrit, selon tes dires à un moment où il était pété et ne savait plus qui il était ? Et moi ça ne me gêne pas qu'il aie picolé ou fumé des substances illicites, je suis au courant ! rire

Allez, j'arrête là... je ne vois pas nécessité de continuer cette séance d'enculage de mouches (ou diptérophilie) comme l'a si bien dit ce cher Dan.


TU as raison, TU détiens la vérité. :salut:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Invité le Mar 28 Oct 2008 - 20:48

La psychanayse n'est pas un univers parallele c'est la science du fonctionnement du cerveau, une spécialité de la neurologie.
non, la psychanalyse n'est pas une spécialité de la neurologie. à la limite, la psychiatrie pourrait être rattachée à la neurologie, et encore...
et je n'ai jamais dit qu'elle était un univers parallèle mais que nous demeurions dans des univers parallèles.

Spoiler:
neurologie :
Spécialité médicale qui étudie l'anatomie, la physiologie et la chimie cérébrale ainsi que les diverses maladies qui découlent de la pathologie cérébrale.
Source:
(Tiré de Terminologie de neuropsychologie et de neurologie du comportement. Recherche et réd. Louise Bérubé., c1991., 176 p. Reproduit avec la permission de Les Éditions de la Chenelière Inc., p. 84)


psychanalyse:
Discipline qui est à la fois une méthode d'investigation psychologique centrée sur la signification inconsciente des phénomènes psychologiques; une technique psychothérapique fondée sur cette investigation obéissant à des règles définies
Source:
(Tiré de MARCHAIS, Pierre. Glossaire de psychiatrie. Avec le concours du Conseil international de la langue française. Paris : Masson, 1970. xv, 238 p., p. 177)

http://www.atoute.org/dictionnaire_medical.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Invité le Mar 28 Oct 2008 - 21:17

p1rlou1t a écrit:

L'histoire de la poule et de l'oeuf est résolue par la science.


Ah! Et au fait, Môssieur qui veut toujours avoir raison, et qui accuse les autres de malhonnêteté, tu reprends ce qui t'arrange dans les posts des gens, mais tu n'as pas répondu à ma question, où je te demandais d'expliquer ce que les scientifiques disent de la poule et de l'oeuf.

J'ATTENDS !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Invité le Mar 28 Oct 2008 - 21:48

L'oeuf ou la poule:

http://www.4p8.com/eric.brasseur/oeupou.html
La cinquième réponse est assez récente. Elle est fournie par la Théorie de l'Evolution. Pour commencer cette théorie amène à la conclusion que les poules sont les descendantes des dinosaures. Ce n'est pas qu'un jour un dinosaure a donné naissance à une poule, non. Mais lentement, au fil des centaines de milliers d'années, un type de petits dinosaures s'est transformé en poules. Ils ne l'ont pas fait exprès. Ils se sont modifiés petit à petit et finalement cela les a menés à devenir des oiseaux. Chaque fois qu'ils ont eu une caractéristique de plus qui les rapprochait des poules, et bien cela leur a profité. Bon, cela ne répond pas à la question, puisque les dinosaures aussi pondent des oeufs. Du dinosaure ou de l'oeuf de dinosaure, qui est le premier ? Si on remonte encore dans le temps on arrive aux reptiles. Les dinosaures descendent des reptiles. Les reptiles aussi pondent des oeufs. Avant les reptiles, il y avait les poissons. Les reptiles sont des poissons qui ont eu de plus en plus tendance à sortir de l'eau, au fil de centaines de milliers d'années et qui ont fini par rester vivre sur la terre ferme. Plus un poisson ressemblait à un reptile, mieux cela lui profitait pour rester sur la terre ferme. Les poissons pondent des oeufs. Et avant les poissons ? Quels sont les ancêtres des poissons ? Ce sont de petits animaux rudimentaires qui vivaient dans l'eau des océans, comme les anémones... et qui pondaient des oeufs. Avant cela encore il y avait des organismes multicellulaires indifférenciés. La grosse différence entre les animaux rudimentaires et les organismes multicellulaires indifférenciés, c'est que l'animal rudimentaire est composé de cellules qui ont des fonctions différentes. Par exemple certaines cellules vont s'occuper de faire bouger l'animal. D'autres cellules vont s'occuper de digérer la nourriture... Dans l'organisme indifférencié par contre toutes les cellules sont les mêmes. C'est juste un agglomérat de cellules identiques, un petit paquet plus ou moins structuré. Cet agglomérat de cellules aussi pond des oeufs. Mais cette fois ci il y a une chose remarquable : un "oeuf" est simplement une cellule quelconque de l'agglomérat qui se détache et qui se multiplie pour reformer un nouvel agglomérat. Comment une cellule de l'agglomérat fait-elle pour se multiplier ? Elle se nourrit bien, elle devient grosse, puis elle se coupe en deux. Ces deux moitiés sont des copies conformes de la cellule initiale. Elles vont de nouveau bien se nourrir, devenir grosses, puis se couper en deux. Ce qui fait quatre cellules. Et ainsi de suite. Et quand le tas est fait d'un grand nombre de cellules, il en laisse échapper quelques unes pour qu'elle deviennent d'autres tas à leur tour en proliférant. Fort bien, mais ces tas de cellules identiques pondent des oeufs. Des oeufs qui ressemblent exactement à une cellule du tas, mais des oeufs quand même. Qu'est-ce qu'il y avait avant les agglomérats de cellules ? Et bien il y avait des cellules toutes seules, des unicellulaires. Une seule cellule vivante, qui se débrouille dans l'océan. Quand une telle cellule veut se multiplier, elle gonfle en mangeant, elle se coupe en deux et cela donne deux cellules identiques, qui vont à leur tour gonfler en mangeant. Cette fois-ci il y a quelque chose de fondamental : l'oeuf et la poule sont identiques. On peut dire si on veut que la poule est une cellule grosse et que les oeufs sont deux petites cellules issues d'une grosse cellule qui vient de se diviser. Mais ce sont des cellules, toujours les mêmes. On ne va pas discuter pour une différence d'embonpoint. Donc, l'oeuf n'est pas venu avant la poule ni le contraire. La réponse est que si on remonte assez loin dans le temps, l'oeuf et la poule deviennent identiques. Le premier, c'est l'oeuf-poule, c'est l'unicellulaire.

Ah non, en fait tu ne parlais pas de biologie, mais tu voulais dire par là: chaque chose à une origine. Et donc quel est l'origine ultime? Y en a t il une?
Bref, la bonne grosse question métaphysique dont tout le monde à un avis mais pas de preuve. Normal, c'est de la métaphysique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Invité le Mer 29 Oct 2008 - 8:21

tony a écrit:L'oeuf ou la poule:
Ah non, en fait tu ne parlais pas de biologie, mais tu voulais dire par là: chaque chose à une origine. Et donc quel est l'origine ultime? Y en a t il une?
Bref, la bonne grosse question métaphysique dont tout le monde à un avis mais pas de preuve. Normal, c'est de la métaphysique.

Merci Tony. Oui, je parlais de la question métaphysique, et je pense que c'est ainsi qu'avait compris mon interlocuteur, puisque nous sommes sur un forum métaphysique. Personnellement, je n'ai pas la réponse à cette question, et ce qui m'énerve, c'est que des gens s'arc-boutent encore sur leur réponse (quelle qu'elle soit) sansd véritable esprit de dialogue, quitte à dire des énormités, et ne présenter comme argument que des insultes quand on démontre la pauvreté de leur discours. :brulé:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par dan 26 le Mer 29 Oct 2008 - 8:50

[quote="Siva"]
. Personnellement, je n'ai pas la réponse à cette question,
Il n'y en a que trois pourtant : le Hasard; Dieu pour les croyants; et on ne sait pas pour le moment, pour les autres. La seule chose qui est importante est de ne pas vouloir imposer sa fameuse "vérité" aux autres !!!

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par dan 26 le Mer 29 Oct 2008 - 8:55

Voulez vous un autre exercice pratique , et interressant pour les méninges ?

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par p1rlou1t le Mer 29 Oct 2008 - 16:17

Siva a écrit:
p1rlou1t a écrit:

Je te dis que je dénonce le fait qu'on enseigne le "je est un autre" en prétendant qu'il 'y a un sens très profond derrière cette phrase alors que Rimbaud disait qu'il ne voulait pas être défini par les autres.
Une fois la phrase remise dans son contexte, il n'y a rien de profond là-dedans, sauf ce que l'on veut lui faire dire.
Cette phrase sortie de son contexte permet comme tu disais de l'interpréter à l'infini, en d'autres termes de délirer à souhait et pour certains profs de philo de faire croire qu'ils détiennent un savoir supérieur.

OK, JE suis malhonnête (deux fois).
Pour être plus correct, j'aurais du le dire 7 fois si j'avais relevé ta malhonnêteté dans la discussion à chaque fois que tu as déformé mes propos en me faisant dire ce que je n'ai pas dit.
Puisque tu insistes à faire croire que je t'insulte, voilà les détails de ta malhonnêteté:
1/quand en parlant du cogito, je dis que n'importe qui capable d'un minimum de raisonnement sait que si il pense il existe, tu déformes mon propos en disant que n'importe qui sait qu'il existe en pètant ou en se clouant la main.
2/tu me fais dire que la philosophie ne sert à rien alors que je n'ai jamais dit ça.
3/tu me fais dire que j'ai dit qu'il fallait brûler les livres de philosophie surtout si on n'y pige rien alors que je n'ai jamais dit ça.
4/tu me fais dire qu'il faut mettre les profs à la retraite alors que je n'ai jamais dit ça.
5/tu me fais dire que Rimbaud était un abruti alors que je n'ai jamais dit ça.
6/tu dis que j'ai rejeté descartes d'un revers de la main alors que je ne l'ai pas fait.
7/Tu me fais dire une seconde fois que Rimbaud était un abruti alors que je ne l'ai pas dit.

Voilà, le compte y est.
Si pour toi faire dire à quelqu'un une chose qu'il n'a pas dite n'est pas malhonnête, comment qualifies-tu un tel procédé?
Ensuite faire la victime en disant que je t'insulte est aussi malhonnête.
Si pour toi je t'insulte en disant que tu es malhonnête, tu as une solution toute simple: ne déformes pas mes propos en me faisant dire ce que je n'ai pas dit.
C'est tout simple, c'est plus intéressant mais cela demande de s'intéresser à ce que la personne dit et d'avoir une réflexion cohérente.

JE suis emplie de préjugés.
Ca a le mérite d'être clair.
Cela explique que plutôt que d'essayer d'argumenter et d'avoir une discussion intéressante, tu en sois réduite à déformer mes propos qui semblent te déranger.

Mais tes propos sont bien orgueilleux : comment sais-tu, toi, ce que voulait dire Rimbaud dans cette phrase qu'il a écrit, selon tes dires à un moment où il était pété et ne savait plus qui il était ?
Et nier les questions de son interlocuteur en lui en posant d'autres, n'est-ce pas orgueilleux? Qu'en penses-tu?
Je n'ai pas dit qu'il ne savait plus qui il était, j'ai dit qu'il avait l'impression que c'était un autre qui écrivait.
Que déduis-tu d'un écrivain qui dit qu'il regarde sa pensée et que je est un autre?
Personnellement, connaissant la vie dissolue de l'écrivain et son apologie des drogues, j'en déduis qu'il est pèté.

Et moi ça ne me gêne pas qu'il aie picolé ou fumé des substances illicites, je suis au courant ! rire
Et tu ne penses pas qu'il a écrit en étant pèté?
Je n'ai émis aucun jugement sur ce fait, pourquoi dis-tu alors que ce personnage était abruti?

Allez, j'arrête là... je ne vois pas nécessité de continuer cette séance d'enculage de mouches (ou diptérophilie) comme l'a si bien dit ce cher Dan.
Belle pirouette pour éviter d'argumenter et de répondre à des questions dérangeantes.
Tu n'as pas compris apparemment que l'enculage de mouches c'est ce que je dénonce aussi et ça consiste à prendre le cogito et le "je est un autre" pour déblatérer pendant des dizaines de pages en pensant qu'il 'y a besoin d'un enseignement poussé et d'une réflexion philosophique intense pour dégager la vérité de ces propos.
"Je est un autre" ne veut rien dire hors de son contexte, n'en déplaise aux grands orateurs professeur de philo.
Et le cogito est une réflexion à la portée de n'importe qui capable de raisonner un minimum, n'en déplaise encore une fois aux prétendus détenteurs d'un grand savoir.


TU as raison, TU détiens la vérité. :salut:
Appelles-moi maître alors.


Dernière édition par p1rlou1t le Mer 29 Oct 2008 - 18:12, édité 1 fois

p1rlou1t
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 676
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Invité le Mer 29 Oct 2008 - 17:36

p1rlou1t a écrit:
Appelles-moi maître alors.


:golri: Sans commentaire...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par p1rlou1t le Mer 29 Oct 2008 - 17:49

L'oeuf ou la poule:

http://www.4p8.com/eric.brasseur/oeupou.html
La cinquième réponse est assez récente. Elle est fournie par la Théorie de l'Evolution. Pour commencer cette théorie amène à la conclusion que les poules sont les descendantes des dinosaures. Ce n'est pas qu'un jour un dinosaure a donné naissance à une poule, non. Mais lentement, au fil des centaines de milliers d'années, un type de petits dinosaures s'est transformé en poules. Ils ne l'ont pas fait exprès. Ils se sont modifiés petit à petit et finalement cela les a menés à devenir des oiseaux. Chaque fois qu'ils ont eu une caractéristique de plus qui les rapprochait des poules, et bien cela leur a profité. Bon, cela ne répond pas à la question, puisque les dinosaures aussi pondent des oeufs. Du dinosaure ou de l'oeuf de dinosaure, qui est le premier ? Si on remonte encore dans le temps on arrive aux reptiles. Les dinosaures descendent des reptiles. Les reptiles aussi pondent des oeufs. Avant les reptiles, il y avait les poissons. Les reptiles sont des poissons qui ont eu de plus en plus tendance à sortir de l'eau, au fil de centaines de milliers d'années et qui ont fini par rester vivre sur la terre ferme. Plus un poisson ressemblait à un reptile, mieux cela lui profitait pour rester sur la terre ferme. Les poissons pondent des oeufs. Et avant les poissons ? Quels sont les ancêtres des poissons ? Ce sont de petits animaux rudimentaires qui vivaient dans l'eau des océans, comme les anémones... et qui pondaient des oeufs. Avant cela encore il y avait des organismes multicellulaires indifférenciés. La grosse différence entre les animaux rudimentaires et les organismes multicellulaires indifférenciés, c'est que l'animal rudimentaire est composé de cellules qui ont des fonctions différentes. Par exemple certaines cellules vont s'occuper de faire bouger l'animal. D'autres cellules vont s'occuper de digérer la nourriture... Dans l'organisme indifférencié par contre toutes les cellules sont les mêmes. C'est juste un agglomérat de cellules identiques, un petit paquet plus ou moins structuré. Cet agglomérat de cellules aussi pond des oeufs. Mais cette fois ci il y a une chose remarquable : un "oeuf" est simplement une cellule quelconque de l'agglomérat qui se détache et qui se multiplie pour reformer un nouvel agglomérat. Comment une cellule de l'agglomérat fait-elle pour se multiplier ? Elle se nourrit bien, elle devient grosse, puis elle se coupe en deux. Ces deux moitiés sont des copies conformes de la cellule initiale. Elles vont de nouveau bien se nourrir, devenir grosses, puis se couper en deux. Ce qui fait quatre cellules. Et ainsi de suite. Et quand le tas est fait d'un grand nombre de cellules, il en laisse échapper quelques unes pour qu'elle deviennent d'autres tas à leur tour en proliférant. Fort bien, mais ces tas de cellules identiques pondent des oeufs. Des oeufs qui ressemblent exactement à une cellule du tas, mais des oeufs quand même. Qu'est-ce qu'il y avait avant les agglomérats de cellules ? Et bien il y avait des cellules toutes seules, des unicellulaires. Une seule cellule vivante, qui se débrouille dans l'océan. Quand une telle cellule veut se multiplier, elle gonfle en mangeant, elle se coupe en deux et cela donne deux cellules identiques, qui vont à leur tour gonfler en mangeant. Cette fois-ci il y a quelque chose de fondamental : l'oeuf et la poule sont identiques.
Arf, une poule est identique à une cellule parce qu'une poule gonfle en mangeant, se coupe en deux et donne une poule identique?

On peut dire si on veut que la poule est une cellule grosse et que les oeufs sont deux petites cellules issues d'une grosse cellule qui vient de se diviser.
Il faut vraiment la vouloir alors Wink

Mais ce sont des cellules, toujours les mêmes.
Ah bon, une poule est une cellule?
Et une poule est un oeuf?
Et les oeufs qu'elle pond sont identiques à la poule qui les pond?
Excellent tout ça.

On ne va pas discuter pour une différence d'embonpoint.
C'est la seule différence que ce type voit entre une cellule et une poule, la taille?

Donc, l'oeuf n'est pas venu avant la poule ni le contraire.
Ce type part du principe qu'une poule est une cellule et qu'un oeuf est aussi une cellule pour conclure qu'aucun n'est apparu avant l'autre?
Intéressant comme sophisme.

La réponse est que si on remonte assez loin dans le temps, l'oeuf et la poule deviennent identiques. Le premier, c'est l'oeuf-poule, c'est l'unicellulaire.
Ah bon, quand dans le temps?

Le gars dérape quand il dit qu'une poule est une cellule pour ensuite conclure que l'oeuf et la poule sont apparus en même temps.
Tu as raison, à mon avis, de dire que cette question de l'oeuf et de la poule soulève la question de l'origine de la vie sur Terre, mais elle vient d'une époque lointaine où les humains n'avaient pas les connaissances scientifiques actuelles.
Depuis on sait que l'oeuf est apparu avant la poule, sauf les créationnistes bien entendu pour qui une poule apparaît par enchantement.
Dans la démonstration du gars on peut dire que l'unicellulaire est l'oeuf qui par adaptation donnera une poule plus tard, ce qui est une confirmation que l'oeuf précède la poule mais dire qu'une poule est identique à l'unicellulaire ne me semble pas fondé.
Si tu analyses, pour lui une poule est une grosse cellule, il en conclut que poules et cellules sont identiques dans le passé (quand?) et donc il connait un passé où un oeuf est une poule.

Il semble raisonner comme certains qui semblent penser qu'une girafe est peut-être un éléphant.
Si pour lui à un moment donné un oeuf est une poule, j'aimerais qu'il me donne la recette pour faire une bonne omelette avec des poules à ce moment donné.
Il 'y a quelques milliards d'années pour ce type un oeuf=poule, et peut-être aussi qu'une choucroute=tomate aussi, qui sait Wink

Tu devrais lire ce qu'il explique en dessous, il développe comment la vie est apparue sur Terre puis il répète que les premiers unicellulaires sont des oeufs-poules mais sans rien démontrer.
D'ailleurs d'autres émettent des hypothèses qui lui semblent aussi valables alors qu'elles contredisent ce qu'il dit.
Pour moi ce type n'a pas compris que les premières cellules dont il parle sont apparues bien avant les poules, çà en est risible.
Bien évidemment ce type est croyant, tu peux lire ce qu'il dit sur ce qu'il appelle "Dieu" pour le constater.
http://www.4p8.com/eric.brasseur/dieu.html
Certainement un amateur du dessein intelligent vu qu'il dit "Dieu est le symbole de l'intelligence et de la volonté, de toutes les formes d'intelligence et de volonté."

p1rlou1t
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 676
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Invité le Mer 29 Oct 2008 - 21:45

très intéressant... On voit là s'étaler l'intelligence supérieure de Pirlouette ! :salut:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Invité le Mer 29 Oct 2008 - 21:58

euh, p1rlou1t, t'as dû louper un passage. Faut pas lire en diagonal. Relis en entier stp

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par p1rlou1t le Mer 29 Oct 2008 - 23:24

Je suis étonné tony, je ne vois pas mon erreur, peux-tu me la montrer?

p1rlou1t
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 676
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Invité le Mer 29 Oct 2008 - 23:44

p1rlou1t a écrit:Quand une telle cellule veut se multiplier, elle gonfle en mangeant, elle se coupe en deux et cela donne deux cellules identiques, qui vont à leur tour gonfler en mangeant. Cette fois-ci il y a quelque chose de fondamental : l'oeuf et la poule sont identiques.
Arf, une poule est identique à une cellule parce qu'une poule gonfle en mangeant, se coupe en deux et donne une poule identique?
C'est une métaphore. Le concept de l'oeuf et la poule est dépassé. Il remonte dans le temps jusqu'à la période où il n'y avait que des êtres unicellulaires. Une cellule se divise en deux. La cellule mère est la "poule" et la cellule fille est l'"oeuf". Cellule fille et mère étant identique, la "poule" et l'oeuf sont identique. Mais la poule et l'oeuf ne sont pas à prendre au sens propre. Il explique tout simplement la théorie de l'évolution. Mais comme il est parti de l'interrogation de l'oeuf et de la poule, il réemploie le mot pour désigner une cellule mère et une cellule fille. Si on remonte dans le temps, la mère et la fille sont indifférencié.
On peut dire si on veut que la poule est une cellule grosse et que les oeufs sont deux petites cellules issues d'une grosse cellule qui vient de se diviser.
Il faut vraiment la vouloir alors Wink

Mais ce sont des cellules, toujours les mêmes.
Ah bon, une poule est une cellule?
Et une poule est un oeuf?
Et les oeufs qu'elle pond sont identiques à la poule qui les pond?
Excellent tout ça.

On ne va pas discuter pour une différence d'embonpoint.
C'est la seule différence que ce type voit entre une cellule et une poule, la taille?
ici, on voit bien que tu n'as pas compris l'auteur. Jouerais tu au faux candide?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice pratique

Message par Invité le Mer 29 Oct 2008 - 23:51

D'ailleurs d'autres émettent des hypothèses qui lui semblent aussi valables alors qu'elles contredisent ce qu'il dit.
il donne les différentes hypothèses qui circulent. Une forme de neutralité sur la question.
Pour moi ce type n'a pas compris que les premières cellules dont il parle sont apparues bien avant les poules, çà en est risible.
mais si, il a compris. Par contre toi tu n'as pas compris qu'il ne prenait pas l'oeuf et la poule au sens propre.

Bien évidemment ce type est croyant...
et?
Dieu" pour le constater.
http://www.4p8.com/eric.brasseur/dieu.html
Certainement un amateur du dessein intelligent vu qu'il dit "Dieu est le symbole de l'intelligence et de la volonté, de toutes les formes d'intelligence et de volonté."
là encore, ne lis pas en diagonal.

quelques extrait pour t'en convaincre
L'histoire des religions en est un terrifiant ossuaire. Combien de fadaises affligeantes n'a-t-on pas fait gober à des milliards de personnes et combien de choses vides ou criminelles ne leur a-t-on pas fait faire ? Il appartient à chacun d'entre nous d'être assez intelligent et d'avoir la volonté d'éviter ces dérives. Une erreur que font souvent les religieux est de croire, parce que Dieu est entre autres le symbole de l'intelligence et de la volonté des hommes, que l'Univers à sa création a été gouverné par une intelligence semblable ou supérieure à celle des hommes.
Lors du Big Bang, l'Univers avait-il une volonté et une intelligence ? Une volonté, certainement. La même que celle d'un explosif. Une volonté monstrueuse, irrépressible. L'intelligence, par contre, je n'en vois aucune, même aveugle. L'Univers me semble parfaitement bête à sa naissance.
La Nature a-t-elle une volonté ? Ma réponse est oui. Elle n'a pas de but, car elle n'a pas de conscience. Mais elle a une volonté, dans le sens où elle a un moteur. Ce moteur, c'est l'énergie de la lumière qui vient du soleil et la tendance spontanée des éléments chimiques à dilapider cette énergie. Les souris existent parce qu'elles détruisent les plantes qui ont poussé grâce à la lumière du soleil.
Mais cette Nature a-t-elle une conscience ? Ma réponse est non. La Nature ne sait pas ce qu'elle fait. Elle n'a ni plan d'action, ni intention.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum