A quoi sert la métaphysique?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

A quoi sert la métaphysique?

Message par Geveil le Sam 8 Nov 2008 - 16:59

Voici une question qui va plaire à Wooden, s'il la lit:

Je peux suivre les écrits de Ili et surfer sur les crêtes de la métaphysique.......et alors, à quoi ça me sert?
J'ai beau avoir compris que nous sommes tous d'essence divine, que d'une certaine façon, par l'humanité nous ne faisons qu'un, que l'histoire est telle qu'il faut traverser "les eaux d'en bas" et que du coup, je devrais être un grand sage, tolérant , plein de compassion et d'amour du prochain, et ben non, les imbéciles m'exaspèrent, les violents me donnent envie de les tuer, et sur bien des points je ne m'aime pas moi-même.

Alors que, les mathématiques, l'électricité, la menuiserie me permettent de bricoler, de fabriquer des meubles, de tirer une ligne, etc et souvent en collaboration avec d'autres personnes. Il peut arriver parfois que nous ne soyons pas d'accord sur une façon de faire, ou sur un calcul, mais ça finit toujours par s'arranger et à la fin, nous allons prendre un pot, contents du travail accompli.

Alors qu'en métaphysique........................ :eto:
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Fabule le Sam 8 Nov 2008 - 17:08

En métaphysique, c'est comme tout le reste (et je pense à la politique qui est encore pire), si il s'agit de désaccords sur un forum, va donc boire un verre avec ton interlocuteur.... En plus de n'avoir rien bricolé (bon si ce n'est quelques propos parfois)

Fabule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1023
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : syncrétique concordiste
Humeur : Oui bien sûr, plusieurs et en plus tout le temps !
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Imala le Sam 8 Nov 2008 - 17:31

et alors, à quoi ça me sert?

Oui, finalement à quoi ça me sert ? Suspect rire A me prendre la tête !!!

les imbéciles m'exaspèrent, les violents me donnent envie de les tuer, et sur bien des points je ne m'aime pas moi-même.

Ah ! ben tiens : c'est mon portrait tout craché ! :D

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Wooden Ali le Sam 8 Nov 2008 - 17:58

Bonsoir, Gereve
J'ai lu un jour qu'on ne devrait s'occuper de Métaphysique que lorsqu'on a épuisé la Physique.
Je suis assez d'accord avec ça.
Et comme je ne suis pas près d'avoir épuisé la Physique... :salut:
Moi aussi, j'éprouve beaucoup de satisfaction à transformer la matière. Il n'y a pas de tricherie possible. Impossible d'invoquer une 13ème dimension et les eaux d'en bas pour s'en sortir si ça ne marche pas. C'est, amha, le meilleur moyen de prendre conscience de ce qu'on est et pas de ce qu'on souhaiterais être.

Wooden Ali
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 284
Identité métaphysique : sans
Humeur : ça va mieux !
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Geveil le Sam 8 Nov 2008 - 18:01

Content que ça te plaise, Wooden.
Mais au risque de te déplaire ( à nouveau ? ), les eaux d'en bas ( C'est-à-dire l'inconscient, si j'ai bien compris Ilib )m'ont fait faire de sacrés conneries, même en bricolage. On n'appelle ça des actes manqués.

P.S. J'aimais mieux ton avatar précédent. :heu:


Dernière édition par gereve le Lun 10 Nov 2008 - 10:10, édité 1 fois
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Ilibade le Sam 8 Nov 2008 - 19:40

La métaphysique sert à penser juste, là où nos modes habituels du penser, du connaître et du vouloir sont logiquement incomplets et donc irréels.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Ronsard le Dim 9 Nov 2008 - 0:27

A quoi sert la métaphysique ? mais à tirer notre épingle du Jeu voyons !

Rd.

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par ElBilqîs le Dim 9 Nov 2008 - 0:59

surtout quand elle se trouve dans une botte de foin!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Magnus le Dim 9 Nov 2008 - 1:06

Une des définitions du mot est :

Spéculation sur des choses abstraites, n'aboutissant à aucune solution des problèmes réels.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24064
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Ronsard le Dim 9 Nov 2008 - 2:07

surtout quand elle se trouve dans une botte de foin!
Autrement dit l’existence inconsciente.
Spéculation sur des choses abstraites, n'aboutissant à aucune solution des problèmes réels.
:vic: A mettre sur le fil effet de serre !
http://www.forum-metaphysique.com/general-libre-f26/effet-de-serre-t1904.htm

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Geveil le Lun 10 Nov 2008 - 10:42

Ilibade,

Permets moi ô frère humain, de te tutoyer, partie de moi et contenant de moi.

Tu me réponds
La métaphysique sert à penser juste, là où nos modes habituels du penser, du connaître et du vouloir sont logiquement incomplets et donc irréels.
Que nos modes de penser, connaître, vouloir soient incomplets, soit ! Mais irréels ??????

Ô toi, le grand érudit, ( un peu d'ironie sans méchanceté) tu dois certainement connaître cette méditation d'un sage de je ne sais quelle obédience: après des années et des années de méditation il en arriva à cette fameuse pensée que tout n'est qu'illusion, la terre, les montagnes, la mer, les êtres vivants, etc.
Mais comme il n'avait rien à faire, ( Et c'est ce qu'il faut faire, n'est-ce pas ?), il poursuivi sa méditation et parvint à cette conclusion: les montagnes sont bien des montagnes, la mer est bien la mer, etc. Et il retourna vivre parmi les hommes ( Ça, c'est moi qui le rajoute )

Quoique n'ayant pas ton érudition, je suis comme toi capable de surfer sur les hautes vagues ( Très hautes et très vagues rire ) de la métaphysique, et me sont famiières depuis l'âge de treize ans des notions telles que: l'être, le non-être, cette pensée étourdissante, affolante, angoissante, insoutenable que l'univers flotte dans...rien, que ni le temps ni l'espace ne sont absolus, que le bien et le mal sont inextricablement liés parce que toute médaille a son revers ( Et une tranche en plus )et tiens, voici un raisonnement que j'aime bien, c'est de la pure logique paradoxale:

Le sage ci-dessus cité étant arrivé à la pensée que tout n'est qu'illusion, il en résulte que cette pensée aussi est une illusion.
Il a donc l'illusion que tout est illusion, c'est donc que tout est réel.
Mais si tout est réel, la pensée que tout est illusion aussi.

Raisonnement circulaire, de quoi devenir fou.

il vaut mieux rejoindre les hommes et transformer les déserts en oasis ou avec Elbi et Imala, écrire des poèmes et comme Hitori, plonger les yeux dans ceux de son bien aimé
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Imala le Lun 10 Nov 2008 - 12:13

il vaut mieux rejoindre les hommes


Oui... car à quoi pourrait bien servir le savoir de tous les mystères, et de toute la connaissance si il n'y a pas d'amour...

et transformer les déserts en oasis ou avec Elbi et Imala, écrire des poèmes et comme Hitori, plonger les yeux dans ceux de son bien aimé


Gereve

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Lun 10 Nov 2008 - 19:04

Gereve :
il vaut mieux rejoindre les hommes et transformer les déserts en oasis ou avec Elbi et Imala, écrire des poèmes et comme Hitori, plonger les yeux dans ceux de son bien aimé
Salut Gégé

heu…. Oui…..mais…. hummm.. c’est….. MA bien aimée. M’enfin !!

Ceci dit, je suis entièrement d’accord avec tes propos. Je me suis , comme toi, et ceci depuis que très jeune j’ai prononcé mon premier « pourquoi », attelé à avoir des réponses. Mais j’ai compris une chose, c’est que l’on ne peut pas faire l’impasse de l’incarnation. Il faut s’y plonger corps et âme en gardant notre enracinement en notre Mère la Terre.

L’Homme est un pont entre le Ciel et la Terre. Energétiquement le ciel est Yang et la terre Yin. L’homme pour être équilibré doit devenir Yin en haut et Yang en bas, ainsi les énergies cosmo telluriques pourrons circuler sans entraves. Privilégier un pole au détriment de l’autre ne peut à terme qu’engendrer des déséquilibres.

Et dans ma vie, au cours de ma quête, j’en ai rencontré des « déséquilibrés ». Ceux qui partaient dans les hautes sphères en se déconnectant des activités triviales, si peu valorisantes, mais ô combien enseignantes. Se coupant d’un pole, ils ne se rendent pas compte qu’ils s’isolent dans une tour d’ivoire, qui est la prison d’un ego tout imbu de lui-même, car pensant détenir la Vérité et considérant les pauvres ignares du regard condescendant et méprisant de celui qui manque singulièrement d’humilité.

Alors dire ma méthode est la seule valable me rappelle les guéguéres que l’on trouve dans le monde des arts martiaux. Chacun disant que le seul style valable est celui qu’il pratique.
Alors que l’on se rend compte, au bout de nombreuses années de pratique, que les différents styles sont complémentaires, chacun ayant mis en exergue un élément que les autres ont occulté, ou tout du moins minoré.

L’homme complet doit allier le spéculatif et l’opératif.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Geveil le Lun 10 Nov 2008 - 23:38

Hitori a écrit:L’homme complet doit allier le spéculatif et l’opératif.

Va pour le yin et le yang, va aussi pour osciller entre ces deux pôles en vue de favoriser la circulation de l'énergie, mais juste une petite remarque, à l'allure moralisatrice mais qui est en fait logique: je me méfie des "doit" et des "il faut " comme de la peste, car ce sont des facteurs d'absolu et le désir d'absolu crée les fanatiques.

Le "il faut" ne me convient que dans " pour cuire un œuf, il faut faire bouillir de l'eau".

Mais pour faire un homme complet, je ne sais pas si l' on doit faire bouillir de l'eau, je ne sais pas trop ce qu'il faut faire car je ne sais même pas ce qu'est un homme complet, comme Diogène portant sa lanterne en plein jour, qui disaient à ceux qui s'en étonnaient:" Je cherche un homme".
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Fabule le Mar 11 Nov 2008 - 0:14

Gereve : Le "il faut" ne me convient que dans " pour cuire un œuf, il faut faire bouillir de l'eau".
Ah bon n'as tu jamais essayé les œufs à la braise ? ...........Moi non plus, mais il faudra que j'essaie un jour !

Gereve :
Mais pour faire un homme complet, peut être faut-il que chaque humain se connaisse lui même ! Ni plus ni moins !?

Fabule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1023
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : syncrétique concordiste
Humeur : Oui bien sûr, plusieurs et en plus tout le temps !
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Geveil le Mar 11 Nov 2008 - 0:24

Si tu es complet, je ferai mon pain de toi. rire
Des hosties au blé complet, quoi !
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Fabule le Mar 11 Nov 2008 - 1:04

Et oui le complet c'est comme ça ! Je suis con et je plais (parfois), mais pas complet, ou pas complétement con (dumoins j'espère !) 😓

Fabule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1023
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : syncrétique concordiste
Humeur : Oui bien sûr, plusieurs et en plus tout le temps !
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Geveil le Mar 11 Nov 2008 - 1:31

Fabule a écrit:Je suis con et je plais (parfois), mais pas complet,
Facile et pas digne de ce que tu écris d'habitude, ne te complais pas dans l'auto dérision.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Ilibade le Mar 11 Nov 2008 - 7:56

Que nos modes de penser, connaître, vouloir soient incomplets, soit ! Mais irréels ??????

Définition de la métaphysique :

...enfin, de nos jours, science des principes, plus élevée et plus générale que les autres, de laquelle toutes les connaissances tiennent leur certitude et leur unité.

Vous trouverez cette définition dans le dictionnaire de la langue française d'Emile Littré.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Mar 11 Nov 2008 - 13:25

Magnus a écrit:Une des définitions du mot est :

Spéculation sur des choses abstraites, n'aboutissant à aucune solution des problèmes réels.

Ah! J'aime bien cette définition!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Mar 11 Nov 2008 - 15:46

Gereve :
Va pour le yin et le yang………
[snip]
…………..:" Je cherche un homme".
Ben, de deux choses l’une, où je me contente de vivre ma vie comme elle vient, sans me poser de questions, sans chercher à m’améliorer, sans me remettre en question, sans prendre causes pour quoi que ce soit et là c’est sûr que je ne risque pas de tomber dans le fanatisme. Mais mériterais-je le nom d’homme, dans ce cas ?

Ou bien alors, j’emprunte une voie que je sais rude, sur laquelle je vais tomber maintes et maintes fois, me relever à chaque fois malgré tout et avancer en accrochant ma charrue à une étoile.
Sur ce chemin, je vais essayer de me dépouiller de toutes les fausses certitudes que me fait miroiter l’ego. C’est un combat, un Djihad (dans le sens combat contre le Nefs) que doit entreprendre le guerrier de la Lumière.

C’est la voie que j’ai choisi (ou bien l’inverse, peut-être) et dans laquelle les « je dois » et les « il faut » sont incontournables, sinon c’est la porte ouverte à un laxisme auto générateur débouchant à terme sur un bof définitif.

Je crois (bien que me méfiant de ce mot) en la valeur de l’effort, en la recherche de « l’excellence » qui donne toute sa signification au mot Homme. Comme je l’ai déjà écrit sur un autre fil : « Dieu nous a créé chenille et par nos efforts nous devenons papillon ».

J’ai fait mienne la maxime de Nicolas Poussin : « Ce qui mérite d’être fait, mérite d’être bien fait »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Geveil le Mar 11 Nov 2008 - 19:07

Je suis d'accord , Hitori, moi aussi je crois en la valeur de l'effort, je dirais même en sa nécessité, mais je parlais des "il faut " et des "on doit" de la morale, qui sont nécessaires aux enfants pour se construire car on ne peut pas tout leur expliquer, mais dont un homme adulte ne DEVRAIT rire pouvoir se passer précisément pour être adulte.

Bon, je m'explique mal, mais à travers cette discussion, ça devrait ( encore :rj: ) s'éclaircir.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Ilibade le Mer 12 Nov 2008 - 5:44

Energétiquement le ciel est Yang et la terre Yin.
Pourquoi seulement "énergétiquement" ?

Et dans ma vie, au cours de ma quête, j’en ai rencontré des « déséquilibrés ».
A quoi ressemblaient-ils ? Et à cette époque, vous-mêmes, étiez-vous équilibré ?

en se déconnectant des activités triviales, si peu valorisantes, mais ô combien enseignantes
Avez-vous des exemples de ces activités peu valorisantes et si enseignantes ?

Se coupant d’un pole, ils ne se rendent pas compte qu’ils s’isolent dans une tour d’ivoire, qui est la prison d’un ego tout imbu de lui-même, car pensant détenir la Vérité et considérant les pauvres ignares du regard condescendant et méprisant de celui qui manque singulièrement d’humilité.
Le propre d'un égo, c'est justement d'être imbu de lui-même. Et donc, pourquoi pléonasmer de cette façon ? Vous dites "se coupant d'un pôle". De quel pôle parlez-vous ?

L’homme complet doit allier le spéculatif et l’opératif.
Connaissez-vous une possibilité que l'homme soit seulement spéculatif sans être opératif, ou seulement opératif sans être spéculatif ? Il me semble que toute personne dotée de pensée spécule et opère en même temps. Aussi, cette activité du mental, qui existe également chez des déficients, ne peut produire que spéculation et en même temps opération mentale. Et donc, on ne connaît pas selon votre définition, d'homme incomplet sauf lorsque son activité cérébrale est purement instinctive.

Siva a écrit:
Magnus, donnant une définition, a écrit:Spéculation sur des choses abstraites, n'aboutissant à aucune solution des problèmes réels.
Ah! J'aime bien cette définition!
Cette définition relevant de Kant, est aujourd'hui parfaitement obsolète, car Kant a été évincé par Russel et Whitehead. Ensuite, le problème de voir la métaphysique seulement dans ses aspects d'abstraction ne doit pas cependant occulter ses aspects concrets et opératifs. En effet, tout passe nécessairement par le langage qui associe idées et représentations formelles des idées (symboles), opérateurs logiques et matière de discours. Et donc, la métaphysique, bien qu'ayant l'allure d'une spéculation abstraite, se traduit en réalité par une transformation de notre façon de percevoir et d'expliquer les choses, qui représente complètement ce que René Guénon appelle la "réalisation" métaphysique, qui est en quelque sorte, l'alchimie particulière qui mène le métaphysicien vers la découverte de lui-même et du réel. Il n'est donc pas possible de définir seulement la métaphysique sur le plan abstrait, car elle oblige aussi à une transformation de l'être contingent.

Ensuite, il n'y a aucun problème dans le réel. Ce que Kant veut dire, c'est que nous avons une certaine façon de voir des "réalités", et que les conséquences de ces réalités ne peuvent pas être spéculées par la raison dans un sens qui apporterait une explication. Mais c'est sans compter sur la révolution logique, qui au contraire, a permis de relativiser cette notion imparfaite de "réalité" perçue, afin de lui substituer un ordre de réalité supérieure situé au-delà de la raison logique. Et c'est là le commencement véritable de la métaphysique, ou, comme on la classe ordinairement, "après la physique", c'est-à-dire au-delà des réalités perçues. Le plus drôle, c'est que cet ordre supérieur est fondateur de l'ordre inférieur, et cela, Kant ne l'avait pas soupçonné.

sinon c’est la porte ouverte à un laxisme auto générateur débouchant à terme sur un bof définitif.
Pour mémoire ! Il y a des expressions si pleines de saveur.


Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Mer 12 Nov 2008 - 18:30

Gereve :
Je suis d'accord , Hitori, moi aussi je crois en la valeur de l'effort, je dirais même en sa nécessité, mais je parlais des "il faut " et des "on doit" de la morale, qui sont nécessaires aux enfants pour se construire car on ne peut pas tout leur expliquer, mais dont un homme adulte ne DEVRAIT pouvoir se passer précisément pour être adulte.
Bon, je m'explique mal, mais à travers cette discussion, ça devrait ( encore) s'éclaircir.
Non, Gereve, je ne parlais pas de morale, mais du travail que l’adepte doit réaliser pour essayer de dépasser sa condition. J’ai récupéré tes « il faut » et tes « on doit » en les ramenant à l’individu, car toute recherche de travail personnel passe obligatoirement par des « il faut » et des « on « doit ».

Mais cela ne s’applique qu’à sa propre personne, car avant de vouloir changer le monde, il faut se changer soi-même. « Il faut que JE » et « ON (MOI) doit », c’est du singulier, pas du pluriel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Mer 12 Nov 2008 - 20:19

Ilibade :
Pourquoi seulement "énergétiquement" ?
Ai-je écrit « SEULEMENT ? Non !! Alors votre question n’a pas de sens !

A quoi ressemblaient-ils ?
Bon, allez puisqu’il faut mettre les points sur les I et les barres sur les T, allons y.
Un exemple : lors d’un séminaire d’énergétique, il y avait parmi les stagiaires des gens issus de divers horizons, mais en gros on pouvait les diviser en deux ; médecins et pratiques satellitaires, ayant occulté le travail sur le corps et pratiquants d’arts martiaux.

Lors d’exercices assez « pointus », où les énergies étaient libérées, nous avons assisté à des comportements assez étranges de la part de certains. Des crises de larmes avec forces cris, des gesticulations bizarres et même des accès d’angoisse difficile à canaliser.

Tous ces cas ne se sont retrouvés que dans le premier groupe, aucuns dans le second !

Ceux-ci, de part leur travail sur l’enracinement étaient parvenu à équilibrer les énergies déployées, alors que les autres se sont laissé submerger, par leur manque de travail sur le corps.

Cela démontre que si on délaisse un pôle au détriment de l’autre, l’équilibre est rompu.

Et à cette époque, vous-mêmes, étiez-vous équilibré ?
Je n’ai pas la prétention d’être quelqu’un d’équilibré, ni à l’époque, ni maintenant, mais…… je m’emploie à le devenir.

Avez-vous des exemples de ces activités peu valorisantes et si enseignantes ?
Bien sûr ! Se torcher après avoir déféqué. Je vous assure que c’est là une activité pleine d’enseignement sur l’impermanence des choses et qui en plus est un formidable Koan : « Où va l’étron quand on tire la chasse ? »

Le propre d'un égo, c'est justement d'être imbu de lui-même. Et donc, pourquoi pléonasmer de cette façon ?
Oui, l’ego est par nature prétentieux et vaniteux, mais celui de celui qui se croit détenir la Vérité devient encore plus orgueilleux et présomptueux. Ce n’est pas un pléonasme, mais une déduction.

Vous dites "se coupant d'un pôle". De quel pôle parlez-vous ?
De celui que vous voulez ! l’un ou l’autre, peu importe.

Connaissez-vous une possibilité que l'homme soit seulement spéculatif sans être opératif, ou seulement opératif sans être spéculatif ? Il me semble que toute personne dotée de pensée spécule et opère en même temps. Aussi, cette activité du mental, qui existe également chez des déficients, ne peut produire que spéculation et en même temps opération mentale. Et donc, on ne connaît pas selon votre définition, d'homme incomplet sauf lorsque son activité cérébrale est purement instinctive.
Et bien Comme dab, vous restez dans l’absolu et à l’évidence, vous ne devez pas beaucoup fréquenter vos semblables il me semble. Descendez un peu de votre tour d’ivoire et vous allez en voir des spéculatifs incapables de planter un clou ou des opératifs ne lisant que le résultat des courses.

C’est à ceux la que je me réfère lorsque je dis que l’homme complet doit allier le spéculatif à l’opératif. L’intello doit s’intéresser au travail manuel, qu’il considère bien souvent comme dévalorisant, comme le manuel doit s’intéresser au travail intellectuel, qu’il pense à tort ne pas pouvoir appréhender, ceci afin de combler leurs carences et devenir « complets ».

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum