La musique

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: La musique

Message par Fabule le Ven 27 Fév 2009 - 14:54

Imala a écrit:
Je préfère l'original de Barbara quand même !!

Au risque de me faire lyncher, j'avoue que pas moi. L'interprétation de Barbara m'énerve, surtout en "live"...
Pourquoi te faire lyncher, c'est ton ressenti, et il t'est propre !
quand on sais de quoi elle parle, ça fait quand même bizarre !!

"S'amuser" peut-être à en décrypter les symbols... nous comprendrions mieux.
Certes mais ça fait quand même bizarre !!!!
À entendre le morceau, rien ne laisse présager qu'elle parle d'inceste !!!!!

Imala

Fabule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1023
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : syncrétique concordiste
Humeur : Oui bien sûr, plusieurs et en plus tout le temps !
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique

Message par Invité le Ven 27 Fév 2009 - 17:20

Elle parle d'inceste !? Vous me surprenez ! Qu'est-ce qui motive cette interprétation ?

En tout cas, inceste ou pas, elle n'a pas l'air traumatisée, alors, que doit-on en conclure ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique

Message par ElBilqîs le Ven 27 Fév 2009 - 19:16

elle l'a dit elle-même dans une interview!
"l'affection" de son père pour elle l'a beaucoup fait souffrir
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique

Message par Imala le Ven 27 Fév 2009 - 19:17

Barbara a parlé de ce qu'elle a vécu au niveau de l'inceste dans ses mémoires posthumes : "Il était un piano noir..."

Qu'est-ce qui motive cette interprétation ?

Sur le plan psychanalytique, les paroles de cette chanson sont extrêmement riches de sens.

- Un beau jour, ou peut-être une nuit :
conscient et inconscient se confondant, ainsi qu'ambivalence dans l'acceptation de la réalité telle qu'elle est, et des ressentis émotionnels que cette réalité entraîne

- Près d'un lac:
L'eau, le lac en psychanalyse symbolise quasiment toujours les profondeur de l'inconscient.

- Je m'étais endormie :
Il n'est pas rare que les victimes d'inceste refusent, "fuient" la réalité consciente pour se réfugier dans une sorte "d'inconscience léthargique"

- Quand soudain, semblant crever le ciel et venant de nulle part :
incompréhension profonde de ce qui se passe vraiment ; boulversement total du ciel de son enfance

- surgit un aigle noir :
L'aigle : symbole du père
Noir... pas besoin de grandes explication

- Lentement, les ailes déployées, lentement, je le vis tournoyer :
Crever et tournoyer : ce qui arrive fond sur elle, au propre comme au figuré, l'hypnotise, remplit son nouvel horizon affectif

- Près de moi, dans un bruissement d'ailes, comme tombé du ciel l'oiseau vint se poser :
la réalité est devenue aberrante, néanmoins cette réalité la rejoint

- Il avait les yeux couleur rubis, et des plumes couleur de la nuit :
elle ne reconnaît pas son père dans ce qui lui arrive, il n'est pas son père, il est devenu un être fantasmagorique qui fait peur (yeux rouge, plume noir)...

- A son front brillant de mille feux, l'oiseau roi couronné, portait un diamant bleu :
... mais auquel elle ne peut s'opposer...

Etc...etc...

En tout cas, inceste ou pas, elle n'a pas l'air traumatisée, alors, que doit-on en conclure ?

Elle n'a pas l'air traumatisée dis-tu ?

Barbara n'a pourtant jamais été perçue comme étant un modèle de stabilité... mais c'est quoi, selon toi, avoir un air traumatisé après un inceste ?

Quoi qu'il en soit, Barbara avait pardonné à son père. Sa très belle chanson "Nantes", en fait état :




Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique

Message par Invité le Ven 27 Fév 2009 - 19:36

Admettons cette interprétation des paroles de la chanson, puisqu'on a des éléments extérieurs qui la motivent. Mais ce qui est à noter c'est que les termes utilisés pour décrire cette expérience sont, au minimum ambigus, au maximum bienveillants.

C'est toi, si je ne m'abuse, qui dit que l'oiseau a des yeux injectés de sang, Barbara dit "couleur de rubis", ce qui est tout de même bien différent.

L'intérêt de la formulation de Barbara, formulation poétique, c'est de préserver l'unicité et l'indicibilité de son expérience. En traduisant son vocabulaire dans le tien, tu opères un exercice de relecture où tu projettes tes sentiments à la surface des siens.

Certes, on ne peut pas faire autrement, tant qu'on glose le texte d'autrui. Mais pourquoi faut-il absolument gloser le texte d'autrui ? Respectons dans une expérience, qu'elle soit positive, négative, ou troublante, son caractère d'unicité irréductible.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique

Message par Imala le Ven 27 Fév 2009 - 20:13

Admettons cette interprétation des paroles de la chanson, puisqu'on a des éléments extérieurs qui la motivent. Mais ce qui est à noter c'est que les termes utilisés pour décrire cette expérience sont, au minimum ambigus, au maximum bienveillants.

En effet. Ambiguïté des sentiments que l’on retrouve d’ailleurs chez quasiment toutes les victimes d’incestes.

C'est toi, si je ne m'abuse, qui dit que l'oiseau a des yeux injectés de sang,

Non. J’ai dit : yeux rouges. Tu vois, il semble que toi-même n'échappe pas à ce que tu me reproches quelque peu : tu interprètes ce que j'ai dit.

Barbara dit "couleur de rubis", ce qui est tout de même bien différent.

Pour le moins, un aigle aux plumes noires et aux yeux rouges, (couleurs du rubis), ne peut être assimilé à un être rassurant.

L'intérêt de la formulation de Barbara, formulation poétique, c'est de préserver l'unicité et l'indicibilité de son expérience.

Mais qui te dis que c'est vraiment le but qu'elle poursuivait, cher Escape ?

En traduisant son vocabulaire dans le tien,

Ce n’est pas mon vocabulaire, mais celui d’une certaine psychanalyse, et qui, à mon sens, ne manque pas d’intérêt.

tu opères un exercice de relecture où tu projettes tes sentiments à la surface des siens.
Certes, on ne peut pas faire autrement, tant qu'on glose le texte d'autrui.

Ne sommes-nous pas, plus ou moins toujours "condamnés" à l’interprétation ? Et n'est-ce pas là le premier mouvement de la communication ?

Mais pourquoi faut-il absolument gloser le texte d'autrui ?

Il ne le faut pas absolument. Si ce n’est pour l’intérêt de celui que les symboles passionnent.

Respectons dans une expérience, qu'elle soit positive, négative, ou troublante, son caractère d'unicité irréductible.

Je suis d’accord avec ceci, et quand à moi, je ne prétends pas enfermer son expérience dans l’interprétation des symboles que j’en donne, et qui émaille cette chanson… mais je n’oublie pas qu’elle fait aussi partie de la catégorie du témoignage, et qu’en ce sens, le moins que je puisse faire, c’est de l’écouter pour entendre.

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique

Message par Invité le Ven 27 Fév 2009 - 20:23

Voilà, nous en sommes bien d'accord, toute reformulation transpose dans sa propre échelle de valeur ce qui est décrit, reprendre les mots de l'autre à sa manière, c'est y superposer ses fantasmes propres, traduire c'est trahir

C'est cela que je vis personnellement comme l'échec du langage, et qui fait que je préfèrerais le silence (si j'étais assez sage pour ne pas venir ici rire), ou bien le respect qui est dû à la poésie : ne pas la gloser.

Une erreur répandue chez de nombreuses personnes (pas chez les psys, j'espère !?) c'est de penser que le langage poétique est une forme imprécise ou inadéquate.

En fait, le langage poétique, non seulement est précis et adéquat, mais est même, selon moi, ce qui se fait de plus précis, de plus adéquat.

C'est pour cela que si une personne expérimente quelque chose qui est difficile à décrire par le langage conventionnel, le dire par le procédé poétique peut être incroyablement adéquat, que dis-je, c'est évidemment la bonne solution.

C'est pour cela aussi que si j'étais psy et qu'une victime d'inceste venait me tenir des propos tournés à la façon du texte de Barbara, je considèrerais, vu le degré d'élaboration de ces mots, vue la capacité de verbaliser son expérience, vue la précision et l'acuité de la description, et vue le fait que les connotations de souffrance y sont habilement dépassées, qu'en fait le travail de résilience a déjà été accompli, et que, en somme, cette personne n'a plus besoin de mes services.

Appelons ça l'alchimie du verbe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique

Message par Imala le Sam 28 Fév 2009 - 9:44

traduire c'est trahir

Les vrais artistes ne te contrediraient certainement pas. Dans l'absolu, oui.

Une erreur répandue chez de nombreuses personnes (pas chez les psys, j'espère !?) c'est de penser que le langage poétique est une forme imprécise ou inadéquate.

Non, au contraire. Les psy sont à l'écoute de toutes les formes du langage : le verbal, non-verbal, celui des rêves, des métaphores et des symboles...

En fait, le langage poétique, non seulement est précis et adéquat, mais est même, selon moi, ce qui se fait de plus précis, de plus adéquat.
C'est pour cela que si une personne expérimente quelque chose qui est difficile à décrire par le langage conventionnel, le dire par le procédé poétique peut être incroyablement adéquat, que dis-je, c'est évidemment la bonne solution.

Oui, l'Art Cru : écriture, mais aussi : peinture, argile, musique...


C'est pour cela aussi que si j'étais psy et qu'une victime d'inceste venait me tenir des propos tournés à la façon du texte de Barbara, je considèrerais, vu le degré d'élaboration de ces mots, vue la capacité de verbaliser son expérience, vue la précision et l'acuité de la description, et vue le fait que les connotations de souffrance y sont habilement dépassées, qu'en fait le travail de résilience a déjà été accompli, et que, en somme, cette personne n'a plus besoin de mes services.

Mais alors pourquoi viendrait-elle donc te trouver ? Pourquoi ressentirait-elle encore ce besoin "d'écoute pour entendre" ?
C'est aussi est une interprétation. Seul celui qui souffre ce qu'il souffre peut réellement dire quelque chose de valable sur la façon dont il ressent ce qu'il ressent, et s'il vient encore te trouver, c'est qu'il n'en a pas fini avec ce qui l'amène.
D'autre part, il importe de ne pas oublier que parfois, derrière un système très élaboré de discours, se cache encore ce qui ne veut pas se dire...

Mais nous parlons de Barbara, est pour ce que j'en sais, sa thérapie fût ses chansons, et son médecin : son public ! Et si l'on ne peut jamais jurer de rien en terme de "travail de résilience", il semble que tu aies raison concernant Barbara, oui :

"Les enfants se taisent parce qu'on refuse de les croire. Parce qu'on les soupçonne d'affabuler. Parce qu'ils ont honte et qu'ils se sentent coupables. Parce qu'ils ont peur [...] De ces humiliations infligées à l'enfance, de ces hautes turbulences, de ces descentes au fond du fond, j'ai toujours ressurgi. Sûr il m'a fallu un sacré goût de vivre, une sacrée envie d'être heureuse, une sacrée volonté d'atteindre le plaisir dans les bras d'un homme, pour me sentir un jour purifiée de tout, longtemps après..."Barbara : "Un piano noir..."

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique

Message par Invité le Sam 28 Fév 2009 - 10:01

Il y a aussi des gens qui se sentent bien dans leur peau mais qui vont voir un psy parce que leur famille les y force... Il y a le "patient déclaré", celui qui est soigné quand c'est la famille ou le groupe qui en fait est malade en son entier (mais le patient déclaré souffre aussi).

Bref, tous ceux qui consultent n'ont pas besoin d'être guéris, et parfois ce sont ceux qui ne consultent pas qui devraient consulter plutôt que celui qui consulte. Mais dans la plupart des cas, c'est plutôt comme tu dis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique

Message par Dragoon le Sam 28 Fév 2009 - 13:32

Peut être un peu vieillot, mais je ne me lasse pas...



Les enregistrements sont peut être de mauvaise qualité, mais c'est une ambiance, des textes forts... des gens qui y croient, un sentiment d'appartenance, d'unité...
Nota: Pour ceux qui auraient oublié, la devise du Québec est inscrite au bas de tous les plaques d'immatriculation :


Vive le Québec


Dernière édition par Dragoon le Sam 28 Fév 2009 - 13:49, édité 1 fois

Dragoon
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 304
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique

Message par ElBilqîs le Sam 28 Fév 2009 - 13:46

Dragoon a écrit:<div><object width="320" height="245"><param name="movie" value="https://www.dailymotion.com/swf/k6xwRVQiFbdxNzVEa9&related=0"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowscriptAccess" value="always"></param><embed src="https://www.dailymotion.com/swf/k6xwRVQiFbdxNzVEa9&related=0" type="application/x-shockwave-flash" width="320" height="245" allowFullScreen="true" allowscriptAccess="always"></embed></object><br /><b><a href="https://www.dailymotion.com/video/x86h59_quand-les-hommes-vivront-damour-gil_creation">Quand les hommes vivront d'amour<br />Gilles Vigneault Charlebois</a></b></div>

c'est quoi ce post totalement incompréhensible?
une seule chose: la chanson dont tu parles, "quand les gens vivront d'amour " a été enregistrée par les 3 "grands" ensemble: Leclerc, Vigneault et Charlebois
rien que d'y penser, j'en frémis encore!
c'est une des chansons québécoise qui m'a le plus marquée en dehors des chansons de Félix (j'en connaissais plusieurs par coeur et j'avais enregistré toutes ses chansons sur cassettes.)
ah! génial, en citant ton message, l'enregistrement apparaît!
je l'écoute!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique

Message par Dragoon le Sam 28 Fév 2009 - 14:40

ElBilqîs a écrit:c'est quoi ce post totalement incompréhensible?
une seule chose: la chanson dont tu parles, "quand les gens vivront d'amour " a été enregistrée par les 3 "grands" ensemble: Leclerc, Vigneault et Charlebois
rien que d'y penser, j'en frémis encore!
c'est une des chansons québécoise qui m'a le plus marquée en dehors des chansons de Félix (j'en connaissais plusieurs par coeur et j'avais enregistré toutes ses chansons sur cassettes.)
ah! génial, en citant ton message, l'enregistrement apparaît!
je l'écoute!
Ces sont les 3 Grands !!!
Ls textes sont peut-être simples, la musique vieillotte, la qualité des morceaux médiocre... mais ils représentent tellement pour les personnes avec qui j'ai vécu là bas (pas que séjourner), et pas que des vieux, et pas des gens friqués là où j'habitais... Ahh... j'amais le mode de vie de là bas...
Depuis que je suis revenu en France, je reste nolstalgique de cette Province qui m'avait si bien acceuilli : La Province du Québec (Qc).

Dragoon
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 304
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La musique

Message par ElBilqîs le Dim 1 Mar 2009 - 2:23

bien sûr, j'avais compris mais le message m'est parvenu comme ça:



et ça, c'est incompréhensible!
cela dit, j'aimais Félix et Gilles (et un peu Charlebois aussi) bien avant d'aller au Canada! le hasard a voulu que je m'y trouve le jour de la mort de Félix Leclerc!
Je t'avoue que j'ai beaucoup pleuré, d'autant qu'il est mort deux jours avant mon anniversaire, en août 88!
Sans y avoir vécu j'ai ressenti cet accueil chaleureux de nos frères d'outremer.
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum