les tabous

Aller en bas

les tabous

Message par ElBilqîs le Mer 26 Nov 2008 - 16:32

pourquoi, y a-t-il depuis toujours ou presque, des tabous dans la société?
au départ, ce qui était tabou était "sacré", il y avait donc une connotation religieuse.
mais aujourd'hui, tout ce qui est interdit devient "tabou"
qu'en pensez-vous?
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par Invité le Mer 26 Nov 2008 - 18:59

Tu veux dire que tu t'étonnes qu'on qualifie de << tabou >> des interdits qui ne sont pas spécifiquement sacrés ?

Si c'est cela, je me permets de te demander qu'est-ce qui mérite le nom de << sacré >> selon toi.

Exemple : de nos jours l'écologie ou la croissance sont très proches d'êtres des notions sacrées ou vénérables, et on pourrait se demander, pourquoi ne le seraient-elles pas ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par Invité le Mer 26 Nov 2008 - 19:45

ElBilqîs a écrit:pourquoi, y a-t-il depuis toujours ou presque, des tabous dans la société?
au départ, ce qui était tabou était "sacré", il y avait donc une connotation religieuse.
mais aujourd'hui, tout ce qui est interdit devient "tabou"
qu'en pensez-vous?
je crois que le tabou va beaucoup plus loin que le simple interdit. c'est plutôt une manière d'y réagir.
prenons par exemple ce qui me semble être le plus gros tabou qu'ait connu notre socièté, le sexe.
la religion, pour des raisons qui sont les siennes se met à diaboliser le plaisir sexuel, à l'interdire, à légiférer l'acte de procréation, à faire peur aux jeunes gens, brèf, à nier notre nature profonde.
mais on peut interdire à l'homme de se nourrir, il mangera quand même. et s'il est trop privé, se goiffrera à la moindre occasion et en tombera malade.
alors, ne pouvant faire taire ce désir qui est en lui et dont on lui dit qu'il est diabolique, l'homme va culpabiliser. et sa grande faute va nourrir sa peur.

tout cela n'est pas sans répercussions puisqu'il s'en suit une éducation et une culture. et c'est là que loge le tabou.
ensuite, chaque génération passe le baton merdeux à la suivante. et même aprés 40 ans de "libération sexuelle" on ne fait que déguiser nos tabous et se voiler la face.

on s'imagine trop souvent que communiquer c'est parler et on minimise l'impact du non dit.
ce qui n'est pas verbalisé se transmet quand même et a bien plus d'impact puisqu'on n'en a pas conscience !
on ne sort pas des carcans de notre culture simplement parce qu'on en a envie. on peut être libéral, ouvert, progressiste ou je ne sais quoi encore, ce n'est jamais très agréable quand il faut parler de sexe à nos enfants. on leur dit "demande à ta mère" (variante : "demande à ton père"), on survole le sujet, on n'a pas le temps, on s'embrouille ou on leur refourgue un bouquin qui traite l'affaire d'une manière sur médicalisée...
le simple fait d'être géné en répondant à une question suffit à transmettre l'ébauche d'un tabou. mais ça on n'y peut rien. on transmet notre culture malgré nous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par ElBilqîs le Jeu 27 Nov 2008 - 15:10

Escape a écrit:Tu veux dire que tu t'étonnes qu'on qualifie de << tabou >> des interdits qui ne sont pas spécifiquement sacrés ?

Si c'est cela, je me permets de te demander qu'est-ce qui mérite le nom de << sacré >> selon toi.

Exemple : de nos jours l'écologie ou la croissance sont très proches d'êtres des notions sacrées ou vénérables, et on pourrait se demander, pourquoi ne le seraient-elles pas ?
mais l'écologie ou la croissance n'ont rien de tabou! et Dieu merci ni l'une ni l'autre ne sont interdites!

c'est vrai que je peux t'avoir donné l'impression que je confonds "sacré" et "tabou" mais, rassure-toi, si c'est nécessaire, ce n'est pas le cas!
je voulais juste dire que cette notion de tabou/sacré semble se perdre pour ne plus devenir que tabou/interdit, et je trouve que c'est regrettable, c'est tout!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par ElBilqîs le Jeu 27 Nov 2008 - 15:24

Zelda a écrit:prenons par exemple ce qui me semble être le plus gros tabou qu'ait connu notre société, le sexe.
c'est justement là où je voulais en venir!
pour moi, le tabou sexuel est l'exemple même du tabou détourné de son sens premier!
d'ailleurs, je ne suis pas si sûre qu'il ait toujours été tabou dans les premières civilisations...
aujourd'hui, le tabou sexuel c'est surtout "un truc dont il ne faut pas parler parce que c'est sale/ pas de ton âge/ pas correct/ou simplement une affaire privée!"
donc on va éviter de trop parler d'inceste dans une famille qu'on sait "de source sûre" incestueuse, d'homosexualité dans une famille "très comme il faut" (= catho ou musulmane) etc...
ce qui n'a rien à voir avec le tabou "sacré" des vaches en Inde, par exemple, (qui est quelque chose qui m'échappe totalement!)
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par Invité le Jeu 27 Nov 2008 - 17:33

ce qui n'a rien à voir avec le tabou "sacré" des vaches en Inde, par exemple, (qui est quelque chose qui m'échappe totalement!)
mais les vaches ne sont pas tabou en Inde, elles sont respectées.

la vache est symbole d'abondance, le lait est une symbolique quasi universelle. elle nourrit la famille, sa bouse séchée sert de combustible pour cuire la nourriture et son urine est un puissant désinfectant.
et bien sûr elle apporte une aide non négligeable aux champs.

elle joue divers rôles dans la mythologie et Sri Krishna qui était vacher jouait de la flute pour les divertir. de plus quand il était petit, il volait du beurre à ses parents.
c'est aussi en souvenir de Krishna que les vaches ont ce statut particulier.

quand une vache ne lui donne plus de lait, le paysan l'abandonne. elle passera ses vieux jours à se promener et sera nourrie par tout le monde.

les singes aussi se balladent librement dans les rues. c'est en souvenir d'Hanuman, fils du vent, héros du Râmâyana. mais c'est un peu plus pénible...

fin du hs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par _bradou le Ven 28 Nov 2008 - 11:45

Le fait que certains tabous soient universels, dans le temps et dans l'espace, est la preuve qu'ils n'ont rien à voir avec l'éducation ou la culture. C'est beaucoup plus profond. Une sorte de blocage naturel, une zone où notre conscience répugne à s'aventurer. Il vient de la nature ou de Dieu.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par Geveil le Ven 28 Nov 2008 - 16:16

bradou a écrit:Le fait que certains tabous soient universels, dans le temps et dans l'espace, est la preuve qu'ils n'ont rien à voir avec l'éducation ou la culture. C'est beaucoup plus profond. Une sorte de blocage naturel, une zone où notre conscience répugne à s'aventurer. Il vient de la nature ou de Dieu.

Exemples ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par vincent le Ven 28 Nov 2008 - 17:56

L'inceste ?

vincent
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 306
Identité métaphysique : Chrétien
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 20:14

l'inceste, bien sûr est quasi universel. c'est peut-être le plus ancien et le plus pratiqué.
le cannibalisme aussi mais il fait moins l'unanimité.
en fait le monde dit primitif était truffé de tabous parfois propres à une tribu, parfois partagés par toute une ethnie où une région. d'autres sont tout simplement humains.
ces tabous étaient instaurés depuis toujours et l'homme vivait avec. ils tenaient lieu de loi. une loi tellement parfaite qu'elle n'était ni écrite ni même ennoncée et trés rarement transgressée.
dans nos sociétés ce sont les religions qui ont pris le relais mais c'était un peu bancal et parfois traumatisant. aujourd'hui elles tombent en désuétude mais les tabous persistent tant bien que mal. et nous aurons du pain sur la planche pour restructurer tout ça convenablement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par _bradou le Sam 29 Nov 2008 - 9:48

Oui, le tabou vient de Dieu.
N’a-t-Il pas pris soin de recouvrir de poils les parties de son corps qu’il est honteux pour l’homme de laisser voir : son sexe et sa sale gueule.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par Geveil le Sam 29 Nov 2008 - 11:32

Oui, Bradou, le problème est que malgré les poils, on la voit cette chose qui pendouille honteusement. Donc Dieu a raté son coup.

Zelda, tu voulais sans doute écrire que l'interdit de l'inceste est universel.

Le problème est qu'il est devenu tabou non par une espèce de morale innée mais par l'expérience, à savoir que les enfants consanguins peuvent être dégénérés.

Il faut donc me trouver un autre tabou à priori universel.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par _bradou le Sam 29 Nov 2008 - 11:49

gereve a écrit:
Le problème est qu'il est devenu tabou non par une espèce de morale innée mais par l'expérience, à savoir que les enfants consanguins peuvent être dégénérés.
Il faut donc me trouver un autre tabou à priori universel.

Mais non. Si je ne suis pas incestueux, ce n'est pas par crainte d'avoir une descendance dégénérée, ce n'est pas par calcul, mais parce qu'un sentiment d'horreur, de répulsion m'en empêche. Ce n'est même pas une morale innée, car je ne suis pas non- incestueux par éthyque, tout comme je ne suis pas criminel par éthyque mais parce que j'ai horreur de tuer.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par Invité le Mar 2 Déc 2008 - 14:20

gereve a écrit:
Le problème est qu'il est devenu tabou non par une espèce de morale innée mais par l'expérience, à savoir que les enfants consanguins peuvent être dégénérés.

à priori universel.

As-tu lu Totems et Tabou de Claude Levi-Strauss ? C'est une vieille lecture pour moi, mais, d'après ce que je m'en rappelle, ce qui y est expliqué, c'est l'interdit de l'inceste est universel car c'est ce qui fonde le groupe humain, ce qui le fait sortir de l'état de nature. Et d'ailleurs, selon les peuples et les tribus, les notions d'inceste sont très élastiques, de même que les liés de parentalité. D'après Lévi Strauss, donc, l'interdit de l'inceste n'a rien à voir avec l'expérience de la consanguinité. C'est un façon d'être en tant qu'être de culture, c'est-à-dire sorti de l'état animal. C'est aussi dans le même mouvement l'instauration de la notion de "famille", de "liens du sang", de "clans"... C'est donc aussi une façon de s'identifier, ne serait-ce qu'en tant que groupe.

Et je suis d'accord avec Bradou : l'inceste nous inspire cette horreur sacrée, immortalisée dans la tragédie d'Oedipe.

Mais je me demande si l'on est pas entrain de remplacer certains tabous fondateurs par d'autres. Je m'explique : la notion même de famille se dissout, il ne reste plus qu'un infividualisme forcené... de là à voir, chez les plus jeunes, le tabou de l'inceste se lever...

Quant au tabou sur la sexualité : mais bien sûr qu'il faut en parler ! Même à ses enfants -surtout à ses enfants. Je suis absolument opposée à l'idée de faire de la sexualité quelque chose dont on ne doit pas parler. On n'est pas obligé d'en parler tout le temps et à tord et à travers, mais ça ne fait pas de mal à un garçon, comme à une fille, que sa mère ou son père lui parle de sexualité. En faire un tabou, un domaine du non dit, c'est une façon de perpétuer les anciennes conceptions selons lesquelles la sexualité c'est sale, ou dangereux, "fais gaffe, pas touche, ça va t'exploser à la gueule". Moi, j'ai toujours parlé de ça librement à mon fils. Il a maintenant sa vie, sa petite amie, ça ne se passe apparemment pas trop mal -je n'en ai fait ni un pervers ni un impuissant, ni ... autre chose, sinon quelqu'un qui vit sa vie à sa façon (et ça, pour sûr, je ne m'en mêle pas)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par Invité le Mar 2 Déc 2008 - 14:22

bradou a écrit:

Mais non. Si je ne suis pas incestueux, ce n'est pas par crainte d'avoir une descendance dégénérée, ce n'est pas par calcul, mais parce qu'un sentiment d'horreur, de répulsion m'en empêche. Ce n'est même pas une morale innée, car je ne suis pas non- incestueux par éthyque, tout comme je ne suis pas criminel par éthyque mais parce que j'ai horreur de tuer.

Tout à fait d'accord. L'inceste soulève un sentiment d'horreur (dirais-je "sacrée" ?). L'inceste, comme tuer, ce serait rompre avec ton humanité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par Geveil le Mer 3 Déc 2008 - 0:26

Siva a écrit:
bradou a écrit:

Mais non. Si je ne suis pas incestueux, ce n'est pas par crainte d'avoir une descendance dégénérée, ce n'est pas par calcul, mais parce qu'un sentiment d'horreur, de répulsion m'en empêche. Ce n'est même pas une morale innée, car je ne suis pas non- incestueux par éthique, tout comme je ne suis pas criminel par éthique mais parce que j'ai horreur de tuer.

Tout à fait d'accord. L'inceste soulève un sentiment d'horreur (dirais-je "sacrée" ?). L'inceste, comme tuer, ce serait rompre avec ton humanité.

Bon, si c'est Lévi-Strauss qui l'a dit, lui qui a voyagé dans le monde entier et étudier des peuplades très différentes.

Mais comme le dit Siva, dans notre société en décomposition, si ce tabou disparassait, si les frères couchaient avec leur sœur, qu'en serait-il de l'universalité de ce tabou.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par Invité le Mer 3 Déc 2008 - 10:35

J'ajouterai que si ces tabous sont universels, ils ne sont pas respectés par tous en toutes circonstances. Chez les Egyptiens, le Pharaon épousait sa soeur. Et pour ce qui est de tuer, on sait ce qu'il en est : il est interdit de tuer, sauf quand il s'agit de meurtre institutionnalisé (guerres / exécutions de sentences...).

On voit des cas où le tabou de l'inceste est outrepassé, même si c'est marginal : ainsi, la soeur qui sert de mère-porteuse dans quand l'épouse est stérile. Il y a même eu un cas où c'est la belle-mère qui a couché avec son gendre pour servir de mère porteuse. Ce sont deux cas qu'on m'a rapportés. Même s'il n'y a pas lien de consanguinité entre les deux personnes, c'est quand-même symboliquement incestueux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par ElBilqîs le Mer 3 Déc 2008 - 11:36

et dans une société où divorce et amour "libre" sont de plus en plus fréquents, où beaucoup d'enfants naissent de "père inconnu" (et parfois la mère ne le sait pas elle-même)...
des frères et soeurs, père et fille etc... peuvent tomber amoureux l'un de l'autre!
faudra-t-il bientôt faire une recherche ADN avant de "coucher" pour être sûr de ne pas risquer l'inceste?
( :ptdr: )
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par SEPTOUR le Mer 3 Déc 2008 - 12:00

Mais nous sommes deja incestueux, si nous sommes issus de seulement 2 premiers humains et nos génes semblent prouver une origine commune. Donc l'inceste a des raisons autres que le fait d'une parenté proche ou lointaine.
Peut étre:
-Eviter la concentration des tares.
-empecher qu'un male n'accapare plusieurs femelles.
-eviter les imbroglios familliaux ou sociaux.
- moralité?Mais basée sur quoi?A votre avis?

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par ElBilqîs le Jeu 4 Déc 2008 - 9:56

moralité?Mais basée sur quoi?A votre avis?
les problèmes d'héritage?
en fait on en revient toujours à la politique du "Saint pognon" (= blé, flouze, picaillons, fric, etc... money, money, comme chantait je ne sais plus qui!)
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les tabous

Message par SEPTOUR le Jeu 4 Déc 2008 - 11:09

Oui, tjrs le pognon! les rois, jadis, se mariaient entre frere et soeur afin d'éviter le partage du royaume (L'egypte ancienne par exemple). On voit bien que la morale n'y avait rien a voir.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum