Réflexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réflexion

Message par Invité le Mer 31 Déc 2008 - 23:43

La naissance virginale: un mythe?
Louis Schweitzer

La naissance virginale de Jésus est l’une des affirmations chrétiennes qui pose problème à beaucoup. À tort ou à raison?
[ publié dans le magazine n° 72 - décembre 2008 ]
http://www.croireetvivre.com/?p=journal&sp=article&num_art=387#signets


Certains font remarquer que d’autres religions sont porteuses d’un mythe de naissance virginale semblable à ce que nous trouvons dans les évangiles. D’autres affirment que confesser Jésus né d’une vierge, c’est nier son humanité véritable.

Peut-être faudrait-il commencer par préciser: le Nouveau Testament parle de la «conception» virginale de Jésus. C’est la tradition de l’Église qui a ensuite élargi cette perspective pour en arriver à confesser Marie «toujours vierge». Nous nous limiterons ici aux textes bibliques.
Le témoignage des évangiles

Reconnaissons que les évangiles sont discrets. Si la résurrection apparaît comme essentielle dans tous les textes du Nouveau Testament, la conception virginale n’est présentée que dans deux évangiles: Matthieu et Luc. Ce sont d’ailleurs les seuls qui s’intéressent à la conception, à la naissance puis à l’enfance de Jésus.

On remarquera vite qu’ils sont porteurs de deux traditions fort différentes, mais qui se recoupent précisément sur le point qui nous intéresse: Jésus a été conçu du Saint Esprit et il est né sans père humain, du sein de Marie. Les autres évangiles n’abordent pas la question.

On pourra peut-être en repérer un petit indice dans l’évangile de Marc. En effet, alors qu’il n’aborde pas directement le sujet, il indique que pour les gens de Nazareth, Jésus est le «le charpentier, le fils de Marie»(1) alors que Matthieu et Luc parlent de lui comme «fils du charpentier»(2) ou du «fils de Joseph»(3).

Quoi qu’il en soit, même si les textes sont rares, ils sont clairs. On peut imaginer que les traditions liées à la famille de Jésus étaient, à cette époque encore, assez vivantes pour que l’on ne puisse pas dire n’importe quoi dans des textes appelés à faire autorité.

Le sens du miracle

Pour bien des gens, c’est le miracle en lui-même qui pose problème. Or Jésus a accompli beaucoup de miracles et sa vie est comme encadrée de deux miracles fondateurs: sa naissance et sa résurrection. À y regarder de plus près, le grand miracle initial, ce n’est pas la naissance virginale mais bien l’Incarnation: en Jésus, Dieu se fait homme. Voilà l’extraordinaire et l’essentiel. Le reste concerne la manière dont cela arrive. Ce n’est que le signe qui accompagne cet événement fondamental.

Pour qui ne croit pas à la divinité de Jésus, il est certes difficile d’accepter la réalité de sa conception miraculeuse. Mais pour celui qui accepte ce message qui bouleverse en effet nos manières de comprendre, pourquoi être gêné par le signe, somme toute modeste, qui l’accompagne? À l’autre bout des évangiles, le sens de la croix et la victoire sur la mort seront manifestés dans le miracle de la résurrection. Et c’est lui qui sera au centre de la foi chrétienne. Une naissance un peu extraordinaire est-elle si difficile à accepter si l’on croit que Jésus est ressuscité?

Croire ou non

En fait, c’est notre conception générale des évangiles et de la foi qui est en cause. Si Jésus n’est pour nous qu’un homme admirable et un maître spirituel, l’ensemble des miracles nous dérange et il est tentant de n’y voir que le recours au mythe(4) si fréquent dans l’antiquité. Par contre, si nous croyons au message central du Nouveau Testament, qui nous parle du Dieu qui s’est fait homme et du salut en Jésus-Christ, il en va autrement. Comment ne pas accepter alors avec confiance que Dieu accompagne son action par des signes qui montrent et donnent sens?
__________________________________________
1. Marc 6.3.
2. Matthieu 13.55.
3. Luc 4.22.
4. C.S. Lewis dira à ce propos: «le mythe est devenu un fait».

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion

Message par ElBilqîs le Mar 6 Jan 2009 - 23:35

c'est vrai que ce dogme est difficile à admettre!
la grossesse exceptionnelle de Marie a fait couler beaucoup d'encre! certains disent qu'elle n'est plus vierge après la naissance de Jésus, d'autre que si!
moi, qui ne suis rien, je pense que ce n'est pas fondamental.
J'ai peut-être tort, mais ça reste non pas un livre de "légende" comme dit P1rlou1t, mais un livre symbolique et la pureté de Marie ne fait pas de doute pour moi! quelle que soit la manière dont elle a accouché.
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion

Message par Copain_Cochon le Ven 16 Jan 2009 - 23:41

J'ai trouvé cet article si le post vous intéresse toujours: http://www.cawa.fr/marie-etait-elle-vierge-article00765.html

Sincèrement pour moi ça ne fait aucune différence; que Jésus soit né miraculeusement d'une Marie vierge ou pas, ça n'enlève rien à sa nature divine. 'Fils' et 'enfant' ne désignent souvent pas la même chose.
Beaucoup de gens m'ont confié voir en Marie une figure féminine, la mère, qu'ils ne retrouvaient pas dans la figure masculine de Jesus; grâce à elle et ce qu'elle leur permettait de ressentir, ils pouvaient enfin accéder à Jesus...

Copain_Cochon
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 141
Localisation : Houston, USA
Identité métaphysique : Chretien
Humeur : Chui Hyper Content
Date d'inscription : 03/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion

Message par Invité le Ven 16 Jan 2009 - 23:55

en réalité copain -cochon on est presque tous d'accord sur le faite que Marie était vierge ,mais la ou cela se corse c'est après la naissance de Jésus ,il y as duex camps les "elle est toujours vierge" et les" non elle ne l'es plus"
là je suis fatiguée mais promis demain je le lis !
bonne soirée a tous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion

Message par ElBilqîs le Sam 17 Jan 2009 - 0:00

oui, bien sûr, on en revient à la Terre- Mère et aux cultes de la déesse-mère. Marie n'est pas une déesse mais son intercession est souvent espérée par les femmes (et les hommes aussi parfois).
et puis, dans l'Évangile, les femmes ne foisonnent pas hors des 3 Marie!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion

Message par bernard1933 le Sam 17 Jan 2009 - 13:45

Et maintenant un pavé dans la mare...aux grenouilles de bénitier ! Je précise qu'il n'y en a pas sur le forum ! Des crapauds , Non so...
Ce qui m'a toujours surpris, c'est que Jésus ne s'était jamais marié, alors que c'était pratiquement une obligation chez les Juifs. "Croissez et..." Les enfants naturels échappaient à cette obligation . De mauvaises graines . Et si Marie - et ce sont des choses qui arrivent même à des filles très bien - s'était laissé séduire ? Un enfant bâtard...Rejeté par ses frères et soeurs comme il apparaît dans les évangiles, privé de succession...Le départ vers 12 ans, des relations tendues même avec sa mère... Je n'invente rien ! Pas étonnant qu'il ait ensuite
"secoué le cocotier" !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion

Message par vincent le Sam 17 Jan 2009 - 14:08

Cette explication bernard ne tient que si on considère Jésus comme un homme .
Mais si on croit aux choses spirituels on sait que le spirituel ne se mélange pas avec le terrestre.

Meme les anges n'ont pas le droit de se mélanger avec les humains, alors à combien plus grande raison le Fils Unique De Dieu.
bernard1933 a écrit:
Rejeté par ses frères et soeurs comme il apparaît dans les évangiles
Au passage Jésus n'a pas été rejetté par ses frères et soeurs , ceux-ci sont meme devenus des disciples :

Actes 1:14 " Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus."

1 Corinthiens 9:5 "N’avons–nous pas le droit de mener avec nous une sœur qui soit notre femme, comme font les autres apôtres, et les frères du Seigneur, et Céphas ?"

vincent
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 306
Identité métaphysique : Chrétien
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion

Message par Fabule le Sam 17 Jan 2009 - 21:23

la parthénogénése existe, elle a été observée chez les animaux et je crois même chez des mammifères !
Alors pourquoi pas chez l'humain ??

Le mariage est conseillé, mais Jésus préconise aussi me semble-t-il de ne pas se lier à une personne par amour pour ne pas que ce sentiment ne nuise à l'amour que l'on doit accorder à ,,, ! Et c'est sans doute entre autre pourquoi, il demande à ceux qui veulent le suivre dans la voie de tout abandonner, jusqu'à la famille ... !

Fabule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1023
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : syncrétique concordiste
Humeur : Oui bien sûr, plusieurs et en plus tout le temps !
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion

Message par Imala le Sam 17 Jan 2009 - 22:42

bernard1933 a écrit:Et maintenant un pavé dans la mare...aux grenouilles de bénitier ! Je précise qu'il n'y en a pas sur le forum ! Des crapauds , Non so...
Ce qui m'a toujours surpris, c'est que Jésus ne s'était jamais marié, alors que c'était pratiquement une obligation chez les Juifs. "Croissez et..." Les enfants naturels échappaient à cette obligation . De mauvaises graines . Et si Marie - et ce sont des choses qui arrivent même à des filles très bien - s'était laissé séduire ? Un enfant bâtard...Rejeté par ses frères et soeurs comme il apparaît dans les évangiles, privé de succession...Le départ vers 12 ans, des relations tendues même avec sa mère... Je n'invente rien ! Pas étonnant qu'il ait ensuite
"secoué le cocotier" !

C'est une... analyse intéressante Bernard !! :rj:

Caladine a écrit :
en réalité copain -cochon on est presque tous d'accord sur le faite que Marie était vierge

Tu fais bien de le préciser Caladine. Une certaine psychanalyse lit Genèse et l'Evangile d'une toute autre manière, et qui moi me convainc !

En Genèse Eve, procrée avec le dieu, et elle acquiert au lieu de mettre au monde, il n'y a "pas" de père, Adam n'étant nommé que par l'auteur de Genèse, jamais par Eve dans la conception de Caïn et Abel. Pour Eve le père humain ne compte pas.
L'amour en Eden : l'un connaît l'autre sans réciprocité. Homme, femme et Dieu et enfants mal situés (Genèse 4). Les conséquences seront désastreuses.

Dans l'Evangile : Marie ne se laisse pas tenter par la proposition de l'ange d'avoir un enfant rien qu'à elle avec l'aide de Dieu. A cette proposition Marie oppose sa non-connaissance d'homme. Elle se situe ainsi comme femme qui n'aura pas d'enfant sans père humain, et dès lors le discour de l'ange change : là où il était question auparavant du Dieu, il sera désormais question d'Esprit Saint. Ce même Esprit qui en Genèse planait sur la surface des eaux (en hébreu : voletait. Comme un oiseau au dessus de son nid.) L'Esprit Saint est donc celui qui apparaît lorsque la femme refuse la mauvaise relation à l'autre et à la vie...

Il y aurait tellement à dire sur ces textes absolument extraordinaires concernant le rapport des êtres humains à eux-mêmes, aux autres, à Dieu, à la vie...

Quoi qu'il en soit, l'important à mon sens, ce n'est pas tant que Marie ait été vierge physiquement, mais bien plus qu'elle ait été bien située quand à sa qualité de sujet, ce que le texte laisse très clairement entendre : si Eve a été connue pour être enceinte, Marie sera "couverte d'ombre" par l'Esprit Saint, le contraire de connue, pénétrée.
Il ombre, il ne connaît pas.

Marie ne sera "servante du Seigneur" qu'en tant que sujet qui fait "travailler" advenir pour elle ce que la Parole a dit : -"Qu'il advienne à JE selon le dit de TU" !
Marie sujet devant le Sujet par excellence. Celui qui "est avec elle" et d'une façon qu'elle aura aura aussi choisie : avec elle et aussi avec l'homme.

JE avec NOUS. N'est-ce pas la définition de ce que fait naître l'Esprit.

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion

Message par boubou le Mer 4 Fév 2009 - 21:46

Mais si on croit aux choses spirituels on sait que le spirituel ne se mélange pas avec le terrestre.

ha bon?

grande nouvelle. Ou j'ai pas bien compris, mais cela est un non sens. Il n'y pas la matière et le spirituel en contradiction. La matière la terre tout est spirituel, l'esprit créateur est en toute chose.

Le spirituel ne peut etre dissocié du terrestre, croire le contraire c'est ne vivre qu'avec une partie de son être.

boubou
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 83
Localisation : in the room
Identité métaphysique : le fils à son père
Humeur : ça déménage
Date d'inscription : 04/02/2009

http://www.cercle-histoire-et-spiritualite.net/le.forum/portal.p

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum