Ovulation Billings

Aller en bas

Ovulation Billings

Message par Ilibade le Jeu 8 Jan 2009 - 16:25

Deux australiens ont dans les années 60 fait une découverte qui les a amené à poursuivre une observation attentive des glaires cervicales de la femme, dans le but de vérifier le rapport qui existait entre cette sécrétion utérine et la fécondité de la femme. Voici quelques informations émanant de deux sites principaux de cette méthode naturelle de planning familial que le Planning Familial ignore.
Deux sites importants à connaître :
Centre Billings France

Centre Billings Life

Extraits :


Historique
La méthode de l’Ovulation Billings a été mise au point dans les années 60-70 par les Docteurs australiens John et Evelyn Billings après des années de recherches scientifiques rigoureuses. L’historique de ces recherches a été présenté par le Docteur John Billings en avril 2000 à Melbourne lors de la conférence annuelle du Centre Billings Australien.
Une description précise de la méthode, et surtout des règles édictées par les docteurs Billings pour permettre aux couples de maîtriser leur fécondité afin d’espacer les naissances des enfants qu’ils désirent ou au contraire pour favoriser une grossesse (couples hypoféconds), est accessible en anglais et en français sur le site de la Woomb (World Organization Ovulation Method Billings - Australie).
Rappelons que la méthode Billings est utilisable par toutes les femmes en âge de procréer, que leurs cycles soient réguliers ou non, pendant l’allaitement ou la pré-ménopause.


Une méthode Simple

La méthode d’Ovulation Billings est effectivement une méthode simple, accessible à toute femme, quelque soit son milieu culturel ou son degré d’instruction. La présence de glaire cervicale, substance secrétée par le col de l’utérus et élément essentiel de la fécondité, toute femme l’a constatée au cours de sa vie. Apprendre à reconnaître les sensations procurées par la glaire et, si la femme et son mari souhaitent différer une naissance, observer des moments d’abstinence lorsque les caractéristiques de la glaire indiquent que la femme est en période féconde sont les seules exigences de la méthode (Attention : la glaire cervicale n’est en rien une perte blanche et ne doit pas être confondue avec celle-ci).

L’apprentissage de la méthode est généralement très rapide : 80% des femmes formées par des moniteurs agréés sont capables de reconnaître leur Jour Sommet (point clé de la méthode) dès leur premier cycle après une première information. La femme apprend à connaître sa fécondité, connaissance vite partagée avec son mari qui sera chargé de noter dans un tableau journalier le suivi des observations de son épouse. La femme vit ainsi avec sa fécondité au jour le jour. Peu importe la durée de ses cycles.

La simplicité de la Méthode peut être illustrée par le fait que des femmes aveugles l’utilisent sans problème. Leur sensibilité particulière aux sensations que leur procure leur corps fait qu’elles apprennent très vite la méthode.

La simplicité de la Méthode et son coût mimimal (nul) ont permis sa diffusion dans les pays les plus pauvres (Mère Teresa en Inde, Soeurs de différentes congrégations en Afrique, Asie et Amérique du Sud) ou en voie de développement (les Drs Billings ont officiellement été invités en Chine en 1997 par les autorités chinoises pour former des moniteurs pour enseigner la méthode. Leur apostolat dans ce pays continue aujourd’hui encore).

La simplicité de la Méthode se révèle importante aussi pour les couples qui n’arrivent pas à concevoir (problème d’hypofécondité). Innombrables sont maintenant les couples, dans tous les pays, qui ont pu reconnaître leur période féconde (même très courte) et concevoir grâce à la Méthode d’Ovulation Billings, sans recours à des techniques sophistiquées et éprouvantes, particulièrement après arrêt de prise de la pilule. Leur confiance dans la méthode est alors renforcée.

La connaissance par la femme de sa fécondité, et de ses conséquences sur son comportement, lui donne une grande fierté et une grande liberté. Elle et son mari reconnaissent la beauté de la vie, le respect qu’on lui doit, et le grand don que représente l’enfant, fruit de leur amour.


Une méthode Fiable

La méthode d’Ovulation Billings est aussi fiable que les méthodes contraceptives, sinon plus. Les tests de fiabilité réalisés en particulier sous l’égide de l’OMS le prouvent (voir les données publiées par la Woomb et celles présentées par le Dr Catherine Bernard enregistrées en Inde entre 1976 et 1986). Entre 1998 et 2000, un essai de la méthode réalisé en Chine par le Professeur Qian et ses collaborateurs, a donné un taux de succès de 99.5%, supérieur à celui du stérilet.

D’où vient cette fiabilité ? La méthode est fondée sur des recherches scientifiques rigouseuses. Des milliers de femmes ont été suivies par les Drs Billings et leurs assistants. Ce suivi a permis d’établir des règles strictes et fiables. La femme et son conjoint sont responsables de leur fécondité. Les foyers qui utilisent la méthode Billings ont un nombre d’enfants au-dessus de la moyenne. Contrairement à l’idée trop rapidement véhiculée, la raison n’est pas un manque de fiabilité de la méthode. La raison plus simple, mais difficile à comprendre dans la mentalité contraceptive actuelle, est que les foyers qui vivent en harmonie avec leur fécondité, en voit toute la beauté, ce qui les ouvre à la vie. Le résultat est perceptible par le nombre d’enfants auxquels ils ont donné la vie mais aussi par la joie ressentie par toute la famille lorsqu’un nouvel enfant est attendu.


Une méthode Naturelle

La méthode d’Ovulation Billings est une méthode de régulation des naissances naturelle. Le qualificatif "naturelle" est à opposer à "artificielle" et à "contraceptive".

Une méthode naturelle est une méthode basée sur l’observation par la femme, en âge de procréer, des signes que son corps lui transmet et qui lui permettent de savoir où elle en est dans son cycle menstruel. Les principales méthodes naturelles sont :

La méthode Ogino, dite du calendrier, du nom du docteur japonais qui le premier a constaté, dans les années 1930, que les règles se produisent environ deux semaines après l’ovulation. Cette méthode est approximative et de moins en moins utilisée. Malheureusement, elle est encore la référence en matière de méthodes naturelles, ce qui les discrédite.

La méthode des températures ne renseigne la femme sur sa période féconde qu’à postériori, après l’ovulation détectée par la montée de la température basale du corps. Elle ne permet pas en particulier de renseigner la femme sur sa période pré-ovulatoire. Elle nécessite donc une période d’abstinence d’autant plus longue que les cycles sont longs. En périodes d’allaitement ou de préménopause, cette méthode est de peu d’aide. Par ailleurs, des dosages hormonaux effectués en clinique par les Drs Billings sur de très nombreuses femmes, ont mis en évidence que la température n’est pas le signe qui corrèle le mieux avec l’ovulation, mais la glaire cervicale. Un décalage de plusieurs jours a pu être constaté entre le jour d’ovulation et la montée de la température basale du corps. La méthode sympto-thermique aussi appellée Méthode d’Auto Observation (M.A.O.) utilise plusieurs signes (glaire cervicale, température, toucher du col, douleurs, ...) pour établir la période féconde.

Les Drs Billings ont expliqué pourquoi l’utilisation d’autres signes en conjonction avec celui de la glaire cervicale n’est pas recommandée. L’expérience de nombreuses monitrices de la méthode d’ovulation Billings qui ont reçu des femmes utilisant une méthode multi-signes, est qu’effectivement trop de signes perturbent l’interprétation de ces signes "plus ou moins" corrélés avec l’ovulation. La méthode d’Ovulation Billings utilise le signe de la glaire cervicale, et uniquement celui-ci, pour permettre à tout moment à la femme de savoir si elle est en période féconde ou non. En périodes pré- et post-ovulatoires, la sensation de sécheresse ressentie à la vulve lui indique qu’elle est inféconde. Un premier changement lui indique qu’elle "débute" sa période féconde.

A aucun moment, les méthodes naturelles n’interfèrent sur les mécanismes naturels de la fécondité. Celle-ci est vécue, acceptée et assumée comme un don exceptionnel fait à la femme. Le cycle naturel de la fécondité n’est donc jamais contrarié. Rien n’étant fait pour agir contre la conception (racine du mot contraception), les méthodes naturelles ne peuvent donc être qualifiées de contraception naturelle. Les méthodes naturelles ne présentent par ailleurs aucun risque pour la santé de la femme.

Les méthodes artificielles perturbent d’une façon ou d’une autre le déroulement naturel du cycle de la fécondité : modification des taux d’hormones dans le sang qui empêche l’ovulation, action sur l’oeuf fécondé pour l’empêcher de se nider dans l’utérus, préservatif qui empêche les spermatozoïdes d’aller à la rencontre de l’ovule, ... Généralement, ces méthodes nécessitent soit une médication, soit l’implantation d’un dispositif intra-utérin (stérilet qui est en fait le plus souvent abortif, implant, ...).

La contraception agit non seulement au niveau physique mais aussi psychologique de la femme. Avec la pilule, par exemple, la femme n’a plus de variation hormonale dans le sang. Elle a le sentiment "d’être bien réglée", mais en fait, du point de vue hormonal elle n’a plus de cycle. Sa féminité s’en trouve diminuée.

Les conséquences de ces méthodes, dénoncées par de nombreux couples venus s’initier à la méthode Billings sont un relâchement dans les relations conjugales, une vie de moins en moins partagée et le risque de discorde. La fécondité est vécue comme une contrainte, l’enfant souvent comme un gêneur. L’échec de la contraception, (c’est-à-dire une grossesse inattendue) peut conduire a avoir la tentation de recourir à un avortement. Parmi les 200 000 avortements pratiqués chaque année en France, une grande majorité est due aux multiples ratés des méthodes contraceptives (oubli de pilule, prise d’aspirine avec un stérilet, préservatif mal utilisé ou défectueux, ...).

L’efficacité pratique de ces méthodes en est dès lors bien diminuée. Le désir affiché par de nombreuses personnes de bonne volonté de réduire l’avortement par la contraception est donc illusoire.

Les méthodes artificielles, outre ces multiples conséquences sur la vie du couple, peuvent faire courir des risques physiques à la femme. Les dangers des pilules, stérilets, ..., sont bien connus du corps médical mais sont peu diffusés. Les couples sont laissés dans l’ignorance...


Une méthode Moderne

Les méthodes naturelles de maîtrise de la fécondité sont à tort considérées comme dépassées, d’un autre âge. Maintenant, avec les méthodes contraceptives, les femmes seraient libérées, comme si jusqu’ici elles avaient été prisonnières de leur fécondité.

Cette vision diffusée et entretenue par les médias conjointement sur les méthodes naturelles, présentées comme ayant tous les défauts, et sur les méthodes contraceptives, ayant au contraire toutes les vertus, est erronée. Les méthodes naturelles souffrent de l’image laissée par la méthode Ogino de méthode approximative, voire aléatoire. Cette méthode, effectivement dépassée bien que toujours utilisée par des couples qui s’en satisfont, a eu le mérite d’ouvrir de nouvelles voies de recherches qui ont abouti à des méthodes sûres comme c’est le cas pour la méthode d’Ovulation Billings, établies scientifiquement et qui n’ont plus rien d’approximatif.

En quoi la méthode Billings est-elle moderne :

Cette méthode est le résultat de vingt ans de travaux scientifiques des Drs John et Evelyn Billings, travaux confirmés par ceux du Pr. Brown en Australie et du Pr. Odeblad en Suède, spécialiste mondialement reconnu de la glaire cervicale. Elle est aussi fiable que les méthodes contraceptives, sinon plus, parce que la femme et son conjoint sont responsables de leur fécondité. Des tests de fiabilité de la méthode ont été réalisés dans différents pays, sur plusieurs centaines de couples à chaque fois. Les résultats sont excellents, conformes aux attentes. Elle est appliquée avec succès par des millions de couples de par le monde : soit pour différer et espacer les naissances, soit pour concevoir des enfants (couples hypoféconds). Elle est écologique. Il est paradoxal qu’à notre époque marquée par un regain pour un environnement de vie naturel, des femmes en soient encore à prendre des hormones pour anihiler des mécanismes naturels qu’elles pourraient suivre et maîtriser. Elle est saine, sans conséquence pour la santé de la femme. Par ailleurs, elle permet de déceler des anomalies dans le cycle. Elle est universelle, applicable par toutes les femmes en âge de procréer car fondée sur un signe naturel possédé par toute femme : la sécrétion de glaire cervicale par le col de l’utérus. Elle est adaptée à toutes les périodes de vie reproductive de la femme quelque soit la longueur des cycles menstruels : courts, longs, ou lors des périodes particulières de l’allaitement ou de la pré-ménopause, ... Elle est d’une aide particulière lors d’arrêt de la pilule contraceptive pour concevoir un enfant. La prise d’hormones a en effet pour conséquence de faire vieillir le col de l’utérus prématûrement et donc d’amoindrir la sécrétion de la glaire cervicale, élément indispensable pour la survie des spermatozoïdes et leur transport à la rencontre de l’ovule. Sans glaire cervicale, une conception est impossible, même s’il y a ovulation ! Elle est mentionnée et reconnue par son nom dans les manuels scolaires français (exemple : Editions Bordas, classe de 3ème - 1999). Alors pourquoi hésiter !

Vous aussi, vous pouvez connaître votre fécondité ou votre infécondité "au jour le jour", dans toutes les situations de votre vie.

Votre vie personnelle et familiale en seront transformées.
Voilà qui devrait remplacer l'astrologie et les voyantes !

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ovulation Billings

Message par bernard1933 le Jeu 8 Jan 2009 - 17:05

Fantastique cette découverte ! Et économie d'hévéas !
Tiens, j'ai connu la méthode Ogino, préconisée par les bons pères ! L'amour à la carte, ou plutôt au thermomètre rectal tous les matins , le relevé soigneux des températures, la courbe mensuelle....On y va ? Oh là, pas question! Tu vas me filer le marmot ! Là, j'sais pas, retiens-toi...ou arrose le pers...! Et ce soir? Attends, je regarde la courbe ! Oui, c'est bon! Dépêche-toi...Oui oui oui...oouuiiiiii! C'est si merveilleux l'amour raisonné et
programmé ! C'est encore mieux dans l'obscurité ! Et quand il n'y avait qu'un trou dans la chemise de nuit !
Mais je m'aperçois qu'on est plus au Moyen-Age...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ovulation Billings

Message par Ilibade le Jeu 8 Jan 2009 - 17:21

Oui Bernard, et en plus, il y a aussi des formations pour les hommes ! La véritable égalité !

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ovulation Billings

Message par Leleu le Sam 10 Jan 2009 - 0:20

Bon vous ne vous opposez donc pas à la contraception, pourtant j’avais cru comprendre… Vous admettez donc que l’acte sexuel n’a pas forcément comme finalité la procréation ! Que c’elle-ci peut-être voulue avec tel partenaire plutôt que tel autre, que donc le choix de son homme ou de sa femme peut se faire à partir « d’expériences » et que la liberté est de pouvoir choisir son partenaire géniteur. Vous admettez aussi certainement que l’on puisse choisir de ne pas avoir d’enfant et que cela n’est pas un manque d’amour, mais peut-être une autre forme d’amour ?
Quant à la méthode que vous proposez, pensez-vous qu’elle soit applicable à nos adolescents d’aujourd’hui. Elle me paraît être plus destinée à des couples matures et installés.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ovulation Billings

Message par Ilibade le Sam 10 Jan 2009 - 2:59

Bon vous ne vous opposez donc pas à la contraception, pourtant j’avais cru comprendre
A choisir entre contraception et avortement, il est évident que le mieux est encore de ne pas concevoir. Si vous voulez, c'est comme un instituteur à l'école qui écrit des choses au tableau, puis qui les efface tout de suite parce qu'il s'est trompé et cela plusieurs fois d'affilée. Que dira-t-on de lui ? Qu'un homme qui se trompe autant ne peut pas enseigner. Et donc, c'est la même chose avec l'avortement, sauf cas de force majeure. (Cf thème sur l'avortement).

Vous admettez donc que l’acte sexuel n’a pas forcément comme finalité la procréation !
Et bien je pense le contraire, à savoir que l'acte sexuel a seulement pour finalité de procréer. D'ailleurs, les biologistes, lorsqu'ils décrivent les organes sexuels de la rate, ou du lièvre, classent ces organes en appareil de la reproduction. C'est la même chose chez les plantes. Mais comme cette nécessité est parfois très aléatoire, la nature a prévu des moyens d'incitation. Ainsi, le paon fait la roue, certaines espèces produisent des sucs et parfums enivrants, les femmes exigent de recevoir des bijoux et tous ces rites de la vie sociale ont seulement pour but de maintenir les espèces.

Que c’elle-ci peut-être voulue avec tel partenaire plutôt que tel autre, que donc le choix de son homme ou de sa femme peut se faire à partir « d’expériences » et que la liberté est de pouvoir choisir son partenaire géniteur.
Le problème, c'est que les expériences en question ne sont pas probantes en matière de génitalité si on ne vas pas jusqu'à la grossesse. Et donc, cela fait beaucoup d'expériences qui se devraient de réussir. La méthode normale, c'est plutôt d'aimer quelqu'un et de tenter l'expérience pour de bon. Peut-être, cette expérience sera la bonne. En plus, la plupart du temps, les gens qui s'aiment, s'aiment durant leur jeunesse. Aussi, il est très important de s'en apercevoir assez tôt, car la vie aujourd'hui favorise la séparation de ces amoureux de l'enfance, et ce d'autant plus sûrement que les parents n'ont pas été capables de s'en apercevoir.

Maintenant, il faut envisager qu'une entente sexuelle n'est pas nécessairement une entente génitalement valable. Ce n'est pas parce qu'on réussit l'acte selon certains critères, que cet acte réussit sous l'angle de la reproduction. et c'est peut-être là que réside l'intérêt de la méthode Billings.

Quant à la méthode que vous proposez, pensez-vous qu’elle soit applicable à nos adolescents d’aujourd’hui.
Dans mon esprit, l'adolescence est seulement la période de transformation du corps de l'enfant en corps adulte. C'est une période qui dure de 12 à 18 mois, vers l'âge de 11-12 ans chez la jeune fille et de 12-14 ans, chez le jeune garçon. Au-delà, on parle de gens pubères et donc physiquement aptes. Quel degré de maturité peuvent avoir ces jeunes adultes ? Et bien, cela dépend de votre propre degré de maturité. Cela dépend aussi de la façon dont vous les considérez comme matures. Et si vous pensez qu'ils sont immatures, c'est souvent que vous les traitez ainsi, même inconsciemment. Et comme tout le monde fait la même chose que vous, ils vont très certainement se convaincre qu'ils sont encore adolescents.

Vous connaissez certainement, cette histoire de ce monsieur qui arrive au bureau le matin, et à qui tout le monde dit "Ah Bonjour N, oh mais tu as mauvaise mine". Au bout du 50°, le gars demande à consulter car il commence à se sentir mal. Et bien, c'est pareil avec nos jeunes adultes ! Si vous les traitez en adultes dès l'âge de 14 ans, ils peuvent véritablement vous surprendre.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ovulation Billings

Message par bernard1933 le Sam 10 Jan 2009 - 15:31

Ah! Qu'il est romantique l'amour avec Ilibade ! Un amour clinique, aseptisé, programmé...Combien de poètes aurait-il inspiré ? Qu'en pensent nos charmantes poétesses ?
" Tes beaux yeux sont las, pauvre amante!
Reste longtemps sans les rouvrir,
Dans cette pose nonchalante
Où t'a surprise le plaisir !"
Tiens, un plaisir non programmé...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ovulation Billings

Message par Leleu le Dim 11 Jan 2009 - 2:12

Ilibade vous me dites :
Le problème, c'est que les expériences en question ne sont pas probantes en matière de génitalité si on ne vas pas jusqu'à la grossesse. Et donc, cela fait beaucoup d'expériences qui se devraient de réussir. La méthode normale, c'est plutôt d'aimer quelqu'un et de tenter l'expérience pour de bon. Peut-être, cette expérience sera la bonne. En plus, la plupart du temps, les gens qui s'aiment, s'aiment durant leur jeunesse. Aussi, il est très important de s'en apercevoir assez tôt, car la vie aujourd'hui favorise la séparation de ces amoureux de l'enfance, et ce d'autant plus sûrement que les parents n'ont pas été capables de s'en apercevoir.

Je ne peux partager cette vision contrite de l’exercice de la vie. Une vie sans le choix, sans aventure sans erreur : sans forge… votre idéal de vie se situerait-il dans une secte ? Qu’un homme ayant vécu, ayant résolu les pièges de la farce, mentalement projette un tel ascétisme pour lui-même et son monde, certainement, et l’on rejoint ce que je vous disais plus haut à savoir que votre vision idéale visait un plan de désincarnation, pas celui des réalités d’aujourd’hui. Mais quant à préconiser un tel comportement pour tous alors que pour un tel ou tel autre, il n’est pas dans sa nature, dans ses besoins, même momentanément, c’est brimer son prochain. Je vous rejoints aisément sur l’avortement qui, comme contraception différée, est une lâcheté humanitaire, un crime moral pour la mère et pour le principe de petit homme mis en route. Je vous rejoints sur la contraception chimique qui transforme la femme en poupée gonflable baisable à merci et au combien polluante pour les femmes et la terre, comme je l’ai découvert sur ce forum, idem pour le stérilet, la pollution en moins. Par contre le préservatif me paraît adapté pour la jeunesse parce qu’il est hygiénique et implique une rigueur, une conscience éveillée, des gestes appropriés. Ma faveur va évidemment pour les contraceptifs naturels, qu’il s’agisse de plantes ou mieux l’ovulation Billings que vous nous avez fait connaître. Mais surtout je suis pour le libre exercice d’une sexualité responsable, sans tabou, (y compris l’abstinence pour ceux à qui cela convient) car il en va de la santé physique et mental de tous, la sexualité n’ayant pas pour but unique la procréation et heureusement car s’il fallait avoir un enfant à chaque fois, la barque ne serait non seulement trop pleine comme aujourd’hui, mais aurait coulé.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ovulation Billings

Message par Bulle le Ven 16 Jan 2009 - 16:08

La méthode Billings une méthode efficace : de source sûre rire

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42730
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ovulation Billings

Message par Leleu le Dim 18 Jan 2009 - 23:29

Je penses que le sujet mérite que l’on s’y intéresse plus sérieusement. Les polémiques sont enrichissantes sur le fond mais sur la forme on peut tous en faire et ainsi ne plus parler de rien sérieusement. J’aimerais savoir si d’une façon pratique quelqu’un peut apporter son avis sur ce type de contraception, autour de moi personne ne connaît. Les avantages ont été expliqués, mais quels en sont les inconvénients, la fiabilité pratique à long terme, qu’en pensent les femmes ?
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum