Benoît XVI et les intégristes

Page 26 sur 27 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant

Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Jipé le Jeu 4 Mar 2010 - 11:11

Aux intégristes et extrémistes, il faudrait leur couper les cou*lles rire
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26027
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Immunité des humbles génitoires

Message par Cochonfucius le Jeu 4 Mar 2010 - 13:14

Brassens a écrit:Criant à l'imposteur,
..........au traître, au papelard,
Elles veulent me faire subir
..........le supplice d'Abélard.

Sur ces entrefaites-là, une dame de charité
Leur dit "Que faites-vous, malheureuses, arrêtez;
Y a tant d'hommes aujourd'hui qu'ont un penchant pervers
A prendre obstinément Cupidon à l'envers,
Tant d'hommes dépourvus de leurs virils appas,
A ceux qu'en ont encore, ne les enlevons pas.

avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 24598
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par JO le Jeu 4 Mar 2010 - 13:22

tous les extrémismes sont haïssabes : anti humains . Face à un thermomètre, ils estiment que l'indication de la santé idéale atteint le sommet ou demeure à zéro .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22647
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Bulle le Jeu 4 Mar 2010 - 14:01

Je viens de lire une interview fort intéressante de Hans Kung dans l'express.
Je vous la mets dans le spoiler :
Spoiler:
Hans Kung, "Benoît XVI a rétabli la messe en latin et tendu la main aux évêques intégristes schismatiques, qui sont antisémites et hostiles au concile de Vatican II."

Le théologien Hans Kung, mis à l'index en 1979 pour ses théories progressistes, publie le 2e tome de son autobiographie.

L'Eglise est à nouveau dans la tourmente pédophile: des milliers d'enfants placés dans des institutions catholiques ont été abusés en Irlande ce dernier demi-siècle et un scandale vient d'éclater en Allemagne. Le Vatican ferme-t-il encore trop souvent les yeux?

Je viens de recevoir une lettre d'un ambassadeur me disant que l'autorité de l'Eglise d'Irlande est détruite à cause de ce scandale. Je me demande si un prélat osera un jour rappeler que c'est la congrégation pour la doctrine de la foi, dirigée ces vingt dernières années par Josef Ratzinger avant qu'il ne soit élu, qui centralise ces affaires et qu'elle sait très bien les étouffer. Les évêques qui ont couvert ces crimes sont tout autant fautifs que les prêtres isolés dans leur séminaire, lesquels, contraints par leur célibat, ne sont pas toujours capables de réagir de manière normale aux élans de la sexualité.

Quel jugement portez-vous sur le pontificat de Benoît XVI?

Nous nous trouvons aujourd'hui dans une impasse. La papauté actuelle est un système médiéval, absolutiste. L'Eglise fonctionne aujourd'hui comme un système totalitaire, c'est un autre Kremlin! Et regardez toutes ces cérémonies, ces vêtements... C'est d'un autre temps! J'ai cru que Benoît XVI, qui m'avait appelé courageusement après son élection pour discuter en toute amitié, trouverait le chemin pour sortir de cette impasse. Au lieu de cela, il a rétabli la messe en latin et tendu la main aux évêques intégristes schismatiques, qui sont antisémites et hostiles au concile de Vatican II.

Ce blocage est-il dû à sa vision du gouvernement de l'Eglise?

Benoît XVI a une double nature, il sait être doux, mais aussi sans pitié avec ceux qui ne partagent pas sa vision de l'Eglise. Il n'a jamais pratiqué le dialogue vrai. Mais la grande responsable de l'impasse actuelle est la curie romaine, [ndlr: le sommet de la papauté, formé par les cardinaux des congrégations et les autres membres de "l'administration" papale]. Elle s'est toujours opposée aux acquis du concile et après Vatican II, elle a essayé de reprendre l'avantage, en publiant un document réactionnaire après l'autre. Le plus grave est que cette approche est en contradiction avec le message biblique. Les apôtres étaient mariés et les femmes ont joué un rôle considérable dans les communautés originelles. Elle est aussi en contradiction avec notre temps. Il est logique que les jeunes hommes d'aujourd'hui acceptent mal l'idée de ne jamais pouvoir former un couple. L'Eglise catholique est une Eglise Potemkine, elle brille en façade. Derrière, il y a toutes les messes sans fidèles, les séminaires vides.

Il n'y aura jamais de paix entre les religions sans dialogue
Le problème dépasse donc Benoît XVI?

Oui, mais il a pris des décisions incompréhensibles, comme celle de placer des cardinaux réactionnaires aux postes les plus importants de la curie. Le secrétaire d'Etat, Tarcisio Bertone, vient de la Congrégation pour la doctrine de la foi [ndlr: gardienne du dogme]. Le nouveau chef de la liturgie est totalement sur la ligne d'avant Vatican II. Partout où il y avait des gens ouverts, le Vatican a choisi des réactionnaires sur le modèle de l'Opus Dei. Beaucoup de catholiques sont inquiets, ils ne veulent pas d'un retour à l'ancien régime. Rappeler le dogme peut permettre de rendre le message chrétien plus audible...

Cette stratégie est inefficace, car elle ne touche qu'une très petite partie de la population. En France, combien sont enthousiasmés par ce programme-là, 10%, 15% de fidèles? On me parle de la jeunesse. Lorsqu'il y a un congrès en Allemagne, ils font venir des gens de la Pologne, des Balkans, de l'Espagne... A Cologne, il y a deux ans, un petit groupe d'enfants de choeur de notre paroisse de Tubingen a voulu communier. Le prêtre leur a demandé: 'Vous êtes-vous êtes confessés?'. Ils ont répondu: Non. Et ils n'ont pas eu le droit à l'eucharistie! Ce sont avant tout les mouvements conservateurs comme Communion et Libération en Italie, qui mobilisent leurs troupes.

Vous êtes engagé aujourd'hui dans un projet d'éthique planétaire, porté par une fondation. Quelle est son objet?

Je pense qu'il n'y aura jamais de paix entre les nations sans paix entre les religions. Et il n'y aura jamais de paix entre les religions sans dialogue. En dépit de leurs différences, elles peuvent toutes s'accorder sur les grands principes éthiques: ne pas tuer, ne pas mentir, ne pas voler... Ces normes-là sont universelles et il est essentiel que chacun, religieux, laïque et athée, en ait conscience.

Source

Pour rappel, Hans Kung :
Durant toute sa carrière, le théologien Hans Kung a côtoyé de près ou de loin Josef Ratzinger, auquel il doit sa mise à l'index en 1979 pour ses théories progressistes.

A 82 ans, cette grande figure du catholicisme publie Mémoires (Cerf), deuxième tome de son autobiographie.

Pour le moins, ce théologien, n'y va pas avec le dos de la cuillère :

- Je me demande si un prélat osera un jour rappeler que c'est la congrégation pour la doctrine de la foi, dirigée ces vingt dernières années par Josef Ratzinger avant qu'il ne soit élu, qui centralise ces affaires [les affaires de pédophilie] et qu'elle sait très bien les étouffer.
- (...)il a rétabli la messe en latin et tendu la main aux évêques intégristes schismatiques, qui sont antisémites et hostiles au concile de Vatican II.
- (...) il a pris des décisions incompréhensibles, comme celle de placer des cardinaux réactionnaires aux postes les plus importants de la curie.
(...)Partout où il y avait des gens ouverts, le Vatican a choisi des réactionnaires sur le modèle de l'Opus Dei.

Ca ne te rappelle rien Magnus ?
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 41397
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Magnus le Jeu 4 Mar 2010 - 15:12

Bulle a écrit:Pour rappel, Hans Kung :
Durant toute sa carrière, le théologien Hans Kung a côtoyé de près ou de loin Josef Ratzinger, auquel il doit sa mise à l'index en 1979 pour ses théories progressistes.

A 82 ans, cette grande figure du catholicisme publie Mémoires (Cerf), deuxième tome de son autobiographie.

Pour le moins, ce théologien, n'y va pas avec le dos de la cuillère :

- Je me demande si un prélat osera un jour rappeler que c'est la congrégation pour la doctrine de la foi, dirigée ces vingt dernières années par Josef Ratzinger avant qu'il ne soit élu, qui centralise ces affaires [les affaires de pédophilie] et qu'elle sait très bien les étouffer.
- (...)il a rétabli la messe en latin et tendu la main aux évêques intégristes schismatiques, qui sont antisémites et hostiles au concile de Vatican II.
- (...) il a pris des décisions incompréhensibles, comme celle de placer des cardinaux réactionnaires aux postes les plus importants de la curie.
(...)Partout où il y avait des gens ouverts, le Vatican a choisi des réactionnaires sur le modèle de l'Opus Dei.

Ca ne te rappelle rien Magnus ?
Oh que si ! Je vous l'ai déjà dit : les progressistes sont étouffés; la nouvelle évangélisation voulue par Jean-Paul II puis maintenant par Benoît XVI veut rétablir une Eglise digne de celle des années '30. Mais la plupart des cathos n'y voient que du feu. Telle cette brave dame, pourtant pas idiote du tout, qui me disait se réjouir que Benoît XVI (et Monseigneur Léonard en Belgique) allaient enfin repeupler les églises : "Un jour, quand j'irai à la messe, il y aura enfin de nouveau du monde, comme dans le temps", me dit-elle.
Tel ce brave homme heureux d'apprendre que "les vocations vont enfin renaître, il y aura de nouveau beaucoup plus de prêtres." Telle cette mère de famille déclarant : "La morale se perd, ils la sauveront." Etc.
Sont-ce donc des nostalgiques de l'ancien régime, des vieilles grenouilles de bénitier regrettant leur pieuse adolescence ? Pas nécessairement. Ce sont des catholiques qui tout simplement regrettent que leur religion perde du terrain. Ils parlent de la "perte des valeurs et du manque de points de repères". Ils sont persuadés qu'en cette époque de violences, d'insécurité et de désespoir, la nouvelle évangélisation va ramener un peu de calme, de sérénité, de paix.
Alors, pour eux, que la méthode employée soit réactionnaire ou progressiste, peu importe. D'ailleurs, la plupart d'entre eux ne savent pas faire la différence entre un réactionnaire et un progressiste. Ils ne voient qu'une chose : nos pays et notre époque vont enfin redevenir chrétiens. Ils ne se rendent pas compte à quel prix, ni dans quelle espèce de moyen-âge malheureux nous risquons de sombrer.

Et puis il y a les autres, les cathos qui proclament bien haut : "Oh nous, le Pape, on s'en fout! On n'a pas besoin de lui pour être cathos."
Alors, eux s'en foutent peut-être, mais lui ne s'en fout pas. S'en foutre n'est pas une solution. C'est à l'Eglise de Benoît XVI que l'indifférence profite, pas aux indifférents.

Et puis il y a la télé. Que vient faire la télé là-dedans, me demanderez-vous ? Eh bien ! depuis les apparitions à la télé du nouveau Primat de Belgique, certains ont retourné leur veste : "Au fond, c'est un bel homme", "il parle bien", "il a l'air gentil, quand même", etc.
Le pouvoir de la télé est tel que si on remplaçait "Dr House" par "Primat Léonard", les gens finiraient pas s'y intoxiquer et ne prêcheraient plus que par lui.

Les vrais ennemis de la laïcité ne sont pas les musulmans ou les juifs, ce sont les «ultrareligieux». Et les «ultrareligieux», on les retrouve partout, dans toutes les communautés.
De fait. Or, l'actuel chef de l'Eglise est un ultra-religieux.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23977
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par bernard1933 le Jeu 4 Mar 2010 - 15:33

N' oublions pas ce document de 39 pages , "Crimen Sollicitationis" signé Cardinal Ratzinger ; écrit en 1962, il indique aux évêques du monde entier comment procéder en cas de "crime de sollicitation", dans le cadre du confessionnal ou en dehors. Sollicitation, précise le document, d'actes obscènes, que ce soit par la parole ou les gestes. Ces instructions marquées "confidentiel" devaient être conservées enfermées dans le coffre de leur église par les évêques. Elles exigeaient notamment le secret absolu, tant du prêtre que de la victime, ou encore d'éventuels témoins ou personnes au courant, . Le non respect de ce serment signifiait une excommunication.
C' était un oukase ! " tu la fermes ! "
Et Benoît va se rendre prochainement à l 'exposition du Saint Suaire !
Jean-Paul avait eu au moins la pudeur de rester coi...
En matière d' hypocrisie, difficile de faire mieux !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Jipé le Jeu 4 Mar 2010 - 16:28

Magnus:
Tel ce brave homme heureux d'apprendre que "les vocations vont enfin renaître, il y aura de nouveau beaucoup plus de prêtres."
et quelques pédophiles de plus... diable fourche
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26027
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Geveil le Jeu 4 Mar 2010 - 18:08

Ce débat avait déjà eu lieu ICI

Et je cite une phrase d'Escape qui pour moi résume toute l'affaire:

La fonction du Pape est-elle de calculer cyniquement le type d'attitude qu'il doit prendre pour faire le moins de morts possible, ou bien est-elle d'énoncer à voix haute la vérité de Christ même si les conséquences sont facheuses ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par bernard1933 le Jeu 4 Mar 2010 - 18:34

Jolie question, mais quelle est la réponse ?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par bernard1933 le Ven 5 Mar 2010 - 20:57

Pauvre Benoît ! Ci-dessous un article de la Tribune de Genève de ce jour . Il n’est sans doute pas responsable des goûts de son frère pour la chair fraîche …mais dire qu’ il n’ était pas au courant, j’ en doute ! Ca se passait à Ratisbonne, un lieu que le pape connaît très bien !
Je me demande si les medias français vont en parler ! Les medias belges ? Il faudra nous le dire !

Tribune de Genève ( 5-3-2010 )

Une affaire d'abus sexuels éclabousse le frère du pape
Allemagne | L'évêché de Ratisbonne a reconnu aujourd'hui que des abus sexuels avaient eu lieu dans son célèbre chœur de garçons, notamment lorsque le frère du pape Benoît XVI en était le chef.


Cette nouvelle affaire intervient alors que la conférence épiscopale allemande a chargé fin février l'évêque de Trêves, Stephan Ackermann, de faire la lumière dans ce scandale qui secoue l'Eglise catholique allemande depuis six semaines et qui a déjà provoqué plusieurs démissions d'ecclésiastiques.

Dans une "lettre aux parents" publiée sur Internet ce vendredi, l'évêché de Ratisbonne dit "avoir eu connaissance d'un cas d'abus sexuels (...) dans les années 50". "Le directeur de l'internat de l'époque a, à notre connaissance, été condamné. Il est décédé depuis lors", poursuit le texte qui assure vouloir enquêter et demande à toutes les victimes potentielles de se faire connaître.

Mais le porte-parole de l'évêché, Clemens Neck, a dit à l'AFP disposer "d'informations sur des abus présumés entre 1958 et 1973". "Nous voulons enquêter en toute transparence", a-t-il assuré. Le frère du pape Benoît XVI, Georg Ratzinger, 86 ans, était de 1964 à 1993 chef de ce choeur internationalement réputé, fondé en 975.

Le président de la conférence épiscopale allemande Robert Zollitsch doit avoir le 12 mars au Vatican une rencontre avec le pape consacrée aux abus sexuels dans son Eglise.

Réaction du Vatican

Le Vatican a déclaré vendredi "prendre très au sérieux" le "scandale de pédophilie en Allemagne". L'affaire qui secoue l'Eglise de ce pays depuis six semaines a déjà provoqué plusieurs démissions d'ecclésiastiques.

Le père Ciro Benedettini, vice-directeur de la salle de presse du Vatican, s'est en revanche refusé à tout commentaire sur le cas précis des abus sexuels qui ont eu lieu dans le choeur de garçons de Ratisbonne (sud de l'Allemagne). Georg Ratzinger, 86 ans, frère du pape Benoît XVI, en était le chef de 1964 à 1993.

Le père Benedettini a renvoyé aux déclarations de l'évêché qui "a dit qu'il ferait une enquête transparente" et à celles du frère de Benoît XVI "qui a déclaré à une radio bavaroise qu'il n'était pas au courant", a-t-il indiqué.
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Magnus le Ven 5 Mar 2010 - 22:55

Bernard1933 a écrit:Pauvre Benoît ! Ci-dessous un article de la Tribune de Genève de ce jour . Il n’est sans doute pas responsable des goûts de son frère pour la chair fraîche …mais dire qu’ il n’ était pas au courant, j’en doute !
Généralement, l'entourage immédiat et la famille sont les premiers surpris. Donc, jusqu'à preuve du contraire, il n'était pas au courant.
L'évêché de Ratisbonne dit "avoir eu connaissance d'un cas d'abus sexuels (...) dans les années 50".
Mon dieu, dans les années cinquante... Mais dans les années '50 tout le monde était pédophile ! j'entends par là que dans ces années-là, un nombre impressionnant de pédophiles NON PRETRES ont sévi sans aucun problème, car la plupart du temps les victimes n'osaient pas porter plainte, ou leur plainte était souvent étouffée ou mise de côté. Alors, si on devait aujourd'hui recenser tous les cas de pédophilie de ces années-là, on aurait un dossier gros comme un palais de justice !

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23977
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par bernard1933 le Sam 6 Mar 2010 - 11:05

Magnus, tu " pousses" un peu, mais tu n' as pas tout à fait tort ! Et je rappelle que moi aussi, à l' âge de 11-12 ans, en pension chez les maristes, j' ai senti la main du confesseur dans la culotte ( et ce
n' était pas la culotte du zouave...) . Manque de " pot", j' étais trop étonné et naïf pour ressentir quoi que ce soit ... Et j' ai quand même eu l ' absolution !
Le père curé s' est-il lavé les mains et l' âme avant de faire venir le Christ dans l' hostie ?
Et je bouffe encore du curé...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Bulle le Sam 6 Mar 2010 - 14:55

Les prêtres pédophiles violent au moins deux choses : les enfants et les voeux de chasteté...
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 41397
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Bulle le Sam 6 Mar 2010 - 15:10

Magnus a dit :
Alors, eux s'en foutent peut-être, mais lui ne s'en fout pas. S'en foutre n'est pas une solution. C'est à l'Eglise de Benoît XVI que l'indifférence profite, pas aux indifférents.
Et, comme c’est étrange, l’intégrisme ne se développe pas que chez les chrétiens.
Quelle est donc la bête à abattre pour que tout ce beau monde soit enfin satisfait ?
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 41397
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Magnus le Sam 6 Mar 2010 - 16:26

Bulle a écrit:Magnus a dit :
Alors, eux s'en foutent peut-être, mais lui ne s'en fout pas. S'en foutre n'est pas une solution. C'est à l'Eglise de Benoît XVI que l'indifférence profite, pas aux indifférents.
Et, comme c’est étrange, l’intégrisme ne se développe pas que chez les chrétiens.
Quelle est donc la bête à abattre pour que tout ce beau monde soit enfin satisfait ?
La Bête porte plusieurs noms, en voici quelques-uns : mécréance, euthanasie, IVG, sexualité, génétique.
La Bête est pour le libre-choix en conscience.
Le but est de retourner au non-choix.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23977
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Cochonfucius le Sam 6 Mar 2010 - 16:28

Redevenir des marionnettes.

In manus tuas, Domine,
Commendo spiritum meum.


(Entre tes mains, Seigneur, je remets mon esprit).
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 24598
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par bernard1933 le Sam 6 Mar 2010 - 17:52

Et que lis-je dans le Nouvel Obs. d' aujourd'hui ?
Le Vatican, temple de la consommation , du blé tendre au fruit mûr...
Seules les éteules échapperont à la vente...

Un scandale de prostitution éclabousse le Vatican
NOUVELOBS.COM | 05.03.2010 |

Un choriste nigérian du Vatican aurait fourni des hommes pour des relations tarifées à un haut dirigeant italien.

Des écoutes téléphoniques réalisées par la justice italienne dans le cadre d'une vaste enquête pour corruption contre Angelo Balducci, ancien président du Conseil supérieur des travaux publics, ont fait ressortir que le choriste nigérian du Vatican "Mike", de son vrai nom Chinedu Thomas Ehiem, organisait des rencontres avec d'autres hommes pour le compte du responsable italien, incarcéré depuis le 10 février 2010.

"50 ou 100 euros, jamais plus"

Dans l'hebdomadaire Panorama, propriété de la famille Berlusconi, Mike rappelle qu'il "chante dans le chœur de Saint-Pierre", mais qu'il n'est "pas un religieux". Agé de 40 ans, il affirme qu' "un ami italien vivant de prostitution lui avait présenté Angelo Balducci il y a plus de 10 ans". Il dit avoir accepté avoir des rapports sexuels avec lui pendant cinq ou six mois, en raison de difficultés financières et familiales. La relation s'est interrompue par la suite, avant qu'Angelo Balducci, "gentilhomme de Sa Sainteté" le pape depuis 1995, ne le recontacte pour trouver des hommes sur internet. Le choriste nigérian affirme que le responsable italien préférait "les hommes mûrs, âgés de 40 ans et plus" et qu'il lui donnait "de temps à autre 50 ou 100 euros, jamais plus de 1.000 à 1.500 euros sur une année". Il affirme par ailleurs lui avoir procuré un Hongrois d'une quarantaine d'années en janvier dernier. Pour sa part Angelo Balducci réfute toutes les accusations.
L'Eglise catholique est confrontée ces derniers mois à une série de scandales de pédophilie, notamment en Allemagne, dans le célèbre chœur de Ratisbonne, dirigé pendant trente ans par le frère du pape Benoît XVI, Georg Ratzinger.
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Jipé le Ven 7 Mai 2010 - 9:26

Merci Benoît XVI, grâce à lui on assiste au "retour du traditionalisme" et à sa "face sombre"


Philippe Laguerrie lors d'une messe à la paroisse Saint Eloi (Bordeaux)
Je cite :
Mardi 27 avril, la diffusion sur France 2 d'un reportage des Infiltrés intitulé A l'extrême droite du Père a créé le scandale. L'enquête, en caméra cachée, est consacrée au fonctionnement d'un groupuscule d'extrême droite basé à Bordeaux, Dies Irae, dont les jeunes membres, qui disent se préparer à la guerre civile par un entraînement de type militaire, et par le noyautage de la société civile au travers de "pôles de résistance", se présentent comme catholiques.

Pour rappel, la création de l'institut a été légitimé par Rome en 2006 !

Mais le reportage va plus loin, car il met en cause l'Institut du Bon Pasteur (IBP) ce groupe d'anciens partisans de Mgr Lefèbvre, installé sur la paroisse saint-Eloi, à Bordeaux, et rattaché à Rome en 2006 après que sa figure maîtresse, l'abbé Philippe Laguérie, a été exclu de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX). Ainsi dans le reportage, le supérieur général de l'IBP, en visite sur le chantier du bar associatif de Dies Irae, se découvre fort complaisant à l'égard du chef du groupe, Fabrice Sorlin, un militant du FN, exclu depuis du parti : "Fafa c'est un copain !", lance l'abbé d'un ton léger.


Totalité de l'article dans le spoiler :
Spoiler:
Catholiques fanatiques s'entend, qui déchargent à l'égard de l'Eglise et de ses prêtres une haine équivalente à celle qu'ils réservent à la démocratie, et qui développent sur le plan théologique les obsessions habituelles des partisans de l'évêque schismatique Marcel Lefèbvre, les menaces en plus. "Vatican II, c'est un piège des francs-maçons pour faire vider les églises", résume Ludo, dont l'idée fixe est de ne pas se laisser "cueillir comme un fruit" quand se déclarera "la guerre contre les musulmans", mais que ça ne"dérangerait pas de fracasser un prêtre moderne".

Brutaux et primaires, ces jeunes sont des caricatures. Mais le reportage va plus loin, car il met en cause l'Institut du Bon Pasteur (IBP) ce groupe d'anciens partisans de Mgr Lefèbvre, installé sur la paroisse saint-Eloi, à Bordeaux, et rattaché à Rome en 2006 après que sa figure maîtresse, l'abbé Philippe Laguérie, a été exclu de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX). Ainsi dans le reportage, le supérieur général de l'IBP, en visite sur le chantier du bar associatif de Dies Irae, se découvre fort complaisant à l'égard du chef du groupe, Fabrice Sorlin, un militant du FN, exclu depuis du parti : "Fafa c'est un copain !", lance l'abbé d'un ton léger. Aujourd'hui, il explique à La Vie avoir été "invité" à faire le tour des lieux par le propriétaire, sans savoir à qui ils devaient servir et pour quoi. Plus tard, un autre abbé de saint-Eloi confie en catéchisme qu'il est nécessaire de se "former" en vue de la "guerre civile" qui pourrait survenir face à "un islam de plus en plus virulent". "Si c'est tout ce qu'il y a à montrer après huit mois de caméra quotidienne, c'est que la paroisse est irréprochable", lance l'abbé Laguérie.

De fait le scandale est à son comble quand la caméra cachée pénètre le cours saint-Projet, une école bordelaise hors contrat, tenue par une association de parents de la paroisse. Fondée en 2006 pour faire face à l'école saint-Georges, qui relève de la FSSPX, elle est dirigée par un prêtre de l'IBP, qui en assure aussi l'aumônerie. On y voit notamment des enfants défier avec aplomb leur surveillant – le journaliste masqué — en lui faisant part de leur haine des Juifs, qu'ils justifient par l'Evangile, et y chanter Auschwitz, ce "camp magique où les douches sont gratuites".

"Manipulation journalistique"

Les communiqués ne se sont pas fait attendre : Dies Irae se défend de tout lien avec les individus filmés, et le Bon Pasteur, de tout lien avec Dies Irae. Les accointances de certaines personnalités de l'IBP avec l'extrême droite, sur le terreau de laquelle croissent des groupes comme Dies Irae, sont pourtant un secret de Polichinelle. Laguérie reste celui qui a célébré les obsèques du milicien Paul Touvier, et qui a été choisi en 2008 par l'humoriste Dieudonné pour baptiser sa fille, sous la parrainage de Jean-Marie Le Pen. Mais on ne peut stigmatiser l'Institut, ni l'ensemble des fidèles qui en sont proches, répètent les intéressés. Le 1er mai, la paroisse saint-Eloi a déclaré qu'elle "repousserait toujours toute tentative d’entrisme" de ceux qui "renient l’Evangile et la tradition chrétienne sur des questions essentielles comme l’égale dignité de tous les hommes et le statut du peuple juif dans le mystère chrétien du salut", et rejeté le racisme et l'antisémitisme.

Condamnant obsessivement le procédé d'infiltration journalistique, l'ensemble des parties incriminées hurle aussi au complot et au montage à charge destiné à nuire au mouvement traditionaliste, et inscrit ce reportage dans la suite de "l'odieuse campagne de dénigrement dont l'Église Catholique et ses représentants, jusqu'au pape lui-même, font l'objet systématique depuis des mois". Quant aux parents d'élèves, après avoir tenté de faire interdire la diffusion de l'émission, ils ont porté plainte pour incitation à la haine auprès de leurs enfants, qui auraient été provoqués par le journaliste masqué. "Il est évident qu'une fois encore, c'est l'Eglise qui est visée. Après les pédophiles, voici les nazis !"

Le problème, c'est que devant la caméra cachée, ce sont aussi les adultes qui ricanent dans les couloirs, en évoquant — "les rats quittent toujours le navire les premiers" — le départ des juifs d'Algérie. Tandis qu'on entend un professeur d'histoire de troisième justifier auprès de ses élèves le collaborationnisme, se dispenser d'enseigner la Shoah parce qu'"on en parle déjà assez comme ça", présenter de Gaulle comme un déserteur, Pétain comme un modèle, et les SS comme des "troupes d'élite". Et sur les blogs tradis, la minimisation fréquente des propos rapportés a de quoi dérouter.

Bordeaux sous le choc

Depuis la semaine dernière, Bordeaux vit au rythme de l'événement qu'a constitué cette diffusion. L'inspection académique de Gironde, qui a contrôlé le cours saint-Projet fin mars, a confirmé qu'on y avait affaire à "une Histoire complètement revisitée" et qu'une procédure de contrôle suivait son cours. "Je garantis que ces débordements ne sont pas de notre fait; nous avons déjà pris toutes les mesures pour qu'ils ne se reproduisent plus, et l'avons inscrit dans la charte scolaire", nous a déclaré Philippe Laguérie.

Le maire de la ville, Alain Juppé, mis en difficulté par l'opposition pour avoir laissé le groupe lefébvriste s'installer dans cette paroisse, a réclamé des suites judiciaires face à des révélations qui "nuisent gravement à l'image de notre ville". Saisie par le parquet de Bordeaux, la police judiciaire a déclaré que si "ces gens-là sont connus", la procédure allait cependant être "complexe". Parallèlement, la maison du fondateur de l'école et le local de Dies irae ont été tagués de sigles nazis, et la librairie traditionaliste, dégradée.

Quant au diocèse, qui a condamné immédiatement le racisme et la violence, il prend l'affaire très au sérieux. A Bordeaux, où Laguérie a occupé par la force l'église saint-Eloi à partir de 2002, la présence de ces anciens lefébvristes, légitimée par Rome en 2006 par la création de l'Institut, est toujours aussi mal vécue par une partie du presbyterium. "Cette émission n'a pas sali saint-Eloi, elle a sali le diocèse qui l'accueille. C'est mon propre enracinement ecclésial qui est mis à mal", s'indigne le père Francis Ayliès, curé de la Trinité, à Bordeaux. "Puis-je faire partie d'une communauté qui estime que la présence de ce groupe est un bien pour Bordeaux, sous prétexte d'une unité de façade?"

A la différence d'autres instituts traditionalistes, le Bon Pasteur a été autorisé à célébrer la messe de saint Pie V de façon exclusive, comme étant son rite propre — en échange théorique de la reconnaissance de l'autorité du pape et du concile Vatican II, que rejetaient violemment les partisans de Mgr Lefèbvre. L'Institut dépend directement et uniquement de Rome. Mais le diocèse a été tenu de lui affecter une "paroisse personnelle" (caractérisée par son rite et non par son territoire), saint-Eloi. Une convention ad experimentum, pour cinq ans, a donc été signée en 2007 entre Mgr Ricard, cardinal archevêque de Bordeaux, et l'abbé Laguérie. Institutionnelle, la communion avec l'Eglise diocésaine reste inexistante dans les faits. "La manière de faire et de penser de l'IBP en matière de catéchèse et de vie sacramentelle ne ressemblent en rien à celles de l'Eglise diocésaine; ce sont deux mondes parallèles, et ce n'est pas une question de liturgie", reconnaît Jean-Pierre Rouet, vicaire général.

Auditer saint-Eloi

Un certain nombre de laïcs, de ceux qui étaient montés au créneau en 2006, ont écrit lundi à Jean-Pierre Ricard afin de lui demander de peser soigneusement "l’évaluation à venir des fruits portés par l’Institut du Bon Pasteur comme de la participation de la paroisse Saint-Eloi à la communion ecclésiale". Ils attendent aussi du cardinal une prise de distance catégorique avec les groupes incriminés, et qu'il en tire les conséquences pastorales, par exemple en ne venant pas bénir la procession du Saint-Sacrement organisée par le Bon Pasteur le 6 juin prochain, et qui doit se conclure à la cathédrale.

"La hiérarchie a compris qu'il ne fallait plus se taire sur les questions pédophiles", explique Véronique de Poncheville, membre de l'équipe pastorale de Bruges-Le Bouscat. "Il faut avoir le même courage envers les positions extrémistes dont on sait qu'elles existent dans l'Eglise. Elles ont été trop longtemps acceptées quand elles étaient de droite. C'est le silence qui n'est plus supportable." La Conférence des baptisé-e-s de France de Bordeaux a également voulu "signifier sans ambiguïté" que "les incitations à la haine de ces groupuscules n’ont aucun rapport avec l’Evangile".

Curé de sainte-Foy, Hugues Walser, qui avait démissionné du conseil presbytéral à la création de l'IBP, revendique purement et simplement "la fin de l'expérience saint-Eloi". Il réclame que soit enfin créée la commission de dialogue, promise par le cardinal en 2007, et qui devait permettre par des relations habituelles "une meilleure connaissance réciproque". Tous attendent au moins que les dénégations de l'IBP soient "vérifiés et vécues".

Conscient que l'ensemble de l'Eglise catholique encourt un amalgame désastreux, le vicaire général a confirmé qu'il y aurait des suites. "Les intéressés sont dans le déni; leurs déclarations devront être suivies de mesures fermes et appropriées. On ne peut pas en rester à une espèce de fausse critique des médias et du montage journalistique, sans prendre la mesure des enjeux de ce qui a été montré, et qui est grave", a déclaré Jean-Pierre Rouet. "Il va falloir aller plus loin avec le Bon Pasteur dans la clarification des choses, et parler ensemble de ce qu'on a vu. Car les connivences d'un certain nombre avec l'extrême droite sont connues, et précèdent de beaucoup l'existence de Dies Irae". Selon Jean-Baptiste Lagüe, le vice-président du conseil presbytéral — à l'ordre du jour duquel devait figurer l'affaire en ce début de semaine — il s'agira en effet de "vérifier avec saint-Eloi si nous pouvons avancer ensemble malgré nos différences" : "Nous voulons la fraternité, mais dans la vérité et pas dans des relations convenues."

Un projet de frères enseignants

Pour l'Institut du Bon Pasteur, cette médiatisation imprévisible tombe on ne peut plus mal. Il est justement en train de créer une branche de frères enseignants — les Frères des Ecoles du Bon Pasteur. Objectif : "ré-évangéliser" la jeunesse par "l'exemple", que "seules des âmes "sans salaire"" peut donner, "loin du sentimentalisme ambiant qui ronge les cœurs des enfants et des adolescents". La maison-mère et le terrain d'apostolat se trouvent dans le Cher, au lieu-dit l'Angélus, récemment acheté par l'IBP et en chantier pour pouvoir accueillir du CP à la quatrième, en internat, les premiers élèves à la rentrée prochaine. Le projet et la formation des frères a été confié à l'abbé Régis Spinoza, celui-là même qui, au moment du reportage des Infiltrés, début 2009, était directeur pédagogique du cours saint-Projet.

Si l'ombre est jetée sur ses projets d'enseignement, l'Institut est aussi touché au moment où son existence-même est encore ad experimentum. C'est l'année prochaine que Rome devrait statuer pour le confirmer ou non dans ses statuts actuels. Signataire, en 2006, du décret de création, Dario Castrillon Hoyos, décrié pour sa gestion de la levée d'excommunication des évêques intégristes l'an dernier, ne dirige plus Ecclesia Dei, commission chargée des relations avec les traditionalistes. Celle-ci a été rattachée à la Congrégation pour la doctrine de la foi, donc recentrée sur des questions d'ordre purement doctrinal.

Mais elle a été marquée par le fracas de l'affaire Williamson, évêque intégriste dont les positions négationnistes n'avaient pas été prises assez au sérieux avant sa réintégration. Elle ne manquera pas d'être informée du remous suscité en France par l'affaire des Infiltrés, et de prendre l'avis des évêques, comme ceux de Versailles, Orléans, Marseille ou Bordeaux, sur le territoire desquels le Bon Pasteur est présent. De son côté l'abbé Laguérie se dit nullement inquiet de possibles répercussions : "Les relations avec Rome sont excellentes, et nous avons de très beaux résultats en terme de développement"

SOURCE

Peut-on toujours parler de maladresses du Panzer Cardinal où serait-il plus juste de voir une volonté de retourner à un traditionalisme religieux avec la complicité de la Curie Romaine ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26027
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Jipé le Jeu 3 Juin 2010 - 7:27

« Les infiltrés ». La députée en appelle au pape





Le reportage sur les milieux catholiques extrémistes de Bordeaux, « A l'extrême-droite du père », diffusé le 27 avril dernier dans « Les Infiltrés » sur France 2, fait encore parler de lui. Cette semaine, la députée PS Michèle Delaunay a ainsi écrit au pape Benoît XVI, pour « exprimer son inquiétude de voir une paroisse confiée en totalité et de manière exclusive à l'Institut du Bon Pasteur, formé à l'occasion de la réintégration dans l'Eglise de la communauté intégriste Saint Pie X ». L'élue bordelaise estime que « cette attribution est en effet à l'origine de développements racistes, antisémites et révisionnistes dans sa proximité ».

Le documentaire tourné en caméra cachée montrait, à côté de l'Eglise Saint-Eloi dévolue à l'Institut du Bon Pasteur et au culte traditionaliste, l'émergence du groupuscule d'extrême-droite Dies Irae et de l'école privée Cours Saint-Projet. Visages floutés, des militants de Dies Irae affirmaient vouloir se battre contre la démocratie.

«De Gaulle déserteur»
Au collège Saint-Projet, un professeur d'histoire donnait un cours sur la Seconde Guerre mondiale en présentant De Gaulle comme un déserteur, Pétain comme un sauveur de la France, et les SS comme une armée d'élite. Dans les couloirs, parents et enseignants se livraient à des plaisanteries antisémites...

Depuis, les réactions se sont multipliées. Le procureur de la République de Bordeaux Claude Laplaud a ouvert une enquête préliminaire dès le lendemain de la diffusion de l'émission. Le collectif Horizon laïc, qui regroupe la Ligue des Droits de l'Homme, France-Liberté et SOS Racisme, a annoncé son intention de porter plainte contre les auteurs des propos antisémites et islamophobes. Le vice-président du conseil général de la Gironde Gilles Savary, qui avait attaqué en justice l'attribution par Alain Juppé de l'église Saint-Eloi aux traditionnalistes en 2002, demande une commission d'enquête parlementaire sur Dies Irae.

La maison du fondateur a été taguée
La maison du fondateur du Cours Saint-Projet a été taguée de croix gammées et de sigles SS. La librairie traditionnaliste Saint-James a été vandalisée. Deux jeunes gens ont été interpellés en flagrant délit et seront prochainement jugés.

De leur côté, les parents d'élèves du Cours Saint-Projet et les proches de Saint-Eloi crient à la manipulation. Ils ont porté plainte pour « provocation de mineurs à la commission de crimes et délits à l'intérieur d'un établissement scolaire ».

Quant à l'archevêque de Bordeaux Monseigneur Ricard a rappelé que « l'Eglise catholique condamne fermement toutes formes d'antisémitisme, de racisme, de haine ou de violence ».

Source

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26027
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par _Spin le Jeu 3 Juin 2010 - 11:40

Jipé a écrit:Le collectif Horizon laïc, qui regroupe la Ligue des Droits de l'Homme, France-Liberté et SOS Racisme, a annoncé son intention de porter plainte contre les auteurs des propos antisémites et islamophobes.
Je relève juste ce détail, même s'il est un peu marginal en l'occurrence. Que je sache l'islamophobie n'est pas interdite, il faudrait d'abord la définir et la délimiter, et on n'est pas si pressé.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Jipé le Jeu 3 Juin 2010 - 11:53

Spin a écrit:
Jipé a écrit:Le collectif Horizon laïc, qui regroupe la Ligue des Droits de l'Homme, France-Liberté et SOS Racisme, a annoncé son intention de porter plainte contre les auteurs des propos antisémites et islamophobes.
Je relève juste ce détail, même s'il est un peu marginal en l'occurrence. Que je sache l'islamophobie n'est pas interdite, il faudrait d'abord la définir et la délimiter, et on n'est pas si pressé.

à+

Islamophobie = Hostilité à l’endroit de l’islam.

Wiki: une attitude considérée comme discriminatoire à l'encontre des personnes de religion musulmane, et par amalgame, des résidents d'origine maghrébine ou arabe

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26027
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par _Spin le Jeu 3 Juin 2010 - 12:01

Jipé a écrit:Islamophobie = Hostilité à l’endroit de l’islam.

Wiki: une attitude considérée comme discriminatoire à l'encontre des personnes de religion musulmane, et par amalgame, des résidents d'origine maghrébine ou arabe
Ce n'est pas entré dans le droit français que je sache (le deuxième volet pourrait bien sûr, mais n'y a-t-il pas déjà ce qu'il faut ?).

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Magnus le Jeu 3 Juin 2010 - 12:46

"Dies Irae" se défend...
Voir ici...

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23977
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par Jipé le Sam 10 Juil 2010 - 16:14



"Ce projet est également en train de prendre forme. Le pape l’a confié à son ministre de la Culture, l’archevêque Gianfranco Ravasi. La "cour des Gentils" sera inaugurée à Paris, en mars 2011, en trois lieux volontairement choisis pour leur absence de connotation religieuse : la Sorbonne, l’Unesco et l’Académie française. "

L'Eglise tenterait-elle de reprendre le pouvoir en France également ?


Totalité de l'article dans le spoiler...

Spoiler:
Le 08 juillet 2010 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Le chemin de croix de l’Église d’aujourd’hui forme un contraste cruel avec les glorieuses réjouissances du jubilé de 2000, apogée du pontificat de Jean-Paul II.

Et pourtant, dès que l’on cherche à savoir ce que fut vraiment cette année de grâce, on découvre que l’Église de Benoît XVI en réalise simplement les annonces.

Le jubilé fut une année de repentir et de pardon. De pardon donné et demandé, pour les nombreux péchés des fils de l’Église au cours de l’Histoire. Le premier dimanche de Carême de cette année-là – c’était le 12 mars – le pape Karol Wojtyla célébra sous les yeux du monde entier une liturgie pénitentielle sans précédent. Sept fois, comme les sept péchés capitaux, il confessa les péchés commis par les chrétiens, siècle après siècle, et demanda pardon à Dieu pour tous ces péchés. Extermination des hérétiques, persécution des Juifs, guerres de religion, humiliation des femmes…

Le visage douloureux du pape, marqué par la maladie, était l’icône de ce geste de repentir. Le monde l’a regardé avec respect. Mais aussi avec satisfaction. Et parfois en augmentant ses exigences : le pape aurait dû faire beaucoup plus.

Et, en effet, dans les médias du monde entier, c’était le discours dominant. Jean-Paul II avait raison de s’humilier pour certaines pages noires de l’histoire chrétienne mais, à chaque fois, il y avait quelqu’un qui prétendait qu’il devait battre sa coulpe davantage et pour d’autres choses encore. La liste n’était jamais close. Quand on réexamine toutes les fois où le pape Wojtyla a demandé pardon pour quelque chose, avant et après le jubilé de l’an 2000, on voit qu’il l’a fait pour les croisades, les dictatures, les schismes, les hérésies, les femmes, les Juifs, Galilée, les guerres de religion, Luther, Calvin, les Indiens, les injustices, l’Inquisition, l’intégrisme, l’islam, la mafia, le racisme, le Rwanda, l’esclavagisme. Il manque peut-être une rubrique quelconque. Mais il est certain qu’il n’a jamais demandé pardon pour les abus sexuels commis sur des enfants. Et il n’apparaît pas que quiconque lui ait reproché ce silence et encore moins qu’il ait exigé que le pape ajoute la pédophilie à la liste.

C’était il y a dix ans seulement. Mais c’était, au-dedans et au dehors de l’Église, l’esprit de l’époque. Un esprit peu attentif au scandale de jeunes enfants victimes d’abus sexuels, bien qu’aient déjà explosé en Autriche l’affaire de Mgr Groër, l’archevêque de Vienne atteint par des accusations jamais prouvées, aux États-Unis l’affaire de Mgr Bernardin, l’archevêque de Chicago accusé à tort et qui a pardonné à son accusateur, et partout l’affaire du père Maciel, fondateur des Légionnaires du Christ, dont la culpabilité a été prouvée par la suite.

Mais il y avait à Rome un cardinal qui voyait loin. Il s’appelait Joseph Ratzinger.

Plus qu’aux péchés des chrétiens du passé, sur lesquels le jugement de l’Histoire est toujours problématique, il s’occupait des péchés actuels. Et, parmi ceux-ci, il en voyait qui salissaient plus que les autres le visage de l’Église "sainte" et ce d’autant plus qu’ils avaient été commis par des clercs.

En 2001, en tant que préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi, il a rendu plus contraignantes les procédures de traitement des affaires de pédophilie imputables au clergé.

Quand, en 2002, le scandale a éclaté de manière très grave aux États-Unis, il a adopté la ligne de la rigueur.

Le vendredi saint de 2005, rédigeant le texte du dernier chemin de croix du pontificat de Jean-Paul II, il a critiqué la "saleté" de l’Église avec les accents d’une protestation prophétique.

Quelques semaines plus tard, il était élu pape et cinq ans après, au cours de la décennie du jubilé de l’an 2000, le scandale de la pédophilie frappait l’Église et le pape avec une violence sans précédent.

Et bien, face à la vague puissante des accusations, Benoît XVI a fait pour les péchés des chrétiens d’aujourd’hui ce que le jubilé de l’an 2000 avait fait pour les péchés des chrétiens du passé.

Il a prêché que la plus grande épreuve pour l’Église ne vient pas de l’extérieur mais des péchés qui sont commis en son sein.

Il a mis l’Église en état de pénitence, il a demandé à tous les chrétiens de purifier la "mémoire", certes, mais plus encore leur vie actuelle.

Aux catholiques d’Irlande, concernés plus que les autres par le scandale, il a ordonné de faire un nettoyage complet, de se confesser souvent, de faire pénitence tous les vendredis pendant une année entière, et à leurs évêques et prêtres d’effectuer des exercices spirituels spéciaux.

Il s’est occupé des prêtres avec un soin tout particulier. Avant même que les polémiques n’atteignent leur sommet, Benoît XVI avait décidé une Année sacerdotale pour raviver chez les clercs l’amour de leur mission et la fidélité à leurs engagements, chasteté comprise. Il leur a proposé comme modèle de vie l’exemple du saint curé d’Ars, humble curé de campagne de la France anticléricale du XIXe siècle, qui passait toutes ses journées dans son confessionnal pour y recevoir les pécheurs et leur donner le pardon.

*

Mais le pardon n’a pas été le seul élément qui ait caractérisé le jubilé de l’an 2000. Jean-Paul II avait voulu cette Année Sainte surtout pour redonner de l’élan à l’évangélisation du monde.

Et là encore, le pontificat de Benoît XVI n’est rien d’autre que la mise en œuvre systématique de ce projet.

La "priorité" que le pape Ratzinger a choisie en tant que successeur de Pierre, on la connaît. Il l’a reformulée lui-même en ces termes dans la lettre qu’il a adressée le 10 mars 2009 aux évêques du monde entier :

"À notre époque où, dans de vastes régions de la terre, la foi risque de s’éteindre comme une flamme qui ne trouve plus à s’alimenter, la priorité qui prédomine est de rendre Dieu présent dans ce monde et d’ouvrir aux hommes l’accès à Dieu. Non pas à un dieu quelconque, mais à ce Dieu qui a parlé sur le Sinaï, à ce Dieu dont nous reconnaissons le visage dans l’amour poussé jusqu’au bout, en Jésus-Christ crucifié et ressuscité".

Benoît XVI est tellement convaincu que conduire les hommes à Dieu est "la priorité suprême et fondamentale" de l’Église et du successeur de Pierre qu’il en a non seulement fait le centre de sa prédication mais qu’il en a tiré la décision de créer au sein de la curie romaine un dicastère expressément chargé de la "nouvelle évangélisation" des pays où la moderne éclipse de Dieu est la plus marquée.

Il a institué ce nouveau service le 30 juin dernier. Le même jour, il appelait à Rome, pour le charger du choix des futurs évêques dans le monde entier, le cardinal Marc Ouellet, théologien aux idées très proches des siennes mais qui a surtout une connaissance directe du Québec, l’une des régions de l’Occident dans lesquelles la déchristianisation s’est manifestée de la manière la plus forte et la plus soudaine.

L’automne dernier, revenant d’un voyage dans une autre des régions les plus déchristianisées, Prague et la Bohême, Benoît XVI a eu une autre idée : la création d’une « cour des Gentils » symbolique, sur le modèle de la cour ouverte aux païens dans l’ancien temple de Jérusalem, pour permettre l’ouverture d’un dialogue avec les hommes qui sont les plus éloignés de Dieu.

Ce projet est également en train de prendre forme. Le pape l’a confié à son ministre de la Culture, l’archevêque Gianfranco Ravasi. La "cour des Gentils" sera inaugurée à Paris, en mars 2011, en trois lieux volontairement choisis pour leur absence de connotation religieuse : la Sorbonne, l’Unesco et l’Académie française. D’importantes personnalités agnostiques et non-croyantes ont déjà exprimé leur intérêt pour ce projet, à commencer par la psychanalyste et sémiologue Julia Kristeva.

En ce qui concerne les jeunes générations, si aimées de Jean-Paul II qui créa pour elles les Journées Mondiales de la Jeunesse dont la plus grandiose édition fut justement celle du jubilé, Benoît XVI sait bien que c’est sur elles que repose en grande partie l’avenir de la foi en Occident.

Même en Italie, pays d’Europe où l’Église a encore une présence solide et étendue, on perçoit déjà des signes d’effondrement. Une enquête réalisée pour "Il Regno" par le professeur Paolo Segatti, de l’université de Milan, a mis en évidence le très net éloignement des gens nés après 1981 envers la pratique religieuse, la prière, la foi en Dieu et la confiance en l’Église.

Quand ces jeunes auront eux aussi des enfants, la transmission de la foi catholique aux futures générations connaîtra une coupure dramatique. La "cour des Gentils" devra leur faire place à eux aussi.
source

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26027
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benoît XVI et les intégristes

Message par bernard1933 le Sam 10 Juil 2010 - 19:34

Benoît se raccroche aux branches ! Après un prédécesseur qui a été le roi des comédiens ( il voulait être acteur, il aurait eu certainement une excellente carrière, car il était doué ), difficile de continuer à faire le saltimbanque !
En 1977, avant sa mort, Paul VI a déclaré : " La fumée de Satan a pénétré dans l' Eglise, elle se trouve autour de l' autel ! ". Difficile
d' être plus clair ! Jean-Paul 1er a essayé de ventiler...On lui a
" coupé le sifflet "...C' est vrai qu' entre la fumée de Satan et celle des
60 à 100 cigarettes qu' il fumait tous les jours, il y avait de quoi ne plus voir clair...Et puis ensuite, L' affaire Ambrosiano, Gelli Marcinkus, les cardinaux franc-maçons, le St-Esprit s' est essoufflé !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 26 sur 27 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum