Court-circuiter Alzheimer ?

Aller en bas

Court-circuiter Alzheimer ?

Message par Invité le Mar 10 Fév 2009 - 22:54

J'ai vu, en avril dernier, sur ARTE une émission sur les possibilités de diminuer les effets de la maladie d'Alzheimer. Voici le résumé :

Santé
Date de diffusion : mardi 08 avril
Horaire : 21:00 - Durée : 45 min
Réalisateur : Thomas Liesen
Histoire : La maladie d'Alzheimer touche 3 millions de personnes en Europe et, malgré l'ampleur des moyens consacrés à la recherche, reste toujours incurable : pourquoi ?
Résumé : Les dernières études menées aux Etats-Unis, au Canada et en Allemagne éclairent d'un jour nouveau les origines de la maladie d'Alzheimer, laissant espérer des traitements. Le chercheur David Snowdon, qui a pu mesurer pendant des années l'activité et l'agilité cérébrales de religieuses dans un couvent américain, a été autorisé, après la mort des nonnes, à rechercher dans leur cerveau d'éventuels indices de démence. Surprenant constat : alors qu'elles ont disposé de leur vivant d'une mémoire et de facultés intellectuelles très vives jusqu'à un âge avancé, ces femmes étaient atteintes d'un Alzheimer en phase terminale. Comment expliquer cette apparente contradiction ? Les conclusions de l'étude Snowdon ouvrent des perspectives prometteuses. Pourtant, ces pistes ne sont pas suivies par l'industrie pharmaceutique.


Les chercheurs ont aussi remarqué les mêmes effets chez des musiciens. On dirait que la pratique des arts, de la méditation, des chants et le maintient d'une vie sociale et active permet de recréer les connections à mesure qu'e d'autres sont rompues par la maladie.

Je trouve cela fabuleux, et je ne comprends pas pourquoi on n'en parle pas plus ? Evidemment, conseiller de chanter, de méditer et d'entretenir une vie heureuse ne rapporte rien à l'industrie... Ce n'est peut-être pas un remède absolu; mais pourquoi ne pas creuser cette voie ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par ElBilqîs le Jeu 12 Fév 2009 - 15:56

tu sais, je crois que les savants se penchent sur cette question parce que c'est le mal du siècle!
Il n'est pas toujours facile d'en parler car cela ravive des douleurs béantes chez tous ceux qui ont été ou sont encore touchés par cette maladie.
je suppose que c'est ton cas!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par Invité le Jeu 12 Fév 2009 - 16:29

Bonjour Elbi
j'ai l'âge de m'inquiéter de ce que sera ma santé dans ma vieillesse, et de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour prévenir les ennuis dans la mesure du possible.

La prévention avant tout... Wink

Je suis confrontée à la démence sénile de ma maman, mais il semblerait que ce ne soit pas Alzheimer. C'est assez effrayant, en effet.
Il est clair que si elle avait fait certaines choses depuis assez longtemps, elle ne serait pas dans l'état où elle est maintenant: maitnenir une activité cérébrale, physique et sociale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par Geveil le Jeu 12 Fév 2009 - 17:04

Maman aussi a été atteinte d'AL, c'est poignant, elle faisait sous elle au restaurant, se sauvait et il fallait aller à sa recherche, au début me prenait pour mon père, ce qui me mettait en rage, puis ne me reconnaissait plus du tout.

Bon, je ne suis plus tout jeune, et je cherche mes mots de plus en plus, mais je surfe sur ce forum, alors !!!!
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par ElBilqîs le Jeu 12 Fév 2009 - 20:51

leela a écrit:Bonjour Elbi
j'ai l'âge de m'inquiéter de ce que sera ma santé dans ma vieillesse, et de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour prévenir les ennuis dans la mesure du possible.

La prévention avant tout... Wink

Je suis confrontée à la démence sénile de ma maman, mais il semblerait que ce ne soit pas Alzheimer. C'est assez effrayant, en effet.
Il est clair que si elle avait fait certaines choses depuis assez longtemps, elle ne serait pas dans l'état où elle est maintenant: maintenir une activité cérébrale, physique et sociale.
mon père était atteint de démence sénile, ma mère d'Alzheimer, l'un et l'autre sont insupportable, j'en sais quelque chose
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par bernard1933 le Jeu 12 Fév 2009 - 21:19

Oui, c'est terrible ! Personne n'ose s'imaginer être un jour dans cet état . Et la société fait tout pour vous conserver comme légume ( vaccination contre la grippe, antibiotiques en cas d'infection etc...). Et là se pose la question du respect de la liberté de l'individu et de l'euthanasie . Dans mon testament de vie, j'ai clairement exprimé ma volonté de mourir dans le cas où je serais atteint par cette maladie et où je ne serais plus en mesure de renouveler cette volonté . J'ai refusé à l'avance toute vaccination et tout soin pour contrecarrer une maladie qui pourrait m'emporter. J'ai refusé toute nourriture artificielle ou forcée. J'ai demandé qu'on m'aide à mourir . Mais que feront les médecins au cas où ? C'est enthousiasmant de penser qu'on attendra 10 à 15 ans avant de mourir... de faim ! Mais ne vient-on pas de tuer Eluana ? Un assassinat, dit le Vatican !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par SEPTOUR le Ven 13 Fév 2009 - 2:21

OUI, moi aussi ma mére est atteinte de la terrible maladie, elle a 93 ans. Mon pere atteint de demence senile est mort a 82 ans, il y a maintenant 11 ans. Pour ma part j'oublie bien des choses...recentes, ce qui serait un signe, je viens d'avoir 65 ans.
j'ai prevu, en cas de diagnostique positif, de mettre fin a ce séjour terrestre....

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par Adragante le Ven 13 Fév 2009 - 10:07

Je crois que la maladie d’Elsheimer n’est pas une maladie propre à notre époque elle était seulement pas identifiee avant voilà tout. Ce qui est nouveau c’est ça généralisation Pourquoi ? parce que l’on mourrait plus tot essentiellement . avant on disait sénilité et les séniles étaient placés dans des « hopitaux » psychiatriques déconsidérés de tous, bon débarras, des biens à récupérer pour la famille, une bouche de moins à nourrir.
De nos jours, dans le cas de déchéance sociale et morale ou nous sommes rendue, les maladies dégénératives (usure cérébrale et nerveuse) entretenues sous prétexte sophiste de soins, sont tout simplement de l’ordre du mépris de l’individu. Le prolongement anormal de la vie entraine toutes les déviances corollaires : ruine des caisses maladie, marchandisation du troisieme age, revendication du suicide médicalement assisté…
Le rapport que fait Leela avec les interets financiers, pharmaceutiques, maisons dites de retraite, recherche, est la clé du problème s’appuyant sur le sentimentalisme délirant de nos contemporains qui projettent la peur de leur mort sur leur entourage hommes comme betes. La société marchande est d’abord une entreprise d’infantilisation de masse ou la finalité est la consommation à outrance et pour cela rien ne doit troubler le moral des fidèles ni ressentir personnel, ni souffrance, ni questionnement, surtout qu’il ne se passe rien qui ne se soigne par la consommation !
La non éducation des enfants, la non instruction scolaire et universitaire, la dé spiritualisation de la société (je ne parle pas de religion, ce qui n’a aucun rapport), le refus de la mort donc l’incompréhension de la vie, sont le fondement d’une maladie dégénérative planétaire : la betise crasse source d’enrichissement boursier.
Aussi il est à prévoir que la maladie dite d’Elsheimer prenne de moins en moins vieux, la sénilité sociale aidant. Le fonctionnement cérébral entretient la vie parce que la vie de l’homme est centrée sur son cerveau . Alors religieuses, artistes, chercheurs… ce sont des penseurs. Le cerveau est un muscle, une pompe. L’usure est normal pas le non exercice de sa fonction réfléchissante. Rien qu’a platrer un bras durant plusieurs semaines et une rééducation est nécessaire, alors un cerveau passif toute une vie prolongée…

Adragante
Jeune Padawan

Nombre de messages : 96
Identité métaphysique : de la nature
Humeur : exécrable
Date d'inscription : 10/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par SEPTOUR le Ven 13 Fév 2009 - 11:31

Le cerveau est bien plus qu'un muscle, mais c'est vrai que si l'on ne s'en sert pas, il dégénere, tout comme un muscle. le cerveau est une machine complexe au sein d'une autre machine tout aussi compliquée: le corps. le cerveau serait la liaison entre ce qui pense et le corps.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par Invité le Ven 13 Fév 2009 - 11:39

il est prouvé que l'activité cérébrale permet d'établir de nouvelles connexions. Avec l'âge, on perd des connections, donc ce n'est qu'en ayant des activités dans des domaines variés qu'on peut garder un nombre suffisant de connexions: pratique des arts, jeux de réflexion, lecture, exercices de mémoire, étude d'une autre langue, activité sociale en groupe, rester en contact avec la vie, les problèmes, accepter de subir des émotions de toutes sortes (négatives et positives)...

Le problème des personnes âgées est que cela devient de plus en plus difficile, lourd, et qu'on a tendance à vouloir les ménager, leur éviter des émotions, et ce faisant, on aggrave leur cas, surtout qu'elles sont déjà retirée du monde actif: les enfants sont partis, la retraite, etc. Rester actif demande un effort de plus en plus grand, une sacrée dose de volonté... mais ça vaut la peine.

Les homes ont fait des progrès fabuleux, mais il manque encore de favoriser ce contact avec la vie, les jeunes, les activités avec d'autres tranches d'âge...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par bernard1933 le Ven 13 Fév 2009 - 14:50

oui, il est prouvé que l'activité physique et mentale retarde l'arrivée de la maladie .Le temps passé sur le forum est donc très bénéfique...si on s'y énerve pas trop trop ! Par contre, plus on vieillit, plus la probabilité de la maladie augmente ; et nous connaissons tous des gens très instruits, très soucieux de leur santé, qui "décrochent". Personnellement, cette maladie me fait autrement plus peur que le cancer . C'est pourquoi il faudrait que chacun exprime clairement ses volontés avant d' être atteint et surtout qu'on respecte ses choix .
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par SEPTOUR le Ven 13 Fév 2009 - 16:52

Pour ma part, 65 ans tout juste, je reste tres actifs. je fais de la plongée sous marine, du vélo 2 fois par jour, de la voile autant que je peux. je danse au moins une fois par semaine, et comme je dors peu ,JE REFLECHIS PLUSIEURS HEURES PAR NUIT. De plus je fais un exercice particulier: je construis mentalement une maison!!!chaque jour un petit peu! C'est un véritable exercice de création.
Je repéte au moins une dizaine de fois chaque jour 4 mantras.
Comme vous le voyez , je suis tres occupé.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par bernard1933 le Ven 13 Fév 2009 - 21:41

Ci-dessous un article du Monde de ce jour:

La maladie d'Alzheimer, un diabète du troisième type ?
LE MONDE | 13.02.09 |

La maladie d'Alzheimer pourrait-elle être qualifiée de "diabète cérébral" ? Deux articles récents éclairent les liens entre ces deux pathologies. D'une part, le risque de développer une maladie d'Alzheimer est accru par la survenue d'un diabète, ce d'autant plus que ce dernier est apparu avant 65 ans. D'autre part, l'insuline, hormone-clé qui abaisse le taux de sucre dans le sang, aurait un rôle protecteur sur les connexions entre cellules nerveuses impliquées dans la mémoire.

La maladie d'Alzheimer est la forme la plus répandue de démence. Elle est caractérisée notamment par l'accumulation pathologique d'une protéine, normalement éliminée, la protéine bêta-amyloïde. D'autres formes de démence existent, résultant de pathologies des vaisseaux sanguins du cerveau. Or il semble bien que les facteurs de risques vasculaires, que sont l'hypertension artérielle, les taux excessifs de cholestérol et le diabète, favorisent non seulement les démences vasculaires, mais aussi la maladie d'Alzheimer.

Xu Wieili (Institut Karolinska, Stockholm) et une équipe américano-suédoise rendent compte, dans le numéro de janvier de la revue Diabetes, des résultats d'une étude conduite sur plus de 13 000 jumeaux - l'intérêt de ce type de recherche étant d'éliminer les facteurs génétiques. Parmi ces jumeaux, 467 présentaient une démence, dont 292 cas de maladie d'Alzheimer, et près de 1 400 étaient diabétiques.

Les résultats sur les paires discordantes de jumeaux montrent que l'apparition précoce - avant 65 ans - d'un diabète de type 2, où une production d'insuline subsiste mais reste inefficace, multiplie beaucoup plus fortement (d'un facteur 2,4) le risque d'avoir une démence qu'un diabète apparaissant après 65 ans. "Des facteurs génétiques et environnementaux pourraient contribuer à l'association entre un diabète d'apparition tardive et une démence, mais l'environnement chez l'adulte (alimentation et mode de vie) pourrait être responsable de l'association entre diabète à un âge moyen et démence", concluent les auteurs de l'article.

STRESS OXYDATIF

L'autre publication, dans le numéro du 10 février des Annales de l'Académie nationale des sciences américaine (PNAS), est due à des chercheurs brésiliens et américains. Fernanda De Felice (Northwestern University, Evanston, Illinois, et université fédérale de Rio de Janeiro) et ses collègues ont mis en évidence in vitro un mécanisme protégeant les connexions entre les neurones (synapses) de la détérioration provoquée par la protéine bêta-amyloïde. Des molécules solubles provenant de cette protéine se lient en effet à certaines synapses, engendrant un stress oxydatif, des altérations et des déplacements de récepteurs cruciaux pour les mécanismes de plasticité neuronale et de mémorisation.

Pour cette étude, l'équipe américano-brésilienne a utilisé des neurones de l'hippocampe, une structure cérébrale indispensable à la mémoire. Mis en culture en présence des molécules solubles provenant de la protéine bêta-amyloïde, ces neurones sont endommagés. Mais l'adjonction d'insuline empêche l'action néfaste de ces molécules en diminuant leur capacité de se lier aux neurones.

Cette étude suggère l'éventualité d'un troisième type de diabète, où l'action de l'insuline sur le cerveau serait diminuée, entre autres avec l'âge. La possibilité de s'opposer in vitro à l'action négative de la protéine amyloïde sur les neurones grâce à l'insuline fait naître l'espoir de freiner, voire d'améliorer le cours de la maladie d'Alzheimer.

Paul Benkimoun
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par Invité le Dim 8 Nov 2009 - 6:51

J'ai retrouvé une trace écrite de cette étude. Elle a été faite dans les années 80 sur plusieurs centaines de religieuses d'un congrégation de religieuses, âgées de 76 à 106 ans.

Un article complet en anglais ICI

L'acide folique, fourni par les légumes frais et le jaunes d'œufs, semble aussi jouer un rôle important.

Il est intéressant de noter que ceux qui pratiquent plusieurs langues semblent également entretenir plus facilement leur cerveau.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par JO le Dim 8 Nov 2009 - 9:17

Je crois que c'est Bernard qui soulignait les bienfaits d'internet . Je confirme . Quand les amis meurent, s'éloignent ou deviennent dépendants, alors qu'on se sent encore en pleine forme physique et mentale , c'est une merveilleuse source de jouvence .Encore faut-il conserver la curiosité intellectuelle et le goût de la chaleur humaine .
De très brillants cerveaux sombrent pourtant dans la démence sénile ou (et) l'Alzheimer. C'est assez effrayant de se dire que l'activité intellectuelle ne suffit pas à vous protéger .
L'exemple des nonnes incline à penser que la vie spirituelle, par contre, protège des effets de la maladie , sinon de ses atteintes .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par Invité le Dim 8 Nov 2009 - 9:55

oui JO, c'est ce qui semble ressortir de cette passionnante étude, mais l'activité artistique, le chant notamment, semble avoir les mêmes effets. Ce que j'en retire pour moi, c'est de garder un maximum de variété dans les activités, de rester actif dans la vie, en contact avec toutes les tranches d'âges, les animaux, la vie de la ville et la nature, et bien sûr avoir une hygiène de vie saine.

On ne pourra pas tout empêcher, mais au moins on aura fait son possible...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Court-circuiter Alzheimer ?

Message par JO le Dim 8 Nov 2009 - 10:09

Le cerveau droit serait protecteur : c'est notre réceptacle artistique, hémisphère intuitif, qui ne parle pas mais va hors rationalité,chercher ce qui ne peut être dit . Les savants "fous" ( non rationalistes) y logent la "divine connection") ...

Des études faites sur les autistes inclinent à penser que la communication est encore possible, alors qu'on la croit nulle .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum