MéditationS bouddhistes: zen et autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par Invité le Dim 15 Fév 2009 - 18:24

Nous ouvrons ce sujet avec un topic pêché [/color]ici
On y parlera des différentes formes de méditation. Je n'en n'ai qu'une expérience très limitée, mais avec votre contribution et quelques recherche, on pourra approfondir.

Abdallah a écrit:Vous parlez de "l'observation de l'effet des émotions." Il s'agit, j'imagine, d'une observation "introspective" durant les séances de méditaion . Mais peut être pas seulement. Pouvez vous en dire plus?
Observation est bien le mot. Par exemple, on médite et on entend passer une moto. Si on n'a pas d'émotion par rapport à ce bruit, il "passe", ne nous gêne pas. Autre exemple, on entend de la musique : si on n'a pas d'émotion par rapport à cette musique, elle est aussi un bruit qui passe. Si on la trouve agréable, on a une émotion, qui est perturbatrice parce qu'elle nous empêche de voir la musique pour ce qu'elle est: un ensemble de son, comme l'est aussi le bruit de la moto.

On apprend donc à séparer le bruit de l'émotion qu'il suscite en nous. Ce faisant, on est mieux à même de gérer les émotions, parce qu'on se rend compte de leur vraie nature au lieu de s'identifier à elles. En pratique, face à un problème dans la vie, au lieu de réagir selon ses émotions, on apprend à plus facilement discerner la vraie nature du problème et donc de trouver plus facilement la bonne solution.
C'st pour cela qu'on dit que la méditation apprend à y voir plus clair.


Abdallah a écrit:Durant mes prières il m'arrive de ne pas parvenir à me concentrer et d'avoir tout plein de choses qui n'ont rien à voir avec la spiritualité qui envahissent mon esprit. Néanmoins, je m'aperçois au moins durant ce temps que bien des choses me préoccupent. Sans la prière, sans doute, ces choses me préoccuperaient tout autant sauf que je n'en aurais pas conscience.

Ces temps à soi me semble important pour prendre du recul par rapport aux évenements qui nous arrive.
Si tu me disais que cela ne t'arrive jamais, je ne te croirais pas lol! Tu réagis tout à fait bien: tu "actes" le passage de ces pensées sans les repousser, sans émotion, sans culpabilisation, et (je suppose) en essayant de le pas t'y accrocher.

C'est précisément comme cela qu'on explique la méditation zen ou chiné.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par Invité le Dim 15 Fév 2009 - 18:28



La méditation ZEN ou SHINE (prononcez chiné) est donc la méditation sans objet par opposition à toutes les formes de méditation où on pose son attention sur un "support": mouvement physique en taï chi, déité en tantrisme, image de bouddha, visualisation de points de lumière, etc

C'est à ne pas confondre avec la relaxation qui n'est qu'une préparation à la méditation.

Son but est de clarifier la vision et l'esprit, comme un verre d'eau boueuse qui est trouble quand on l'agite, et se clarifie quand on le laisse reposer. Le mouvement le plusperturbateur tant d'essayer de forcer les idées à se calmer: cela équivaudrait à calmer l'eau du verre avec une cuillère !

Les idées et émotions surviennent, mais on ne s'y attache pas, on les laisse passer "comme un oiseau qui effleurerait la surface du lac sans en troubler la quiétude".

Comme le sujet est vaste, je vous laisse poser vos questions.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par Abdallah le Dim 15 Fév 2009 - 18:42

Mais comment cela "sans objet" ? Peut etre trouverez vous mon rapprochement inadéquat mais les soufis quand ils pratiquent le "dikr" ont des paroles sur lequels se concentrer... Comment, sans objet, la pensée ne finit elle pas par divaguer et le sommeil devenir trop fort? Comment ne rien se représenter ?

A moins que ce travail ne prennent pour objet (quand même) les émotions qui vous parcourent.

Bernard je suis interessé par ton expérience de la méditation que l'on t'a enseigné. En qoi cela consistait il?

Abdallah
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 540
Localisation : Pays de Loire
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : To be or not to be...
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par Invité le Dim 15 Fév 2009 - 18:56

Le Dhikr, si j'ai bon souvenir, se fait en répétant le nom d'allah ? (Tu peux expliquer ?)
Cela correspondrait à une récitation de mantras en Bouddhisme.

La méditation sans objet est ardue, pour ne pas dire inaccessible : on utilise donc des "objets" pour poser sa pensée: cela peut être une pierre, sa respiration: ce sont des aides pour calmer l'esprit.

Tu cites un danger de la méditation: l'endormissement. Il faut garder l'équilibre entre l'agitation et l'endormissement. L'équilibre est une crête entre deux abîmes.

La position des pouces qui se touchent, les paumes des mains tournées vers le ciel sert à cela: si les pouces montent, l'esprit est agité, s'ils s'affaissent, l'endormissement guette.
Les maîtres zen donnent alors un coup de bâton sur un point d'acupuncture de l'épaule pour revitaliser.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par Invité le Dim 15 Fév 2009 - 20:38

Raphel-Rodolphe
bernard1933 a écrit:Dans ma jeunesse, j'ai appris à méditer... Mais une méditation dirigée, ardue même, à l'opposé de ce que semble être la méditation bouddhiste . J'aimerais savoir si je suis le seul à avoir pratiqué ce genre de méditation, qui en définitive est un conditionnement du cerveau.
Je ne comprends pas ce que peut-être une méditation "ardue"; "dirigé" je pense que c'est "orienté", apprise avec une personne ?
Méditer, c'est aborder un envol de l'esprit, donc sans aucun conditionnement qui empêcherai l'évasion.
Je remarque ne pas avoir répondu à cette question. En effet, il ne doit rien y avoir de forcé dans une méditation, pas de "concentration" non plus (qui indique l'idée d'un effort). On parle plutôt de "poser sa pensée".
RR: peux tu nous en dire plus sur cette méditation "ardue" ? Dans quel contexte ?


Dernière édition par leela le Lun 23 Mar 2009 - 22:51, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par Invité le Dim 15 Fév 2009 - 21:01

Je vient d'avoir une petite exlication de mon ami soufi. Il dit que dans un premier temps, le nom d'Allah "A" inspiré et le "lah" expiré est utilisé, puis par la suite, d'autres formules. Cette respiration a des effets physiologiques beaucoup plus puissants que la simple observation de la respirations dans le zen/shiné. Il y a probablement des effets à différents niveaux, le premier est sans doute une hyperventilation, mais sûrement que l'effet psychique est important. En oga, surtout "kundalini yoga" ou yoga de la respiration, il y a aussi des techniques de ce genre, mais chez les bouddhistes, je ne les ai pas encore rencontré. Peut être dans le "yoga tibétain" (je n'en n'ai pas encore fait)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par Invité le Lun 23 Mar 2009 - 22:47

Je vais vous parler de la méditation la plus étrange du bouddhisme tibétain, et qui lui est typique : la méditation sur les déités.

Les déïtés sont ces personnages légendaires, basés sur une personne ayant existé ou non, représentées avec pléthore d’objets symboliques représentant les qualités de cette déïtés. Certaines sont issues de la tradition Böhn, comme le terrible Mahakala, qui était « esprit gardien du Temple » et est devenu « protecteur de la Voie ». C’est mon favori : l’horrible affreux avec son collier de crânes et son sac de maladies, laid à faire peur, est tellement l’opposé du gentil Tchenrézig, représentant la compassion universelle, peint en couleurs sucre d’orge dans le plus pur goût kitch tibétain.

Ce ne sont donc pas des divinités. Pour chacune cependant il y a un rituel, une « puja » où sont chantées des paroles. Heureusement en tibétain, donc on ne comprend pas, et je trouve que c’est beaucoup mieux parce que le style, très fleuri, est aussi dur à avaler (pour moi) que les psaumes de la Bible.
Je parlerai de ces pujas dans un futur topic, revenons à la méditation sur les déïtés, qui sont parfois représentées accouplées, ce qui a donné des idées bien coquines à beaucoup d’observateurs.

Ces méditations comportent deux phases : pendant la première on se remémore toutes les qualités de la déïté choisie, par exemple Sangye Menla, le médecin. On visualise son image et ses attributs jusqu’à ce qu’il paraisse bien clair dans notre imagination : l’image qu’on a sous les yeux aide à y arriver. Puis quand on l’a bien dans sa tête, on le fait entrer en nous pour s’imprégner de ses qualités.

Ces déïtés sont donc des sortes d’archétypes, des qualités que l’on tente d’acquérir.

Avant de pouvoir faire ces méditations, il faut avoir reçu une initiation, c’est à dire, après un enseignement sur la signification de cette déïté, on reçoit l’autorisation du lama-guide de l’effectuer. Pourquoi cette restriction ? Parce que l’exercice n’est pas sans danger pour le psychisme : certaines déïtés peuvent faire remonter à la surface des traumatismes psychologiques. C’est le but ! Mais parfois c’est trop fort, et peut faire des dégâts, comme une psychanalyse trop brutale peut déstabiliser.
La seule qui soit sans danger est Tchenrezig, l’initiation est donnée facilement à tous. C’est la déïté principale du bouddhisme tibétain. Le célèbre mantra « om mani padme om » (= le joyau dans la fleur de lotus) est le mantra de Tchenrezig.

Cette forme de médiation est une sorte de psychanalyse, mais pas très adaptée aux occidentaux.

Le lama médecin qui a immigré en Ecosse et fonde Samye Ling, où ont été rapatriés les documents médicaux sauvés de la destruction du temple au Tibet, a élaboré une autre thérapie, en collaboration avec des psychiatres et médecins occidentaux. Il s’agit de la « Rokpa thérapie ». Vous pouvez vous renseigner ici http://www.samye.be/fr/tararokpa/therapie.htm

La thérapie sous une forme ou une autre prépare à la méditation, nettoyer les traumatismes pour se débarrasser des émotions perturbatrices dues aux traumatismes passés.

Désolée si j’ai démythifié un peu cette méditation qui parait si folklo, mais voilà, c’est comme ça !

Un poster de Tchenrézig: si cela ne vous dégoûte pas du bouddhisme, alors c'est que vous êtes costaud (je dois avouer que j'ai eu du mal, au début !) rire:


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par Invité le Lun 2 Nov 2009 - 9:40


Un article intéressant, déjà assez ancien: c'est fou ce qu'on peut retrouver sur le net !


LA NEUROBIOLOGIE DE LA MEDITATION

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par jose le Sam 29 Mai 2010 - 2:35

dans la méditation ''sans objet'' que je pratique l'attention est toute entière tournée vers l'intérieur.
Il y a un ''objet'' où porter mon attention, un support à la méditation mais cet ''objet'' est à l'intérieur de moi et je sais où et comment le trouver et y porter toute mon attention.
Cet ''objet'' à qui je donnerais le nom de: ''point focal'' est en moi et y a toujours été depuis ma naissance et y sera jusqu'au jour de ma mort.
Non seulement il est en moi depuis ma naissance mais plus encore: il est en moi 24h/24...
Non seulement il est en moi 24h/24 mais il est également en chaque être humain, qu'il s'en doute ou non, qu'il sache le reconnaître ou non.
De plus ce point focal est si naturel que je peux me concentrer dessus facilement et devant tout le monde, même dans la rue sans que quiconque puisse se douter que je me concentre dessus.
Quand je médite en position assise, loin du regard de quiconque ma focalisation peux devenir si profonde que l'expèrience que je tire de cette méditation bouleverse toute ma vie et me donne la certitude d'être en marche sur un chemin sûr qui mène quelque part où il était prévu que j'aille..

cyclops supercontent
avatar
jose
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 111
Localisation : bordeaux
Identité métaphysique : gian yoganand
Humeur : méditative
Date d'inscription : 26/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par Invité le Dim 6 Juin 2010 - 2:44

"...bouleverse toute ma vie et me donne la certitude d'être en marche sur un chemin sûr qui mène quelque part où il était prévu que j'aille.."

Ce qui est paradoxal chez les convertis du bouddhisme c'est que cette ''illumination'' (cette transe ?) dont ils parlent n'est jamais clairement ''explicitée'' ..
Dommage dommage..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par tango le Dim 18 Juil 2010 - 18:39

Il est difficile d'expliquer à un aveugle, la différence qu' il y a entre le rouge et le bleu.
L' illuminé n' a pas les moyens d' expression nécessaires à l' explication.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par Lila le Lun 19 Juil 2010 - 21:19

Votre intéressant dialogue sur la conscience du moment présent fait l'objet d'un nouveau fil : http://www.forum-metaphysique.com/philosophie-f46/la-concience-du-moment-present-t5520.htm

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par tango le Sam 7 Aoû 2010 - 17:52

Jose a écrit=
De plus ce point focal est si naturel que je peux me concentrer dessus facilement et devant tout le monde, même dans la rue sans que quiconque puisse se douter que je me concentre dessus.
Quand je médite en position assise, loin du regard de quiconque ma focalisation peux devenir si profonde que l'expèrience que je tire de cette méditation bouleverse toute ma vie et me donne la certitude d'être en marche sur un chemin sûr qui mène quelque part où il était prévu que j'aille..

où situes-tu ce point focal ?
au nombril, au coeur, au plexus, au centre de gravité (assis ou debout)???
Bien que la réponse puisse être abstraite, je te remercie par avance de faire tous les efforts pour la rendre compréhensible...
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par Ladysan le Sam 7 Aoû 2010 - 23:54

Raphel -Rodolphe a écrit :
Méditer, c'est aborder un envol de l'esprit, donc sans aucun conditionnement qui empêcherait l'évasion.
Bonjour Raphael,
Question idiote : Alors, pourquoi il existe-t-il des cours de relaxations et de méditations très onéreuses ? Pourquoi devrions-nous avoir besoins d'un guide pour méditer?
Pour moi, "méditer" ce n'est pas aborder un vol de l'esprit, Ce vol, survient chez moi, juste avant l'endormissement...Un vrai délice. Tandis que quand je médite c'est différent. Pour moi, méditer c'est penser, réfléchir, essayer de comprendre un problème...
Et pas essayer d'atteindre je ne sais quoi.

Dis-moi ou je me trompe.
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par Lila le Dim 8 Aoû 2010 - 0:03

tu donnes une des définitions du mot "méditer", Ladysan.

Ce que tu sens au moment de l'endormissement est le moment où ton cerveau émet des ondes alpha, c'est l'état de relaxation total, celui qu'on essaie d'obtenir pendant les exercices de méditation.

Pas facile d'y arriver sur commande n'importe quand.
Il faut des années de pratique.

"Etre dans le présent" est beaucoup lus facile, il suffit d'être concentré sur une tâche, conscient de son environnement, pleinement attentif et actif. Cela peut devenir un mode de fonctionnement normal. Les enfants fonctionnent spontanément comme cela, puis cela se perd à cause du stress, du souci du futur, et des souvenirs du passé, qui nous sortent du présent, mais ce n'est pas difficile d'y revenir.

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par JO le Dim 8 Aoû 2010 - 7:25

j'ai un bouquin quelque part, qui s'intitule , à peu près "101 méthodes de méditation".J'ai beaucoup usé les za-fu ( coussins ronds de méditatio") en solo ou en groupe . Je suis passée à la méthode égyptienne et aux méditations courtes...
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22439
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par tango le Dim 15 Aoû 2010 - 22:19

JO a écrit:j'ai un bouquin quelque part, qui s'intitule , à peu près "101 méthodes de méditation".J'ai beaucoup usé les za-fu ( coussins ronds de méditatio") en solo ou en groupe . Je suis passée à la méthode égyptienne et aux méditations courtes...
La méditation n'est pas dans l' agitation....
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

le point focal

Message par jose le Jeu 9 Sep 2010 - 9:28

Où se situe le point focal? Et pourquoi ne puis-je être plus explicite?
Je tiens à dire que je ne suis pas converti au Bouddhisme, même si le ''message'' du Bouddhisme(petit véhicule) m'est familier.
La tradition dont est issue ma pratique se situe plutôt dans les Védas, le rig Véda surtout. Ces écrits datent des alentours de 1800 ans avant notre ère. Mais pas de l’hindouisme qui a suivit.
Les premiers écrits suscités, inspirés des discours de Shäkyamuni (Sutta pitaka) ont été écrits quatre cent ans après sa morts, vers 150 ans avant notre ère.
Je pratique depuis 1974 et ne me ressent pas comme converti...Je suis chrétien, catholique d'éducation et le message du nouveau testament me paraît être, en droite ligne, hérité des Védas et du Sutta pitaka, de la Bhagavad-Gîtâ, du Guru grand sahib et du Tao te king.
Où se situe le point focal ? Je ne puis le dire car c'est le propos de l'initiation et on ne peux révéler le contenu d'une initiation qu'au cours d'une initiation.
Je peux quand même dire que c'est basé sur la respiration, qui est là constamment de notre naissance à notre désincarnation, mais ce n'est pas le pranayama. Je reconnais la notion de pràna que je relie à la notion de tch'an et de saint-esprit, ou satnam, mais les exercices liés au pranayama n'appartiennent pas à ma pratique.
Nous avons quatre techniques révélées et celle pour laquelle la respiration entre en ligne principalement est une des quatre. Cette technique peut se pratiquer très concentré et assis, comme pour le zazen, mais peut se pratiquer aussi dans ses activités quotidienne, de façon moins profonde et transcendantale mais permettant de ne pas lâcher la source. Cela se rapproche de karma yoga en ce sens que pratiquer cette technique dans nos gestes quotidiens permet d'être dans le ''non-être'' et le ''non-âgir'' chers au Tao.
Quand on est dans cette pratique on serait hors des chaînes du karma et on préparerait notre esprit à la méditation du soir, afin d'y entrer plus vite et plus aisément.
avatar
jose
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 111
Localisation : bordeaux
Identité métaphysique : gian yoganand
Humeur : méditative
Date d'inscription : 26/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par tango le Jeu 9 Sep 2010 - 9:52

Jose
Ne serait-ce pas de l' auto suggestion, à long terme ?
Pour ne devenir que ce qu' on est.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par jose le Jeu 9 Sep 2010 - 10:40

non.
avatar
jose
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 111
Localisation : bordeaux
Identité métaphysique : gian yoganand
Humeur : méditative
Date d'inscription : 26/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par jose le Jeu 9 Sep 2010 - 10:43

tango a écrit:Jose
Ne serait-ce pas de l' auto suggestion, à long terme ?
Pour ne devenir que ce qu' on est.
PS: l'auto-suggestion c'est se dire quelque chose et se le répéter, comme un mantra, afin de s'en convaincre. La méditation dont je parle se fait hors de la pensée...
Et puis redevenir ce que l'on est? Ce que l'on est ou ce que l'on croit être ? Qui sommes nous ?
Grande question...
avatar
jose
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 111
Localisation : bordeaux
Identité métaphysique : gian yoganand
Humeur : méditative
Date d'inscription : 26/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par tango le Jeu 9 Sep 2010 - 10:53

Jose
je suis un peu provocateur,
simplement pour faire prendre conscience,
que souvent en faisant ce genre de pratique on puisse se croire "supérieur",
et que ce sentiment de "supériorité" est contradictoire avec cette "pratique".
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: MéditationS bouddhistes: zen et autres

Message par tango le Jeu 9 Sep 2010 - 10:59

Jose a écrit=Et puis redevenir ce que l'on est? Ce que l'on est ou ce que l'on croit être ? Qui sommes nous ?
Grande question...
C'est la question essentielle.
Il ne s' agit plus de croire mais de savoir.
avatar
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

modestie...

Message par jose le Dim 19 Sep 2010 - 22:20

là encore il faut faire ''attention'' il y a modestie, vraie ou fausse et humilité...
La modestie est une manie, l'humilité un état de conscience...
Comment dire à un chercheur: ''Je peux t'aider'' en faisant preuve de modestie ? doit-on dire: ''Je peux t'aider, sans me vanter" ?
L'affectation n'est pas vérité et nous qui vouons la vanité aux gémonies où en sommes nous avec notre égo?
Les pharisiens ont trouvé Jésus fort vaniteux...Attention que notre soif de modestie (celle des autres) ne vienne pas à nous aveugler.

www.spiritualite.me
avatar
jose
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 111
Localisation : bordeaux
Identité métaphysique : gian yoganand
Humeur : méditative
Date d'inscription : 26/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum