Et moi que suivrai-je, demanda-t-il ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et moi que suivrai-je, demanda-t-il ?

Message par Invité le Jeu 26 Fév 2009 - 16:06

La religion de l'absence de religion, sans religion, et c'est une religion.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et moi que suivrai-je, demanda-t-il ?

Message par Imala le Jeu 26 Fév 2009 - 16:12

Bref, on n'en sort pas quoi ! :whistle:

Imala
avatar
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et moi que suivrai-je, demanda-t-il ?

Message par Invité le Sam 28 Fév 2009 - 19:29

La religion de l'absence de religion, sans religion, c'est une religion.

Qu'en est-il de l'absence de religion ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et moi que suivrai-je, demanda-t-il ?

Message par ElBilqîs le Sam 28 Fév 2009 - 19:48

Escape a écrit:La religion de l'absence de religion, sans religion,et c'est une religion.
dans notre société, c'est une évidence:
il ne pourrait y avoir une religion sans religion!
l'absence de religion est un non-sens si la religion n'est pas un concept existant!
formulé comme ça, il n'y a pas trente six possibilités!
sauf que, si j'ai bien lu ce qu'a écrit Escape (modifié par Siva), je me demande que signifie ce petit "et" ? qui me paraît rendre la phrase bancale!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et moi que suivrai-je, demanda-t-il ?

Message par Invité le Sam 28 Fév 2009 - 20:35

Le post répond au titre.

Autrement dit :

Escape a écrit:-- Et moi, que suivrai-je, demanda-t-il ?

-- La religion de l'absence de religion, sans religion, et c'est une religion.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et moi que suivrai-je, demanda-t-il ?

Message par Invité le Dim 1 Mar 2009 - 0:45

pourquoi répéter que c'est une religion, alors qu'il le dit déjà au début (la religion de...). Et le type est un peu con, car il parle de religion, mais dit que c'est sans religion. Faudrait savoir
Bon, bref, tout ça pour lancer le débat sur le côté quasi religieux de l'athéisme. Ouaip, ça arrive

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et moi que suivrai-je, demanda-t-il ?

Message par ElBilqîs le Dim 1 Mar 2009 - 1:24

Escape a écrit:Le post répond au titre.

Autrement dit :

Escape a écrit:-- Et moi, que suivrai-je, demanda-t-il ?

-- La religion de l'absence de religion, sans religion, et c'est une religion.
ok, ça justifie le et si tu veux.
mais alors, la religion de l'absence de religion n'a pas besoin de s'adjoindre l'apposition ", sans religion,
sauf si tu donnes aux quatre mots " religion " des sens légèrement différents!
est-ce le cas?
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum