Hitler et la religion

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Invité le Jeu 12 Mar 2009 - 12:50


Merci, Leleu pour cette mise au point éclairante.

Cela prouve une fois de plus que certains n'hésitent pas à alimenter (voire: créer volontairement) des confusions pour servir leur but, ce qui est vraiment très malhonnête.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 12:01

Une dimension extrêmement importante à mon avis de la "religion" d' Hitler est à chercher dans la Théosophie, dont l'inspiratrice était Mme Blavatsky. Cette spiritualité teinté d'orientalisme a énormément fasciné Hitler.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 12:26

Si l'on cherche ce qu'était l'ordre ou société de Thulé (Wikipedia) :

"La Société Thulé ou l'ordre de Thulé (en allemand Thule-Gesellschaft) a été une société secrète allemande de Munich, qui à l'origine était un groupe d'études ethnologiques s'intéressant tout spécialement à l'Antiquité germanique et au pangermanisme aryen. Ses mythes racistes et occultistes inspirèrent le mysticisme nazi et l'idéologie national-socialiste.

L'idéologie de l'Ordre était fondée sur la croyance en l'existence de surhommes et d'une race humaine supérieure : les Aryens qui aurait vu le jour dans l'hypothétique Hyperborée. L'un de ses textes de référence est les Protocoles des Sages de Sion. Ce texte fut repris par Adolf Hitler comme pièce maîtresse de la propagande antisémite du Troisième Reich et par Alfred Rosenberg dans son ouvrage Le Mythe du XXe siècle.

L'idéologie professée par la société Thulé s'inspire d'un corpus d'éléments ésotériques et mystiques puisés dans l'Ariosophie de Guido von List, chez Jorg Lanz von Liebenfels, Rudolf von Sebottendorff, [b]Helena Petrovna Blavatsky,[/b] Arthur de Gobineau, et des théories aryano-centristes de certains archéologues allemands.


Il est intéressant le lire ce qui est écrit sur le site de la Théosophie actuel :
http://www.theosophie.fr/index.html
Evidemment, vous ne trouverez aucune trace ou allusion à Hitler et au nazisme, mais en lisant "entre les lignes", et en tenant compte du fait que sur un site officiel comme celui-là certains aspects ne sont pas mis en avant, vous verrez par exemple que le mot "race" revient très souvent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Spin le Dim 29 Mar 2009 - 12:46

Bonjour,

Siva a écrit:Il est intéressant le lire ce qui est écrit sur le site de la Théosophie actuel :
http://www.theosophie.fr/index.html
Evidemment, vous ne trouverez aucune trace ou allusion à Hitler et au nazisme, mais en lisant "entre les lignes", et en tenant compte du fait que sur un site officiel comme celui-là certains aspects ne sont pas mis en avant, vous verrez par exemple que le mot "race" revient très souvent.
Ah bon ? J'ai un peu parcouru, pas de "race", à part :
D'où les 3 Buts de cette Société :
Former le noyau d'une Fraternité universelle de l'humanité, sans aucune distinction de race, de couleur ou de croyance.
Encourager l'étude comparée des religions, sciences et philosophies.
Faire l'investigation des pouvoirs psychiques et spirituels, latents dans l'homme.
Souligné par moi bien sûr. Que l'Ordre de Thulé ait pris des idées à la Théosophie, peut-être, mais que la Théosophie, quoi qu'on en pense par ailleurs, ait véhiculé et continue à véhiculer les idées de Thulé, je demande à voir.

Par ailleurs je ne suis pas convaincu qu'Hitler ait été personnellement attiré par ces idées. C'étaient plutôt Rosenberg, Himmler et quelques autres leaders nazis.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 19:02

J'ai trouvé deux occurences sur le site mentionné par moi :
"La race blanche doit être la première à tendre la main de l'amitié aux nations de couleur,...[...]"
Et plus loin :
" Si les Théosophes disent: "Nous n'avons rien à faire avec tout cela; les basses classes et les races inférieures (celles de l'Inde par exemple, dans la conception des Anglais) ne peuvent nous intéresser et doivent se tirer d'affaire comme elles peuvent", que deviendront alors nos belles professions de charité, de philanthropie, de réforme, etc.? "

Cela ne veut pas dire que la théosophie est fonfamentalement raciste, c'est plus compliqué que ça, puisqu'ils prônent une "fraternité universelle".
Mais pour les origines de l'humanité suivant la fondatrice de la Théosophie (Doctrine Scecrète) :
"La deuxieme partie de l'ouvrage décrit les origines de l'humanité au travers d'un nombre de « races-racines », au nombre de sept, remontant à plusieurs millions d'années. La première race-racine serait, selon Helena Blavatsky, « éthérique » ou « polaire », et la seconde aurait vécu en Hyperborée. La troisième race racine aurait été celle de la Lémurie alors que la quatrième, celle de l'Atlantide.

Selon Helena Blavatsky, l'actuelle cinquième race-racine, appelée Aryenne, daterait d'approximativement un million d'années. Elle se superposerait avec la quatrième race-racine (Atlante) et les origines de cette cinquième race-racine se situeraient approximativement au milieu de la quatrième. Il resterait deux autres races-racines à venir (la sixième et la septième).

Pour Helena Blavatsky, cependant, certains individus seraient les derniers descendants de la race lémurienne qui, bien que composée d'« humains », était considérée comme encore proche du règne animal. Les « indigènes de Tasmanie » ou « une tribu des montagnes en Chine » sont, dit-elle, les derniers descendants de la race-racine lémurienne. Il existerait un nombre considérable de descendants de peuples « lémuro-atlantes », produits par de nombreux croisements, au travers des « hommes sauvages de Bornéo, les Bushmen, les Veddhas de Ceylan et certaines rares tribus d'Afrique ». Enfin, Helena Blavatsky explique que « Les Sémites, et spécialement les Arabes, sont des Aryens plus récents – dégénérés au point de vue spirituel et perfectionnés au point de vue matériel. A cette catégorie appartiennent tous les Juifs et les Arabes. »
(source : Wikipedia)

Bien entendu, il faut ressituer ces idées dans un contexte historique où la notion de races était chose communes. J'ai souligné des passages particulièrement significatifs, dont a pu s'inspirer la Société de Thulé. Ces idées ont inspiré Pauwels et Bergier pour échafauder une théorie sur Hitler "inspiré" par la théosophie, que les historiens dénoncent : pour eux, il s'agit d'un mythe construit de toute pièce. Cependant, on peut tout de même s'interroger quand on retrouve certains termes, idées ou symboles qui reviennent de manière récurrente, quitte à passer pour quelqu'un qui n'a pas dépassé la "culture polpulaire"...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par SexyAlien le Dim 29 Mar 2009 - 20:55

gillovy a écrit:Je me permets de citer:
LE NAZISME ET SA RELIGION

"On est ou bien chrétien ou bien allemand, mais on ne peut être les deux à la fois"

« Pour notre peuple, au contraire, la religion est affaire capitale. Tout dépend de savoir s'il restera fidèle à la religion judéo-chrétienne et à la morale servile de la pitié, ou s'il aura une foi nouvelle, forte, héroïque, en un Dieu immanent dans la nature, en un Dieu immanent dans la nation même, en un Dieu indiscernable de son destin et de son sang.»

« Nos paysans n'ont pas oublié leurs croyances d'autrefois, la vieille religion vit toujours. Elle n'est que recouverte par la mythologie chrétienne, qui est venue se superposer, comme une couche de suif, et a conservé le contenu du pot.»

Adolf Hitler
[/i]

Fait attention aux sources que tu utilise, il n'est pas réellement envisageable d'utiliser les citations du livre "Hitler m'a dit". Ce supposé mémoire est falacieux et ne contient rien de vrai. C'est tout bonnement une propagande anti-nazi. Je te suggère "Propos de Table" si tu recherches des éléments historiques véridiques.

SexyAlien
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 1
Localisation : Montréal, QC.
Identité métaphysique : Worshiper of the Invisible Pink Unicorn.
Humeur : bonne
Date d'inscription : 29/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Justícia le Dim 13 Fév 2011 - 9:33

« Et cette fois nous éprouvons une violente sensation de colère à la pensée que des Allemands ont pu s'enliser dans des doctrines théologiques privées d'une quelconque profondeur quand sur la vaste terre il y en a d'autres, comme celle de Confucius, de Bouddha et de Mahomet, qui à l'inquiétude religieuse offrent un aliment d'une bien autre valeur. »

« Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, le monde aurait changé de face. Puisque le monde était déjà condamné à l'influence judaïque (et son sous-produit le christianisme est une chose si insipide !), il aurait mieux valu que l'Islam triomphe. Cette religion récompense l'héroïsme, promet au guerrier les joies du septième ciel… Animé d'un esprit semblable, les Germains auraient conquis le monde. Ils en ont été empêchés par le christianisme.».

« Les chaleureuses sympathies que les Arabes nourrissent à l'égard de l'Axe et de l'Allemagne sont et seront déterminantes ». Le Führer lui répondra : « L'Allemagne national-socialiste reconnaît la totale indépendance des nations arabes et pour celles qui ne l'ont pas encore obtenu, reconnaît le plein droit à l'obtenir. Les Allemands et les Arabes ont comme ennemis communs les Anglais et les Juifs ».

Voici ce qu'en dit Michel Onfray:

Hitler - Abu Ali en arabe - aime beaucoup la religion musulmane, virile, guerrière, conquérante et militaire par essence. Et de nombreux fidèles lui rendent sa politesse dans l'histoire : jadis le grand mufti de Jérusalem, mais aussi les militants antisémites et antisionistes de toujours qui recyclent d'anciens nazis aux places les plus élevés des états-majors et des services secrets proche-orientaux après la guerre, qui protègent, dissimulent et entretiennent de nombreux criminels de guerre du IIIe Reich sur leurs territoires - Syrie, Egypte, Arabie Saoudite, Palestine. Sans parler d'un nombre incroyable de conversion d'anciens dignitaires du Reich à la religion du Coran.

Le coup le plus dur qui ait jamais frappé l'humanité fut l'avènement du christianisme. Le bolchevisme est un enfant illégitime du christianisme. Tous deux sont des inventions du Juif. C'est par le christianisme que le mensonge délibéré en matière de religion a été introduit dans le monde. Le bolchevisme pratique un mensonge de même nature quand il prétend apporter la liberté aux hommes, alors qu'en réalité il ne veut faire d'eux que des esclaves. Dans le monde antique, les relations entre les hommes et les dieux étaient fondées sur un respect instinctif. C'était un monde éclairé par l'idée de tolérance. Le christianisme fut la première croyance dans le monde à exterminer ses adversaires au nom de l'amour. Sa marque est l'intolérance.

*
Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 11-12 juillet 1941, p. 7



Le christianisme est une rébellion contre la loi naturelle, une protestation contre la nature. Poussé à sa logique extrême, le christianisme signifierait la culture systématique de l’échec humain. [...] Mais il n’est pas question que le national-socialisme se mette un jour à singer la religion en établissant une forme de culte. Sa seule ambition doit être de construire scientifiquement une doctrine qui ne soit rien de plus qu’un hommage à la raison [...] Il n’est donc pas opportun de nous lancer maintenant dans un combat avec les Églises. Le mieux est de laisser le christianisme mourir de mort naturelle. Une mort lente a quelque chose d’apaisant. Le dogme du christianisme s’effrite devant les progrès de la science. La religion devra faire de plus en plus de concessions. Les mythes se délabrent peu à peu. Il ne reste plus qu’à prouver que dans la nature il n’existe aucune frontière entre l’organique et l’inorganique. Quand la connaissance de l’univers se sera largement répandue, quand la plupart des hommes sauront que les étoiles ne sont pas des sources de lumière mais des mondes, peut-être des mondes habités comme le nôtre, alors la doctrine chrétienne sera convaincue d’absurdité [...] Tout bien considéré, nous n’avons aucune raison de souhaiter que les Italiens et les Espagnols se libèrent de la drogue du christianisme. Soyons les seuls à être immunisés contre cette maladie.

*
Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 10-14 octobre 1941, p. 51-60


Je vais devenir très religieux. Je vais devenir homme d'Eglise. Je serai bientôt le grand chef des Tartares. Déjà Arabes et Marocains mêlent mon nom à leurs prières. Chez les Tartares, je deviendrai Khan. La seule chose dont je serai incapable, c'est d'accepter de partager le metchoui avec les cheiks. Qu'ils me tiennent quitte, moi, végétarien, de la viande. S'ils n'attendent pas trop longtemps, je me rabattrai sur les harems !

*
Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 13 janvier 1942, p. 199


C'est le christianisme qui a causé la perte de Rome. Ce ne sont ni les Germains ni les Huns.

*
Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 27 janvier 1942, p. 247


Cette philosophie [japonaise], qui est une des raisons principales de leur succès, n'a pu se maintenir comme principe d'existence du peuple que parce que celui-ci est resté protégé contre le poison du christianisme. Comme dans l'Islam, la religion japonaise est dépourvue de tout terrorisme et contient seulement l'espoir de la félicité. Le terrorisme est seulement une idée juive répandue par le christianisme.

*
Hitler cet inconnu (Hitlers Tischgesprache im Führerhauptquartier) (1951), Adolf Hitler, notes de Henry Picker, éd. Presses de la cité, 1969, 4 avril 1942, p. 274


Nous avons la malchance de ne pas posséder la bonne religion. Pourquoi n'avons nous pas la religion des Japonais, pour qui se sacrifier à sa patrie est le bien suprême ? La religion musulmane aussi serait bien plus appropriée que ce christianisme, avec sa tolérance amollissante.

*
Au cœur du troisième Reich, Albert Speer, propos d'Adolf Hitler, éd. Fayard, 1971, p. 138


L'allié italien nous a gênés presque partout. C'est ce qui nous a empêchés, en Afrique du Nord, par exemple, de faire une politique révolutionnaire [...] Seuls, nous aurions pu émanciper les pays musulmans dominés par la France. Cela aurait eu un retentissement énorme en Égypte et dans le Proche-Orient asservis par les Anglais. D'avoir notre sort lié à celui des Italiens, cela rendait une telle politique impossible. Tout l'Islam vibrait à l'annonce de nos victoires. Les Égyptiens, les Irakiens et le Proche-Orient tout entier étaient prêts à se soulever. Que pouvions-nous faire pour les aider, pour les pousser même, comme c'eût été notre intérêt et notre devoir. La présence à nos côtés des Italiens nous paralysait, et elle créait un malaise chez nos amis de l'Islam, car ils voyaient en nous des complices, volontaires ou non, de leurs oppresseurs [...] Le souvenir des barbares représailles exercées contre les Senoussis y est toujours vivant. Et d'autre part la ridicule prétention du Duce d'être considéré comme le "Glaive de l'Islam" entretient encore le long ricanement qu'elle suscita avant la guerre. Ce titre qui convient à Mahomet et à un grand conquérant comme Omar, Mussolini se l'était fait donner par quelques pauvres bougres, qu'il avait payés ou terrorisés. Il y avait une grande politique à faire à l'égard de l'Islam. C'est raté - comme tant d'autres choses que nous avons ratées par fidélité à l'alliance italienne! Les Italiens, sur ce théâtre d'opérations, nous ont donc empêchés de jouer l'une de nos meilleures cartes: qui consistait à émanciper tous les protégés français et à soulever les pays opprimés par les Britanniques. Cette politique aurait suscité l'enthousiasme dans tout l'Islam. C'est en effet une particularité du monde musulman que ce qui touche les uns, en bien ou en mal, y est ressenti par tous les autres, des rives de l'Atlantique à celles du Pacifique.

*
Testament politique d'Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 17 février 1945, p. 100


Notre racisme n'est agressif qu'à l'égard de la race juive. Nous parlons de race juive par commodité de langage, car il n'y a pas, à proprement parler, et du point de vue de la génétique, de race juive [...] La race juive est avant tout une race mentale [...] Une race mentale, c'est quelque chose de plus solide, de plus durable qu'une race tout court. Transplantez un Allemand aux États Unis, vous en faites un Américain. Le Juif, où qu'il aille, demeure un juif. C'est un être par nature inassimilable. Et c'est ce caractère même qui le rend impropre à l'assimilation, qui définit sa race. Voilà une preuve de la supériorité de l'esprit sur la chair !

*
Testament politique d'Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 13 février 1945, p. 83


Les peuples régis par l'Islam seront toujours plus proches de nous que la France, par exemple, en dépit de la parenté du sang qui coule dans nos veines. Le malheur veut que la France ait dégénéré au cours des siècles et que ses élites aient été subverties par l'esprit juif. Cela a pris de telles proportions que cela est irréparable. La France est condamnée à faire une politique juive.

*
Testament politique d'Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 2 avril 1945, p. 180


Les blancs ont toutefois apporté quelque chose à ces peuples (colonisés), le pire qu'ils pussent leur apporter, les plaies du monde qui est le nôtre : le matérialisme, le fanatisme, l'alcoolisme et la syphilis. Pour le reste, ce que ces peuples possédaient en propre étant supérieur à ce que nous pouvions leur donner, ils sont demeurés eux-mêmes [...] Une seule réussite à l'actif des colonisateurs : ils ont partout suscité la haine. Cette haine qui pousse tous ces peuples, réveillés par nous de leur sommeil, à nous chasser. Il semble même qu'ils ne se soient réveillés que pour cela !

*
Testament politique d'Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 7 février 1945, p. 71-72




avatar
_Justícia
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 820
Localisation : France
Identité métaphysique : Amaterasu
Humeur : jinja
Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Spin le Dim 13 Fév 2011 - 9:58

Resterait à savoir si ces "libres propos" reflètent la pensée d'Hitler ou celle de Bormann.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Justícia le Dim 13 Fév 2011 - 10:58

Martin Bormann (né le 17 juin 1900 près de Halberstadt et qui serait décédé officiellement le 2 mai 1945) était un haut dignitaire nazi. Conseiller de Hitler, il devint un des hommes les plus puissants du Troisième Reich. Plusieurs historiens l'ont qualifié d'éminence grise du parti nazi. Il côtoyait Hitler au Berghof.

À ce titre, il devint chef du Parteikanzlei (de) (chancellerie du parti nazi) et secrétaire particulier d'Adolf Hitler. Le procès de Nuremberg l'a condamné à mort par contumace pour crimes contre l'humanité.



Wikipedia.


Concernant le testament d'Hitler

"Le testament d'Adolf Hitler a été dicté par Hitler à sa secrétaire Traudl Junge dans son Führerbunker à Berlin le 29 avril 1945, le jour où il se marie avec Eva Braun. Il se compose de deux documents distincts, une volonté politique et un testament.

Le dernier sera un court document, signé le 29 avril 1945 à 4h00 du matin.
Testament[modifier]

La première partie du témoignage est une réaffirmation de sa position politique et des justifications dont il a déclaré à de nombreuses reprises. Son intention de se suicider peu après la rédaction du testament et la destruction imminente du Troisième Reich n'ont pas changé sa position politique. L'antisémitisme d'Hitler y apparaît toujours intact. Toutefois, il ne fait aucune mention concernant le communisme. La deuxième partie expose les intentions de Hitler pour le gouvernement de l'Allemagne et du parti nazi après sa mort. Elle traite de la question de savoir qui lui succédera. Il nommera finalement Karl Dönitz comme président du Reich."

Des spécialistes du nazisme et de l' Hitlérisme l'ont authentifié. Ce qui apparait est attribuable à Hitler, conforme à son régime et son idéologie, rien ne va dans le sens inverse.
avatar
_Justícia
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 820
Localisation : France
Identité métaphysique : Amaterasu
Humeur : jinja
Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Justícia le Dim 13 Fév 2011 - 11:00

http://en.wikipedia.org/wiki/Last_will_and_testament_of_Adolf_Hitler?oldid=cur
avatar
_Justícia
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 820
Localisation : France
Identité métaphysique : Amaterasu
Humeur : jinja
Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Eric le Dim 3 Juil 2011 - 12:59

N'oublions pas avant tout qu'Adolphe Hitler est un manipulateur, et que le fond est sans importance tant qu la forme travaille pour le but. C'est-à-dire qu'Adolphe Hitler façonne ses interventions pour créer du rêve, et dit ce que l'on a envie d'entendre pour créer l'état psychologique nécessaire afin que nous adhérions au message qu'il veut véhiculer.

Pour le but Hitler créait le ''Clan'' -les nous- pour fédéré les ''nous'' il façonne ou s'appuit non point sur un, mais des mythes. Pour la SS plus intellectuelle que la SA, l'exaltation des cultes anciens et prestigieux, pour le ''commun des mortels'' il prend se qui existe déjà...

Le Panthéisme à cela de commode : il est soluble dans toutes conceptions métaphysiques...

pour ce référer à ''Mein Kampf''....

Mein Kampf se lit à plusieurs niveaux:

-le niveau profane destiné à faciliter la ''propaganda'',
-le niveau destiné à l'élite qui décrit la méthodologie du triomphe de la volonté
-le niveau élitiste plus subtile mais écrit en clair destiné à l'initiation de ceux qui sont prêts à se hisser au fameux ‘’triomphe de la volonté’’, c'est-à-dire ceux qui auront un niveau de réflexion au-dessus de la masse, ‘’ l'élite de l'élitisme’’.

La partie profane est un appel à l'exaltation raciale, d'une race supposée supérieure biologiquement d'un peuple sur tous les autres. Supériorité basée sur une forme pyramidale où le Germain en occupe le pyramidion.

À la lecture non profane de Mein Kampf, il apparaît douteux qu'Hitler adhère à cette thèse. Par contre, il se sert de cette légende comme moyen locomotive pour posséder l'adhésion des masses en désignant et identifiant le ‘’Clan’’ et son contraire ‘’l’anti clan ‘’: les Juifs.
Si obtenir l'adhésion des masses est une chose, la posséder en est une autre. Hitler à pour but de posséder, et il y arrive…

Et enfin la lecture élitiste et initiatique est destinée à précisément initier l'être réfléchi et cultivé à la détermination et à l'exaltation de la volonté à aboutir et ce au bénéfice de la réalisation de l'Œuvre Ultime Hitlérienne.

Mein Kampf est même une sorte de ''mode d'emploi pour prise de pouvoir'' , où Hitler écrit : '' le peuple à besoin d'un ennemie et d'un seul, bien visible et facilement reconnaissable : j'ai choisi les Juifs''

–nota bene qu’in fine sont deux voies initiatiques, l’une que je qualifie de ‘’difficulté’,’ qui tend à l’amélioration individuelle au profit de la multitude en soumettant ses actes aux jugements de sa conscience, et une autre de ‘’facilité’’ qui tend à réaliser un but par la seule volonté inflexible de le réaliser qui est celle d'Hitler-

Adolphe Hitler n'accorde dans sa démarche aucune place à la conscience, au contraire et je site : ''je maîtrise mon instinct par ma raison, et j’étouffe ma conscience et toutes formes de compassions.''

Hitler est-il Chrétien, non car il se positionne à son parfait opposé philosophique : pas de compassion, pas de conscience et triomphe de la volonté.

Hitler est il panthéiste, probable, immanence et aucune exclusive dogmatique.

Hitler ne se sert pas d'une conception métaphysique, mais de tout ce qui peut servir son but.

Eric



Eric
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 01/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Spin le Dim 3 Juil 2011 - 16:19

Eric a écrit:Mein Kampf est même une sorte de ''mode d'emploi pour prise de pouvoir'' , où Hitler écrit : '' le peuple à besoin d'un ennemie et d'un seul, bien visible et facilement reconnaissable : j'ai choisi les Juifs''
Excuse-moi, je viens de faire une recherche sur les deux volumes de Mein Kampf en .pdf, ça ne figure nulle part. Sur quoi te bases-tu ?

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par yacoub le Dim 3 Juil 2011 - 16:36

Eric a écrit:
Hitler est-il Chrétien, non car il se positionne à son parfait opposé philosophique : pas de compassion, pas de conscience et triomphe de la volonté.

Hitler est il panthéiste, probable, immanence et aucune exclusive dogmatique.


Les Grands Savants de l'islam ont décidé de faire de Hitler, un grand musulman car il a rendu des grands services à l'islam et puis l'islam est une religion militaire qui enseigne comment un homme, un vrai, doit mourir.


Pas comme le christianisme où on doit tendre l'autre joue au méchant.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par democrite le Dim 3 Juil 2011 - 17:51

yacoub a écrit:
Les Grands Savants de l'islam ont décidé de faire de Hitler, un grand musulman car il a rendu des grands services à l'islam et puis l'islam est une religion militaire qui enseigne comment un homme, un vrai, doit mourir.


Oups la !
D’où tiens tu ça Yacoub ?
Cela me semble aberrant !


democrite
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1837
Localisation : Pas loin.........
Identité métaphysique : athée en attendant ...
Humeur : Réciproque
Date d'inscription : 17/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par yacoub le Dim 3 Juil 2011 - 18:20

democrite a écrit:
Oups la !
D’où tiens tu ça Yacoub ?
Cela me semble aberrant !

Rien n'est aberrant avec la meilleure des religions.

Hitler - Abu Ali en arabe - aime beaucoup la religion musulmane, virile, guerrière, conquérante et militaire par essence. Et de nombreux fidèles lui rendent sa politesse dans l'histoire : jadis le grand mufti de Jérusalem, mais aussi les militants antisémites et antisionistes de toujours qui recyclent d'anciens nazis aux places les plus élevés des états-majors et des services secrets proche-orientaux après la guerre, qui protègent, dissimulent et entretiennent de nombreux criminels de guerre du IIIe Reich sur leurs territoires - Syrie, Égypte, Arabie Saoudite, Palestine. Sans parler d'un nombre incroyable de conversion d'anciens dignitaires du Reich à la religion du Coran.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Le Grand Absent le Dim 3 Juil 2011 - 18:55

democrite a écrit:Oups la !
D’où tiens tu ça Yacoub ?
Cela me semble aberrant !
Rapide enquête :

http://www.liberezvous.org/aimerDieu/index.php?showtopic=3433
avatar
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par yacoub le Dim 3 Juil 2011 - 18:59

Je connaissais la vidéo du Grand Savant de l'islam Al Quaradoui mais je ne savais pas que Hitler est devenu un prophète de l'islam, Mahomet ayant clôturé la prophétie.
Merci pour le lien.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Le Grand Absent le Dim 3 Juil 2011 - 19:05

Le terme de "prophète" est une interprétation du chrétien qui a inclu la vidéo dans son message mais il n'apparaît pas dans la vidéo.

Hitler y est un instrument de Dieu. On trouve la même chose dans la Bible où les Babyloniens sont envoyés par Dieu pour punir les Juifs de leurs impiétés sans que leur roi y soit qualifié de "prophète".
avatar
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par yacoub le Dim 3 Juil 2011 - 19:18

Un instrument de dieu n'est pas forcément un prophète en islam.

Oui, Hitler et Mussolini sont considérés comme des musulmans en Dar El Islam mais pas comme des prophètes, ils sont mêmes Hadj sans avoir fait jamais le pèlerinage.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Le Grand Absent le Dim 3 Juil 2011 - 19:25

Je demande des preuves.

Qu'Hitler et Mussolini aient été fort appréciés de population sous le joug britannique au non du principe que "les ennemis de mes ennemis sont mes amis", ce n'est pas douteux. On trouve même des Hitler en Inde né dans les années quarante ayant fait carrière :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf_Lu_Hitler_Marak

Mais en faire des hadjs d'honneur me semble beaucoup.
avatar
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Spin le Lun 4 Juil 2011 - 17:17

Eric a écrit:Et enfin la lecture élitiste et initiatique est destinée à précisément initier l'être réfléchi et cultivé à la détermination et à l'exaltation de la volonté à aboutir et ce au bénéfice de la réalisation de l'Œuvre Ultime Hitlérienne.
Mais enfin c'est quoi cette "lecture élitiste et initiatique" ?? On peut reprocher ce qu'on voudra à Mein Kampf (!) sauf de ne pas être clair et cohérent, jusque dans le délire.

Je ne vois pas ce qui, dans Mein Kampf, permettrait de mettre en doute la bonne foi (et le délire) de son auteur. Il dit par exemple qu'il n'était pas antisémite au départ car ses parents ne l'étaient pas, que l'antisémitisme a commencé par lui faire horreur et puis qu'il s'y est rallié au terme de ce qu'il présente comme un long combat intérieur. Pourquoi le mettre en doute ?

Il est vrai que si on en présente de fausses citations...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par yacoub le Lun 4 Juil 2011 - 19:25

Spoiler:
Le Grand Absent a écrit:Je demande des preuves.
tapelatête
Michel Onfray en parle dans son livre. Mein Kampf est un best seller en pays d'islam
avec le Protocole des Sages de Sion qui pendant la période du ramadan parait souvent en feuilleton dans les journaux pour alimenter et solidifier la haine à l'égard des juifs.

Il y a aussi des livres sur ce sujet La croix gammée et le croissant.
Tiens une série de vidéos entre l'islamisme et le nazisme.
Je t'envoie la première.


yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par _Le Grand Absent le Lun 4 Juil 2011 - 19:43

Je parlais de preuves du titre de "hadj" accordé à Hitler.

Quant à la haine des Arabes pour les Juifs entretenue par les médias arabes, je te renvoie aux journaux français du début du XXème siècle à propos de l'Alsace-Lorraine.
avatar
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par yacoub le Lun 4 Juil 2011 - 20:12

HS:
Le Grand Absent a écrit:
Quant à la haine des Arabes pour les Juifs entretenue par les médias arabes, je te renvoie aux journaux français du début du XXème siècle à propos de l'Alsace-Lorraine.
No
Le titre de Hadj Hitler, je ne l'ai pas inventé.
Tu trouveras si tu cherches.

Les arabes ne haïssent pas les juifs.

Mahomet hait les juifs, il en a exterminé pas mal et expulsé aussi

C'est l'islam qui incite à la haine des juifs.

Le sujet est Hitler et la religion pas l'islam et Hitler

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hitler et la religion

Message par Bulle le Lun 4 Juil 2011 - 20:31

Spin a écrit:
Eric a écrit:Et enfin la lecture élitiste et initiatique est destinée à précisément initier l'être réfléchi et cultivé à la détermination et à l'exaltation de la volonté à aboutir et ce au bénéfice de la réalisation de l'Œuvre Ultime Hitlérienne.
Mais enfin c'est quoi cette "lecture élitiste et initiatique" ?? On peut reprocher ce qu'on voudra à Mein Kampf (!) sauf de ne pas être clair et cohérent, jusque dans le délire.

Je ne vois pas ce qui, dans Mein Kampf, permettrait de mettre en doute la bonne foi (et le délire) de son auteur. Il dit par exemple qu'il n'était pas antisémite au départ car ses parents ne l'étaient pas, que l'antisémitisme a commencé par lui faire horreur et puis qu'il s'y est rallié au terme de ce qu'il présente comme un long combat intérieur. Pourquoi le mettre en doute ?

Il est vrai que si on en présente de fausses citations...

à+
Je plussoie et rappelle la question posée ICI


_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39577
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum