Féminisme et abolition des genres

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Sam 28 Mar 2009 - 18:06

J'ai définit ce que j'entendais par nature, c'est à dire la loi du plus fort, l'inégalité et l'absence de liberté.
C'est contre ça qu'il faut aller.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 28 Mar 2009 - 19:33

Pas besoin d'éradiquer la notion de genre qui, de toute manière, est impossible. Oui, toi tu crois que la notion de genre est "mentale" alors que c'est au contraire le physique des gens qui les fait appartenir au genre masculin ou au genre féminin. Si t'as un zizi, t'es un garçon, c'est-à-dire membre à part entière du genre masculin. Si t'as une quiquine, t'es une fille, c'est-à-dire membre à part entière du genre féminin.

Imaginons ensuite que cela se produise (aucune chance, mais soyons fous). Puis, il faudra procéder à des manipulations génétiques afin que tous aient la même taille et la même corpulence. Fini les cheveux blonds, c'est un standard de beauté chez la femme. Tout le monde sur un pied d'égalité : plus d'hommes, plus de femmes ; plus de blancs, plus de noirs. Tu veux une homogénéité parfaite. C'est la pire des ségrégations, en vérité. Je ne sais pas si tu t'en rends bien compte...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Sam 28 Mar 2009 - 19:40

Tu n'as pas du tout compris mon idée.
Où ais-je dit qu'il faille que tout le monde est la meme corpulance, la meme taille, le meme sexe ?
Ce que je dis simplement, c'est qu'il ne faut pas réduire l'identité des humains à ces détails physique, et qu'il faut considérer tout les êtres humains de la meme manière.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 28 Mar 2009 - 20:07

C'est bien ce que je disais : c'est une égalité juridique, légale. C'est bien entendu tout à fait légitime. Mais t'arrives en retard, la machine est en route depuis les années 40...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Calice le Mar 31 Mar 2009 - 14:02

Tibouc a écrit:On devrait avoir le meme comportement avec tous les etres humains (qu'ils soient hommes ou femmes). C'est ça le vrai anti-sexisme. Tant qu'on ne le fera pas, les hommes et les femmes ne seront égaux ni en droit, ni en dignité.

Et non nier la différence des sexe c'est nier la réalité.
Ton post est très interessant car il est tout à fait dans l'air du temps .
Il y a 2 sexes et c'est parcequ'il y a 2 genres :masculin et féminin qu'il y a la vie , c'est la différence de polarité qui fait que le courant passe, même nos cellules sont polarisées et nous ne pourions pas vivre sans cette polarisation.

Nier aux femme leur identité de femme c'est nier leur singularité , leur personalité et le fait qu'une feme est différente d'un homme , même chose pour les hommes .Les homosexuels nient la différence des sexes (cela vient de leur structure psychique inconsciente) et ont donc tendance à vouloir gommer les genres.Cela me rappelle une anecdote alors que j'étais à l'aéroport l'avion venait d'arriver et j'étais enceinte de 4 mois mais ca ne se voyait pas et je me dépêchais car j'étais mal j'avais besoin d'aller au toillettes et bien il y a eu un homme pour râler et me reprocher mon empressement au guichet:style pourquoi se dépêche-t-elle cellee là , ce n'est pas parcequ'est une femme qu'elle doit passer avant tout le monde ! et bien cet homme était homosexuel et en compagnie de son copain , ce ne peut être que la réflexion d'un homo .Je n'ai rien dit mùais après coup j'ai pensé que j'aurais pu lui dire que oui j'avais une carte de priorité et que j'étais dans un état que lui même ne conaitrait jamais .

Etre égaux ne veut pas dire être semblable .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Bulle le Mar 31 Mar 2009 - 14:07

Calice a dit : ...et bien cet homme était homosexuel et en compagnie de son copain , ce ne peut être que la réflexion d'un homo .Je n'ai rien dit mùais après coup j'ai pensé que j'aurais pu lui dire que oui j'avais une carte de priorité et que j'étais dans un état que lui même ne conaitrait jamais .
Pourquoi dis-tu que "ce ne peut être que la réflexion d'un homo" ? Je ne comprends pas...

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42706
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Calice le Mar 31 Mar 2009 - 14:26

Bulle a écrit:
Pourquoi dis-tu que "ce ne peut être que la réflexion d'un homo" ? Je ne comprends pas...

Parce que les homos dans leur inconscient nient la différence des sexes qui leur fait horreur , ils voudraient une société ou le féminin et le masculin serait gommé .On le voit par exemple dans la mode ou la plupart des hommes sont des homos , avec le modèle de la silhouette androgyne pour les femmes .Les mannequins n'ont pas de seins ni de hanches , mais ont le look de jeunes filles juste pubère .
Nier la différence des sexe c'est nier que les femmes ont droit à plus d'égard que les hommes , dans les files d'attente parce qu'elles peuvent être plus fatiguée par leur grossesse par exemple.


Dernière édition par Calice le Mar 31 Mar 2009 - 15:19, édité 1 fois

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par ElBilqîs le Mar 31 Mar 2009 - 14:50

Thiébault a écrit:
L'homme et la femme ne sont pas des êtres à vocation identique. Sinon, il n'y aurait pas d'hommes ni de femmes, il n'y aurait que des fommes.
ou des "hemmes" et si l'on tient compte de la prononciation de femme, on dirait des "âmes"
c'est-y pas beau la sémantique?

cela dit, je partage cet avis, même si l'on tente aujourd'hui d'uniformiser les travailleurs pour prétendument une égalité de salaire et autre...
ce sont les femmes qui continueront à accoucher, ...mais peut-être feront-elles comme Rachida Dati? abandonnant leur enfant à une nourrice dès le 3ème jour pour retourner au travail!
c'est une attitude très appréciée par les patrons! (enfin, ça fait encore 3 ou 4 jours de congé de trop, en admettant que les femmes se débrouillent pour accoucher le vendredi soir après le boulot, on pourrait réduire encore cette inégalité!)
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par ElBilqîs le Mar 31 Mar 2009 - 15:06

Bulle a écrit:
Calice a dit : ...et bien cet homme était homosexuel et en compagnie de son copain , ce ne peut être que la réflexion d'un homo .Je n'ai rien dit mais après coup j'ai pensé que j'aurais pu lui dire que oui j'avais une carte de priorité et que j'étais dans un état que lui même ne connaitrait jamais .
Pourquoi dis-tu que "ce ne peut être que la réflexion d'un homo" ? Je ne comprends pas...

le manque de courtoisie à l'égard d'une femme enceinte n'est pas l'apanage des homosexuels, là Calice tu généralises un vécu désagréable! et je ne pense pas que faire remarquer cette évidence aurait eu un effet bénéfique!

je trouve plus surprenant (pour ne pas dire regrettable) que la société d'aujourd'hui veuille à ce point nous stéréotyper, nous déshumaniser!
je ne veux pas revenir sur les questions de droit du travail (à travail égal, salaire égal...) avec lesquelles je suis évidemment en accord.
...bien que j'ai entendu récemment quelqu'un dire "j'éviterais d'embaucher une femme car elle "peut" avoir des enfants et donc prendre un congé qui "perturbera la bonne marche de ma société" ça se passe de commentaires, non?
alors, l'égalité, c'est toujours du pipo!
Tibouc, tu as tout faux! 🇳🇦 💋
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Calice le Mar 31 Mar 2009 - 15:50

ElBilqîs a écrit:

le manque de courtoisie à l'égard d'une femme enceinte n'est pas l'apanage des homosexuels, là Calice tu généralises un vécu désagréable!

Oui cet incident m'a fait réfléchir : qui sont ceux qui sont agacés par le fait que les femmes ont droit à des égards ? qui sont ceux qui nient la spécificité féminine , donc la différence des sexes ? cet homme a fait une réflexion vivement agacée signifiant qu'il ne trouvait pas normal qu'une femme , du fait de son sexe ai un passe droit .

Il n'y a certes pas uniquement les homos qui nient la différence des sexes mais aussi les hommes névrosés hétéros qui n'ont pas surmonté leur angoisse de castration .

Un homme qui reconnait la différence des sexes aura des égards envers les femmes , il reconnaitra leur faiblesse et leur spécificité qu'il ne prendra pas pour de l'infériorité .
Au contraire la parole de celui qui ne reconnait pas de différence entre les hommes et les femmes , nient les femmes dans leur identité , c'est une violence qui leur est faite .



L'erreur dans laquelle s'est enfferé le féminisme est sous prétexte d'égalité , n'avoir pas avoir reconnu la spécificité du caractère féminin :oui les femmes portent les enfants , oui les femmes sont plus faibles , oui les femmes ont une psychologie différente de celle des hommes .Cette faiblesse ne veut pas dire infériorité , mais au contraire devrait conférer une reconnaissance de la spécificité féminine .C'est cette reconnaissance qui respecte les femmes et non l'égalité qui signe l'aplatissement des spécificités.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Bulle le Mar 31 Mar 2009 - 16:42

Calice a dit : Il n'y a certes pas uniquement les homos qui nient la différence des sexes mais aussi les hommes névrosés hétéros qui n'ont pas surmonté leur angoisse de castration .
J'aurais même pensé le contraire ; il y a un être masculin et un être féminin bien souvent dans un couple d'homosexuels. Et très rarement une hostilité quelconque pour les femmes, bien au contraire ce sont souvent de très bon copains.
... mais aussi les hommes névrosés hétéros qui n'ont pas surmonté leur angoisse de castration .
Et sans aller si loin sûrement aussi les égoïstes qui refusent de laisser leur petite place qui étaient rien qu'à eux croule de rire
L'erreur dans laquelle s'est enfferé le féminisme est sous prétexte d'égalité , n'avoir pas avoir reconnu la spécificité du caractère féminin
Oui ; pourtant je me demande si ce n'est pas volontairement la seule face qui fut mise en avant. Histoire de le discréditer et le faire mourrir plus vite quoi...
Et puis il faut bien dire aussi que donner aux femmes une autonomie financière fait courir le risque aux hommes de perdre leur toute puissance, ne serait-elle que dans le couple. Et ça, il est bien normal que ça leur fasse peur...
Au bout du compte les féministes que je connais, (à part quelques unes qui ne tirent du mot que l'occasion d'opposer l'homme à la femme ; parce qu'elles n'ont rien compris) ont lutté essentiellement du point de vue légal, travail etc...

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42706
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par ElBilqîs le Mar 31 Mar 2009 - 18:12

Au bout du compte les féministes que je connais, (à part quelques unes qui ne tirent du mot que l'occasion d'opposer l'homme à la femme ; parce qu'elles n'ont rien compris) ont lutté essentiellement du point de vue légal, travail etc...
et ça, c'est bien, sauf que ce sont quand même les femmes qui font (ou n'osent pas faire -carrière oblige- ) les enfants et donc, "perturbent gravement la bonne marche de la société" (sic)
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Bulle le Mar 31 Mar 2009 - 18:49

ElBilqîs a écrit:
et ça, c'est bien, sauf que ce sont quand même les femmes qui font (ou n'osent pas faire -carrière oblige- ) les enfants et donc, "perturbent gravement la bonne marche de la société" (sic)
Alors heureusement qu'elles la perturbent car sans nouvelles naissances chaque année, elle serait vite une peau de chagrin non ?
Donc il faut les aider plus, leur aménager des années de disponibilités pour pouvoir élever pendant autant de temps qu'elles le souhaitent ; au moins pour celles qui le souhaitent du moins... C'est tellement important la vie et la bonne construction d'un enfant !

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42706
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par ElBilqîs le Mar 31 Mar 2009 - 19:06

là, tu prêches une convertie!!
je hais Rachida Dati pour ce qu'elle a fait !
mon père me disait toujours (il est né en 1916) "autrefois, les femmes accouchaient dans les vignes, elles se posaient près d'un arbre, le temps de la naissance et de la délivrance, puis reprenaient le boulot jusqu'au soir"
remarque, ça résolvait le problème de la surpopulation! pour survivre, les bébés devaient être sacrément costauds!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Mar 31 Mar 2009 - 19:39

Et non nier la différence des sexe c'est nier la réalité.
Ton post est très interessant car il est tout à fait dans l'air du temps .
Il y a 2 sexes et c'est parcequ'il y a 2 genres :masculin et féminin qu'il y a la vie , c'est la différence de polarité qui fait que le courant passe, même nos cellules sont polarisées et nous ne pourions pas vivre sans cette polarisation

Justement, on est tous multipolaires. Toi comme moi. On a tous du masculin et du féminin.
Dire que les femmes et les hommes sont fondamentalement différents, c'est confondre homme/femme avec masculin/féminin
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Mar 31 Mar 2009 - 19:42

je trouve plus surprenant (pour ne pas dire regrettable) que la société d'aujourd'hui veuille à ce point nous stéréotyper, nous déshumaniser!
Et ouais, c'est justement la notion de genre qui nous stéréotype.
C'est toi qui a tout faux 🇸🇨
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Calice le Mar 31 Mar 2009 - 19:50

Tibouc a écrit:
Justement, on est tous multipolaires. Toi comme moi. On a tous du masculin et du féminin.
Dire que les femmes et les hommes sont fondamentalement différents, c'est confondre homme/femme avec masculin/féminin

Nous avons beau avoir un coté féminin et un coté masculin nous sommes tous polarisés homme ou femme et j'ai dit que ton post était bien dans l'air du temps car dans la société actuelle décadente la différence des sexes est niée , jusque dans les technique de reproduction .La mode est à la procréation la plus artificielle possible et bien sur indépendamment du rôle homme/femme .Exactement comme dans le "meilleur des mondes" .
Qu'un homme ait un coté féminin il n'en n'est pas moins homme c'est à dire qu'il est fait pour féconder une femme .La femme est faite pour faire fructifier .Mais comme il y a beaucoup de gens déviant psychiquement et dans notre société cette différence fondamentale est niée de plus en plus.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Mar 31 Mar 2009 - 19:56

Calice, arrete-moi si je me trompe mais je suppose que tu parle des homosexuels quand tu dis "des gens déviant psychiquement".
Fais attention quand meme dans tes propos, il y a une loi qui punit l'homophobie.

Il n'y a pas de sexualité normale, et non l'homme n'est pas fait pour féconder, et la femme pour acoucher. Tu vas à l'encontre du droit le plus cher de l'humain : la liberté !

Pour ma part, je n'ai pas l'impression que les genres soit si niés que cela dans notre société. A part quelques marginaux,les gens continuent dans leur vision archaïque de l'homme et de la femme. Mais en tout cas, j'espere qu'on arrivera à faire disparaitre cette notion (faute de quoi j'aurais raté ma vie)
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Calice le Mar 31 Mar 2009 - 20:01

Tibouc a écrit:
je trouve plus surprenant (pour ne pas dire regrettable) que la société d'aujourd'hui veuille à ce point nous stéréotyper, nous déshumaniser!
Et ouais, c'est justement la notion de genre qui nous stéréotype.
C'est toi qui a tout faux 🇸🇨

Et non c'est vrai tibous , nier la différnce des sexes c'est celà déshumaniser et robotiser ;les robots n'ont pas de sexe.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Calice le Mar 31 Mar 2009 - 20:07

Tibouc a écrit:Calice, arrete-moi si je me trompe mais je suppose que tu parle des homosexuels quand tu dis "des gens déviant psychiquement".
Fais attention quand meme dans tes propos, il y a une loi qui punit l'homophobie.

non pas du tout je parle aussi des gens névrosés.

Tibouc a écrit:
les gens continuent dans leur vision archaïque de l'homme et de la femme. Mais en tout cas, j'espere qu'on arrivera à faire disparaitre cette notion (faute de quoi j'aurais raté ma vie)

Ce qui a fait du mal c'est le machisme , la domination des hommes sur les femmes qui est une mauvaise interprétation des rôles féminin et masculin, , mais c'est respecter les femmes que de reconnaitre leur spécificité.Et les femmes sont bien faites pour accoucher , c'est une mère qui te le dit.Je n'aurais pas aimer que mes enfants grandissent dans un utérus artificiel comme la science le permettra peut-être bientôt.POur moi c'est une abération et une tentative de déshumanisation.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Mar 31 Mar 2009 - 21:13

Et non c'est vrai tibous , nier la différnce des sexes c'est celà déshumaniser et robotiser ;les robots n'ont pas de sexe.
Les anges non plus ^^

non pas du tout je parle aussi des gens névrosés.
Donc tout ceux qui ne se reconnaissent pas dans les codes sociaux habituels sont névrosés d'après toi ?
Une femme qui n'est pas féminine, et un homme qui n'est pas féminin est névrosé ?

Et les femmes sont bien faites pour accoucher
Calice, en disant cela tu sous-entend que toutes les femmes doivent accoucher. Donc tu ne reconnais pas aux femmes le droit de ne pas accoucher, de ne pas avoir d'enfants.
Donc tu vas contre la liberté de la femme.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par ElBilqîs le Mar 31 Mar 2009 - 23:36

là, Tibouc, tu délires!
le fait que certaines femmes ne veulent pas (ou ne peuvent pas) avoir d'enfants, ne change en rien au fait que la femme est "par nature" construite pour avoir ce privilège!
malgré tous leurs désirs d'enfant, aucun homme "normalement constitué" c'est -à-dire avec tous les attributs spécifique à son "genre", ne pourra mettre un enfant au monde!
ce n'est pas une question de droit, c'est une question de conformation! croule de rire
ton raisonnement est vraiment spécieux!
de tout temps il y a eu des femmes qui ont choisi de rester célibataire, tu es pitoyable sur ce coup!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Mer 1 Avr 2009 - 11:09

Tibouc a un des problèmes caractéristique qu'a l'être humain depuis très longtemps.Pour lui nous ne sommes pas notre corps, c'est aussi simple que ça.Ce type de gens et ce type de raisonnement se fait passer pour la solution aux problèmes alors que c'est le problème.

Pour moi cette vision des choses est un des pires problèmes qu'a l'humanité.On a définit que l'âme était l'esprit, on a définit que nous n'étions que des âmes/esprit (d'où la référence aux anges de tibouc).Ce qui nous a obligé à rejeter le fait qu'on soit des animaux et donc aussi à rejeter que les animaux est une âme ou un esprit.Ca n'a rien d'une culture moderne et d'une prise de conscience scientifique moderne.

Ce qui est effrayant c'est de définir qu'une chose naturel est un problème a réglé (grossesse, souffrance, différence).Les solutions qu'on va trouver sont les vrais problèmes (avortement, eugénisme, dictature ).


Dernière édition par Qwatybaal le Mer 1 Avr 2009 - 14:51, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par ElBilqîs le Mer 1 Avr 2009 - 12:07

tu vas un peu vite, Qwaty, dans tes "solutions" mais tu n'as pas complètement tort: réduire une femme à sa fonction reproductrice, c'est nul, mais nier que ça fasse partie de ce qui fait d'elle une femme et non un homme, c'est aussi débile.
il ne faut pas confondre " vouloir être un homme" ou "vouloir être considérée comme un homme" ( par exemple rougir de plaisir lorsqu'on dit " cette femme , elle a des couilles ")
et vouloir être reconnue comme une femme qui a les mêmes droits et les mêmes devoirs devant la loi que les hommes.
+ le droit à la maternité !
les hommes ont aussi des droits "spéciaux" dans certains cas
je ne citerai qu'un exemple: les grands sportifs ou les danseurs classiques ont le "droit" de porter une coquille, les femmes ne revendiquent pas ce droit!
nous ne sommes pas des photocopies, nous avons tous nos différences, mais même en se "lookant" unisexe, un homme n'aura pas de poitrine (sauf en ingurgitant des hormones!) et une femme n'aura pas de pénis!
Seul leur intellect est comparable , ce qui ne veut pas dire que nous sommes 100% égaux!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Bulle le Mer 1 Avr 2009 - 14:16

Calice a dit : non pas du tout je parle aussi des gens névrosés.
L’homosexualité comme une pathologie (déviance névrotique) ? Franchement je te serais reconnaissance de me donner à lire tes sources !
Pour ma part et concernant l’homosexualité, on retrouve l’appellation déviance effectivement autant :
- dans les théories essentialistes. Mais elles considèrent la cause comme innée ou acquise très tôt en raison d’une prédisposition génétique (théorie freudienne de déviance par rapport à l’objet ou de but.) Rien de cela ne put être prouvé de manière scientifique.
- dans les théories constructivistes parlent d’une acquisition par rapport à des modèles sociaux.

Mais !!! Aucune de ces théories ne lie l’homosexualité à la névrose.

Ci-joint la liste des déviances et perversités liées aux névroses ou psychoses.
Lire ici
Je mets un lien trouvé au hasard, mais qui correspond à ce que j'ai appris et qui me semble correct puisqu'au bas de ce blog figurent des sources avérées, neutres et antérieurs même à Freud :
Source wikipedia ; Richard von Krafft-Ebing Psychopathia Sexualis I,II et III ; Gaëtan Gatian de Clérambault Archives d’anthropologie criminelle ; Esquirol, Des maladies mentales, tom. XIV, p. 32 ; Paris, 1828

A l’heure actuelle il en est fini de considérer l’homosexualité (sous prétexte que tout ce qui n’aboutit pas à la procréation est une tare, une perversité et en tous les cas une pathologie) comme une déviance mais bien plus comme une orientation.
ICI

Oui je sais dans la bible c’est une « abomination » et dans le coran c’est la peine de mort.
Mais la religion quelle qu’elle soit n’a pas en France à se mêler de la vie sexuelle des citoyens.
Je rejoins donc tout à fait Tibouc dans sa réflexion, car considérer l’homosexualité comme un comportement pathologique c'est-à-dire comme quelque chose qui "devrait être soigné" n'est pas justifié.
L’être humain, à mes yeux, doit rester libre de choisir sa sexualité dans la mesure où il ne représente aucun danger pour l’autre.
En quoi cela peut-il déranger une société qu’un être humain soit amoureux d’une personne du même sexe et vive son amour comme d’autre le vivent pour une personne d’un autre sexe ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01novembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42706
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum