Féminisme et abolition des genres

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Calice le Ven 1 Mai 2009 - 16:00

Bonjour Bulle ,
et non je ne suis pas d'accord avec ta définition , qui ménage la chèvre et le chou et qui ne se mouille pas trop , voulant contenter tout le monde .Ca parait tout beau et tout merveilleux.
L'individuation c'est trouver son Soi , donc c'est passer par des expériences qui forgent et font souffrir , car c'est abandonner l'égo , car le Soi apparait quand l'égo disparait.
Trouver l'harmonie n'est pas simple , cela implique des lâcher prise et des renoncements douloureux .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Bulle le Sam 2 Mai 2009 - 17:33

Bonjour Calice !
Désolée, ce n’est pas « ma définition » c’est celle de Jung qui est à l’origine du concept… Donc c’est ta définition qui doit être remise en cause et non la sienne. Enfin logiquement.
Ceci précisé pourrais-tu m’expliquer ta vision de l’harmonie ?
Tu dis « car le Soi apparaît quand l’ego disparaît ». Je ne formulerais pas ainsi mais on peut arriver au même constat, le Soi étant comme le Ca « l’ensemble des pulsions inconscientes » Mais je ne vois pas très bien à quelle harmonie on peut arriver en abandonnant l’ego, qui, en psychologie est synonyme du Moi et permet justement de contrôler ces pulsions !

_________________
Hello Invité !  Le du 01 juillet 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42116
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Calice le Mar 16 Juin 2009 - 15:19

Bonjour Bulle ,
désolée pour le retard .

L'harmonie règne quand chaque chose est à sa place (sinon c'est la cacophonie).
Par exemple dans un corps humain l'harmonie c'est quand tous les organes fonctionnent de façon optimale entre eux , comme dans un puzzle , si un seul est défaillant et ne fait pas son travail l'équilibre général en est perturbé .
Ce qui existe au niveau du corps existe aussi au niveau du psychisme et à plus grande échelle au niveau d'un groupe humain (comme la famille) et au niveau d'une société .
L'harmonie intérieure s'installe quand le psychisme est équilibré et il y a une normalité des composants psychiques tout comme il y a une normalité des déterminants biologiques et physiologiques pour que le corps soit en bonne santé.Normalité signifie qu'il y a un bon fonctionnement et un mauvais.

Au niveau du psychisme ce qui détermine l'être est son sexe féminin ou masculin :nous sommes des êtres séxués et l'harmonie psychique va s'articuler autour de la sexualité car c'est la sexualité au sens large qui régit les rapports humains ( la sexualité ne concerne pas uniquement les rapports physiques).Tout le monde a une sexualité , en dehors du rapport physique , les enfants par exemple ont une sexualité de même que les adultes célibataires et les personnes agées .La sexualité est d'abord psychique et consiste à se confronter à l'Autre de l'autre sexe ce qui permet d'harmoniser intérieurement son féminin et son masculin ,et pas à pas de se construire homme ou femme.Et c'est cela s'individuer :devenir ce que nous avons en germe .

Le but de la sexualité psychique qui veut dire " séparé " est de dépasser cette séparation pour devenir unifié .C'est la sexualité qui va nous permettre de trouver l'unité .La sexualité extérieure étant le reflet de ce qui se passe à l'intérieur du psychisme ou notre féminin et notre masculin s'unissent entre eux .
Jung parle pour les homosexuels d'un identification à l'anima (c'est à dire la représentation de la mère intérieure):"il s'agit d'un détachement incomplet de l'archétype hermaphrodite , lié à une résistance marquée à s'identifier au rôle d'un être sexuel unilatéral " (dans "les racines de la conscience " ).
Alors qu'un homme normal ne s'identifie pas à son anima d'après Jung.L'homosexuel identifié à son anima cherchera alors un complément masculin .

Le Soi n'est pas " comme le Ca l'ensemble des pulsions inconscientes " mais c'est l'archétype de la totalité qui désigne l'aboutissement du processus d'individuation. Le Soi implique une notion de perfection , de progression , de dépassement des pulsions inconscientes car le Soi appartient au domaine spirituel ( de l'esprit) alors que le Moi est du domaine psychique et corporel.
C'est notre véritable nature vers laquelle tend tout être humain débarrassé des entraves du Moi .
Car le Soi ne peut s'exprimer que seulement à la disparition du Moi , c'est à dire quand l'individu n'est plus dominé par son Moi , ne s'identifie plus à son Moi .

Le Moi nous permet de communiquer et d'avoir une identité sociale , comme un acteur joue un rôle dans une pièce :c'est l'ensemble de nos gouts , nos avis , notre identité sociale :Mme Dupont , mariée , institutrice par exemple , mais aucun de ces qualificatifs ne définie vraiment la véritable nature de Mme Dupont .
Tant que Mme Dupont se caractérise par son rôle d'épouse ou son rôle professionnel elle n'a pas trouvé son Soi , qui est sa véritable nature et qui va au delà de sa personnalité apparente.
Le Moi (égo) est opposé au Soi car il a des désirs contraires :le Moi veut exister ,posséder des gens ou des objets , il a des gouts ,des avis , il veut être quelqu'un , il veut aimer (= posseder) alors que le Soi est tout le contraire :il ne possède rien et ne veut rien et il aime naturellement tous les êtres sans distinction .Jésus et Boudda n'étaient pas dominé par leur Moi , leur égo était pacifiés , ils n'avaient plus de désirs propres ( de possession de gens ou d'objets).

La Moi est dans l'Avoir alors que le Soi est dans l'Etre.

Tant qu'on est dans l'avoir , que l'égo a des envies des désirs qu'il lui faut satisfaire ,qu'il a l'orgueil et l'illusion d'être quelqu'un , le Soi ne peut prendre les commandes , c'est pour cela qu'ils sont opposés.
L'harmonie c'est quand le Soi , qui est notre véritable nature a pris les commande et n'est plus parasité par l'égo qui l'empêche d'exprimer son Amour librement.Et ceci n'est pas la vision des psychologues mais celle des amis de la Tradition.

Là ou Jung ou plutôt ceux qui interprètent ses textes se trompent , car ils en sont restés au niveau psychique horizontal , c'est qu'ils croient que l'accès au Soi se fait en additionnant des torchons et les serviettes.L'accès au Soi s'obtient en nettoyant :quand vous avez une robe blanche souillée de boue , c'est en enlevant la boue que vous trouverez la robe d'origine .
Et encore dans certains écrits Jung évoque cette idée là quand il décrit par exemple les bons coté de l'anima et les mauvais cotés.Et bien ce n'est pas en additionnant les bons et les mauvais qu'on arrivera à quelque chose , mais au contraire en abandonnant les mauvais :c'est là que passe l'individuation qui est un travail de nettoyage , de perfectionnement.Et cette notion de perfection Jung la souligne bien , c'est le passage à la verticale.
Il faut laisser décanter la boue :toutes les pulsions , les désirs égotiques etc non en les refoulant (car alors là ils ont encore plus de pouvoir ) mais en les nettoyant , les pacifiant.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Bulle le Mar 16 Juin 2009 - 19:15

Calice, tu mélanges tout pff...
On t'a déjà expliqué ce qu'était l'individuation.
Quant à tes interprétations de Jung, désolée, je préfère encore aller à la messe tiens rire

_________________
Hello Invité !  Le du 01 juillet 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 42116
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par bernard1933 le Mar 16 Juin 2009 - 21:14

Eh bien, mes petites dames ! Avouez que les femmes, c'est compliqué !
Si Freud ou Jung " n'y ont entravé que dalle ", comment voulez-vous que nous, pauvres hommes, puissions vous comprendre ! Et pourtant, vous nous attirez toujours comme la lumière attire le papillon ! Et nous ne sommes pas des anges, on s'y brûle les ailes ...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Calice le Mar 16 Juin 2009 - 21:58

c'est tout ce que tu trouves à répondre Bulle , je ne mélange pas , mais l'accès au Soi ne passe pas par l'addition des torchons et des serviettes ."Rassembler ce qui est épars " ne consiste pas à additionner tous les composants hétéroclites mais au contraire à trier , à séparer le bon grain de l'ivraie , pour que la vérité puisse sortir de la fange .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Radha2 le Mer 17 Juin 2009 - 16:02

Sujet interessant sur lequel je vais prendre le risque de choquer et de me faire des copines Embarassed

Les vedas parlent d'une différence de nature entre l'homme et la femme, ce qui explique notament que les varnas ne s'appliquent qu'aux hommmes.
Aussi la tendance féministe moderne s'appuierait-elle, selon ces enseignements, sur l'ignorance

Ces assertions peuvent paraître moins 'archaiques' au regard de la science, et du fameux 'géne des guerriers', (qui évoque la caste des kastryas), appelé Monoamine oxidase A

Rappel wiki
http://en.wikipedia.org/wiki/MAO-A

Le gène de MAOA affecte des niveaux des neurotransmetteurs telles que la dopamine et la sérotonine qui sont liés à l'humeur et au comportement, et ces variantes qui sont liées à la violence sont héréditaires. Quelques études précédentes ont trouvé le "géne" des guerriers pour être plus répandu dans les cultures qui sont caractérisées par la guerre et l'agression

Sur ce géne nous apprenons une particularité interessante:

En conséquence, les mâles, qui ont un X-chromosome et un Y-chromosome, possèdent seulement une copie de ce gène, alors que les femelles, qui ont deux X-chromosomes, portent deux. Ainsi, si un mâle a un allèle (variante) pour le gène de MAOA qui est lié à la violence, il n'y a pas une autre copie pour le contrecarrer. Les femelles, en revanche, ont deux copies, ainsi même si ils ont un allèle de risque, ils ont des autres qui pourrait le compenser. C'est pourquoi la plupart de recherche de MAOA s'est concentrée sur des mâles, et probablement pourquoi l'effet de MAOA a, pour la plupart, seulement détecté chez les males''.

traduit de http://www.sciencedaily.com/releases/2009/06/090605123237.htm

Au regard de ce genre d'information, le respect de la différence naturelle propre à chaque sexe devrait plutôt être synoyme de justice ?

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum