Féminisme et abolition des genres

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Ven 13 Mar 2009 - 22:23


j'ai aussi décroché
:ptdr:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Ven 13 Mar 2009 - 22:29

Attends Qwaty, tu penses que l'homosexualité est innée ? et après tu va dire que t'es pas homophobe ?
Si on découvrait que l'homosexualité est inée, les gens voudrait le dépisté sur leur futur bébé pour avorter le cas échéant. Heureusement qu'on ne nait pas homosexuel (ni hétérosexuel d'ailleurs) !
Comme il est dans ton article, meme s'il est vrai que le cerveau d'un homo n'a pas la meme structure, rien ne prouve que cela soit inné.

Et puis comme dit Siva, qu'est-ce qu'on fait des bissexuels ?
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Ven 13 Mar 2009 - 22:39

Et autre, la façon dont tu attaques la psychanalyse est absurde. Tous les psys (et freud le premier) ont reconnus et reconnaissent qu'il n'y a pas de sexualité normale.

Lis ça http://www.psytherapie.com/index2.php?option=com_content&do_pdf=1&id=24
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par ElBilqîs le Ven 13 Mar 2009 - 23:20

rectification à une remarque de Qwaty:
Marie n'est pas une déesse!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 14 Mar 2009 - 11:29

leela a écrit:
j'ai aussi décroché
:ptdr:

Euh... t'es décroché de quoi, Leela ? Moi, c'est mes patates qui ont failli accrocher ! (Oui, parce que "abolition des genres" ou pas, qui est-ce qui se coltine la corvée de patate dans cette baraque, hein ? :anh: )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 14 Mar 2009 - 12:23

Tibouc a écrit:Et autre, la façon dont tu attaques la psychanalyse est absurde. Tous les psys (et freud le premier) ont reconnus et reconnaissent qu'il n'y a pas de sexualité normale.

Ou pas anormale... Exemple chez nos cousins le singes Bonobos (avec qui nous partageons 98 % de gènes !)

Livenet.fr a écrit: Dans leur forêt équatoriale, au coeur du Zaïre, la société des bonobos semble avoir comme devise « Faites l'amour, pas la guerre ». Débridé et insatiable, leur érotisme domine la vie collective : attouchements sexuels, baiser sur la bouche, avec la langue, masturbation, fellation, copulation à deux ou à plusieurs, de même sexe ou de sexe opposé, en toutes positions, en toutes circonstances, dans les arbres comme au sol. L'inceste est généralisé. Les bonobos ont des rapports sexuels toutes les 90 minutes en moyenne.

Il leur arrive même d’avoir peine à contrôler leurs cris tellement ils prennent plaisir à s'exprimer comme ils le font et à une fréquence aussi grande. Certains mâles, plus audacieux, vont même jusqu'à s'affronter, dans un esprit de camaraderie il va sans dire, dans ce que les chercheurs ont appelé des penis fencing ou combats de pénis, l’exercice consistant, à partir de deux points d'appui différents, généralement deux branches, à frotter leurs organes respectifs l’un contre l’autre, comme s’il s’agissait d’épées, de courtes pauses prenant place entre les élans, leur faciès témoignant bien des sensations et émotions ressenties.

Heureux bonobos ! Pour empêcher les mâles de se battrent entre eux, les femelles s'interposent et leur font des « propositions » qu'ils sont incapables de refuser. [...]

Source : http://www.comlive.net/Sommes-nous-Tous-Des-Singes-Bipolaires,181159,40.htm

Et encore, je n'ose pas poster une vidéo que j'ai vue sur un autre site ! :rj:

A voir également, pour mieux cerner le sens du terme "sexualité" et "reproduction" :
http://membres.multimania.fr/crisyaves/sexanim.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Sam 14 Mar 2009 - 12:32

Je veux etre réincarné en bonobo ! :yahoo:
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par ElBilqîs le Sam 14 Mar 2009 - 13:28

voilà bien une réponse qui prouve que tu es un mec!!
les femmes, même celles qui militent le plus pour "l'égalité" ne pensent pas qu'au sexe! :sri:
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 14 Mar 2009 - 13:33

ElBilqîs a écrit:voilà bien une réponse qui prouve que tu es un mec!!
les femmes, même celles qui militent le plus pour "l'égalité" ne pensent pas qu'au sexe! :sri:

Si tu avais vu ma vidéo et lu les articles, tu verrais que les femelles Bonobo ne pensent aussi qu'à ça -toutes seules (au rythme d'une activité sexuelle toutes les 90 minutes) avec un mâle / avec une femelle / avec plusieurs mâles / plusieurs femelles! Et pas besoin de rouge à lèvres ni de talons aiguilles pour séduire. rire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 14 Mar 2009 - 13:37

Tibouc a écrit:Je veux etre réincarné en bonobo ! :yahoo:

Tu as lu l'article ? Chez eux, la sexualité sert à apaiser les querelles. Quand deux mâles se disputent, les femelles interviennent pour leur proposer des gâteries, ce qui calme les deux adversaires. A noter : l'agressivité semblerait donc plus importante chez les mâles, mais heureusement les femelles arrivent à juguler cette agressivité en leur proposant des activité apaisantes... :ptdr:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Sam 14 Mar 2009 - 14:30

Les femmes penserait moins au sexe que les hommes, Elbilqis ? Permet moi d'en douter... La plupart le montre moins que les hommes (ce sont des généralités evidemment) mais elles n'y pensent pas moins.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par bernard1933 le Sam 14 Mar 2009 - 14:43

Siva, le monde se dirige vers la guerre ! Les hommes semblent toujours penser à s'étriper ! Chères dames, vous avez un moyen simple et agrérable de préserver la paix! Faites comme vos consoeurs bonobos ! Nous sommes tous prêts à rendre les armes !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par ElBilqîs le Sam 14 Mar 2009 - 14:44

pas moins? je ne saurais en jurer, mais avec plus de -comment dire- douceur? tendresse? écoute de l'autre? recherche du plaisir partagé? ou même de celui de l'autre avant tout?
ce qui ne veut pas dire que tous les hommes ne sont hantés que par le rut, le rut, le rut!
évidemment :lol:
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par ElBilqîs le Sam 14 Mar 2009 - 14:44

bernard1933 a écrit:Siva, le monde se dirige vers la guerre ! Les hommes semblent toujours penser à s'étriper ! Chères dames, vous avez un moyen simple et agréable de préserver la paix! Faites comme vos consoeurs bonobos ! Nous sommes tous prêts à rendre les armes !

que disais-je?
croule de rire
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 14 Mar 2009 - 14:58


ÉTHOLOGIE
Les bonobos s’adonnent à la chasse
NOUVELOBS.COM | 16.10.2008 | 12:45
Réagissez à l'article 2 réactions
Ils ont la réputation d’être pacifiques et de préférer les câlins aux bagarres. Mais les bonobos sont aussi de redoutables chasseurs de singes, comme leurs cousins chimpanzés, ont découvert des chercheurs.

Trop heureux de trouver chez des cousins primates une mise en pratique du fameux slogan hippie «faites l’amour pas la guerre», les humains ont peut-être un peu trop vite idéalisé le mode de vie des bonobos. Ces grands singes africains sont capables de chasser en bande d’autres singes, comme le font les chimpanzés, affirment aujourd’hui des chercheurs du centre d’anthropologie de l’Institut Max Planck de Leipzig (Allemagne). Cela brouille la frontière entre des bonobos (Pan paniscus) décrits comme pacifiques et des chimpanzés (Pan troglodytes) connus pour leur agressivité.

De précédentes analyses d’excréments de bonobos avaient montré qu’ils mangeaient de la viande mais on pensait qu’il s’agissait seulement d’antilopes de forêt, d’écureuils ou d’autres rongeurs, autant de proies qu’un bonobo peut attraper seul. Un échantillon contenait le doigt d’un cercocèbe noir mais il n’était pas certain que le bonobo l’avait lui-même tué.

Dans le parc national de Salonga, en République Démocratique du Congo, sur le site de LuiKotale, ce sont des chasses organisées en groupe visant de jeunes singes à queue que Gottfried Hohmann et son équipe ont observées pour la première fois.

Après avoir repéré leurs proies, les bonobos ont changé leur cap et se sont approchés en silence, prenant position autour des arbres où se trouvaient les petits singes, relatent les chercheurs dans la revue Current Biology (datée du 14 octobre). Sur les cinq tentatives observées, trois ont été couronnées de succès. Des bonobos ont capturé leur proie après une course poursuite dans les arbres tandis que d’autres membres du groupe étaient restés au sol. Silencieux pendant la chasse, les bonobos s’exprimaient en revanche pendant le partage de la viande, organisé par ceux qui avaient attrapé la proie.

Chez les chimpanzés, la violence de ces chasses est associée aux relations sociales du groupe, marquées par les luttes d’influence entre mâles dominants. Chez les bonobos, on expliquait justement leur absence par le fait que les femelles sont leaders, qu’elles s’allient entre elles pour éviter qu’un mâle devienne dominant et que les conflits se règlent parfois par des parties de pattes en l’air plutôt que par des combats. Fait notable: les femelles participent à la chasse.

Le comportement des bonobos de LuiKotale est-il nouveau, induit par des changements dans leur environnement? Sans exclure cette possibilité, les chercheurs rappellent qu’il est très difficile d’observer ces scènes de chasse en direct. En l’occurrence, il a fallu six ans de présence sur le terrain à Hohmann et à ses collègues pour que la trentaine de bonobos s’habituent à leur présence. Il n’est cependant pas certains que tous les bonobos se comportent de la même façon. D’autres études, comme celles portant sur les outils des chimpanzés, ont déjà montré qu’en fonction des sites les groupes de grands singes n’ont pas tous les mêmes pratiques.

Cécile Dumas
Sciences et Avenir.com
16/10/08 http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/20081016.OBS6189/les_bonobos_sadonnent_a_la_chasse.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 14 Mar 2009 - 21:27

ElBilqîs a écrit:pas moins? je ne saurais en jurer, mais avec plus de -comment dire- douceur? tendresse? écoute de l'autre? recherche du plaisir partagé? ou même de celui de l'autre avant tout?
ce qui ne veut pas dire que tous les hommes ne sont hantés que par le rut, le rut, le rut!
évidemment :lol:

Elbi, as-tu lu l'article sur la sexualité animale ? Les animaux n'ont pas une activité sexuelle qu'en période de "rut" : le rut est simplement la période (très courte d'ailleurs) pendant laquelle la femelle es fécondable. L'article fait bien la distinction entre sexualité et instinct de reproduction. Il dit même que la sexualité la plus évidente, chez l' animal, c'est le léchage de ses parties génitales (eh! oui, quand ton chien se lèche le zizi, ne va pas croire que c'est juste de l'hygiène !). En effet, il y a sensations agréables... ce qui est d'ailleurs, voulu par l'instinct de préservation de l'espèce. Ce sont les animaux les plus évolués qui ont la sexualité (au sens "recherche de plaisir) la plus évoluée. Mais je suis désolée, tu fais une projection en pensant que la femelle singe va avoir ces tendances de "tendresse" et de "douceur", ou de "plaisir partagé"... la femelle comme la mâle cherche le plaisir, et éventuellement aussi se sert de la sexualité dans sa socialisation.

Qwatibaal : j'ai choisi des articles sur les singes Bonobo, non pas à cause de leur caractère "politiquement correct", mais pour montrer que toutes les formes d'orientation sexuelles sont présentes en même temps chez les mêmes individus : rapports hétérosexuels, rapports homosexuels, masturbation. Et comme tu te faisais l'apologue de l"homosexualité uniquement biologique et déterminé par un cerveau spécial, je te dis, moi, que dans les espèces les plus proches de nous, ces comportements coexistent et sont assumés sans problème, car il n'y a pas, comme chez les humains de "norme sexuel", ou de "comportement sexuel" intériorisé par l'éducation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 28 Mar 2009 - 12:02

Tibouc a écrit:Donc puisqu'on est tous un savant mélange de masculin et de féminin, il n'y a pas lieu de classer les gens selon leur sexe. C'est pourquoi je prone l'abolition des genre : c'est-à-dire que nous devons plus nous arrêter au sexe biologique d'une personne mais accepter sa véritable identité.
On ne devrait pas mettre le sexe d'une personne sur sa carte d'identité (d'ailleurs on ne devrait pas avoir de carte d'identité mais c'est un autre sujet), car c'est lui imposer une identité qui n'est pas forcément la sienne. C'est forcer un homme à sa comporter de manière masculine, virile ; et inversement forcer une femme à se comporter de manière féminine. De même, je ne vois pas pourquoi sur ce forum on est obligé d'indiquer son sexe.
On devrait avoir le meme comportement avec tous les etres humains (qu'ils soient hommes ou femmes). C'est ça le vrai anti-sexisme. Tant qu'on ne le fera pas, les hommes et les femmes ne seront égaux ni en droit, ni en dignité.

T'inquiète, c'est dans l'air du temps. Et depuis un bon bout de temps avec cette new-wave... Les mecs qui ressemblent à des filles et les filles qui ressemblent à des mecs, si tu sors de chez toi, t'en verras beaucoup. Et le pire, dans cette histoire, c'est que c'est totalement inconscient. Ils succombent à une mode qui détruit la notion de genre. Les hommes s'habillent, se coiffent et se maquillent comme les femmes. Les femmes s'habillent, se coiffent et se rasent (je déconne) comme les mecs. Alors, bien sûr, ce n'est pas une généralité. Mais c'est tellement présent. Et les standards de la mode, avec ces mannequins affreux, nous le rappellent sans cesse.

Zemmour et Soral ont écrit des livres sur le sujet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Sam 28 Mar 2009 - 14:42

Thiébault, t'as pas meilleure référence que zemmour et soral. lol!
Sérieusement, meme si ça commence à se dévelloper, ça reste encore marginal. Et puis moi, j'ai jamais parlé de mode, j'ai eu un discours purement politique. Perso, je m'habille pas comme une femme, et je me maquille pas. Je veux juste l'égalité entre tous les êtres humains et la liberté. Et cela passe par la destruction de la notion de genre.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 28 Mar 2009 - 14:51

Tibouc, tu vas être confronté à un énorme problème : comment gommer les spécificités qui font que l'homme est un homme et la femme une femme ? En fait, tu veux nous faire croire qu'un homme pense et agit comme une femme et vice-versa. En fait, l'homme n'agirait pas comme un homme mais comme un humain, de même que la femme. Or, nous savons qu'un homme est fondamentalement différent d'une femme. Que ce soit du point de vue physique ou du point de vue psychologique, nous sommes différents.

L'égalité est une aberration, elle n'existe qu'en matière juridique. De par les différences qui existent déjà entre tous les hommes, il n'y a pas d'égalité. Ainsi, le petit n'est pas l'égal du grand, le mince ne l'est pas davantage du gros, le brun du roux, etc.

L'égalité est uniquement juridique. Or, la société est en train de gommer les différences entre hommes et femmes, que ce soit au niveau des salaires à compétences égales. Donc, à quoi bon vouloir détruire la notion de genre ?

Enfin, il faudrait peut-être centrer le débat sur la notion de signe : le signifiant et le signifié. Tu auras beau détruire le signifiant (c'est-à-dire la notion de genre), tu n'en gommeras jamais pour autant le signifié (les caractères qui font qu'il y a deux genres)...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Sam 28 Mar 2009 - 15:00

nous savons qu'un homme est fondamentalement différent d'une femme.
C'est exactement l'idée que je combats.

L'égalité est une aberration, elle n'existe qu'en matière juridique.
L'égalité n'est pas que juridique, c'est aussi un droit fondamental de l'Homme (dans le sens général du terme). Tout le monde à le droit d'etre considérer de la meme manière qu'un autre.

Or, la société est en train de gommer les différences entre hommes et femmes, que ce soit au niveau des salaires à compétences égales. Donc, à quoi bon vouloir détruire la notion de genre ?
Ce que je dis, c'est qu'il n'y aura pas de réel égalité si on ne détruit pas la notion de genre. Tant qu'on séparera mentalement les humains selon leur genre, il subsistera de la discrimination.

Enfin, il faudrait peut-être centrer le débat sur la notion de signe : le signifiant et le signifié. Tu auras beau détruire le signifiant (c'est-à-dire la notion de genre), tu n'en gommeras jamais pour autant le signifié (les caractères qui font qu'il y a deux genres)...
Pour moi (qui suis idéaliste), les caractères extérieures n'ont pas tellement d'importance. Est-ce que tu considères différement un homme brun qu'un homme blond ? Non ? Alors pourquoi ne considères-tu pas un homme de la meme manière qu'une femme ?
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 28 Mar 2009 - 15:19

Tibouc a écrit:
nous savons qu'un homme est fondamentalement différent d'une femme.
C'est exactement l'idée que je combats.

Tu devrais aller faire un tour du côté de la définition du mot "différence"...

L'égalité est une aberration, elle n'existe qu'en matière juridique.
L'égalité n'est pas que juridique, c'est aussi un droit fondamental de l'Homme (dans le sens général du terme). Tout le monde à le droit d'etre considérer de la meme manière qu'un autre.

C'est bien ce que je dis : c'est dans le champ juridique que cela se trouve.

Or, la société est en train de gommer les différences entre hommes et femmes, que ce soit au niveau des salaires à compétences égales. Donc, à quoi bon vouloir détruire la notion de genre ?
Ce que je dis, c'est qu'il n'y aura pas de réel égalité si on ne détruit pas la notion de genre. Tant qu'on séparera mentalement les humains selon leur genre, il subsistera de la discrimination.

Justement, la séparation n'est pas mentale, elle est avant tout physique. Et pas uniquement au niveau du sexe : la musculature d'un homme est plus imposante que celle d'une femme.

Enfin, il faudrait peut-être centrer le débat sur la notion de signe : le signifiant et le signifié. Tu auras beau détruire le signifiant (c'est-à-dire la notion de genre), tu n'en gommeras jamais pour autant le signifié (les caractères qui font qu'il y a deux genres)...
Pour moi (qui suis idéaliste), les caractères extérieures n'ont pas tellement d'importance. Est-ce que tu considères différement un homme brun qu'un homme blond ? Non ? Alors pourquoi ne considères-tu pas un homme de la meme manière qu'une femme ?

Perso, je considère qu'un homme brun est différent d'un homme blond. Je le constate en ouvrant les yeux.

Est-ce que le rouge est égal au bleu ? Oui et non. Le rouge n'est pas bleu et le bleu n'est pas rouge. Ils sont donc différents. Et pourtant, le bleu est une couleur, comme le rouge. Alors, est-ce que le bleu est différent du rouge ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Sam 28 Mar 2009 - 15:32

Tu devrais aller faire un tour du côté de la définition du mot "différence"...

Le problème n'est pas tellement "est-ce qu'il y a des différences ?" On le voit en ouvrant les yeux comme tu dis. La question est "est-ce que cette différence est fondamentale ?"

Justement, la séparation n'est pas mentale, elle est avant tout physique. Et pas uniquement au niveau du sexe : la musculature d'un homme est plus imposante que celle d'une femme.
Je te revois à ce que je viens de dire. Cette différence physique est-elle fondamentale ?
En fait, je sépare l'identité du corps. Mais la majorité des gens ont du mal à le faire, malheureusement.

Perso, je considère qu'un homme brun est différent d'un homme blond. Je le constate en ouvrant les yeux.
Je reprends le meme argument, cette différence de couleur de cheuveux n'est pas une différence fondamentale, car la couleur de cheveux ne définit en rien l'identité d'un être humain.

Est-ce que le rouge est égal au bleu ? Oui et non. Le rouge n'est pas bleu et le bleu n'est pas rouge. Ils sont donc différents. Et pourtant, le bleu est une couleur, comme le rouge. Alors, est-ce que le bleu est différent du rouge ?
Comme tu le dis, le bleu est différent du rouge, mais ils sont tous les deux des couleurs.
Pourquoi se focalisé sur ce qui éloigne plutot que sur ce qui rapproche ?
Surtout que concernant les êtres humains, quand on y réfléchit, les différences sont assez banales.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 28 Mar 2009 - 15:47

Je ne me focalise pas sur ce qui sépare les individus ou les objets de même nature. Je dis simplement qu'il y a des différences contre lesquelles on ne peut rien, c'est la nature.

L'homme et la femme ne sont pas des êtres à vocation identique. Sinon, il n'y aurait pas d'hommes ni de femmes, il n'y aurait que des fommes. Mais voilà, l'homme a une fonction et la femme une autre.

Aller contre cela, c'est aller contre la nature. Maintenant, cela ne justifie pas le manque de respect ou l'égalité en matière juridique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Tibouc le Sam 28 Mar 2009 - 15:54

L'homme et la femme ne sont pas des êtres à vocation identique. Sinon, il n'y aurait pas d'hommes ni de femmes, il n'y aurait que des fommes. Mais voilà, l'homme a une fonction et la femme une autre.
Moi je veux que chacun puisse choisir lui-meme sa vocation, et qu'elle ne lui soit pas imposé. On devrait choisir librement la place que l'on veux avoir dans la société (et cela commence à être le cas dans nos démocraties, mais moi je veux allé encore plus loin)

Aller contre cela, c'est aller contre la nature.
J'ai dit sur un autre sujet, que la nature de l'être humain c'est d'aller contre la nature.
La nature c'est la loi du plus fort, donc une absence totale d'égalité et de liberté. Par le fait que nous sommes des êtres moraux, nous devons aller contre la nature.
avatar
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Age : 28
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

http://thibautbouquet.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme et abolition des genres

Message par Invité le Sam 28 Mar 2009 - 17:45

Aller contre la nature ? La première nature d'un être vivant, animal ou végétal, c'est de se reproduire. Donc, l'humanité ne devrait plus se reproduire. La nature de tout être vivant, c'est de survivre, en se nourrissant et en s'abreuvant. L'humanité doit donc cesser de manger et de boire. Et puisque l'homme et la femme ont été faits du point de vue génital pour aller ensemble et que c'est la nature qui les as faits ainsi, il est normal qu'aucun homme n'aille avec une femme.

Depuis quand la nature crée-t-elle un être qui ait pour condition d'aller contre la nature ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum