Raymond Panikkar, une christophanie pour notre temps

Aller en bas

Raymond Panikkar, une christophanie pour notre temps

Message par Invité le Sam 7 Mar 2009 - 22:10

Je partage volontier l'approche de Raymond Panikkar, une des rares qui selon moi rend le christianisme intelligible et véritablement universel.
Si le christianisme veut s'adapter et survivre, il doit dépasser le cadre culturel dans lequel il est enfermé, et se reconnaître dans les autres religions.

Raymond Panikkar, philosophe, théologien catholique, né en 1918 à Barcelonne, d'une mère catalane et catholique et d'un père hindou. Ordonné prêtre en 1946, Il est d'un initiateur du dialogue interreligieux en particulier avec l'hindouisme. Il nous propose une vision non dualiste de la réalité.

Bibliographie :
"Le Christ inconnu de l'hindouisme"
"l'inévitable dialogue"
"l'expérience de Dieu"
"La Trinité, une expériernce humaine primordiale"
"La plenitude de l'homme"
"Une christophanie pour notre temps"

d'après le livre de R.Panikkar "Une christophanie pour notre temps"

Le père Panikkar prône un christianisme universel et aculturel adapté à notre époque. Pour Raymond Panikkar chaque religion est un moment de l'unique révélation voulue par Dieu. Sa vision du Christ est celle de Paul mais il l'étend à l'humanité et aux autres religions car le Christ est déjà connu des religions plus anciennes telles, l'hindouisme, le bouddhisme.

Selon lui, le Christ en tant que Fils unique de Dieu, verbe de Dieu, est préexistant. "Ma religion, comme le dit saint Augustin, remonte au début même de l'humanité." Il est aussi présent dans chaque religion. Aujourd'hui, il ne s'agit donc plus de convertir à une religion étrangère, qui serait liée à une culture, dans l'espace et le temps, mais plutôt de révéler le Christ caché dans les enseignements des autres religions. Panikkar souligne la possibilité d'une fécondation mutuelle.

Jésus est le Christ mais le Christ ne peut pas être uniquement limité à Jésus… L'identité du Christ n'est pas son identification. Dire que le 'Jésus historique', c'est-à-dire le Fils de Marie, est le 'Christ de la foi', le 'Fils de l'Homme', le Pantocratôr reconnu par l'Église est précisément le scandale de la matérialité chrétienne qu'aucun chrétien ne peut renier sans saper les fondements mêmes du christianisme… le chrétien rencontre le Christ dans et à travers Jésus. Le chrétien connaît le Christ dans et par Jésus. Cela ne veut pas dire que le Christ en tant que verbe de Dieu serait limité à l'incarnation de Jésus. Le Fils unique se révèle sous des vêtements différents. Il est connu des autres religions sous différents noms. En fait, toutes les aspirations religieuses convergent vers ce Christ universel. Aucune religion n'est purement spirituelle, car elle est une intervention dans le temps de Dieu dans l'histoire des peuples, une médiation à l'intérieur des cultures et de l'histoire, une inculturation. La christophanie transcende les aspects purement culturels ou historiques pour révéler le Christ universel.

L'amour est nécessaire pour connaître l'identité du Christ… l'amour de Dieu et de tous les hommes… Le Christ est l'incarnation de l'Amour de Dieu. Cet amour de tous nous fait reconnaître que les chrétiens n'ont pas le monopole de la connaissance du Christ "mais c'est aux chrétiens de reconnaître dans ces différentes visions les lumières d'un même mystère, et par-là, qu'il est d'autres aspects du Christ qui leur sont inconnus.

citations de R.Panikkar
http://www.upanishad.org/fr/experience.htm

"Le Christ n’est pas seulement le but que poursuit l’hindouisme, il en est le véritable inspirateur. Sa grâce est la force conductrice, quoique cachée, qui pousse l’hindouisme vers la plénitude de sa découverte ".

"Le Christ est ce médiateur que d'autres religions appellent Ishvara, Tathâgata »

" Jésus n’est pas Dieu, mais fils de Dieu et, comme fils "égal" au Père, parce que le Père ne retient rien pour lui "

"L'expérience de Dieu ne peut être monopolisée par aucune religion ni par aucun système de pensée. En tant qu'expérience ultime, elle est une expérience non seulement possible, mais encore nécessaire pour que tout être humain parvienne à prendre conscience de sa propre identité."

"L'expérience de Dieu n'est pas expérience d'un objet, c'est l'expérience du néant, donc de l'ineffable. L'expérience par laquelle on prend conscience qu'il existe un quelque chose de plus,
de quelque chose qui n'a pas de fond."

" L'expérience de Dieu est la contingence d'être avec, de vivre avec, car ce n'est pas l'expérience d'un "je suis", mais d'un "nous sommes".

" L'expérience de Dieu consiste à toucher la totalité de l'Etre avec la totalité de notre être :
sentir dans notre corps, notre intellect et notre esprit la réalité entière en nous et à l'extérieur de nous. Et c'est, paradoxalement, l'expérience de la contingence : nous touchons en un point l'infini. L'expérience de Dieu est l'expérience du Mystère qui dirige nos vies de l'intérieur et de l'extérieur."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum