La souffrance, le monde et le sens de l'existence

Aller en bas

La souffrance, le monde et le sens de l'existence

Message par Invité le Ven 20 Mar 2009 - 16:44

Dans le bouddhisme

La première vérité est la constatation que le monde est souffrance. Ici le terme "souffrance" est employé au sens le plus large, ce n'est pas seulement la souffrance physique mais aussi morale, mentale, psychologique. La souffrance n'est pas seulement liée aux choses négatives, plus généralement elle est l'insatisfaction liée à l'impermanence, au caractère transitoire, instable, périssable, des choses de ce monde. Naître est souffrance, vivre est souffrance et mourir est souffrance. Ne pas obtenir ce que l'on souhaite est souffrance, obtenir ce que l'on ne souhaite pas est souffrance, perdre un état de bonheur est souffrance (comme par exemple la mort de ceux que l'on aime). Si on approfondit on s'aperçoit que la souffrance est inscrite dans condition humaine. La cause de la souffrance est l'attachement, le désir et la soif de vivre. Il est donc possible de se libérer de la souffrance en se libérant des causes de la souffrance.

L'existence n'est constituée que d'un ensemble de cycles plus ou moins complexes, à tous les niveaux, qui se répètent perpétuellement. En dehors de la doctrine de la délivrance, la vie a le sens que chacun veut bien lui donner mais dans l'absolu il n'y en a pas.

La vie est vide de tout sens, de toute stabilité et donc de toute liberté. Elle est comme une gigantesque prison avec des périodes plus ou moins dorées ou plus ou moins noires. Pour échapper au cercle vicieux et sans fin de l'existence, il suffit de s'en détacher et ce détachement se fait progressivement.

Dés lors la vraie compassion pour le bouddhiste ne consiste pas seulement à soulager la souffrance physique, passagère, (car de toute façon cette souffrance est indissociable de la vie sur terre) mais doit s'accompagner du désir de libérer tous les êtres du samsara, c'est à dire de leur condition d'êtres enlisés dans la matière.

Dans l'hindouisme,

C'est à peu près, le même constat avec des nuances. La souffrance est liée au dynamisme de la nature, constat identique à l'impermanence des bouddhistes. On ne peut trouver aucune stabilité, aucune vérité dans un monde en changement permanent (si ce n'est le changement lui-même)

Ce qui différencie profondément le nirvana bouddhiste de la libération hindoue, c’est la question du Soi. Le Soi disparaît chez les bouddhistes. Toute intervention de la divinité est exclue dans le bouddhisme… tandis que la notion de Dieu (Ishvara) et de l'âme intervient dans l'hindouisme bien qu'elle soit relative. (tant que nous avons conscience du monde multiple, et tant que nous aurons conscience d'être une personne distincte alors Dieu existera aussi, mais retirons le miroir qu'est le monde et l'image de Dieu disparait aussi et il ne reste que l'absolu, le soi.)

C'est parce que l'âme, étincelle spirituelle s'identifie faussement avec le corps, avec le monde, au lieu de se tourner vers Dieu, qu'elle fait l'expérience de la souffrance. Au contact de l'énergie matérielle, l'âme tombe sous l'illusion du monde (maya) et oublie son origine spirituelle, c'est l'ignorance de sa vraie nature spirituelle qui est la cause de la souffrance.

Par la loi de la causalité, l'âme s'identifiant faussement au monde est prisonnière d'un cycle de renaissances.

Le monde du multiple est vu comme un miroir qui retient l'âme captive. Un mirage qui reflète de l'eau dans le désert n'a pas de consistance, c'est une illusion, de même le bonheur dont nous avons soif on ne peut pas plus le trouver dans le monde que l'eau du mirage dans le désert, ne peut nous désaltérer, mais il existe dans le monde de l'Esprit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance, le monde et le sens de l'existence

Message par Invité le Ven 20 Mar 2009 - 16:51

En Occident, on a retrouvé à des degrés différents ces doctrines du karma, de la renaissance, et de la libération d'un monde illusoire, inférieur, imparfait, mélangé, ou voire même carrément mauvais chez les grecs néo-platoniciens, chez Plotin, chez les gnostiques. L'âme doit se libérer du plan matériel par le détachement et s'élever progressivemernt sur des plans supérieurs pour finalement rejoindre l'Esprit qui est sa véritable demeure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance, le monde et le sens de l'existence

Message par Bulle le Ven 20 Mar 2009 - 17:48

Ce serait possible de corriger la phote d'aurthograffe qu'il y a dans le sous titre du forum ?
Désolée pour le HS bassement matériel, Jayrâm 💋

_________________
Hello Invité !  Le du 01 avril est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 41242
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance, le monde et le sens de l'existence

Message par Invité le Ven 20 Mar 2009 - 18:33

excuse, je ne vois pas ??? Embarassed

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance, le monde et le sens de l'existence

Message par Bulle le Ven 20 Mar 2009 - 18:38

Ah non non pas toi Jayrâm : dans le titre du forum, il me semble que "boudhisme" prend deux "d" non ?
Sinon je ne me serais pas permise, tout le monde peut faire des fautes...
Mais pas un chef gnark gnark !

_________________
Hello Invité !  Le du 01 avril est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 41242
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance, le monde et le sens de l'existence

Message par SEPTOUR le Ven 20 Mar 2009 - 18:45

La souffrance est évitable...bien souvent. Elle dépend en grande partie de l'importance que l'on accorde aux choses de la vie. Mais souffrir c'est aussi vivre en désaccord avec soi même. C'est étre qq d'autre dans une autre vie.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance, le monde et le sens de l'existence

Message par Invité le Ven 20 Mar 2009 - 20:37


J'aime beaucoup ce que tu as écrit, Jayrâm, notamment parce que tu montres que le cycle du Samsara peut être compris autrement qu'un cycle de réincarnation. En effet, il se passe au quotidien, plusieurs fois au cours d'une vie. C'est comme les 6 mondes (animal, angélique...) ne font pas allusion à des planètes où on se réincarnerait, mais à des comportements quotidiens: parfois, nous nous comportons comme des animaux, parfois comme des anges...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum