Bouddhisme et politique

Aller en bas

Bouddhisme et politique

Message par Invité le Mer 25 Mar 2009 - 8:15


Une des idées fausses les plus communes vient du fait qu'on confond : culture d'une région, politique et religion.

La théocratie moyenâgeuse du Tibet, par exemple, n'a rien à voir avec l'enseignement de Bouddha. La richesse et l'apparat des autorités et de la bourgeoisie y est aussi scandaleuse qu'ailleurs.
La cultures et le folklore tibétains viennent beaucoup plus de la tradition Bôhn que du bouddhisme. Dans l'enseignement de Bouddha, il n'y avait ni danses sacrées, ni costumes rutilants, ni temples luxueux, ni hiérarchie religieuse ou bourgeoisie favorisée, ni déités grimaçantes...

D'ailleurs même si on se réfère à ce qu'aurait été le discours de Bouddha, il ne faut pas oublier qu'il était aussi un humain, donc il avait des défauts et faisaient des erreurs comme tout le monde, il ne faut donc pas non plus prendre son enseignement comme parole d'évangile, surtout qu'il est certain qu'il a été enjolivé. Il était lui même produit de sa culture hindouiste et n'y a (apparemment) pas fait un "tri" judicieux.

C'est différent dans les pays musulmans, où la confusion est plus vite arrivée puisque le Coran inclut la Cha'ria, donc là, sa stricte application établirait une fusion parfaite entre religion et politique (brrrrrr) du moins en théorie, parce qu'en pratique, les coutumes locales l'influencent très fort, par exemple les crimes d'honneur, la burka.... ne sont nullement islamiques.

Dans la suite des Dalaï Lamas à la tête du Tibet, rien ne dit qu'ils étaient tous des sages: ils sont des humains comme les papes, les dictateurs, les politiciens: il y a sans doute eu de tout. Le pouvoir monte à la tête de tout le monde, et que dire alors dans un pays où le futur gouvernant est isolé de son peuple et élevé comme une divinité ? Comment voulez vous qu'il soit lucide et objectif ? Cela a été le cas aussi dans nos pays pendant les monarchies, et dans d'autres pays encore !

Le Dalaï Lama actuel a été le premier à vouloir changer ces pratiques moyenâgeuses, déjà avant son exil. Enfant et adolescent, il était fort isolé dans ses temples donc ignorant du reste du monde et même de son pays, et a quitté le Tibet a 18 ans, ce qui ne lui a pas laissé de temps pour agir. Il est intéressant de lire sa biographie "au loin la liberté".

Il n'est pas du tout un dieu pour moi, ni un saint: il est comme il se décrit lui même: il est un simple être humain, un moine, avec des qualités et des défauts. Il connaît bien les enseignements mais il n'est pas le seul ! Je l'écoute, j'apprécie ou je critique ses réactions, mais je ne le vénère pas. Il est comme un bon professeur, sans plus. Il faut reconnaître qu'il est très "médiatisé" et sait bien jouer cette carte (ce n'est pas une critique).

Il est donc tout à fait possible d'ignorer ou de critiquer l'ancienne organisation socio-politique du Tibet tout en étudiant et pratiquant le bouddhisme. Je dirais même que je ne vois aucun rapport entre ces choses là. Je n'ai jamais été membre de l'association "free Tibet" et je n'ai même jamais participé à une manifestation, et je ne me sens pas moins bouddhiste pour cela.

Dans le rejet et les critiques lourdes faites au Tibet, je reconnais un peu l'amertume de l'amoureux déçu. Il a d'abord idéalisé sa fiancée, la parant de toutes les vertus, puis, quand ses yeux se sont ouverts, il lui a amèrement reproché de ne pas correspondre à l'image qu'il s'en faisait, et lui a même ajouté quelques défauts imaginaires au passage ?

Donc pour être objectifs dans tout cela, il convient avant tout de ne pas faire d'amalgames.

Pour enrichir ce sujet, je demande à ceux qui en savent plus sur le rapport entre le bouddhisme et l'organisation sociale et politique dans les autres pays de nous en dire quelques mots.

Merci d'avance !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et politique

Message par bernard1933 le Mer 25 Mar 2009 - 12:27

Leela, je lis avec beaucoup de plaisir et d'intérêt tes posts . je reconnais ton objectivité . Tu enrichis ce forum.
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et politique

Message par Invité le Mer 25 Mar 2009 - 15:54


merci Bernard. Mais je ne fais qu'essayer d'être objective, comme tout le monde, je crois. Il est certain que n'y arrive pas si souvent que cela, et je suis consciente de mes limites.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouddhisme et politique

Message par Invité le Jeu 26 Mar 2009 - 9:13

Je suis d'accord avec vous : on ne se souvient, souvent, que de ce dont on veut bien se souvenir. Ceux qui ont mon âge, vous souvenez-vous de la guerre du Vietnam et des ces bonzes qui s'immolaient par le feu au Vietnam du Sud pour protester contre le régime dictatorial pro-Américain ? Ils n'entrent vraiment pas dans nos "petites cases", ces bouddhistes-là...

" 1963 : Pour protester contre le régime dictatorial proaméricain du président vietnamien Ngô Dinh Diêm, un bonze bouddhiste se suicide par le feu à Saïgon (Vietnam du sud). D'autres immolations publiques suivront et les mouvements d'opposition seront sévèrement réprimés par le pouvoir. En novembre, un coup d'Etat renversera le gouvernement de Ngô Dinh Diêm qui sera fusillé. En 1964, les Etats-Unis décideront d'envoyer des troupes au Vietnam afin de s'opposer à l'avancée communiste."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum