Familles de peuples, types d'hommes..

Aller en bas

Familles de peuples, types d'hommes..

Message par Invité le Mer 25 Mar 2009 - 20:57

Je crée ce sujet à partir de Lien

Jipé a écrit:RR tu dis:
A moins d'être aveugle, il existe bien plusieurs race d' Homme sur cette terre !
Ben non...il n'y a pas de races humaines différentes, il n'y a qu'une race humaine avec des différents types, ce qui est pas tout à fait la même chose !

D'accord pas d'accord ?


Dernière édition par Qwatybaal le Mer 25 Mar 2009 - 22:25, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par _Spin le Mer 25 Mar 2009 - 21:38

Bonsoir,

Jipé a écrit:RR tu dis:
A moins d'être aveugle, il existe bien plusieurs race d' Homme sur cette terre !
Ben non...il n'y a pas de races humaines différentes, il n'y a qu'une race humaine avec des différents types, ce qui est pas tout à fait la même chose !
J'avais commencé à répondre : c'est au mieux jouer sur les mots. Les définitions biologiques sont claires. Même espèce signifie interfécondité possible spontanément dans la nature*, quelles que soient les différences physiques, considérables dans certains cas (voir les chiens). Vu les différences au sein d'une espèce, on parle de sous-espèce ou de race.

Après, comme l'a remarqué quelqu'un, le mot "race" a reçu une série de connotations lourdes et gênantes, mais accepterait-on "sous-espèce" (imaginez, Homo sapiens albus, Homo sapiens niger, Homo sapiens asiaticus, etc.) ? Ou alors, quel autre ?

Comme je l'ai remarqué sur l'autre fil, au moins les humains de "race" noire présentent des caractéristiques que dans leur intérêt il vaut mieux prendre en considération là où ils sont minoritaires. Ils sont plus doués pour l'athlétisme, et moins doués pour la natation, que les autres, à cause d'une musculature plus dense. Les femmes noires tendent à accoucher plus lentement, ce qui leur a valu à un moment nombre de césariennes dispensables donc regrettables, etc.

* A vrai dire ça se complique dans certains cas, A est interfécond avec B, B avec C, mais pas A avec C. Mais c'est sans incidence ici.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par Leleu le Jeu 26 Mar 2009 - 1:04

Il y a indiscutablement des natures, des familles composant l’espèce humaine. C’est morphologiquement visible. Pour autant ces variantes ne constituent pas autant de races. La race humaine est une. Le climat, donc l’écologie des lieus est la cause de ces diversités. Vivre sous un soleil cuisant est bien différent que les brumes d’Ecosse et ceci fait des constitutions différentes, des psychologies différentes, des langues différentes, des diffractions de l’unité humaine. A l’intérieure des climats se déclinent toutes une cascades de systèmes écologiques jusqu’à des régions. C’est la nature qui particularise les hommes d’un bout à l’autre de la planète. C’est pourquoi c’est la loi du sol qui doit prévaloir, la loi du sang étant une image pour signifier des appartenances plus spirituelles. Quant au sang physique, nous sommes tous des sangs mêlés depuis longtemps !
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par _Spin le Jeu 26 Mar 2009 - 4:44

Bonjour,

Leleu a écrit:Il y a indiscutablement des natures, des familles composant l’espèce humaine. C’est morphologiquement visible. Pour autant ces variantes ne constituent pas autant de races.
Des mots, des mots, des mots ! Mais enfin, qu'est-ce que ça change de remplacer "race" par "variante" ? Ca me fait penser au fait de remplacer "aveugle" par "non-voyant" ou "balayeur" par "technicien de surface" parce que les premiers mots ont pris un sens annexe gênant. Quand "non-voyant" et "technicien de surface" auront pris le même, on dira quoi ?

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par Jipé le Jeu 26 Mar 2009 - 6:37

Je reproduis un extrait de ce lien :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

(...) "Ni la génétique, ni l'anthropologie, ni l'ethnologie, ni l'amthropomorphie (biométrie), ni les découvertes récentes ne semblent avaliser l'idée de l'exsitence de races humaines. Il semblerait que parler de groupe de populations a meilleur sens dans la mesure où l'on retrouves des gènes proches qui eux ont une signification et une pertinence médicale.
La diversité aurait pour origine la migration et l'adaptation des populations en leurs lieus de vie. Le cloisonnement des humains n'a jamais réellement eu lieu et a été quasi-impossible. La reconnaissance des lieux de vie d'un individu apparaît pertinent seulement parce que nous disposons de cas d'espèce de comparaison (espèce de cartes répertoriant certaines caractéristiques génétiques en fonction du lieu géographique mais surtout avec une certaine probalité ! ) mais l'on ne peut prétendre de son apparence puisque ne sachant quelles sont les gènes qui s'expriment (notion d'allèles/phénotype/génotype) d'autant plus que les environnements se sont modifiés durant les milliers d'années passées.
Du point de vue de la médécine il paraît plus judicieux de parler de descendance que de races (caucasiennes ou autres ....car il y'a longtemps que les populations de proximité ont pris le dessus en termes de gènes par rapport à une "race caucasienne imaginaire".
Pour finir il paraît évident et reconnu maintenant que la notion de races humaines sous toutes ses formes ont servi de prétexte à un racisme latent et pire que la réligion elle est à l'origine des plus gros crimes qu'est connu l'humanité !!!!
Le concept de races est une idéologie dont les fondement sont arbitraires, discriminantes dont l'objet est de justifier une différence culturelle par une différence physique soit dit en passant que cette différence culturelle peut être étalonnée, hiérarchisée et donc reconnaissance de la supériorité de certains individus sur d'autres par simple reconnaissance physique".(...)
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26385
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2018 : Caipirinha !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par _Spin le Jeu 26 Mar 2009 - 7:05

Bonjour,

Jipé a écrit:
Pour finir il paraît évident et reconnu maintenant que la notion de races humaines sous toutes ses formes ont servi de prétexte à un racisme latent et pire que la réligion elle est à l'origine des plus gros crimes qu'est connu l'humanité !!!!
Le concept de races est une idéologie dont les fondement sont arbitraires, discriminantes dont l'objet est de justifier une différence culturelle par une différence physique soit dit en passant que cette différence culturelle peut être étalonnée, hiérarchisée et donc reconnaissance de la supériorité de certains individus sur d'autres par simple reconnaissance physique".(...)
Bon, et quand à la place des racistes on aura des descendantistes ou je ne sais quoi, on repartira pour un tour ? Je trouve décidément débile cette façon de régler un problème en refusant un mot.

Un des problèmes est que le mot "racisme", connoté péjorativement, a pris plus de poids que le mot "race". Et il désigne de plus en plus (encore une généralisation pas simple à gérer) une hostilité par principe à une catégorie qui peut être aussi bien d'âge ("racisme anti-jeune") ou professionnelle ("racisme anti-flic"), la malignité du truc étant qu'il remplace une évaluation individuelle par une évaluation collective. Se priver de "race", c'est se priver de "racisme". On aura supprimé le racisme ?

On a prétendu remplacer "femme de ménage", pas assez bien connoté paraît-il, par "technicienne de surface". Avec ce brillant résultat qu'on continue à utiliser "femme de ménage", le plus souvent sans aucune nuance de moquerie, alors que quand on utilise "technicienne de surface", c'est pour se moquer...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par Leleu le Jeu 26 Mar 2009 - 9:48

Bonjour Spin.
Je ne suis pas contre l’emploie du mot race encore faut-il se mettre d’accord sur toute une gamme de mots. Si les différents types humains apparus de l’adaptation humaine aux particularités écologiques de toute la planète sont pour vous des races, qu’en est-il de l’Homme en général ? C’est tout, il suffit de s’entendre sur les mots.
J’attire votre attention sur la racine du mot race venant du latin ratio, raison dans le sens ordre des choses. Tandis que racine, avec lequel le mot race est confondu vient de radix qui veut dire racine au sens biologique. Les racines humaines sont une image et en aucun cas une distinction de races entendues avec raison. Mes racines sont picardes, y a t-il une race picarde ?
La raison qui distingue la race humaine du règne animal est fondamentalement son maintient et sa mobilité verticale. Le pouce articulé et sa capacité d’élocution sont tout aussi particulier à l’Homme. Toutes considérations valables pour tous types humains sur l’ensemble de la planète, d’où que l’on peut affirmer l’unité de la race humaine.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par _Spin le Jeu 26 Mar 2009 - 10:31

Bonjour,

Leleu a écrit:Le pouce articulé et sa capacité d’élocution sont tout aussi particulier à l’Homme. Toutes considérations valables pour tous types humains sur l’ensemble de la planète, d’où que l’on peut affirmer l’unité de la race humaine.
Ben non, l'espèce humaine. Ou alors, quelle espèce et quelles autres "races" dans cette espèce ? Encore une fois, au moins le mot "espèce" est net et précis. Capacité d'élocution, pas si simple. Voir ici.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par Geveil le Jeu 26 Mar 2009 - 13:05

Page introuvable....
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par _Spin le Jeu 26 Mar 2009 - 13:52

Oooops : :confus:
Voir ici.


Dernière édition par Spin le Jeu 26 Mar 2009 - 15:40, édité 1 fois

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par ElBilqîs le Jeu 26 Mar 2009 - 15:35

je ne sais pas s'il faut rire ou pleurer après avoir lu d'un bout à l'autre le sujet "c'est à Londres" et celui-ci.
on peut toujours bannir un mot du dictionnaire, son usage restera, surtout quand il est déformé!
perso, ça ne me dérange aucunement de parler de races, je n'ai pas peur des mots!
c'est une coutume (peut-être erronée, mais si ancrée dans les esprits) de parler de races " blanche, noire, jaune ou rouge"
et il y a tant de mélanges tant de variétés qu'on "rattache" systématiquement à l'une ou à l'autre!
je ne connais personne qui soit blanc, mais je connais des gens au visage pâle, rougeaud, bistre ou bronzé!
je ne connais personne qui soit noir, mais je connais des gens dont le grain de peau varie du lait chocolaté au chocolat le plus pur! en passant par toute une gamme de marrons (ou de châtaignes!)
je ne connais personne qui soit jaune (aucun de mes enfants n'a eu la jaunisse!) mais je connais des asiatiques extrêmement différents quant à la couleur de leur peau, qui n'a rien de jaune, d'ailleurs
et bien sûr, les amérindiens à la peau cuivrée, qui, autant que je sache ne sont d'ailleurs pas une "race" spécifique!
et j'attends toujours avec impatience, le jour où, peut-être, je serai grand mère d'un bébé "à carreaux" comme je dis en souriant (pourquoi toujours mélanger les couleurs 🇸🇨 )
ce qui est important, ce n'est pas de dire il n'y a pas de races humaines (à part, bien sûr, la "race" blonde à forte poitrine")
mais de respecter tous les êtres humains , comme nous souhaitons l'être nous mêmes.
Spoiler:
ps.: depuis quelques temps, on entend souvent les "jeunes de banlieue" (est-ce que cette expression signifie les " arabes " de la 3e génération ?) dire "putain de ta race" (pardon) c'est quoi la race dans ce cas là? car autant que je sache les " arabes" sont de race blanche)
quand au racisme, je ne sais plus si c'est caillou, jayrâm ou Spin qui en a parlé mais je partage son opinion: nous sommes tous plus ou moins racistes, d'ailleurs, je reconnais que je suis très raciste: je n'aime pas les cons! (qu'il soient blancs ou noirs, valides ou handicapés, flics ou voyous etc...)
:golri:
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par Leleu le Ven 27 Mar 2009 - 0:18

Bonsoir Spin.
Je connais les conclusions de Sandrine Prat . Chargée de recherche au C.N.R.S.. Membre de l' UPR 2147 · "Dynamique de l'Évolution Humaine : Individus, Populations, Espèces" Elle ne dit pas ce que d’autres ont tout simplement interprétés de ces travaux. Elle parle d’une définition carrée des caractéristiques humaines dont on ne peut attribuer avec précision qu’elles soient exclusivement humaines dans la mesure où certaines similitudes sont apparues ici ou là durant l’évolution. Cependant tous les scientifiques s’accordent sur le fait que le langage à atteint son apogée avec l’homme idem pour la préhension et pour la conceptualisation. Bien évidemment que les animaux sont sensibles et doués de quelques prémices plus ou moins marqués qui donneront, in fine, l’Homme. L’évolution qui mène au stade humain ne sait pas faîte seulement par filiation directe mais également sur une montée en qualité de toutes les espèces animales ET végétales, une montée en qualité, « assomptionnelle », de l’ensemble planétaire. Le stade Homme est très certainement le stade le plus accompli d’une planète. Des animaux, et on le dit moins, mais également des végétaux, ont quelques caractéristiques humaines, sortes de langages plus ou moins articulés, capacité d’inventer des outils et donc de les fabriquer etc… Toute la nature est sensible et intelligente, mais son Chef-d’œuvre est l’Homme. C’est pourquoi nous ne sommes pas tous d’accord sur la terminologie d’espèce ni même de race concernant l’homme, il n’est pas une espèce comme les autres, il les synthétise comme un bouquet final comme si tout n’avait jamais existé que pour lui. C’est ce qui fait croire aux religieux qu’il ne serait pas au sommet de l’évolution, mais une création indépendante, c’est leur vision poétiquement compréhensible. L’homme est un surdoué, apparu après tous et pourtant lès dépassant. Or la compréhension qui se dégage aujourd’hui est tout le contraire : il serait le plus vieux et le plus lent tant, depuis l’apparition sur cette planète de la première cellule vivante jusqu’à son apogée pas encore atteinte, il lui aura fallu de temps pour être l’expression accomplie du vivant.
Alors Spin en tant qu’espèce ou en tant que race ? Comme le dit Rostand «Certes la notion d’espèce est une notion assez mal définie, souvent difficile à démêler de celle de race… ». Comme physiquement l’homme étalon n’existe pas, nous serions donc tous ou des sous-espèces ou des sous-races ! Allez donc dire cela à la face de l’humanité, ce chef-d’œuvre ! L’Homme c’est l’homme et puis basta.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par Invité le Ven 27 Mar 2009 - 6:32

Dans beaucoup de "races" animales et végétales il y a des couleurs et des formes différentes. Il n'y a pas si longtemps que cela qu'on déclare globalement qu'il n'y a qu'une race humaine. La confusion est donc bien naturelle.

Ce qu'en dit ce site est intéressant, extrait:
Toutes ces tentatives de classification vont marquer les époques et notre façon de voir le monde. Nous en héritons et elles font partie de notre histoire. Certains utilisent encore ces théories (sans parfois les connaître !) à des fins racistes.
La science, la génétique nous prouvent que l'Homo sapiens est une race à part entière, sans sous-catégorie... et nous ne pouvons pas faire de classification sur des critères aussi subjectifs que la couleur de la peau, la géographie, la culture ou la beauté d'un individu !


Le mot raciste a lui aussi évolué: depuis la notion de race supérieur aux autres, il s'est banalisé, comme vous le soulignez. J'ai entendu un jour que c'était le propre d'une langue vivante: les superlatifs perdent de leur "force"et de leur spécificité, et sont remplacés par d'autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par _Spin le Ven 27 Mar 2009 - 7:21

Bonjour Leela,

leela a écrit:[color=darkblue]La science, la génétique nous prouvent que l'Homo sapiens est une race à part entière, sans sous-catégorie... et nous ne pouvons pas faire de classification sur des critères aussi subjectifs que la couleur de la peau, la géographie, la culture ou la beauté d'un individu !
Que la couleur soit subjective, OK. Par contre, j'ai déjà mentionné des différences un peu plus profondes (qui certes peuvent se mélanger si métissage, puisqu'on est dans la même espèce) : est-ce raciste ou je ne sais quoi de vilain que de remarquer que les Noirs sont généralement plus doués pour l'athlétisme et moins doués pour la natation, pour des raisons objectives précises et quantifiables, ou que les femmes noires ont besoin d'un peu plus de temps pour accoucher (liste non exhaustive) ?

Bref, ça part d'une bonne intention (dont l'enfer est pavé comme chacun sait), mais c'est tellement simpliste que ça peut même avoir l'effet contraire.

Et le racisme, pris au sens large, n'a pas besoin du concept de race. Au fait, que dire de "communautarisme" qui prend de plus en plus de place ?

La tendance à évaluer les humains, à juger de leurs capacités, valeur morale, droits et devoirs, autrement que sur ce qu'ils montrent individuellement est profondément ancrée. Mieux on la combattra mieux ce sera, mais il est aussi utopique de prétendre l'éradiquer (surtout en tripotant le vocabulaire...) que de prétendre éradiquer l'égoïsme, la connerie, etc. etc. etc.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par _Spin le Ven 27 Mar 2009 - 7:27

Rebonjour,

leela a écrit:J'ai entendu un jour que c'était le propre d'une langue vivante: les superlatifs perdent de leur "force"et de leur spécificité, et sont remplacés par d'autres.
Ca, c'est bien vrai. Quand "gêner" a été trop dévalué, on l'a remplacé dans son sens initial par "torturer". "Adorer", en se dévaluant et s'encanaillant (on "adore" aussi bien sa petite cousine ou les meringues au chocolat) a joué un mauvais tour au Catholicisme qui soutient qu'il n'"adore" que Dieu et est donc bien monothéiste (d'autant que "vénérer", plus large pour lui, a mieux gardé son rang). Parfois des exceptions, "décimer", tuer un sur dix à l'origine, prend de plus en plus le sens d'"exterminer".

Mais c'est une évolution largement naturelle, difficile à contrôler.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par ElBilqîs le Ven 27 Mar 2009 - 11:03

aujourd'hui, le mot "à la mode" est peut-être bien "discrimination" qui peut s'appliquer à tout et à n'importe quoi (ou qui)
aussi bien aux "hommes de couleur" (je suis encore à la page, ou un nouveau mot a-t-il été inventé pour désigner les hommes à la peau foncée?)
qu'à ceux qui ont un accent "suspect"
qu'aux femmes
ou qu'aux "personnes à mobilité réduite" (que d'euphémismes!)
d'autant qu'on a inventé la discrimination "positive"

discrimination étant plus ou moins synonyme de racisme, ségrégation ou apartheid, je trouve cela extrêmement etrange pour ne pas dire autre chose!

je me regarde dans la glace et me dis
"ouf"! je fais partie des personnes discriminées, en tant que
1) femme (ben, oui, même si je ne suis pas féministe à outrance, je suis quand même une femme, et à ce titre, il paraît que j'ai le droit d'avoir des points bonus ( :ddok: )
2) blonde ( oh! mon Dieu, c'est terrible comme je souffffre des moqueries à l'égard de ma couleur de cheveux croule de rire
3) personne qui ne se sent pas supérieure aux autres et préfère parfois se laisser marcher dessus plutôt que d'écraser les autres par son mépris (non, décidément, je n'ai rien du type "winner", prêt à tout pour être le meilleur!)

je devrais aller voir Sarko pour qu'il me discrimine?
mais non!
je préfère essayer de ne pas tourner systématiquement la tête quand je vois quelqu'un dans la détresse, et faire l'effort de le considérer comme un être humain plutôt que comme "transparent" ou "invisible"

c'est peut-être ça la vraie 'discrimination positive": savoir dire bonjour à "l'autre", même s'il est différent?
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par Calice le Ven 1 Mai 2009 - 17:33

Qwatybaal a écrit:Je crée ce sujet à partir de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Jipé a écrit:RR tu dis:
A moins d'être aveugle, il existe bien plusieurs race d' Homme sur cette terre !
Ben non...il n'y a pas de races humaines différentes, il n'y a qu'une race humaine avec des différents types, ce qui est pas tout à fait la même chose !

D'accord pas d'accord ?

Et bien d'après Fabre d'Olivet (qui est un auteur de la Tradition ) qui a fait des recherches notamment dans les Védas , il y aurait eu 4 races humaines (jaune , rouge , noire , blanche) qui se seraient succédées successivement , chacune sur un continent différent et qui auraient connu chacune une période d'enfance , d'adolescence , d'age adulte et de dégénérescence.


Les quatre races qui se partagent actuellement le globe sont filles de terres et de zones diverses. Créations successives, lentes élaborations de la terre en travail, les continents ont émergé des mers à des intervalles de temps considérables que les anciens prêtres de l'Inde appelaient cycles interdiluviens. A travers des milliers d'années, chaque continent a enfanté sa flore et sa faune couronnée par une race humaine de couleur différente.

[Le continent austral, englouti par le dernier grand déluge, fut le berceau de la race rouge primitive, dont les Indiens d'Amérique ne sont que des débris issus de troglodytes qui gagnèrent le sommet des montagnes quand s'effondra leur continent. L'Afrique est la mère de la race noire appelée éthiopienne par les Grecs. L'Asie a mis au jour la race jaune qui se maintient dans les Chinois. La dernière venue, la race Blanche, est sortie des forêts de l'Europe, entre les tempêtes de l'Atlantique et les sourires de la Méditerranée. Toutes les variétés humaines résultent des mélanges, des combinaisons, des dégénérescences ou des sélections de ces quatre grandes races. Dans les cycles précédents, la rouge et la noire ont régné successivement par de puissantes civilisations qui ont laissé des traces dans les constructions cyclopéennes comme dans l'architecture du Mexique. Les temples de l'Inde et de l'Égypte avaient sur ces civilisations évanouies des chiffres et des traditions sommaires. Dans notre cycle, c'est la race blanche qui domine et si l'on mesure l'antiquité probable de L'Inde et de l'Égypte, on fera remonter sa prépondérance à sept ou huit mille ans.]

[Selon les traditions brahmaniques, la civilisation aurait commencé sur notre terre, il y a cinquante mille ans, avec la race rouge.

Après la race rouge, la race noire domina sur le globe.
Au temps de leur souveraineté, les Noirs eurent des centres religieux en Haute-Egypte et en Inde. Leurs villes cyclopéennes crénelaient les montagnes de l'Afrique, du Caucase et de l'Asie Centrale. Leur organisation sociale consistait en une théocratie absolue. Au sommet, des prêtres redoutés comme des dieux ; en bas, des tribus grouillantes, sans famille reconnue, les femmes esclaves. Ces prêtres avaient des connaissances profondes, le principe de l'unité divine de l'univers et le culte des astres qui, sous le nom de sabéisme, s'infiltra chez les peuples blancs.]

La Race blanche était la quatrième race.
Il y a plus de 8000 ans, naquit l'Hyperborée (mère du royaume de Thulé), également appelée "Le Pays Blanc", "Pays des Sept Boeufs" (car 7 étoiles guident sa destinée et forment aujourd'hui un chariot), ou "Septentrion" (Septem triones = 7 boeufs en latin)). Un jour, où l'axe de la Terre fut ébranlé et où la planète se mit à tourner dans l'autre sens, ce royaume s'abîma dans l'océan puis les glaces le recouvrirent. Cela a formé l'Arctique. "Seul un petit groupe d'hommes et de femmes réfugiés sur les hauteurs et aux alentours du pôle exact du globe échappèrent à la catastrophe. De cette poignée d'êtres isolés surgit la race blanche. Ils parvinrent à vivre grâce aux zones de chaleur qui existent alentours du pôle physique de la Terre. Ils débarquèrent en Grande Bretagne, puis Pologne, Allemagne. Il y eut des heurts entre les Blancs et les Noirs (les Noirs l'emportèrent). Les celtes furent réduits en esclavage par les Noirs. Une femme nommées Muriga dotée de perceptions "paranormales" donna des renseignements précieux à ceux qui devinrent les futurs chefs celtes, qui amenèrent leur peuple à la révolte et firent fuir les Noirs de l'Europe de l'Ouest. Muriga créa un collège de druidesses qui visait à établir une société de type matriarcal. Ce collège se mit à commettre des crimes dont des sacrifices humains.
Au bout de quelques décennies, sous l'impulsion du druide Reem (nommé également Ram) les "siens" se soulevèrent.
Après le refus de l'autoritarisme des druidesses, le peuple celte se mit à "éclater".
Une partie se dirigea en Europe.
Une autre, en Afrique du Nord, Arabie actuelle (en s'amalgamant aux populations noires, ce rameau celte donna naissance aux Hébreux et Arabes).
Ram et son peuple furent accueillis dans les hautes terres himalayennes. Il changea son nom en "Lam". Il donna son nom bien plus tard à la future religion du Tibet, le Lamaïsme. Le Bouddhisme apparut plus tard et apporta sa contribution au Lamaïsme initial.
Lam alla en Inde.
Il instaura un royaume visant à créer une unité spirituelle.
Les disciples suivirent leur maître, mais les disciples des disciples trahissent la parole du maître. L'enseignement de Ram finit par être déformé (de la même manière que le fut plus tard celui de Jésus Christ). Il y eut deux voies. Ceux qui déformèrent partirent vers le bassin méditerranée, non sans heurt avec les populations locales et finirent par détruire l'empire hébreux (hommes errants) (créé depuis 3000 ans).
Les vainqueurs s'installèrent à Babylone.
{Livre, Récit d'un voyageur de l'astral, Anne Givaudan, Ed. Le Perséa}

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par bernard1933 le Sam 2 Mai 2009 - 11:28

Ca, c'est vraiment de l'astral ! Ou de l'onirisme ! C'est le refus manifeste des connaissances scientifiques actuelles . Après ça, ce brave homme aurait dû affirmer qu'après la mort, on s'envole tous pour Sirius...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par _Spin le Dim 3 Mai 2009 - 20:41

Bonjour,

bernard1933 a écrit:Ca, c'est vraiment de l'astral ! Ou de l'onirisme ! C'est le refus manifeste des connaissances scientifiques actuelles . Après ça, ce brave homme aurait dû affirmer qu'après la mort, on s'envole tous pour Sirius...
Pas mal de fantasmes apparemment, ça me fait un peu penser à Edgar Cayce (si quelqu'un connaît ?).

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Familles de peuples, types d'hommes..

Message par Invité le Lun 4 Mai 2009 - 8:32

Je crois effectivement qu'il y a beaucoup de fantasmes chez Fabre d'Olivet, et encore plus dans les voyages astraux des Givaudan pour ceux qui connaissent leurs livres. Il est un peu trop facile de ré-interprêter la tradition à sa façon par le voyage astral ou le chanelling. On peut ainsi faire passer n'importe quoi, pas besoin de se justifier. Par exemple, Râm n'a rien à voir avec le lamaisme et encore moins avec les celtes.

Mais l'idée des 4 "races-mères" qui seraient des foyers d'humanités successives, se retrouvent dans beaucoup de mythologies. Il y aurait 4 humanités qui se seraient succédés au cours de 4 cycles. Je trouve que c'est une théorie intéressante, bien que pour l'instant aucune découverte scientifique ne vienne l'étayer.

Edgar Cayce avait confirmé sous hypnose l'existence de l'Atlantide.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum