Pourquoi les croyants supportent-ils si mal qu'on critique les fondements de leur foi ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pourquoi les croyants supportent-ils si mal qu'on critique les fondements de leur foi ?

Message par Bulle le Mar 5 Mai 2009 - 13:44

PhiloBedo a dit :
Oui, et alors ? tu me confirme ce que je disais à propos de la foi : une fois que cela appartiens au passé (l'amour, les souvenirs, les traces, les preuves) tu ne peux plus les perdre. Même si tu perds tes souvenirs, la réalité a eu lieu.
Tu ne perds pas les traces, la preuve que cet amour a existé. Mais la relation est bel et bien morte et néantisée. Il faut en faire son deuil.
Donc on peut parfaitement perdre l’amour pour quelqu’un ou la foi en quelqu’un, quelque chose, sans pour autant perdre ce qu’il/elle a produit(et qui n'est pas obligatoirement positif d'ailleurs!), ni la faculté d’aimer.
Mais peut-être effectivement c’est ce que tu voulais dire et j’aurais mal compris !

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40273
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les croyants supportent-ils si mal qu'on critique les fondements de leur foi ?

Message par Invité le Mar 5 Mai 2009 - 16:43

je vois une grosse différence entre émotion et sentiment. L'amour est les deux, l'amour-émotion est par exemple le coup de foudre, la tendresse et l'amitié sont des sentiment.

La colère, le bonheur sont des émotions, la rancune un sentiment. Le sentiment serait un intermédiaire entre la pensée et l'émotion, il peut se construire avec le temps, se raisonner, alors que l'émotion serait une "bouffée" incontrôlable plus liée au physique et à la réaction aux événements, influencés par nos traumatismes, mais aussi nos hormones...

A mes yeux (=je peux me tromper) la foi serait un mélange de sentiments et de croyances, basées sur des émotions, des moments forts, associés à tord ou à raison à la mystique...

Bref, je m'y perds un peu, c'est juste une petite réflexion en passant...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi les croyants supportent-ils si mal qu'on critique les fondements de leur foi ?

Message par _Spin le Mar 5 Mai 2009 - 16:51

leela a écrit:je vois une grosse différence entre émotion et sentiment.
Peut-être, mais pour ma part j'entends par "émotions" tout ce qu'on éprouve, sentiments compris.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum