Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par bernard1933 le Dim 26 Avr 2009 - 18:10

Ci-dessous un article du journal Le Post du 25 Avril 2009. Et ce n'est pas une histoire belge, mais une bien " de chez nous " ! Et ça méritait bien une petite réprimande ! Un juge n'est pas censé connaître les particularités animales...
Le juge Burgaud et le mouton qui sodomise

Hier, 14h10
Le Post Bruno Roger-Petit - LePost

Le juge Burgaud et le mouton qui sodomise

Quand on lit entièrement la décision du Conseil supérieur de la Magistrature, il est étonnant de constater que très souvent, à la lecture des procès verbaux de l'instruction menée par le juge Burgaud les magistrats du CSM détectent les contradictions, approximations, évolutions contenues dans les témoignages successifs ou concommittants des uns et des autres tout au long de l'instruction de "l'affaire d'Outreau".

J'ai retenu de ce recensement, accablant pour le juge Burgaud, cet extrait incroyable, qui démontre que dans cette affaire, le bon sens commun avait disparu, ce qui au vu de ce que vous allez lire est absolument sidérant, d'autant que cet extrait met en vedette un personnage jusque là ignoré du grand public: le mouton qui sodomise:

"Attendu qu'ayant notifié à Franck Lavier, Dominique Wiel, Daniel Legrand et Therry Delay les 6 mai 2002, 15 mai 2002, 23 mai 2002 et 27 mai 2002 la circonstance aggravante d'actes de torture ou de barbarie, le juge d'instruction a indiqué qu'il ressortait des investigations que les deux mineurs D. avaient été violés à l'aide d'un chien ; que Myriam Badaoui avait effectivement fait de telles déclarations divergentes de celles des deux mineurs concernés, l'un ayant parlé d'actes commis, non sur lui, mais sur deux chats et sur son chien, chez lui, ainsi que sur des animaux à la ferme, tandis que l'autre enfant avait parlé de cochons, vaches, chèvres et avait dit avoir été sodomisé par un mouton ; que ces auditions n'ont, pas davantage, fait l'objet de relances et approfondissements de la part du magistrat instructeur ;"

Après lecture de cet extrait, conscré à un aspect de l'affaire qui m'avait échappé jusque là, la "pédo-zoophilie" (?), j'ai tiré les conclusions suivantes:

1/ Le juge Burgaud n'a jamais vu de pénis de mouton mâle. Ceux qui connaissent (ou qui en on mangé, eh oui...) savent bien que c'est aussi gros qu'un... spaghetti...

2/ De même, le juge Burgaud n'a jamais vu un anus de gros minet. Pour s'y introduire, il faudrait qu'un être humain mâle soit monté comme Titi... (oui, le Titi de Grosminet dont on devine bien que les attributs virils doivent être assez peu développés...). Et ceux qui connaissent un peu les chats savent que ça n'est pas le genre de bestiole à qui on peut faire ce genre de gâteries sans risquer gros...

3/ On pouvait donc raconter n'importe quoi au juge Burgaud. N'importe quoi, n'importe quand et sur n'importe qui. Voilà un juge d'intruction qui gobe, sans réagir, sans vérifier, des inepties incroyables. Pédophilie, zoophilie, tout ça mélangé, et lui, tranquille, il acquiesce: "Ben oui! ils ont violé des enfants, et aussi des chats et des chiens... Et un mouton a sodomisé un gamin... Allez tiens! actes de barbarie pour tout le monde!"

4/ Plus sérieusement, si des magistrats du CSM ont détecté toutes ces contradictions, approximations, évolutions, pourquoi la hiérarchie du juge Burgaud et les autres magistrats ayant supervisé l'affaire instruite par Burgaud ne les ont pas détectées, eux? Voilà la bonne question, non? Dans ces conditions, faut-il s'étonner de voir cette abyssale incompétence sanctionnée par une "réprimande"?

5/ Enfin, cette question qui me taraude. Comment peut-on croire sans sourciller, sans hésiter, sans s'interroger, sans enquêter, sans recouper, qu'un mouton puisse sodomiser un enfant? Comment ne pas douter de telles élucubrations et ne pas déclencher "relances et approfondissements de la part du magistrat instructeur ;" comme le dit le CSM. On aimerait bien examiner l'inconscient du juge Burgaud... Juste pour voir...

Un type qui a cru sans douter à de telles élucubrations peut-il encore faire un magistrat de confiance?

Finalement, la sanction officielle que le CSM a jugé bon d'adresser à Burgaud n'est rien en comparaison de la sanction officieuse implicitement contenue dans les motifs de sa décision. Une réprimande n'empêche pas de vivre, certes, mais qu'en est-il du ridicule?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Invité le Ven 19 Juin 2009 - 1:26

Mes les accusés d'Outreau, eux, garderont jusqu'à leur mort cette suspicion de pédophilie. "Il n'y a pas de fumée sans feu" reste un des dictons favoris des français, semble-t-il, et la trace reste indélébile. L'argent ne répare pas tout!
Quand à Burgaud, il n'a pas dû être élevé à la campagne. Les gens des villes ne sont pas spécialement obsédées par les déviations sexuelles possibles des animaux, domestiques ou non! :rj:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Bulle le Ven 19 Juin 2009 - 8:34

le juge d'instruction a indiqué qu'il ressortait des investigations que les deux mineurs D. (...)tandis que l'autre enfant avait parlé de cochons, vaches, chèvres et avait dit avoir été sodomisé par un mouton ; que ces auditions n'ont, pas davantage, fait l'objet de relances et approfondissements de la part du magistrat instructeur
Je comprends différemment. Il me semble que le juge d'instruction explicite que les déclarations pour le moins fantaisistes des enfants n'a pas été prise en considération.
Ce qui tendrait à prouver que tout le monde connaissait le spaghetti des moutons...
(Ca se mange comme le riz de veau ?)

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39577
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Pseudo le Ven 19 Juin 2009 - 10:41

Donc, pour résumer, les conclusions perpétrées par Burgaud étaient erronées. Mais l'écrit qu'il a perpétré était-il prémédité ou l'a-t-il fait en toute incompétence ? Parce que je me demande si les propos qu'a perpétrés Badaoui au juge Burgaud ne pouvaient pas être dits avec une telle sincérité que ce dernier a été trompé. Donc, en réalité, c'est une tromperie que Badaoui a perpétrée. Bon, sur ce, je vais me perpétrer à manger.

PS : "perpétrer", verbe synonyme de "commettre" lui-même synonyme de "faire" (se perpétrer à manger). Finalement, je me demande si l'intension du verbe "perpétrer" est vraiment la même que celle du verbe "commettre".

Pseudo
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 489
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Roxeur d'athées mal embouteillés
Humeur : Joviale
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Invité le Ven 19 Juin 2009 - 11:21

Ah! la sémantique!
Là, Pseudo, tu as tout faux:
perpétrer est synonyme de commettre ou de faire (un acte criminel), c'est bien précisé dans tous les bons dictionnaires!
faire est un verbe de paresseux qui veut tout dire et ne rien dire! dans 80% des cas on peut le remplacer par un autre verbe!
exemple:
Faire à manger (et sûrement pas la perpétrer! ton humour tombe à plat) peut se dire "préparer le repas"
Pour "faire les courses", les canadiens utilisent ce joli mot: "magaziner", les français peuvent à la rigueur "partir en courses" ou familièrement "se taper les courses"!
Bien sûr, il est parfois impossible d'éviter le verbe faire, par exemple pour dire "il fait nuit" ...encore qu'on peut toujours préférer "la nuit est tombée"...
Bref, perpétrer un crime, c'est tout à fait correct. En revanche on ne peut perpétrer un écrit, on peut le produire, ou le dicter....
quand aux propos, ils se prononcent, s'énoncent, se formulent, ils peuvent encore se proférer,ou signifier, mais pas se perpétrer, désolée!
signé: petit Robert

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Pseudo le Ven 19 Juin 2009 - 11:30

Myrrha, es-tu sûre que l'on ne peut pas dire/écrire "perpétrer une source" ou "perpétrer un écrit" ?

Pseudo
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 489
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Roxeur d'athées mal embouteillés
Humeur : Joviale
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Invité le Ven 19 Juin 2009 - 12:01

Pseudo a écrit:Myrrha, es-tu sûre que l'on ne peut pas dire/écrire "perpétrer une source" ou "perpétrer un écrit" ?
oui le verbe perpétrer s'utilise exclusivement pour parler de crime.

Tu peux en revanche, à la rigueur, perpétuer une source si la source en question est le nom d'un ancêtre par exemple!
Tu peux aussi, et certains ne s'en privent pas, inventer une source (sur internet, on peut écrire n'importe quoi, et ça devient une source) dans le but de perpétrer un acte criminel.... en abusant de la crédulité des lecteurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Pseudo le Ven 19 Juin 2009 - 12:06

Toi, tu vas te faire péter la yeule par Bulle...

Pseudo
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 489
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Roxeur d'athées mal embouteillés
Humeur : Joviale
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Bulle le Ven 19 Juin 2009 - 16:23

Bah non loupé Pseudo. Myrrha a tout à fait raison.
Sauf qu'il y a des écrits d'une telle nuisance que j'ai parfaitement le droit de les trouver criminels !
Ce que j'essayais de t'expliquer c'est que là où toi tu voyais, content comme un teckel, une erreur, il y avait un choix ...

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39577
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Pseudo le Ven 19 Juin 2009 - 17:15

Sous prétexte que l'intension des mots peut différer en certains points et se retrouver par leur extension en d'autres cas, vous prêteriez n'importe quelle signification aux mots.

Un cuisinier qui fait mal la cuisine ne perpètre-t-il pas des repas ? Pour arriver à ce stade-là, voyons d'où nous sommes partis :

perpétrer -> commettre -> faire

Cela signifie que la phrase : "Des amis et moi avons perpétré une équipe de football." est tout à fait correcte si l'équipe en question est vraiment mauvaise et n'obtient aucun résultat, au point de dégoûter du football les enfants de la régions. Voyons le chemin emrpunté pour arriver jusque-là :

perpétrer -> commettre -> faire -> constituer

Ah oui, vous avez raison. C'est parfait !

Il ressort de notre échange que vous ne faites pas la distinction entre "agrammatical" et "asémantique". Par exemple, si j'écris : "Les bleues inspirations courent entièrement." est parfaitement grammaticale (construction en GN + GV) mais totalement asémantique. Elle n'est donc pas une phrase, cette dernière étant "l'unité de communication linguistique qui ne peut être subdivisée en plusieurs suites constituant chacunes un acte de communication linguistique".

Allez, débattez-vous. J'aime rire de vous voir vous enfoncer toute seule. :pouce:

Pseudo
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 489
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Roxeur d'athées mal embouteillés
Humeur : Joviale
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Bulle le Ven 19 Juin 2009 - 17:21

Mais arrête un peu tes exemples et tes provocs à deux balles voyons... En plus tu n'as absolument pas les moyens de ton arrogance...

Une citation de Verlaine ça te va ?

Pouvez-vous m'apporter un petit arsenal à perpétrer des chefs-d'oeuvre, porte-plume, plumes
(Verlaine, Corresp., t.2, 1886, p.56)
Pour info un Chef-d'oeuvre peut être un écrit, un porte-plume et une plume servent à écrire... et Verlaine un écrivain croule de rire

Ravie de t'avoir rendu service en t'apprenant quelque chose ! Par contre j'avoue que je n'y connais rien en vélo :flower:

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39577
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Pseudo le Ven 19 Juin 2009 - 17:39

Ah. Élément intéressant qui ne va pas vous arranger, vous allez le constater.

En premier lieu, je donne l'un de vos propos qui devait légitimer l'emploi de "perpétrer" dans le cas d'un écrit : "qu'il y a des écrits d'une telle nuisance que j'ai parfaitement le droit de les trouver criminels".

En second lieu, je donne le propos que vous écrivez juste avant ce message-ci : "pouvez-vous m'apporter un petit arsenal à perpétrer des chefs-d'oeuvre, porte-plume, plumes".

En dernier lieu, je vous pose la question : peut-on perpétrer (dans le sens de commettre quelque chose de mauvais ou de répréhensible) un chef-d'oeuvre (qui est quelque chose de grandiose ou d'admirable) ?

Que m'avez-vous appris, au fait ? Que l'on peut perpétrer une équipe de football ? copains

Pseudo
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 489
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Roxeur d'athées mal embouteillés
Humeur : Joviale
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Bulle le Ven 19 Juin 2009 - 17:47

Tout à fait ! Mein Kampf est un Chef-d'oeuvre de ce genre. Certains écrits de Morand et de Céline également...
Et puis tu sais, chef-d'oeuvre peut être employé dans un sens tout à fait ironique comme par exemple :
- Vos contributions, mon cher, sont un chef d'oeuvre d'inepties...
Avoue que c'est plus élégant que de dire "un ramassis de conneries" quand même hein rire

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39577
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Pseudo le Ven 19 Juin 2009 - 17:50

Mein Kampf ? Au plan littéraire, c'est de la merde.
Céline a écrit des chefs-d'oeuvre, lui, effectivement. Mais au sens propre du terme, pas ironiquement dit. Et aucun n'était répréhensible. Revoyez votre copie.

Pseudo
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 489
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Roxeur d'athées mal embouteillés
Humeur : Joviale
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Bulle le Ven 19 Juin 2009 - 18:02

Je ne pense pas que tu aies eu l'occasion de lire "Les Beaux Draps" et d'autres pamphlets du style.

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39577
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Invité le Ven 19 Juin 2009 - 18:22

ça devient n'importe quoi!
je préfère vous laisser vous disputer pour rien!
(Verlaine à tous les droits! la poésie autorise certaines licences! et s'il demande un arsenal..... c'est bien pour perpétrer (un crime) littéraire! :crabe:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Bulle le Ven 19 Juin 2009 - 19:19

Mais non voyons, ce n'est pas une dispute 💋

_________________
Hello Invité !  Le du 01 septembre 2017 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 39577
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par SEPTOUR le Sam 20 Juin 2009 - 11:17

Et pourtant il y a eu création...suivie d'une évolution.....qui n'est rien d'autre que la continuation de la création avec le temps pour ''nouveau'' paramétre.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouton et la Justice ( ce n'est pas une fable...)

Message par Invité le Mar 23 Juin 2009 - 16:17

je voudrais revenir sur ce sujet délicat:
Un type qui a cru sans douter à de telles élucubrations peut-il encore faire un magistrat de confiance?
Est-ce un manque de sérieux du juge, qui n'aurait pas su aller lui même à la pêche aux informations?
Ou bien a-ton cherché délibérément à le ridiculiser pour que la vérité ne soit jamais connue?
Après-tout, les accusés ont été blanchis, mais les enfants?
ne sont-ils que des fabulateurs? ou bien ont-ils réellement subi des sévices, des attouchements ou des viols?
l'enquête est-elle close? ou classée?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum