Le droit de critiquer les religions

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par dan 26 le Mar 14 Juil 2009 - 15:43

[quote="Spin"]Bonjour,

zelda a écrit:en France on applique, parait-il, certains principes relatifs aux droits de l'homme. et cela indépendament des conditions politico-économiques des pays d'origine desdits hommes.
Oui, enfin, il y a des limites, parce qu'un pays qui accueillerait sans restriction toute la misère du monde cesserait très vite d'être vivable.
Ca commence àetre le cas chez nous.

Pour revenir au sujet, le droit de critiquer les religions, ça devient que doit-on faire face à la pression exercée par ou pour des religions, y compris pour dissuader la critique à leur encontre, y compris sur leurs propres fidèles ou supposés tels. Il me semble qu'il y a des principes à ne surtout pas lâcher, comme le droit de choisir sa religion. Et ce droit est attaqué, et comment le défendre sans critiquer ceux qui l'attaquent, et qui y verront forcément une critique de leur religion ?
Problème insoluble à mon gout, les religions étant devenues un pouvoir politique tres important .
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par Bulle le Mar 14 Juil 2009 - 15:44

Bradou a dit :
« Aliénation insupportable » signifie qu’on n’attend pas seulement d’eux qu’ils soient respectueux des lois, des us, des coutumes, des traditions, des valeurs et de la façon de vivre de la communauté qui les reçoit, mais qu’ils se renient et se métamorphosent en clones de l’autre
Et pourtant on ne leur demande pas cela : je regrette, ils ont la liberté de culte, ils ont leurs us et coutumes et je trouve tout à fait normal qu'ils gardent leur individualité et que les français gardent la leur.
Mais peut-être pourrais-tu être encore plus limpide en me donnant des exemples précis ?

« soit parce qu’on face il n’y a pas volonté réelle de les intégrer » signifie ceci : sois respectueux de tes devoirs et obligations, fais-toi aussi discret et silencieux que possible
Cela me semble normal, j'agis de cette manière lorsque je fais des séjours à l'étranger.
et attends sagement qu’on t’indique où sont tes droits et qu’on te dise quand, où, comment et dans quelle mesure tu peux avancer une supplique pour qu’on se penche sur la possibilité possible de t’en gratifier dans la mesure du possible.
Je ne suis pas d'accord avec cela désolée. Donc il va falloir me donner des précisions... Encore...
Bulle ne passe pas par 36 chemins (...)
Non c'est vrai : je tourne rarement autour du pot. Il est où le problème dans ma phrase et qu'est-ce qui ne te convient pas ?
En quoi les immigrés qui travaillent légalement en France sont-ils victimes d'inégalités par rapports à leurs homologues français ?
Là encore j'ai besoin de précisions.
T’es sûre que ta clim fonctionne toujours ?
Qu'entends tu par là ?

_________________
Hello Invité !  Le du 01 mai 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 41426
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par dan 26 le Mar 14 Juil 2009 - 16:01

bradou a écrit:

Après ces digressions, revenons au sujet.
J’avais donc écrit : « s’ils ne s’intègrent pas, c’est soit parce que ce qu’on leur présente comme intégration est une aliénation insupportable, soit parce qu’ils savent qu’en face il n’y a pas volonté réelle de les intégrer. »
C’est donc cette phrase pure comme l’air et limpide comme l’eau (avant qu’ils soient pollués) que je vais devoir expliquer. Allons-y !
« Aliénation insupportable » signifie qu’on n’attend pas seulement d’eux qu’ils soient respectueux des lois, des us, des coutumes, des traditions, des valeurs et de la façon de vivre de la communauté qui les reçoit, mais qu’ils se renient et se métamorphosent en clones de l’autre.
C’est toujours pas intelligible ?
Intégration voulant dire rentrer dans un corps, et faire un avec celui ci ;necessite forcement de perdre son entité première. Ta definition correspond à "invasion" "entrisme" qui consiste a rentrer dans une structure pour la modifier à sa vue. L'intégration c'est accepter toutes les regles et les coutumes d'un pays , point barre. Il n'est pas question d' essayer de faire autrement . C'est là que le bas blesse. Et que certains musulmans n'acceptent pas .

Pitié ! Qu’on ne me réponde pas qu’on ne leur a jamais demandé ça. Ce n’est pas de cela qu’il s’agit ici, mais d’expliquer « aliénation », et puis cela je ne l’ai pas exclu, puisque j’avais mis « soit ».
Ils est tout de meme inconcevable qu'ils aient refusé" l'occupant", "l'aliéneur ", et qu'ils cherchent refuge aupres de ceux qu'ils ont chassé de leurs pays. Comment expliques tu celà ?

Poursuivons.
« soit parce qu’on face il n’y a pas volonté réelle de les intégrer » signifie ceci : sois respectueux de tes devoirs et obligations, fais-toi aussi discret et silencieux que possible et attends sagement qu’on t’indique où sont tes droits et qu’on te dise quand, où, comment et dans quelle mesure tu peux avancer une supplique pour qu’on se penche sur la possibilité possible de t’en gratifier dans la mesure du possible. C’est toujours pas intelligible ? Et c'est pas vrai ce que je dis là?
Ces clarifications faites, voyons un peu ce que les uns et les autres ont écrit.
Tu ne parles donc pas d'intégration, mais d'invasion.
Spin écrit : « il n’a jamais été dit qu’une personne doit être jugée sur autre chose que son comportement et ses positions personnels ». Si, et c’est justement ce que je dénonce. Quand quelques-uns agissent mal, on dit en généralisant(et là ce n’est plus « personnel ») que les musulmans agissent mal. Quand ils n’agissent pas mal, on dit que de toute façon leur Livre leur commande d’agir mal.
Là c'est de la paranoia pure.
Dan(c’est le meilleur).
Merci tu me flattes.

Il ne veut pas qu’on lui refasse la guerre de cent ans. Non on ne la refait pas. Tu ressens juste les répliques du séisme que tu avais provoqué toi-même. Si tu n’avais pas été chez eux, ils ne seraient probablement pas aujourd’hui chez toi.
Tu penses donc que le tourisme n'est pas une richesse pour ces pays , et donc pour regler cette question, il serait préférable de fermer les frontières, et de ne pas visiter ces contrées , drole de concept, assez primaire. .

Si on n’était pas venu me casser les pieds à moi par exemple jusque dans mon douar, pourtant perché à flanc de montagne, je n’aurais jamais connu un traitre mot de ce galimatias et ne serais pas là aujourd’hui à vous em…..der .
Heu….cordialement.
Il ne t'est pas venu à l'idée de creer de la richesse dans ton pays afin "d'elever ", le niveau de vie de tous tes compatriotes . Tu cours , vers les personnes , et les methodes que tes parents ont chassés, etrange comme attitude.
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par _bradou le Mer 15 Juil 2009 - 13:23

Je réponds ici à Dan, à Spin et à Bulle.

Dan :
1 /Il est agréable mais difficile de discuter avec toi et je vais te dire pourquoi.
Quand tu me lis, tu as déjà tes idées en tête. Tu ne cherches pas à proprement parler à comprendre ce que j’écris, mais à faire correspondre, à faire dire à mon texte ce que tu as déjà en tête. C’est toujours la même chose. Dans ton subconscient, je ne peux dire que ce que tu devines à l’avance. En d’autres termes tu te parles à toi-même. Cela m’arrive aussi. J’ai cru bon de te le signaler, car tu ne peux imaginer comme cela me désole de ne pas être compris.
2/ Tu me dis ensuite : « il ne t’est pas venu à l’idée de créer de la richesse dans ton pays afin d’élever le niveau de vie de tous tes compatriotes. Tu cours vers les personnes et les méthodes que tes parents ont chassés, étrange attitude. »
Qui te dit que je ne crée pas de la richesse dans mon pays ? Si tu veux dire par là que je devrais travailler chez moi, je t’apprends que je suis et est toujours été chez moi, ce qui n’est nullement jeter la pierre aux miens qui son chez toi ni aux tiens qui sont chez moi.
Elever le niveau de vie de mes compatriotes ? Pour chacun de mes compatriotes, je ne sais pas et à niveau de vie, je préfère plutôt qualité de vie. Pour la qualité de vie( qui ne s’évalue pas en dollars), je pense être plus riche que toi, tout en espérant, sincèrement, que tu le sois autant que moi.
Cordialement.

Spin.
Tu n’arrêtes pas de répéter que je déforme tes propos. Te faire dire ce que tu ne dis pas pour pouvoir ensuite te contrer ? Absurde.
Je te dis et te répète que le mot musulman est un terme générique. Pour moi, adresser des critiques aux musulmans est différent de critiquer un homme ou un gang, si tu vois ce que je veux dire.. ……………………..

Bulle
Pour ne pas faire long et m’en tenir à l’essentiel de ta réponse où tu dis : « en quoi les immigrés qui travaillent légalement en France sont-ils victimes d’inégalités par rapport à leurs homologues français ? Là j’ai encore besoin de précisions. »
Nous parlions des communautés étrangères, les musulmans en particulier, vivant en France, voilà que tu les métamorphoses en immigrés, ce qui n’est pas tout à fait la même chose (terme d’ailleurs inexistant dans mon post de départ du 13/7/…14h32.). Je constate aussi que tu axe ton argument sur le monde du travail, alors que le propos était plus général.
Il n’y a aucun mal à changer ainsi les données du problème, à condition de ne pas se faire prendre.
Sur le fond. J’avoue que tu es mieux placée que moi pour connaître ce problème franco-français. Moi j’ai basé mes affirmations sur des informations et des statistiques de notoriété publique que donnent tous les médias presque sans exception, tous genres confondus, et les politiques aussi ,selon lesquelles ces communautés étrangères souffriraient d’exclusion, de discrimination sur tous les plans(emploi, logement, qualité des enseignants, couverture sanitaire, etc). J’ai lu, et plus d’une fois, que des politiques et des mesures particulières sont à chaque fois mises en place pour y remédier sans grand succès. Lors des troubles (2005 ?) qui avaient secoué la France et d’autres pays européens, j’ai personnellement entendu Chirac, et pas que lui, dire ce que je viens de dire.
Bon, du moment que tu dis que c’est pas vrai, moi je te crois
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par _Spin le Mer 15 Juil 2009 - 13:42

bradou a écrit:Spin.
Tu n’arrêtes pas de répéter que je déforme tes propos. Te faire dire ce que tu ne dis pas pour pouvoir ensuite te contrer ? Absurde.
Je te dis et te répète que le mot musulman est un terme générique. Pour moi, adresser des critiques aux musulmans est différent de critiquer un homme ou un gang, si tu vois ce que je veux dire.. ……………………..
Désolé, je ne comprends toujours pas. Je ne critique pas "les musulmans" (ou alors, montre-moi où, si ça m'a échappé, parce que contester ce que j'ai pu dire sans le citer, ça ne va pas) je dis qu'il vient plus de choses et de nouvelles ennuyeuses du monde musulman que d'autres, toutes choses égales par ailleurs.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par dan 26 le Mer 15 Juil 2009 - 15:50

[quote="bradou"]
.
Dan :
1 /Il est agréable mais difficile de discuter avec toi et je vais te dire pourquoi.
Quand tu me lis, tu as déjà tes idées en tête.
Heureusement , je n'ai pas l'habitude d'etre une girouette.
Tu ne cherches pas à proprement parler à comprendre ce que j’écris, mais à faire correspondre, à faire dire à mon texte ce que tu as déjà en tête.
Pas d'accord , masi si tu le vois comme celà, que te dire.
C’est toujours la même chose. Dans ton subconscient, je ne peux dire que ce que tu devines à l’avance. En d’autres termes tu te parles à toi-même.
Alors là tu es fort . Je repond tout simplement point par point aux propos qui me sont adressés, en mettant en avant mes arguments et mes idées, c'est tout. En vertu de mon expérience de 62 ans .
Cela m’arrive aussi. J’ai cru bon de te le signaler, car tu ne peux imaginer comme cela me désole de ne pas être compris.
Quand on n'est pas compris il peut y avoir plusieurs causes connues, en particulier que le message de depart soit trop opaque.


2/ Tu me dis ensuite : « il ne t’est pas venu à l’idée de créer de la richesse dans ton pays afin d’élever le niveau de vie de tous tes compatriotes. Tu cours vers les personnes et les méthodes que tes parents ont chassés, étrange attitude. »
Qui te dit que je ne crée pas de la richesse dans mon pays ? Si tu veux dire par là que je devrais travailler chez moi, je t’apprends que je suis et est toujours été chez moi, ce qui n’est nullement jeter la pierre aux miens qui son chez toi ni aux tiens qui sont chez moi.
Elever le niveau de vie de mes compatriotes ? Pour chacun de mes compatriotes, je ne sais pas et à niveau de vie, je préfère plutôt qualité de vie. Pour la qualité de vie( qui ne s’évalue pas en dollars), je pense être plus riche que toi, tout en espérant, sincèrement, que tu le sois autant que moi.
Typique !Tu n'as pas répondu à la question qui est de demontrer la contradiction entre le fait que la population africaine, pour expliquer sa misére,, et sa rancoeur accuse l'époque colonialiste, et contradictoirement vient demander le confort aux personnes qui il y a quelques années les ont colonialisés. Un paradoxe qui ne t'effleure meme pas, et que j'essaye de t'expliquer . Pourquoi reprocher à un homme sa violence par exemple, et continuer à vouloir se blotir dans ses bras. C'est ridicule, c'est cette contradiction que j'essaye de te faire comprendre . Quand à l'enrichissement de son pays, je ne parlais pas de toi, (ceci n'et pas le problème), mais des africains en général, qui devraient créer de la richesse chez eux, au lieu de venir la chercher chez les mechants et anciens colonnialisateurs . . Amicalement ]

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par Talek le Mer 15 Juil 2009 - 17:26

Une idée: Ce sont des enfants de l’occident (en tant que mode de vie et de pensée propager par assimilation consentie ou non) qui réclament leurs part du gâteau.
Le problème avec les gens de l’arrière court, c’est qu’ils ne peuvent pas se contenter de nous servir sans avoir un jour la désobligeance de demander toujours plus de droits. On ne va tout de même pas les laisser s’asseoir à notre table !

Voyez, il est facile de transformer doucement la légitimité d’une critique de l’islam, de fait sociaux ou autres, en un appel à la discrimination à l’encontre d’une population. Il est toujours possible de se défendre de ne pas pratiquer d’amalgame, mais cette vision unifiée d’un monde africain ou musulman rendu impossible à l’intégration, non seulement ne correspond en rien à la réalité tel que je la vie tous les jours, mais m’apparaît comme un poncif douteux surtout lorsqu’il est accompagné d’argument fréquemment utilisé par des mouvements politique tout aussi douteux.

Talek
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 103
Localisation : P2 Dôme
Identité métaphysique : bof
Humeur : Serein
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par _Spin le Mer 15 Juil 2009 - 18:52

Talek a écrit:Voyez, il est facile de transformer doucement la légitimité d’une critique de l’islam, de fait sociaux ou autres, en un appel à la discrimination à l’encontre d’une population.
Il a quelque chose qui me gêne, là : je sais bien que toute critique d'un groupe ou sous-groupe, ou d'une doctrine, peut inspirer des amalgames abusifs, mais s'il faut s'interdire de critiquer parce que ça peut entraîner des amalgames abusifs, alors on peut aussi bien s'interdire de dénoncer l'islamophobie (au sens condamnable : discrimination à l'encontre de personnes en fonction de leur origine religieuse). Parce que ça aussi ça peut entraîner, ça entraîne en fait, des amalgames abusifs de la part de musulmans hargneux (il y en a comme il y a des non-musulmans hargneux).

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par Bulle le Mer 15 Juil 2009 - 19:48

Bradou a dit :
Nous parlions des communautés étrangères, les musulmans en particulier, vivant en France, voilà que tu les métamorphoses en immigrés, ce qui n’est pas tout à fait la même chose (terme d’ailleurs inexistant dans mon post de départ du 13/7/…14h32.). Je constate aussi que tu axe ton argument sur le monde du travail, alors que le propos était plus général.
Il n’y a aucun mal à changer ainsi les données du problème, à condition de ne pas se faire prendre.
A vrai dire je n'ai pas changé les données du problème, seulement il me semblait que c'était là plus qu'autre part que le bat pouvait blesser.
Parce que c'est bel et bien là le fond des problème discriminatoires.
Il n'y a pas d'hostilité à une communauté il y a lutte pour un bout de pain ou pour un HLM.
Parce qu'en France, oui oui : il n'y a plus assez de travail et pas assez de logements.
...selon lesquelles ces communautés étrangères souffriraient d’exclusion, de discrimination sur tous les plans(emploi, logement, qualité des enseignants, couverture sanitaire, etc).
Et tu liras d'autres informations et statistiques qui montreront que les femmes indigènes souffrent des discrimation pour l'emploi, que les smicards indigènes souffrent de discrimination pour le logement. C'est pour cela que je parlais d'"homologues", pour comparer ce qui est comparable.
Pour les enseignants c'est faux et pour la couverture sociale et sanitaire c'est faux également. Il y a même le reproche inverse pour ce qui est de la couverture sociale.
Je ne dis pas que tout est parfait Bradou ; il y a le racisme primaire contre lequel il n'y a que l'éducation qui peut faire avancer les choses. Mais il existe des deux côtés.
C'est pour cela que je te demandais des faits précis.

PS : tu n'as pas répondu à mon interrogation à propos du climatiseur ! rire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 41426
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par Talek le Mer 15 Juil 2009 - 20:52

Bonsoir Spin. Je te suis bien, mais avec la critique il ne s’agit pas tant d’observer ce que l’on va s’interdire que ce que l’on va s’autoriser. Les hargneux découlent seulement du mépris (sous entendu dans ma phrase précédente).
En vérité, je ne vois pas cette société possible sans discrimination, et vous ?

Talek
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 103
Localisation : P2 Dôme
Identité métaphysique : bof
Humeur : Serein
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par bernard1933 le Mer 15 Juil 2009 - 22:15

A Villiers-le-Bel, en 2007, une voiture de police roule trop vite et tue deux jeunes qui roulaient à moto. L'expertise l'a prouvé . Aucune mise en examen côté flics. Le silence . Les jeunes de la cité se révoltent. Arrestations, jugement, renvoi aux assises .
Et l'affaire du transfo. Deux gosses électrocutés . Course poursuite , pire qu'au parc aux daims de Louis XV...On attend le jugement ...Aussi rapide que les enquêtes judiciaires concernant Chirac.
Et vous voudriez que cette population méprisée reste bien sage ?
Bien sûr qu'il y a de la misère au Mali et ailleurs . On était parti là-bas pour les en sortir... Belle réussite...
Mais je suis hors-sujet...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par _Spin le Jeu 16 Juil 2009 - 7:06

Bonjour,

Talek a écrit:Bonsoir Spin. Je te suis bien, mais avec la critique il ne s’agit pas tant d’observer ce que l’on va s’interdire que ce que l’on va s’autoriser.
La critique, c'est une chose, l'interdiction ou l'autorisation une autre. Ou alors, on entre dans une logique totalitaire qui n'est même pas celle de l'Islam (qui admet traditionnellement qu'il y a des choses blâmables sans êtres interdites, ou louables sans être obligatoires).

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par dan 26 le Jeu 16 Juil 2009 - 8:52

J'ai l'impression que l'on sort sérieusement du sujet.
amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par _Spin le Jeu 16 Juil 2009 - 9:08

Bonjour,

bernard1933 a écrit:A Villiers-le-Bel, en 2007, une voiture de police roule trop vite et tue deux jeunes qui roulaient à moto. L'expertise l'a prouvé . Aucune mise en examen côté flics. Le silence . Les jeunes de la cité se révoltent. Arrestations, jugement, renvoi aux assises .
Et l'affaire du transfo. Deux gosses électrocutés . Course poursuite , pire qu'au parc aux daims de Louis XV...On attend le jugement ...Aussi rapide que les enquêtes judiciaires concernant Chirac.
Pas le sujet,
Spoiler:
sinon, je dirais bien que tu t'obstines à présenter comme des victimes et des révoltés des gens qui ont peut-être des excuses, qui ne sont pas forcément des salauds intégraux, mais qui sont tout le contraire de victimes et de révoltés : ils profitent d'une situation et font tout pour qu'elle dure. Je dirais bien aussi que si on veut que les flics ne fichent plus rien et regardent systématiquement ailleurs quand il se passe quelque chose, ou s'arrangent pour arriver trop tard, ce qu'ils ne font déjà que trop, on n'a qu'à sévir à leur moindre boulette.
Le sujet, c'est "critique des religions". Et donc la réputation globale des fidèles d'une religion, en distinguant le cas où ils sont majoritaires et le cas où ils ne le sont pas, est à prendre en compte.

Je n'ai aucune attirance pour la doctrine des témoins de Jéhovah, mais je sais qu'ils n'ont aucun mal à trouver un emploi parce qu'ils ont la réputation, justifiée, d'être sobres, honnêtes, consciencieux, sans histoire. Il faudrait peut-être se demander pourquoi les fidèles d'autres religions ont plus de mal, si c'est seulement de la malveillance...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par _bradou le Jeu 16 Juil 2009 - 11:39

Bulle a écrit:
PS : tu n'as pas répondu à mon interrogation à propos du climatiseur ! rire

Il faut croire que tu y tiens à ce satané climatiseur. Je l'ai complètement oublié.
Dans un post tout récent qui traîne quelque part ici auquel j' comprenais rien, j'avais dit qu'il fallait que j'installe vite ma clim. Ce qui signifie(faut que j'explique, sinon tu va me demander d'expliquer rire )que c'est la chaleur qui m'abêtissait.
Et j'ai gardé ça.Au lieu de dire à quelqu'un: "tu es complètement........"et d'encourir les foudres de la modération, je lui demande s'il a fait vérifier sa clim. Et ça passe comme à la poste rire .
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par Talek le Jeu 16 Juil 2009 - 12:00

Voyons Spin, il ne s'agit pas d'une règle imposée par une autorité. Mais simplement de son propre sens des responsabilités. C'est une contrainte en effet qui importe peu, revendiquons nous ayant droit c'est le plus important.

Talek
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 103
Localisation : P2 Dôme
Identité métaphysique : bof
Humeur : Serein
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par Invité le Jeu 16 Juil 2009 - 12:09

bradou a écrit:
Dans un post tout récent qui traîne quelque part ici auquel j' comprenais rien, j'avais dit qu'il fallait que j'installe vite ma clim. Ce qui signifie(faut que j'explique, sinon tu va me demander d'expliquer rire que c'est la chaleur qui m'abêtissait.
heureusement que tu expliques, je n'avais pas saisi :ptdr: ici, le températures diurnes tournent autour de 20, max 23° pour le moment

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par dan 26 le Jeu 16 Juil 2009 - 12:22

[quote="bernard1933"]A Villiers-le-Bel, en 2007, une voiture de police roule trop vite Sur une moto volée , il faut tout dire.

Et l'affaire du transfo. Deux gosses électrocutés . Course poursuite , pire qu'au parc aux daims de Louis XV...On attend le jugement ...Aussi rapide que les enquêtes judiciaires concernant Chirac.
Les jeunes étaient poursuivi car il volaient sur les chantiers, il faut aussi le dire.


Et vous voudriez que cette population méprisée reste bien sage ?
Bien sûr qu'il y a de la misère au Mali et ailleurs . On était parti là-bas pour les en sortir... Belle réussite...
Mais je suis hors-sujet...
Je "jeune " qui c'est sucidé était connu par les services de police depuis plus de 4 ans pour brigandage agravé, il faut aussi le dire . On ne chasse pas les populations, mais les voleurs, les brigands, les bandits,les voyous comment expliquer que de nombreux musulmans, se retrouvent chassés. Quand allons nous avoir le courage de regarder les choses en face.
Ne me parle pas de misère , des populations entières sont dans la misére, et n'ont pas cette attitude.
Amicalement.

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par _Spin le Jeu 16 Juil 2009 - 12:29

Talek a écrit:Voyons Spin, il ne s'agit pas d'une règle imposée par une autorité. Mais simplement de son propre sens des responsabilités. C'est une contrainte en effet qui importe peu, revendiquons nous ayant droit c'est le plus important.
Bon, d'accord, mais alors je ne vois plus bien où est le problème...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par _bradou le Jeu 16 Juil 2009 - 12:38

dan 26 a écrit:Typique !Tu n'as pas répondu à la question qui est de demontrer la contradiction entre le fait que la population africaine, pour expliquer sa misére,, et sa rancoeur accuse l'époque colonialiste, et contradictoirement vient demander le confort aux personnes qui il y a quelques années les ont colonialisés. Un paradoxe qui ne t'effleure meme pas, et que j'essaye de t'expliquer . Pourquoi reprocher à un homme sa violence par exemple, et continuer à vouloir se blotir dans ses bras. C'est ridicule, c'est cette contradiction que j'essaye de te faire comprendre . Quand à l'enrichissement de son pays, je ne parlais pas de toi, (ceci n'et pas le problème), mais des africains en général, qui devraient créer de la richesse chez eux, au lieu de venir la chercher chez les mechants et anciens colonnialisateurs . . Amicalement ][/color][/b]

Tout cela ressemble fort à des propos de bistrot.
1 / cette histoire d’Africains qui ont de la rancœur et qui continuent d’imputer au colonisateur leur misère au lieu de se mettre au boulot, est un disque rayé. Cela a peut-être existé un temps, et c’est normal, mais c’est dépassé depuis longtemps.
Si donc quelqu’un s’accroche à cette idée, c’est bien toi. Parce qu’elle est incrustée dans ta tête, tu crois qu’elle l’est dans celle des autres.
Quand vas-tu évoluer ?
2/ Il n’y a ni contradiction, ni paradoxe, et les Africains ne vont pas se blottir dans les bras de l’ancien colonisateur. Les cocolais vivent en cocolie, les bananais, en bananie et les ananasiens, en anasie. Ce n’est pas parce qu’il y a des mouvements migratoires, même importants, que cela te permets de dire ce que tu affirme là. C’est totalement faux, sauf si c’est dit dans un bistrot.
Ce que tu dis là repose aussi sur une idée implicite et qui mériterait un 0/20 si elle était formulée par un collégien, savoir que si l’Allemagne est riche c’est parce qu’elle est habitée par des allemands ; et la zabanie, pauvre parce qu’habitée par les zabanais. Si, si, cette idée est à la base de toute ton argumentation.

62 ans, tu as dit? Mais c'est très jeune, Dan. Mon grand père, à 92 ans s'était remarié avec une jeunette de 18 ans. 62 ans c'est très jeune...sauf pour les idées. Faut rénover un peu de ce côté-là et tout ira bien.
Cordialement.
avatar
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par bernard1933 le Jeu 16 Juil 2009 - 17:08

Dan, je te précise que, dans le cas des gosses brûlés dans le transfo, il est prouvé maintenant qu'ils ne volaient rien du tout . C'était simplement la chasse aux " bronzés " ! Pas étonnant que la date du procès se fasse attendre.
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par Talek le Jeu 16 Juil 2009 - 18:05

Aucun problème Spin.
Faire la corrélation entre musulman et bandit me semble judicieux pour étayer une réputation utile à la vérité d'une rigoureuse critique de l'islam. La preuve en est qu'elle se vérifie tout les jours dans les médias et les statistiques.
Je soulevais juste le fait que la discussion était en train de déborder du cadre d'une réflexion sur le bien fondé et l'actualité de tradition ou pratique religieuse. Qu'il en soit ainsi.

Talek
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 103
Localisation : P2 Dôme
Identité métaphysique : bof
Humeur : Serein
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par dan 26 le Jeu 16 Juil 2009 - 18:36

bernard1933 a écrit:Dan, je te précise que, dans le cas des gosses brûlés dans le transfo, il est prouvé maintenant qu'ils ne volaient rien du tout . C'était simplement la chasse aux " bronzés " ! Pas étonnant que la date du procès se fasse attendre.
Je n'ai pas le memes infos .
Un responsable de la police à dit dernièrement que la raison fondamentale pour laquelle ils pistaient" "les bronzés", et du essentiellement au fait que les recherches partent de la description qu'en font les personnes qui ont vu les délinquants . Il y a quelques mois je suis allés, à la gendarmerie de ma ville pour une declaration de vol , d'une personne que j'avais apercue , Ils m'ont demandé,de consulter les photos des personnes déjà arrretées, et suspectes , 24 pages sur 25 étaient "des bronzés",( je n'aime pas ce terme !!! ), les autres étaient d'origine des pays de l'EST Etrange n'est ce pas . Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par _Spin le Jeu 16 Juil 2009 - 18:41

Talek a écrit:Aucun problème Spin.
Faire la corrélation entre musulman et bandit me semble judicieux pour étayer une réputation utile à la vérité d'une rigoureuse critique de l'islam. La preuve en est qu'elle se vérifie tout les jours dans les médias et les statistiques.
Tu as vite simplifié. Cela dit, les faits sont les faits. J'ai donné l'exemple des TJ, je peux ajouter celui des sikhs, parfaitement intégrés là où ils s'installent, en dépit de leurs manies vestimentaires (turban...).

Et j'ajoute que si les minorités musulmanes en pays non-musulmans tendent à être plus perturbatrices, les minorités non-musulmanes en pays musulmans sont les plus maltraitées.

Après, il ne faut pas généraliser, c'est sûr, mais on ne peut pas non plus ignorer.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le droit de critiquer les religions

Message par Bulle le Jeu 16 Juil 2009 - 19:45

Bradou a dit :

Et j'ai gardé ça.Au lieu de dire à quelqu'un: "tu es complètement........"et d'encourir les foudres de la modération, je lui demande s'il a fait vérifier sa clim. Et ça passe comme à la poste rire .
Arf... C’était juste pour t’embêter...
Et comme ça tu sauras que parfois on ne se fie pas à l'emballage et on peut demander l’ouverture du colis rire

_________________
Hello Invité !  Le du 01 mai 2018 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 41426
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum