Dire ses émotions

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par Invité le Ven 15 Jan 2010 - 1:34

ou garder un maximum ses émotions pour soi, et ne les laisser s'exprimer que sur un forum où le jugement des autres est (presque) sans importance!
L'inconvénient, c'est que quand ça pète, c'est pire qu'un tsunami!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par Jipé le Ven 15 Jan 2010 - 9:54

Toujours très mauvais de garder ses émotions, c'est de parler qui libère et permet de prendre conscience.
Détrompe-toi Myrrha, même si c'est sur un forum, un jugement peut-être douloureux, car ce n'est pas "qui le dit" qui est important, c'est "ce qu'il dit", qui l'est, dans la mesure ou la réflexion est pertinente!
Après, c'est le cheminement personnel qui amène éventuellement le questionnement.
C'est un bien lorsque ça pète, c'est que le moment est venu de se prendre en main pour apporter un changement, soi par soi-même soit en se faisant aider.
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25747
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par Invité le Ven 15 Jan 2010 - 15:38

Arrête, Jipé! je le sais! laisse moi encore un peu mes illusions!... juste vingt ou trente ans! Après, je serai si vieille que peut-être déjà renseignée sur le "temps de l'éternité" ou sur le goût des racines de pissenlits! accueil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dire ses émotions

Message par leonnard le Ven 22 Jan 2010 - 11:15

De quoi je me mêle?
Non, sans déconner ça m'intéresse.
Faire un saut direct de la sphère de l'intime à celle du social et du politique, ça m'a chiffonné. Mais c'est bien ce qui caractérise l'homme: de vivre en société; et c'est sur, que cette vie sociale est un vaste stimulateur d'émotions en tout genre.
Je crois que Gereve a raté quelques étapes alors que sa description de la sphère intime était très prometteuse.
C'est pas évident d'articuler le psychologique au sociologique.
Moi, pour faire simple je pars du principe que chacun contient le tout, qu'en chacun on retrouve la société, à travers une vision singulière influencée par les prédispositions initiales (innées) puis par les conditionnements et les expériences (acquis) en passant par les réactions aux sollicitations et les choix de stratégie d'adaptation.
Maintenant, dire que le refoulement de nos émotions nous livre passivement à la manipulation et à la domination des ... quoi au juste? Bien oui! Y aurait d'un côté les pauvres refoulés émotionnels sans défense (bienvenu au club) et de l'autre les libérés émotionnels qui joueraient les prédateurs (genre Tapi, mais pas dans l'ombre). Non! là faut qu'on m'explique.
Moi, je crois plutôt que la libération et le vécu des émotions est indirectement déterminant dans le sens que c'est une condition nécessaire mais pas suffisante.
Y a des gens, (non ne te sens pas visé) qui ont fait la merveilleuse découverte de leurs émotions et qui s'y sont arrêtés en répétant dans des pratiques de groupe ce qu'on appelle des décharges émotionnelles. On accumule pendant la semaine et on se décharge le week-end par exemple et puis on recommence. C'est comme activer l'interrupteur: ça marche. Mais on a remplacé une motivation, une dépendance par une autre apparemment plus essentielle, d'accord!
Les gens bloqués émotionnellement ne sont pas livrés passivement à la manipulation des dominants, ils participent au système, le nourrissent de leurs attentes, espoirs, ambitions, toutes ces choses qui proviennent de leur conditionnement. Motivés et volontaristes (plus ou moins) ils s'exposent à voir leurs attentes satisfaites ou frustrées, aussi bien professionnelles, que matérielles ou relationnelles (familiales, amoureuses) sachant que les différents domaines interagissent les uns sur les autres, un licenciement peut être suivi par un divorce, (un malheur ne vient jamais seul, mais ça peut être le début d'une enrichissante remise en question). Donc ils donnent le bâton pour se faire battre, je peux dire "nous" je peux dire "je", c'est inévitable.
Alors pour revenir au sujet, puisque nous ne sommes pas soumis à la violence d'une condition (humaine) mais que nous y participons de notre plein gré (on a pas le choix) il nous appartient de revoir nos objectifs en questionnant le rapport coût/bénéfice de notre implication. Et ce n'est qu'en étant conscient que l'on peut y parvenir, en voyant nos prétentions et nos compensations (c'est synonyme) pour ce qu'elles sont. Et qui dit conscience dit mise à jour de l'inconscient et donc de l'une de ses expressions: les émotions.
Maintenant, non c'est pas fini, les émotions ne sont pas à jeter au panier, elles sont le marqueur d'un niveau de sensibilité dans un certain domaine, le signe d'une vulnérabilité dans le sens d'une acuité de perception, aussi bien intérieure, qu'extérieure. En plus même si elles sont fondées sur une vision fausse de la situation, le fait qu'elles nous affectent les rend vraies, authentiques, elles sont une précieuse source d'information sur nous-mêmes, là où nous en sommes, nous leur devons bien ça, c'est que l'on appelle: la vérité émotionnelle, c'est nous tout crachés. Et c'est par elles que l'on remonte à la fondation de notre personnalité, la voie incontournable vers la pacification.

leonnard
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par JO le Ven 22 Jan 2010 - 18:50

Tout le monde a des émotions, mais ne les exprime pas forcément . Ce qui est normal à Marseille , ne l'est pas à Londres et les tempéraments sont différents .L'essentiel est de bien se connaitre, les uns les autre, et de se connaitre, soi, et d'accepter ce qu'on est . Il ya des familles où ça se tripote et d'autres où on s'embrasse seulement aux anniversaires et au jour de l'an .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par Invité le Mar 26 Jan 2010 - 14:27

whaou!
gérer ses émotions, ce n'est pas les jeter au panier.
sensibilité, vulnérabilité, ne sont pas les seuls vecteurs de nos émotions.
toutes nos émotions ne nous mettent pas dans un état de faiblesse.

Mais il faut savoir les gérer, parfois même les mettre de côté, pour espérer connaître des moments de Paix.
C'est ce que je crois.



Spoiler:
[color=red]édit par Leela: j'ai enlevé les doublons, et aussi la phase chez toi qui le signalait, Myrrha [/size]Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par JO le Mar 26 Jan 2010 - 18:52

L'ennui des émotions est qu'elles perturbent notre humeur. On peut arriver détendu, prêt au dialogue, par exemple, sur le forum . Et puis une intervention agressive ou dédaigneuse, soulève une vague de peine ou de colère inattendue , et on devient hargneux .Le plus difficile, après une émotion, est de ne pas la répercuter sur l'innocent qui n'y est pour rien . explo
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par Invité le Mar 26 Jan 2010 - 21:49

oui, le contraire se peut aussi quelques fois!
On arrive perturbé, et une intervention gentille nous remonte le moral!

C'est vrai tout de même ce que tu dis!
On le voit souvent lorsqu'on est en colère!
Ça m'arrive parfois (trop souvent) contre les "prestataires de services" (genre administration ou télécoms) et dans ce cas, je préviens toujours la personne qui répond au téléphone: "je sais que vous n'y êtes pour rien, mais c'est vous qui allez prendre"... De le dire, ça me calme déjà un peu, et la personne se sent (un peu) moins agressée!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par leonnard le Mer 27 Jan 2010 - 10:34

Oui Myrrha, tu as raison, c'est une bonne manière de désamorcer un conflit. Parler de soi, de son état n'engage pas l'autre, c'est même une façon de lui tendre la perche pour qu'il ne la saisisse pas, ça serait trop grossier. Une autre façon est d'employer l'humour, de différentes manières. Mais toutes ces stratégies nécessitent un minimum de prise de distance avec son émotion;
Ces attitudes témoignent de l'intelligence de ceux qui les pratiquent, et ils vivent dans un monde qui laisse un peu plus de place aux autres, un peu plus vaste où on a le sentiment d'être ensemble

leonnard
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par JO le Mer 27 Jan 2010 - 11:33

sauf si on parle de soi en exprimant son statut de victime, tout en louchant sur l'autre .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par Invité le Mar 2 Fév 2010 - 19:16

JO a écrit:sauf si on parle de soi en exprimant son statut de victime, tout en louchant sur l'autre .

Que veux-tu dire par là?
j'avoue ne pas comprendre.

Veux-tu parler de jalousie?
du genre "je suis une pauvre malheureuse brimée, personne ne m'aime"? tous les autres, eux sont heureux?

(ce n'est pas une attitude très adulte, ça!)

mais je me trompe sans doute?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par JO le Mer 3 Fév 2010 - 8:41

non: l'éternelle victime n'en finit pas d'exprimer ses émotions , "tu m'a fait ci et je suis si malheureuse".. La victime pathologique , egocentrique , ne parle que de ses émotions , et elle en a toujours une à vous sortir .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par Invité le Mer 3 Fév 2010 - 22:06

Va y en douceur Jo -
J'ai été confontée 1 jour à 1 psy qui s'amusait à donnner gratuitement des consultations sur le net -
Je me suis laissée faire en jouant avec les mots bien sur-
Selon ses dires, il aurait fallu m'interner !
On ne peut pas trancher tant que l'on ne passe pas de l'autre côté du miroir déformant, dans la plupart des cas ..
Enfin, je parle d'évaluation mentale au travers des écrits virtuels ..aparté -

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par JO le Jeu 4 Fév 2010 - 9:04

Il y a une énorme disparité dans les tempéraments , dès le départ. Trois enfants, famille unie, mais, pour l'enfant du milieu ( classiquement le plus à problême), une cassure familiale, dans les toutes premières années . Le père revenu : énormes problêmes , entre l'usurpateur et le petit roi, enfant inquiet, trop demandeur d'attention et d'amour .
Devenus adultes, le premier et le troisième n'évoquent que des souvenirs heureux , sont à l'aise dans leur vie . L'enfant du milieu vous tire les larmes avec son enfance martyre , ou, pire refuse de s'en souvenir .
La vie n'a pas du tout la même coloration, pour les "heureux" que pour la "victime" , alors que leur enfance est loin .
C'est l'enfant qui pleure ou rit, en nous .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par Cochonfucius le Mar 9 Fév 2010 - 17:10

Et peut rire au travers des larmes.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23619
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par Invité le Mar 9 Fév 2010 - 18:37

C'est écrit dans les larmes ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par JO le Mar 9 Fév 2010 - 18:46

et quel bonheur de rire aux larmes de ses chagrins, avec des amis .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par Ladysan le Ven 9 Avr 2010 - 23:40

En général, je manifeste facilement mes émotions et mes états d’âmes. C’est ce qui fait qu’en société, je ne passe jamais inaperçue, lol. Manifester mes émotions m’est presque indispensable pour communiquer verbalement. La communication écrite est différente car elle est forcément moins spontanée. Heureusement, car si j’écrivais autant que je parle, je passerai 24/24 sur mon ordinateur.

La colère n’est pas une émotion négative, car la colère que l’on croit refoulée ne l’est qu’en apparence. Chez moi par exemple elle peut se transformer en cynisme, ce qui n’est pas mieux.
Mais jamais en rancœurs comme tous ces gens qui prétendent ne jamais se mettre en colère, et qui deux ans après une conversation anodine, t’avouent que tu les as choqués, mais qu’ils n’ont rien dit car ils ont pardonné...Et ça, vraiment, ça peut m’énerver au plus haut point !
avatar
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par _pandore le Sam 10 Avr 2010 - 17:07

Et bien OUI!!
C'est exactement ça!
Le fait d'avoir éffectué un travail sur soi au niveau des émotions,vous permet d'être plus stable en face à face(et dans les situations de la vie).
Vous savez ce que vous voulez et êtes a même de l'obtenir.
Le dialogue ouvert conduit vers votre propre réflexion interne.
Les questions posées ici par exemple permet non seulement de grandir intérieurement mais de peaufiner se qui vous manque.
Les émotions qui vous habite (et que vous connaissez )seront la garantie d'un meilleur équilibre individuelle.
Vous ne serez plus un Milgram.
Effectivement que les hommes de pouvoir utilise fortement les émotions sous la forme du débat...mais pour une évolution planétaire les débats deviennent nuls.
Il faut dépasser les jugements et les opinions perverses de l'autre(l'uns et l'autres clans) et se concentrer sur les réelles enjeux planétaire.
Le débat détourne l'esprit de réflexion et se termine toujours avec un sans réponse...(et quelques blessures d'amour propre!).
Lorqu'ils manquent d'arguements ,ils entrent dans l'attaques personnelles du sujet.
C'est nulle et la situation ne change pas..
Des paroles qui fusent et qui ne mènent absolument à rien!
Je regarde ses dirigeants et je trouve que leurs agissements est stupide,c'est dommage que la politique en soi encore a des combats de coq!
Question de ne rien changer et de dire, qu'on en a parlé!(chez vous entrez vous dans un débat..pour réglé avec votre femme ou vos enfants des problèmes?).Un être intelligent devrait être a même de faire autrement.
Toutes personnes et moindrement sensés qui doit réglé certains problèmes ,S'assis et réfléchie...je ne crois pas à la méthode des débats...(et des querelles incéssantes!)
Le gaspillage d'argent et des ressources naturelles est des plus inquiétante..
Être en contact avec ses valeurs personnelles ,ses émotions permet d'être une personne a part entière ,avec des idées claires et une opinion ouverte.
Pour connaître ou comprendre ,nous avons tous besoin des uns des autres (personne n'est idiot! ignorant peut-être...et l'ignorance ne fait pas de vous une personne plus idiote ou stupide!).

_pandore
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 2182
Localisation : Québec
Identité métaphysique : Femme
Humeur : Simple
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par AC* le Mar 29 Nov 2011 - 15:27

Bon, comme dit à Rasta, à mes heures perdues, je m'instruit en psychologie.
Gereve a écrit:
En quoi le fait de les dire est un facteur de lien ?
Parce que la parole est le moyen de communication privilégié des humains. Je veux dire que la mine de quelqu’un peut exprimer une émotion, la tristesse par exemple, mais il est plus probable que cette personne obtiendra du lien si elle dit sa tristesse que si elle se contente de la manifester sur son visage. Car entre adultes il y a comme une retenue qui peut tenir soit à l’indifférence, soit au respect de l’intimité d’autrui. A moins qu’il n’existe déjà des liens de parenté ou d’amitié, de quel droit aborderais-je quelqu’un en lui disant «  Vous semblez triste, venez, je vous offre un pot . Ce serait peut-être possible dans une société où le lien est abondant, mais difficile en France.

Il va sans dire que les émotions ne peuvent être dites que si on en a conscience.
Or, dans notre société, elles sont le plus souvent refoulées, au point que les gens arborent un sourire de convenance même quand ils sont tristes, ne reconnaissent presque jamais qu’ ils ont peur. Seule la colère s’exprime, mais elle n’est pas forcément dite. A quelqu’un qui criait et dont la face était toute rouge je demandai : «  Pourquoi es-tu en colère ? »
- Mais » me répondit-elle en criant «  je ne suis pas en colère ».

Il serait intéressant de savoir pourquoi nous refoulons nos émotions.
J’émets une hypothèse : nous sommes depuis des milliers d’années soumis à la concurrence des autres humains et aux dangers de la nature.
Si on est chef d’un clan sujet à une agression naturelle, il est important de garder son calme et de ne pas montrer sa peur pour que le clan garde confiance et ne cède pas à la panique. S’il s’agit de l’agression d’un autre clan, il est important aussi non seulement de ne pas montrer sa peur, mais de se montrer froid et déterminé.
Vous avez une illustration de cette hypothèse dans le poker, où il ne faut absolument pas montrer ses émotions, ou mieux, en montrer de fausses, pour tromper l’adversaire.

Et maintenant, voici le noyau de ce sujet, la raison pour laquelle je l’ai proposé :
Non seulement il importe de débusquer nos émotions pour pouvoir les dire et ainsi créer du lien, mais surtout, parce que, tant qu’elles resteront inconscientes, les hommes de pouvoir s’en serviront pour vous dominer et vous exploiter. C’est ainsi qu’ils joueront sur vos frustrations et votre colère, pour vous mobiliser dans des conflits injustes, ne concernant que leurs intérêts matériels ou psychiques.
-Je comprends votre idée de lien en disant sa pensée ou ses émotions, et cela est respectable.

Mais il ne faut pas tomber dans l'extrême non plus...


Il y a une dame qui me demandais pourquoi j'avais été hospitalisé. Je me suis contenté de lui dire: "Pour des crises d'angoisse." - ce qui était vrai.
Elle m'a alors sorti une psychologie à 2 francs: "Il faut juger sa pensée, notez toujours votre pensée."

-J'ai raconté cela à mon psychiatre; il m'a dit: "Et là, vous avez écrit "connasse" ." mdr


Mais j'aimerais quand-même parler plus au fond d'un point. Ce n'est pas par plaisir que l'on rend inconscient. En général, cela est fait involontairement.

Et bien quand je suis tombé malade, c'est bien parce que j'avais mis Ça - le sous-moi - en face de moi.
Je le voyais partout.
-Je prenais les panneau "Interdit de circuler" pour la malédiction des anneaux.
-Lorsque ma mère me disait "Il n'y a pas de chemin là-bas.",
je m'énervais, et répondais: "Forcément, si tu dis qu'il n'y a pas de passage: il ne va pas y en avoir !"

J'étais tel un autiste, vivant l'instant en dehors du temps, sans mémoire.


S'accordant à un psychanalyste connu (Freud ?), ramener l'inconscient à la conscience est source de névrose.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par JO le Mar 29 Nov 2011 - 15:44

au contraire: ça guérit la névrose . Ce qui est conscient est désamorcé, ne peut plus prendre barre sur celui qui constate son émotion, l'accepte et cherche à savoir d'où elle vient . Car, c'est la racine inconsciente de l'émotion , qui perturbe .Nos peurs, nos culpabilités, nous rendent sensibles aux jugements d'autrui. Gerève remarquait, en début de sujet, que les manipulateurs en jouent et c'est évident, pour nous asservir .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par AC* le Mar 29 Nov 2011 - 15:49

Invité a écrit:
Mais il faut savoir les gérer, parfois même les mettre de côté, pour espérer connaître des moments de Paix.
C'est ce que je crois.
-Je cite encore une fois Invité, mais:

c'est ce que je crois aussi.

P.S.:
Je ne pouvais pas chercher d'ou venaient mes émotions. J'avais beaucoup plus important à gérer que les émotions.
En effet, j'étais venu apporter non pas la paix, mais la division entre le mal et le Ciel.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par JO le Mar 29 Nov 2011 - 17:23

sans les gérer, on peut les reconnaitre, en soi et chez les autres . Se constater en colère permet de faire baisser la pression, et de s'autoriser une réponse plus efficace .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22400
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par AC* le Mar 29 Nov 2011 - 17:26

Oui, mais les reconnaître chez les autres me faisait voir Ça partout; je n'en sortais plus !

Par ailleurs, constater sa colère ne la diminue pas chez moi, bien que cela ne m'arrive que rarement pour pas dire rarissimement; je me mets à dire: "Vous savez pourquoi je suis en colère ?".

Cela a d'autant une meilleure raison que cela est rare.


Mon problème est que j'avais ôté mon côté empathique.
avatar
AC*
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2390
Age : 33
Localisation : Suisse, mais plus dans le ciel qui la surplombe.
Identité métaphysique : [Dieu, Famille, et Nation].
Humeur : Faut pas me faire une saignée, je tiens à mon A+!
Date d'inscription : 06/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire ses émotions

Message par Opaline le Jeu 8 Déc 2011 - 2:56

ACourvoisier a écrit:Elle m'a alors sorti une psychologie à 2 francs: "Il faut juger sa pensée, notez toujours votre pensée."
-J'ai raconté cela à mon psychiatre; il m'a dit: "Et là, vous avez écrit "connasse"
C'est pas si bête que cela, c'est votre psy qui est idiot (peut-être plus !).

Je ne sais pas s'il faut "noter" sa pensée mais il faut , en permanence, la contester !
Elle est parfois en contradiction avec ce que nous sommes vraiment, avec ce que nous savons de nous !

Par ex. , il m'arrive de penser du mal d'une personne et de me rendre compte que cela ne me ressemble pas, que normalement , habituellement, je ne juge pas de cette façon !
Ça ne me met pas en contradiction avec moi-même car je ne suis pas cette pensée et donc, je ne culpabilise pas .

Je pense qu'un jour, on saura pourquoi certaines pensées qui nous assaillent et qui nous dérangent, qui nous choquent même, s'imposent à nous .
On saura enfin , que cette maladie mentale, à laquelle je ne crois pas (ou qui est extrêmement rare, marginale), n'est pas de notre fait, n'a rien avoir avec nous et ce que nous sommes .
Mes amitiés, Mr Courvoisier
OP
.

Opaline
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum