Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par Geveil le Ven 19 Juin 2009 - 13:29

Myrrha a écrit:La crédulité, telle que tu la décris est synonyme de jobarderie, et très négative!
La naïveté, la candeur, et surtout la confiance, ne sont pas pour moi que des défauts!
J'ai oublié de préciser quelque chose dans l'introduction, chez un enfant, même si les titres ont une connotation négative, je ne les considère pas comme des défauts, mais comme des fonctionnalités. Exemple, pour les "grandes personnes", l'égoïsme est un défaut, mais chez un nourrisson, qui se soucie fort peu de la fatigue de sa mère, c'est un comportement indispensable à sa survie. Mais a phrase suivante montre que tu as très bien compris:
Bien sûr, croire tout ce qui est écrit dans les journaux, tout ce qui se dit à la télé ou toutes les élucubrations du charlatan qui se prétend gourou, ce n'est pas une preuve de maturité.
Certains comportements infantiles deviennent des défauts quand ils persistent dans l'âge adulte. Ce sont, au sens étymologique du terme, des manques, i.e. des défauts de maturité.

C'est plus fort que moi, je ne peux pas voir "tout en noir", bien sûr, si tu réduis la crédulité à écouter les ragots.... une grande partie de la population n'est pas très adulte! :ptdr:
Est-ce que tu penses vraiment que je réduis la crédulité à ce seul comportement?
Et penses-tu vraiment que je vois tout en noir ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par Invité le Ven 19 Juin 2009 - 13:36

La seule fois où je n'y suis pas allé, Roger est mort.
N'as-tu pas pensé que c'était justement pour ne pas t'infliger sa mort en direct que la providence (Dieu?) a choisi de le faire mourir cette nuit là?
Qu'est-ce que ça veut dire "je n'ai pas eu d'adolescence?" Tu n'as pas eu celle que tu t'imaginais, une adolescence dorée, ou tout t'aurais été permis ou dû, avec toutes les jolies copines à tes pieds? Mais l'adolescence, ce n'est pas que ça, ceux qui ont vécu leur adolescence pendant la guerre n'ont pas dû non plus en profiter. Pas plus que ceux qui en Afrique, par exemple, on connu la misère + le sida + la sécheresse + la mort tout autour d'eux.
Je suis heureuse de voir que tu as réussi à surmonter les difficultés de ta vie, la pire étant pour chacun de nous cette indifférence qui rend les autres aveugles et sourds à notre détresse.
... que parfois on préfère ne pas partager. (qui peut comprendre?)
C'est l'écriture qui m'a sauvé, les romans.
Est-ce que tu en as publié?
Et une médium.
Parfois, s'adresser à quelqu'un qui "voit" les choses autrement, avoir recours à ce qu'on appelle vulgairement "l'ésotérisme", nous permet de nous retrouver. Dommage que fleurissent à tous les coins de rue bon nombre de faux-voyants-vrais-charlatans dont le seul but est de vous arnaquer!
Dieu, merci, tu as eu, semble-t-il, la chance de rencontrer quelqu'un qui a su t'aider.
C'est aussi dans ces moments là que je crois en Dieu: quand il nous donne la force de regarder au-delà de nous même, de ne pas nous laisser enfermer par et dans la douleur. 💋

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par Invité le Ven 19 Juin 2009 - 13:40

Est-ce que tu penses vraiment que je réduis la crédulité à ce seul comportement?
Et penses-tu vraiment que je vois tout en noir ?
euh! non?
en réalité, je ne sais pas.
Et je ne veux pas porter de jugement (pourtant il me semble que tu n'es pas très optimiste de nature)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par Thierry le Ven 19 Juin 2009 - 17:56

Myrrha a écrit:
La seule fois où je n'y suis pas allé, Roger est mort.
N'as-tu pas pensé que c'était justement pour ne pas t'infliger sa mort en direct que la providence (Dieu?) a choisi de le faire mourir cette nuit là?
Qu'est-ce que ça veut dire "je n'ai pas eu d'adolescence?" Tu n'as pas eu celle que tu t'imaginais, une adolescence dorée, ou tout t'aurais été permis ou dû, avec toutes les jolies copines à tes pieds? Mais l'adolescence, ce n'est pas que ça, ceux qui ont vécu leur adolescence pendant la guerre n'ont pas dû non plus en profiter. Pas plus que ceux qui en Afrique, par exemple, on connu la misère + le sida + la sécheresse + la mort tout autour d'eux.
Je suis heureuse de voir que tu as réussi à surmonter les difficultés de ta vie, la pire étant pour chacun de nous cette indifférence qui rend les autres aveugles et sourds à notre détresse.
... que parfois on préfère ne pas partager. (qui peut comprendre?)
C'est l'écriture qui m'a sauvé, les romans.
Est-ce que tu en as publié?
Et une médium.
Parfois, s'adresser à quelqu'un qui "voit" les choses autrement, avoir recours à ce qu'on appelle vulgairement "l'ésotérisme", nous permet de nous retrouver. Dommage que fleurissent à tous les coins de rue bon nombre de faux-voyants-vrais-charlatans dont le seul but est de vous arnaquer!
Dieu, merci, tu as eu, semble-t-il, la chance de rencontrer quelqu'un qui a su t'aider.
C'est aussi dans ces moments là que je crois en Dieu: quand il nous donne la force de regarder au-delà de nous même, de ne pas nous laisser enfermer par et dans la douleur. 💋

Merci Myrhha pour ta réponse.
Pour Roger, je pense qu'il s'agissait de me montrer que l'engagement se doit d'être sans faille car l'humain a un besoin immense d'attention. Je ne regrette rien de tout ça. Je pense que c'était mon chemin, les choix de mon âme, les épreuves dont elle avait besoin pour avancer.
Je n'ai pas eu effectivement cette adolescence insouciante et parfois insignifiante dont tu parles. Encore une fois, c'était une chance. je sais aujourd'hui ce que j'y ai appris. Aucun regret ou amertume ou colère.Juste une acceptation pleine et entière.

Lorsque j'ai eu ma première hernie discale, j'avais 25 ans. Je voulais être guide de haute montagne. Une opération ratée. Fin du rêve. Début du cauchemar.
J'aimais écrire depuis longtemps. J'ai écrit mon premier roman. "Vertiges". J'étais en arrêt longue maladie. Que ça à faire, tant que j'arrivais à rester assis. Beaucoup d'évènements encore...Ca serait trop long à raconter. Mais l'écriture a été une thérapie d'une force que je ne soupçonnais pas. Un deuxième roman, "Plénitude de l'unité", puis un autre "Une étrange lumière", puis un autre "Noirceur des cimes". Je viens de finir "Les Eveillés" qui tournent chez les éditeurs depuis le mois de mars.

Hélène, la médium...J'avais 42 ans, trois hernies discales, paralysie de la jambe gauche, surdose de morphine, ça puait la mort dans la chambre...La seule opération possible consistait à m'ouvrir le ventre, sortir les intestins pour aller visser une plaque sur la colonne, ouvrir le dos, visser une autre plaque et boulonner les deux. A 50% c'était le fauteuil roulant, à 25% la paralysie de la jambe gauche, à 25% je remarchais plus ou moins.Mais plus jamais de montagne...
J'ai refusé. Un calvaire.
Et puis une amie qui me parle d'Hélène. Un rdv. Je ne tenais plus debout depuis longtemps. Ma femme m'emmène chez elle, on m'aide à monter chez elle, je m'écroule en pleurs.
Quatre heures après, je ressortais en marchant.Difficilement racontable.
Trois mois après, je skiais avec mes enfants.
"Les Eveilés", mon dernier roman, c'est tout ça. Quinze mois d'écriture et la certitude d'avoir basculé dans une autre dimension.
Si ça te tente Myrrha, tu pourras en lire davantage ici:
http://jarwal.e-monsite.com/
:acc:
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par bernard1933 le Ven 19 Juin 2009 - 21:50

Thierry, tu as affronté des épreuves terribles qui t'ont sans doute donné une maturité affirmée , un caractère de lutteur et une philosophie de la vie
très personnelle . Mais pourquoi tout ça ? Le mal, ça restera toujours un scandale ! Tu ne le méritais pas , même si la catastrophe a permis de révéler ton talent d'écrivain ou d'autres dons . Amitiés !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par bernard1933 le Ven 19 Juin 2009 - 21:52

Il serait intéressant que tu puisses parler de ton histoire de medium, en
ouvrant éventuellement un nouveau sujet .
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par Thierry le Ven 19 Juin 2009 - 22:31

bernard1933 a écrit:Thierry, tu as affronté des épreuves terribles qui t'ont sans doute donné une maturité affirmée , un caractère de lutteur et une philosophie de la vie
très personnelle . Mais pourquoi tout ça ? Le mal, ça restera toujours un scandale ! Tu ne le méritais pas , même si la catastrophe a permis de révéler ton talent d'écrivain ou d'autres dons . Amitiés !

Cher Bernard, à mon sens, le "mérite" n'est qu'une idée mentalisée qui correspond à notre "existence" sociale. Je pense pour ma part que mon chemin correspond à ce dont mon âme avait besoin. Ca ne dépendait pas de mon "moi" mais d'une autre entité. Je n'aime pas les noms que l'on donne aux choses qui ne sont pas identifiées, c'est trop réducteur et chacun les reçoit en fonction de ses propres conditionnements.
Dieu, l'âme, le Crist, le Moi, le Soi, l'être réel, l'individu, la conscience, etc...Tellement de choses mâchées et remâchées dans la bouche et la tête des écrivains, on ne sait plus de quoi chacun parle. On avance dans un présent alourdi par le passé en se traînant vers un futur qu'on a déjà sali. Le "Mal" n'est qu'une vision de ce mental qui nous domine. Il créé lui-même les tourments dont il se sert ensuite pour exister. Tout ça n'est qu'une manipulation à laquelle nous sommes attachés à travers notre éducation et tout ce que l'inconscient collectif nous transmet. D'avoir été brisé, je le vois aujourd'hui comme un don et non une privation. Je ne suis que celui que je devais devenir. Et que je n'aurais jamais découvert si j'étais resté enfermé dans les conditionnements et le formatage.
Hélène était le maillon manquant pour que je puisse relier l'individu social et l'homme spirituel. Mais tout ça, ce ne sont que des mots que chacun perçoit en fonction de ses propres tourments. En fonction de sa propre histoire. La solitude spirituelle, c'est la condition humaine dans sa dimension la plus absolue.
"L'homme n'est que l'ombre de l'Homme qui est l'ombre de Dieu."
L'humanité n'existera que lorsque les Hommes formeront une seule Ombre sous le soleil divin.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par Thierry le Ven 19 Juin 2009 - 22:32

bernard1933 a écrit:Il serait intéressant que tu puisses parler de ton histoire de medium, en
ouvrant éventuellement un nouveau sujet .

J'y penserai.
avatar
Thierry
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 751
Localisation : Savoie
Identité métaphysique : celle qui vous plaira
Humeur : celle qui me convient
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par Geveil le Ven 19 Juin 2009 - 23:05

Thierry a écrit:En fonction de sa propre histoire. La solitude spirituelle, c'est la condition humaine dans sa dimension la plus absolue.
Ô combien c'est vrai ! C'est aussi la condition divine.
"L'homme n'est que l'ombre de l'Homme qui est l'ombre de Dieu."
L'humanité n'existera que lorsque les Hommes formeront une seule Ombre sous le soleil divin.
Ma croyance est: l'humanité n'existera que lorsque les hommes formeront un soleil divin.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par Invité le Dim 21 Juin 2009 - 15:54

Je reviens sur le forum pour quelques temps et j'en profite pour répondre à Gereve.
Sur les caractéristiques que tu désignes comme étant enfantines, je cites celles qui me paraissent largement présentes à l'âge adulte également :


L’EGOISME
L’IMPATIENCE
LE MANQUE À LA PAROLE
LA MAUVAISE FOI
LA PARESSE
PRINCIPE DE PLAISIR ET PRINCIPE DE REALITÉ

Mon père est impatient et paresseux. Ma mère est égoïste, elle manque à sa parole et elle suit le principe de plaisir et de réalité.
Peut-on pour autant les considérer comme des enfants ?
(pour ma part, je suis égoïste, impatient, paresseux... rire )

A moins que tu penses que j'ai une bien trop mauvaise image des adultes ?

...
...
...

J'ai un peu réfléchi, et au final ta liste ressemble fort à la liste des caractéristiques qui sont considérées comme des défauts chez l'adulte. Il en ressort que l'enfant est à sa naissance un être constitué uniquement de défauts, et que petit à petit en grandissant il s'améliore pour au final devenir un être bon.
J'espère avoir mal interprété ton message. :humhum:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par Invité le Dim 21 Juin 2009 - 18:46

Miphum a écrit:pour ma part, je suis égoïste, impatient, paresseux...
Ça me paraît une juste répartition des choses que transmettent les parents à leurs enfants!
J'ai cru comprendre que tu passais ton bac cette année. Si ma tête de linotte ne m'en empêche pas, je t'enverrai des ondes positives et plein de pensées les jours redoutés(?)... Ça ne te servira pas à grand chose, mais savoir que quelque part sur la planète, quelqu'un est là qui te sourit pendant que tu planches, ça ne fait pas de mal. Je ne ferai pas semblant d'être une adulte bien raisonnable qui prie pour que tu réussisses :humhum: car, à mon sens, ce genre de requête n'est pas digne d'un croyant! Dieu n'est pas un pourvoyeur de diplômes, notre "rôle" n'est pas de lui demander de compenser un manque de travail ou de nous rassurer !

En ce qui concerne les divers points soulevés par Gereve, Je n'avais pas pu "remarquer" que c'étaient tous des défauts d'adulte, car pour moi, La spontanéité, l'affirmation de soi, le défi, la pensée magique, ne sont pas des défauts se sont des états d'être, qui nous permettent, tout au long de notre vie de progresser. quant aux autres, ce sont souvent le revers de la médaille de qualités poussées à l'extrême. Être égoïste n'est pas une fin en soi, mais ne pas s'oublier totalement, penser aussi à soi, accepter que nous avons le droit d'oublier un peu les autres pour profiter d'un moment de plaisir, ce n'est pas forcément de l'égoïsme, c'est même une nécessité vitale!
Enfin, c'est ce que je pense!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par Geveil le Jeu 2 Juil 2009 - 9:47

Excusez moi, j'avais oublié de lire les réponses à mon post.
Miphum et Myrrha, si vous m'aviez bien lu, vous auriez noté que j'ai bien dit que je ne considère pas les comportements listés comme des défauts mais comme des fonctions. L'égoïsme d'un enfant est une nécessité.
J'ai aussi noté que le passage à la maturité ne se fait pas en tout ou rien mais progressivement, et que oui, l'impatience chez un homme biologiquement adulte est un signe d'immaturité.
Alors, SVP, si vous avez envie d'intégrer dans votre panoplie de projecteurs pour voir le monde, un nouveau projecteur, relisez moi, une fois, deux fois, dix fois avant de commenter.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par Mélusine le Jeu 2 Juil 2009 - 16:47

Le syndrome de Peter Pan provoque beaucoup de dégâts : ce sont ceux et celles qui séduisent et ne s'engagent pas, ceux qui fuient sans arrêt l'endroit où ils sont, les personnes qui s'attachent à eux, qui survolent leur vie.

La plus belle phrase que j'ai entendue à ce sujet disait que Peter Pan était celui qui n'avait pas pesé assez lourd dans les bras de sa mère et qui s'était envolé dans le Pays du Jamais Jamais.

Mais s'il reste un enfant, s'il ne veut pas grandir, Peter Pan est un enfant triste.

Quant à "être adulte" je ne sais pas si c'est plus un idéal à atteindre : cela me semble aussi terriblement ennuyeux.
Je ne m'imagine pas cesser d'avoir des comportements immatures.

Etre parfait ?

"Bouf!"

Je me suis sentie "adulte" quand mes enfants s'imaginaient que je pouvais tout faire et répondre à toutes les questions. C'était une illusion nécessaire.

Mais alors, après, qu'est-ce qu'on déguste !

Comme disait Marc Twain "A quinze ans je considérais mon père comme un parfait imbécile et à vingt, je me demandais comment le brave homme avait fait autant de progrès"

Maintenant, il nous faut souvent attendre 5 à 10 années de plus pour que nos enfants nous fassent redescendre du piédestal où ils nous pilonnaient et nous laisser redevenir des quidams comme les autres.

Ouf!

Je pense que nous ne changeons pas, qu'il y a un continuum à l'intérieur de nous, qu'entre l'enfant de 6 ans et l'homme mûr de 60, il reste ce continuum.

Etre adulte, c'est rester un être en devenir ... avant que la vieillesse et la perte d'autonomie nous privent de ce privilège.

Et la seule solution pour éviter cette dernière perspective, c'est de mourir avant!

Mélusine
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 62
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Spiritualité
Humeur : Ouverte
Date d'inscription : 12/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par bernard1933 le Jeu 2 Juil 2009 - 17:12

Mais mourir d'amour, Mélusine ! Et même si on n'est pas cardinal ! On peut encore s'améliorer après 60 ans, si on en a le désir et la volonté. Par contre, les perspectives changent;
on devient plus serein, plus fataliste en même temps . Bien sûr, il y a une limite que l'on devrait pouvoir soi-même se fixer . En France,
on n'est vraiment pas à la pointe du progrès !
Il paraît qu'on est en démocratie, mais la démocratie... nos gouvernants et nos autorités morales et religieuses s'asseoient dessus !
Voir le sujet euthanasie .
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faisons-nous semblant d'être adulte ?

Message par Mélusine le Jeu 2 Juil 2009 - 19:32

Bien sûr, Bernard, quand je parle de vieillesse, je parle de cet âge où nous ne pouvons plus habiter seul et subvenir à nos besoins élémentaires!

Je revendique aussi le droit de mourir dans la dignité ...

Avant cela, oui, la curiosité, l'émerveillement à vivre, la puissance du rire , l'apaisement des passions, la connaissance de soi, la transmission de la sagesse, et ce merveilleux sentiment de pouvoir s'arrêter de courir derrière le temps : il y a de belles heures à vivre avant d'être tout mité!

Mélusine
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 62
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Spiritualité
Humeur : Ouverte
Date d'inscription : 12/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum