Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Message par Invité le Lun 8 Juin 2009 - 0:00

le massacre des protestants par les catholiques le jour de la saint barthélémy serait dû à une conjoncture d' évènements qui touchèrent la noblesse protestante et catholique de l' époque . Derrière ce massacre se cachait en réalité des interèts d' ordres politiques . le roi de france exploitera la religion pour fanatiser les catholiques . On ne peut pas dans ces conditions dire que la religion serait responsable de ce massacre .

Et si les catholiques de l' époque avaient réèllement été converti aux vrais valeurs du christianisme , qui sont le respect de l' être humain , je pense qu' ils n' auraient pas accepter d' orchester un tel massacre . Bien qu' il frequentait l'église , l' homme est souvent confronter a son veritable instinct de domination matérialiste qui l' aveugle en l' éloignant toujours plus du dogme religieux .
Le vatican catholique avait du applaudir ce massacre .

www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=15720824

Le 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélemy, le carillon de l'église de Saint-Germain l'Auxerrois, en face du Louvre, donne le signal du massacre des protestants, à Paris et dans le reste du pays.

C'est le jour le plus noir des guerres de religion entre catholiques et protestants qui ont ensanglanté le pays pendant plus d'une génération. Il est devenu le symbole universel du fanatisme.

Un mariage tenduTout commence par un... mariage, le 18 août 1572, celui d'Henri de Navarre et Marguerite de Valois, soeur du roi Charles IX (celle-là même qui entrera dans la légende sous le surnom de reine Margot).

Les assistants de la noce, tant catholiques que huguenots (surnom des protestants), sont très agités en raison de la rumeur d'une prochaine guerre contre l'Espagne catholique du roi Philippe II.

Depuis plusieurs mois, l'amiral Gaspard de Coligny, chef de la faction protestante et principal conseiller du roi, tente de convaincre le roi d'envahir la Flandre, possession espagnole.

Mais les chefs de la faction catholique, à savoir les frères de Guise et le duc d'Anjou, frère du roi Charles IX (qui lui succèdera plus tard sous le nom d'Henri III) ne veulent à aucun prix de cette guerre. La reine-mère Catherine de Médicis n'en veut pas davantage.

Le matin du 22 août, soit quatre jours après le mariage princier, un capitaine gascon blesse Coligny de deux coups d'arquebuse. Le roi se rend au chevet de son conseiller qui l'adjure de ne pas chercher à le venger !

Les noces s'achèvent dans la confusion. Malgré les recommandations de Coligny, les chefs protestants réclament justice. Au palais du Louvre où réside le roi de France, Catherine de Médicis craint d'être débordée par les chefs catholiques, qui reprochent à la monarchie de trop ménager les protestants.

Pour sauver la monarchie, elle décide de prendre les devants et de faire éliminer les chefs protestants (à l'exception des princes du sang, Condé et Navarre, le jeune marié).

Le massacreLe 24 août, fête de la Saint Barthélemy, Coligny est égorgé dans son lit et son cadavre jeté dans la rue et livré aux exactions de la populace.

Les gardes et les miliciens, arborant une croix blanche sur leur pourpoint et une écharpe blanche, poursuivent le massacre dans le quartier de Saint-Germain l'Auxerrois. Ils massacrent deux cents nobles huguenots venus de toute la France pour assister aux noces princières et rassemblent leurs cadavres dans la cour du Louvre. Certains chefs protestants, prévenus à temps, arrivent à s'enfuir avec les gardes des Guise à leurs trousses.

Quand la population parisienne sort dans la rue, réveillée par le tocsin, elle prend connaissance du massacre. C'est aussitôt la curée. Dans les rues de la capitale, chacun s'en prend aux protestants de rencontre.

Les malheureux, hommes, femmes, enfants, sont traqués jusque dans leur lit et mis à mort des pires façons. Et l'on en profite pour piller les biens des victimes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Message par Geveil le Mer 2 Sep 2009 - 11:30

La question que je me pose est, si c'est la politique qui a motivé ce massacre, il y a tout de même quelque chose de religieux:
Au palais du Louvre où réside le roi de France, Catherine de Médicis craint d'être débordée par les chefs catholiques, qui reprochent à la monarchie de trop ménager les protestants.
Je suis quasiment nul en histoire, et j'aimerais savoir, (et peut-on le savoir ), si les chefs religieux croyaient à ce qu'ils enseignaient ou étaient-ils simplement soucieux de défendre leur position ?

Même question à propos de la populace, massacrait-elle par conviction ou pour le plaisir ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Message par JO le Mer 2 Sep 2009 - 13:42

par mimétisme , hélas ! Commencez à taper sur quelqu'un en prenant la foule à témoin de son ignominie et vous obtenez un pogrom .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22363
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Message par Invité le Mer 2 Sep 2009 - 14:28

Je pense aussi qu'on imagine pas à quel point nous nous sommes habitués à vivre dans une situation de paix et de respect mutuel. On se plaint toujours, mais quand on lit des écrits de l'époque, on peut se rendre compte de la différence: les gens se faisaient justice eux-même ou presque, les bandits pullulaient aussi bien dans les forêts, déserts, que sur les mers. Ils étaient beaucoup plus sauvages et plus rustres, même les "nobles" (normalement plus instruits) pouvaient se tuer en duel pour une peccadille. C'est encore le cas actuellement dans beaucoup de régions du monde.

Même sur les quelques dizaines d'années que j'ai vécue, je vois la différence: avant, à la période de l'ouverture de la chasse, on voyait du gibier à toutes les vitrines des boucheries et restaurants: les animaux entiers étaient même présentés à table. Maintenant, plus possible, la viande doit être découpée, ne plus ressembler à l'animal.

Ce n'est que dans un contexte général de sauvagerie, d'absence de contrôle par une milice efficace, de misère aussi, que l'on peut imaginer possibles des violences comme ces massacres collectifs.

Quant à savoir si les dirigeants étaient croyants ou non, je suppose qu'il y a de tout, mais tous ont utilisé la religion pour arriver à leurs fin. Même actuellement, cela reste un magnifique motivant pour convaincre les hommes d'aller risquer leur vie (la religion ou d'autres beaux principes altruistes comme libérer une population oppressée par un tyran sanguinaire)

Enfin, c'est l'impression que j'en ai.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Message par _Spin le Jeu 3 Sep 2009 - 10:30

Bonjour,

leela a écrit:Ce n'est que dans un contexte général de sauvagerie, d'absence de contrôle par une milice efficace, de misère aussi, que l'on peut imaginer possibles des violences comme ces massacres collectifs.
Leela, as-tu entendu parler de l'expérience de Stanley Milgram ?

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Message par Invité le Jeu 3 Sep 2009 - 11:37

Est-ce l'histoire des volontaires pour une "expérience", les prisonniers et gardiens tirés au sort?
j'en frémis encore rien que d'y penser.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Message par _Spin le Jeu 3 Sep 2009 - 11:47

Myrrha a écrit:Est-ce l'histoire des volontaires pour une "expérience", les prisonniers et gardiens tirés au sort?
j'en frémis encore rien que d'y penser.
Pas exactement prisonniers et gardiens. http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Message par Invité le Jeu 3 Sep 2009 - 12:10

Spin a écrit:Leela, as-tu entendu parler de l'expérience de Stanley Milgram ?
Non: raconte.

Peut-être, c'est avec de l'électricité ? Si c'est pour prouver qu'on peut ramener des humain à l'état barbare, je n'aurais aucun mal à en être convaincue: il suffit de voir les dérives des soldats alliés en Irak, c'est effroyable.
Mais cela prouve-t-il que toute personne en deviendrait capable ? Je ne pense pas.

Je me réfère par exemple aux nombreux objecteurs de conscience, chose inconcevable à la génération précédente. Les progrès sont lents et partiels, mais ils sont là.
Un ami de mes fils rêvait de devenir pilote militaire. Il a passé tous les examens haut la main, a commencé les études, mais au moment de commencer son entraînement en vol, on lui a posé la question: si on t'ordonne de jeter un bombe sur des civils, tu le fera ? Il a dit non, et a été éjecté. Donc ne restent à l'armée que ceux qui ont répondu "oui", et il y a de moins en moins d'amateurs...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Message par Invité le Jeu 3 Sep 2009 - 14:37

Spin a écrit:
Myrrha a écrit:Est-ce l'histoire des volontaires pour une "expérience", les prisonniers et gardiens tirés au sort?
j'en frémis encore rien que d'y penser.
Pas exactement prisonniers et gardiens. http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram

à+

Oui, c'est vrai, mais c'est bien à ça que je pensais (en fait, probablement une variante).La capacité de violence d'un homme (et probablement d'une femme, d'ailleurs) est vraiment sans limites.
Ça reste pour moi un sujet très douloureux. Comment l'humanité a-t-elle pu à ce point se déshumaniser? comment Dieu qui sait tout du passé du présent et de l'avenir peut-il accepter de laisser à l'homme cette possibilité d'auto-destruction?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Message par _Spin le Jeu 3 Sep 2009 - 14:47

Myrrha a écrit:Ça reste pour moi un sujet très douloureux. Comment l'humanité a-t-elle pu à ce point se déshumaniser? comment Dieu qui sait tout du passé du présent et de l'avenir peut-il accepter de laisser à l'homme cette possibilité d'auto-destruction?
Heu, tu penses qu'elle a été "humaine" un jour ?
dubitatif
L'instinct de destruction, de prédation, la haine, font partie de notre nature, que ça nous plaise ou non. Comme aussi leurs opposés. On le voit aussi bien chez nos plus proches parents animaux...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Message par bernard1933 le Jeu 3 Sep 2009 - 15:01

Les exemples donnés montrent qu' on peut programmer les hommes comme n' importe quel ordinateur . Il suffit d' y introduire les dossiers adéquats en les classant par importance . La religion, l' amour et la défense de la patrie, la haine entretenue, l' amour profond d' autrui, la protection de ses enfants, son propre bien - être et son salut sont des facteurs primordiaux . Comment les responsables nazis arrivaient - ils à commettre de tels massacres , malgré leurs croyances et leur instruction ? Le libre arbitre n' est qu' un leurre .
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les massacres de la Saint Barthélémy . Les interêts politiques à l' oeuvre .

Message par Geveil le Jeu 3 Sep 2009 - 15:06

Le libre arbitre individuel oui, mais la créativité humaine me paraît sans limite, dans un sens comme dans l'autre. C'est au niveau de la créativité que se situe la liberté, je veux dire que nous ne sommes pas programmés comme des animaux, nous sommes programmés pour apprendre.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum