Recrée la vie primaire en laboratoire . Expériences de STANLEY MILLER .

Aller en bas

Recrée la vie primaire en laboratoire . Expériences de STANLEY MILLER .

Message par Invité le Lun 8 Juin 2009 - 19:56

sur une intuition Stanley Miller essaiera de reproduire dans un laboratoire les conditions qui apportèrent la vie sur terre .

Il va dans un premier temps reprendre les gaz primaire qui selon lui composait l' atmosphère originel . Ensuite , il insuflera ces differents gaz dans une bulle en verre et balaiera le tous avec des décharges électriques censé representer les éclairs de l' époque .

Au bout d' un certain temps, d' étranges composés d' acides aminés vont naitre dans la bulle en verre .
A- t - il vraiment percer l' un des mystère de la création de la vie sur terre . Et si c' était vrai , qui déclencha les premiers éclairs au milieu des gaz composant l' atmosphère originelle .

www.fundp.ac.be/sciences/biologie/bio2001/bioscope/1950_miller/miller.html -

Expérience de Miller - La vie

L'autre expérience de Stanley Miller

En 1924, Alexandre Oparine et J. B. S. Haldane travaillent chacun de leur côté sur la composition de l'atmosphère primitive de la Terre et les conditions d'apparition des "briques" de la vie. Leurs recherches aboutissent approximativement aux mêmes résultats : il y a environ quatre milliards d'années, l'atmosphère de la Terre devait être composée en grande partie d'hydrogène, de gaz carbonique, de méthane, d'ammoniac et de vapeur d'eau. Bombardé par les rayons ultraviolets du Soleil, ou traversé par les éclairs de puissants orages, un tel environnement pourrait faire apparaître des molécules organiques : pas encore la vie elle-même, mais ses tout premiers constituants.

Dans les années 1950, un jeune chimiste de vingt et quelques années, Stanley Miller, se penche sur les théories d'Oparine et Haldane. Il décide de reconstituer l'environnement décrit par les deux chercheurs au moyen de l'expérience représentée par la figure ci-dessous.



Par peur des préjugés de ses aînés, Miller réalise son expérience dans le plus grand secret, appuyé toutefois par le chimiste Urey (prix Nobel pour ses travaux sur les isotopes), le directeur du laboratoire. Après avoir fait passer des décharges électriques dans le mélange gazeux (comme le montre notre figure), Miller découvre des acides aminés que l'on retrouve dans la composition de protéines vivantes ! Miller publie ses découvertes en 1953. C'est la consécration !

Miller réalisa trois versions de son expérience.

La première est celle que nous venons de décrire, et qui l'a rendu célèbre.

Dans la seconde, Miller augmentait la circulation de vapeur d'eau et de gaz, afin de reproduire l'environnement de volcans en éruption.

Dans la troisième, il remplaçait les éclairs par un autre type de décharges : celles obtenues lors de la rencontre du vent solaire avec l'atmosphère terrestre, et qui mène à la création des aurores boréales.

Miller compare les résultats des trois expériences ; c'est au terme de la première qu'il découvre des acides aminés en nombre conséquent, les deux autres n'ayant pas données d'éléments aussi probants. L'histoire pourrait s'arrêter là, mais...

En mars 2007, Stanley Miller confie l'une de ses fioles, qu'il avait soigneusement conservée pendant plus de cinquante ans, à Antonio Lazcano. Miller meurt au mois de mai suivant. Antonio Lazcano rencontre Jeff Bada, et tous deux partent en quête des autres fioles issues des expériences de Miller, et les retrouvent dans les archives du chimiste, parfaitement étiquetées. Ils procèdent de nouveau à l'examen du contenu des fioles, et, coup de théâtre, les deux chercheurs mettent en évidence la présence de 22 acides aminés dans la fiole correspondant à la seconde expérience (reproduction de l'environnement volcanique éruptif), contre 14 dans la fiole de la première expérience ! C'est grâce aux techniques actuelles d'analyse que cette découverte inattendue a pu être faite.

Les travaux de Lazcano et Bada sont toujours en cours, et il leur reste environ deux cent échantillons à étudier. Cela laisse encore de belles découvertes en perspective, à la lumière des techniques modernes, et les résultats obtenus pourraient orienter la recherche scientifique vers de nouvelles pistes pour comprendre l'apparition de la vie sur notre planète.

Mais que l'on se rassure : la concrétisation du mythe du Golem n'est pas encore pour demain... Et c'est peut-être mieux ainsi !
-

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrée la vie primaire en laboratoire . Expériences de STANLEY MILLER .

Message par Invité le Lun 6 Juil 2009 - 9:32

L'expérience de Miller permet de montrer que les acides aminés se forment facilement étant données ces conditions décrites par l'expérience, et qui devaient ressembler à celles de la Terre primitive.

Par contre, pour ce qui est de la vie, il y a un très net saut qualitatif, si ce n'est plusieurs. Ne serait-ce que parce que, pour qu'il y ait vie, il faut qu'il y ait traitement élaboré de l'information, ce qui exige (jusqu'à preuve du contraire) la présence de protéines. Or, même le plus simple des peptides, pour être synthétisé, requiert qu'on indique quelque part dans quel ordre les acides aminés qui le composent doivent être assemblés (ce que l'ARN réalise dans les organismes actuels).

Bref, c'est le serpent qui se mord la queue. On n'a aucune idée précise de comment la vie est apparue à l'heure actuelle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrée la vie primaire en laboratoire . Expériences de STANLEY MILLER .

Message par bernard1933 le Lun 6 Juil 2009 - 11:13

Les acides aminés se sont formés en fonction du temps et des conditions favorables . Les protéines ont pu se former de la même façon ; le temps ne leur était pas compté ; l'attraction électromagnétique est constante ; les circonstances et le milieu provoquent les rencontres et les " accrochages "entre les molécules ; les accrochages stables persistent .
Et le processus continue indéfiniment. La théorie de l'Evolution appliquée à la source, en somme...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrée la vie primaire en laboratoire . Expériences de STANLEY MILLER .

Message par SEPTOUR le Lun 6 Juil 2009 - 14:18

La VIE est la depuis tjrs. C'est ELLE qui a créée le milieu et les conditions, non pas de l'éclosion de la vie mais bien des éléments du véhicule de la vie: le corps quel qu'il soit.
Quant les briques dites de la vie furent créées, c'est elle qui les assembla et naquit la premiere cellule. L'évolution venait de commencer(pour la vie INCARNÉE). Mais ce n'est que la CRÉATION qui continue sur un tempo nouveau. La VIE on l'appele aussi: DIEU.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum