Les principes enseignés dans le bouddhisme: LA PRECIEUSE EXI

Aller en bas

Les principes enseignés dans le bouddhisme: LA PRECIEUSE EXISTENCE HUMAINE

Message par Invité le Mer 24 Juin 2009 - 22:19

Comme promis lors d'une discussion sur un autre sujet...
Voici quelques citations, on commence par Bouddha Sakkyamnuni:


Imaginez un vaste océan et un joug d'or à la dérive. Dans les profondeurs de l'océan une vieille tortue aveugle qui monte prendre l'air à la surface une fois tous les cents ans. Qu'elles sont les chances de la tortue d'émerger la tête dans le col du joug ? Le Bouddha à dit que renaître sous une forme humaine était encore plus rare.

Puis un lama contemporain:
Notre type d'existence appartient aux classes d'êtres supérieures, puisque nous possédons ce qu'on appelle la "bonne existence humaine", bonne dans la mesure où elle comprend une certaine liberté de corps, de parole et d'esprit. Nous pouvons choisir de demeurer à un certain endroit ou de nous déplacer, de parler ou de nous taire, etc. Cette même liberté nous permet d'étudier le dharma, de le pratiquer et de progresser vers l'Éveil. C'est cependant loin d'être une totale liberté. Quand bien même nous ne souhaiterions rencontrer que des circonstances heureuses, contre notre souhait nous devons vivre des situations douloureuses. Quand bien même nous ne voudrions pas vieillir mais garder une perpétuelle jeunesse, contre notre volonté les mois et les années nous entraînent inéluctablement vers la vieillesse. Quand bien même nous ne désirerions pas être malades, contre notre désir la maladie nous fait souffrir.
Kalou Rimpotché, Bouddhisme vivant, éditions Claire Lumière

La condition humaine est le seul état d'existence où la souffrance est suffisamment intense pour que naisse en nous un désir impérieux d'échapper au samsara, sans pour autant nous ôter toute possibilité de pratiquer le Dharma et d'atteindre l'Éveil.
Dilgo Khyentsé, Au seuil de l'éveil, éditions Padmakara

La forme humaine parfaite, plus précieuse que des joyaux,
Ne nous est que présentement acquise.
Très difficile à obtenir, elle se dégrade pourtant facilement,
Passant comme un éclair dans le ciel.
Réfléchissant que telle est la nature de la vie,
Il est nécessaire d'en tirer l'essence
Tout au long du jour et de la nuit.
huhten Yeshe, L'énergie de la sagesse, éditions Vajra Yogini

Tiré du forum shangarime

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: LA PRECIEUSE EXI

Message par Invité le Jeu 25 Juin 2009 - 13:11

La précieuse existence humaine a-t-elle un autre sens que de s'attribuer elle-même son sens ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: LA PRECIEUSE EXI

Message par Invité le Jeu 25 Juin 2009 - 14:05


tu peux bien sûr le comprendre comme cela...

Ce que j'en retire pour moi, c'est d'essayer de ne pas perdre de temps à des choses vaines... mais alors se pose la question: qu'est-ce qui est vain ? Cela fait partie de la recherche personnelle.
Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: LA PRECIEUSE EXI

Message par Radha2 le Jeu 25 Juin 2009 - 15:54

La précieuse existence humaine a-t-elle un autre sens que de s'attribuer elle-même son sens ?

Dharma cité plus haut, réfère à l'idée qu'il est plutôt nécessaire à l'Homme de retrouver l'essence de sa nature, ou le rôle de son existence...incarnée.
Ce dernier étant la manifestation du 'réel immuable' en l'homme, il n'y aurait alors rien de plus vain que de chercher à l'extérieur ce que nous avons oublié de nous.

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: LA PRECIEUSE EXI

Message par Invité le Jeu 25 Juin 2009 - 16:29

L'existence humaine étant très rare, et la plus difficile à obtenir cela voudrait-il dire que
si nous n'avons pas su utiliser cette opportunité, nous allons renaitre dans une existence non humaine ? que propose le bouddhisme ? J'ai cherché sur le site de l'université bouddhiste selon les enseignements de K.Rimpoche:

" Si nous ne tirons pas maintenant profit de notre précieuse existence humaine, il nous sera impossible de progresser vers les mondes supérieurs et vers la libération. Nous resterons inéluctablement prisonniers du samsara.

Il y a trois catégories d'êtres humains (tiens on retrouve les 3 catégories )

- La première regroupe les hommes qui ne suivent aucune voie spirituelle et commettent sans cesse des actes négatifs. C’est une existence humaine funeste dans la mesure où elle conduira nécessairement à renaître dans des mondes inférieurs où la souffrance est très grande.

- La deuxième concerne ceux qui ne pratiquent pas non plus de voie spirituelle, mais n’accomplissent rien de très négatif ni rien de très positif. Leur existence est moyenne car elle conduira à renaître dans une condition moyenne, ni très heureuse ni très douloureuse.

- La troisième catégorie s’applique à ceux qui connaissent le Dharma, ont rencontré des maîtres et suivent leurs enseignements. Dans ce cas, l’existence humaine est dite «précieuse».

Les possibilités d’existence se répartissent en six classes : trois inférieures : les enfers, les esprits avides, les animaux,
trois supérieures : les hommes, les demi-dieux et les dieux.

Les trois mondes inférieurs :

- Les enfers constituent le monde le plus douloureux qui existe. On décrit traditionnellement dix huit sorte d’enfers, huit grands enfers brûlants, huit grands enfers glacés, les enfers périphériques et les enfers occasionnels, qui se distinguent par la variété et l’intensité des tourments éprouvés. Karmiquement, les enfers son principalement provoqués par la haine et la colère ainsi que par l’acte de tuer. De nombreuses autres causes peuvent cependant aussi les engendrer.

- Les esprits avides, deuxième des six mondes, sont affligés d’un très grand nombre de souffrances dont la principale est d’être continuellement tourmentés par une faim et une soif insatiables. Le vol et la possessivité sont les causes qui conduisent à y renaître.

- Les animaux se répartissent en animaux visibles et animaux invisibles, comme les naga. La renaissance dans le monde animal est induit par l’aveuglement, plus particulièrement par l’absence de perspectives spirituelle et le refus de la validité de la loi du karma. Enfers, esprits avides et animaux constituent les trois mondes inférieurs."


C'est pas trés réjouissant...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: LA PRECIEUSE EXI

Message par Invité le Jeu 25 Juin 2009 - 17:01

en effet, mais honnêtement, je préfère l'enseignement du Dalaï Lama qui propose de ne pas se soucier de ce qui se passera après, mais plutôt de se concentrer sur cette vie ci.

J'ai entendu aussi qu'il ne fallait pas prendre "animal" au sens propre, parce qu'il existait assez de vie humaines pires que celles des animaux.

Et de plus, l'ego n'existant pas, de toutes façon le nôtre se dissoudra après notre mort, il n'est donc pas question de "réincarnation" au sens propre.

Cela me suffit, et cela me permet de ne pas passer de temps à chercher autre chose: dans ce domaine; plus on cherche, plus on s'y perd !

De plus, je rejette cette idée que ceux qui suivent un cheminement spirituel seraient supérieurs aux autres. Ce qui compte (à mon avis), ce sont les actes, la façon dont on se comporte. J'ai vu des gens considérés comme saints tomber dans l'orgueil le plus ordinaire; je préfère la personne qui essaie simplement d'être honnête et bonne, peut importe ses convictions ou l'absence de conviction... Tellement de gens qui "suivent une voie" se croient supérieurs aux autres, les regardent avec condescendance. Suivre une voie pour être "favori de Dieu", ou mériter le paradis ou l'illumination sont des buts égoïstes. M'enfin, c'est juste un avis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: LA PRECIEUSE EXI

Message par bernard1933 le Jeu 25 Juin 2009 - 22:46

Jayram, 18 sortes d'enfer ! On y trouve de tout, comme aux Galeries Lafayette ! Qui donc a fait l'inventaire ? Enseignement type pour une population d' illettrés qui font tourner les moulins à prière et rampent comme des chenilles . Au 3ème millénaire , c'est plutôt du folklore !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: LA PRECIEUSE EXI

Message par Invité le Ven 26 Juin 2009 - 8:58

Ce n'est pas moi qui l'ai inventé, c'est ce qu'on nous apprend dans le bouddhisme tibétain.

C'est n'est certainement pas l'essentiel qu'il faut retenir du bouddhisme, mais on ne peut pas nier que cela ne fait pas partie des enseignements.

Je ne porte pas de jugement. Chacun a le droit de croire ce qu'il veut. Pour moi l'enfer, c'est le monde matériel, pas besoin d'en inventer ailleurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: LA PRECIEUSE EXI

Message par Invité le Ven 26 Juin 2009 - 9:42

oui, il faut tenir compte du fait que le bouddhisme tibétain plus encore qu'un autre est une accumulation d'interprétations personnelles libres (puisqu'il n'y a pas de dogme, ni d'autorité qui détermine ce qui est orthodoxe ou non), le tout mélangé aux cultures locales et autres traditions... C'est un enseignement à la fois intellectuel (explication de ce que sont les émotions etc) et imagé: il ne faut pas prendre tout cela à la lettre, ces images sont des explications destinées à un peuple très peu instruit, qui ont été reprises pour répondre à la soif d'exotisme religieux des occidentaux: ces livres se vendent bien, le bouddhisme est à la mode...

Heureusement, adhérer au bouddhisme permet de ne pas adhérer à tout ce qui s'y dit: il serait impossible de s'en sortir ! Chacun fabrique son bouddhisme "sur mesure", choisi les images qui lui conviennent le mieux, le tout est qu'il garde en tête que ce sont des images qui aident à franchir une certaine étape, et qu'il convient d'abandonner le plus vite possible.

Celui qui s'y perdrait et passerait son temps dans les textes, par exemple pour savoir à quoi ressemblerait le paradis où l'enfer promis par Bouddha serait complètement à côté de la plaque.

Ne pas oublier qu'une des fondements de cet enseignement est "ne croit qu'en ce que tu as expérimenté", or: comment expérimenter 18 sortes d'enfers ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: LA PRECIEUSE EXI

Message par Invité le Ven 26 Juin 2009 - 9:49

Leela :

J'ai vu des gens considérés comme saints tomber dans l'orgueil le plus ordinaire; je préfère la personne qui essaie simplement d'être honnête et bonne, peut importe ses convictions ou l'absence de conviction... Tellement de gens qui "suivent une voie" se croient supérieurs aux autres, les regardent avec condescendance. Suivre une voie pour être "favori de Dieu", ou mériter le paradis ou l'illumination sont des buts égoïstes. M'enfin, c'est juste un avis.

Il me semble que croire en Dieu implique l'humilité, quelle que soit notre voie, en considérant notre état d'ignorance qui est immense. Un vrai croyant sait qu'il ne sait rien, et se repose sur sa foi en une Ecriture. Ce n'est pas une attitude condamnable en soi. Le problème vient quand ce croyant se permet de mépriser
ceux qui suivent une autre voie que la sienne. On peut être un croyant sincère sans chercher à rabaisser la foi des autres, si on parvient à comprendre que la foi est Une peu importe la forme que prend cette foi. mais c'est à peine si j'ose dire cela, j'ai peur de passer pour un orgueilleux. Embarassed

J'ai remarqué que les vrais scientifiques aussi étaient humble.

Il n'empêche que certains qui n'ont ni un esprit religieux ni un esprit scientifique, ici, ont un orgueil démesuré, une prétention à tout connaitre, c'est assez dingue et le plus comique est quand ils se disent chercheurs ! ils feraient mieux de se dire "trouveurs paraachevés" :ptdr:

D'abord, un langage sensé voudrait que dans ces domaines inconnus, on emploie des formules au conditionnel, ou des phrases interrogatives, ou que l'on cite ses sources, "selon les évangiles" ... mais non, il y en a qui savent tout, et on se demande ce qu'ils font encore sur terre rire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les principes enseignés dans le bouddhisme: LA PRECIEUSE EXI

Message par Invité le Ven 26 Juin 2009 - 12:57

tout juste, Jayrâm.

En parlant de ceux qui tombent de haut; je pensais à un cas précis: un véritable saint en plus d'être savant, beaucoup d'entre vous le connaissent sans doute au moins de réputation, il est LA référence dans un domaine... à force d'être entouré de gens qui versaient dans la vénération de la personne, il a fini par se prendre pour un sauveur ou un gourou. Heureusement, comme il est moine, il a été remis à sa place par le prieur qui l'a envoyé cultiver des choux à 1000 km de là, loin de sa foule d'admirateurs dévôts, malgré qu'il rapportait beaucoup d'argent au monastère.

L'humilité est en effet une qualité qui doit se développer AVANT tout progrès spirituel, sinon on tombe dans l'orgueil: il est trop facile de justifier sa propre suffisance en s'appuyant sur des écritures ou une religion, qui deviennent un support de son propre orgueil plutôt qu'une voie de progression.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum