en questionnant les sages

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par Invité le Dim 5 Juil 2009 - 16:32

La voie abrupte et la voie du milieu s'opposent en apparence mais ne sont en fait que les deux faces d'une même réalité. Lorsque nous dessinons quelque chose sur une feuille de papier, tantôt nous grossissons le trait et faisons exprès d'être << caricatural >>, tantôt nous essayons de capturer le vu avec le plus de similarité possible. Il ne s'ensuit pas qu'une partie du dessin est vraie tandis que l'autre est fausse. Le dessin est à voir dans sa globalité, et le caricatural plus le vérisimilaire donne le vrai à l'échelle globale du dessin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par Invité le Dim 5 Juil 2009 - 18:33

bernard1933 a écrit:Tiens, aujourd'hui, j'ai envie de casser les assiettes ! Que serait devenu le monde s'il avait suivi ces conseils de sages ? L'exemple : le Tibet avant l'arrivée de ces sacrés Chinois ! Et bien, on n'aurait pas encore inventé le vélo...Le théorème de Pythagore, le fameux pont-aux-ânes : on serait toujours au péage d'entrée...

Pour moi le Tibet c'était la terre des dieux,un pays où s'installèrent tranquillement les hommes afin d'y étudier en toute sécurité les mystères de l'ame.Son histoire le démontre bien,c'est l'un des seul territoire à avoir évolué dans ce sens.C'est le pays des milles Bouddhas,enfin c'était,car d'autres hommes assoifés de pouvoir et de haine ont violé sa raison d'etre.
Bernard,je crois que chaque pays à sa propre histoire et que ce n'est pas parce que des hommes sages se sont installés au Tibet que la science des pays occidentaux en aurait subi des conséquences graves.
Tu dis que si tous les hommmes avaient écouté ces sages là ils n'auraient pas pu évoluer techniquement? Bin moi je pense le contraire,car la sagesse partagée par tous les etres nous auraient certainement permis en tout cas d'avancer moins vite qu'on ne l'a fait.Je veux dire que si l'homme avait su etre sage au lieu de foncer tete baissé dans n'importe quel projet scientifique il aurait pu éviter bien des erreurs sur le plan technique des inventions par exemple,et peut etre qu'au lieu de fabriquer un moteur à essence sa préférence serait allée vers le moteur à hydraugène!par exemple...Etc,etc.... Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par Edwige le Mer 22 Juil 2009 - 21:45

Belle sagesse !

Un homme s'est éveillé pour affirmer que nous pouvons tous atteindre la sagesse. Cela ne se fait pas en cinq minutes, ni même en cinq ans et souvent il faudra plusieurs vies et prendre le temps de la réflexion, de la méditation, et l'expérience couronne la connaissance. En attendant de pouvoir faire plus que lire des livres ou "forumer" je suis comme Leela, j'attends que mes deux filles aient quitté la maison pour expérimenter l'enseignement et peut-être aller au Tibet, et je transmets les vertus et les valeurs en faisant la vaisselle, le ménage, les courses, le boulot en restant .....ZEN !

Edwige
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 9
Localisation : Terre
Identité métaphysique : Toutes
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 20/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par _La plume le Jeu 23 Juil 2009 - 9:25

bernard1933 a écrit:
Tiens, aujourd'hui, j'ai envie de casser les assiettes ! Que serait devenu le monde s'il avait suivi ces conseils de sages ? L'exemple : le Tibet avant l'arrivée de ces sacrés Chinois ! Et bien, on n'aurait pas encore inventé le vélo...Le théorème de Pythagore, le fameux pont-aux-ânes : on serait toujours au péage d'entrée...

T'as raison, moi aussi j'ai envie de casser les assiettes !

Les tibétains vivaient certes dans une société féodale, pauvre, mais paisible et à ce niveau nous sommes loin d'avoir atteint cette sagesse avec tout notre technologie. Nous sommes encore dans l'illusion que notre soi disant liberté, notre progrès technologique est synonyme de bonheur.
Je pense que le Tibet aurait pu se développer à son rythme, en restant un havre de paix. Qu'ont ils gagné avec les chinois ? invasion massive, persécutions,aculturation, exil, déplacement de populations, bref un génocide qui ne veut pas dire son nom. On tue, on viole, on stérilise les femmes tibétaines, on emprisonne les moines, on détruit les bibliothèques, on ferme les monastères, on interdit l'écriture tibétaine car c'est le meilleurs moyen de tuer la culture. On ouvre des bordels (plus de 300 à Lhassa) bien qu'officiellement interdits en Chine...alcool, corruption, que faut-il de plus ?

Il ne faut pas inverser les roles, cela se passe au Tibet, les victimes sont les tibétains dont la culture est très différente de la culture chinoise, et dont on veut faire une minorité dans leur propre pays. De quel côté est la manipulation ?

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par bernard1933 le Jeu 23 Juil 2009 - 9:40

La Plume, je ne connais ni ton âge, ni les conditions de ton enfance . Mais vivre pauvre et dans une condition féodale, ce n'est pas le " pied " ! Mes parents étaient pauvres et, nous les enfants, après la classe et pendant les vacances, il fallait trimer du matin au soir ! Pas le temps de s'amuser !
Figure-toi que pendant la guerre, pour un Noël, nous avons eu une orange ! Et ma mère l'a coupé en quatre ! Nous étions quatre, chacun son quartier ! Et je crois que c'est la seule orange que j'ai vue de toute la guerre ! Je sais que les milliardaires paient très cher un séjour d'une semaine pour vivre comme un " indien " , mais il faut avoir vécu dans le dénuement pour comprendre ! La féodalité, le servage, la misère , non, ce n'est pas la sérénité ! Et la culture tibétaine, je demande à voir !
Il y avait aussi des recettes pour cuire son bonhomme chez les cannibales, selon l'âge, le sexe, et l'adiposité ! Fallait-il les conserver ?
Je plaisante...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par _La plume le Jeu 23 Juil 2009 - 10:05

Ca se discute. La pauvreté est une chose, la misère est un autre extrême. En voyageant, j'ai vu des peuples pauvres avec leurs croyances, leurs valeurs, vivant dans des cases ou des huttes au sol en terre battue, sans électricité, ni eau courante qu'il fallait aller chercher à la rivière, une vie dure, mais des gens simples qui semblaient bien plus heureux que nous avec tout notre confort, dans nos pays occidentaux, qui sommes complètement blasés, déboussolés et ne savons plus quel sens donner à la vie. Alors je me demande, quel progrès avons nous fait dans la conquête du bonheur ? Que nous propose la société de consommation ?

Quand je voyageais, j'étais toujours fasciné par le regard des enfants. Dans certains pays ils sont tristes, dans d'autres au contraire, ils débordent de joie, et cela n'a rien à voir avec le niveau de richesse matérielles du pays. C'est un mystère mais qui me semble plus lié à la forme de société. Plus les sociétés sont individualistes, plus les enfants semblent tristes.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2009 - 10:19

Bonjour à vous,
Quand je pense que la chine est le berceau de la pensée Confucianiste,et qu'elle en est arrivée aujourd'hui à ce stade de surpeuplement,à ce niveau de décadence politique enfin décadence à tous les niveaux! Ces gens là bouffent n'importe quoi!tout ce qui leur passe entre les mains et l'idée de savoir qu'il tuent de pauvres chiens pour se nourrir que dis-je pour se baffrer dans les restaurants me donne la nausée.Il y a un proverbe en chine qui dit ceci: tout ce qui marche et qui nest pas l'homme peut se manger;tout ce qui nage et qui n'est pas un bateau peut se manger;tout ce qui vole et qui n'est pas un avion peut aussi se manger! Tout simplement dégoutant....
Ils sont parvenu au stade le plus bas que l'homme puisse vivre.Les crimes contre l'humanité à l'insu du peuple Tibétain lui ont été pardonnés,personne ne s'est élévé contre ces hommes là encore moins l'onu.Quand je pense à ces pauvres hommes qui priaient dans les monastères en toute simplicité et qu'ils ont assassinés et aux pressions qu'exercent encore aujourd'hui ces chintocs envers le Dalai Lama me révolte au plus haut point.Je préfère ne pas en rajouter et dire :"Que Dieu les punisse pour ce qu'ils ont fait à la terre des dieux"....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par _Spin le Jeu 23 Juil 2009 - 13:16

Bonjour,

Kachenla a écrit: Bonjour à vous,
Quand je pense que la chine est le berceau de la pensée Confucianiste,et qu'elle en est arrivée aujourd'hui à ce stade de surpeuplement,à ce niveau de décadence politique enfin décadence à tous les niveaux! Ces gens là bouffent n'importe quoi!tout ce qui leur passe entre les mains et l'idée de savoir qu'il tuent de pauvres chiens pour se nourrir que dis-je pour se baffrer dans les restaurants me donne la nausée.
Ben ça c'est traditionnel chez eux, ce n'est pas un signe de décadence (et soit dit en passant, il y a eu des boucheries canines en Europe jusqu'au siècle dernier).

Kachenla a écrit:
Ils sont parvenu au stade le plus bas que l'homme puisse vivre.Les crimes contre l'humanité à l'insu du peuple Tibétain lui ont été pardonnés,personne ne s'est élévé contre ces hommes là encore moins l'onu.Quand je pense à ces pauvres hommes qui priaient dans les monastères en toute simplicité et qu'ils ont assassinés et aux pressions qu'exercent encore aujourd'hui ces chintocs envers le Dalai Lama me révolte au plus haut point.Je préfère ne pas en rajouter et dire :"Que Dieu les punisse pour ce qu'ils ont fait à la terre des dieux"....
Là, d'accord, et n'oublions pas le Falun Gong...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2009 - 14:02

... et les ouïgours

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2009/07/06/pekin-veut-lier-les-ouigours-avec-le-terrorisme-pour-justifier-la-repression_1215687_3216.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par Non Dualité le Jeu 10 Fév 2011 - 4:33

L'expérience se fait toute seule. Elle n'a besoin de personne pour cela.
ND

Invité a écrit:Effectivement "DIEU", est l'aspect dynamique et personnel, l'appellation de la Réalité telle qu'elle est perçue dans les religions de dévotion, elle implique une relation, donc une certaine dualité entre Dieu et le dévot. Le dévot dit: "Je veux vivre auprès de Dieu, je suis son serviteur"

Ensuite il y a un stade "non dualisme mitigé", c'est celui ou l'on voit Dieu en Soi et Soi en Dieu, mais il reste encore un petit voile de séparation, une petite trace de "je", d'individualité qui permet au yogi de faire cette expérience et de dire "je vis en Dieu et Dieu vit en moi". Il voit Dieu en tout, comme le Soi de tous les êtres et dit : "Dieu est mon Soi".

et enfin, le stade de la non dualité absolue ou le sujet, l'objet et le verbe, le connaisseur, le connu et la connaissance, ne font plus qu'UN. C'est le brahman indifférencié, impersonnel qu'on ne peut essayer de définir que négativement, ni ceci, ni cela, et le "jnani" dit : "Je suis Cela"...

Le problème est qu'il semble qu'on ne puisse qu'approcher cet état, car sinon une fois que le "je" s'est totalement dissout qui en reviendrait ? qui ferait l'expérience de quoi ? ... à moins d'être devenu Dieu.
avatar
Non Dualité
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 48
Localisation : Partout & Nulle part
Identité métaphysique : méta
Humeur : égale
Date d'inscription : 05/02/2011

http://non-dualite.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par Non Dualité le Jeu 10 Fév 2011 - 4:40

Tous les chemins sont à parcourir, parce que tous conduisent à des impasses. Qui sont comme des salles d'attente. Alors, le bus arrive, ou pas.
ND

Bonjour Phil

Alors je suis d'accord sur le fond, mais encore une fois, il y a de nombreux chemins, si toutefois tu acceptes la notion de chemin ? Tout le monde n'est pas en recherche, certains d'ailleurs pensent qu'il n'y a rien à chercher, et parmi ceux qui cherchent, c'est dans leur nature de chercher et qu'ils n'ont pas trouvé. rire
[/quote]
avatar
Non Dualité
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 48
Localisation : Partout & Nulle part
Identité métaphysique : méta
Humeur : égale
Date d'inscription : 05/02/2011

http://non-dualite.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par Non Dualité le Jeu 10 Fév 2011 - 4:46

_" A moins de penser soi même avoir atteint un niveau élevé, (ce qui selon moi est la plus grossière illusion)".

Plus de niveau, plus personne.
ND


avatar
Non Dualité
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 48
Localisation : Partout & Nulle part
Identité métaphysique : méta
Humeur : égale
Date d'inscription : 05/02/2011

http://non-dualite.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par Zed le Jeu 10 Fév 2011 - 5:19

Cette dissolution du ''JE'' me fait penser a des parents qui voudraient que leur enfants cesse d'être lui pour devenir eux.

Oui Dieu est tout, mais le tout n'est pas Dieu, seul ce qui s'en rapproche est l'individualité qu'il nous donne. N'est-il pas l'absolu individualité ? Connaitre c'est comprendre Wink

Zed
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 405
Localisation : Longueuil, Québec, Canada
Identité métaphysique : Je Suis
Humeur : Tu Es
Date d'inscription : 13/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par Non Dualité le Jeu 10 Fév 2011 - 8:34

Zed a écrit:Cette dissolution du ''JE'' me fait penser a des parents qui voudraient que leur enfants cesse d'être lui pour devenir eux.

Oui Dieu est tout, mais le tout n'est pas Dieu, seul ce qui s'en rapproche est l'individualité qu'il nous donne. N'est-il pas l'absolu individualité ? Connaitre c'est comprendre Wink

Qu'appelles-tu "Dieu"? Qu'appelles-tu "individualité"?
ND
avatar
Non Dualité
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 48
Localisation : Partout & Nulle part
Identité métaphysique : méta
Humeur : égale
Date d'inscription : 05/02/2011

http://non-dualite.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par _La plume le Jeu 10 Fév 2011 - 9:31

Non Dualité a écrit: _" A moins de penser soi même avoir atteint un niveau élevé, (ce qui selon moi est la plus grossière illusion)".

Plus de niveau, plus personne.
ND



Donc tu n'existes pas, et s'il n'y a plus personne, "tu" ne serais pas là à te contredire.
Tout ceux qui ont voulu parler de non dualité s'y sont cassés les dents. On ne peut pas parler d'un état que l'on ne connait pas et si on le connait alors ce n'est pas la non dualité.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: en questionnant les sages

Message par Non Dualité le Jeu 10 Fév 2011 - 11:48

La plume a écrit:
Non Dualité a écrit: _" A moins de penser soi même avoir atteint un niveau élevé, (ce qui selon moi est la plus grossière illusion)".

Plus de niveau, plus personne.
ND



Donc tu n'existes pas, et s'il n'y a plus personne, "tu" ne serais pas là à te contredire.
Tout ceux qui ont voulu parler de non dualité s'y sont cassés les dents. On ne peut pas parler d'un état que l'on ne connait pas et si on le connait alors ce n'est pas la non dualité.

Qu'est-ce qu'une "personne" , la plume ?
La contradiction n'existe que dans ta "tête".
Tu as raison, on ne peut pas "décrire", "montrer" un état (quelqu'il soit) et même si on le connait. On peut décrire la perception que l'on en a, on peut formuler la compréhension que l'on en a. Mais un état ne peut que se vivre ou pas.
Tu as encore raison, la plume, la "non dualité" n'est pas un "état".
Tu as encore, encore raison, la plume, "je" ne suis pas là à "me" contredire. Et pourtant tu lis un message qui a été tapé sur un clavier par des doigts probablement très semblables aux tiens.
Je ne sais pas quels sont les édentés que tu as rencontré. S'ils existent, ils auraient du savoir que jamais personne n'a pu mâcher le souffle. Tu aurais pu leur apprendre que la meilleure chose qu'une plume puise faire, c'est de se laisser emporter par ce vent au lieu de chercher à le coincer contre un mur.
ND diable au fouet
avatar
Non Dualité
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 48
Localisation : Partout & Nulle part
Identité métaphysique : méta
Humeur : égale
Date d'inscription : 05/02/2011

http://non-dualite.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum