Peut-on mourir d'amour ?

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Invité le Dim 19 Juil 2009 - 11:42

On ne se détermine pas si jeune.
surtout au niveau sexuel ! Pour les angoisses, et pleins de choses très profondes oui. Un petit enfant ne sait même pas ce que c'est et rien dans son corps ou son esprit ne pourrait le lui faire comprendre (à part les différences visible)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Radha2 le Dim 19 Juil 2009 - 18:44

Si nous les stats montraient une réduction quelquonque des psychogénèses et des pathologies de tout bord , je serai tenté de prendre pour crédo notre connaissance de la psychée humaine pour répondre à certaines questions

Observant l'inverse , il me paraît de notre devoir de chercher des éléments de réponse ailleurs. Je suis étonné que personne n'aie évoqué l'idée que, dans le bouddhisme, le sens de rotation des chakras est différent entre l'homme et la femme, rapprochant les concepts de prana et kundalini de celui de la Vacuité, ou de la nécessité - Sunyata.
A l'attirance correspondrait donc un bilan clair entre la combinaison déficit / surplus d'un binôme. Au sexe, le simple résultat présentement manifesté de nos actions passées. Ou...qu'est-ce que l'anima sans l'animus ?

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Bulle le Dim 19 Juil 2009 - 20:19

Calice a dit :
Traiter en public quelqu'un de pédophile est insultant et diffamatoire alors que dire en général que la pédophilie et l'homosexualité sont des sexualités immatures ne l'est pas .
Voilà une formule plus acceptable en effet ! Nous avons bien fait d’insister loll !
Exit les phrases pernicieuses comme : « Un minimum de culture nous apprend que l'homosexualité a fleuri dans des sociétés en voie de dégénérescence , Sodome et Gommorhe , l'Empire Romain et la Grèce antique ont péri de leurs pratiques ... »
Ou encore homosexualité et pedophilie c’est pareil ; les homosexuels sont des névrosés ; les homosexuels sont des pervers ; l’homosexualité est une pathologie etc… Tu as sorti les avirons mais on se sent mieux d’un coup !

Quant au « condamnable », la grosse différence entre la députée condamnée et toi tient uniquement sur la forme et non pas sur le fond. Tout est dans le « en général »…
Si les 2 parents sont absents il est important que les grands parents ou la famille nourricière parle du lien qui unissait les 2 parents pour que l'enfant comprenne qu'il est né de ce désir là.
Si les 2 parents sont du même sexe la triade ne se fait pas convenablement, c'est un grand classique renseigne toi toi-même.
C’est encore du grand n’importe quoi. Ce n’est pas un grand classique du tout, puisqu’il y a transfert de l’image du père. Et il n’est pas plus question d’absence du parent que dans une famille monoparentale. A l’heure actuelle les couples homosexuels élevant des enfants ne sont pas rares. L’homosexualité refoulée a conduit à l’échec du couple hétérosexuels et les enfants nés de ce mariage qui sont élevés dans un couple homosexuel (femmes le plus souvent) ne rencontrent pas plus de problèmes que dans une séparation et recomposition classique.
Il est important de comprendre que même si chacun trouve son équilibre avec ses névroses il y a toujours possibilité de progresser .
Mais cela ne te regarde pas, ne regarde pas la société c’est de l’ordre de l’intime. L’auteur affirme le contraire de ce que tu prétends avec TES théories savantes et combinées que tu voudrais faire entendre comme les théories communément admises. George Lanteri Laura (entre autres) dit : « Je ne pense pas qu'il existe une théorie de l'équilibre psychique ».
pas du tout et ce n'est pas exactement la théorie freudienne que j'ai voulu
exposer mais débroussailler un peu de façon très succinte et forcément réductrice . Pour le complexe de castration je n'ai pas de source étant donné que mon exposé provient des connaissances accumulées dans des livres depuis des années en plus de mes observations
Tout à fait, je suis bien d’accord avec toi et surtout quand c’est un incompétent inconscient qui débroussaille …
Tu parles de connaissances et de tes « observations », peux-tu nous donner le lien des articles que tu as publiés à leur sujet que l’on puisse juger de tes compétences et de leur bien fondé ? Tes propos n’ont rien de scientifiques et la psychanalyse non plus d'ailleurs, alors cesse un peu d'affirmer des fausses vérités qui ne servent qu’à appuyer ton idéologie.
Tu parles du rôle féminin et masculin dans les couples homos .Le problème est que celui qui va jouer la femme ne sera pas équilibré avec son corps qui est celui d'un homme. Quelle est donc son identité ? est-ce une femme dans un corps d'homme ? ou bien un homme qui se sent femme ?
Mais c’est toi qui a un problème avec cela ! Pas eux puisqu’ils vivent ce qu’ils désirent vivre et y trouvent un équilibre qui leur convient. C’est à toi que cela ne convient pas.
Et tu te tires dans le pied car ta généralisation devrait être revue à la baisse de 50% tu en fais la démonstration …
Pourquoi ne réponds-tu pas à mes questions ?
Je précise que je parle d’adultes libres et consentants.
1) Deux hommes ou deux femmes peuvent-elles tomber amoureuses l’un(e) de l’autre ?
2) La perte de l’un est-elle aussi difficile à supporter pour un/une homosexuel(e) ?
3) Lorsque deux êtres sont amoureux est-il normal qu’ils aient des relations sexuelles ?
4) Le fait que deux adultes consentants non mariés aient des relations sexuelles parce qu’ils s’aiment te dérange-t-il ?

PS : quant à megapsy.com pour ref, excuse moi mais cela prouve ton peu de sérieux en la matière : site commercial totalement bidon (qui se ressemble s’assemble) !
Lire ici
Quand à Karl Abraham : encore un freudien du début du siècle dernier...
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40267
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Invité le Dim 19 Juil 2009 - 21:21

Radha a écrit: Je suis étonné que personne n'aie évoqué l'idée que, dans le bouddhisme, le sens de rotation des chakras est différent entre l'homme et la femme,
tu ne confonds pas bouddhisme et hindouisme, là ? Je n'ai pas entendu parler de cela en bouddhisme, ou alors comme étant une "roue" ou un disque, mais bon, je ne sais pas grand'chose... Le kundalini Yoga qui en parle le plus (j'ai pratiqué quelques temps).

A-t-on déjà observé comment tournaient les chakras de homosexuels, hommes et femmes ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Invité le Lun 20 Juil 2009 - 0:13

personnellement je suis convaincu de l'escroquerie psychanalytique. par exemple freud a théorisé le complexe d'œdipe à partir du récit d'une de ses amies/ patientes/amantes/parentes qui disait que son fils avait eu une érection quand elle le lavait. très fort !
freud n'a jamais collecté de données (ça fait vraiment rire d'entendre parler de données au sujet d'analyses) , il a truqué ses compte rendus de soins et d'analyses et envoyé des tas de gens au cimetière (notamment au début de sa carrière avec la cocaïne).
il a su réutiliser des idées en germe de l'époque sur l'inconscient, l'hypnose et la sexualité. le seul mérite qu'il ait eu d'ailleurs a été de faire sortir la sexualité de son ghetto moral et scientifique et c'est vrai que c'est bien. mais pour le reste !!!!!
quant à mourir d'amour je ne veux pas raconter ma vie mais juste dire que d'abord pour moi l'amour a été un concept ridicule de midinette qui ne tenait pas 2mn devant un examen scientifique, puis j'ai cru à l'amour construit jour après à jour et j'ai vérifié largement la validité de ce concept. mais il y a aussi l'amour coup de foudre dont je me gaussais mais il existe.
alors mourir d'amour c'est sûrement possible et aussi incontrôlable que tomber amoureux, et conceptualiser ça en stades anaux, oraux génitaux, c'est super vraiment dérisoire, fumeux et ridicule.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Invité le Lun 20 Juil 2009 - 0:20

quant à l'homosexualité et l'amour. pffh je serai vraiment prudent.
en tant qu'hétéro je connais le coup de foudre pour une femme, homme que je suis.
je n'imagine pas ce que cela peut être entre homosexuels, car je n'arrive pas à dissocier amour charnel et amour spirituel, donc j'ai de la difficulté à imaginer un amour homosexuel (ça viendra peut être, va savoir, ....).
mais je n'imaginais ce que signifiait tomber amoureux tout court.
donc c'est quelque chose de très incertain et très vague, même si la similitude entre les désespoirs amoureux hétéros et homos est évidente et ancienne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Ilibade le Lun 20 Juil 2009 - 21:16

En tous cas, on parle beaucoup d'eux !

Sur mon programme télé de la semaine qui vient, je tombe sur deux pleines pages de promo intitulées « La folie Brüno ! ». Et je lis : « Insupportable, irrévérencieux, politiquement incorrect mais toujours hilarant, Sacha Baron Cohen revient dans la peau de la folle Brüno, journaliste de mode homosexuel, autrichien et pro nazi ! Un régal estival totalement décalé ».
Pourquoi politiquement incorrect ?


Lors d’un passage télé en juin dernier, « il propose clairement à Denisot de lui « faire une gâterie » dans les coulisses avant de retirer son short en cuir et de laisser découvrir un string à l’effigie de Sarkozy. Trois minutes de bonheur télévisuel qui résument parfaitement le personnage et l’acteur ». Quel talent, reconnaissez-le.



De fait, je m'interroge : est-ce que le fait de se demander si on peut mourir d'amour n'est pas une question anachronique ?

NB : Aucun antisémitisme ou prosémitisme ne caractérisent cette contribution. Il ne s'agit ici que de méditation post-prandiale, où les abus de langage sont couverts par le concert des borborygmes.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Bulle le Lun 20 Juil 2009 - 21:39

Ilibade a dit :
Ilibade a écrit:En tous cas, on parle beaucoup d'eux !
C'est vrai !

Pourquoi politiquement incorrect ?
Parce que Baron Cohen (n'y voit aucune provocation)est un humoriste qui fait des satires des mouvements contemporains. Il avait d'ailleurs incarné le personnage d'un noir pour caricaturer le mouvement hip hop et fut accusé de vouloir ridiculiser la culture noire américaine. Il a fait également une caricature de journaliste asiatique etc... Et là c'est la caricature du monde de la mode. Voili voilou...
Pour te rassurer il est marié religieusement et a procréé rire



NB : Aucun antisémitisme ou prosémitisme ne caractérisent cette contribution. Il ne s'agit ici que de méditation post-prandiale, où les abus de langage sont couverts par le concert des borborygmes.
Ouaou quel boute-en-train ! Tu es tout en joie on dirait !!! croule de rire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40267
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Calice le Dim 26 Juil 2009 - 23:05

Bulle
"Quant au « condamnable », la grosse différence entre la députée condamnée et toi tient uniquement sur la forme et non pas sur le fond. Tout est dans le « en général »…"

Encore un procès d’intention , cette femme ne parlait pas de l’origine de l’homosexualité comme le député acquitté ; il n’y a donc aucun lien entre les deux histoires ;
C’est toi qui veut à tout prix calomnier les gens .
On peut donc dire légalement que l’homosexualité est une déviance sans être homophobe .

La pédophilie est une perversion au sens psychanalytique du terme tout comme l'homosexualité , ce qui ne veut pas dire que les deux sont égales puisque un pédophile qui passe à l'acte est légalement condamnable .Mais il y a beaucoup de pédophiles qui ne passent pas à l'acte .La pédophilie n'est pas une maladie mais une déviance .



"Mais cela ne te regarde pas, ne regarde pas la société c’est de l’ordre de l’intime."

Qu’en sais tu ? tout ce qui touche aux autres et à la psychologie de l’humain nous concerne tous , comme l’écologie , ou devenir de la planète etc Si certains ne s’y intéresse pas c’est leur choix mais qu’ils n’enlèvent pas aux autres la légitimité de s’y intéresser .
C’est un fait que l’être humain comme toutes les autres créatures sur terre est là pour progresser .Mais chacun a le choix de stagner ou régresser .

Et George Lanteri Laura ne dit pas le contraire de ce que j’ai écris .


"Mais c’est toi qui a un problème avec cela ! Pas eux puisqu’ils vivent ce qu’ils désirent vivre et y trouvent un équilibre qui leur convient. C’est à toi que cela ne convient pas."

Encore un procès d’intention , c’est toi qui un problème avec ceux qui cherchent à comprendre les comportements .Les gens agissent comme ils veulent ce qui n’empêche pas d’étudier et d’analyser leur comportement ,mais manifestement ca à l’air de te déranger TOI qu’on s’intéresse à la psychologie .
Tu n’es pas la seule d’ailleurs .Beaucoup de gens nient encore l’inconscient et le conditionnement qui dominent les actes et les pensées .Freud a choqué la morale de son époque trop patriarcale , emplie de carcans religieux .
Si l’Eglise catholique a condamné la psychanalyse comme étant trop matérialiste et subversive , jusqu’en 1945 , c’est parce qu’elle chamboulait la morale chrétienne et les croyances en ce domaine ou on traitait de malades les hystériques et les homosexuels .Alors que la psychanalyse a montré que ce sont des erreurs d’aiguillages .

De même toutes les dictatures ont banni le freudisme comme théorie de la liberté humaine.
Et Freud choque encore au vu de tous les gens qui récusent ses théories .

Il y a des gens qui ne sont pas encore prêt à voir le déterminisme des comportements et accepter le fait qu’il y a un modèle normal de développement psycho sexuel qui aboutit à une sexualité génitale mature.

Quant à tes questions elles signent une méconnaissance manifeste de ce que veut dire réellement aimer ou la signification de « tomber amoureux » et ont le niveau infantile d’une cour de récréation .Tu ne cherches pas le débat mais à piéger et dénigrer l'interlocuteur . Je répondrais quand tu seras respectueuse et que je discernerais un réel besoin de connaitre l'opinion de l'autre et non de vouloir simplement le piéger ou le dénigrer.Tu as un problème épidermique avec les personnes (c'est une grande faiblesse) , alors que tu devrais t'en tenir au débat .

Les gens sont bien évidemment libre d’agir comme ils l’entendent , ce qui n’empêchent pas d’analyser leurs motivations et donc d’établir leurs conditionnements .
L’intérêt est de connaître plus l’humain , ce qui le motive et la vie sexuelle en est bien évidemment le centre étant donné que tout le monde à une libido .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Calice le Dim 26 Juil 2009 - 23:09

leela a écrit:
Désolée, je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout convaincue par tes arguments, au contraire:

Ah Leela , on ne peut pas convaincre ceux qui n'ont pas déja cette connaissance à l'intérieur .
Autrement dit aucun livre ne peut te convaincre , aussi juste soit -il , si tu n'as pas la connaissance en toi .Le livre n'est là que pour révéler ce que tu as à l'intérieur .C'est la même chose pour les idées échangées ici .Personne n'apprend rien à personne qui ne le sait déja .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Invité le Dim 26 Juil 2009 - 23:12


eh bien, on n'a as la même chose "à l'intérieur", voilà tout ! Wink
Sans rancune, et bonne semaine à toi.
:ange:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Invité le Lun 27 Juil 2009 - 0:57

ben moi, je meurs d'amour pour toi

- mais qui c'est toi?

je peux pas le dire, tout le monde le saurait

ben, alors, crève


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Magnus le Lun 27 Juil 2009 - 1:07

:compris: Heu... il se rattache à quoi, ce post, Myrrha ?

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Ilibade le Lun 27 Juil 2009 - 6:37

Myrrha a du faire un post pour les opticiens. C'est illisible !

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Bulle le Lun 27 Juil 2009 - 10:00

Calice a dit :
cette femme ne parlait pas de l’origine de l’homosexualité comme le député acquitté ; il n’y a donc aucun lien entre les deux histoires ;
Je parlais des amalgames que tu fais toi entre pédophilie et homosexualité. Exactement comme elle.
On peut donc dire légalement que l’homosexualité est une déviance sans être homophobe .
Mais pas sans cesse la comparer à un délit punissable ou à une pathologie.
La pédophilie est une perversion au sens psychanalytique du terme tout comme l'homosexualité
NON ! L'homosexualité n'est pas "tout comme" la pédophilie.
On comprends parfaitement que c'est le message que tu souhaites faire passer. Et c'est de l'homophobie.
Je sais que tu n'es en rien responsable de ton homophobie, puisque au "sens psychanalytique du terme" c'est de l'homosexualité refoulée.
Qu’en sais tu ? tout ce qui touche aux autres et à la psychologie de l’humain nous concerne tous
Non dans la mesure où les homosexuels ne nuisent pas à la société les choix sexuels entre adultes consentants ne regardent personne.
Et il y a une différence entre s'intéresser et exprimer son homophobie en tentant de faire passer les théories qui t'arrangent pour des vérités scientifiques et psychiatriques.
Et George Lanteri Laura ne dit pas le contraire de ce que j’ai écris .
Sur tes critères normatifs d'un soi-disant "équilibre psychique" : si.
Quant à tes questions
Visiblement elles te gênent ces questions ! Difficile n'est-ce pas d'accepter les êtres humains lorsqu'ils sont différent de tes critères ?
Tu as un problème épidermique avec les personnes (c'est une grande faiblesse) , alors que tu devrais t'en tenir au débat.

Je ne trouve pas que ce soit une grande faiblesse de dénoncer les apports vicieux du genre de ceux que tu fais : à savoir affirmer que les homosexuels sont des pervers comme les pédophiles ; que le Sida n'existe pas.
Les gens sont bien évidemment libre d’agir comme ils l’entendent , ce qui n’empêchent pas d’analyser leurs motivations et donc d’établir leurs conditionnements.
Encore faut-il en avoir les capacités. Et ne pas tirer ses conclusions dirigées vers une propagande de dénigrement dans d'obscures analyses dépassées.

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40267
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Calice le Lun 27 Juil 2009 - 18:12

Je parlais des amalgames que tu fais toi entre pédophilie et homosexualité. Exactement comme elle.

Pas du tout comment faut il te l’écrire , la condamnation de la dame est justifiée c’est de la diffamation de ta part que de prétendre le contraire , que te faut il de plus ?Tu n’es bonne qu’à diffamer fait un peu marcher tes neurones( comme dirait Hercule...)
Il n’y a pas d’amalgame à faire entre pédophile et homosexualité (ce sont deux pratiques différentes ) , ce mélange a été fait dans l’esprit des gens pendant longtemps par méconnaissance de ce qu’est vraiment le développement psycho sexuel .

Avant Freud il y avait la pratique normale hétérosexuelle et toutes les autres étaient considérés comme des malades mentaux voir des monstres , des erreurs de la nature , et certains étaient pourchassés comme tels et emprisonnés comme les pédophiles ou les homosexuels.

Depuis Freud on sait par exemple qu’on ne nait pas hystérique mais que les crises d’hystérie sont due à des frustrations dans l’enfance et à un refus inconscient du féminin .
Les personnes atteintes d’hystérie ne sont pas folles (comme la morale de l’époque le croyait) mais conditionnées dans l’enfance .
Ce sont des personnes normales dont la croissance psychique a été perturbée et qui en souffrent et qui ne sont pas responsable de leur état.
L’Eglise catholique a lutté contre Freud pendant 40 ans jusqu’à accepter maintenant l’évidence (auparavant les hystériques étaient déclarées folles et possédées par le démon et exorcisées ).
L’Eglise a commencé dans les années 60 à faire expertiser ses étudiants séminaristes pour éviter que les névrosés ou pervers entrent dans ses rangs , avec plus ou moins de succès au vue des scandales que l’on sait .

Freud a donc délivré la société du carcan moral en donnant des explications scientifiques aux pratiques sexuelles , humanisant en cela les personnes qui ne rentraient pas dans la norme :ce n’était plus des monstres ni des fous possédés par le diable mais des gens normaux dignes de respect , même si leurs pratiques déviaient .

Le grand apport de Freud est d’avoir montré que tous les humains sont plus ou moins névrosés mais tendent vers un idéal d’équilibre psychique de la naissance à la mort , que le développement psycho sexuel est un processus dynamique comme une longue route ou on peut rester bloqué , régresser ou évoluer .

Ce qui ne plait pas à certains modernes c’est qu’il a montré en même temps qu’il y avait une pratique normale (tout comme pour le corps il y a une normalité du développement ) menant à l’épanouissement et qui est la sexualité génitale mature .

Ca ne plaît pas et donc les réactions à mes messages ne m’étonnent guère , car le carcan moral qui régnait avant Freud s’est déplacé pour prendre une autre forme à notre époque et qui est celui de l’aveuglement sur la véritable nature de l’homme et de son psychisme .

Toute idée de progression actuellement , d’idéal à atteindre est politiquement incorrect , interdit d'antenne , au profit du nivellement par le bas , de l’égalité de tous les comportements et de l’individualisme (cf ta phrase : « Non dans la mesure où les homosexuels ne nuisent pas à la société les choix sexuels entre adultes consentants ne regardent personne. » si justement ce n’est pas parce que chacun est libre que son comportement n’influe pas dans une certaine mesure sur les autres , car nous sommes tous liés les uns aux autres ) .
Pour les modernes tous les comportements sont égaux , il n’y a pas de comportements plus mature que d’autre , toute idée de progression est bannie il ne faut surtout pas hiérarchiser les gens .Cela comment à l’école ou il ne doit pas y avoir de meilleurs ni de moins bons , surtout que tout le monde soit à égalité .



Dans l’optique de la progression , la pédophilie est comme l’homosexualité ou le sado- masochisme , ce sont des sexualité non abouties.


« Non dans la mesure où les homosexuels ne nuisent pas à la société les choix sexuels entre adultes consentants ne regardent personne. »

Qui a dit le contraire ? chacun est libre ce qui n’empêche pas les ceux qui s’intéressent aux comportements humains d’analyser le psychisme et de discerner les déterminismes .

Et dans le cas ou les pratiques sexuelles qui sont absolument libres et non condamnables sont des sexualité non abouties il n’y a pas de raison de les considérer comme abouties .Cela serait mentir aux gens et on leur ment déjà assez comme ca .C’est ce qui est en train de se passer , on fait croire aux gens que l’homosexualité est une pratique comme une autre , ce qui ne correspond pas à la réalité.


« Et il y a une différence entre s'intéresser et exprimer son homophobie en tentant de faire passer les théories qui t'arrangent pour des vérités scientifiques et psychiatriques. »

C’est de la diffamation ce n’est pas de l’homophobie que de décréter que l’homosexualité est non aboutie mais une vision des choses.
Et je ne vois pas en quoi cela m’arrangerait , je n’ai pas au contraire de toi d’attachement épidermique à une théorie , je suis pour que la vérité soit connue..


« Visiblement elles te gênent ces questions ! Difficile n'est-ce pas d'accepter les êtres humains lorsqu'ils sont différent de tes critères ? »

Tu m’accuse de tes propres défauts rien ne me gêne je n’ai pas de point de vue émotionnel sur le sujet seule la vérité m’intéresse. Et ca ne me dérange pas si les gens vivent comme il le veulent je veux tout simplement comprendre et analyser.

Dans ce monde l’illusion et de clichées ou nous vivons le terme aimer et utilisé à toutes les sauces et quand on dit « tomber amoureux » c’est comme si c’était la panacée qui excuse tous les comportements et que tout le monde doit s’incliner , style « il l’a tué parce qu’il l’aimait « l’amour excuse tout en gros .
Il y avait un homme amoureux de sa guenon et qui vivait avec elle comme avec une femme .Le fait de "tomber amoureux "ne légitime pas tous les comportements , tomber amoureux est une illusion de l'égo qui est passagère .
Pour les psychanalyste tomber amoureux et une projection narcissique et ce n’est pas l’autre qu’on aime mais soi à travers l’autre .L’attirance amoureuse n’est pas de l’amour .
Le seul véritable amour est l’amour dépassionné et oblatif , non conditionné .Il ne vient pas de l’autre mais de soi-même .Soit on est capable d’aimer soit on ne l’est pas , c’est une capacité intérieure qui ne dépend pas de la personne en face de soi, elle est indépendante de l’objet.
Pour les psychanalyste aimer c’est faire coincider la pulsion avec les sentiments , être capable d’investir dans une personne de sexe opposé , or tomber amoureux ce n’est que être attaché ou vouloir s’attacher l’autre .

Je ne trouve pas que ce soit une grande faiblesse de dénoncer les apports vicieux du genre de ceux que tu fais

C’est une faiblesse que d’avoir des réactions épidermiques contre les personnes et non rester zen et juste débattre sur les idées .Or tu dénigres et t’attaques constamment aux personnes plutôt qu’aux idées.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Bulle le Lun 27 Juil 2009 - 19:34

Sources



Calice a dit :
Pas du tout comment faut il te l’écrire , la condamnation de la dame est justifiée c’est de la diffamation de ta part que de prétendre le contraire
Mais je ne prétends pas le contraire voyons je dis aussi que la condamnation de la dame est justifiée !
Je rappelle juste qu’elle est fondée sur l’amalgame faite entre homosexualité et pédophilie ; et que tes « tout comme » vont également dans ce sens. Ce n’est pas de ta faute, et probablement inconscient chez toi.
Je dis juste prudence. Mais il me semble que tu commences à comprendre, tu nuances beaucoup plus prudemment maintenant... C'est bien ! On a bien fait d'insister !

Je suis pour que la vérité soit connue…
Mais elle l’est : l’homosexualité n’est pas une pathologie mentale. Elle a été officiellement retirée des listes. Les théories de Freud sont des théories mais elles datent et c’est tout.
Merci pour tes développements sur Freud mais cela n’a pas grand-chose à voir avec le sujet.

Pour ce qui est de la projection narcissique en amour, oki mais c’est une composante sans plus. Et il serait bon de préciser que le narcissisme n'est pas que négatif, mais et c'est le cas dans la relation amoureuse, peut être tout à fait positif.
Tu précise qu'il y a une nuance entre l'amour et l'attirance. Heu, Calice, ne prends tout de même pas les gens pour des abrutis voyons ! Je ne pense pas que beaucoup confondent !
Et l’amour qui ne dure que deux ans , écoute désolée si c’est ce que tu connais ; c’est très triste. Mais des couples amoureux depuis beaucoup plus longtemps que ça, bien dans leur tête et bien dans leur corps il y en a heureusement aussi beaucoup. Et aussi dans les couples homosexuels.
Donc encore une généralité type psychoblabla magazine à nuancer.

Et pour en revenir à « Peut-on mourir d’amour ? »
Je répète mes question, pour toi,
1) Deux hommes ou deux femmes peuvent-elles tomber amoureuses l’un(e) de l’autre ?
2) La perte de l’un est-elle aussi difficile à supporter pour un/une homosexuel(e) ?
3) Lorsque deux êtres sont amoureux est-il normal qu’ils aient des relations sexuelles ?
4) Le fait que deux adultes consentants non mariés aient des relations sexuelles parce qu’ils s’aiment te dérange-t-il ?

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40267
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Calice le Mer 29 Juil 2009 - 17:55

"Je rappelle juste qu’elle est fondée sur l’amalgame faite entre homosexualité et pédophilie "

Je n'ai jamais fait cet amalgame qui est le fait de gens ignorants des arcanes du psychisme , cet amalgame était fait avant Freud , les homosexuels ont longtemps été appelés improprement "pédérastes " du fait de ce mélange .
Depuis Freud on sait pourquoi certains ont des tendances zoophile , nécrophile , pédophile ou homosexuelle .

" l’homosexualité n’est pas une pathologie mentale."

Tout à fait c'est ce que je dis :avant Freud l'homosexualité était considérée comme une monstruosité .On sait maintenant que les homosexuels ne sont pas des monstres ni des possédés mais justes des personnes dont la sexualité n'est pas aboutie , tout comme les névrosés et cela grâce à la psychanalyse.
Freud ,qui était pourtant athé, a révolutionné la psychiatrie .La psychanalyse a montré que les homosexuels n'étaient pas des malades mentaux mais des personnes au développement psycho -sexuel inachevé.Il est facile de comprendre qu'un petit garçon abusé et séduit dans l'enfance par un homme adulte , en garde un traumatisme qui va bloquer son évolution normale hétérosexuelle.



"Tu précise qu'il y a une nuance entre l'amour et l'attirance. Heu, Calice, ne prends tout de même pas les gens pour des abrutis voyons ! Je ne pense pas que beaucoup confondent"

Justement il convient de bien insister sur ce point car beaucoup à l'heure actuelle confondent attirance et amour et ne prennent pas le temps d'approfondir leurs attirances et c'est pourquoi les relations durent peu .Je parle pour les jeunes , pas pour les sexagénaires.
Lé désir n'est pas de l'amour.


"Et l’amour qui ne dure que deux ans , écoute désolée si c’est ce que tu connais ; c’est très triste."

Bien moins que 2 ans maintenant chez les jeunes de 20/30ans ans , qui font des enfants et se séparent c'est pourquoi il n'y a autant de familles monoparentales avec des enfants jeunes .



"Deux hommes ou deux femmes peuvent-elles tomber amoureuses l’un(e) de l’autre ?"

Qu'appelle t'on tomber amoureux ? est- ce une attirance charnelle ou un sentiment affectueux .
Une attirance pour le même sexe dénote une sexualité infantile non aboutie , comme les enfants peuvent en avoir du fait dE leur bisexualité psychique à un certain âge .
Tomber amoureux est très facile , ensuite il faut analyser l'origine de cette attirance et ne pas y succomber systématiquement , sous peine de se laisser guider par les sens , ses passions = l'égo .Et égo et amour n'ont jamais fait bon ménage .



"La perte de l’un est-elle aussi difficile à supporter pour un/une homosexuel(e)"

un perte est toujours difficile à supporter , il y a un deuil à faire , c'est à dire arriver à se détacher du sentiment de perte .
Que ce soit le deuil d'un enfant , d'un frère , d'un parent , d'un conjoint , on considère qu'il y a une durée normale en temps pour le deuil .Une personne en bonne santé psychique arrive à faire son deuil au bout de 2 ans .



"Lorsque deux êtres sont amoureux est-il normal qu’ils aient des relations sexuelles ?"

Non pas forcément , car le fait de tomber amoureux n'est pas un sentiment durable mais passager et qui n'est pas forcément légitime : entre un homme et la femme de son frère par exemple ou un homme et sa belle -fille , ou une patiente et son médecin .
Tomber amoureux est un sentiment relatif et conditionné et les jeunes devraient bien analyser leurs attirances avant de concrétiser sous peine de se planter par la suite .


"Le fait que deux adultes consentants non mariés aient des relations sexuelles parce qu’ils s’aiment te dérange-t-il ? "

question idiote comme si tu demandais si la chute des feuilles me dérangeait .Rien ne me dérange ...

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par Bulle le Jeu 30 Juil 2009 - 8:50

Calice a écrit:
Depuis Freud on sait pourquoi certains ont des tendances zoophile , nécrophile , pédophile ou homosexuelle.
Il a tout au plus émis des hypothèses puisqu'il considère lui-même (lire "Déviations par rapport à l'objet sexuel - 3 essais sur la théorie sexuelle" de Freud) qu'il n'y a pas d'explication parfaitement acceptable de l'inversion, qu'elle n'est ni dégénarative, ni caractérisable par l'inné ou l'acquis. Freud dit également que le choix d'objet homosexuel est fait dans l'inconscient. Enfin il précise que l'inversion peut parfaitement être assumée.
tout comme les névrosés et cela grâce à la psychanalyse.
Non pas "tout comme" ; les psychonévroses et les manifestations de leur pulsions sexuelles (concerne les hystériques, névroses obsessionnelle et neurasthénie) ont, toujours d'après Freud une part d'inné et une part d'acquis.
Freud ,qui était pourtant athé, a révolutionné la psychiatrie
... au point d'analyser Dieu comme une illusion et la religion comme :
Aux époques d'igno­ran­ce et de faiblesse intellectuelle qu'elle a d'abord traversées, l'humanité ne pouvait réaliser les renoncements aux instincts indispensables à la vie en commun des hommes qu'en vertu de forces purement affectives. Et le résidu de ces démarches, analogues au refoulement, qui eurent lieu aux temps préhis­toriques, subsistent longtemps en tant que partie intégrante de la civilisation. La religion serait la névrose obsessionnelle universelle de l'humanité; comme celle de l'enfant, elle dérive du complexe d'Oedipe, des rapports de l'enfant au père. D'après ces Conceptions, on peut prévoir que l'abandon de la religion aura lieu avec la fatale inexorabilité d'un processus de croissance, et que nous nous trouvons à l'heure présente justement dans cette phase de l'évolution. » (L'avenir d'une illusion - Freud - p.44)
Bien moins que 2 ans maintenant chez les jeunes de 20/30ans ans , qui font des enfants et se séparent
Peut-être parce qu'ils ne se sont unis que pour faire des enfants ? Calice, il ne faut pas généraliser voyons : aujourd'hui les couples font des enfants de plus en plus tard : il y a la contraception...
Qu'appelle t'on tomber amoureux ? est- ce une attirance charnelle ou un sentiment affectueux
Ni l'un, ni l'autre mais au moins les deux et plus encore, le sentiment affectueux étant une condition nécessaire mais pas forcément suffisante pour une relation amoureuse !
Et pourquoi ne faudrait-il pas, dans ce cas, "se laisser guider par les sens" ?
Il me semble aussi qu'égo et amour peuvent parfaitement faire bon ménage : JE ME donne et JE TE reçois.
un perte est toujours difficile à supporter ,
Certes, mais il était question de "peut-on mourrir d'amour" sous entendu dans ce cas précis "dans une relation amoureuse homosexuelle..."
Non pas forcément , car le fait de tomber amoureux n'est pas un sentiment durable mais passager
Et elle sera d'autant plus passagère si le corps n'exulte pas. L'épanouissement sexuel est aussi un ciment pour un couple.
Je parlais d'une relation "légitime" ; au passage je ne vois pas en quoi tomber amoureux de son médecin homéopathe par exemple serait illégitime. Ni même de la femme de son frère si elle est veuve(je crois même que c'est bibliquement autorisé non ?)
Deutérone 25.5
Lorsque des frères demeureront ensemble, et que l'un d'eux mourra sans laisser de fils, la femme du défunt ne se mariera point au dehors avec un étranger, mais son beau-frère ira vers elle, la prendra pour femme, et l'épousera comme beau-frère.

En tous les cas merci pour tes réponses et pour la mise au clair !
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40267
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par _Spin le Jeu 30 Juil 2009 - 9:43

Bonjour,

Pour revenir à la question (je ne dis pas qu'on tombait dans le hors-sujet) par curiosité (et, j'assume, un brin de voyeurisme, et après ?) je me suis visionné le film L'empire des sens (de Nagisa Oshima, sorti à grand scandale en 1976). Formellement c'est un porno puisqu'il y a des actes sexuels non simulés et en gros plan, et pourtant c'est le contraire (un porno standard, j'en ai vu 3-4 et ai été dégoûté, exalte au ras des paquerettes la liberté sexuelle quand il y a un semblant de scénario et de philosophie) puisque ça devient de plus en plus morbide (les "sens" dominent, et après ?) et finit par le meurtre de l'amant pratiquement consentant par l'amante, qui va se promener dans les rues de Tokyo avec le sexe coupé (ça c'est simulé !:humhum:) de son chéri. On pourrait dire que c'est du cinéma, mais ça suit de près un fait divers bien réel.

Juste un aspect.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on mourir d'amour ?

Message par _Spin le Jeu 30 Juil 2009 - 9:58

Bulle a écrit:
Deutérone 25.5
Lorsque des frères demeureront ensemble, et que l'un d'eux mourra sans laisser de fils, la femme du défunt ne se mariera point au dehors avec un étranger, mais son beau-frère ira vers elle, la prendra pour femme, et l'épousera comme beau-frère.
Au fait, c'est pour avoir méprisé cette loi (en principe non encore écrite pourtant) qu'Onan (rien à voir avec ce à quoi on a donné son nom) a été tué par Dieu selon la Genèse (38) : il a bien pris Tamar, sa belle-soeur devenue veuve, pour femme, mais, jaloux de ce que les enfants seraient formellement ceux de son frère défunt, il s'est retiré brusquement au moment suprême.

A supposer qu'il y ait un fait réel à l'origine, j'ai tendance à penser qu'Onan a été victime d'une crise cardiaque à ce moment, ça arrive, et qu'il s'est retiré non par jalousie mais sous l'empire d'une douleur bien plus concrète. On a expliqué ça ensuite de cette façon tordue, et on a longtemps après récupéré encore plus douteusement l'histoire en en faisant l'illustration des inconvénients supposés d'une tout autre pratique.

Et mine de rien, c'est une autre façon de "mourir d'amour". :)-

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum