12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Calice le Mar 7 Juil 2009 - 23:03

"Le Dr Daniel Cosculluela, psychiatre de Bergerac accusé de viols par quatre de ses anciennes patientes, a été condamné samedi par la cour d'assises de la Dordogne à une peine de 12 ans de réclusion criminelle assortie d'une interdiction définitive d'exercer.

Les jurés ont reconnu que les quatre plaignantes, qui avaient porté plainte pour des faits remontant à une période entre 1989 et 1996, ont été violées mais n'ont accordé la circonstance aggravante de "vulnérabilité" que pour l'une d'entre elles.

Me Patrick Maisonneuve ,avocat de la défense , a estimé que "l'avocat général a construit de façon artificielle l'image d'un médecin violeur prédateur" sans "la moindre preuve".

Le Dr Cosculluela avait rejeté au cours du procès ces accusations, niant même formellement avoir eu des relations sexuelles avec les plaignantes.

Me Ducos-Ader, le second avocat de la défense , s'adressant aux jurés, a estimé que "même s'il mentait" sur la réalité de ces relations avec ces quatre patientes, cela n'en faisait pas un violeur pour autant.

Pour instiller le doute, l'avocat a tenté de démontrer que l'accusation reposait sur une première plaignante qui aurait convaincu d'autres femmes de se joindre à elle après un premier classement sans suite pour son seul dossier en 1996."

Et vous qu'en pensez -vous ?
Coureur de jupon ou violeur ?

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Magnus le Mar 7 Juil 2009 - 23:11

De prime abord, au lu de ce post, je répondrais : "coureur de jupons", sauf peut-être pour sa patiente reconnue "vulnérable".
Maintenant, reste à déterminer dans quelle mesure une relation sexuelle dans le cadre d'une thérapie relève de l'abus de pouvoir donc du viol.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24048
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Invité le Mar 7 Juil 2009 - 23:17


je ne me sens pas capable d'avoir un avis, surtout avec si peu d'éléments.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Calice le Mar 7 Juil 2009 - 23:23

La réponse que vous pouvez donner , sans plus d'explication sur les faits , donne des indications sur vous et votre rapport à la sexualité .
Un homme libertin par exemple pourra dire que 12 ans c'est cher payé pour un coureur de jupon.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Magnus le Mar 7 Juil 2009 - 23:26

Calice a écrit:La réponse que vous pouvez donner , sans plus d'explication sur les faits , donne des indications sur vous et votre rapport à la sexualité .
Je me doutais bien que c'était un test. rire

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24048
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Invité le Mar 7 Juil 2009 - 23:30

Calice a écrit:La réponse que vous pouvez donner , sans plus d'explication sur les faits , donne des indications sur vous et votre rapport à la sexualité .
falait attendre pour avoir plus de réponses, alors: maintenant plus personne ne va se lancer ! :ptdr:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Calice le Mar 7 Juil 2009 - 23:39

Pour pouvoir juger correctement il faut connaitre la psychologie du psychiatre , ce qui le fait agir , analyser son profil .
La plupart des commentaires des hommes et des femmes face à ce fait divers sans plus d'explications étaient pour défendre le psychiatre .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Magnus le Mar 7 Juil 2009 - 23:46

Calice a écrit:Un homme libertin par exemple pourra dire que 12 ans c'est cher payé pour un coureur de jupon
Même un non libertin dira que c'est cher payé. Depuis quand un adulte, ayant des relations sexuelles avec d'autres adultes, mérite-t-il douze ans de tôle ?
Par contre, si c'est un violeur... .

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24048
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Calice le Mer 8 Juil 2009 - 0:12

Les 4 femmes étaient consentantes; ce n'est qu'après coup qu'elles ont eu l'impression de s'être faite avoir , quand il les a quitté .Les relations ont duré sur des années parfois .Elles ont été séduites et abandonnées.

Autre information :4 autres femmes ont aussi déclarée avoir été abusées mais ne ce sont pas porté partie civile et une autre femme de 53 ans , institutrice a déclarée avoir été sa maitresse : c'est la seule avec laquelle il a admis avoir eu des rapports sexuels.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Magnus le Mer 8 Juil 2009 - 1:12

Qu'est-ce que c'est que ce procès truqué ?
Douze ans de tôle pour des relations consentantes ? Non mais ça va plus dans la tête des jurés ?!
Donc, si je comprends bien, n'importe quelle femme séduite et abandonnée peut faire coffrer son ancien amant ? Non mais c'est pas vrai, dites-moi que je cauchemarde !
Et les quatre autres : "abusées" consentantes ou "abusées" violées ?
Et l'institutrice, qu'est-ce qu'elle a à voir là-dedans, bon sang ?! Elle a été sa maîtresse, et alors ? que vient-elle diable faire dans ce tribunal ?
On peut juger le bonhomme d'un point de vue moral, si on veut, mais pas pénal, bon dieu !
M'est avis que sa profession a joué un fameux rôle dans l'affaire. Un épicier aurait bénéficié d'un non-lieu !

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24048
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Invité le Mer 8 Juil 2009 - 15:02

Pour le coup, Libremax ne pourra pas me dire que << juger >> ne veut pas dire ici << porter un jugement >> (= jugeotte) mais << condamner >>. C'est bien de pénal qu'il est question, et Calice entend condamner ou acquitter cet homme.

Comme c'est étrange, car moi, les Evangiles m'avaient appris qu'un chrétien ne doit pas juger les autres afin de ne pas être jugé...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Invité le Mer 8 Juil 2009 - 15:37

quelle est la question ? savoir si la peine et appropriée ou savoir s'il y a eut abus ou non ?

toute peine est subjective et donc discutable. en l'occurence, le peu d'informations dont nous disposons ne permet pas de discussion digne de ce nom.

quant à savoir s'il y a eut abus, il me semble qu'un praticien n'est pas censé entretenir de relations sexuelles avec ses patients.
de plus, puisqu'il s'agit d'un psychiatre, on peut évoquer le phénomène de transfert qui est plutôt fréquent. le praticien doit gérer le tansfert, pas en profiter.

il ne s'agit pas de relations entre adultes consentants mais entre un psychiatre et ses patientes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par bernard1933 le Mer 8 Juil 2009 - 15:44

Pour ma part, j'affirme que j'ai été vraiment choqué par le verdict, digne du Moyen-Age. Que le psychiatre ait eu une peine de principe , d'accord,
pour consoler les bonnes âmes, mais là je dis, c'est honteux ! Et je soupçonne ces dames de vengeance amoureuse ! Un beau parti, peut-être...
Ou une technique en amour sublime...De toute façon, elles étaient consentantes ! Elles en voulaient peut-être encore ! Je suis outré !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Calice le Mer 8 Juil 2009 - 16:26

Merci pour vos réponses peut-être pourriez vous tous affiner votre jugement et Leela j'espère que tu répondras , après avoir pris connaissance d' informations supplémentaires .
Pensez vous que cet homme mérite 12 ans ?
que pensez -vous de cet homme ?

" Sous influence : Surmenage professionnel, problèmes de couple, traumatismes familiaux, etc. Les plaignantes étaient manifestement fragilisées lorsqu’elles ont poussé la porte du psychiatre. Toutes sont intimement persuadées qu’elles n’auraient jamais subi des étreintes sexuelles mécaniques si elles n’avaient pas été sous influence. "

" Nous n’avions aucun désir pour lui, nous n’étions pas amoureuses mais c’était plus fort que nous, nous avions envie d’aller le voir.
Pour toutes les victimes, le scénario est le même. Pendant quelques mois de psychothérapie classique, le psychiatre crée une dépendance."
Un patiente raconte , qu'ils sont allée déjeuner eux fois au restaurant :après la première fois , arrivés dans son bureau le Dr C l'a plaqué contre le mur et l'a embrassé fougueusement.La deuxième fois le Dr C l'a entrainé dans une pièce de repos et ils ont eu des rapports sexuels"

"Hélène se souvient : ” L’ambiance était tamisée, il était assis à contre-jour, ce qui m’obligeait à le fixer. Il parlait d’une voix très douce et me racontait l’histoire de ce petit oiseau qui voulait devenir ami avec un chasseur, mais celui-ci refusait. Alors l’oiseau l’a invité à dîner et lui a préparé un festin de graines. Seulement le chasseur ne mangeait que du gibier. L’oiseau s’est donc jeté dans le feu en disant : “mange-moi quand je serai à ton goût.” Jenny Lodéon, spécialiste de l’hypnose éricksonienne, explique que cette allégorie “est une invitation à une conduite auto-sacrificielle librement consentie”, le but étant de pousser les patientes à se livrer à leur psy.

Le Dr C. réfute complètement l’impact de ces contes : “des histoires allégoriques écrites dans des livres ne suffisent pas à hypnotiser quelqu’un.” Mais quand on lui demande quel est l’intérêt de ces contes dans le cadre d’une psychothérapie, il se trahit un peu : “il s’agit de faire passer un message au patient de manière inconsciente.” C’est donc bien de la manipulation mentale.

Au moment où la dépendance devenait incontrôlable par la patiente, le psychiatre déclarait que la psychothérapie devait s’arrêter là. La patiente désemparée suppliait son médecin de continuer à le voir. Et là, comme par miracle, le psy avait la solution. La patiente pouvait monter une société avec le Dr C., ou l’aider à reprendre Hara Kiri, le journal qu’il avait racheté au Professeur Choron en 1990 et qu’il a gardé jusqu’en 1998. C’est ce qui est arrivé à Jacqueline : “j’avais une situation et rien ne devait me pousser à accepter sa proposition. Mais je ne pouvais pas refuser car j’étais béate d’admiration.” Des dizaines de patientes ont été ainsi abusées sexuellement parce qu’elle étaient totalement sous l’emprise de leur psy.

Le Dr C. se dit scandalisé : “on m’accuse de viols sous hypnose en 1990, alors que mon diplôme d’hypnothérapeute date de 1993 !” Pourtant, Hélène se souvient d’une séance destinée à lui redonner confiance en elle : “tout ce dont je me rappelle, c’est qu’un trouble s’est installé en moi. J’avais besoin d’aller le voir. Arrivée dans son cabinet, il m’a dit que c’était terminé. Il m’a raccompagné à la porte. J’avais un gros manteau. Il m’a serré la main, baissé mon pantalon et m’a pénétré. Je n’ai pas réagi car j’en étais incapable.”

Hélène va continuer à venir le voir .

"Ce sont les confidences sur l’oreiller du psy qui vont le perdre. Il parlait à Hélène de ses relations avec les autres patientes. Elle a donc pris contact avec elles. Ensemble, elles ont porté plainte devant le conseil régional de l’ordre des médecins.

Mais voilà, seul le médecin peut être représenté par un avocat et lui seul peut faire appel devant la section disciplinaire du conseil national. Celle-ci a estimé qu’il était fait “une juste appréciation de la gravité des fautes commises par le Dr C. en lui infligeant la peine d’interdiction d’exercer la médecine pendant trois ans.” Cependant, rien ne l’empêche de pratiquer en tant que psychothérapeute. C’est donc ce qu’il a fait , en attendant de pouvoir, en janvier suivant , visser à nouveau sa plaque de psychiatre.

En 1996, une première plainte avait pourtant été classée sans suite par le procureur de Bergerac. Quelques années plus tard, l’arrivée d’un nouveau magistrat instructeur, Nathalie Larsabal, modifiait sensiblement la conduite du dossier. La chambre de l’instruction, loin d’accorder au psychiatre le non-lieu qu’il réclamait, a considéré que les charges réunies étaient désormais suffisantes pour prononcer sa mise en accusation 19 ans plus tard ."

L'avocat général a convaincu le jury en décrivant le psychiatre comme un violeur en série, il a pris 12 ans avec l'interdiction d'exercer à vie.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Magnus le Mer 8 Juil 2009 - 16:50

Bon, là on y voir déjà un peu plus clair, avec ces nouvelles informations, et je retire ma plainte pour procès truqué.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24048
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Invité le Mer 8 Juil 2009 - 16:59

ok, je vais jouer le jeu.

D'après ces informations, je dirais qu'il y a eu abus de pouvoir, ce qui est une circonstance aggravante. le mensonge pour séduire est banal et courant, et d'habitude pas sanctionné même si c'est très vilain de mentir, il mérite panpan cucul ce méchant garçon :panpan: . Il s'est servi de sa connaisances psychologiques pour aservir ses clientes (je ne dirai pas "patientes") en exploitant le phénomène de transfer qui est très connu. Mais il est bien malin, non seulement de s'être (sans doute) fait payer le prix d'un psy, et de tirer son coup en outre) :ptdr: Je n'arrive pas à prendre cette histoire au sérieux, parce que rien n'obligeait ces clientes à y revenir, ou alors c'est qu'elles y trouvaient leur compte, ni ne les empêchait à ne pas déposer plainte plus tôt: on pourrait même les accuser de complicité. En fait on dirait qu'elles ont surtout été vexées d'apprendre qu'elles étaient cocues. Elles n'ont déposé plainte que quand elles ont appris cela: étrange, non ?

Pour ce qui est du verdict, je suppose que le juge a simplement appliqué une loi de façon objective, ce qui est son boulot. S'il s'est laissé apitoyer par les lamentations des femmes (qui ont été bien naïves), alors il a fauté, mais je n'ai pas les compétences pour juger un juge, et je ne connais pas les lois.

Si on compare au violeur que j'ai croisé, qui violait régulièrement adolescentes dans les bois, en les menaçants de les tuer, et qui était récidiviste, et n'a chopé 7 ans, il y a évidemment disproportion énorme !

J'espère que cela te suffit comme réponse, d'habitude je ne m'attarde pas dans la rubrique "scandales" ou "faits divers": j'ai fais un gros effort parce que tu me l'as demandé si gentiment. Wink


Dernière édition par leela le Mer 8 Juil 2009 - 17:11, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Invité le Mer 8 Juil 2009 - 17:11

La catégorie du viol est une catégorie très permissive, je veux dire par là que sa délimitation est floue. Une femme qui boit beaucoup dans une soirée sait-elle ce qui risque de lui arriver au final ? Si la réponse est non, elle est naïve. Si la réponse est oui, elle est consentante et recherche une certaine conjonction.

C'est tout de même étrange que ces femmes qui ont été << abusées >> ne portent plainte que quand elles apprennent qu'elles ne sont pas seules chacune dans leur cas. AVANT, elles y trouvaient leur compte, sous la forme d'un amour, qui est crade comme on voudra, avec du mensonge et de la manipulation, mais le mensonge est la manipulation sont le ressort et le fond de l'âme humaine. Sans mensonge, pas de drague, pas même entre Tristan et Iseut (amour courtois oblatif par excellente). APRES, elles se sentent cocues, et << se vengent >>.

Les motivations de cet homme sont loin d'être claires, mais celles de ces dames le sont également. La nature humaine est tout sauf << simple >>.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Magnus le Mer 8 Juil 2009 - 17:15

Escape a écrit:La catégorie du viol est une catégorie très permissive, je veux dire par là que sa délimitation est floue. Une femme qui boit beaucoup dans une soirée sait-elle ce qui risque de lui arriver au final ? Si la réponse est non, elle est naïve. Si la réponse est oui, elle est consentante et recherche une certaine conjonction.

C'est tout de même étrange que ces femmes qui ont été << abusées >> ne portent plainte que quand elles apprennent qu'elles ne sont pas seules chacune dans leur cas. AVANT, elles y trouvaient leur compte, sous la forme d'un amour, qui est crade comme on voudra, avec du mensonge et de la manipulation, mais le mensonge est la manipulation sont le ressort et le fond de l'âme humaine. Sans mensonge, pas de drague, pas même entre Tristan et Iseut (amour courtois oblatif par excellente). APRES, elles se sentent cocues, et << se vengent >>.

Les motivations de cet homme sont loin d'être claires, mais celles de ces dames le sont également. La nature humaine est tout sauf << simple >>.

Excellent, ça, Escape, excellent. bravo
Si personne n'a rien à ajouter, on pourrait facilement terminer là-dessus.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24048
Localisation : Belge en Provence
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Invité le Jeu 9 Juil 2009 - 16:39

Les hommes sont de bien mauvaise foi lorsqu'il s'agit du viol - y compris les hommes
d'église - voici le lien plus bas - Quant à ce genre d'argument que je viens de parcourir sur la question - Je vous retourne le sensationnel messieurs-
Savez-vous dire non ? bourrés hypnotisés ou pas ? Et avant que vous ne puissiez dire non
on vous viole quand même ?- Et puis ensuite c'est selon le ressenti de chacun, on ose en parler ou on n'ose pas ..Surtout pour atterrir dans 1 commissariat où la plupart sont de race masculine - et où il va falloir encore qu'on vous examine-
Non il ne faut pas se risquer à écrire de telles pensées sensationnelles -
je n'ai pas aimé ce que j'ai lu précédemment -

APRES, elles se sentent cocues, et << se vengent >>


La communauté féministe va vous tomber sur le dos ...sourire - etrange

http://www.lescopinessenmail.fr/News/une-eglise-de-bien-mauvaise-foi.aspx

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par bernard1933 le Jeu 9 Juil 2009 - 17:10

Tiens, et c'est une femme, juge, qui relance la machine ! Le procureur précédent manquait de sagesse ? Pour moi, ce n'est qu'une histoire de femmes insatisfaites et jalouses, cocufiées de surcroît . J'ai essayé l'hypnotisme plusieurs fois , à titre de loisir et plus sérieusement . J'ai toujours gardé mon libre choix . Attendre des années avant de réagir, un peu gros, non ? Mais la vengeance est un plat qui se mange froid...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Calice le Jeu 9 Juil 2009 - 17:30

Merci Leela pour ta réponse , l'intérêt n'est pas dans le fait divers mais dans la personnalité du psychiatre.

Voici maintenant l'avis d'un psychiatre psychanalyste , vous pouvez encore affiner votre position :
je souligne aussi que si le psy est passé aux assises c'est suites aux expertises effectuées par 4 psychiatres.


le tranfert abusé

Ce n'est pas une légende, malheureusement .
Il en est qui passent à l'acte…

Un acte odieux ; un viol de l'inconscient par de conscients inconscients… Conscients de leurs pouvoirs ; inconscients des dégâts qu'ils provoquent.

Certaines de leurs proies parlent d'incestes, il est fort ce mot, tres fort ! Mal placé, déplacé, direz vous ?! Pas tant que ça.
Qu'est ce que le transfert ? Comment agit il en nous ? Que représente cet autre qui nous connaît mieux que nous même ?

Bien sur, nous entendons, nous analystes, des :
'je vous aime' - 'je vous desire' - 'je voudrais vous faire l'amour'
Oui nous les entendons tout en sachant que ces mots ne s'adressent pas à nous mais à la personne recherchée par notre analysant dans le passé ou dans l'avenir.

D'autres les entendent et s'en servent et se servent… Ils ne méritent plus de porter le psychiatre, ils pervertissent et salissent la profession.

Ils détruisent par cet immense pouvoir des personnes déjà affaiblies psychologiquement, des personnes venues chercher de l'aide.

Si l'analyste passe à l'acte ne pensez surtout pas que vous l'avez cherché par vos mots de maux ; l'analyste n'a aucune excuse car l'analyste sait lui ce que vous ne savez pas.

Ne pensez pas qu'il vous aime, car s'il vous aimait justement il serait resté à sa place.
Tout geste déplacé, vous déplace vous de ce grand plateau qu'est l'analyse.

L'analyste est un être humain, l'analyste peut aimer ; l'amour peut arriver au détour…
Mais dans ces cas, il saura vous dire de consulter quelqu'un d'autre, il saura s'effacer de votre espace analytique. Il saura prendre ses distances et il saura vous expliquer !

Mais si l'analyste passe à l'acte : DÉNONCEZ LE
car les conséquence pour le patient sont desastreuses
car ce sont des pervers qui se servent des patientes comme une marchandise pour leurs besoins sexuels. car ces actes odieux sont programmés par avance ils tissent leur toile pour ferrer leurs victimes qui deviennent des zombies. emprisonnés dans la dependance dut au transfert
il mérite la peine qui lui est infligé car c’est un etre dangeureux

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Invité le Jeu 9 Juil 2009 - 17:37

car ce sont des pervers qui se servent des patientes comme une marchandise pour leurs besoins sexuels. car ces actes odieux sont programmés par avance ils tissent leur toile pour ferrer leurs victimes qui deviennent des zombies. emprisonnés dans la dependance dut au transfert
c'est aussi le cas des pédophiles, incestueux ou non, qui violent pendant des années, et où les dégâts sont bien pires.

Il faudrait aussi analyser le profil des patientes: elles étaient adultes, quand même ? Si elles ont eu le courage de le dénoncer à ce moment, pourquoi ne pas l'avoir fait plutôt ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les loups et les agneaux

Message par Calice le Ven 10 Juil 2009 - 18:00

Les loups et les agneaux

Il peut sembler bizzare que des femmes consentantes au départ parle de viol ensuite .

C’est qu’il faut tout d’abord bien définir ce qu’est un viol .
Nous sommes habitués à imaginer qu’un violeur est toujours menaçant et use toujours de violence , de contrainte physique .
Or il n’en n’est rien il y a des techniques de manipulation ou le violeur va tout faire pour que la victime lui tombe tout cru dans les bras (utilisé chez les enfants ou l'adulte va séduire l'enfant si bien que l'enfant se demande même si il a bien été violé parce qu'il était demandeur et consentant ):il existe des viols en cols blanc , des viols tout en douceur , ou la victime est SOUS EMPRISE et est amené par manipulation à s’offrir elle-même à son violeur , à celui qui va la détruire.

(Même chose pour un voleur qui arrive à manipuler sa victime pour qu'elle lui donne de l'argent sans qu'il soit obligé de la voler sous la menace, mais qui y arrive en douceur )

Si c'est une destruction c'est parce que le prédateur considère l'autre comme un objet et non comme une personne. Un homme qui séduit une femme pour une relation amoureuse n'est pas un prédateur , il n'est prédateur que si c'est son mode de fonctionnement habituel que de séduire beaucoup de femmes en but d'obtenir des relations sexuelles , c'est alors un pervers .

Cette perversion tout comme l'exhibitionisme et le voyeurisme est-elle considérée comme un délit par la justice ? non si la victime n'est pas considérée comme une personne vulnérable : mineur , handicapé ....
Dans ce cas là le législateur décide que le consentement n'était pas éclairé et étend cette notion de personnes vulnérables aux patientes des médecin (car le médecin a un ascendant sur elles) , et aux personnes agées , dépressives ...



Un enfant , un adolescent , une personne handicapaée mentale ne sont jamais considérée comme consentant face à un adulte , même si ils sont d’accord ,même si cela dure 10 ans , même si une jeune fille aguiche son père , même si l’enfant a du plaisir (ce qui lui amène beaucoup de culpabilité en plus du traumatisme ) .
Si un mineur est toujours considéré comme une victime c’est qu’il n’a pas pu donner son consentement éclairé , c'est-à-dire qu’il n’est pas capable de juger des tenants et les aboutissants ,parce que la relation est inégale :il y a un qui sait ce qu'il fait et un qui ne sait pas , un dominant /un dominé ou le dominant profite de la faiblesse de l'autre .


Et bien il en est de même chez les adultes :il y a des femmes vulnérables qui ne sont pas capable de donner leur consentement éclairé , parce qu’elles ont été mise sous emprise .
Elles sont des victimes tout comme les enfants sont des victimes , même si elles sont dépendantes d’une relation qui dure 3 ans , elles sont traumatisées tout comme les enfants sont traumatisés et elle se suicident même.
Si ces femmes ont porté plaintes c’est qu’elles ont subies un traumatisme , on ne porte pas plainte pour avoir été trompé ou évincé .Le traumatisme c’est d’avoir été considéré comme un objet sexuel par une personne sensée prendre soin de vous (comme c'est le cas dans l'inceste qui est dévastateur pour la psyché).
Car un violeur que ce soit des enfants ou des femmes considère l’autre comme une proie , un objet , et non comme un être avec une âme et des sentiments .
C’est cette blessure là qui est terrible et qui « tue » la personne au-dedans d’elle-même.


A noter que quand le dominant ne profite pas de l'autre ( un patron avec son employée par exemple) mais crée avec lui une véritable relation d'amour et non pas seulement pour satisfaire ses pulsions sexuelles il n'y a pas traumatisme donc pas délit .

C’est ce qui a été jugé ici c’est pourquoi les magistrats et le jury ont considéré Daniel C comme un violeur .Ce n’est pas un violeur à cagoule , c’est un violeur beaucoup plus pervers et subtil et c’est pourquoi il est d’autant plus dangereux car il passe inaperçu extérieurement c'est un type très bien ,un "bon docteur " charismatique .

Le viol est toujours le fait d’un homme parce que viol veut dire « entrer sans être invité » et que c’est toujours l’homme qui pénètre et la femme qui est pénétrée .Une femme par nature ne peut pas violer un homme .

Si le public non averti peut s’étonner au départ d’une condamnation pour viol alors que les femmes sont consentantes c’est qu’il n’a pas la connaissance du profil psychologique du pervers et du prédateur .Il ne peut pas imaginer le mal chez monsieur tout le monde.
Les hommes un peu machos s'identifient même au violeur et donc le soutiennent .
Les femmes , qui inconsciemment auraient bien aimé âtre à la place des victimes , parce qu'elles fantasment (inconsciemment , elle le mettent à la place du père) qu'il serait tombé amoureux d'elle , ont la même attitude dubitative vis à vis des plaignantes.

A notre époque ou les relations sexuelles sont banalisées de nombreux abus sexuel passent ainsi inaperçus , au nom du sacro saint dogme : « tout est possible entre adulte consentant » ce qui est trompeur et ne veut rien dire car pour être consentant il faut être éclairé .

Les prédateurs sont donc parmi nous .

Ce jugement qui pourrait faire jurisprudence ne peut qu'indisposer ceux qui s'identifient au loup , mais le rôle de la justice est bien de protéger les agneaux et de punir les loups , et les empêcher de nuire.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par bernard1933 le Ven 10 Juil 2009 - 21:26

Eh ben mazette ! Si je comptais toutes les femmes qui m'ont tenté en tortillant du c... au long de ma longue vie, en dévoilant leurs charmes pour exciter le macho ...Ca a commencé au paradis terrestre, Dieu ne s'y est pas trompé ! Alors, tout mettre sur le dos du bonhomme, facile ! On l'excite, on le chauffe, on "se le veut" , et paf ! Mon vieux ! Dans les gencives !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ans de prison pour le psychiatre violeur

Message par Invité le Ven 10 Juil 2009 - 21:35

Je dois avouer que je ne comprends pas très bien non plus. Il y a tellement de relations extra conjugales qui se font sous influence, au boulot, en famille, en vacances : la séduction elle même en est une: un jeune homme qui joue à l'amoureux pour obtenir de qu'il veut d'une jeune fille naïve puis la laisse tomber, enceinte: ça ne fait pas de dégâts, peut-être ???

Je dirais même que d'étaler à la TV à longueur de journée des comportements amoraux est aussi une forme de lavage de cerveau... C'est admis, tout cela peut passer, puis on va condamner quelqu'un qui fait la même chose en réalité ? Ce n'est pas cohérent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum