Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Page 6 sur 17 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant

Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par Invité le Ven 11 Sep 2009 - 15:26

j'étais sûre que tu allais me faire cette remarque!
pourtant la compassion n'est pas inutile si elle ne s'arrête pas "pleurer sur soi-même", c'est d'ailleurs pourquoi j'ai mis ce mot en premier.
L'empathie, oui, bien sûr, c'est un mot très à la mode, inventer au siècle dernier pour dire "je me mets à ta place"
Mais je ne suis pas si sûre que ce soit "ça" le remède!
...Mais je suis hors sujet, là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par JPG le Sam 12 Sep 2009 - 1:07

Je n'ai pas lu toutes les interventions (pardonnez-moi), mais, je crois que je vais fiche le sujet par terre avec mon HS.

"Est-il possible de ne croire en RIEN?" Essayez donc ceci.

Est-il possible de ne pas croire que de couper la tête à un corps, l'empêchera de poursuivre sa vie?
Que le dernier des incrédules ferme les lumières avant de se couper la tête.

Croire, est la base de la survie. Beaucoup d'abuseur l'ont compris.

C'est à cela que sert la croyance; croire en quelque chose... ou quelqu'un.
JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par Invité le Sam 12 Sep 2009 - 6:32

eh bien JPG, c'est ta réponse qui me parle le plus, je dirais même plus, elle m'éclaire.

Je parle en tant que bouddhiste, qui dit que notre monde n'est qu'une illusion, qui n'existe que dans la mesure où on y croit. Quand on a réalisé que c'est une illusion, on en est sans doute libéré, on se réveille comme d'un rêve (s'il existe une autre vie après) ou alors on disparaît dans quelque chose ou dans rien du tout. Tant qu'on "y croit", ce monde existe. Quand on cesse de croire au père Noël, tout à coup il n'existe plus, et n'est plus nécessaire à notre vie, et donc abandonner ses croyances une à une est donc un moyen de progresser vers l'éveil ?

On en arrive à la signature de Gereve... Wink et on peut même aller plus loin: quand on "croit" à quelque chose, on contribue à le faire exister, même s'il n'est qu'une illusion. Ca explique beaucoup de choses.

J'ai donc bien fait de déclarer qu'il est impossible de croire en rien !

En posant cette question, je pensais aussi à ces athées qui disent que si on "croit", c'est pour régler des problèmes psychologiques, mais ils ne se rendent pas comte qu'ils sont eux aussi dans la croyance. Pas dans la croyance en la même chose, mais dans la croyance quand même. La croyance est le corollaire de notre vie, impossible d'y échapper. Donc "agnostique" voudrait plutôt dire qui progresse vers la non-croyance, parce qu'au début de la progression, on ne fait que remplacer une croyance par une autre. Il faut bien des années pour se rendre compte qu'on ne "sait" pas, comme le dit la chanson.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par _athéesouhaits le Sam 12 Sep 2009 - 8:32

jamais un athée n'a dit qu'il croyait en rien....
bien sur qu'il croit.
mais il croit en ce qu'il voit ou ce qu'il sait que ça a été vérifié par d'autres .
Il ne croit pas ...(bon je parle pour moi bien entendu)..je devrais dire je ne crois pas; à l'existence d'etres surnaturels;a un dieu créateur de l'univers; comme je ne crois pas aux dieux de la mythologie grecque;
je reste sur ma position la croyance pour moi sous entend une croyance en une puissance magique; inventée par l"homme qui ne pouvait expliquer a la base les phénomènes naturels.puis recupérée par les religions pour soumettre les crédules...
l'athée ne croit pas aux balivernes; billevesées; légendes et autres contes pour individus en quete de miraculeux.

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par bernard1933 le Sam 12 Sep 2009 - 17:29

Dans AgoraVox de ce jour, un article intéressant sur l' inexistence de Dieu. A noter qu' on peut télécharger gratuitement le livre d' Olivier Bach
sur www.inexistencedeDieu.com
Si j' étais Dieu, je te lui " filerais " un virus pire que le H1N1...

Est-il réellement impossible de démontrer l’inexistence de Dieu ?
La question mérite d’être posée quand on lit le livre d’Olivier Bach qui vient d’être publié sous le titre "Dieu et les religions à l’épreuve des faits". Le sujet n’est pas anodin si on veut se rendre compte que l’essentiel des conflits et problèmes de société ont pour origine la croyance en Dieu.

Des philosophes athées tels que André Comte-Sponville et Michel Onfray, des scientifiques tels que Claude Allègre et beaucoup d’autres affirment qu’il est impossible de démontrer l’existence de Dieu comme son inexistence. André Comte-Sponville traite même d’imbéciles ceux qui prétendent le faire. Le résultat est que tout le monde est persuadé de cette impossibilité qui est devenue un véritable dogme.

A la lecture du livre d’Olivier Bach, on est en droit de se demander s’il ont raison. Sa démonstration de l’inexistence de Dieu est-elle fausse ? Elle semble pourtant irréfutable en s’appuyant sur des faits incontestables. L’auteur précise que sa démonstration ne concerne que le Dieu des monothéistes dont il analyse les caractéristiques données par les croyants eux-mêmes.

Mais le livre ne s’arrête pas là. On y découvre aussi une critique très argumentée de certains livres, best-seller, écrit par des historiens connus et qui ne semblent pas dire toute la vérité sur l’histoire des religions. On y trouve aussi des informations sur les dernières découvertes sur le cerveau qui permettent d’expliquer la permanence de la croyance en Dieu.

C’est un livre très documenté qui pose de bonnes questions et donne des réponses pertinentes.

A lire absolument si l’on veut avoir des arguments pour ce débat si important.
Il n’est pas nécessaire de l’acheter puisqu’il est téléchargeable sur le site :
http://www.inexistencededieu.com .
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par dan 26 le Sam 12 Sep 2009 - 18:56

leela a écrit:
dan 26 a écrit:
leela a écrit:et toi, Dan, pourrais tu dire que tu ne crois en RIEN ?
Non!!Pourquoi ? Je suis comme les autres j'ai mes faiblesses .
Amicalement
Eh bien, explique: c'est là que commence mon sujet. Il partait ce mon cas (j'essaie de croire en rien, mais est-ce possible ?). En quoi crois tu ? As-tu déjà essayé de changer cela ? Par exemple, remettre en question cela ? Y es tu arrivé ?

Comme les croyants se demandent comment pensent les athées, moi, comme agnostique, je me pose la même question. Eludent-ils simplement la question en se contentant de vivre "au mieux", et à ce moment là, quel est ce "au mieux", il se base forcément sur une croyance, par exemple: "il n'y a plus rien après", ou gardez vous plusieurs portes ouvertes (comme je le fais, par ex) ?
J'ai déjà expliqué que toutes les croyances qu'elles soient methaphysiques politiques, philosophiques ou autres sont basées sur la peur la phobie.
Pour l'athéisme il y a que trois façon de le devenir, par tradiciton, par réaction et là nous sommes dans le domaine de la croyance, ou par raison (raisonnement), et là on sort totalement de la croyance, c'est le résultalt d'une recherche personnelle .
Merci pour ton exemple il montre bien que la croyance metaphysique est basée sur la fameuse angoise naturelle de l'homme face à la mort.

Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par Invité le Sam 12 Sep 2009 - 20:18

Je vois que tu n'as pas perçu le message, Dan.
Tu prends même mon exemple ... à l'opposé de ce que je voulais dire... (soupir)
Ou alors, c'est sans doute moi qui m'exprime mal (re-soupir).

Bah, après tout, si tu as envie d'y croire, sans doute que cela compense une profonde angoisse chez toi, donc c'est bien Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par bernard1933 le Sam 12 Sep 2009 - 21:59

L' angoisse, la peur de la mort, les catastrophes qui frappent à l' aveugle
sont certainement à l' origine des religions . L' homme constate avec effroi qu' il existe au-dessus de lui une force qui le domine. Il est bien obligé d'y croire . Les religions apparaissent; elles s' efforcent de comprendre puis d' expliquer; au passage, certains en profitent pour prendre en main le troupeau...Je pense qu'on peut se dégager de cette angoisse par la réflexion ; c'est un travail sur soi-même long et continu ;
que reste-t-il de la croyance ? Tout dépend du sens qu' on donne au
mot . Personnellement, je préfère dire : je pense que...Je suis très près de la pensée de Leela .
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par Invité le Sam 12 Sep 2009 - 22:30

ok, mais croire qu'il n'y a rien, c'est aussi une croyance, non ?

Comment prouver par exemple qu'il n'y a rien après la mort ? Comment prouver qu'il n'y a pas d'autres "états" (états de matière ou d'autres matières). Comment prouver que les neurones créent la pensée plutôt que de s'activer au passage d'une pensée non matérielle ?

Je pense que celui qui croit qu'il n'y a rien que matière est aussi dans la croyance rassurante: il croit que l'humain est capable tout expliquer un jour, qu'il est plus fort que le mystère même de son existence, les psychologues expliqueront que cette impression de puissance de l'humain est aussi une façon de calmer ses angoisses existencielles. Bref, pour moi, le matérialiste est autant dans la croyance que l'intégriste religieux. Il ne supporte pas de vivre avec des questions non résolues (angoisse), donc il "croit" aux explications scientifiques, aussi incomplètes et imparfaites soient-elles, croyant que ce n'est qu'une question de temps que la science résoudra tout.

Donc l'athée matérialiste est dans la croyance, au même niveau que le religieux intégristes. Il a aussi arrêté ses recherches et sa progression, il a acquis des certitudes (croire = tenir pour vrai l'invérifiable). Il est d'ailleurs caractéristique que notre ami Dan avoue avoir été "intégriste" longtemps, et sans doute l'est-il resté, mais dans un autre camp (sans rancune, hein, Dan ?).

Seul l'agnostique n'y est pas (du moins au point de vue religieux ou philosophique), il accepte de vivre avec des questions non résolues, et nous sommes au moins deux sur ce forum, Bernard, à n'en souffrir d'aucune angoisse, ce qui détricote le refrain de Dan. Puisqu'il y a déjà 2 exceptions, cela signifie qu'il est loin d'être une règle absolue, donc que ce refrain s'écroule comme un château de cartes.

Je précise que mon absence d'angoisse a été constatée par deux psychothérapeutes de grande expérience (des amis à moi, l'un professeur de psychologie, l'autre médecin reconverti en psy, chez qui j'ai suivi une longue démarche, mais qui n'était pas une psychothérapie: ils affirmaient que je n'en n'avais pas besoin, nous avons donc fait un cheminement dans la conscience et l'auto-analyse, parallèlement à mon entrée dans la bouddhisme, pour éviter les pièges possibles de cette "religion exotique".)

Est-ce parce que je n'ai pas d'angoisse que je supporte l'agnosticisme ? C'est possible.

Mais évidemment, avec le bouddhisme, je vais beaucoup lus loin dans la remise en question des croyances, jusqu'à remettre en question l'existence même de notre univers "énergie/masse/espace/temps", ce qui est très bien expliqué aussi bien par l'enseignement hindouiste/bouddhiste que par les "nouveaux savants-philosophes (Böhm, Prigogyne, Tuan, Ricard...) et j'ai eu la chance d'avoir l'un d'eux comme collègue pendant 15 ans, avec qui on a beaucoup discuté. Je peux donc affirmer que je n'ai presque plus de croyances, remplacées par des hypothèses, des points d'interrogations, et c'est ici même que j'ai compris que mes seules croyances étaient celles qui me "fixaient" encore dans cette vie, dans cet univers.

Je délire ? Peut-être, mais je me sens bien dans ce délire... Il me semble tellement plus cohérent que l'explications des matérialistes, par contre, il rejoint les religions sur certains points. Ce qui me fait penser que les "mythes universels" correspondent non pas à une croyance aveugle-qui-sert-à-se-rassurer, mais à une réalité à des archétypes universels, perçue par des personnes ayant une perception plus affinée que la notre ? Il suffirait de les comprendre pour les reconnaître ?

De questions, encore des questions, mais vachement intéressantes. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par Radha2 le Dim 13 Sep 2009 - 17:50

Pour l'athéisme il y a que trois façon de le devenir, par tradiciton, par réaction et là nous sommes dans le domaine de la croyance, ou par raison (raisonnement), et là on sort totalement de la croyance, c'est le résultalt d'une recherche personnelle .

C'est amusant Dan car par le même cheminement (la raison), j'en suis arrivé au résultat opposé
Deux sortes d'âmes ? Bah...livernes Wink

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par dan 26 le Dim 13 Sep 2009 - 19:24

[
quote="leela"]ok, mais croire qu'il n'y a rien, c'est aussi une croyance, non ?
Savoir qu'il n'y a rien c'est différent . Personne à ce jour n'a pu prouver qu'il y avait quelque chose, il n'y a donc rien.

Comment prouver par exemple qu'il n'y a rien après la mort ? Comment prouver qu'il n'y a pas d'autres "états" (états de matière ou d'autres matières).
Personne n'a pu prouver le contraire,!!!! Les explications eschatologiques différentes suivant les religions montrent bien que ce n'est qu'une espérance imaginée par l'homme.
Comment prouver que les neurones créent la pensée plutôt que de s'activer au passage d'une pensée non matérielle ?
Il suffit de voir les travaux réalisés par les neurologues reconnu .

Je pense que celui qui croit qu'il n'y a rien que matière est aussi dans la croyance rassurante: il croit que l'humain est capable tout expliquer un jour, qu'il est plus fort que le mystère même de son existence,

Celà a été démontré depuis que l'homme existe, l'évolution et la connaissance ont fair reculer les peurs.

les psychologues expliqueront que cette impression de puissance de l'humain est aussi une façon de calmer ses angoisses existencielles.
Peux tu me dire qui , à developper cette théorie, si ce n'est des théologiens vertueux.


Bref, pour moi, le matérialiste est autant dans la croyance que l'intégriste religieux.

J'ai l'impression que tu melanges tout , regarde la definition de l'intégrisme et du matérialisme c'est totalement incompatible désolé.

Il ne supporte pas de vivre avec des questions non résolues (angoisse), donc il "croit" aux explications scientifiques, aussi incomplètes et imparfaites soient-elles, croyant que ce n'est qu'une question de temps que la science résoudra tout.
Non je te l'ai déjà expliqué les angoisses peuvent se" guerrir ", au travers de la philo et de la psy ils n'ont pas besoin de croyances c'est tout de meme assez simple, et pas critiquable c'est un fait avéré.

Donc l'athée matérialiste est dans la croyance, au même niveau que le religieux intégristes. Il a aussi arrêté ses recherches et sa progression, il a acquis des certitudes (croire = tenir pour vrai l'invérifiable).
Primo comme je te le disais plus haut on ne peut lier l'athéisme matérialisme à un intégrisme religieux. Secondo les certitudes de l'athées sont vérifiables et controlables tres facillement , si on veut mettre dans sa reflexion un minimum de raison . Un exemple :comment dieu peut il exister devant la multitude de religions qui n'adore pas un seul Dieu justement, nous avons là par le raisonnement, la preuve indibitable que ce fameux Dieu ne peut exister une preuve incontestable . Il y en a d'autres .


Il est d'ailleurs caractéristique que notre ami Dan avoue avoir été "intégriste" longtemps, et sans doute l'est-il resté, mais dans un autre camp (sans rancune, hein, Dan ?).
Pas de problème, mais reprend la definition de ce mot, et tu veras que tu ne peux l'attribuer à l'athéisme désolé .


Seul l'agnostique n'y est pas (du moins au point de vue religieux ou philosophique), il accepte de vivre avec des questions non résolues, et nous sommes au moins deux sur ce forum, Bernard, à n'en souffrir d'aucune angoisse, ce qui détricote le refrain de Dan. Puisqu'il y a déjà 2 exceptions, cela signifie qu'il est loin d'être une règle absolue, donc que ce refrain s'écroule comme un château de cartes.
REprend mes arguments , je n'ai strictement jamais dit que l'athéisme était la vérité , mais que face à l'angoise existentielle il n'y avait que trois solutions .

Je précise que mon absence d'angoisse a été constatée par deux psychothérapeutes de grande expérience (des amis à moi, l'un professeur de psychologie, l'autre médecin reconverti en psy, chez qui j'ai suivi une longue démarche, mais qui n'était pas une psychothérapie: ils affirmaient que je n'en n'avais pas besoin, nous avons donc fait un cheminement dans la conscience et l'auto-analyse, parallèlement à mon entrée dans la bouddhisme, pour éviter les pièges possibles de cette "religion exotique".)
Et alors où est le problème, celà revient à dire que ta philosophie personnelle , et la religon t'on "dés'angoissé ", c'est parfait c'est le but. .


Est-ce parce que je n'ai pas d'angoisse que je supporte l'agnosticisme ? C'est possible.
C'est tout simplement que par philosophie personnelle tu t'es dégagé de ce poids c'est tout. Et alors où est le problème ? C'est parfait .


Mais évidemment, avec le bouddhisme, je vais beaucoup lus loin dans la remise en question des croyances, jusqu'à remettre en question l'existence même de notre univers "énergie/masse/espace/temps", ce qui est très bien expliqué aussi bien par l'enseignement hindouiste/bouddhiste que par les "nouveaux savants-philosophes (Böhm, Prigogyne, Tuan, Ricard...) et j'ai eu la chance d'avoir l'un d'eux comme collègue pendant 15 ans, avec qui on a beaucoup discuté. Je peux donc affirmer que je n'ai presque plus de croyances, remplacées par des hypothèses, des points d'interrogations, et c'est ici même que j'ai compris que mes seules croyances étaient celles qui me "fixaient" encore dans cette vie, dans cet univers.

Je délire ? Peut-être, mais je me sens bien dans ce délire... Il me semble tellement plus cohérent que l'explications des matérialistes, par contre, il rejoint les religions sur certains points. Ce qui me fait penser que les "mythes universels"
Et voilà tu le dis toi meme c'est bien le principal c'est que tu te sentes bien, que demander de plus. Je vous le dis depuis le debut le but de toutes ces utopies et de tranquiliser l'etre humain . C'est parfait .
correspondent non pas à une croyance aveugle-qui-sert-à-se-rassurer, mais à une réalité à des archétypes universels, perçue par des personnes ayant une perception plus affinée que la notre ? Il suffirait de les comprendre pour les reconnaître ?
avec un élement important que tu oublies de dire et qui est fondamental c'est qu'il n'y a pas une réalité methaphysique, mes des milliers qui ont la particularités de s'adapter aux desirs des personens suivant leur cultures, leurs environnement, et les climats meme . De véritable placebos. Et je me repette c'est tres bien comme celà. Je le dis depuis le debut . Pourquoi vouloir affiremer que "sa " methode est la meilleure, c'est tres dangereux laissons aux homme la methode qui leur convient le mieux, et le monde ira mieux comme celà. i
De questions, encore des questions, mais vachement intéressantes
.

Nous sommes d'accord donc sur le fond, chaque methode est la bonne, il suffit de ne pas vouloir imposer la sienne aux autres . C'est ce que je vous expliqueà tous depuis le depart. J'apporte la contradiction seulement quand le contredicteur ose dire "je detiens la vérité ". Methode utilisée quand dans la discussion le croyant apporte comme seule preuve un passage de texte sacré qu'il vénére c'est là où je ne suis pas d'accord. Comprends tu la nuance? Je sais que c'est interressant la preuve
Amicalement .

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par dan 26 le Dim 13 Sep 2009 - 19:29

[
quote="Radha"]
Pour l'athéisme il y a que trois façon de le devenir, par tradiciton, par réaction et là nous sommes dans le domaine de la croyance, ou par raison (raisonnement), et là on sort totalement de la croyance, c'est le résultalt d'une recherche personnelle .

C'est amusant Dan car par le même cheminement (la raison), j'en suis arrivé au résultat opposé
Deux sortes d'âmes ? Bah...livernes
[/quote]
Ah bon et alors peux tu me dire comment "ta raison " est arrivée à definir l'ame de l'esprit , et peux tu me dire d'où viennent ces deux concepts . Le cerveau a t'il une liaison avec ces mots. l'esprit et l'ame que deviennent t ils au moment où ton cerveau non irrigué va s'arreter.
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par Invité le Dim 13 Sep 2009 - 20:16

pfff Dan, merci pour ta réponse, mais je n'ai pas le temps de la lire maintenant avec toute l'attention quelle mérite (plus tard, certainement). Je relève juste une phrase qui à mon avis, est la grande faille dans ton raisonnement
Personne à ce jour n'a pu prouver qu'il y avait quelque chose, il n'y a donc rien.
La première partie est très rationnelle, ce qu'il y a après la virgule gâche tout (à mon humble avis).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par LeRouge le Jeu 21 Jan 2010 - 11:05

Quelle importance de croire en quelque chose? Je ne crois en rien certes, mais je suis attentif à reconnaître autour de moi ce qui répond du bon sens, satisfait mes aspirations et peu me mener à une auto-détermination. Une approche spirituelle de la vie ne suppose pas tenir compte d'un dieu. La métaphysique non plus. Vivre en accord (réel) avec soi-même, respecter le moindre de nos désirs si tant est que ce soit en respect de notre entourage, est une valeur absolue pour moi, qui ne me laisse pas le sentiment de vide que les croyants pensent qu'ont les athées. J'ai été croyant-pratiquant puis agnostique, puis athée. Ce cheminement a pu se faire par le shéma décrit ci-dessus. Je suis un libertaire clairement déclaré et c'est un positionnement plein d'embûches mais plein de satisfactions.

LeRouge
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 5
Localisation : Lot (46)
Identité métaphysique : musicien
Humeur : Introspectif
Date d'inscription : 21/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par dan 26 le Jeu 21 Jan 2010 - 13:53

[quote]
LeRouge a écrit:Quelle importance de croire en quelque chose? Je ne crois en rien certes, mais je suis attentif à reconnaître autour de moi ce qui répond du bon sens, satisfait mes aspirations et peu me mener à une auto-détermination. Une approche spirituelle de la vie ne suppose pas tenir compte d'un dieu. La métaphysique non plus. Vivre en accord (réel) avec soi-même, respecter le moindre de nos désirs si tant est que ce soit en respect de notre entourage, est une valeur absolue pour moi, qui ne me laisse pas le sentiment de vide que les croyants pensent qu'ont les athées. J'ai été croyant-pratiquant puis agnostique, puis athée. Ce cheminement a pu se faire par le shéma décrit ci-dessus. Je suis un libertaire clairement déclaré et c'est un positionnement plein d'embûches mais plein de satisfactions.[/quote
Une forme de libre pensée en quelque sorte.
amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par LeRouge le Jeu 21 Jan 2010 - 16:52

On peut le dire, le but étant de penser par soi-même et de ne pas se jeter sur sur le premier prêt-à-penser venu, si confortable soit-il...

Amicalement

LeRouge
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 5
Localisation : Lot (46)
Identité métaphysique : musicien
Humeur : Introspectif
Date d'inscription : 21/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par bernard1933 le Jeu 21 Jan 2010 - 17:28

Un parcours intéressant, qui ne peut se faire que dans un long travail de réflexion . Bienvenue !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par LeRouge le Jeu 21 Jan 2010 - 18:27

Merci de l'accueil. Effectivement, long cheminement, d'autant qu'il m'aura fallu me débarrasser de toute une "éducation" croyante pour en arriver là, non par réaction ou haine mais par réflexion et usage du bon sens. De l'utilité d'entretenir le doute qui est tjrs salvateur.

LeRouge
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 5
Localisation : Lot (46)
Identité métaphysique : musicien
Humeur : Introspectif
Date d'inscription : 21/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par dan 26 le Jeu 21 Jan 2010 - 19:27

LeRouge a écrit:Merci de l'accueil. Effectivement, long cheminement, d'autant qu'il m'aura fallu me débarrasser de toute une "éducation" croyante pour en arriver là, non par réaction ou haine mais par réflexion et usage du bon sens. De l'utilité d'entretenir le doute qui est tjrs salvateur.
Tiens tiens !!!

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

sceptique sur tout et incerdule sur le reste !

Message par celine le Jeu 28 Jan 2010 - 22:48

Est il possible de ne croire en RIEN ?
Par Celine du voilier Nagual

Mais qu est ce que ce Rien ? pas grand chose ? le tout ?le Neant existe il ? une seule pensee de ce neant fait il qu il existe une pensee ou donc que ce n est pas le neant ? le vide absolu existe t il ? un photon qui traverse une ampoule dite vide ajoute t il un plus a ce vide ?
Le vide, la vacuite, le neant, rien ... sont des mots qui ont ete employes et percus avec des sens tres differents selon les epoques et les secteurs d emploi: physique quantique, religion monotheiste, ma grand mere paternelle, ma cousine Josette...
Il vous faut definir les mots avant de vous lancer dans des peregrinations argumentaires, definissez le verbe CROIRE au sens de la question posee et puis le mot Rien, et alors on pourra, en codifiant de facon nette chaque mot de la reponse, emettre des idees.
Je crois ? une pensee sans croyance existe t elle ? puis je penser sans croire ? se tape tête
stop
Pour le moemt je crois bien que ma biere est bonne mais le croirais je encore quand elle sera tiedasse et que je n aurai plus soif ?
A la votre
merci
Celine

celine
Sorti de l'oeuf

Féminin Nombre de messages : 3
Localisation : france
Identité métaphysique : femme
Humeur : bonne
Date d'inscription : 26/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par Invité le Jeu 28 Jan 2010 - 22:58

definissez le verbe CROIRE au sens de la question posee et puis le mot Rien
Ouh là là Céline, quel sens de la rigueur rhétorique !
Au fait, faudra-t-il demander aux malheureux qui se seront essayés "au codage de façon nette " de définir également les mots avec les lesquels ils auront défini "croire" et "rien" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par Leleu le Jeu 28 Jan 2010 - 23:22

Bonjour Celine.
Il vous faut definir les mots avant de vous lancer dans des peregrinations
Je vous donne cent fois raison. La définition des mots, leurs racines, sont souvent la réponse aux questions + un peu de réflexion (du temps) et hop, le voyage dans l’intelligence peut commencer.
L’opinion préfère le bavardage.


e crois ? une pensee sans croyance existe t elle ? puis je penser sans croire ?
Qu’en est-il d’une croyance sans pensée ? Peut-on croire penser ?

Celine du voilier Nagual, êtes-vous élève de Castaneda ? Pratiquez-vous le chamanisme ?
Passez par la case présentation, ce serait sympa de vous connaître.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par Invité le Ven 29 Jan 2010 - 6:18

le verbe "croire" a été bien défini, dès la première page de ce sujet, et de toutes façons, il existe des dictionnaires... Wink

Le "rien" était justement l'objet de la discussion. Il ne désigne pas le néant ici, et encore, pourquoi pas ?

Nous sommes dans la rubrique "agnostique, libre penseur, etc..." Ma question était plutôt dans le sens: "le agnostiques disent ne croire en rien, mais est-ce possible "? On croit toujours au moins à la réalité de notre existence et du monde qui nous entoure, par exemple...

Le fil est déjà long, je comprends, Céline qu'il soit difficile de tout lire avant d'intervenir, mais le faire un petit peu ne serait pas un mal Wink

Bienvenue sur le forum ! J'attends aussi ta présentation
accueil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par JO le Ven 29 Jan 2010 - 7:58

Tu fais bien de préciser, Leela . Ne pas penser est le privilège des êtres sans réflexion . Leur appareil cognitif estt détérioré ou absent . Par contre, avec un appareil cognitif normal, la pensée se déclenche comme la lumière quand on appuie sur l'interrupteur : automatiquement .Il semble même qu'il y ait continuité de complexité, jusque chez les plantes, en remontant le phénomène .
Pour l'humain, penser et donc automatique, comme respirer . Croire s'ensuit : le jour revient, après la nuit : je crois en la succession des jours et des nuits . L'accumulation des constats mène à celle des croyances .Le jour où je vais au Pôle Nord, je constate que le jour et la nuit n'ont pas du tout la même régularité: pourquoi ? Le questionnement suit la pensée : chez l'animal , du moins, le mammifère . Pour ce dernier, il suffit du constat , répété, vérifié dans la sphère utile à la survie et à la satisfaction des instincts .L'homme se pose la question - superflue souvent- du pourquoi? C'est là que la croyance utilitaire du mammifère s'ouvre sur la pensée .
J'en conclurais qu'il est impossible de ne penser à rien , donc de ne croire en rien .
La valeur de la croyance, elle, dépend de la richesse et de la complexité de la pensée .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22722
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-il possible de ne croire en RIEN ? Débat sur le sceptici

Message par Geveil le Ven 29 Jan 2010 - 8:47

leela a écrit:Le fil est déjà long, je comprends, Céline qu'il soit difficile de tout lire avant d'intervenir, mais le faire un petit peu ne serait pas un mal Wink
accueil
J'interviens sous l'impulsion de la volonté de vivre, de m'affirmer, volonté dont Schopi a si bien fait l'analyse. Et Celine fait de même, et chacun de nous fait de même. Et moâ et moâ et moâ !
La volonté de vivre et la solitude ontologique.

Je ne dirai donc pas ce que j'avais envie de dire sur le sujet, il me paraît plus important de prendre conscience de cette volonté de vivre qui nous anime, nous fait marcher sur la tête des autres et de répondre avant même d'avoir lu ainsi que de cette solitude qui fait que nous ne savons même pas que d'autres peuvent avoir des pensées intéressantes.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 17 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum