La dépression

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La dépression

Message par Babylon5 le Sam 25 Juil 2009 - 20:34

je ne sais pas si le sujet a été déjà abordé. Je le lance ici suite à une discussion sur le désir, et à une réflexion dans un poème de Myrrah..

Je souhaiterais juste vos réflexions personnelles -vos expériences si malheureusement vous en avez. Vous pouvez tout dire, y-compris que la dépression est un "défaut de l'âme". Vous pouvez écrire des poèmes comme Myrrah.

Merci
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par la chambre bleue le Sam 25 Juil 2009 - 20:46

Bonjour,

La dépression n'a rien à voir avec l'âme.

Dans la vie, on fait ce qu'on peut pour vivre, voire survivre... et puis des fois cela devient trop dur : la force mentale que nous possédons tous, de surmonter les difficultés les plus fortes comme les plus banales, est mise en veille. Nous devenons apathiques, dépassés et éteints... Nous ne luttons plus.

En fait quand on y réfléchit ( je pense à la météo ), le mot "dépression" est bien trouvé pour "étiqueter" cette impression ( car en psychiatrie, tout état mental ou comportemental "se doit" d'être étiqueté ) car c'est vraiment une sorte de trou dans lequel nous tombons...

Peut il y avoir un rapport avec la religion, la foi, une vision plus ou moins métaphysique des choses ?? C'est l'impression que pourrait avoir un observateur extérieur, mais croyez moi, quand on est assez peu porté sur la croyance, quand on devient dépressif, on peut se replier sur soi-même, mais on ne change pas de mentalité pour autant...
avatar
la chambre bleue
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 39
Localisation : Villard de land
Identité métaphysique : bof...
Humeur : cela dépend des jours...
Date d'inscription : 11/07/2009

http://monsite.wanadoo.fr/lachambrebleue/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Sam 25 Juil 2009 - 20:51

Ca dépend ce qu'on définit comme l'âme. Je définis "l'âme" dans un sens non religieux : comme l'âme d'un violon, par exemple, son coeur, ce qui fait qu'il vibre.

Il a été aussi écrit que la dépression est l'expression d'une sorte de révolte de l'être. Un jour, l' "être" dit "j'en ai assez" ; je "ne veux plus".
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Sam 25 Juil 2009 - 21:06

J'en ai eu une très grosse, cela a été la charnière: j'ai laissé là beaucoup de principes appris, je suis devenu plus "moi même", j'ai appris à ne pas dépendre des autres par exemple pour être heureuse. En fin de compte, elle a été positive.. après quelques années parce que vivre cela est proprement effroyable ! Je ne le souhaite à personne !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Sam 25 Juil 2009 - 21:07

La dépression est rarement prise au sérieux par l'entourage: elle gêne.
C'est une maladie grave et très longue à soigner.
L'entourage l'accepte très difficilement, surtout lorsqu'il souffre lui même de maladies "nobles" autrement dit bien classifiées. Et puis, on n'aime pas entendre l'autre se plaindre de son mal-être. C'est tellement plus facile de s'en moquer.
Heureusement qu'il y a des soignants (et des amis, parfois) pour aider les grands dépressifs à s'en sortir.

Mais il ne faut pas confondre dépression et déprime.
La déprime, on arrive quand même plus facilement à s'en défaire, même si parfois, un petit coup de pouce médical est nécessaire... mais attention à l'accoutumance, on ne peut vivre éternellement sous Moxxxx ou sous un autre anti-déprime.
une petite recette :
1) bannir de son vocabulaire les expressions du type "je suis nulle" "je ne vaux rien" ou "je n'en sortirais jamais"(c'est pas simple, mais on finit par y arriver)
2) ne pas oublier de se laver, de se brosser les dents et de se faire belle dès le matin (un petit coup d'oeil "après" pour se dire "mais si je suis belle/j'ai le moral/ quelqu'un m'aime"
3) ne pas oublier le premièrement.


4) et tenter de garder le sourire, même si c'est un sourire un peu triste, même si c'est un sourire un peu pluvieux.
5) Et enfin, quand la cataracte se fait sentir, quand le tonnerre et la grêle vont se rejoindre sous nos paupières, ne pas (toujours) se réfugier dans l'armoire sous l'escalier pour que personne ne nous voit, mais essayer de trouver une épaule compatissante, capable de vous écouter pleurer et de vous faire penser à autre chose après!

J'vous jure, c'est pas impossible. "lâcher prise" ça n'est pas que dans le yoga ou le bouddhisme que ça se pratique.


les fleurs, c'est bon aussi pour le moral.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Dim 26 Juil 2009 - 9:21

Mouais.... je ne suis pas sûre qu'il suffise de bannir certaines phrases de son vocabulaire. Enfin, ça peut marcher un moment, ça me fait penser à la méthode Coué. Ca peut marcher aussi pour les coup de déprime passagers, et aussi, comme tu dis, si la personne est vraiment bien entourée.
J'ai entendu une personne qui rapportait les propos de sa psychanlyste : "Va jusqu'au bout de ton mal-être".
je ne crois pas non plus que des fleurs suffisent ou même servent à grand-chose. Je pense aussi à un truc (bon, j'avoue je suis concernée) : il n'y a rien de plus déprimant que tous ces gens qui vous disent toutes ces choses positives. Dans le genre "mais toi aussi tu as droit au bonheur ; et même (authentique) "Allez, rejoins-nous dans le club des gens heureux". Et qui en plus étalent leur bonheur ; ce serait comme le mec plein de fric qui étalerait ses biens devant celui qui crève de faim.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Dim 26 Juil 2009 - 10:01

bien sûr que les mots ne suffisent pas: ils ne peuvent aider que pendant la convalescence, pour prendre de nouvelles habitudes. Quand on est dedans, c'est de soins sérieux dont on a besoin ! Mon médecin disait que c'est une maladie aussi grave que le cancer, et qui tue autant...

"Va jusqu'au bout de ton mal-être". C'est aussi ce que mon médecin m'a expliqué: quand on touche le fond, on a un point d'appui pour remonter. Tant qu'on lutte pour ne pas couler, on ne sait pas où on en est et on n'a pas de points de repère.

La dépression est une maladie physique, les humeurs noires en étant la conséquence et non pas la cause, contrairement à la croyance de l'entourage qui n'arrête pas de nous essayer de nous "remonter le moral", de dispenser de "bons conseils" (remue toi, fais toi plaisir...) et de nous culpabiliser encore plus. Tu as raison, il faut éviter ces personnes le temps qu'on guérisse (malgré qu'elles soient bien intentionnées) et expliquer à ses proches que le problème est justement qu'on ne peut pas bouger, etc. Je me souviens que je ne pouvais plus écrire: ma main ne bougeait pas, elle était paralysée: plus lire, plus tricoter, plus marcher, et pourtant je n'étais même pas triste ! Je n'éprouvais plus aucun plaisir et cela, il faut l'avoir vécu pour savoir à quel point c'est effroyable, atroce, horrible ! PLUS AUCUN PLAISIR, et d'un autre côté, la moindre problème prend des proportions énoooooormes, semblent insurmontables. Se coiffer implique un effort immense, il faut "commander' chaque geste: "j'ouvre ma main... voilà. Je la referme sur la brosse, OK je la mets dans mes cheveux lààà, ok, je tire vers le bas..." et ainsi de suite. Mais chaque dépression se manifeste totalement différemment chez l'un et chez l'autre, puisque ce sont les nerfs qui sont détériorés, en général à cause d'un excès d'activité et d'émotions (il y a toujours une série de causes et non pas une, la principale étant l'épuisement), donc chez l'un, c'est le système digestif qui craquera, chez d'autre des humeurs noires, chez d'autres le mouvement en panne, parce que les nefs transmettent les pensées, les émotions, les mouvements et le fonctionnement de l'organisme: tous ces domaines peuvent donc être touchés, ou seulement un...

Souvent, on peut encore faire une activité: mon frère, c'était la broderie au petit point ! Un collègue: ranger sa maison de façon obsessionnelle, un ami: rouler en voiture (j'en étais incapable!), une autre: écouter de la musique sacrée à fond la caisse toute la journée. Il faut surtout se laisser faire cette activité : c'est celle dont on a besoin même si elle paraît ridicule. Cela passera.

Si on n'arrive pas à dormir chez soi, il vaut mieux aller en clinique faire une cure de sommeil, dormir est le seul moyen pour que les nerfs se reconstituent: ils sont "brûlés" comme des fils électriques. Ils ont besoin de beaucoup de vitamines B pour se reconstituer, ce qui implique d'arrêter de fumer (la nicotine bloque l'assimilation de cette vitamine). Ne pas boire d'alcool est aussi impératif, et indispensable si on est sous antidépresseurs. Mon médecin m'avait prescrit des extraits de plantes pour que je dorme: je devais le faire 16h par jour pendant un mois. Si après 1 semaine, les plantes n'avaient pas d'effet, on serait passé aux somnifères et antidépresseurs, heureusement, j'ai commencé à dormir progressivement et j'ai pu m'en passer, ce qui m'a permis de guérir plus en profondeur. Il a fallu plus de 6 mois avant que je puisse recommencer une activité normale, très péniblement (fatigue intense).

Un excellent petit livre qui m'a beaucoup aidé : "gérer la dépression nerveuse" (Fritzche) mais, de nouveau, surtout utile quand on en sort pour reconstruire ses nouvelles bases. Pendant, il peut être utile pour comprendre comment on y a sombré. Il y a un passage sur l'astrologie que j'ai zappé, mais le reste est vite lu, va à l'essentiel et est très constructif.

Un commentaire piqué sur internet: Au lieu de considérer la dépression nerveuse comme un coup du sort, découvrez son sens et son but. Invitation à mieux se connaître, mieux se comprendre, ne serait-elle pas un message de l'âme, un appel à franchir une étape évolutive ?. En répondant à cette question, ce livre apporte la solution fondamentale à la dépression nerveuse, celle qui sous-tend tous les autres moyens employés pour la guérir et en renforce même l'efficacité. Ainsi la lumière peut revenir au plus épais des ténèbres ...lien


Dernière édition par leela le Dim 26 Juil 2009 - 10:41, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par la chambre bleue le Dim 26 Juil 2009 - 10:32

leela a écrit:[color=darkblue]
"Va jusqu'au bout de ton mal-être". C'est aussi ce que mon médecin m'a expliqué: quand on touche le fond, on a un point d'appui pour remonter. Tant qu'on lutte pour ne pas couler, on ne sait pas où on en est et on n'a pas de points de repère.

"Attendez de toucher le fond, avant de remonter..."
"... Vous me conseillez de me noyer, alors ?"

Extrait de "Le Père Noël est une ordure" - Troupe du Splendid :ptdr:
avatar
la chambre bleue
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 39
Localisation : Villard de land
Identité métaphysique : bof...
Humeur : cela dépend des jours...
Date d'inscription : 11/07/2009

http://monsite.wanadoo.fr/lachambrebleue/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par bernard1933 le Dim 26 Juil 2009 - 11:05

Leela, je suis souvent d'accord avec toi, mais je réagis quand je te vois conseiller la cure de sommeil . Ma première épouse , profondément traumatisée par l'adoption récente d'un enfant difficile - et pourtant super-doué...- , a subi une cure de sommeil . Elle ne s'en est jamais remis, n'a jamais retrouvé son équilibre initial . Et après, ce sont la panoplie des médicaments, l'abrutissement par les drogues, les ordonnances que les psychiatres recopient soigneusement ! Ne rentrez jamais dans ce cercle infernal ! Mieux vaut une thérapie douce et adaptée . Il y a eu des progrès depuis 1968 dans ce domaine, méfiez-vous des drogues qui vous transforment en zombies !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Dim 26 Juil 2009 - 11:07

Bernard, tu mentionne toi même la panoplie de médicaments: c'est cela qui est dangereux. Le sommeil est justement une thérapie douce, non ?

Si tu me lis bien, je n'ai pris aucun médicament, même pas un somnifère: les plantes ont suffit. Mais parfois elles ne suffisent pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Dim 26 Juil 2009 - 11:44

Il n'y a pas de recette miracle!
Ce qui a échoué pour ta femme peut très bien marcher pour quelqu'un d'autre. La dépression, c'est pas comme une crise de foie à Noël, ça ne se soigne pas en arrêtant le chocolat! C'est différent pour chaque personne.
Bab, ce ne sont pas des"bons conseils" que je t'ai donnés, ce sont juste des petits trucs qu'on m'a souvent répété!
mais, c'est par les toutes petites choses que je remonte peu à peu la pente.... comme une toute petite peut me faire replonger!
Il me semble pourtant que la première chose, c'est de reprendre confiance en soi, de cesser de penser que l'on ne vaut rien, qu'on est affreuse, nulle, inutile etc, de se recentrer .
D'oublier un peu les autres pour se rappeler que "moi aussi j'existe"
Et d'avoir quelqu'un qui t'écoute sans te seriner des trucs du genre "mais tu as tout pour être heureuse" ....
Courage Babylon et toi aussi, la chambre bleue, ne vous enfermez pas dans la solitude, c'est la pire chose possible.
Si les fleurs sont sans effet, peut-être que la musique ou la caresse du soleil, ou le souffle léger du vent dans les feuilles, ou l'odeur délicieuse d'un mets que tu aimes ou de ton parfum préféré, sera ce petit truc qui te fera oublier un moment ton désarroi. Si Dieu n'interviendra pas (j'ai jamais pensé qu'il pouvait remplacer SOS médecin), la Nature, elle, te sourit... Même si tu vis entre béton et bitume, il y a toujours un morceau de ciel où tu peux entrevoir les étoiles. :ange:
Myrrha, qui croit toujours que l'amour est le plus fort.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par bernard1933 le Dim 26 Juil 2009 - 15:58

Joli, Myrrha ! Le simple fait de sentir la poésie qui se dégage de ce que tu écris remonte le moral ! Je blague souvent, mais là, je parle très sérieusement ! Oui, il y a eu de très grands progrès, mais il faut toujours tomber sur un bon soignant, et ce n'est pas évident . Mais le forum peut être aussi un moyen de remonter le moral chez ceux qui se sentiraient seuls . Nous devons nous soutenir, même si nous échangeons quelques flèches...d'amour, bien entendu !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Lun 27 Juil 2009 - 9:55

Eh ! Ben, dis-donc : les médicaments, ça fait des années que j'en prends... je suis foutue alors ? Droguée jusqu'à la moelle ? J'ai beau dire à mon toub ib que àa me gêne, il me dit que c'est des médicaments, pas des drogues. Qui croire alors ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par _La plume le Lun 27 Juil 2009 - 10:29

Il est très difficile de donner des conseils, car le dépressif ne les entend pas et a perdu la volonté.

En cas de dépression, je conseillerais l'activité physique, le contact avec la nature, changer d'environnement, voyager, rencontrer de nouvelles personnes, se trouver une passion, et aussi la spiritualité peut être une aide, encore faut-il y croire... mais les médicaments, on s'y habitue, on en devient vite dépendant, mieux vaut les médecines douces comme dit bernard, des plantes (pas à fumer), les différentes thérapies par le yoga, la musique, les cristaux, les couleurs, la peinture, etc... ne peuvent pas faire plus de mal que les médicaments. Et le meilleurs de tous les remèdes, l'Amour.

La dépression n'est pas une maladie de l'âme, c'est au contraire être coupé de son centre, de son âme.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par bernard1933 le Lun 27 Juil 2009 - 16:12

La plume donne les vrais remèdes . J'y ajouterai un bon verre de bourgogne midi et soir pour chasser les humeurs...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Lun 27 Juil 2009 - 21:17

Les médicaments, j'en ai pris pendant des années... mais un jour, il faut bien s'arrêter. :ouba:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par bernard1933 le Lun 27 Juil 2009 - 21:30

Le mien est délivré sans ordonnance et peut donc être poursuivi . Pour une meilleure efficacité, il est recommandé de chanter une fois par jour : "Joyeux enfants de la Bourgogne "!
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Magnus le Lun 27 Juil 2009 - 21:35

Ne conseillez pas trop souvent à un dépressif de boire deux verres de Bourgogne par jour, il finira par siffler la bouteille deux fois par jour.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par bernard1933 le Lun 27 Juil 2009 - 21:36

Mais là, la cure devient vraiment trop chère !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Magnus le Mar 28 Juil 2009 - 0:56

La plume a écrit:Il est très difficile de donner des conseils, car le dépressif ne les entend pas et a perdu la volonté.
En effet, il n'y a rien de pire, pour le dépressif, que de subir les bons conseils de son entourage. J'irai presque jusqu'à dire que c'est là qu'on se rend compte que l'enfer est pavé de bonnes intentions.

Pour les déprimes passagères, rien de tel qu'une bonne petite cure d'un médicament non vendu dans les officines : le Dodo.
S'isoler, faire le vide.
Bien sûr, cela peut être mal vu et mal vécu par l'entourage.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Magnus le Mar 28 Juil 2009 - 1:04

Magnus a écrit:
Pour les déprimes passagères, rien de tel qu'une bonne petite cure d'un médicament non vendu dans les officines : le Dodo.
S'isoler, faire le vide.
Bien sûr, cela peut être mal vu et mal vécu par l'entourage
Par exemple, la réplique meurtrière est de lui dire :
- Au lieu de faire preuve de courage, tout ce que tu as su faire c'est aller dormir."
Si vous lui dites ça, vous perdrez définitivement sa confiance !

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Mar 28 Juil 2009 - 14:20

Merci du conseil!
Remarque c'est facile! une bonne recette:
tu ne dors pas, tu remâches!
tu te lèves après avoir allumé et éteint la lumière vingt fois pour voir (et vérifier) qu'il était encore beaucoup trop tôt pour te lever, tenté vainement de bouquiner, fait pipi (ou fait semblant) 3 ou 4 fois, somnolé une heure ou deux max , retourné tes oreillers dans tous les sens pour qu'ils soient plus frais, mouché ton nez, caressé ta chatte préférée qui en a profité pour se glisser dans ta chambre, compté les moutons ou les étoiles, tiré un peu sur les plis du drap, enlevé et remis ta couette, constaté que vraiment le soleil n'allait pas tardé à se lever, trouvé qu'il était temps de te brosser les dents....
et tu recommences ça pendant quelques jours
(pas trop si possible!)
et au bout du 4ème jour (ou du 10ème) tu t'écroules pour au moins six ou huit heures de vrai DoDo..... et qu'est-ce que c'est bon!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par _Spin le Mar 28 Juil 2009 - 15:29

Bonjour,

Magnus a écrit:Par exemple, la réplique meurtrière est de lui dire :
- Au lieu de faire preuve de courage, tout ce que tu as su faire c'est aller dormir."
Si vous lui dites ça, vous perdrez définitivement sa confiance !
Effectivement, la dépression, c'est justement le courage, ou l'énergie, qui est en panne. Autant demander à un aveugle de regarder.

Mais la dépression s'accompagne souvent d'insomnie...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Mar 28 Juil 2009 - 18:52

La plume a écrit:
La dépression n'est pas une maladie de l'âme, c'est au contraire être coupé de son centre, de son âme.

Les activité physiques, le contact avec la nature : non, ça ne marche pas pour le déprimé. J'ai connu un grand déprimé -et suicidé depuis longtemps maintenant- qui pratiquait le sport et la marche. Moi-même, la dernière fois que j'ai couru (je le faisais depuis des années régulièrement, à raison de 3 heures par semaine), j'ai terminé ma course en chialant. Non, ça ne marche pas, tout simplement.

Pour ce qui est de l'âme. Je ne sais pas si c'est être coupé de son "âme". Pour moi, l'âme, je ne sais pas ce que c'est, si ce n'est ce qui est le contre de notre être. Comment dire que la dépression c'est être coupé de son âme ? C'est une belle phrase, mais je la trouve un peu vide de sens (si ce n'est un sens religieux peut-être). Je pourrais tout aussi bien dire que la dépression, c'est de vivre avec une âme blessée. Ou alors, pourquoi pas, justement, d'avoir trop d'âme, une âme trop grande.... on peut dire ce qu'on veut.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par raphael-rodolphe le Mar 28 Juil 2009 - 19:09

La plume a écrit: La dépression n'est pas une maladie de l'âme, c'est au contraire être coupé de son centre, de son âme.
Tout à fait, c'est être coupé de sa source, temporairement; c'est comme un "parasitage" 🇪🇹
avatar
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum