La dépression

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Mar 28 Juil 2009 - 19:20

raphael-rodolphe a écrit:
Tout à fait, c'est être coupé de sa source, temporairement; c'est comme un "parasitage" 🇪🇹

Bonjour RR,
Ce n'est pas que je ne suis pas d'accord, comme je l'ai dit plus haut, mais je répète que cette phrase me semble (je dit "semble") vide de signification réelle, en dehors d'un contexte croyant religieux. le terme "âme" est à définir ; l'entends-tu au sens religieux (l'âme opposée au corps, pur esprit, etc... ?). Mais comment cela n'a pas le même sens pour tout le monde (dépend des religions, de pas de religion, etc...). Moi, quand je par le de mon "âme", je n'y mets pas le même sens que toi, RR, c'est au plus une sensation entièrement subjective,

Donc, tout ça, ça fait "jolie phrase", désolée. Et je répète qu'une personne en pleine dépression n'est pas quelqu'un qui est coupée de son âme ou de ce que j'appelle son "centre" comme vous dites. Je me permets de dire ça par expérience personnelle : je ne me sens pas coupée de mon "âme", au contraire, J'ai parlé d'âme blessée. On peut dire aussi "blessures narcissiques" pour employer un terme plus psychologue. Il y a aussi ceux qui envisagent la dépression comme maladie sociale : la dépression, mais oui, peut être aussi l'expression d'une révolte impuissante.... il n'y a qu'à voir le nombre d'ados qui se suicident... Et donc, la dépression, ce pourrait aussi être contrairement à ce que vous dites une sorte de révolte de l'âme. (et il y a de quoi des fois....

Et puis, j'ajouterais bien autre chose : est-ce qu'il n'y a pas chez chacun d'entre nous un "déprimé" qui sommeille ? (Enfin, si je puis dire).
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Mar 28 Juil 2009 - 20:10

Babylon a écrit:Et puis, j'ajouterais bien autre chose : est-ce qu'il n'y a pas chez chacun d'entre nous un "déprimé" qui sommeille ? (Enfin, si je puis dire).
J'adore ton sens de l'humour!
tu as réussi à me faire presque oublier cette p. de journée.
Si j'étais sûre de pouvoir dormir, je crois que j'irais faire sommeiller ma déprime!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Magnus le Mar 28 Juil 2009 - 23:59

Spin a écrit:Bonjour,

Magnus a écrit:Par exemple, la réplique meurtrière est de lui dire :
- Au lieu de faire preuve de courage, tout ce que tu as su faire c'est aller dormir."
Si vous lui dites ça, vous perdrez définitivement sa confiance !
Effectivement, la dépression, c'est justement le courage, ou l'énergie, qui est en panne. Autant demander à un aveugle de regarder.

Mais la dépression s'accompagne souvent d'insomnie...

à+

Un antidépresseur peut aider à favoriser le sommeil.
Mais bon, c'est complexe, tout ça, difficile et délicat.
Voici ici un site apparemment sérieux, que j'ai trouvé dans les pubs du forum, et qui traite du problème.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Jipé le Mer 29 Juil 2009 - 6:47

Il existe un protocole pour "essayer" de résoudre des problèmes, il a l'air froid à lire comme cela, mais il est de bon sens et à le mérite de faire réfléchir et de recadrer lorsqu'on est un peu perdu...
On s'en sert en TCC, il est facilement applicable.

1. Définir le problème
Expliciter, approfondir le problème et en voir les causes et les conséquences. Formuler le problème en des termes précis et concrets ? A cette étape : faire attention à l’intégration du problème dans son contexte global.

2. Elaboration des solutions
Inventorier toutes les solutions possibles, sans les évaluer, sans les censurer ? A cette étape : être le plus créatif possible. Ne pas hésiter à inscrire sur une liste une alternative imaginaire et non-conventionnelle.

3. Evaluer les solutions
Evaluer chacune des solutions en soulignant les avantages et les désavantages, les conséquences à court terme et à long terme, pour soi et pour les autres, les implications concrètes (argent, temps), etc… A cette étape : faire l’évaluation par écrit ; prendre le temps de se documenter si certaines informations pertinentes manquent et finalement ne pas décider mais bien évaluer.

4. Pendre une décision
Compte tenu du bilan de la comparaison des solutions entre elles, opter pour une solution ou un ensemble de solutions. A cette étape : chercher davantage un compromis plutôt que la solution « parfaite ». Eviter de remettre au lendemain (procrastination)

5. Exécution de la décision
Préciser les tâches reliées à l’implantation de la décision et se fixer un échéancier ?
A cette étape : avoir des attentes réalistes en rapport avec le temps requis pour exécuter la décision et en voir les effets.

6. Evaluer les résultats
Evaluer les résultats de l’action en fonction des objectifs visés et du problème défini au préalable.

7. Reprise de la résolution de problème
A cette étape : si les résultats obtenus sont insatisfaisants, recommencer le processus à la première étape en redéfinissant et en reformulant le problème non résolu. Dans ce modèle, des résultats insatisfaisants ne sont pas perçus comme un échec mais plutôt comme un indice que l’on doit reformuler le problème, chercher une meilleure solution, trouver une stratégie de réalisation, et donc recommencer un cycle de résolution de problème.
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Mer 29 Juil 2009 - 7:05

Jipé, dans le livre "gérer la dépression nerveuse", il y a une liste de type de problèmes (une dizaine), et la dépression survient si un certain nombre se présente (3 ou 4 minimum.)

Les causes sont donc multiples: changement de situation familiale, problèmes professionnels, conflits, épuisement physique, etc...

Mais c'est très intéressant ce que tu dis... une fois qu'on est sorti de la dépression, pour ne pas y rechuter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Jipé le Mer 29 Juil 2009 - 7:30

Leela,
pourquoi dis-tu "une fois qu'on est sorti de la dépression" ?
Je pense que cela peut servir lorsqu'on est en plein dedans, et les causes diverses n'ont rien à voir, sauf si elles sont d'une telle gravité qu'elles en deviennent pratiquement insurmontables et encore...
Ce protocole permet de guider sa pensée quand elle est diffuse, pas cohérente, irrationnelle.
C'est une aide comme je l'ai dit de "recadrage", cela peut permettre de poser des repaires, d'être plus dans le concret.
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Mer 29 Juil 2009 - 7:34

parce que quand on en en plein dedans, on est incapable de penser correctement, de se remettre en question, de prendre des décisions ou des mesures: on doit juste se reposer et essayer de s'accrocher à une activité qui nous fait du bien, quelle qu'elle soit.

Si on est capable de réflechir, c'est que: soit on est dans l'étape avant de craquer (qui est déjà très pénible et est souvent confondue avec l'asthénie nerveuse, qui est la vraie "dépression"), soit on l'a dépassée.

Je te parle d'expérience.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Jipé le Mer 29 Juil 2009 - 7:51

Oui, seul on est incapable lorsqu'il s'agit d'une vraie dépression, d'où l'intérêt de voir un professionnel qui accompagnera, sous formes diverses et variées selon sa spécialité, y compris ce protocole s'il convient à la personne.
On ne se sort pas seul, sans aucune aide de la dépression mélancolique.
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Mer 29 Juil 2009 - 8:08


ça oui, il faut être accompagné, et l'entourage doit aussi être formé à faire face, et suivi pour ne pas en subir trop les conséquences.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par raphael-rodolphe le Mer 29 Juil 2009 - 10:41

Babylon5 a écrit:
raphael-rodolphe a écrit:
Tout à fait, c'est être coupé de sa source, temporairement; c'est comme un "parasitage" 🇪🇹

Bonjour RR,
Ce n'est pas que je ne suis pas d'accord, comme je l'ai dit plus haut, mais je répète que cette phrase me semble (je dit "semble") vide de signification réelle, en dehors d'un contexte croyant religieux. le terme "âme" est à définir ; l'entends-tu au sens religieux (l'âme opposée au corps, pur esprit, etc... ?). Mais comment cela n'a pas le même sens pour tout le monde (dépend des religions, de pas de religion, etc...). Moi, quand je par le de mon "âme", je n'y mets pas le même sens que toi, RR, c'est au plus une sensation entièrement subjective,

Donc, tout ça, ça fait "jolie phrase", désolée. Et je répète qu'une personne en pleine dépression n'est pas quelqu'un qui est coupée de son âme ou de ce que j'appelle son "centre" comme vous dites. Je me permets de dire ça par expérience personnelle : je ne me sens pas coupée de mon "âme", au contraire, J'ai parlé d'âme blessée. On peut dire aussi "blessures narcissiques" pour employer un terme plus psychologue. Il y a aussi ceux qui envisagent la dépression comme maladie sociale : la dépression, mais oui, peut être aussi l'expression d'une révolte impuissante.... il n'y a qu'à voir le nombre d'ados qui se suicident... Et donc, la dépression, ce pourrait aussi être contrairement à ce que vous dites une sorte de révolte de l'âme. (et il y a de quoi des fois....

Et puis, j'ajouterais bien autre chose : est-ce qu'il n'y a pas chez chacun d'entre nous un "déprimé" qui sommeille ? (Enfin, si je puis dire).
Le mot "âme" ou "esprit" ne peuvent avoir de sens que pour les croyants (et pas pour tous encore et pas le même sens !). C'est par définition, pour un non-croyant, des mots qui ne peuvent rien évoquer, sinon un sens commun ou général mais sans preuves scientifiques. Donc je comprends aisément que pour certaines personnes, cette phrase ou d'autres encore, semblent vide de sens scientifiques ou même n'ont aucunes résonances en eux et catalogue de "belles phrases" qui n'en sont vraiment pas. Elles sont et ne vivent qu'à la condition ou chacun en arrive à en retenir et ressentir la profondeur ou ...le vide .
Mais c'est juste, en mon sens, lorsque tu dis que l'âme est blessée, voire même violentée; mais narcissique également avec aussi de l'orgueil, tout dépends de la raison ou des raisons du mal aise profond.
Je parle aussi en ayant vécu une dépression qui m'a mise vraiment à mal pendant de longs mois.
Lorsque je "parle" d'âme et/ou d'esprit, plus justement d'âme-esprit, ce n'est pas ou rarement dans un sens terrestre.
avatar
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par bernard1933 le Mer 29 Juil 2009 - 10:42

Jipé a parfaitement raison . Pour avoir vécu de très près cette situation,
je pense que l'aide doit être surtout psychologique : soutien affectif et moral, accompagnement, dénouement des problèmes par des gens patients et avertis . Lutter contre l 'insomnie éventuellement par des somnifères pas trop nocifs . Les médicaments modernes sont sans doute mieux supportés que les anciens, quoique...Mais je crains que de nombreux psychiatres ne maîtrisent pas suffisamment leurs prescriptions . Ne surtout jamais rentrer dans le cercle infernal . J'ai encore une valise de toutes ces " saloperies "!
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Mer 29 Juil 2009 - 10:44

Il faut avoir bu du vin
pour savoir ce qu'être ivre veut dire
et il faut s'être enivré
pour regretter d'être sobre

Il y a un centre qui résonne en moi
l'appellerai-je âme, l'appellerai-je âme

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Jipé le Mer 29 Juil 2009 - 11:19

Le support médicamenteux peut être utile pour calmer des angoisses fortes, des insomnies (bien qu'il y ait d'autres moyens non chimiques), il doit être de courte durée si possible, car après trois mois consécutifs, il y a accoutumance.
Je ne suis pas certains pour ma part que les psychotropes soient d'une réelle utilité, peut-être dans certains cas... mouais
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Bulle le Mer 29 Juil 2009 - 15:03

Le problème est aussi que l'on demande à son médecin des médicaments pour tout et n'importe quoi et que si le médecin ne fait pas l'ordonnance qui apaise c'est "un mauvais de médecin, j'm'en va en aller voir un autre..."
Et il faut aussi rappeler que certaines choses qui font mal ne sont à "soigner" que lorsqu'elles durent dans de trop grandes proportions : il est normal d'en baver lorsqu'on vient de perdre un être cher ; il est normal de très mal dormir quand on est dans l'insécurité d'un divorce, d'une perte d'emploi etc...
Dans ces cas là c'est la durée qui est à surveiller mais le deuil où la résolution des conflits doivent se faire. Et souvent hélas, la prise de médoc, empêche que les choses se fassent parce que cela anesthésie justement. Ce qui empêche de les exprimer, de les mettre en mots...

_________________
Hello Invité ! Le du 01 décembre est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
avatar
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 40275
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Mer 29 Juil 2009 - 21:12

Cette nuit, Morphée m'as pris dans ses bras, dès que j'ai posé ma tête sur l'oreiller!
Je ne me suis réveillée qu'à 9h45! presque 8h de sommeil! La vie est belle!
Je vois que beaucoup d'entre nous ont approché ou goûté à cette affreuse maladie! On finit toujours par s'en sortir quand on le veut vraiment, mais les petites rechutes sont presque inévitables. Et puis le soleil revient dans le coeur. Courage, je peux, tu peux, il peut y arriver.
La vie ne vaut peut-être rien, mais rien ne vaut la vie. Accrochons nous à cette lueur, à ce sourire, à cette main qui se tend. C'est possible.
Merci Magnus et les autres, j'ai un rayon de soleil dans mon coeur!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Jeu 30 Juil 2009 - 8:35

Je trouve le protocole de Jipé très intéressant. est-ce qu'il a été élaboré par des psychologues ? Leela a raison, quand on est en plein dedans, on n'est pas capable de suivre un tel protocole. Mais, intuitivement, on le fait un peu quand-même. D'ailleurs, la dépression (cela a l'air bête à dire), fait partie de cette panoplie de décisions, inconsciente, ou à demi-consciente :enfin c'est comme ça que je le ressens ; seulement ça n'est pas la bonne décision. Car si on devait la formuler clairement sur une liste de "solutions", ce serait à mettre sur la ligne "mort". Il est sûr que si on fait comme Jipé l'évaluation rationnelle des avantages et des inconvénients, plus la facilité ou non de mise en oeuvre, on se rendra compte qu'ils y a plus d'inconvénients et de difficultés qu'on ne croit à finaliser cette "solution". C'est d'ailleurs une solution qui reste fantasmatique, mais qui nourrit encore plus la dépression (enfin, c'est mon ressenti, je ne dis pas que c'est ce que vivent les autres).

Pour ce qui a été dit sur le médicaments et sur les périodes difficiles qu'on devrait gérer sans eux -mais avec une aide. Je peux parler d'expérience, ayant vécu plusieurs de ces périodes difficiles : la solution proposée a toujours été, de la part du médecin, les médocs. J'ai vu ma mère en prendre vers la quarantaine : son médecin lui a prescrit du valium, elle est restée accro aux médocs jusqu'à sa mort. J'ai été habituée aux médocs très jeune, ma première prise ayant été du librium, vers l'âge de 12 ans (eh! oui!) prescrit par un médecin de campagne parce que je "posais des problèmes" (j'étais nerveuse, je "répondais", etc...). Je ne pense pas que c'est les patients qu'il faut rendre responsable : mais les médecins qui ne veulent que se débarrasser rapidement du problème en faisant acheter des médicaments.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Jeu 30 Juil 2009 - 8:53

Escape a écrit:Il faut avoir bu du vin
pour savoir ce qu'être ivre veut dire
et il faut s'être enivré
pour regretter d'être sobre

Il y a un centre qui résonne en moi
l'appellerai-je âme, l'appellerai-je âme

Merci Escape. Les deux dernières lignes : cela correspond à ce que je ressens. Sans être croyant, on ressent ce centre qui résonne en nous. Je l'appelle "âme", en prenant le sens que j'ai déjà donné. Je soupçonne que ce que les croyants appellent ainsi en pensant que les incroyants ne peuvent pas appréhender la notion est la même chose. Les croyants la théorisent selon leur religion ; les incroyants -sensibles- ne la théorisent pas dans un cadre religieux mais la ressentent. Je n'étais pas d'accord avec la formule "la dépression, c'est être coupé de son âme" (je cite de mémoire), parce que quelqu'un qui serait coupé ou éloigné de son âme (centre) n'aurait plus de sentiments, et ne serait certainement pas déprimée : elle serait au contraire insensible, inhumaine, mais pas malheureuse. Il existe des tas de gens qui sont coupés de leur âme, ce sont ceux qui vont très bien dans notre monde. Je les vois comme tous ces gens "performants" (soit-disant) qui n'ont aucune conscience, aucune humanité. Dans le genre 'exemple récent) : une personne que j'ai rencontrée il n'y a pas longtemps, et qui est végétarienne "parce que ça lui fait de la peine qu'on tue des bêtes pour les manger". Eh! Bien, cette même personne a fait piquer son chien parce qu'elle en avait tout simplement marre, en prenant prétexte qu'il avait un kyste. A mon avis, cette nana ne fera pas de dépression de sitôt, à moins qu'elle ne change...
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Jipé le Jeu 30 Juil 2009 - 17:06

Babylon tu demandes:
est-ce qu'il a été élaboré par des psychologues ?

Ce protocole entre autres, à été élaboré par le docteur jean Cottraux* qui est l’un des tous premiers introducteurs des thérapies cognitives en France.
Le protocole que j’ai cité de ce médecin est intéressant dans la mesure où il donne une direction qui peut aider à sortir de la spirale indécision/dépression/inaction.
Il est cadré dans le sens ou contrairement aux malades qui ne trouvent pas de solution ou irréaliste, là il y a une approche systématique qui, une fois intériorisée, augmente de manières importantes les chances de résoudre une grande variété de situations.
En plus, dans ce protocole, obtenir des résultats insatisfaisants n’est pas perçu comme un échec, mais plutôt comme un indice que l’on doit reformuler le problème, chercher une meilleure solution et trouver une stratégie d’application, en somme s’engager à nouveau dans un processus de résolution de problème.
Ce n'est éventuellement qu'une solution ou tentative parmi d'autres...

*Jean Cottraux est ancien président de l’association européenne de thérapie comportementale et cognitive, membre fondateur de l’académie de TCC de Philadelphie, il est psychiatre à l’ hôpital neurologique (chu de lyon), où il dirige l’unité de traitement de l’anxiété, dépression etc…
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Jeu 30 Juil 2009 - 19:19

Il s'agit de psychotérapies comportementalistes alors ? Je n'ai pas trop d'opinion fixée sur le sujet. J'ai connu l'approche psychanalytique, mais malheureusement j'ai l'impression que dans mon cas ce n'est pas une bonne approche, c'est trop sinueux, si je puis dire : aller fouiller dans les traumatismes de l'enfance, à plus de 50 balais, pour essayer de comprendre et d'intégrer pourquoi on a fonctionné de façon destructrice pendant des dizaines d'années....

En tout cas, merci du renseignement ! :coeur:
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Jeu 30 Juil 2009 - 19:37

leela a écrit:
La dépression est une maladie physique, les humeurs noires en étant la conséquence et non pas la cause, contrairement à la croyance de l'entourage qui n'arrête pas de nous essayer de nous "remonter le moral", de dispenser de "bons conseils" (remue toi, fais toi plaisir...) et de nous culpabiliser encore plus. Tu as raison, il faut éviter ces personnes le temps qu'on guérisse (malgré qu'elles soient bien intentionnées) et expliquer à ses proches que le problème est justement qu'on ne peut pas bouger, etc. Je me souviens que je ne pouvais plus écrire: ma main ne bougeait pas, elle était paralysée: plus lire, plus tricoter, plus marcher, et pourtant je n'étais même pas triste ! Je n'éprouvais plus aucun plaisir et cela, il faut l'avoir vécu pour savoir à quel point c'est effroyable, atroce, horrible ! PLUS AUCUN PLAISIR, et d'un autre côté, la moindre problème prend des proportions énoooooormes, semblent insurmontables. Se coiffer implique un effort immense, il faut "commander' chaque geste: "j'ouvre ma main... voilà. Je la referme sur la brosse, OK je la mets dans mes cheveux lààà, ok, je tire vers le bas..." et ainsi de suite. Mais chaque dépression se manifeste totalement différemment chez l'un et chez l'autre, puisque ce sont les nerfs qui sont détériorés, en général à cause d'un excès d'activité et d'émotions (il y a toujours une série de causes et non pas une, la principale étant l'épuisement), donc chez l'un, c'est le système digestif qui craquera, chez d'autre des humeurs noires, chez d'autres le mouvement en panne, parce que les nefs transmettent les pensées, les émotions, les mouvements et le fonctionnement de l'organisme: tous ces domaines peuvent donc être touchés, ou seulement un...
Oui, la psy que je voyais m'a dit que les émotions trop fortes bouffent énormément de magnésium par exemple... et de m'expliquer que ce fameux magnésium bouffé par les émotions sert à transmettre l'influx nerveux... Donc, il y a les émotions trop fortes... donc il y a aussi l'environnement. Moi, je ne supporte plus par exemple qu'on crie ou parle fort.

Souvent, on peut encore faire une activité: mon frère, c'était la broderie au petit point ! Un collègue: ranger sa maison de façon obsessionnelle, un ami: rouler en voiture (j'en étais incapable!), une autre: écouter de la musique sacrée à fond la caisse toute la journée. Il faut surtout se laisser faire cette activité : c'est celle dont on a besoin même si elle paraît ridicule. Cela passera.
Moi, c'est aller sur l'ordinateur voir si j'ai des messages... et discutailler sur le forum méraphysique...

Ils ont besoin de beaucoup de vitamines B pour se reconstituer, ce qui implique d'arrêter de fumer (la nicotine bloque l'assimilation de cette vitamine). Ne pas boire d'alcool est aussi impératif, et indispensable si on est sous antidépresseurs.
Pourtant, même les psy anti-tabac te disent que ce n'est pas le moment d'arrêter. La nicotine a des vertus anxiolitiques et antidépressives. D'ailleurs, je me suis retrouvée à chialer en plein bureau parce que j'avais arrêté de fumer, ceci dans une période ou je n'étais pas en dépression et même "en forme". Pour l'alcool, pareil : dur de ne pas boire un petit coup quand c 'est ta seule source de plaisir...




Un commentaire piqué sur internet: Au lieu de considérer la dépression nerveuse comme un coup du sort, découvrez son sens et son but. Invitation à mieux se connaître, mieux se comprendre, ne serait-elle pas un message de l'âme, un appel à franchir une étape évolutive ?. En répondant à cette question, ce livre apporte la solution fondamentale à la dépression nerveuse, celle qui sous-tend tous les autres moyens employés pour la guérir et en renforce même l'efficacité. Ainsi la lumière peut revenir au plus épais des ténèbres ...lien[/color]
rire [/quote]

Oui, j'ai vu un lien pour acheter le bouquin (c'est tout).
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par bernard1933 le Jeu 30 Juil 2009 - 20:09

Babylon, viens discuter avec nous ! On te soutient tous ! On est tous tes amis ! On a tous connu des périodes difficiles , des moments où on ne savait pas comment s'en sortir ! Personnellement, j' ai adopté le fatalisme !
On fait ce qu' on peut et Inch'Allah ! Le destin, on ne le changera pas !
Pense aux fleurs, à la nature si belle, aux oiseaux ! Mais Myrrha aura des accents plus poétiques ! Et surtout, ne culpabilise jamais ! Dis-toi bien que la seule chose qui importe, c'est la bonne volonté, mais que
la liberté de choix est un leurre !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Jeu 30 Juil 2009 - 20:36

Ah !Bernard 1933, ton message me va droit au coeur. Tu es bourguignon, comme moi, je vois que tu recommandes le petit verre de bon bourgogne... Je suis justement entrain d'en boire un petit fond, je t'envoie un toast... :drink:

Le vie est tellement difficile. Si je me suis réinscrite sur ce forum, c'est pour des gens comme toi, comme d'autres, même si je ne cite pas les noms. Même quand je m'oppose et m'affronte.

Myrrha, merci aussi pour tes messages. Moi aussi j'ai écrit de la poésie, j'avais paumé mes poèmes, mais j'en ai retrouvé deux-trois dans l'autre maison où j'ai habité quelque temps. Seulement, ils ne sont pas très gais. :snif:
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Jipé le Ven 31 Juil 2009 - 7:58

Babylon,
si je peux rajouter une chose...
J’aime bien la TCC parce qu' elle est une thérapie relativement simple et de courte durée.
On ne cherche pas à refaire le passé, il est passé !
Le principe est que lorsqu’on est anxieux, déprimé ou en colère, on pense d’une manière illogique, systématiquement négative, et on agit, sans s’en rendre compte, à son détriment.
Avec l’aide d’un thérapeute, il est possible d’apprendre à identifier ces pensées et ces émotions négatives et à les modifier.
Lorsque ces sentiments et ces idées pénibles ont été modifiés, il est possible de devenir plus productif, de se respecter soi-même et de mener une vie plus heureuse.
Ces résultats peuvent être obtenus en une période relativement brève (six mois).

J’aime bien une citation de Marc Aurel dans ses « pensées pour moi-même » où il dit :
« Si quelque objet extérieur te chagrine, ce n’est pas lui, c’est le jugement que tu portes sur lui qui te trouble. Il ne tient qu’à toi d’effacer ce jugement de ton âme. Si c’est ta disposition propre qui te chagrine, qui t’empêche de rectifier ton dessin ? »

Nous pouvons appliquer ce que dit Marc Aurel en psychothérapie, en effet, la souffrance du patient provient souvent de ses illusions sur lui-me^me, les autres, le futur, le monde, la vérité, le bien et le mal.
Examiner et dépasser les illusions improductives qui entraînent la souffrance personnelle et celle des autres est le but de la thérapie cognitive.
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Ven 31 Juil 2009 - 9:00

Il est un fait que ce qui m'avait énormément aidé (mais j'étais déjà en convalescence) était un petit livre américain où il fallait répondre à plein de questions.

L'une d'elle était d'écrire la liste de toutes les bonnes choses qui arrivaient dans une journée. J'ai été moi-même surprise de remplir facilement une page alors que j'avais l'impression que tout allait mal. Cela commençait avec le chant du merle à mon réveil...

Cela m'a aidé à reprendre goût à la vie et à relativiser les problèmes.

Le reste était de définir ses objectifs à partir de ses qualités, capacités et envies. Pour un dépressif, c'est capital, parce que la dépression est justement due (souvent) entre un trop grand écart entre ses aspirations profondes et la vie qu'on mène.

C'est en cela qu'elle peut devenir un événement positif dans la vie: on fait table rase de tout: conditionnement, pression extérieures, mode de vie passé (par exemple: rôle de mère qui se termine quand le nid se vide) etc, et on on reconstruit son futur : on peut enfin devenir soi même. On choisit d'accepter telle ou telle contrainte (inévitable) mais pas d'autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par bernard1933 le Ven 31 Juil 2009 - 10:18

Ce qui est le pire, à mon avis, dans la dépression , c'est qu'on culpabilise
tout le temps . Pas moyen de ne pas se dire : c'est de ma faute..., j'aurais dû... On s'enferme dans ce cercle infernal et on s' enfonce toujours de plus en plus . Le plus dur est de sortir de soi - même . Je crois plus à la psychothérapie qu 'aux médicaments . J'ai payé cher pour le savoir...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum