La dépression

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La dépression

Message par Jipé le Mar 4 Aoû 2009 - 9:01

Alors, si je te suis bien Gereve, tu conseillerais à tout le monde de devenir dépressif pour avoir une meilleure vision du monde ?!
C'est une idée rire, je ne la partage pas mais bon...Tu as des actions dans les labos pharmaceutiques peut-être rire
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par bernard1933 le Mar 4 Aoû 2009 - 9:58

On traverse tous, à un moment ou à un autre, des périodes de dépression,
à l' occasion d'un deuil, d' un échec professionnel, d'un ennui grave de santé . Il vaut mieux s'en sortir seul , ou aidé par l' entourage , ou par un bon psy. Il y a de bons médicaments, sans doute, mais le plus dur est de savoir les choisir et les doser, et les spécialistes ont souvent la main lourde. Une méthode peut - être pour conserver le patient ?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Mar 4 Aoû 2009 - 10:51

Parfois, (souvent), on fait de mauvais choix. Par exemple on "choisi" de vivre avec quelqu'un qui ne vous convient pas, qu'on n'aime pas vraiment, avec qui on n'a pas d'affinités réelles, avec qui on est malheureux. Mais on est tellement habitué à cette présence, et puis aussi, on a toujours peur de faire du mal, on culpabilise. Pourtant, c'est idiot, l'autre le sait très bien, il est aussi "coupable" de la situation. Parfois, l'autre préfère même vous voir de mauvaise humeur, sombrer dans la dépression, prendre des médicaments, que d'assumer la réalité de cette absence d'amour. Si on vivait vraiment en se débarrassant de toutes ces contraintes, déjà ce serait une façon d' apprendre à nager. Mais c'est là qu'il faut vraiment du courage. Alors c'est vrai, c'est plus "facile" de tomber dans la dépression. Comme ça, on échappe à ce lourd sentiment de culpabilité (mais pourquoi je ne l'aime pas/plus) en se faisant du mal.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par bernard1933 le Mar 4 Aoû 2009 - 10:59

Il faut bien se persuader qu 'on est pas libre, qu'on est conditionné, y compris par ses hormones ( ocytocine...) , que des facteurs extérieurs interviennent, donc qu'on n'est pas responsable . Je le répète sans arrêt ces jours-ci pour un couple proche qui vient de casser . Chacun charge le conjoint . Les caractères sont différents , sont-ils responsables de leurs gènes ?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par _La plume le Mar 4 Aoû 2009 - 11:20

Babylon5 a écrit:Parfois, (souvent), on fait de mauvais choix. Par exemple on "choisi" de vivre avec quelqu'un qui ne vous convient pas, qu'on n'aime pas vraiment, avec qui on n'a pas d'affinités réelles, avec qui on est malheureux. Mais on est tellement habitué à cette présence, et puis aussi, on a toujours peur de faire du mal, on culpabilise. Pourtant, c'est idiot, l'autre le sait très bien, il est aussi "coupable" de la situation. Parfois, l'autre préfère même vous voir de mauvaise humeur, sombrer dans la dépression, prendre des médicaments, que d'assumer la réalité de cette absence d'amour. Si on vivait vraiment en se débarrassant de toutes ces contraintes, déjà ce serait une façon d' apprendre à nager. Mais c'est là qu'il faut vraiment du courage. Alors c'est vrai, c'est plus "facile" de tomber dans la dépression. Comme ça, on échappe à ce lourd sentiment de culpabilité (mais pourquoi je ne l'aime pas/plus) en se faisant du mal.

oui c'est pas facile, un mauvais lien reste malgré tout un lien, c'est parfois un manque de courage, on préfère vivre cette situation qui nous déprime plutôt que de se retrouver seul sans aucun repère, alors on déprime à deux et l'on se demande quel est le sens de cette leçon ?

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Jipé le Mar 4 Aoû 2009 - 11:27

Babylon:

Alors c'est vrai, c'est plus "facile" de tomber dans la dépression. Comme ça, on échappe à ce lourd sentiment de culpabilité (mais pourquoi je ne l'aime pas/plus) en se faisant du mal.
Ce n'est pas plus facile, c'est différent...
Se remettre en cause, ou son couple, c'est accepter de changer un mode de fonctionnement qui jusqu'alors allait plus ou moins bien.
C'est aussi vouloir prendre une autre direction avec les peurs, les angoisses que cela comporte.
Ce n'est jamais facile, c'est tjs un constat d'échec quand un couple se sépare, mais c'est souvent nécessaire pour se donner la possibilité de vivre tout simplement.
Quant à la culpabilité du pourquoi je ne l'aime pas/plus, dépression ou pas, la question se pose pendant un certain temps.
L'amour ne s'explique pas toujours, le désamour non plus...
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Mar 4 Aoû 2009 - 12:22

bernard1933 a écrit:Il faut bien se persuader qu 'on est pas libre, qu'on est conditionné, y compris par ses hormones ( ocytocine...) , que des facteurs extérieurs interviennent, donc qu'on n'est pas responsable . Je le répète sans arrêt ces jours-ci pour un couple proche qui vient de casser . Chacun charge le conjoint . Les caractères sont différents , sont-ils responsables de leurs gènes ?

Je suis bien d'accord avec toi, Bernard. Ce qui est difficile, c'est de s'en persuader réellement. Tiens, je vais faire encore un peu d'anti-cléricalisme primaire : c'est encore un coup de notre éducation judéo-chrétienne. Il n'y a rien à faire : même quelqu'un comme moi, élevée en dehors de la religion, j'ai baigné dedans sans m'en rendre compte, ne serait-ce que par la morale. On hérite toujours des valeurs morales de ses parents ; même des parents "athée" (je dirais presque "encore plus des parents athées" -s'il sont d'origine ouvrière communiste), inculquent ça : coupable. On est toujours coupable, ou du moins il faut toujours un coupable. Et il faut souffrir. L'abnégation, la fidélité, tout le tintoin...

Au fait, qu'est'ce que l'ocytocine ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Mar 4 Aoû 2009 - 12:33

Jipé a écrit:Alors, si je te suis bien Gereve, tu conseillerais à tout le monde de devenir dépressif pour avoir une meilleure vision du monde ?!
C'est une idée rire, je ne la partage pas mais bon...Tu as des actions dans les labos pharmaceutiques peut-être rire

Non, je ne crois pas que Gérève aie des actions, et en plus je crois qu'il n'y a pas à se moquer. Il me semble que je comprends un peu ce qu'il veut dire, sauf que la dépression ne peut pas être une attitude saine puisque c'est le choix de la mort (je parle de la dépression, pas de la déprime). Or la mort est la pire des maladies. Qu'on le veuille ou non, on est programmés pour la vie. Cependant certaines personnes qui analysent les tenants et les aboutissants de la vie telle qu'elle se déroule chez eux et autour d'eux peuvent aboutir à la conclusion que cette vie est instisfaisante, pour soi-même comme pour les autres qui vivent des horreurs et meurent dans l'horreur -à moins qu'on aie la foi en quelque chose de transcendant. D'un certain côté, on pourrait considérer que cette vie est une prison. Il y en a qui choisissent de s'évader, pas forcément en choisissant de disparaître. Je pense à un certain Escape, dont le pseudo est très évocateur... alors, comment tu t'évades, Escape ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Mar 4 Aoû 2009 - 18:26

La plume a écrit:
oui c'est pas facile, un mauvais lien reste malgré tout un lien, c'est parfois un manque de courage, on préfère vivre cette situation qui nous déprime plutôt que de se retrouver seul sans aucun repère, alors on déprime à deux et l'on se demande quel est le sens de cette leçon ?

Bonjour Plume,

Et toi, as-tu trouvé le sens de ce genre de leçon ? D'après les psychanlystes, c'est le syndrôme de "répétition" : on se fourre toujours dans les mêmes situations... enfin, c'est l'inconscient qui nous fait faire ça. Je ne me rappelle plus l'explication : peut-être l'inconscient essaye de nous dire quelque chose comme un mauvais professeur qui répète toujours la même chose. Ou alors, c'est encore un autre truc : l'inconscient veut reproduire les mêmes situations car il s'y plaît... va savoir.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Invité le Mar 4 Aoû 2009 - 18:42

mon médecin dit "la maladie est le langage du corps. Quand on n'a pas compris le message, il crie de plus en plus fort".

Le faire taire avec exclusivement avec des médicaments*, c'est l'empêcher de s'exprimer, donc de résoudre le problème, donc la maladie devient chronique ou se déplace ailleurs dans le corps.

EXPRIMER = "sortir de".



* les médocs sont utiles quand ils servent à passer le cap ou donner un coup de pouce, mais pas quand ils masquent le problème, quand ils ne soignent que le symptôme et laissent la cause intacte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par _La plume le Mar 4 Aoû 2009 - 18:45

Non, je me demande toujours quel genre de karma je vis, et pour apprendre quoi ? peut être le détachement ? enfin j'essaie de me dire qu'il y a un bonne raison, mais recommencer mais parait encore plus compliqué.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Mar 4 Aoû 2009 - 19:14

La plume a écrit:Non, je me demande toujours quel genre de karma je vis, et pour apprendre quoi ? peut être le détachement ? enfin j'essaie de me dire qu'il y a un bonne raison, mais recommencer mais parait encore plus compliqué.

C'est que tu es Bouddhiste alors (ou Hindouiste ?). C'est vrai que cette notion de karma a une forte résonnance, même chez nous occidentaux. Je pourrais te dire des trucs à ce sujet, mais c'est assez perso.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par _La plume le Mar 4 Aoû 2009 - 19:40

oui je crois au karma, alors je me dis qu'il y a une raison à ce que l'on vit, pourquoi on rencontre tel conjoint etc...alors je me dis qu'il faut être détaché et laisser filer,alors nécessairement un peu fataliste.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Jipé le Mar 4 Aoû 2009 - 19:49

Leela tu dis:
mon médecin dit "la maladie est le langage du corps. Quand on n'a pas compris le message, il crie de plus en plus fort".
Entièrement d'accord avec cela !
Tout ce qui n'est pas exprimé est imprimé...
avatar
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 25749
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2017 Papy !!
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Mar 4 Aoû 2009 - 20:40

La plume a écrit:oui je crois au karma, alors je me dis qu'il y a une raison à ce que l'on vit, pourquoi on rencontre tel conjoint etc...alors je me dis qu'il faut être détaché et laisser filer,alors nécessairement un peu fataliste.

Il faudra que tu m'expliques ce qu'est le karma pour toi. En psychanlanyse on trouve aussi des explications qui ne sont pas du même ordre. Mais que veut dire "laisser filer" ?

Autre chose : crois-tu aux "mauvais karmas" ? Pour moi, je tendrais à penser que j'ai un mauvais karma. :humhum:
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par bernard1933 le Mar 4 Aoû 2009 - 20:49

Personnellement, je ne crois pas du tout au karma . A la fatalité, oui !
Nos gènes, notre milieu familial et social, notre éducation, les heurs et les malheurs de la vie, les coups du sort...nous programment et régissent notre existence. Une rencontre inopinée et heureuse, et tout bascule dans le bon sens ! Une "tuile", et patatras ! C'est pour ça que l'aide est si précieuse !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Magnus le Mar 4 Aoû 2009 - 21:18

Babylon5 a écrit:Pour moi, je tendrais à penser que j'ai un mauvais karma. :humhum:
Vu le smil, je me demande si c'est un trait d'humour ou pas.
Si ce n'est pas de l'humour, je ne te conseillerais PAS, personnellement, de te fier aux karmas pour expliquer une dépression.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
avatar
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 23893
Localisation : Wallonie
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par _La plume le Mar 4 Aoû 2009 - 21:25

Comment je vois le karma ?
Pour moi le karma implique la pluralité des vies et donc ma vie actuelle est une conséquences de vies antérieures. Je dois dénouer les noeuds, c'est à dire accepter mon mauvais karma, en évitant de rendre la situation plus complexe, ce qui ne ferait qu'ajouter de nouveaux noeuds karmiques.

Par exemple, si j'ai des problèmes relationnels avec mon conjoint, je me dis que c'est parce que nous avions une leçon de vie à apprendre ensemble, j'ignore laquelle, peut-être quelque chose à réparer ? alors le mieux est d'apprendre à se tolérer, se supporter. C'est peut être une leçon pour notre égo ? Toute forme de souffrance c'est quelque part une dette que l'on paie.

Laisser filer, ou lâcher prise, cela revient à accepter sa vie, quelle qu'elle soit et s'en contenter, ne pas être dans la lutte constamment, car gesticuler, se révolter contre le destin c'est se prendre un peu plus les pieds dans les mailles du filet, ça peut parfois avoir des conséquences pires dont on ne se doute pas.

Donc, j'essaie de me détacher, d'avoir moins de désirs mondains, donc moins de souffrances.

Je sais que c'est très difficile à accepter comme philosophie, pour certain c'est du fatalisme, mais voilà, force est de constater qu'on ne maitrise pas tout.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par _La plume le Mar 4 Aoû 2009 - 21:28

bernard1933 a écrit:Personnellement, je ne crois pas du tout au karma . A la fatalité, oui !
Nos gènes, notre milieu familial et social, notre éducation, les heurs et les malheurs de la vie, les coups du sort...nous programment et régissent notre existence. Une rencontre inopinée et heureuse, et tout bascule dans le bon sens ! Une "tuile", et patatras ! C'est pour ça que l'aide est si précieuse !

Le résultat est le même, tu ne crois pas au libre arbitre,
tu appelles cela la fatalité, le coup du sort, alors qu'avec le karma, tu l'acceptes plus facilement car le destin est intégré dans une loi de causalité.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Mer 5 Aoû 2009 - 10:20

La plume a écrit:

Par exemple, si j'ai des problèmes relationnels avec mon conjoint, je me dis que c'est parce que nous avions une leçon de vie à apprendre ensemble, j'ignore laquelle, peut-être quelque chose à réparer ? alors le mieux est d'apprendre à se tolérer, se supporter. C'est peut être une leçon pour notre égo ? Toute forme de souffrance c'est quelque part une dette que l'on paie.

Laisser filer, ou lâcher prise, cela revient à accepter sa vie, quelle qu'elle soit et s'en contenter, ne pas être dans la lutte constamment, car gesticuler, se révolter contre le destin c'est se prendre un peu plus les pieds dans les mailles du filet, ça peut parfois avoir des conséquences pires dont on ne se doute pas.

Ouh ! Là ! Mais ça va loin, ça ! Accepter ? Laisser filer ? Imagine donc un peu, je vais te donner un exemple concret, tu me diras si c'est comme ça que tu vois les choses :

Une jeune femme de 35 ans tombe amoureuse d'un pervers narcissique manipulateur. Bien évidemment, ça n'est pas écrit sur la tête du type, qui se montre charmant, charmeur. Cette femme, un peu trop naïve et impulsive, décide que ça y est, c'est l'Amour qui vient de frapper à sa porte. Trois ou 6 mois plus tard, elle épouse ce type, puis se fait faire un enfant. Entre temps, le Monsieur se montre tel qu'il est réellement : il refuse de trouver un travail, boît, maltraite verbalement et physiquement la pauvre petite chose qui l'a épousé. Ils ont auparavant acheté une maison ensemble. les dettes s'accumulent, le mari dilapide toutes les économies et le salaire de la femme, qui ne se rend compte de rien sur le coup car elle part travailler à 7 heures du matin et rentre crevée vers 7 heures du soir. Elle a tout de même des indices comme quoi ça ne va pas, mais à chaque fois qu'elle soulève le problème ça tourne à la scène de violence suivie de grands "mea culpa" doublés de "je t'aime, je n'ai rien à te donner que mon coeur".

Pendant ce temps, l'enfant grandit ; la situation devient réellement périlleuse car les huissiers menacent de saisir la maison ; le mari passe son temps à la pêche et au bistrot, il revient saoul et méchant tous les soirs. Puis, finalement, un soir pire que les autres, il dépasse vraiment les limites : il maltraite encore une fois sa femme, plus violemment que les autres fois, devant son fils qu'il "adore" ; puis il l'enferme à double tour et va se coucher.

le lendemain, il va de bonne heure à la pêche, comme si de rien n'était, avec ses copains de beuverie, en piquant les clés de la voiture. La femme n'a pas un rond sur elle, pas de quoi se payer un taxi ; mais elle "s'agite" quand même : elle appelle une amie et lui demande de venir la chercher avec son fils. Pour tout bagages : ils emportent quelques vêtements de rechange et le nounours du gamin. Et puis la femme débarque comme ça dans le bureau de son employeur et lui explique la situation.

Alors, si je comprends bien ton histoire de karma, la femme aurait dû rester tranquillement chez elle à attendre que les huissiers viennent mettre la famille dehors, et que son mari, complètement cinglé en fait, ne provoque une tragédie du genre "puisque c'est comme ça je tue tout le monde" ?

Je sais que c'est très difficile à accepter comme philosophie, pour certain c'est du fatalisme, mais voilà, force est de constater qu'on ne maitrise pas tout.

Il est certain qu'on ne maîtrise pas tout ; mais on peut tout de même orienter sa vie, et surtout, accepter une situation où on est mal simplement pour suivre une philosophie du "karma" et de lois de cause à effet antérieurs avec "dette à régler".... pas trop d'accord. Car, comme je le dis plus haut, ça peut aller très loin, ce genre de philosophie...
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par _Spin le Mer 5 Aoû 2009 - 10:31

Bonjour,

Babylon5 a écrit:Alors, si je comprends bien ton histoire de karma, la femme aurait dû rester tranquillement chez elle à attendre que les huissiers viennent mettre la famille dehors, et que son mari, complètement cinglé en fait, ne provoque une tragédie du genre "puisque c'est comme ça je tue tout le monde" ?
Il me semble que si on se réfère au karma, la possibilité ou non de réagir en fait partie.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par bernard1933 le Mer 5 Aoû 2009 - 10:34

Je ne crois pas du tout à la liberté individuelle , mais à la synthèse permanente des éléments et des facteurs qui s' ajoutent au " déroulé " de notre vie ; une rencontre heureuse, des conseils d' ami, une psychothérapie, des médicaments adaptés pour booster , tous ces fichiers orientent notre machine intérieure . Le karma est souvent compris comme un destin fixé à l' avance, le mektoub. Pour moi, à part nos gènes, et encore, ils se modifient au cours de l' existence, nous sommes sans cesse en cours de transformation, sous l' influence des évènements extérieurs . Des jappements joyeux de ta chienne, quelques " liliches " de sa langue râpeuse, et voilà ta sérotonine qui remonte !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Mer 5 Aoû 2009 - 10:43

Magnus a écrit:
Vu le smil, je me demande si c'est un trait d'humour ou pas.
Si ce n'est pas de l'humour, je ne te conseillerais PAS, personnellement, de te fier aux karmas pour expliquer une dépression.

C'est de l'humour noir. Les karmas sont une théorie métaphysique de même que la théorie du ciel, de l'enfer et du paradis. On peu y adhérer ou pas. Remarque que dans les deux, on trouve la même notion de "faute" ou "dette".... c'est louche... Suspect En tout cas c'est bien pratique pour accepter et faire accepter l'ordre des choses et ne rien essayer de changer; d'autre part il peut y avoir, comme dans tout mythe, un fond de vérité. Mais je crois plutôt que c'est une forme de superstition super raffinée : il est vrai que quand tout va mal, quand les ennuis et/ou les malheurs s'accumulent sur nous, on ne peut s'empêcher de se dire "Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ?".

Je crois plus aux enchainements de cause à effet tels que la psychanalyse les explique : sans oublier d'ailleurs que ces enchainements peuvent se suivre sur plusieurs générations d'une même famille.
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par Babylon5 le Mer 5 Aoû 2009 - 10:50

Spin a écrit:Bonjour,

Il me semble que si on se réfère au karma, la possibilité ou non de réagir en fait partie.

à+

Ah ! Bon, ça n'est pas comme ça que j'ai compris d'après le post de la Plume. Mais....dans quelle mesure et à partir de quelle limite ? Qui décide ce qui doit être accepté pour régler une "dette" de ce qui ne doit pas l'être ? Et qui décide ce qu'on doit considérer avec détachement pour améliorer l'équilibre karmique sans se prendre les pieds dans le tapis ni refaire plein de noeuds dans le sac de ficelles fatidiques ?
avatar
Babylon5
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2234
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : Sauniste pratiquante
Humeur : ça dépend
Date d'inscription : 28/06/2009

http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dépression

Message par _La plume le Mer 5 Aoû 2009 - 10:50

Oui dans ce cas, nos traits de caractère font aussi partie de notre karma. Selon notre personnalité, nous allons réagir ou pas dans telle situation.

En fait la question ne se pose même pas, et ne change rien, c'est juste une vision de la vie, comme d'autres, qui peut nous aider à en trouver le sens.

Moi je n'admets pas le hasard, je crois qu'il y a des lois qui dirigent tout, de l'évolution de l'univers aux détails de notre vie.

Une autre façon est de penser que nous chosissons nous même nos épreuves, notre vie pour apprendre des leçons. Pareil, cela aide à supporter les passages difficiles.

Ce ne sont que des tentatives d'explications, pour tous ceux qui ne croient pas en un Dieu injuste, arbitraire qui jouerait aux dés avec nos vies.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum