Un Univers partiellement exprimé?

Aller en bas

Un Univers partiellement exprimé?

Message par Sebi le Jeu 20 Aoû 2009 - 10:20

Aloha!

Une grande partie du génome humain semble ne pas avoir de justification logique. De même, on ne sait pas de quoi est fait la plus grande partie de l'Univers et seule une petite fraction est expliquée par les modèles actuels.

J'ai une petite idée, étrange, mais amusante pour le moins.


Pour l'expliquer, je vais faire une analogie avec les mots. Le terme "démocratie", par exemple, désigne une petite fraction d'un ensemble. Cette petite fraction pourrait se résumer à "le peuple détient le pouvoir". Mais cette partie, la partie sur laquelle tout le monde est d'accord, la "substance" du terme, est liée à une "infinité" de connotations. Ainsi, les être humains ont donné de nombreuses formes à la "démocratie" au cours de l'Histoire, produites par leur imagination.

Une particule pourrait-elle être semblable à un mot, n'étant que la partie émergente d'un ensemble de "conceptions"? La part inexpliquée de l'Univers serait donc l'ensemble des "connotations" des particules qui n'ont pas été pleinement exprimées, n'étant que les "idées" que la matière se serait faites sur "comment s'exprimer", ces "connotations" n'étant qu'éphémères tandis que la substance demeure ?

De là, l'idée que l'Univers serait en expansion car plus il s'exprime, plus les "produits de son imagination" deviennent nombreux, augmentant le "passif" de l'Univers. De même, le génome humain comporterait beaucoup de parties inactives car les gènes ont "pensé" des solutions d'adaptation, mais n'en ont retenu qu'une partie qu'ils ont exprimé pleinement. Et l'expansion serait de plus en plus rapide car il y a de plus en plus de structures complexes qui disposent de plus d'imagination que les particules simples. L'Univers finira-t-il "fou"?

Bien sûr, si tout produit de l'imaginaire devait prendre une "valeur" qui influencerait l'ensemble, la croissance serait probablement infiniment rapide et l'idée serait donc de ne pas concevoir que tout produit de l'imagination prend une "valeur", mais que tout produit de l'imagination exprimé au moins à un certain degré en prendrait une.

Par analogie, si je vous livre dans le présent paragraphe une petite histoire : "un ogre a mangé mon frère, le chaperon rouge", cette partie des choses que je pourrais imaginer devient une "valeur" tandis que tout ce que je garde en moi n'en devient pas une.

:mario:
avatar
Sebi
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1106
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Empereur
Humeur : Printanière
Date d'inscription : 26/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Univers partiellement exprimé?

Message par Leleu le Ven 21 Aoû 2009 - 1:39

Bonsoir Sebi.

La part inexpliquée de l'Univers serait donc l'ensemble des "connotations" des particules qui n'ont pas été pleinement exprimées, n'étant que les "idées" que la matière se serait faites sur "comment s'exprimer",
Oui très certainement. Au début était le Verbe, autant dire : le Tout est le Verbe éternel, tandis que nous à son Image dans le temporel sommes dans l’expansion de sa prononciation, de sa Conscience.
Faire une analogie entre le génome humain, si c’est comme cela que vous voulez le nommer et l’univers est tout à fait exacte. L’univers est en expansion de la conscience humaine et non seulement de l’espace !

Bien sûr, si tout produit de l'imaginaire devait prendre une "valeur" qui influencerait l'ensemble, la croissance serait probablement infiniment rapide et l'idée serait donc de ne pas concevoir que tout produit de l'imagination prend une "valeur", mais que tout produit de l'imagination exprimé au moins à un certain degré en prendrait une.
Permettez moi de prendre le terme «imaginaire» dans son sens premier d’image. L’histoire de l’univers est un jeux de miroir, de conscience, tel l’Homme à l’image de Dieu c.à.d à l’envers. C’est cette remise à l’endroit (cette progression, cette Assomption) qui représente cette expansion de l’univers finissant sur une Ascension générale de la Conscience humaine !
Considérer l’univers comme un cerveau dont une partie seulement est actuellement en fonction, voilà bien un parallèle pour le moins intéressant. Savez-vous, dans le même registre d’idées, que sur l’échelle de l’évolution tous les animaux ne sont pas apparus ? Apparaîtront-ils lors d’une prochaine mutation de la Conscience ou bien n'appartiennent-ils qu’à un certain degrés de l’Imagination ? Oui je sais c’est pareil.

En tout cas bravo Sebi pour cette belle « percée », dés plus sérieuses, exprimée déjà par des très grands Penseurs depuis la nuit des Temps au profond de l’éternelle Tradition. La Science aujourd’hui est à nouveau proche de l’exprimer… en toute laïcité.
avatar
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Univers partiellement exprimé?

Message par Invité le Ven 21 Aoû 2009 - 6:05

je ne saisis pas tout à fait l'explication, mais elle me fait penser à une théorie que j'ai lue un jour, et que je trouvais intéressante (hindoue? Je ne sais plus), qui expliquait que les l'univers se créait à mesure qu'on le découvrait. Par exemple quand on a vu des atomes au microscopes et qu'elles ont été décrites avec précision, se "créait" des éléments plus petits, et idem vers l'infiniment grand, ce qui fait que la science n'arrivera jamais au bout.

Cela rejoint les très vieux textes hindous qui disent que notre univers est une construction de notre mental collectif, et personnellement, je trouve cela beaucoup plus logique que l'idée d'un dieu créateur, cela explique les injustices etc, le tout n'étant qu'illusion, ce ne serait qu'une "école" destinée à nous enseigner ce que nous sommes venu y apprendre.

J'aime bien, en tous cas, c'est très plausible.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Univers partiellement exprimé?

Message par Sebi le Lun 24 Aoû 2009 - 14:54

Salut Leleu,

1) L'accélération de l'expansion de l'Univers pourrait avoir commencé avant l'être humain.

Le cas échéant, si l'imagination est facteur d'expansion, elle est plus ancienne que nous.

J'envisage que, dans ce modèle, les particules elles-mêmes ont de l'imagination, mais à une échelle infiniment plus "discrète" que nous.

Notre imagination pourrait donc être assimilée au concept d'interactions fortes et celle des particules au concept d'interactions faibles, en physique.

Théoriquement parlant, notre technologie, fruit de notre imagination, pourrait bien un jour nous permettre de "remodeler l'Univers" en générant pourquoi pas des galaxies par exemple, en provoquant les phénomènes physiques nécessaires.


2) Je doute qu'il y ait eu des êtres complexes avant un certain temps. L'expansion pourrait s'accélérer exponentiellement car la matière, s'étant complexifiée à cause de son imagination, se mit à former des structures qui ont permis l'abiogenèse ou des mécanismes "équivalents".

Nous serions donc le produit de l'imagination exprimée de ce qui nous a précédé et les espèces de notre "niveau", s'il y en a d'autres, n'auraient pas pu apparaître avant un certain temps. L'apparition des "formes de vie", selon notre définition actuelle, amplifierait donc le "mouvement", mais ne l'aurait pas forcément engendré.

C'est peut-être mon côté "allergique au nihilisme" qui me fait envisager de ne pas croire en un "an zéro" de la raison, de l'imagination, de la justice,...


Salut Leela,

La théorie fait peut-être un amalgame entre la réalité de notre inconscient collectif et les mécanismes qui guident notre Univers... Tout comme je le fais, ce qui est peut-être lié à un certain principe "d'auto-détermination"...

Le raisonnement s'étend à la peinture ou la sculpture aussi, mais j'expliquerai ce que je comprend par l'écriture qui met les choses bien plus en évidence.

Quand un texte dit que l'univers se créé à mesure qu'on le découvre, c'est lié aux propriétés "radioactives" du langage verbal, inscrit en particulier.

Je pose des mots inertes, mais dans votre esprit, ils vont prendre différentes connotations, seront liés à différentes acceptions,...

A mesure que vous découvrez ce que j'écris, un monde se créé dans votre esprit.

Ce monde vous est propre vu que nous n'avons pas gardé les vaches ensemble et que même si c'était le cas, nous demeurerions tous des individus avec chacun sa personnalité.

Pourtant, malgré ces infinies variations qui surgissent dans l'esprit des lecteurs et de ceux avec qui ceux-ci partagent leurs conceptions, un point demeure : la forme de l'auteur.

L'écriture est en ce sens "radioactive" : je ne sais pas trop ce que les mots inertes feront germer ("quelle particule se désagrégera"), mais je sais qu'il en sera produit un résultat "certain" car lié à une forme sous-jacente.

Je ne savais pas qui répondrait à ce sujet, mais je pouvais me douter qu'il y aurait des réponses et un affinement des conceptions par nos échanges.


Autrement dit,

Au commencement de notre inconscient collectif, Dieu créa les cieux et la terre et nous nous sommes forgés un Dieu dans nos cieux, à force de parcourir la terre...
avatar
Sebi
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1106
Localisation : Bruxelles
Identité métaphysique : Empereur
Humeur : Printanière
Date d'inscription : 26/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Univers partiellement exprimé?

Message par bernard1933 le Lun 24 Aoû 2009 - 16:21

Sebi, pour faire plus simple, si tu conçois qu'il existe depuis toujours une
Conscience universelle, une Energie dont la matière n'est qu' un composant, et ça maintenant on le sait , tu rejoins ma propre conception.
Conscience en perpétuel mouvement , en perpétuelle transformation . Personnellement, je ne crois pas au hasard pur; il existe une organisation et les lois des mathématiques ne sont pas aléatoires. Et cette conception ne me gêne pas du tout . Je n' en suis qu' un minuscule rouage...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Univers partiellement exprimé?

Message par Invité le Lun 24 Aoû 2009 - 19:45

Merci Sebi pour cet intéressant développement, que je devrai relire pour mieux comprendre (ça me dépasse un peu, mais cela a l'air bien exprimé).

Ce que j'exprimais est valable sans dieu: l'idée est que les humains seraient les créateurs progressifs de l'Univers, comme dans "second life", qui est certainement la meilleure comparaison possible, à la différence que notre univers a sans douté été créé dans un but précis (apprentissage??? Ce serait une "école" Ou un"purgatoire"?), tandis que "second life" est de la distraction pure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Univers partiellement exprimé?

Message par JO le Sam 29 Aoû 2009 - 9:56

Le livre de Jean Staune, "Notre univers a-t-il un sens", m'a beaucoup intéressée par l'exposé de toutes les directions scientifiques actuellement en compétition sur la question . Il conclut sur les "sauts" à faire , dans la méta- physique, avant de parvenir à un Dieu créateur .
avatar
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Univers partiellement exprimé?

Message par Invité le Dim 30 Aoû 2009 - 17:07

Il y a un texte c'est-à-dire un tissu
qui ne décroît jamais

Quiconque le défait ou le déroule
en fait le trame ou l'ourdit

Ce texte ou ce tissu
ne vois-tu pas duquel je parle ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum