Voie du détachement

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par Radha2 le Sam 12 Sep 2009 - 19:31

D'un coté tu dis que matiere et esprit ne serait qu'un, d'un autre coté tu dis qu'il faut eviter d'assimiler matiere et l'esprit(etre et vehicule).

Bonjour Virgule,

En fait le terme exact traduit par dvaitaadvaita est plus justement 'dualité dans l'unité', matière et esprit ne sont pas au même niveau mais produit par la même source -spirituelle- et co-existants.
La Gita reprends l'analogie d'un figuier banian dont les racines poussent à la fois vers le haut et vers le bas. Ou le trouve-t-on ? Prés de l'onde mirroitante. Le monde matériel est donc appelé Maya car n'est qu'un reflet inexact de la réalité spirituelle que l'être à la possibilité d'approcher, ou de rester éloigné.

Autant la matière et l'esprit par leur symbiose et origine ne font qu'un, autant, manger les fruits du reflet de l'arbre ne nourrit pas réellement la véritable nature de l'être
Bien qu'en effet, il y ait selon ces textes, des âmes éternellement conditionnées par la matière, et des âmes éternellement libérées...

Le monde matériel est le produit de l'énergie inférieure du Principe décrit comme Absolu, alors que les êtres distincts - Jiva - sont des framents participatifs de sa nature spirituelle, Supérieure car non soumise aux contigences de la matière.

Pour ma part, je dis que dans un cas comme dans l'autre, ce ne sont que des vues qu'approche la conscience par l'intellect.

La description des différentes réalités relève effectivement de différents angles d'approche; c'est ainsi que Krsna sera appelé vasudeva, visnu, govinda, selon que l'on réfère à son champs d'action dans l'une ou l'autre sphère d'existence.

Si l'ensemble des vedas est, en revanche approché par l'intellect, c'est faire fi des pratiques méditatives, chamaniques, des sadhus et bhaktas, c'est oublier le but du chillum, de la récitation de mantra et des états altérés de conscience.
C'est, également, expliquer comment l'homme primitif à décrit des chefs d'oeuvre de mathématiques, dont le système décimal, connu à partir du Ve siècle sous le nom d'âryabhatta et repris ensuite par les arabes... c'est expliquer comment il a approché la trigonométrie et les calculs d'approximation de Pi avant quiquonque, comment Bhâskara découvrit le principe du calcul différentiel cinq siècles avant Newton, comment des principes physiques comme l'entropie (et même sa diminution dans le temps), l'âge ou l'expansion de l'univers, sont déja discutés dans les brahmanas et le Rg veda, c'est expliquer comment ils ont discernés la notion de subconscient à travers les concepts de Gunas, d'atma et de bhakti, avant Liebniz, et tellement d'autres exemples encore plus surprenants, telle la mention de l'avatara bouddha dans le Srimad Bhagavatam

Peu importe donc, de savoir comment ces vérités ont été approchées: en admettant la quantité de slokas que l'histoire ou la science moderne à validé, je ne trouve malgré tout aucune raison valable pour éluder leur aspect spirituel et l'explication de leur évolution symbiotique

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par Invité le Sam 12 Sep 2009 - 20:29

virgule a écrit:
leela: Je peux te dire qu'elle est vraie
Je peux te dire que ça depend...
je n'en doute pas ! Chacun parle de sa propre expérience, ici Wink Peux tu développer ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par bernard1933 le Sam 12 Sep 2009 - 21:37

Radha, je ne mets pas en doute tes affirmations, car tu sembles très au courant de la pensée védique, bouddhiste etc... Mais je voudrais bien comprendre pourquoi tout ça est resté au niveau des idées , de la philosophie et que rien n' en est sorti de concret . C' est bien la trigo, le calcul différentiel , et tout le " saint frusquin " . Mais ces braves gens ont tout juste inventé la brouette , et encore, ce sont les Chinois, me semble-t-il...
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par Radha2 le Sam 12 Sep 2009 - 22:03

En fait Bernard les braves gens auxquels tu fais allusion sont les 'élèves' des enseignements mis en forme par les indo-européens de bactriane

Ceux-ci ayant été rédigés a l'aube d'une nécessité de l'histoire, l'âge de kali

La tradition disciplique orale en revanche est véritablement l'origine des enseignements, et la fiabilité de ce support de connaissance à été vérifié par la science à de nombreuses reprises.
C'est cet aspect de la filiation qui fait remonter ces enseignements à des périodes précédent la transgression post-glaciaire

Et c'est ainsi que l'on en revient au continent mythique de Kumari Kamdan décrit dans les sastras, dont la description du haut niveau de civilisation atteint par ses habitants n'est pas sans rappeler les mythes de l'atlantide ou de la lémurie
Dont une des preuves scientifiques pourrait bien être le lémurien, justement
En plus d'un fond commun de gnose dans les traditions antiques au-delà des continents... les civilisation mégalithiques, les exemples sont suffisement nombreux pour s'interroger.

Les découvertes archéologiques récentes confirmeront ou infirmeront ces hypothèses, comme yonaguni

http://fr.wikipedia.org/wiki/Monument_de_Yonaguni

Mohendjo-daro, harappa, et tant d'autres sites témoignent d'un degré civilisationel insaisisable pour l'homme moderne, nous ne pouvons qu'espérer que le temps nous éclaire

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par virgule le Dim 13 Sep 2009 - 14:35

radha: En fait le terme exact traduit par dvaitaadvaita est plus justement 'dualité dans l'unité', matière et esprit ne sont pas au même niveau mais produit par la même source -spirituelle- et co-existants.
La Gita reprends l'analogie d'un figuier banian dont les racines poussent à la fois vers le haut et vers le bas. Ou le trouve-t-on ? Prés de l'onde mirroitante. Le monde matériel est donc appelé Maya car n'est qu'un reflet inexact de la réalité spirituelle que l'être à la possibilité d'approcher, ou de rester éloigné.

Il s'agit plus d'une multialité que d'une dualité. La multialité forme un tout interagissant. Sur notre planete voila ce que l'on peut constater.
Il n'est en realité, ni question de haut ou de bas, de superieur ou d'inferieur... tout cela n'est qu'interpretation.
Il n'y a pas de reflet inexat. La matiere "est". C'est parce que l'on ne connait pas vraiment ce qu'est la matiere qu'on se permet de la juger, c'est une lourde erreur. Sans la matiere, ce que tu appelles l'esprit n'as plus de support tangible pour se manifester a lui meme. Au niveau humain, l'un est aussi indispensable que l'autre, il n'y a donc pas d'inferieur, pas de reflet inexact.

Autant la matière et l'esprit par leur symbiose et origine ne font qu'un, autant, manger les fruits du reflet de l'arbre ne nourrit pas réellement la véritable nature de l'être
C'est ton intellect qui a divisé matiere et esprit, donc inutile de vouloir les rassembler en symbiose ou en origine, puisqu'il le sont par leur nature meme. La matiere organisé d'une certaine façon(information genetique) et alimenté en Vie, donne des formes d'être.
La veritable nature de l'etre... ou la veritable nature de la matiere... la est la question.
Bien qu'en effet, il y ait selon ces textes, des âmes éternellement conditionnées par la matière, et des âmes éternellement libérées...
ah...les textes...
Le monde matériel est le produit de l'énergie inférieure du Principe décrit comme Absolu, alors que les êtres distincts - Jiva - sont des framents participatifs de sa nature spirituelle, Supérieure car non soumise aux contigences de la matière.
Pure subjectivité. tu as le droit de voir les choses ainsi, mais si tu ouvre les yeux, tu verra que nous n'avons aucune idée de l'origine de la matiere, ni de ce qu'elle est vraiment, donc aucun droit de la juger inferieure à quoi que ce soit objectivement. La matiere "est", et d'elle decoule des phenomenes d'ordre psychique ou spirituel si tu preferes, c'est cela la realité.
La description des différentes réalités relève effectivement de différents angles d'approche
La description des differentes interpretations de la realité...
Si l'ensemble des vedas est, en revanche approché par l'intellect, c'est faire fi des pratiques méditatives, chamaniques, des sadhus et bhaktas, c'est oublier le but du chillum, de la récitation de mantra et des états altérés de conscience.
Oui, il y a plus d'une possibilité d'exister dans le monde...
Peu importe donc, de savoir comment ces vérités ont été approchées: en admettant la quantité de slokas que l'histoire ou la science moderne à validé, je ne trouve malgré tout aucune raison valable pour éluder leur aspect spirituel et l'explication de leur évolution symbiotique
Je ne vois dans ce que tu dis aucune verité.

leela:je n'en doute pas ! Chacun parle de sa propre expérience, ici Wink Peux tu développer ?
Oui chacun son experience, et chacun sa façon de vivre l'experience, chacun sa façon d'approcher la realité, chacun sa façon de reagir a son contact... certain serait face a l'indifference dans ce que toi tu appelles le detachement, leur nature ne leur permettant peut etre pas d'approcher les choses de la meme maniere que toi.

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par Invité le Dim 13 Sep 2009 - 15:13

bernard1933 a écrit:Radha, je ne mets pas en doute tes affirmations, car tu sembles très au courant de la pensée védique, bouddhiste etc... Mais je voudrais bien comprendre pourquoi tout ça est resté au niveau des idées , de la philosophie et que rien n' en est sorti de concret . C' est bien la trigo, le calcul différentiel , et tout le " saint frusquin " . Mais ces braves gens ont tout juste inventé la brouette , et encore, ce sont les Chinois, me semble-t-il...
Es-tu sûr de tout connaître des inventions des chercheurs indiens?
Ce n'est pas parce qu'il est difficile (voire impossible?) de trouver une liste d'inventions indiennes, que les gens de ce pays n'ont rien inventé!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par _La plume le Dim 13 Sep 2009 - 16:14

Je préfère aussi croire la vérité enseignée par les védas et confirmée au cours des siècles par des êtres libérés, qui y ont consacré toute leur vie. Comment pourrais-je croire les spéculations du mental et des sens limités de ceux qui sont conditionnées par le reflet du monde, empêtrée dans les filets de l'illusion ? un aveugle ne peut pas guider un autre aveugle. Nous sommes dans l'illusion comlme dans un rêve, et seul, l'éveillé, celui qui a transcendé cette illusion et réalisé la vérité, c'est à dire qui a recouvré sa vraie nature spirituelle, peut nous guider vers la libération.

Donc, comme dit Raddha, dès qu'il y a manifestation, il y a bien deux énergies, l'une spirituelle qui se reflète dans l'autre matérielle, et se trouve liée ou conditionnée par son reflet, s'identifiant faussement au monde, aux corps.

Ces deux énergies ont la même source mais en tant qu'énergies, elles sont distinctes et dépendent de leur source unique. Non seulement les éléments de la matière grossière, mais aussi les sens, le mental, l'intelligence et l'égo constituent l'énergie inférieure ou externe.
L'Esprit ou l'Âme, est ce qui n'est pas cela, ou qui n'est pas de ce monde.

La Mundaka Upanishad image ce thème en parlant de deux oiseaux semblables, compagnons inséparablement unis sur un même arbre, l'arbre est le corps, le champs (kshetra), ou le monde matériel. L'un des oiseaux, tombée sous l'illusion, picore et jouit des fruits de la nature, et en récolte les fruits matériels, plaisirs et souffrances, et se lamente, il a oublié son compagnon, c'est l'âme distincte, le jiva. L'autre oiseau s'en abstient, c'est le témoin, le "Soi" universel, ou Paramatman, qui demeure libre de l'illusion, attend que son compagnon se tourne vers lui, et se libère enfin de l'illusion.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par bernard1933 le Dim 13 Sep 2009 - 16:18

Moi, j' en reste à ce bon vieux Einstein . Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par virgule le Dim 13 Sep 2009 - 17:58

jp: Je préfère aussi croire la vérité enseignée par les védas
La verité ne peut etre enseigné.
jp: Comment pourrais-je croire les spéculations du mental
c'est pourtant ce que tu fais.
Donc, comme dit Raddha, dès qu'il y a manifestation, il y a bien deux énergies, l'une spirituelle qui se reflète dans l'autre matérielle,
là ou tu vois deux, je ne vois qu'un.
et se trouve liée ou conditionnée par son reflet, s'identifiant faussement au monde, aux corps.
Au vu de ton approche faussé, cette conclusion est logique.
Non seulement les éléments de la matière grossière, mais aussi les sens, le mental, l'intelligence et l'égo constituent l'énergie inférieure ou externe.
tu melanges vraiment tout; c'est chaotique.
L'Esprit ou l'Âme, est ce qui n'est pas cela, ou qui n'est pas de ce monde.
Ce qui n'est pas de ce monde, n'est pas dans ce monde.
La Mundaka Upanishad image ce thème en parlant de deux oiseaux semblables, compagnons inséparablement unis sur un même arbre, l'arbre est le corps, le champs (kshetra), ou le monde matériel. L'un des oiseaux, tombée sous l'illusion, picore et jouit des fruits de la nature, et en récolte les fruits matériels, plaisirs et souffrances, et se lamente, il a oublié son compagnon, c'est l'âme distincte, le jiva. L'autre oiseau s'en abstient, c'est le témoin, le "Soi" universel, ou Paramatman, qui demeure libre de l'illusion, attend que son compagnon se tourne vers lui, et se libère enfin de l'illusion.
c'est une maniere de voir pour ceux qui souffrent de la realité... ou qui ne l'on pas encore bien comprise et accepté.

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par _La plume le Dim 13 Sep 2009 - 18:17

Je ne mélange rien, je ne fais que rapporter scrupuleusement la conclusion des védas, qui pour toi est chaotique. Je ne cherche à convaincre personne mais je suis convaincu de cette vérité.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par Radha2 le Dim 13 Sep 2009 - 18:17

tu melanges vraiment tout; c'est chaotique

C'est extrémement clair pour qui reconnaît l'autorité des Vedas, et les a lû accessoirement. Une bonne manière de s'exprimer serait de dire: 'je pense que c'est chaotique'.

Un débat n'implique qu'un échange d'idées, d'angles d'approche

Gardant à l'esprit qu'un credo pèse plus lourd lorsqu'il est étayé par plus d'une ligne

Au-delà, pour revenir au fondement de votre propos

Donc, comme dit Raddha, dès qu'il y a manifestation, il y a bien deux énergies, l'une spirituelle qui se reflète dans l'autre matérielle,

là ou tu vois deux, je ne vois qu'un.

et

Il s'agit plus d'une multialité que d'une dualité.

Alors unité ou multialité ?

Ou bien - comprenant que mon propos et celui de Laplume sont semblables - l'un et l'autre ne font que servir une opposition systématique et approximative selon le propos et l'auteur ?

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par virgule le Dim 13 Sep 2009 - 21:03

C'est extrémement clair pour qui reconnaît l'autorité des Vedas, et les a lû accessoirement.
Les vedas...des textes parmi tant d'autres, des points de vue, des postulats... Mais libre a vous de laisser des mots prendre l'autorité sur vos corps.

Une bonne manière de s'exprimer serait de dire: 'je pense que c'est chaotique'.
Non, je ne pense pas que..., je dis que c'est chaotique. Les manieres c'est pas mon truc.
Gardant à l'esprit qu'un credo pèse plus lourd lorsqu'il est étayé par plus d'une ligne
Des fois quelques mots suffisent. Si on vous laisse faire avec vos theories, on se perds inexorablement dans les meandres d'une pensée, qui au final, n'est rien d'autre qu'une pensée, et qui pourtant est prise par certain comme une realité.
Alors unité ou multialité ?

La matiere construit des formes dans la matiere.

Je ne cherche à convaincre personne mais je suis convaincu de cette vérité.
Etre convaincu, c'est souvent etre enfermé. Etre convaincu d'une verité, c'est encore pire.

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par Radha2 le Lun 14 Sep 2009 - 6:41

Bonjour Virgule,

Je sais à quoi m'en tenir :) toutefois:

Des fois quelques mots suffisent. Si on vous laisse faire avec vos theories, on se perds inexorablement dans les meandres d'une pensée, qui au final, n'est rien d'autre qu'une pensée, et qui pourtant est prise par certain comme une realité.

Il s'agit de définir le réel et non de le créer.

Sans avoir emprunté un chemin, on ne peut pas affirmé qu'il ne mène nul part. Sans vouloir faire l'effort de le comprendre, on se doit d'assumer sa condition d'ignorant de cette voie, sans jugement

Etre convaincu, c'est souvent etre enfermé. Etre convaincu d'une verité, c'est encore pire

N'êtes-vous donc pas convaincu, qu'on se perds en chemin ?

Les vedas...des textes parmi tant d'autres, des points de vue, des postulats...

Je ne souhaite pas radoter avec les faits scientifiques, mathématiques, astrologiques, physiques perdus dans ces quelques textes, parmi les premiers historiques

La matiere construit des formes dans la matiere

Multialité et unité pour en arriver au matérialisme ce qui améne des questions
Comment un phénomène peut se produire dans le néant ? Le phénoménisme absolu, prétendant qu'il n'y a pas d'être stable et éternel, qu'il n'y a que des faits qui se succèdent indéfiniment, est absurde car la science nous a enseigné - à travers les paradoxes probabilistes, shrodinger, etc- qu'un fait n'existe que par rapport à un être et il ne peut se produire que si l'être est déjà : il suppose donc l'existence de l'être, ce qui est entendu par ce qui est 'spirituel' d'ou la question de l'origine de ce qui est spirituel.
Si j'ai bien suivi, par multialité vous incluez la réalité spirituelle au même niveau que la matière alors que vous limitez votre démarche à la nature physique, c'est un non sens methodologique. Einstein ne voulait-il pas prouver le caractère relatif de la réalité physique ? Il y a eu du chemin depuis...

Je ne poursuis pas le débat à la nature même de la matière ni supposer de vos opinions en matière de foi dans une optique materialiste : il est préfèrable de vous laisser développer dabord ces quelques questions et vos idées

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par virgule le Lun 14 Sep 2009 - 13:12

Je sais à quoi m'en tenir
Ne te fais pas trop d'idée avec moi, tendre douceur...
Il s'agit de définir le réel et non de le créer.
Definir le reel? La bonne blague. La seule chose que tu definira, c'est comment tu decides de l'interpreter...

Sans avoir emprunté un chemin, on ne peut pas affirmé qu'il ne mène nul part. Sans vouloir faire l'effort de le comprendre, on se doit d'assumer sa condition d'ignorant de cette voie, sans jugement
J'ai emprunté ces chemins, ils ont de belles apparences...
Pas de souci, j'assume ma condition de parfait ignorant, et non pas d'une voie, mais de toute. La connaissance est si relative...
N'êtes-vous donc pas convaincu, qu'on se perds en chemin ?
Ce n'est pas une histoire de conviction. Celui qui suit un chemin decouvre les verité du chemin, rien d'autre...
Comprenne qui voudra.
Multialité et unité pour en arriver au matérialisme ce qui améne des questions
Mon materialisme depasse ce que l'on reconnait de la matiere, mon materialisme est plus ouvert que la spiritualité elle meme. Mon materialisme comprends tout ce qui se vit dans la matiere.
Comment un phénomène peut se produire dans le néant ?
Le neant? l'homme ne connait rien de tel.
Le phénoménisme absolu, prétendant qu'il n'y a pas d'être stable et éternel, qu'il n'y a que des faits qui se succèdent indéfiniment, est absurde car la science nous a enseigné - à travers les paradoxes probabilistes, shrodinger, etc- qu'un fait n'existe que par rapport à un être et il ne peut se produire que si l'être est déjà : il suppose donc l'existence de l'être, ce qui est entendu par ce qui est 'spirituel' d'ou la question de l'origine de ce qui est spirituel.
Vos conclusion sont quelques peu rapides...
si le phenomenisme absolu pretend ce que vous dite, c'est qu'il se trompe, mais pas pour les raisons que vous enumerez, qui d'ailleurs sont fausses.
Si j'ai bien suivi, par multialité vous incluez la réalité spirituelle au même niveau que la matière alors que vous limitez votre démarche à la nature physique, c'est un non sens methodologique. Einstein ne voulait-il pas prouver le caractère relatif de la réalité physique ? Il y a eu du chemin depuis...
Vous avez mal suivi, ou peut etre ne suis je pas assez entré dans le detail. Je ne limite rien, c'est vous qui le faites.
La seule chose que je dis, c'est que ce que l'on voit par l'intermediaire de la pensée n'est pas la realité, mais une interpretation de celle ci, au travers de concept ou autre processus...
Ce que vous appellez spiritualité, c'est une potentialité incluse dans l'organisation de la matiere.
Le vouloir d'einstein concerner einstein. Le chemin qui a été fait depuis concerne ceux qui l'ont fait.
Je ne poursuis pas le débat à la nature même de la matière ni supposer de vos opinions en matière de foi dans une optique materialiste : il est préfèrable de vous laisser développer dabord ces quelques questions et vos idées
Vous ne comprenez pas mon optique. Je n'ai rien a devellopper, je suis ignorant.

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par Invité le Lun 14 Sep 2009 - 14:21

je suis ignorant.
c'est bien de le reconnaître!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par Radha2 le Lun 14 Sep 2009 - 19:55

Bonjour Virgule,

si le phenomenisme absolu pretend ce que vous dite

et

Ne te fais pas trop d'idée avec moi, tendre douceur...

Multiple, unique, tutoiement, vouvoiement.... et moi qui pensait que le sanskrit était hautement flexionnel

si le phenomenisme absolu pretend ce que vous dite, c'est qu'il se trompe, mais pas pour les raisons que vous enumerez, qui d'ailleurs sont fausses.

Je fais l'effort d'étayer mes propos. Puis-je en espérer autant ?

Le vouloir d'einstein concerner einstein. Le chemin qui a été fait depuis concerne ceux qui l'ont fait.

La science a une valeur empirique.

Sur le fond;

Vous avez mal suivi, ou peut etre ne suis je pas assez entré dans le detail. Je ne limite rien, c'est vous qui le faites.
La seule chose que je dis, c'est que ce que l'on voit par l'intermediaire de la pensée n'est pas la realité, mais une interpretation de celle ci, au travers de concept ou autre processus...
Ce que vous appellez spiritualité, c'est une potentialité incluse dans l'organisation de la matiere.

Vous ne développez surement pas assez car j'en viens maintenant à comprendre que pensée et spiritualité sont ici mélangés et que vous restez vague pour vous prémunir de ce qui arrive maintenant.

La pensée comme outil de traitement des stimuli de l'être avec la nature matérielle.
Le spirituel n'interpréte pas, par définition il est au-delà du phénoménisme que j'évoquais, bien que ce dernier refuse d'en extrapoler la cause, il se situe comme l'énergie permettant à la matière d'être 'conscientisée'.
La neuroscience nous indique dailleurs que la conscience ne relève pas exclusivement du processus mental, faut-il rappeler qu'un défis des neurosciences cognitives contemporaines est l'étude des corrélats neuronaux de la conscience , c'est-à-dire les mécanismes qui permettent au cerveau de réaliser cette faculté

Si la spiritualité est donc une potentialité incluse dans la matière, on en revient à la question que vous avez précedement éludée

Comment un phénomène peut se produire dans le néant ? Le phénoménisme absolu, prétendant qu'il n'y a pas d'être stable et éternel, qu'il n'y a que des faits qui se succèdent indéfiniment, est absurde car la science nous a enseigné - à travers les paradoxes probabilistes, shrodinger, etc- qu'un fait n'existe que par rapport à un être et il ne peut se produire que si l'être est déjà : il suppose donc l'existence de l'être, ce qui est entendu par ce qui est 'spirituel' d'ou la question de l'origine de ce qui est spirituel

Il est certain que le principe universel, qu'Il soit spirituel ou matériel, est cause première de toutes choses. Or l'idée de cause première implique celle de liberté.
Ce qui obéit mécaniquement, comme la matière, est forcément un effet qui suit l'impulsion reçue et suppose un être ou une action antérieure, cause de l'impulsion. Cette cause ne saurait, elle-même, être assujettie à quoi que ce fût, car, dans ce cas, elle ne serait plus la « cause première », mais un effet dont la cause serait à trouver, et qui mériterait de sortir de la spéculation et du flou volontaire pour se confronter enfin a une argumentation constructive

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par virgule le Lun 14 Sep 2009 - 22:03

Multiple, unique, tutoiement, vouvoiement.... et moi qui pensait que le sanskrit était hautement flexionnel
eh oui! c'est comme la vie, un instant comme ci, un autre comme ça.
Je fais l'effort d'étayer mes propos. Puis-je en espérer autant ?
Vous affirmez des theories.Vous tirez des conclusions a la va vite. Est ce cela que vous appellez etayer?
La science a une valeur empirique.
oui, vous pouvez voir ainsi, a condition de se rendre compte de la relativité de sa valeur.

Vous ne développez surement pas assez car j'en viens maintenant à comprendre que pensée et spiritualité sont ici mélangés et que vous restez vague pour vous prémunir de ce qui arrive maintenant.
ah! vous pouvez comprendre cela, c'est possible, et cela vient peut etre du fait que vous pensez la spiritualité.
Me premunir de ce qui arrive? Mais il n'arrive rien.
La pensée comme outil de traitement des stimuli de l'être avec la nature matérielle
Mais chere madame, vous etes votre pensée, si vous ne l'etiez pas, vous verriez autrement.
Il est certain que le principe universel, qu'Il soit spirituel ou matériel, est cause première de toutes choses.
Principe universel...
cause premiere...
voici bien des inverifiables...autour desquels vous pouvez vous amusez a speculer comme bon vous semble...
Or l'idée de cause première implique celle de liberté.
L'idée...de la cause premiere...implique...(sourire amusée)
Ce qui obéit mécaniquement, comme la matière, est forcément un effet qui suit l'impulsion reçue et suppose un être ou une action antérieure, cause de l'impulsion. Cette cause ne saurait, elle-même, être assujettie à quoi que ce fût, car, dans ce cas, elle ne serait plus la « cause première », mais un effet dont la cause serait à trouver, et qui mériterait de sortir de la spéculation et du flou volontaire pour se confronter enfin a une argumentation constructive
Ah! dois je vraiment repondre a vos suppositions?
Votre cause premiere, est elle donc avéré de maniere objective, ou n'est elle issue que d'un calcul ou on remplace une inconnue par "cause premiere"?.
Pour moi la cause premiere est une abstraction, ou tout au plus une idée qui evite d'etre dans le vide.
Evitez donc de parlez de ce que vous ne verifier pas en vous meme, et ne me demandez pas d'argumenter sur des idées que vous vous faites de la realité.

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par Invité le Lun 14 Sep 2009 - 22:10

:itchy:

Vous êtes d'un passionnant, là !



:fou:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par virgule le Lun 14 Sep 2009 - 22:44

Vous êtes d'un passionnant, là !
:boulet:

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par Radha2 le Lun 14 Sep 2009 - 23:01

Mais chere madame

C'est là le signe qu'il me faut maintenant pratiquer, la voie du détachement Wink

Même si certains trolls sont attachants
Arrow

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par virgule le Lun 14 Sep 2009 - 23:40

La voie du detachement... Mais pour pratiquer cela, encore faut il premierement etre attaché! Or je ne suis qu'amoureux!

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par bernard1933 le Mar 15 Sep 2009 - 10:50

Il faut un peu d' ambiance sur le forum, sinon, on va tous s' étioler !
avatar
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par Invité le Mar 15 Sep 2009 - 11:59

virgule a écrit:La voie du detachement... Mais pour pratiquer cela, encore faut il premierement etre attaché! Or je ne suis qu'amoureux!

j'espère que ce n'est pas de Radha!

Il y a peut-être une "Mme" Radha, mais ce n'est pas elle qui est membre du forum! croule de rire
il y a près de l'avatar de chaque membre un petit dessin qui exprime le sexe du "forumeur"!
Rhada, comme Zelda, entre autres, sont des hommes (tous les noms finissant par a ne sont pas féminins!)

Quant au détachement, c'est une notion spirituelle dont tu n'as visiblement jamais entendu parlé!
Pour moi, il n'empêche pas l'amour.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par virgule le Mar 15 Sep 2009 - 19:35

Quant au détachement, c'est une notion spirituelle dont tu n'as visiblement jamais entendu parlé!
Pour moi, il n'empêche pas l'amour.
Si tu savais lire, tu aurai compris que ce que je disais depasse meme ce que tu dis là.

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie du détachement

Message par Invité le Mar 15 Sep 2009 - 20:04

bernard1933 a écrit:Il faut un peu d' ambiance sur le forum, sinon, on va tous s' étioler !
c'est vrai, mais alors les messages doivent moins longs à lire, et un peu plus salés :ptdr: 🇸🇨

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum